• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La fin de la relativité

La fin de la relativité

La relativité restreinte d'Einstein n'a jamais vu sa fin si proche... Une expérience sur la vitesse de la lumière pourrait donner un résultat positif et invalider le deuxième postulat de la célèbre théorie du plus grand physicien de tous les temps…

Vignette de l'article {JPEG} La théorie de la relativité restreinte d'Albert Einstein est fondée sur deux grands postulats. Un postulat c'est un principe non démontré, mais sans doute légitime, car semblant intuitivement non contestable. La plupart des postulats sont jugés comme étant des marques de bon sens, des appuis sur l'expérience.

Mais si l'interprétation de l'expérience n'est pas bonne alors le postulat risque de ne pas être bon du tout… C'est ce dont je parlais dans l'article sur la vitesse de la lumière : par exemple si on lâche n'importe quel objet, une pomme par exemple, on va constater qu'elle tombe par terre, mais si on en déduit qu'elle est repoussée par le ciel eh bien on fait en physique ce qu'on appelle une erreur d'interprétation. On peut même faire une belle formule mathématique sur le repoussage universel du ciel vers la terre qui entérine bien la découverte. En fait il faut savoir qu'en mathématique on peut tout, c'est ce qui les rend tellement dangereuses en physique d'ailleurs.

Alors qu'est-ce que c'est le deuxième postulat de la relativité restreinte ? Eh bien c'est quelque chose que les scientifiques ont eu un peu de mal à avaler au début parce que ça défie l'intuition :

La vitesse de la lumière dans le vide a la même valeur dans tous les référentiels galiléens

C'est tout simple, ça veut dire que même si un vaisseau spatial se déplace pratiquement à la vitesse de la lumière eh bien la lumière qu'il émet à l'avant avec ses phares ;-) se déplace à peine plus vite que lui !... C'est vraiment étrange parce que on aurait plutôt tendance à penser que la lumière sera émise par nos phares.. à la vitesse de la lumière ! Même si on se déplace très vite… Les vitesses s'ajoutent en général, si je jette une pierre en avant quand je roule sur un vélo elle ira plus vite que quand je suis à l'arrêt !

Mais non, les scientifiques, à cause de l'interprétation d'expériences (dont je parle également dans l'article précèdent) et à cause d'équations mathématiques très complexes (dont peu de gens comprennent bien chaque terme)se sont petit à petit habitué à accepter ce fait, et petit à petit c'est même devenu une évidence, qu'il est presque mal venu de remettre en question… Pourtant je vous le rappelle, les postulats, en général, sont jugés comme étant "des marques de bon sens" normalement…

Alors voilà, aujourd'hui une expérience pourrait mettre à mal ce drôle de postulat, et ce ne serait pas dommage franchement parce que ça fait un peu désordre dans une science "physique" d'avoir des phénomènes presque paranormaux je trouve !! :-)

Il s'agit tout simplement de vérifier si la lumière émise à l'avant par un objet en mouvement se déplace bien à la vitesse de la lumière, quelle que soit la vitesse de l'objet comme le postule la théorie, ou bien si elle se déplace à la vitesse de la lumière + la vitesse de l'objet...

Le schéma est simple :

PNG - 5.4 ko
Figure 1
Schéma de l’expérience

Une source de lumière laser est divisée perpendiculairement par un miroir semi-réfléchissant S1 en deux faisceaux sur deux miroirs M1 et M2 puis les deux faisceaux sont recombinés ensemble sur un autre miroir semi-réfléchissant S2.

Je n'entre pas dans les détails mais sachez seulement que les faisceaux recombinés peuvent être en phase, donc s'ajouter et être deux fois plus brillant, ou bien être en opposition de phase, donc se soustraire et disparaitre (de la vue).

Sur les parcours M1-S2 et S1-M2 on place des blocs B1 et B2 de verres transparents d'indice n quelconque, la vitesse de la lumière à l'intérieur de ces blocs est sans importance mais elle doit être la même dans les deux blocs, ils doivent donc avoir le même indice.

Enfin on peut déplacer le bloc B2 sur des rails exactement alignés avec le rayon S1-M2.

Selon la théorie actuelle, si on déplace B2 sur les rails de gauche à droite en direction de M2, la lumière émise lorsqu'elle sort du bloc B2 doit continuer de se déplacer à la vitesse de la lumière, même quand on déplace rapidement le bloc, elle ne doit pas s'ajouter à la vitesse du bloc B2. Donc les temps de parcours pour les deux faisceaux sur M1-S2 et S1-M2 devrait rester égaux même si on change la vitesse de B2 et la phase de devrait pas changer non plus à la recombinaison des faisceaux après S2.

Mais si la phase change quand on se met à bouger le bloc ! Et bien ça veut forcément dire que la vitesse de la lumière à la sortie de B2 jusqu'à M2 a été plus vite qu'en sortie de B1 jusqu'à S2 ! Et même à l'intérieur de B2 la vitesse de la lumière est probablement différente également de ce qu’elle est dans B1 !

Bref si la phase change quand on se met à bouger le bloc le postulat tombe ! et selon la formule consacrée : on prévient .. tout le monde !! :-)

Voilà. Alors vous allez me dire, mais pourquoi tous ces scientifiques si intelligents qui se moquent de nous parce qu'on est bête dans les repas entre copains, pourquoi n'y ont-ils donc pas pensé avant ? Eh bien parce que c'est comme ça la science, on fait une petite erreur, qui en amène une autre, et ça fait boule de neige… En l'occurrence l'erreur qui a été commise c'est de croire que la lumière pouvait être réfléchie, réfractée ou traverser l'air sans être "affectée", "ralentie" en fait, ou accélérée, c'est ce dont je parle dans l'article précédent.

Le problème c'est que même s'il y a des petites erreurs d'interprétations expérimentales, les mathématiciens, eux, ça les gêne pas, mais alors pas du tout !! :-) Il arrivent et sortent quand même des belles formules, ajustées à la perfection à l'interprétation (donc en substance, à n'importe quoi, dans le sens "tout est possible") certains termes dans les formules n'ont rien de "réel", de physique, mais ce n'est pas grave…

Ce qui est triste quand même c'est qu'on finit par penser que ce sont ces équations qui ont raisons, et pas l'expérimentation scientifique… On n'expérimente même pas tellement on est sûr que les équations sont bonnes… D'ailleurs vous savez le plus drôle ? Ils sont capable de ne même pas la faire cette expérience !! On parie !? ;-)


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

198 réactions à cet article    


  • bourrico 7 7 janvier 2016 15:46

    et ce ne serait pas dommage franchement parce que ça fait un peu désordre dans une science « physique » d’avoir des phénomènes presque paranormaux je trouve !! smiley


    Ben voyons, vive la physique du XIXème.
    Ca n’a rien de paranormal, tout reste cohérent puisque l’espace et le temps perdent leur caractère absolu, la formule v=d/t reste parfaitement valide.

    Ce qui est triste quand même c’est qu’on finit par penser que ce sont ces équations qui ont raisons, et pas l’expérimentation scientifique… On n’expérimente même pas tellement on est sûr que les équations sont bonnes… D’ailleurs vous savez le plus drôle ? Ils sont capable de ne même pas la faire cette expérience !! On parie !?

    C’est ça, vous avez un siècle de retard dans votre conception de la physique.
    Quand à votre expérience, m’est d’avis qu’ils en ont fait de bien plus élaborées, s’il était aussi simple de prendre la théorie en défaut, ce serait fait depuis longtemps.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 15:56

      @bourrico 7


      Ne soyez pas si catégorique smiley ... Essayez de donner une petite chance au produit smiley smiley 


    • bourrico 7 7 janvier 2016 16:14

      @Fabien Sabinet

      Je ne vois pas le rapport entre ce que vous vendez, et votre conception ancienne qui vous sert d’argument.
      Le « bon sens » est dépassé depuis longtemps, simplement en raison des limitations intrinsèques du cerveau humain.
      Je ne vois donc pas à quoi je devrais donner sa chance.

      A tout hasard, l’invariance a déjà été montrée expérimentalement.

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 16:56

      @bourrico 7


      Mais non, le bon sens n’est pas dépassé.. c’est la base de la physique ! enfin, ça devrait l’être.. smiley 

      C’est dommage de penser ça en science physique.. Le bon sens c’est justement TOUT en physique... Avec l’intuition.. Quand le bon sens et l’intuition de « ce qu’il se passe » n’ont plus leur places en physique ça veut dire qu’il y a une grosse erreur d’interprétation et dans les formules qui traîne quelque part dans les résultats et qu’elle grossit au fur et à mesure des « ajustements » et des « corrections » qu’on est obligé de faire pour garder l’édifice debout.. 

      A la fin en effet il n’y a que des mathématiciens qui font de la physique, parce que le niveau en math est trop élevé, mais c’est n’importe quoi, ces gens là ne sont pas « raisonnable », par définition, dans le sens où ils ne tiennent pas compte du réel en math, c’est pas leur truc... Mais en physique si les fondations sont mauvaises, on ira pas plus loin à partir d’un certain point...

      Comme en ce moment.. smiley



    • Rounga Rounga 8 janvier 2016 08:24

      @Fabien Sabinet
      Mais non, le bon sens n’est pas dépassé.. c’est la base de la physique ! 


      C’est une affirmation très discutable. Car qu’est-ce que le bon sens ? Un sens inné de la véracité ? Mais alors il faut admettre qu’il préexiste en nous une faculté qui nous permette de communiquer avec les lois de l’univers, ou que le monde extérieur soit régi par des lois qui par ailleurs sont présentes en nous de manière native. On peut très bien supposer cela, mais pas le prouver. Ou alors le bon sens est-il forgé à partir de l’habitude de l’expérience ? Avons-nous conscience de la loi de composition des vitesses en vertu d’une idée innée, ou bien est-ce parce que l’expérience quotidienne nous a fait accepter cette loi comme évidente ? Si c’est le second cas, alors il faut admettre que la vérité que nous accordons au bon sens peut se trouver réfutée par une expérience qui nous montrerait infailliblement le contraire de ce qu’il croyait vrai. Le bon sens a fait croire aux hommes pendant des siècles que c’était le soleil qui tournait autour de la Terre, mais il a été démenti par des observations qui tendaient à montrer le contraire. La physique va donc parfois contre le bon sens, et met en place de nouvelles lois qui deviennent ensuite le bon sens pour tout le monde.

    • bourrico 7 8 janvier 2016 09:13

      @Fabien Sabinet

      Non, le bon sens, c’est la physique du XIXème siècle.

      Vous ne l’admettez pas et cela vous fait commettre ce genre d’article.

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 09:37

      @bourrico 7


      Oui et puis vous pouvez bien dire ce que vous voulez sur mes idées, avec toute l’assurance et la certitude possible, vous ne risquez pas grand chose si elle s’avèrent juste n’est ce pas « bourrico 7 » ? smiley 

      Vous avez changé .. 7 fois de pseudo ? à chaque fois que vous avez incendié une nouvelle idée qui s’est avérée juste finalement ? smiley 

      C’est fou tous ces gens avec des pseudos évasifs qui ont des avis tellement tranchés, agressifs et condescendant smiley Mais bon, heureusement il y a tous les autres ! smiley


    • robin 8 janvier 2016 10:30

      @bourrico 7

      Commetz vous même des articles et on vous verra à l’oeuvre.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:28

      @Rounga


      Je crois savoir qu’il y a une théorie en Philo (que j’avance sous votre contrôle smiley ) qui énonce que la solution la plus élégante, la plus « simple » à le plus de chance d’être la bonne (c’est le rasoir d’Ockham je crois, principe de simplicité, d’économie...) 

      Alors, lorsqu’on approche de la vitesse de la lumière est-ce que :

      - les distance se contractent jusqu’à disparaître, les masses et l’inertie augmente à l’infini, les visions ne sont pas les mêmes selon les référentiels.. ?

      - ou bien les vitesses s’additionnent smiley smiley

      Mais bon c’est peut-être la première hein, j’ai peut-être tort !! Mais l’expérience de l’article pourrait trancher, alors go go go vous croyez pas ? le mieux c’est d’être certain, dans tout les cas ? smiley

    • Doume65 8 janvier 2016 11:41

      @bourrico 7
      « Le « bon sens » est dépassé depuis longtemps »

      En effet ! Au niveau de la science (je parle de science, pas d’élucubrations), la seule chose qui semble s’opposer à la théorie d’Einstein, c’est la mécanique Quantique. Un truc absolument opposé au bon sens. Mais cela n’empêche pas Fabien Sabinet de s’y référer !

      Au passage le titre est parfaitement mensonger dans la mesure où il lui manque un point d’interrogation. Cela fait 100 ans qu’on mesure la vitesse de la vitesse pour vérifier si elle contredit la Relativité, 100 ans qu’on affine les mesures, et 100 ans qu’elles vont en sa faveur. La prochaine expérience a donc toute les chances d’appuyer cette thèse et non de l’infirmer. Pourtant Sabinet fait semblant de connaître déjà le résultat.


    • bourrico 7 8 janvier 2016 11:49

      @Fabien Sabinet


      Vous avez changé .. 7 fois de pseudo ?

      C’est ça ta défense ? un coup de caliméro et un attaque perso sur le pseudo ?
      je vais te répondre quand même... les oublis de mots de passe ça te cause ?

      T’es pas le premier qui s’interroge parce qu’il n’ a pas tout compris, c’est pourquoi tu ferais mieux d’essayer de comprendre au lieu de te prendre pour le grand génie qui a vue la faille que personne n’a vue depuis 1 siècle.
      Tu peux chouiner, jouer les victimes, ça n’y change rien.

       à chaque fois que vous avez incendié une nouvelle idée qui s’est avérée juste finalement ?

      Parce que tu crois que t’as vu juste en plus ? 
      Eh ben tu doutes de rien. smiley

      C’est pas prétentieux pour deux sous ça tient. smiley

      Franchement, reviens me voir quand tu auras grandi, parce que la ton article et tes commentaires sont ceux d’un enfant.


    • bourrico 7 8 janvier 2016 11:54

      @Doume65


      Ben c’est ça AV, un lieu ou les ignorants et les crédules se prennent pour des génies, il n’est pas le premier.

      Je ne viens quasiment plus car ils ont investi la place en force.

      On pourrait se dire que la mauvaise foi, les croyances et le mensonge sont réservés aux sujets religieux et politique... ben non, ils s’imaginent, faire la même chose sur des sujets scientifiques et se plaignent d’être moqués ouvertement.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:56

      @Doume65


      Vous avez raison j’avoue, j’aurais pu mettre point d’interrogation au titre.. smiley

    • Rounga Rounga 8 janvier 2016 12:56

      @Fabien Sabinet
      Le rasoir d’Ockham est davantage un principe épistémologique qui préconise d’éviter de formuler des hypothèses inutiles. La théorie de la relativité a été développée pour résoudre les incohérences entre la théorie de la propagation des ondes de Maxwell et les résultats d’expérience menées sur la propagation de la lumière. Alors oui, la transformation de Lorenz, l’augmentation de la masse en fonction de la vitesse, c’est beaucoup moins simple que la mécanique classique avec masse constante et loi de composition des vitesses, mais on ne peut pas préférer la seconde au détriment de la première aussi longtemps qu’on ne trouve pas d’autre moyen d’expliquer les incohérences observées.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 13:09

      @Rounga


      Ha Ok smiley merci pour ces précisions, j’apprécie toujours beaucoup les explications philosophiques (quand elle sont compréhensibles smiley )

      Donc ben heuu.. voilà quoi, c’est pour ça que je propose une expérience pour montrer que la théorie n’est pas juste et que je donne un autre moyen d’expliquer les incohérences observées smiley



    • Rounga Rounga 8 janvier 2016 13:15

      @Fabien Sabinet

      je propose une expérience pour montrer que la théorie n’est pas juste 


      Je n’ai aucun problème avec le fait que vous proposiez des expériences afin de mettre les théories de la physique à l’épreuve. En revanche, que vous annonciez d’avance que cette expérience montrera que la théorie n’est pas juste est fort présomptueux. On dirait que vous êtes déjà certain du résultat, ce qui est contraire à l’esprit scientifique.

    • Zolko Zolko 8 janvier 2016 13:29

      @Fabien Sabinet
       
      « Essayez de donner une petite chance au produit »
       
      mais vous avez fait l’expérience, ou pas ? Ca n’apparaît pas clairement de l’article.
       
      Par ailleurs, pour avoir une chance de voir une variation de la vitesse de la lumière, il faudrait que le bloc se déplace à une fraction non-négligeable de la vitesse de la lumière. Pour cela, il lui faudra un sacré accélération, et il n’aura pas une vitesse constante sur une très longue distance/durée. Pendant l’accélération, c’est la relativité générale qui interviendra, pas la restreinte. Vous n’avez aucune chance de mesurer quoique-ce-soit avec votre expérience.
       


    • Zolko Zolko 8 janvier 2016 13:41

      @Zolko
       
      « Pour cela, il lui faudra un sacré accélération... »
       
      ah, et j’oubliais : l’accélération du bloc, par le principe de l’action-réaction (*), va faire vibrer votre bouzin et empêcher toute interférence optique. Un interféromètre est même sensible aux camions qui passent dans votre rue, alors imaginez ce qu’une accélération jusqu’à 1% de la vitesse de la lumière d’un bloc de verre va provoquer.
       
      (*) ceci-dit, vous pouvez aussi maintenant proposer une expérience qui invaliderait ce principe fondamental de la mécanique. Au point où vous en êtes...


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 13:53

      @Rounga


      « que vous annonciez d’avance que cette expérience montrera que la théorie n’est pas juste est fort présomptueux »

      Oui c’est vrai.. j’avoue smiley

      Ca existe en philosophie ça « faute avoué à moitié pardonnée ? » ou c’est juste un truc religieux ? (le mec qui essaye de changer de sujet ha ha smiley )

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 14:04

      @Zolko


      « c’est la relativité générale qui interviendra » 

      Ben.. non.. puisque la relativité ce serait finit  smiley smiley

    • Alren Alren 8 janvier 2016 14:51

      @bourrico 7

       « s’il était aussi simple de prendre la théorie en défaut, ce serait fait depuis longtemps. »


      La relativité d’Einstein a pu être opposée à la physique quantique sur un point délicat concernant la causalité. L’expérience a démontré que c’est la physique quantique qui donne la meilleure explication !

      Donc, la relativité a bien été prise en défaut, mais elle est toujours utilisée dans son domaine astronomique où elle donne des résultats corroborés par l’expérience ... sauf dans le cas du point singulier au centre du « trou noir » où la matière effondrée de millions de masses solaires occuperait

      un volume inférieur à celui d’une particule.

      La relativité n’intègre pas la distance de Planck, ni l’électromagnétisme, ni la force forte, ni la force faible : elle est incomplète. Mais la théorie quantique l’est aussi puisqu’elle n’a pas d’explication convaincante de la gravitation qui devra intégrer le déplacement du périhélie de la planète Mercure, située près de l’énorme masse solaire.


      La relativité restreinte a été développé par le physicien hollandais Lorentz pour expliquer le résultat de l’expérience de Michelson et Morley, laquelle avait mis en évidence que malgré le mouvement de la Terre, la lumière qui venait à sa rencontre la touchait à la même vitesse que celle qui la rattrapait.

      Cela heurtait déjà le « bon sens » mais le résultat de l’expérience très soignée était irréfragable.

      Lorentz obtint l’aide d’Henri Poincaré, un des plus grands génies en mathématique de tous les temps et c’est sur la base solide de leurs travaux qu’Albert Einstein élabora sa théorie, sans citer ces deux hommes.

      C’est parce qu’il s’est réfugié aux USA, puissante très dominante après la Seconde guerre mondiale et qu’il a demandé la nationalité américaine, qu’Einstein s’est vu quasiment diviniser ainsi que sa théorie.

      Tout comme quand les Anglais dominaient au XIXe siècle, furent panthéonisés Newton et Darwin en rejetant dans l’ombre les savants des autres pays sans lesquels les deux sus-nommés n’auraient peut-être pas pu condenser en théorie les idées circulant dans leurs milieux.




    • bourrico 7 8 janvier 2016 16:42

      @Alren


      Je ne suis pas apte à discuter de l’expérience sur la causalité, je n’en ai pas entendu parler, et je ne sais pas si je saisirai toutes les subtilités.

      Toutefois, la relativité donne de bons résultats dans la domaine astronomique, et c’est tout de même le moins, car c’est la son domaine de validité, domaine ou elle n’est pas en défaut à ce que je sache.

      J’ajoute que la physique s’arrête à l’horizon du trou noir, aussi il n’est pas très utile de discuter de la singularité supposée en son centre.
      Une singularité est un objet mathématique, abstrait, une création de l’esprit, on ne peut la matérialiser.

      Sinon oui, on en fait beaucoup sur Einstein, on oublie que par la suite, ses convictions et croyances l’ont fait passer totalement à coté d’une des époques les plus florissantes, il a tout raté et à fini seul dans son coin, il était dépassé.
      Comme quoi, se fier à son intuition et à ses croyances est un erreur, quoi qu’en dise l’auteur, même Einstein l’a commise.

    • Alren Alren 9 janvier 2016 19:08

      @bourrico 7

      Le fondement profond de la Relativité est un concept philosophique, un véritable postulat de « bon sens » déjà connu des Grecs de l’Antiquité à savoir que la cause précède la conséquence.

      Les calculs relativistes ont établi un phénomène surprenant qui est que la masse d’un objet augmente avec sa vitesse jusqu’à devenir infinie à la vitesse de la lumière. Des expériences dans les accélérateurs de particules ont confirmé ces calculs. C’est parce que les photons n’ont pas de masse qu’ils évoluent à ce qui paraît donc être la vitesse limite de l’univers.

      En conséquence je ne peux avoir d’informations sur un phénomène se produisant loin de moi (une explosion d’étoile par exemple) qu’après une certaine durée celle que la lumière portant l’information sur ce phénomène met à parcourir la distance qui me sépare de lui.

      C’est la loi de bronze de la Relativité einsteinienne.

      Or des expériences récentes sur l’intrication de deux photons montrent sans doute possible que l’un est en quelque sorte « informé » du sort de l’autre instantanément, au moins plus rapidement que si « l’information » circulait à 300 000 km/s.

      Pour Einstein ce serait comme si la conséquence (l’état du deuxième photon intriqué) précédait la cause (l’état du premier photon), ce que sa Relativité ne peut admettre.


      D’autre part, pour les phénomènes astronomiques « habituels » on peut se contenter de l’approximation très bonne que représente la physique de Newton. La physique relativiste n’a d’intérêt que pour des phénomènes extrêmes comme les mal nommés trous noirs ; or c’est précisément là-dessus qu’elle échoue à théoriser le plus important à savoir le point singulier au centre de cet espace où la densité de matière-énergie serait infinie.

      À l’image des poupées russes, la Théorie qu’on attend (impatiemment) devra englober la Relativité comme celle-ci englobait la physique newtonnienne et la physique quantique et « expliquer » le point singulier ou plutôt son absence en s’appuyant vraisemblablement sur la distance de Planck et les probabilités.




    • popov 10 janvier 2016 07:29

      @Zolko

      Par ailleurs, pour avoir une chance de voir une variation de la vitesse de la lumière, il faudrait que le bloc se déplace à une fraction non-négligeable de la vitesse de la lumière.

       
      Il n’est absolument pas nécessaire que le bloc se déplace à une fraction non-négligeable de la vitesse de la lumière pour observer un effet, si effet il y a car les franges d’interférences sont très sensibles à une minuscules variation du chemin optique.
       
      En ce qui concerne votre première objection, l’auteur n’a pas fait l’expérience et il est un peu prématuré de vendre la peau de la relativité avant de l’avoir tuée. Excès d’enthousiasme peut-être, mais c’est mieux que pas d’enthousiasme du tout.

    • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 2016 13:55

      @popov. Surtout que ça permet à l’immodérateur en chef d’exercer sa jouissance de la guerre civile contre l’instruction et les instruits qui ne croivent même pas aux patates électriques, contre la science et les scientifiques, contre l’honnêteté et les gens honnêtes. Il faut savoir ce que l’on veut dans la vie, foi de patate électrique !

      http://www.agoravox.fr/commentaire4448747 par exemple...


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 11 janvier 2016 14:45

      @popov


      Merci popov !! smiley smiley

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 15:54

      Comme on avait déjà bien commencé à papoté avec Popov sur le sujet dans l’article sur la vitesse de la lumière je copie la conversation ici smiley


      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 16:36
      @Fabien Sabinet

      Remarque 1 : Attention à vos yeux. Le miroir S2 va aussi laisser passer vers le haut une partie du faisceau venant de M2.
       
      Remarque 2 : Pourquoi l’enceinte doit-elle être vide ? Et jusqu’à quel point le vide doit-il être poussé ? 

      Remarque 3 : Pour M1 et M2 il vous faudra des miroirs première face.
       
      Remarque 4 : S’il y a des franges d’interférence c’est que les deux miroirs semi-transparents n’ont pas exactement la même épaisseur et/ou les deux blocs de verre n’ont pas la même épaisseur. Sinon, les deux faisceaux recombinés auront parcouru exactement le même chemin optique et devraient arriver en phase, quelle que soit la position de B2.
       
      Remarque 5 : Ma prédiction, s’il y a des franges d’interférence, elles ne vont pas changer quand vous déplacez B2.
       
      Remarque 6 : Dans B1 et B2 vous aurez des réflexions multiples. Presque toute la lumière va sortir pas la face de droite, mais une partie va se réfléchir vers la face de gauche où une partie de ce faisceau va de nouveau être réfléchie vers la droite et se combiner partiellement au faisceau primaire sortant. Comment comptez-vous tenir compte de cet effet ?
       
      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:07
      @Fabien Sabinet
       
      Autre chose.
       
      Si vous comptez réaliser cette expérience, vous allez avoir de gros problèmes d’alignement des miroirs. Pas impossible, mais pénible.
       
      Pourquoi ne pas faire l’expérience avec des micro-ondes, en utilisant des émetteurs/récepteurs de ce type.
       
      Pour M1 et M2, de simples plaque d’alu.
       
      Pour S1 et S2, des plaques d’isorel.
       
      Pour B1 et B2, des blocs de paraffine.
       
      Il vous faudra un émetteur et un récepteur (les modèles en vente peuvent remplir les deux fonctions).
       
      Calculez/ajustez l’épaisseur de B2 de sorte que les deux faisceaux recombinés arrivent au récepteur en opposition de phase et voyez au voltmètre si cela change quand la position de B2 est modifiée. 
       
      Par curiosité voyez ce qu’il se passe pendant le déplacement de B2, en variant la vitesse à la main.

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:22
      @Fabien Sabinet

      OK. Quid de l’effet Doppler ?

      Quand vous déplacez B2 vers la droite, il me semble, comme ça à vue de nez qu’il va se produire un « déplacement vers le rouge ». Y avez-vous pensé ?

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:25
      @popov

      L’enceinte de vide est un problème insurmontable pour un particulier.. sinon je l’aurais déjà fait avec un simple laser.

      Si vous relisez l’article vous verrez que c’est essentiel également car j’ai l’intuition que non seulement les réflexions et les réfractions affectent la vitesse de la lumière mais élégamment l’air (Azote+Oxygène) dont le libre parcours moyen est très faible (68 nm) : 



      Pour l’expérience un vide poussé devrait faire l’affaire :

      Degré de vide Pression Molécules / cm³ Libre parcours moyen
      Air ambiante 1013 2.7*1019.. 68 nm
      Vide relatif 300..1 1019..1016 0.1..100 µm
      Vide 1..10-3 1016..1013 0.1..100 mm
      Vide poussé 10-3..10-7 1013..109 10 cm..1 km
      Vide très poussé 10-7..10-12 109..104 1 km..105 km
      Vide extrême <10-12 <104 >105 km

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:34
      @popov

      Il ne devrait pas y a voir d’effet Doppler car la face gauche de B2 avance autant que la droite et est censé (du point de vue Doppler) la compenser (selon la théorie en place attention, qui est soupçonnée de ne pas être tout à fait juste smiley ) 

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:41
      @Fabien Sabinet
       
      Le vide ça coûte cher. Bien sûr que la vitesse de la lumière n’est pas la même dans l’air que dans le vide puisque l’indice de réfraction de l’air est un peu (très peu) différent de 1.
       
      Mais je ne vois pas en quoi ce serait essentiel pour l’expérience.
       
      Avec les micro-ondes, vous pouvez faire l’expérience dans votre cuisine, en coupant la paraffine avec un fil de guitare chauffé par un courant, avant même de publier votre article. Si l’expérience aboutit, vous avez gagné à peu de frais. Sinon, et si vous avez toujours un doute, vous pourrez toujours recommencer avec un laser et dans le vide.

      Mais n’oubliez pas l’effet Doppler.

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:48
      @popov

      Non l’air de l’atmosphère calibre la vitesse à c, ça ne fait aucun doute, sinon ça ferait longtemps qu’on aurait vu que la lumière ne se déplace pas à c tout le temps, avant la naissance de Maxwell probablement ! 

      Ca aurait changé sa vie !! smiley smiley

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:45
      @Fabien Sabinet

      Autre chose : le bloc B1 n’est pas indispensable.

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:52
      @popov

      Oui vous avez raison, je sais smiley

      Mais comme vous noterez que la pilule n’est déjà pas facile à avaler (on attaque le 2 eme postulat quand même smiley ) je pense qu’il est inutile de compliquer la compréhension de l’expérience en essayant de l’optimiser smiley

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 19:06
      @Fabien Sabinet

      Là, je dois dire que j’admire votre enthousiasme !
      Répondre Signaler un abus Lien permanent

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 19:15
      @popov

      Ha je suis un grand passionné ça smiley et puis c’est génial tous ce qu’il y a à refaire du coup en physique !! c’est pas compliqué il y a presque TOUT à refaire si le 2eme est pas bon en fait...

      Alors vous imaginez la frénésie de découvertes en chaîne qui s’annonce ? vous vous rendez compte je pense non ? 

      Ben .. heu.. si la phase change !! smiley smiley 

      Mais vous imaginez le CHOC du premier mec qui verra la phase bouger ? smiley smiley

      ha ha je voudrais bien voir la tête 



      • Alren Alren 10 janvier 2016 11:09

        @Fabien Sabinet

        Plutôt qu’un déplacement linéaire difficile à mettre en œuvre, peut-être serait-il judicieux de faire vibrer un des miroirs.
        Compte tenu de la longueur d’onde de la lumière, un tout petit déplacement suffirait et le mouvement pourrait être très rapide, beaucoup plus que pour un déplacement linéaire.
        Naturellement l’expérience devrait avoir lieu dans le vide car les ondes de compression dans l’air ambiant en modifiant son indice de diffraction pourrait fausser le résultat.
        Et l’on pourrait, avec une vibration d’origine piézoélectrique miniaturiser les composants et les disposer dans une cloche à vide


      • vesjem vesjem 7 janvier 2016 15:55

        Si j’ai bien compris , fabien , la vitesse de la lumière peut dépasser la vitesse officielle de la lumière ?
        Ce qui pourrait vouloir signifier que la vitesse de la lumière peut être infinie , si elle est émise par une source d’une source d’une source ...... d’une source lumineuse , répétées de manière infinie ?


        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 16:02

          @vesjem


          Et bien le problème c’est que la lumière ne peut pas être « source » elle même de lumière.. en tout cas pas au sens ou on l’entend classiquement... Jusque là, c’est de la matière qui doit générer une onde électromagnétique..

          Mais le champ électrostatique qui s’échappe de l’électron par exemple se propage à c en effet, même si l’electron est dans un accélérateur... donc il se propage à Ve- + c

        • bourrico 7 7 janvier 2016 16:17

          @Fabien Sabinet

          Mais le champ électrostatique qui s’échappe de l’électron par exemple se propage à c en effet, même si l’electron est dans un accélérateur... donc il se propage à Ve- + c


          Dire qu’il suffisait d’un « donc » pour révolutionner la physique.
          Amen.

        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 17:01

          @bourrico 7


          Enfin smiley ce serait bien de faire une expérience pour déterminer sans équivoque ce point ( Ve- + c ) Mais moi je parie sur ça..

          Après.. ça arrive qu’on ait une intuition et que l’expérience nous rappelle la réalité !! smiley C’est pour ça que je propose un expérience dans l’article pour le cas de la vitesse de la lumière smiley

        • bourrico 7 8 janvier 2016 11:56

          @Fabien Sabinet

          Tu aurai du t’instruire sur le sujet avant de la ramener.


        • sarcastelle 7 janvier 2016 16:06

          Poincaré avait laissé échapper à la France la gloire de la théorie de la relativité ; l’auteur va rétablir la prééminence en physique de notre pays. 

           



          • bourrico 7 7 janvier 2016 16:15

            @sarcastelle

            Dugué ne se laissera pas bouffer par un arriviste. smiley

          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 16:37

            @sarcastelle


             smiley smiley

          • amiaplacidus amiaplacidus 7 janvier 2016 16:12

            Cela fait depuis les années 1890, que l’expérience de Michelson (avec son interféromètre) a montré que la vitesse de la lumière était une constante, et il n’y a aucune interprétation mathématique quelconque, ce sont d’ailleurs des maths de niveau simple, pas même de niveau BAC S.
            Michelson a d’ailleurs reçu un prix Nobel pour son interféromètre. Chose piquante d’ailleurs, Michelson voulait montrer l’existence de l’éther et donc des différences de vitesse de la lumière et il a montré exactement le contraire, il a eu l’honnêteté intellectuelle de le reconnaître.
            .
            Maintenant, si vous avez fait une expérience contradictoire, pourquoi pas ? Et surtout, justifiez vos conclusions, ce genre d’expérience ne nécessite pas plus de math que de l’algèbre élémentaire et un peu de trigo.
            Vous êtes sans doute un prix Nobel ...


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 19:48

              @amiaplacidus


              L’expérience de Michelson démontre juste qu’il n’y a pas d’Ether.

              Et du coup on obtient exactement le résultat attendu dans le cadre de la mécanique classique de Newton en accord avec la simple composition des vitesses.

              En aucun cas elle ne démontre que la vitesse de la lumière est une constante.. je ne vois pas comment on pourrait déduire ça de cette expérience.


            • LEELOO Agoranymous42 7 janvier 2016 20:22

              @Fabien Sabinet

              il n’y a pas d’Ether.

              C’est quand même marrant comment le mode de pensée mécaniste a mené à une incongruité incroyable vis à vis de l’espèce consciente qu’est l’humanité.

              Je vais poser ici une question qui va paraître absurde :

              Quelle est la vitesse de la pensée ? L’a t’on mesurée, peux t’on la mesurer ?

              Cela apparaît totalement incongru dans le monde matérialiste dans lequel on vit.

              Pour autant c’est quand même un phénomène patent, je dirai même qu’on ne saurait même pas qu’on existe si il n’y avait pas ce phénomène unique.

              Dans la même veine mesurer la vitesse de la pensée nous obligerait à basculer directement dans le paranormal selon le dogmatique ambiant d_s lors qu’on prétendrait qu’elle puisse se trasmettre.

              ET ceci pour la raison que comme elle n’est pas matérielle elle n’a pas existence pratique conciliable avec la physique, elle ne pourrait donc se déplacer.

              Or si maintenant si on se reporte aux principes qui président à la physique moderne, on parle bien de physique de l’information, d’une variable qui accompagnerait toute particule existante dans l’univers.

              Pourquoi cette information ne serait t’elle pas l’expression de la pensée, de ce qui sous tend la trajectoire et l’évolution de toute particule avec en point d’orgue final un récepteur/enregistreur/ ordonnateur qu’est la conscience ani0male et humaine ?

              On aboutirait au postulat suivant

              La gravitation est le phénomène qui ordonne et coordonne toutes les particules dans l’univers à partir de leur caractéristique non pas de localisation géo astronomique matérielle, mais bien en fonction de l’élément d’intelligence interreliée entre toutes à partir de chaque conscience individuelle et au delà vis à vis de la conscience universelle.

              De facto on élimine alors toute variable utile de distance (l’ether est dans la pensée pas dans le matériel)

              La transmission d’information y est instantanée et c’est 100% compatible avec la physique quantique.

              Et on obtient bel et bien un ensemble cohérent et interdépendant entre tous les éléments qu’ils relèvent du domaine considéré comme vivant au sens terrien du terme ou de toute autre nature chimique ou autre.

              Le cente de gravité de l’univers se trouverait bien alors là où se trouve la conscience humaine sans qu’il soit besoin d’importer d’espèces exotiques.


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 20:38

              @Agoranymous42


              Pfiou j’ai pas tout compris je crois.. il y a un truc qui m’a échappé.. c’est une éventualité.


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 05:05

              @Fabien Sabinet

              C’est même une certitude smiley mais lojn de moi l’idée de vouloir réduire votre capacité de compréhension, juste vous dire que c’est juste une question d’ouverture d’esprit, de « lâcher prise ».

              Sur le versant scientifique qui raccroche les wagons, n’hésitez pas à aller vous enquérir de ce que dit Philippe Guillemant, physicien français émérite, sur la physique du temps et sur le « parc » de la pensée.


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 05:57

              @Agoranymous42


              A ma défense il me semble que c’est plus de la philosophie, et je suis loin d’être aussi à l’aise qu’en physique dans ce domaine indubitablement du même niveau de complexité, voir pire smiley smiley

              Mais j’adhère totalement à l’idée générale de « l’ouverture d’esprit » et de « lâcher prise » que vous soulignez, c’est essentiel, (en essayant de garder les pieds sur terre) et je note votre physicien que je ne manquerais pas de voir un de ces quatre smiley

            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 06:12

              @fabien

              je ne pouvais souhaiter plus pertinente réponse, merci smiley


            • clostra 8 janvier 2016 12:44

              @Agoranymous42
              de quelle forme de pensée parlez-vous ?

              bien sûr qu’on peut mesurer la vitesse des unités de pensée (et même ça permet de connaître le nombre de synapses traversées. exemple : le fouissement des bébés à la naissance donne corps sans retard à la pensée de la tétée. cette immédiateté d’ailleurs reste longtemps gravée dans les cerveaux ayant subi une déféminisation - la première pensée est question de survie. En jeu : l’accès direct au rhinencéphale, sans intermédiaire synaptique)

              On pourrait prendre des exemples également qui permettent d’étudier la sémantique et par là non seulement la vitesse de la pensée mais sa structure associative individualisée etc réflexion au passage sur la base de la culture que peut représenter la langue (en particulier maternelle car ci dessus : le premier objet de la pensée) ;

              J’arrête car là ma pensée se déroule en tapis rouge ... j’y suis comme un poisson dans l’eau, ou devant un banquet où se trouve tout ce que j’aime et je ne sais plus où donner de la tête.

              mais je sais bien que certains pensent, à raison ou à tort, que ces pensées sont véhiculée hors ou vers par des ondes électromagnétiques. Pourquoi pas ? sauf que les pensées ont un certain besoin d’avoir du sens donc un effecteur régulateur, de contrôle ...


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 12:52

              @Clostra

              Si on y pense bien, on patauge bel et bien toutes et tous dans la mare du bonheur, sans limite d’espace ni de temps.
              Le premier physicien qui essaiera d’emprisonner cela dans un raisonnement matérialiste et mécanisme essaiera de facto de capter à son profit ou au profit d’une entité quelconque l’accès au bonheur matériel tout autant que spirituel.
              Heureusement tous les parcelles d’intelligence de l’univers se mettent en train pour rendre la quête impossible.
              Et surtout dès lors même que tout le monde, toutes les âmes au travers du cours de l’histoire seront reliées par ce lien du cœur, elle deviendra veine.
              Dans l’immédiat ne changez rien, profitez. smiley
              Mettez juste si vous le voulez bien un joli costume de papillon (pseudo + avatar) pour rester de façon continue dans le même paradis temporel que moi (si je ne vous fais pas trop peur en l’état). smiley


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 13:06

              @CLOSTRA

              OUPS JE PRÉCISE / LE MÊME PARADIS SPATIO-TEMPOREL QUE MOI


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 13:11

              @Agoranymous42


              Ha Ok !.. j’me disais aussi ! smiley smiley 

              (je plaisante, je n’ai pas les bonnes billes je crois pour comprendre ce que vous dites smiley smiley )

            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 13:15

              @Fabien Sabinet

              Ça va viendre, vous êtes pas là depuis plus de trois jours smiley

              Pour le reste, essayez juste de vous convaincre que j’écris pas toujours des conneries, et je sais, c’est pas facile smiley smiley smiley


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 13:26

              @Agoranymous42


              Je ne trouve pas que ce soit des conneries smiley c’est entre la poésie et la philo smiley c’est pas des conneries la poésie et la philo !

            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 13:30

              @Sablier psychédélique

              C’est c’là oui, m’enfin !!!!!!!!!!!! smiley smiley


            • SUR1NUAGE 8 janvier 2016 17:39

              @Agoranymous42
               BRAVO , je cherchais depuis longtemps un sens aux particules, une conscience universelle accessible par la vitesse de la pensée, vous me faites évoluer..merci


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 17:51

              @SUR1NUAGE

              Merci du merci smiley smiley

              Et puisse se nuage essayer de vivre à l’instant présent et pour l’éternité ce bonheur, tout en sachant que c’est le chemin qui compte et que c’est toujours en pensant autant à donner qu’à recevoir que la quête est viable et authentique (attention voilà que je gouroutise, lol, bref faîtes comme vous voulez mais soyez heureux(se), c’est un ordre smiley )

              PS : n’hésitez pas à faire comme je l’indiquais à clostra, investiguez plus avant votre costume d’immortel(le) en recherchant au plus profond de vous ce qui vous relie à votre âme.


            • clostra 8 janvier 2016 19:15

              @Agoranymous42
              euh j’ai dit une bêtise ?

              private joke ?

              ce n’est pas vous qui me faites peur, c’est l’expérience relatée. Imaginez, vous reculez à la vitesse de la lumière que deviennent vos phares ?


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 20:21

              @clostra

              Quoi qu’il arrive je ne me serais pas permis de dire que vous écriviez des bêtises (rien de pire que les certitudes dans tous les domaines possibles), dont acte.

              Par contre je vous invitais bel et bien à lâcher prise avec toute tentative de chercher à vouloir mesurer physiquement et donc quantitativement la pensée, qui se trouve bel et bien dans le registre de l’immatériel inquantifiable.

              Les seules valeurs qui peuvent se rattacher au phénomène de pensée se jouent selon moi dans le domaine de l’estimation qualitative (par certain égards cependant infranchissable et « hierarchisable »),

              La pensée se révèle dans l’ordonnancent des choses, le langage, le verbe, les mathématiques, la géométrie, etc.. et surtout dans interrelation entre les trois substrats qui la sous tendent :
              - le corps (cerveau physique émetteur),
              - le « cœur » générateur de sentiment ( traductible en terme d’attraction réciproque entre les particules et les corps quelle soit leur taille)
              - l’âme en tant que matrice de rattachement intemporel de toutes les particules qui ont transité dans les différents corps tout au long de l’histoire de l’univers (au passage on a ici une explication tangible de la réincarnation)

              Le triple effet KISS COOL en quelque sorte smiley smiley (pardonnez cette dernière saillie, je ne supporte pas que l’on puisse considérer que j’essaye d’une quelconque façon de faire preuve d’une pensée à vocation dogmatique)


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 20:58

              @MiroBolant

              Tiens mon lustreur d’égo préféré. Pour te servir et te remercier mon maître, je t’apoplaudis des deux mains smiley


            • Jean Keim Jean Keim 7 janvier 2016 16:40

              Bon d’accord Si l’expérience montre autre chose que ce qui est admis actuellement mais il n’y pas eu encore d’expérience - avec des Si on fait passer un chameau par le chas d’une aiguille - et il faudra penser à intervertir les deux blocs b1 et b2 pour vérifier qu’ils sont bien identiques.


              J’en profite pour poser une question qui me tarabuste depuis qq. temps, dans ce genre d’expérience il y a des capteurs et des appareils de mesure, ils captent des événements et donnent des résultats par l’intermédiaire de fils véhiculant les informations qui mettent un certains temps à circuler aussi comment tenir compte de ce temps dans l’interprétation des résultats. 


              • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 17:05

                @Jean Keim


                En l’occurrence ça n’aura pas d’incidence parce que le simple changement de phase suffit à conclure que la vitesse de la lumière a changée.

                Mais dans une expérience avec des fils il faut « ajuster » avec les temps de parcours de l’information. On connait assez bien la vitesse du signal électrique, c’est intéressant d’ailleurs, c’est ici : 



              • Jean Keim Jean Keim 7 janvier 2016 21:21

                @Deepnofin
                Jolie photo, merci.


              • Jean Keim Jean Keim 7 janvier 2016 21:24

                @Jean Keim
                Deepnofin je connais le chat à neuf queues mais pas le chas à Neuf dromadaires smiley


              • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 21:30

                @Deepnofin


                Successful challenge.. you win ! smiley

              • colere48 colere48 7 janvier 2016 16:46

                Attention , vous touchez au sacré, remettre en cause de genre de loi, c’est pratiquement du révisionnisme...

                Dans un autre domaine, regardez comment les médias se sont déchainés contre Michel Onfray, il a commis le crime de contester la pertinence de Freud...


                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 17:23

                  @colere48


                  Ha ha smiley oui c’est pas facile de remettre ça en cause en effet smiley Même si vous savez au fond ils le savent bien que ça déconne sans doute quelque part.. ils le savent tous. Mais bon pour le moment il n’y a rien d’autre alors... 

                  Enfin si !! maintenant il y a l’expérience !!! smiley smiley

                  J’aime bien Onfray aussi, il est excellent... Ce que je préfère c’est les séances de questions du public, les vieux lives qu’il se tape ! smiley .. Mais avec l’actualité difficile il a un peu surchauffé j’imagine... Il s’est fait prendre au piège qu’il dénonçait j’ai l’impression... Une erreur de jeunesse.. smiley Il reviendra !.. meilleur sans doute.. plus « sage » encore ! smiley smiley

                • Jean Pierre 7 janvier 2016 19:05

                  @Fabien Sabinet


                   Votre article est une excellente et incontestable démonstration. Malheureusement, la seule démonstration qui est faite est celle de votre inculture scientifique.
                  Les théories émises par Einstein ont été vérifiées sur le plan théorique d’une part, puis expérimentalement d’autre part. Et elles sont utilisées concrètement, en plus.

                  Par ailleurs, l’objet de la science n’a jamais été d’imposer une vérité définitive. Mais, et c’est très différent, de proposer la meilleure interprétation de phénomènes à un moment donné. Cette « meilleure interprétation » fait l’objet d’un consensus au sein d’une communauté scientifique après vérification, ce qui ne l’empêchera pas d’évoluer en permanence. 

                  Galilée a remis en cause les explications précédente sur l’organisation du système solaire grâce au progrès faits en optique. Ce qui semblait précédemment une bonne explication du système solaire à été remis en cause grâce à des observations permises par ces progrès en optique. La science avance comme cela en permanence.

                  Si, de façon expérimentale, ou grace à des observations nouvelles, vous pouvez remettre en cause les théories d’Einstein, surtout n’hésitez pas à le faire. En attendant, vos spéculations alimenteront vraisemblablement des polémiques creuses, mais ne ferons certainement pas avancer la science


                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 19:21

                  @Jean Pierre


                  Oui certes, vous avez bien raison.. (sauf sur mon « inculture scientifique » !! smiley smiley )

                  Et.. sinon quel est votre pronostic pour le résultat de l’expérience ? 

                • Jean Pierre 7 janvier 2016 22:20

                  @Fabien Sabinet
                  Pour des raisons physiques, qui sont exposées dans la théorie de la relativité, on ne peux faire l’expérience que vous proposez.

                  Ce qui est amusant dans votre article, c’est que vous reprochez à la relativité d’être une théorie purement virtuelle car sans expérimentation. Et pour faire ce reproche, vous proposez une expérimentation qui restera elle aussi purement théorique, car sans possibilité concrète de réalisation. Vous n’êtes pas davantage dans le concret que les théoriciens de la relativité. Je vous fait donc exactement le reproche que vous faites à la théorie de la relativité.


                • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 2016 22:36

                  @Jean Pierre. Toi, tu en sais trop, tu vas te faire effacer par Cabanel. Sur agoravox, le crime de compétence, ça ne pardonne pas !


                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 04:16

                  @Jean Pierre


                   ?? smiley « on ne peux faire l’expérience que je propose » ? smiley

                  Je n’arrive pas à me faire à la colossale gamme des commentaires et à l’imagination sans doute infinie des commentateurs sur AgoraVox smiley

                  De Popov le premier dont les commentaires plus qu’avisés (que j’ai copiés ici) semblent provenir de rien moins qu’un véritable expert en physique à Agoranymous42 qui fait presque de la poésie en passant par vous qui avancez que l’expérience ne « peut pas se faire » ?  smiley smiley ... c’est génial...

                  Mais la surprise s’évapore et je reprend mes esprits, alors dites nous, Jean Pierre, qu’est ce qui pourrait bien m’empêcher de faire l’expérience ? J’essaye d’imaginer une réponse mais je n’ai pas d’idée, la.. lumière ne voudra pas venir ?.. non mais pire je ne trouve rien.. rien.. dites moi .. et je sens que vous allez une nouvelle fois me surprendre encor ! je ne le sens pas j’en suis certain ! smiley


                • bourrico 7 8 janvier 2016 12:11

                  @colere48

                  C’est bien remettre en cause avec des billes, et non par ignorance.
                  Sans quoi faut pas se plaindre de se faire chambrer.

                  Les limites de validités des théories sont sans cesse testées, car avant d’aller voir au delà d’une théorie, il faut le prendre en défaut.

                  Et ce n’est pas cette pâle imitation de Dugué qui va le faire, et ce n’est pas sur AV que cette révolution aura lieu.

                  Encore une fois, vous confondez naïveté et crédulité avec ouverture d’esprit.



                • Jean Pierre 8 janvier 2016 12:14

                  @Fabien Sabinet


                  Si rien ne vous empêche de faire l’expérience, faites là. Le mouvement se prouve en marchant. Si le résultat est conforme à votre hypothèse, la théorie de la relativité aura vécu et vous aurez le prix Nobel.
                  D’ici là, je considère qu’une théorie faisant consensus dans la communauté scientifique concernée est beaucoup plus solide que vos conjectures qui ne sont validées ni par le calcul, ni par l’expérimentation.


                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 12:20

                  @Jean Pierre


                  L’enceinte de vide poussé est impossible à réaliser pour un particulier malheureusement smiley



                • Jean Pierre 8 janvier 2016 13:10

                  @Fabien Sabinet
                  Dans ce cas, le titre de votre article est très prétentieux. 

                  Il est toujours intéressant d’émettre des hypothèses parce qu’une théorie scientifique doit être mis en doute d’une part, et parce que cela fait travailler les méninges d’autre part. Mais présentez votre article comme une simple hypothèse de réflexion, non comme une certitude. La relativité reste une théorie solide.
                  Je suis persuadé que la théorie de la relativité va évoluer un jour. Mais cette évolution viendra de scientifiques de très haut niveau c’est à dire de personnes ayant atteint au minimum le niveau scientifique d’Einstein lui-même, ce qui n’est pas rien (ils seront pour Einstein ce que Einstein fut pour Newton). Ceux qui feront ce travail, en plus de disposer d’immenses dons en mathématiques, y auront certainement consacré l’essentiel de leur vie. 
                  Vu l’avancée des sciences depuis des siècles, l’époque du « Eurêka » ou on énonçait un théorème scientifique fondamental tout en se prélassant dans son bain est malheureusement achevée.



                • popov 8 janvier 2016 13:15

                  @Fabien Sabinet

                   
                  Théoriquement l’expérience est possible.
                   
                  Mais en pratique...relisez le commentaire de JC_Lavau (7 janvier 23:28). Il vous avertit des difficultés.
                   
                  La longueur d’onde de la lumière rouge d’un laser est d’environ 800 nanomètres. Les vibrations de votre système au passage d’un camion, quand quelqu’un marche à côté de l’instrument, etc. risquent fort de modifier la distance entre vos miroirs d’une valeur pas du tout négligeable par rapport à cette longueur d’onde et vous observerez des mouvement des franges d’interférence même sans déplacer B2.
                   
                  On peut faire comme quand on réalise un hologramme : placer le dispositif sur une grosse dalle de béton elle-même posée sur une pile de journaux de 50 à 100 cm de haut. Mais cela ne suffira pas nécessairement.
                   
                  Et en plus vous voulez faire cela dans le vide !!
                   
                  C’est pourquoi je vous conseillais de remplacer le laser par des micro-ondes (longueur d’onde de l’ordre du cm).

                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 13:22

                  @Jean Pierre


                  Oui je l’ai dit plus haut à quelqu’un qui m’a déjà fait la remarque, j’aurais du mettre un point d’interrogation au titre.. smiley

                  Mais je ne suis pas d’accord (et ce n’est pas grave) la base de la physique c’est l’intuition, l’imagination, tout en restant les pieds sur terre.. ! enfin, ça devrait l’être.. 

                  Je l’ai déjà écrit plus haut aussi mais c’est dommage de penser qu’il faut être de « très haut niveau » pour avoir le droit de prétendre faire des sciences physiques.. car c’est faux. Quand l’imagination et l’intuition de « ce qu’il se passe » « physiquement » n’ont plus leur place en physique ça veut dire qu’il y a une grosse erreur d’interprétation et dans les formules qui traîne quelque part dans les résultats et qu’elle grossit au fur et à mesure des « ajustements » et des « corrections » qu’on est obligé de faire pour garder l’édifice debout.. 

                  A la fin il n’y a que des mathématiciens qui font de la physique, parce que le niveau en math est trop élevé en effet, mais c’est n’importe quoi, ces gens là ne sont pas « raisonnable », par définition, dans le sens où ils ne tiennent pas compte du réel en math, c’est pas leur truc... Mais en physique si les fondations sont mauvaises, on ira pas plus loin à partir d’un certain point...

                  Comme en ce moment.. smiley


                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 13:48

                  @popov


                  Humm.. en effet, si le laboratoire est a coté d’une autoroute il y aura un problème... Pour les gens qui marchent à côté de l’instrument on peut quand même leur faire confiance pour faire attention... Physicien expérimental c’est un vrai métier, Rutherford, mon idole, vous regarderais avec de grand yeux et vous dirais : 

                  « - mais pour qui nous prenez vous monsieur !? » smiley smiley

                  Par contre dans le commentaire du triste sire que vous citez et pour une expérience dans le vide :

                  « chaque souffle de l’opérateur qui ébranle leurs miroirs à deux sous »... 

                  (!) je reconnais bien la bêtise et le mépris du personage smiley 

                  Ca me fait de la peine d’ailleurs que vous, le top du top des commentaires, le citiez, lui, le fond du fond, toute la misère du monde smiley smiley

                  Une erreur j’espère.. ? un moment d’égarement.. smiley

                • popov 8 janvier 2016 14:59

                  @Fabien Sabinet


                  Oui, il a mauvais caractère, mais il a raison sur ce point : l’expérience avec un laser est très délicate.

                • Jean Pierre 8 janvier 2016 18:33

                  @Cassino


                  Vous parlez de qui exactement dans vos délires ? 


                • Jean Pierre 8 janvier 2016 19:24

                  @Fabien Sabinet

                  « Quand l’imagination et l’intuition de ce qui se passe physiquement n’ont plus leur place en physique » .
                  Les équations d’Einstein on été vérifiées expérimentalement dans l’astrophysique et dans la physique des particules, c’est à dire dans dans des domaines qui échappent totalement à nos facultés d’observation immédiates (nos sens). On ne peux aborder ces domaines que de façon très indirecte. Le bon gros bon sens est insuffisant. Dire que les mathématiciens relativistes « ne tiennent pas compte du réel » dans leurs équations est totalement faux puisque leur équations sont vérifiées expérimentalement, c’est à dire dans leur domaine qui est le réel de l’astrophysique et le réel de la physique des particules.
                  Je vous ai parlé de Galilée. Il s’attaquait à un sérieux obstacle : l’observation, le bon sens et l’intuition prouvent incontestablement que toutes les planètes et les étoiles tournent autour de la terre. Les sciences doivent donc parfois dépasser les premières intuitions. L’apparent peux être faux, et l’invisible exact.

                  Tout le problème de votre article est le sensationnalisme (le contraire de la modestie du scientifique qui vérifie tout avant d’affirmer). En affirmant que la théorie de la relativité allait d’effondrer, tout en étant incapable d’en faire la démonstration, vous vous piégez vous même. Vous n’avez pas le niveau pour remettre en cause cette théorie. Le reconnaître serait aussi reconnaître que votre article a principalement pour objectif de vous mettre personnellement en avant en vous donnant l’illusion que votre approche par le bons sens et l’intuition donne de meilleurs résultats que des années de travail ardu sur des équations qui ne le sont pas moins. Mais la science et l’ego font très mauvais ménage. Parmi les innombrables biais qui faussent fatalement les résultats scientifiques, l’un des plus courant est le biais narcissique : on s’attache à une affirmation pourtant erronée parce qu’on l’estime flatteuse pour soi même. J’ai l’impression que vous êtes tombé en plein dans ce biais là..

                • JC_Lavau JC_Lavau 11 janvier 2016 22:36

                  @Cassino. Avec sa mauvaise foi habituelle de belliqueux compulsif.


                • foufouille foufouille 7 janvier 2016 19:20

                  « Mais non, les scientifiques, à cause de l’interprétation d’expériences (dont je parle également dans l’article précèdent) et à cause d’équations mathématiques très complexes (dont peu de gens comprennent bien chaque terme)se sont petit à petit habitué à accepter ce fait, »
                  C = 297 XXX est hyper compliqué.
                  faut que tu postules pour sciences et vie ou l’ancienne version, la science et la vie.



                    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 2016 21:55

                      @troletbuse


                      Sur votre lien j’ai trouvé :

                      « En résumé, l’affirmation selon laquelle on ne peut aller plus vite que la lumière est théorique. Cette théorie pouvant être vraie ou fausse, ou peut-être incomplète, n’empêche pas d’aboutir à d’autres découvertes. Le tout est de garder à l’esprit que c’est la nature qui fournit les règles, pas les formules. »

                      D’où ma proposition de redonner ses lettres de noblesse à la physique expérimentale ! comme au bon vieux temps smiley

                    • bourrico 7 8 janvier 2016 09:19

                      @Fabien Sabinet

                      comme au bon vieux temps


                      Merci de cette confirmation.
                      Votre problème vient de là, vous l’avez vous même identifié.

                      Aristote c’est un peu dépassé vous savez....

                      En plus, vous êtes ignorant du sujet car on réalise toujours beaucoup d’expériences, ce qui est normal car ça reste le seul test de validité d’une théorie.
                      Ce qui vous défrise c’est la place des maths, et le fait que le bon sens et l’intuition ne soient que des leurres et des freins à l’imagination.

                    • troletbuse troletbuse 8 janvier 2016 10:13

                      @Fabien Sabinet
                      Oui mais, aux vitesses proches de celle de la lumière, le temps et l’espace rétrécissent. Une règle de 300 000 kms(par exemple) ne ferait plus 300 000 kms mais moins. Alors comment faire des mesures ?
                      Il faut utiliser les équations de la relativité.


                    • bourrico 7 8 janvier 2016 11:41

                      @troletbuse

                      Pour ce monsieur, le temps et l’espace doivent conserver leur caractère absolu et leur rigidité.
                      En effet, un temps non universel et un espace élastique est contre intuitif, donc pour lui c’est faux.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 2016 23:07

                      Grâce à la cabanellistique new-science, qui jeulio-sabineto-cabanellestico-patatoïdiquement démontre que chaque miroir ralentit la lumière, plus aucune cavité laser ne peut plus fonctionner. En effet, rendez-vous compte que chaque réflexion sur un des miroirs ralentit la lumière, et très rapidement la cavité est désaccordée de l’émission à stimuler. Pis, comme Sabinet n’est pas maître du nombre de réflexions dans la cavité, cela implique que le facteur de qualité se dégrade très vite. En plus, en raison de la loi sabinettine de fatigue de la lumière à chaque réflexion, il ne sort du laser que de la lumière complètement flappie, qui se traîne misérablement. Alors allez faire de la métrologie astronomique avec ça ! Sabinet a ainsi brillamment démontré que les mesures de distance de la Lune sont grossièrement surestimées, puisque la vitesse de la lumière sortant d’un laser est ralentie d’un facteur sabinet^n, avec n de l’ordre de quelques milliers.

                      Heureusement que dans l’ombre, Cabanel n’hésite pas à utiliser frénétiquement la hache et la tronçonneuse pour ratiboiser les commentaires des incroyants qui ne croivent même pas à la new-science...

                      Il me fournit de la matière à ajouter à

                      La guerre contre les instruits, ça aussi c’est de la lutte des classes

                      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-guerre-contre-les-instruits-ca-155419


                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 2016 23:28

                        Ce qu’il y a de bien avec ces omniscients de naissance qui jouent les métrologues sans jamais avoir appris le métier, c’est qu’ils vont coqueriquer à chaque passage de camion dans la rue, à chaque dilatation thermique qu’ils n’avaient pas prévue, à chaque broutement mécanique de leur cafouillazibule mal construit, à chaque souffle de l’opérateur qui ébranle leurs miroirs à deux sous...


                        • tetedeneu_tron 7 janvier 2016 23:41

                          C’est tout simple, ça veut dire que même si un vaisseau spatial se déplace pratiquement à la vitesse de la lumière eh bien la lumière qu’il émet à l’avant avec ses phares smiley se déplace à peine plus vite que lui !.
                          c’est vrai pour un référentiel fixe mais dans le référentiel vaisseau, la vitesse de la Lumière est toujours c, le paradoxe apparent n’existe pas (Si la relativité galiléenne apparait violée, c’est parce que c’est elle qui est fausse) ...à partir du moment où vous commencez à mélanger les référentiels, le reste n’a plus aucun intérêt...A moins, évidemment d’imaginer un vaste complot mondial impliquant tous les VRAIS physiciens depuis 100 ans.


                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 04:45

                            @tetedeneu_tron


                            Oui bien sur c’est pour un observateur fixe.

                            Mais vous faites bien de souligner que selon le référentiel on ne voit pas la même chose smiley parce que je trouve que ça ajoute au fantastique de la théorie de la relativité, au mystère, à l’inexplicable même presque smiley

                            Enfin .. si !.. quand même .. on peut l’expliquer, des centaines de vrais physiciens ! et ce depuis plus de 100 ans ont une explication !! : les distances se contractent !! smiley hé hé, fallait y penser mazette smiley

                            Bon.. et .. sinon qu’est ce que vous prévoyez pour la phase dans l’expérience vous ? qu’elle ne va pas changer du tout je parie ?.. mais vous avez peut-être raison.. on verra smiley

                          • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 8 janvier 2016 01:06

                            Mots ouverts @ portes fermées ... 

                             Effectivement, comme l’a écrit Jean-Pierre beaucoup plus haut, la relativité explique beaucoup de choses et c’est expérimentalement vérifié. Mais il peut être démontré – et cela sera exposé prochainement – que ’’certains’’ effets prédits et confirmés dans le cadre de cette relativité SONT STRICTEMENT EXPÉRIMENTABLES ET INTERPRÉTABLES en les termes d’une théorie de l’ABSOLU, autrement dit dans laquelle ’’théorie’’ il est montré comment le MOUVEMENT EST FINALEMENT ABSOLU PARCE QUE OBSERVABLE SE PRODUISANT DANS UN SUBSTRAT SPATIAL et qu’ainsi – sinon peut-être pour simplifier certains calculs comme le permet encore la théorie de Newton – il ne sera plus acceptable d’interprété tout mouvement d’un point de vue RELATIF.

                            Maintenant il est vrai que Fabien Sabinet n’a pas tenu compte de l’augmentation de masse acquise par le bloc B2 accéléré dans son modèle expérimentable. Et qui dit augmentation de masse dit augmentation de la gravitation liée à cet objet et donc de la contraction GLOBALE qui en résulte obligatoirement, autrement dit de la contraction de TOUTES les longueurs de ce bloc B2, ce qui au passage remet en cause les fameux piliers de la relativité que sont les transformations de Lorentz, équations qui ne proposent qu’UNE contraction, celle de la longueur parallèle aux sens-directions des déplacements RELATIFS des mobiles impliqués dans le problème exposé.

                            Ces augmentations de masse et contraction vont ainsi obligatoirement produire un indice de réfraction différent dans le bloc B2 et donc, à l’ INTERIEUR de ce bloc, produire un changement de la vitesse de la lumière et … Mais bon ! À suivre … !

                            Oui, il peut être phénoménologiquement, donc scientifiquement, soutenu que la relativité, même si elle a permis d’observer et conceptualiser certains faits en les ’’cernant’’, que cette relativité est donc finalement aussi FAUSSE que les théories qui l’ont précédée.

                            Mais marcher, donc avancer, c’est se laisser tomber sous l’effet de la gravitation, chute que l’être vivant bipède parvient à stopper et rectifier en faisant le pas suivant jusqu’à … jusqu’à pouvoir sortir ses pieds de la ’’grotte’’ dans laquelle pateaugeaient et sont encore em … bourbés les acteurs du mythe platonicien de même nom … Quitte pour certains … à se voir obligé de finir la promenade en remplaçant leurs pieds par des roulettes. Mais chut ! Surtout pas de projections nominales ! Paraît qui’a des ordures qui se déversent et empestent l’agora … et demanderaient à être recyclées parce que, comme les moustiques, leurs effluves malsaines passent dans les trous de serrures et portent préjudices, le sommeil venu, à tout cinéma intérieur.

                            Mais rebon !

                            @+ si l’insidieux le veut et si, l’auteur de ces trop de lignes lit MAJ après MAJ signées M&A J.


                            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 05:17

                              @Marc-Antoine JEULLIAU


                              Hey mais vous savez que j’attendais cette remarque sur la contraction des distances et l’augmentation de la masse affectant particulièrement le bloc B2 (sa vitesse et son accélération) mais je n’aurais pas cru que ça viendrait de vous smiley bravo ! smiley et c’est une objection valable (dans le cadre de la théorie en place) mais elle est négligeable, l’accélération du bloc est tellement faible qu’elle ne serait pas détectable même si on le voulait.

                              Sinon concernant les « ordures » qui polluent AgoraVox (je suppose que vous parlez du même que moi smiley ) en fait je pense qu’il faut l’accepter, car c’est un mal inévitable pour un média totalement ouvert à toutes les plumes comme AgoraVox.

                              Alors c’est un peu pénible la bêtise et la méchanceté réunies, certes, mais je trouve que le « signalement des abus » fonctionne vraiment bien et c’est peu de chose finalement comparé aux avantages immenses du débat public ouvert que propose AgoraVox (merci !!)

                            • Marc-Antoine JEULLIAU Marc-Antoine JEULLIAU 8 janvier 2016 06:44

                              @Fabien Sabinet

                              BonTout ;

                              Cette contraction ne peut pas être négligeable vu que, même si elle ne ’’mange’’ en la faisant disparaître qu’une ’’infime’’ quantité de la ’’longueur de l’onde’’ devant interférer dans l’œilleton, alors l’expérience ne pourra être que faussée car elle devrait obligatoirement le mettre en évidence comme le font les ’’radars’’ tels que ceux de la gendarmerie pour tout véhicule, marcheur voire objet en mouvement. Ce que, comme vous n’étant pas mathématicien, je peux prévoir à l’aune de ce que sait la physique expérimentale actuelle mais sans être capable d’en calculer un résultat prévisionnel.

                              Si ma théorie du PSI reflète bien LA REALITE – comme le pensaient les 2 profs d’universités de physique rencontrés il y a 4 décennies – c’est indubitablement une telle contraction qui doit s’être produite dans les expériences faites par Fitzgerald et Lorentz, et c’est ce à quoi ils avaient pensé pour interpréter leurs échecs avant qu’Einstein ne vienne lancer ’’une pierre’’ dans les engrenages de leurs raisonnements.

                              @+ ; M&A J.


                            • bakerstreet bakerstreet 8 janvier 2016 01:20

                              J’ai toujours eu l’intuition qu’il n’y aura jamais de loi d’airain, et de certitude définitive, sur l’univers, ses principes et ceux qui gouvernent notre vie. Aussi ingénieux soient ils, ce ne seront toujours que le point de vue d’un jour, qui nous rassure momentanément, avant que le doute ne survienne, que d’autres équations n’arrivent, que d’autres univers parallèles mettent en quartiers les choses qui nous semblaient les plus évidentes. 

                              Nous sommes des aveugles tentant de savoir à quoi ressemble un feu d’’artifice. Les mathématiques et l’astronomie, sciences dans lesquelles je ne connais pas grand chose, et aussi la physique me semblent belles pourtant, comme des partitions de jean Sébastien Bach, qui avec ses variations, répondait tout de même un peu à dieu. Ou du moins lui chuchotait des choses, et en étudiait les reflets mouvants dans un œil d’or. 

                              • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 05:29

                                @bakerstreet


                                waaa smiley je suis tellement d’accord.. j’étudie en ce moment le laniakea supercluster et j’ajouterais volontiers à votre texte que nous sommes incontestablement peu de chose... J’ai lu votre commentaire avec un léger vague à l’âme, la sensation de faire partie d’un flot bienveillant, changeant, évoluant, vivant !! ça fait du bien smiley merci pour cette petite balade smiley

                              • bakerstreet bakerstreet 8 janvier 2016 12:56

                                @Fabien Sabinet
                                Merci. Ma maman me disait que j’étais plutôt du genre artiste, mais j’ai tendance à penser que la science et l’art se tiennent tous les deux par la main sur le bord du vide, en se disant : « Que c’est beau ». Je ne suis pas très doué en mathématiques, mais j’ai entendu dire que les partitions musicales obéissent elles, à ces lois, et cherchent à mettre en équations le désordre apparent du monde. Je suis très porté à le croire, et à tirer des bords vers le vent des étoiles. Et j’ai bien aimé cet article, qui m’a fait rêvé, sans le comprendre tout à fait, et c’est un euphémisme, mais pour cette raison même. Bien à vous


                              • sarcastelle 8 janvier 2016 01:23

                                Fabien Sabinet, vous tenez le bon bout car même JC Lavau à bout d’arguments physiques n’a plus que l’invective à la bouche. Encore un effort et l’édifice albertiste va basculer. 

                                Je ne mets pas de souriard. 

                                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 05:37

                                  @sarcastelle


                                  Merci sarcastelle smiley (Par contre j’ai beau cherché mais, et c’est ce qui est le plus étonnant finalement quand on y réfléchit, je n’ai pas le plus petit souvenir d’avoir lu le moindre argument valable (et encore moins « physique » !) chez celui dont on en doit pas prononcer le nom (krrr smiley smiley ) )


                                • sarcastelle 8 janvier 2016 08:58

                                  @Fabien Sabinet


                                  La phrase : « je ne mets pas de souriard » est peut-être ambiguë. Je voulais dire que j’en mets toujours à regret lorsqu’ils ont pour fonction d’inverser le sens de la phrase qui les précède. J’aime trop le genre pince-sans-rire... quand c’est moi qui l’emploie, bien entendu. 

                                  Je vous ai dit dans votre sujet précédent que le second postulat est superflu. Cela vous a été redit par d’autres. Tant que vous ne l’aurez pas compris je regarderai vos articles sur la relativité comme fantaisistes. 
                                  Bonne chance ! 

                                • Rounga Rounga 8 janvier 2016 11:13

                                  @bourrico 7

                                  encore un peu et il va nous refaire le physique d’Aristote.

                                  En effet, il est très aristotélicien. Je l’avais fait remarquer sur son article concernant le voyage dans le temps. Mais il semble que c’est un monsieur Jourdain de l’aristotélisme, qui fait du Aristote sans le savoir.

                                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:39

                                  @Rounga


                                  Monsieur Jourdain ? .. 

                                  - humm... il était joué par qui ? 
                                  - mais par Molière en personne que diantre !
                                  - haaa ! smiley ben alors d’accord ! 

                                • popov 8 janvier 2016 06:21

                                  @Fabien Sabinet
                                   
                                  Reprenons la conversation là où nous l’avions laissée :
                                   
                                  Evidemment moi je fais le pari si on déplace B2 à la vitesse v que le faisceau se déplacera à c/n + v dans B2 et à c + v entre B2 et M2 et donc qu’un décalage de phase sera visible même avec des petites vitesses.
                                   
                                  Je vais vous dire ce qui cloche dans ce raisonnement, et cela sans utiliser plus de mathématique que vous.
                                   
                                  Supposons que le faisceau se déplace comme vous le pensez à c/n + v dans B2 et à c + v entre B2 et M2.
                                   
                                  Cela devrait rester vrai pour n = 1 et donc, dans ce cas, le faisceau devrait se déplacer à c + v à la fois dans B2 et entre B2 et M2.
                                   
                                  Mais n = 1, c’est l’indice du vide.
                                   
                                  Donc, pour n = 1, le bloc B2, ce n’est rien qu’une portion de vide limitée par des pointillés imaginaires. Quand vous déplaçez ce bloc vide, physiquement vous ne modifiez en rien le chemin optique du faisceau.
                                   
                                  On voit mal pouquoi il devrait tout d’un coup se déplacer à c + v.


                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 07:35

                                    @popov


                                    Haa vous revoilà smiley Merci pour le temps que vous me consacrez, vos remarques me sont précieuses, non pas que les autres commentaires ne soit pas intéressant, ça ne me dérange pas d’expliquer mon point de vue (surtout quand c’est demandé sans agressivité et sans condescendance smiley ) mais vos commentaires me font « progresser » ce qui n’est pas évident quand on a un peu « d’avance » (ça fait une trentaine d’année que je travaille sur ça)

                                    Et c’est drôle en l’occurrence votre question me permet de mieux comprendre pourquoi les scientifiques n’ont pas pensé à ce genre d’expérience : parce qu’il sont tellement persuadé que la lumière se déplace à la même vitesse toujours qu’il est très difficile pour eux se mettre « en dehors » de ce postulat...

                                    Vous dites :

                                    « On voit mal pourquoi il devrait tout d’un coup se déplacer à c + v »

                                    et c’est le coeur de l’expérience en fait : à mon avis les ondes électromagnétiques sont émises par la matière qui les « produit » à la vitesse c par rapport à la matière qui l’emet, que ce soit un miroir, une lentille, de l’air même, donc pour moi, puisque le faisceau est émis par le bloc B2 en fait, après l’avoir traversé donc, et puisqu’il est lui même en mouvement à la vitesse v, la vitesse de la lumière par rapport à l’autre faisceau, par rapport au laboratoire lui même on peut même dire, sera c + v... Et on verra un décalage de la phase par rapport au moment où il était immobile.

                                    D’après la théorie en place, le bloc B2 emet la lumière à c dans tout les cas, qu’il soit en mouvement ou non et par rapport à n’importe quoi lol ( smiley oups désolé ça m’a échappé !! smiley ). Ce qui est (presque certainement) faux smiley


                                  • popov 8 janvier 2016 08:29

                                    @Fabien Sabinet

                                    Bonjour. Oui me re-voila.
                                     
                                    Je pense que vous n’avez pas compris mon objection.
                                     
                                    Je la reformule.
                                     
                                    Supposons que le faisceau se déplace comme vous le pensez à c/n + v dans B2 et à c + v entre B2 et M2.

                                    On reprend l’expérience avec des n de plus en plus proches de 1.

                                    Dans votre hypothèse le faisceau va se déplacer dans B2 à une vitesse qui se rapproche de plus en plus de c + v et à une vitesse qui vaut c + v entre B2 et M2.
                                     
                                    Et quand n devient exactement égal à 1, la vitesse devrait passer de c + v à c puisque pour cette valeur de n = 1, c’est comme si B2 n’existait pas.
                                     
                                    Cela heurte mon intuition qu’un changement aussi petit que l’on veut de la valeur de n au voisinage de 1 puisse avoir un effet aussi important qu’un passage de c + v à c pour la vitesse du faisceau.


                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 08:54

                                    @popov


                                    Alors je ne comprends toujours pas smiley 

                                    Pourquoi cet hypothèse : « On reprend l’expérience avec des n de plus en plus proches de 1 » ?

                                    L’indice des blocs B est n (quel qu’il soit) et celui du vide est 1... C’est tout non ? 

                                    Dans les blocs la lumière se déplace à c/n + v et en sortie des blocs à c + v (avec v = 0 pour B1 ce qui provoque un changement de phase)

                                  • popov 8 janvier 2016 09:02

                                    @Fabien Sabinet
                                     
                                    Quand on avance une formule en physique, il est bon de voir ce qu’elle devient dans les cas limites.

                                    Ici, vous prevoyez une vitesse c/n + v dans B2.
                                     
                                    Cette expression ne peut être correcte puis qu’elle tend vers c + v quand n tend vers 1 alors qu’elle devrait tendre vers c.


                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 09:21

                                    @popov


                                    Haaa smiley ok

                                    Alors non, le problème là c’est que si n tend vers 1 alors c’est qu’on tend aussi vers le vide donc la lumière n’est plus « entraînée » par de la matière, donc v = c smiley

                                  • popov 8 janvier 2016 13:28

                                    @Fabien Sabinet

                                    Alors non, le problème là c’est que si n tend vers 1 alors c’est qu’on tend aussi vers le vide donc la lumière n’est plus « entraînée » par de la matière, donc v = c

                                     
                                    Oui, la vitesse du faisceau dans le bloc « vide » vaut c.
                                     
                                    Mais votre formule c/n + v ne tend pas vers c quand n tend vers un. 
                                     
                                    C’est cela qui ne sent pas la bonne physique.

                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 14:02

                                    @popov


                                    Ce que je voulais dire c’est que la formule c/n + v (si la théorie n’est pas juste, donc si l’expérience donne un résultat positif) n’est probablement pas linéaire, je n’ai pas la formule, j’utilise seulement ce sur quoi on peut compter, et pour le moment on peut compter sur la vitesse c/n dans un corps d’indice n, auquel j’ajoute v si mon idée est juste.

                                    Par contre la formule finale (dans la nouvelle théorie) sera différente bien sur et plus on approchera de n=1 moins on « ajoutera » de v si vous voulez faire une courbe... Enfin j’imagine, c’est ce qu’il faudra déterminer « après »...

                                    Si besoin est smiley



                                  • popov 8 janvier 2016 15:04

                                    @Fabien Sabinet

                                    voilà, c’est ce que je voulais dire : il vous faudra une formule dans laquelle v disparaît quand n tend vers 1.

                                    Heureux de voir que vous en êtes conscient.

                                  • nours77 nours77 8 janvier 2016 06:27

                                    Encore un... M Sabinet ce n est pas parce qu une théorie est prouver fausse quelle est abandonné, mais seulement quand une meilleur théorie la supplante... La relativité fonctionne plutôt bien pour envoyer des sondes et calculer les trajectoires spatiales, ou orbite et ne sera abandonné que si mieux ce présente...

                                    Le photon est une particule et une onde qui évolue dans un milieu, je n en dirai pas plus...
                                    Qu es ce que le mur du son ? Pourtant un avion projette un son (une onde sonore) tout autour de lui... Pourquoi elle ne s ajoute pas a la vitesse de l avion et ne dépasse pas ce mur... ?

                                    Je me permet de mettre ceci pour vous a tout hasard... regarder autour de 5 min...
                                    https://www.youtube.com/watch?v=l-g_RJXrmeE


                                    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 07:43

                                      @nours77


                                      Et bien oui je propose une expérience qui invalide la théorie en place et j’en propose une nouvelle : (j’ai copié/collé en partie ce que je viens de répondre a Popov smiley )

                                      A mon avis les ondes électromagnétiques sont émises par la matière qui les « produit » à la vitesse c par rapport à la matière qui l’emet, que ce soit un miroir, une lentille, de l’air même, donc (dans l’expérience de l’article) pour moi, puisque le faisceau est émis par le bloc B2 en fait, après l’avoir traversé donc, et puisqu’il est lui même en mouvement à la vitesse v, la vitesse de la lumière par rapport à l’autre faisceau, par rapport au laboratoire lui même on peut même dire, sera c + v... Et on verra un décalage de la phase par rapport au moment où il était immobile.

                                      D’après la théorie en place, le bloc B2 émettrait la lumière à c dans tout les cas, qu’il soit en mouvement ou non et par rapport à n’importe quoi. Ce qui est (presque certainement) faux.


                                    • foufouille foufouille 8 janvier 2016 09:04

                                      @Fabien Sabinet
                                      la prochaine fois que tu seras en voiture essaye de lancer une bille pour qu’elle aille plus vite que la voiture.
                                      le mieux serait de le faire d’un avion à 900km/h


                                    • bourrico 7 8 janvier 2016 09:22

                                      @Fabien Sabinet

                                      (presque certainement)


                                      Non mais vous faites quoi la, de l’astrologie ?


                                    • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 11:27

                                      @L’âne de l’Elysée qui en plus se permet de rire avec MES smileys

                                      Ben c’est que t’es quand pas le dernier des derniers, tu mérites donc un MINIMUM d’attentionsmiley smiley smiley


                                    • Aristide Aristide 8 janvier 2016 08:09

                                      Je me posais la question de savoir comment un siècle après cette théorie tient toujours, sans que personne n’ait réussi à la mettre en cause. Et ben, j’ai une réponse qui éclaire la méthode de l’auteur.

                                      Alors vous allez me dire, mais pourquoi tous ces scientifiques si intelligents qui se moquent de nous parce qu’on est bête dans les repas entre copains, pourquoi n’y ont-ils donc pas pensé avant ? Eh bien parce que c’est comme ça la science....

                                      Évident, non ? Tous ces scientifiques obtus qui ne reconnaissent pas le génie quand il est là, évident, devant vous. Et pis, c’est tout .... 

                                      • JL JL 8 janvier 2016 10:03

                                        @ Fabien Sabinet, 


                                        votre projet d’expérience m’a intrigué, et j’ai cherché une petite réponse qui pourrait vous convaincre que vous devriez apprendre à être plus rigoureux : dans les domaines qui dépassent notre culture, l’intuition est très sinon toujours trompeuse.

                                        Ma réponse à votre question 

                                        Du point de vue d’un observateur extérieur, dans le schéma proposé, il est clair que le trajet total parcouru par la lumière dans le vide est plus long dans le circuit B1 que dans le circuit B2 cependant que le trajet parcouru dans ce même bloc immobile est plus bref que le trajet vu dans un référentiel extérieur au bloc, dans le bloc en mouvement B2.

                                        Vous suivez ?

                                        Intéressons nous aux seules parties des trajets qui sont différentes, c’est à dire d’une part le trajet dans le bloc en mouvement et que j’appelle b2, 

                                        et d’autre part le trajet dans le bloc immobile (b1) augmenté du trajet que j’appelle C1 et dont la longueur c1 est égale à la différence en longueur des parties dans le vide, entre les deux trajets.
                                         
                                        Vous suivez ?

                                        Soit t1 le temps pour parcourir d1 à la vitesse v1, t’1 pour parcourir c1 à la vitesse c, t2 pour parcourir d2 à la vitesse v2.

                                        Bon, comme je n’ai pas envie de recourir aux grands moyens graphiques, pour désigner un vecteur AB quelconque, je le noterai AB.

                                        Vous suivez ?

                                        Dessinez dans un espace orthonormé, le vecteur T1 d’origine (0,0) en notant sur l’abscisse la longueur d1 et en ordonnée le temps t1. Soit donc : (0,0), (d1,t1)

                                        Tracez ensuite le vecteur C1 qui s’écrit (d1, t1), (d1+c1, t1+t’1)

                                        Vous y êtes ?

                                        Dessinez sur le même graphique le vecteur T2 càd (0,0) , (d2,t2) 

                                         Comparons les arrivées, càd les points A1 et A2 càd respectivement (d1+c1, t1+t’1) et (d2, t2).

                                        Discussion

                                        Si et seulement si ,les points A1 et A2 sont confondus, alors on pourra dire que la lumière aura mis le même temps pour parcourir les deux trajets. 

                                        On voit clairement sur ce graphique que l’on a dessiné, que, pour arriver à ce résultat, la vitesse de la lumière (du point de vue d’un observateur extérieur, càd l’expérimentateur) dans le bloc en mouvement doit être supérieure à celle dans le bloc immobile, tout en restant inférieure à c, la vitesse de la lumière dans le vide ; ce qui est conforme à la théorie.

                                        Est-ce que c’est vrai, et et-ce que c’est étonnant ? A la deuxième question, je réponds non, ce n’est pas étonnant - répondant du même coup à votre interrogation -, et à la deuxième question, je vous renvoie à la théorie qui permet de calculer avec précision les tenants et aboutissants de cette affaire.







                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 10:11

                                          @JL


                                          hola hola je vous arrête tout de suite smiley du point de vue d’un observateur extérieur, dans le schéma proposé, il est clair que le trajet total parcouru par la lumière dans le vide est exactement de la même longueur dans le circuit B1 que dans le circuit B2...

                                          Qu’est ce qui vous fait donc penser qu’ils sont différent ? smiley

                                          Mais sinon vous avez tout a fait raison, tout le monde devrait apprendre à être plus rigoureux smiley

                                        • JL JL 8 janvier 2016 10:31

                                          @Fabien Sabinet

                                           
                                           ???
                                           
                                          Alors, comment faut-il interpréter ça :
                                           
                                          ’’Selon la théorie actuelle, si on déplace B2 sur les rails de gauche à droite en direction de M2, la lumière émise lorsqu’elle sort du bloc B2 doit continuer de se déplacer à la vitesse de la lumière, même quand on déplace rapidement le bloc, elle ne doit pas s’ajouter à la vitesse du bloc B2. ’’

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 10:49

                                          @JL


                                          Et bien .. heuu.. dite moi plutôt ce que vous ne comprenez pas parce qu’en commençant à essayer de vous expliquer j’ai ré-écrit exactement la même chose smiley smiley donc c’est pas bon..

                                        • JL JL 8 janvier 2016 10:58

                                          @Fabien Sabinet,


                                          Qu’est-ce qui n’est pas bon ?

                                          Ps. Si vous pouviez éviter les smileys, cela rendait plus facile la communication, vous ne trouvez pas ?

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:01

                                          @JL


                                          Ben que je ré-écrive exactement la même chose, c’est pas bon.. donc dites moi plutôt ce que vous ne comprenez pas dans la phrase

                                        • JL JL 8 janvier 2016 11:25

                                          @Fabien Sabinet,


                                           je répondrai par une question :

                                          La lumière met un certain temps à traverser les blocs.

                                          le bloc B2 est-il au même endroit au moment où la lumière y entre et celui où elle en sort ?

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:31

                                          @JL


                                          Non, il aura avancé d’un p’ti chouilla smiley

                                        • JL JL 8 janvier 2016 11:46

                                          @Fabien Sabinet,


                                           c’est bien ce que j’avais compris.

                                          Ce petit chouia est la différence de longueur de trajet dans le vide, différence que j’ai désignée par la distance appelée c1 dans mon com précédent.

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:52

                                          @JL


                                          Ha ok smiley Oui vous avez raison, et bravo ! (franchement je n’avais pas pris en compte cet aspect)

                                          Mais tout de même, ça ne change pas le fond de l’expérience car ce chouilla est négligeable, il ne pourrait pas à lui tout seul changer la phase du faisceau suffisamment pour que ce soit visible.

                                        • JL JL 8 janvier 2016 12:20

                                          @Fabien Sabinet,


                                          soyez cohérent : si le chouia de distance est négligeable, alors la vitesse l’est aussi, et réciproquement.

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 12:23

                                          @JL


                                          Non par contre le fait que la lumière avance(rait ) à c + v sur toute la distance B2-M2 n’est pas négligeable par contre, bien visible, même pour des vitesses « manuelles »

                                        • JL JL 8 janvier 2016 12:44

                                          @Fabien Sabinet,


                                          pourquoi la vitesse serait-elle c+v ?

                                          vous semblez ignorer les équations relativistes : dans le bloc, la vitesse de la lumière n’est pas c+v mais sauf erreur et de mémoire : v sur racine carrée de un moins v*v (v au carré) sur c*c (c au carré).

                                          En aucun cas, elle ne saurait donc dépasser c à la sortie du bloc.

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 12:56

                                          @JL


                                          Non je n’ignore pas les équations relativistes.. mais vous savez la relativité c’est finit...

                                          Le nouveau truc c’est la composition des vitesses !! Enfin.. c’est pas nouveau mais ça revient très fort.. très très fort. 

                                          Non.. la relativité c’est finit smiley

                                        • Rounga Rounga 8 janvier 2016 13:01

                                          @JL
                                          Justement, l’auteur espère que cette expérience prouvera que les équations relativistes sont fausses, et que la lumière peut bien avoir pour vitesse c+v.


                                        • JL JL 8 janvier 2016 13:46

                                          @Rounga,


                                          en effet, c’est bien ce qu’il faut comprendre.

                                          Je crois que l’auteur a fait comme les concepteurs de machine à mouvement perpétuel : bien que n’ayant pas les notions de base, ils se lancent dans des constructions absurdes, et quand ils acquièrent les lois physiques qui s’opposent au fonctionnement de leurs machines, ils remettent en cause ces lois. 

                                          Cela me rappelle la polémique sur la masse entretenue par ceux qui soutiennent qu’il existe une différence entre masse grave et masse inerte. 

                                        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 14:09

                                          @JL


                                          Quoi ? qu’est ce que c’est cette histoire de « masse grave et masse inerte » ? smiley ça à l’air intéressant... 

                                           smiley smiley non, je plaisante ! par pitié ne m’expliquez pas ! smiley :->

                                        • JL JL 8 janvier 2016 15:53

                                          @Fabien Sabinet,


                                           qu’est-ce que vous ne voulez pas que je vous explique ? La polémique ? Ou bien pourquoi elle est nulle ?

                                          Dommage, parce que je suis sûr que ça vous intéresse.

                                           smiley


                                        • robin 8 janvier 2016 10:36

                                          Il faut avouer qu’on touche avec la constance de la vitesse de la lumière à d’incommensurables paradoxes.

                                          Ainsi en relativité rien de matériel ne peut atteindre la vitesse de la lumière pour cause d’énergie infinie à cause du quotient de Lorentz. Donc le sacro saint principe de réciprocité un des fondements de la physique est inapplicable à un photon car :

                                          Si un photon s’éloigne de moi à la vitesse c, le principe de réciprocité stipule qu’à l’inverse vu du photon je m’éloigne à la vitesse -c, ce qui me confère aussitot une énergie infinie. Donc il est interdit de seulement parler de vitesse pour la lumière, ça n’a pas de sens en relativité.


                                          • robin 8 janvier 2016 10:39

                                            @robin

                                            Par contre on peut objecter que si on jette une pierre depuis un bateau en mouvement les rides qu’elle créera sur l’eau ne sont pas soumise à l’addition des vitesses tout comme la lumière. et donc que la vitesse des rides est seulement liée aux caractéristiques du support lui même (l’étendue d’eau).


                                          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 10:52

                                            @robin


                                            Les ondes sur l’eau sont « supportées » par l’eau elle même alors que la lumière (selon moi (et pas mal de gens aussi)) n’a pas besoin d’être supportée, on dit qu’elle n’a pas besoin de « substrat », elle se déplace dans le vide complet.. tranquillou smiley enfin.. non, assez vite quand même smiley


                                          • JL JL 8 janvier 2016 10:56

                                            @Fabien Sabinet,


                                            le vide n’est pas le néant. Sinon, nous ne serions pas là pour en discuter.

                                            Plus exactement, ce néant possède des propriétés. Et c’est cela le véritable paradoxe : le néant n’existe pas !

                                            De fait, ce n’est pas une énigme que nous pourrions percer : c’est et demeurera à jamais un mystère.

                                          • Etbendidon 8 janvier 2016 11:01

                                            Bonjour fabulous Fab
                                            En tous cas vos articles nous changent du dugué
                                             smiley
                                            J’ai jeté un oeil sur votre blog en français et en anglais, c’est du lourd
                                            Je ne me prononcerai pas sur vos théories, je n’ai pas le niveau mais en tous cas vous écrivez BIEN et clairement
                                            Et en plus vous avez de l’HUMOUR denrée de plus en plus rare sur AV
                                            et vous restez poli tout en maniant l’ironie
                                            BRAVO continuez à secouer les bourricos et les bas du front
                                            ALL THE BEST FOR 2016
                                             smiley


                                            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 11:08

                                              @Etbendidon


                                              Ha ben merci !! smiley ça me fait très plaisir !..

                                              Par contre ça me fait un peu peur, je suis tout « bien » mais c’est parce que je viens juste d’arriver sur AgoraVox (je ne connaissais pas, mais c’est super comme projet je trouve !!) alors si ça se trouve, à force, tout le monde « tend » vers cette attitude dont vous parlez et dans un an je serais aigri, blessant et hautain smiley smiley smiley

                                              Rappelez-moi de delete si ça arrive par pitié !! smiley

                                            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 11:17

                                              @Sablier psychédélique

                                              Il faut juste faire gaffe aux smileys, et par delà aux récipiendaires à qui ils appartiennent de facto, de droit, et par inspiration, intuition et aspiration divine smiley

                                              <-> smiley smiley smiley smiley smiley


                                            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 11:49

                                              @tout buddy charitable

                                              Personne a vu pyrathone et dans l’affirmative pourrait lui dire qu’il faut passer aux Maya bleues, avec les rouges on a une distorsion d’espace temps certaine pour ne pas dire une certaine distorsion.


                                              • Mortarion 8 janvier 2016 12:28

                                                Je suis sûrement un peu con, mais je comprend avec le franchissement du mur du son que la vitesse de propagation de l’onde du son n’est pas additionnée à celle de l’avion. Alors pourquoi les ondes lumineuses agiraient autrement ?


                                                • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 12:33

                                                  @Mortarion


                                                  C’est pas une question d’être con ou pas, si on ne sait pas comment faire un soufflé au fromage ça ne veut pas dire qu’on est con...

                                                  En l’occurrence vous ne savez juste pas que le son se déplace grace à la pression dans l’air et que la lumière est fondamentalement différente, elle n’a besoin de rien pour se propager, elle se balade dans le vide sans problème... que le son non, dans le vide ya plus personne smiley

                                                • Paic_Citron 8 janvier 2016 14:07

                                                  Oulalalala, faut un peu étudier et savoir utiliser Google avant de sortir des articles « les scientifiques ne bitent rien à leur métier »...

                                                  Bref, personne... nooooon personne n’a jamais pensé à réaliser cette expérience ...
                                                  Surtout pas Fresnel ni Fizeau hein, il y a déjà plus de 200 ans !

                                                  https://books.google.fr/books?id=lLYvadxSCL0C&lpg=PA14&ots=bGZXlr3YH4&dq=un%20milieu%20d%E2%80%99indice%20de%20r%C3%A9fraction%20n%20en%20mouvement&hl=fr&pg=PA14#v=onepage&q=un%20milieu%20d%E2%80%99indice%20de%20r%C3%A9fraction%20n%20en%20mouvement&f=false

                                                  Le pire c’est que votre raisonnement est juste.. Vous avez juste 2 siècles de retard ! =)

                                                  Mais il n’entache en rien à la validité du postulat que « La vitesse de la lumière est constante dans le vide ».

                                                  Dans le VIDE ! LE VIDE !

                                                  Ici il est question de vitesse de la lumière dans un milieu réfringent... Rien à voir du coup. C’est ballot smiley

                                                  Pour aller plus loin :

                                                  https://www.bibnum.education.fr/physique/optique/l-entrainement-de-la-lumiere-par-les-corps-en-mouvement-selon-le-principe-de-relati


                                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 14:15

                                                    @Paic_Citron


                                                    Je ne suis pas sûr que vous ayez bien compris le « coeur » de l’expérience.. smiley j’ai déjà répondu à pas mal d’objection et de remarque et peut être qu’en lisant les commentaires, si ça vous intéresse, vous verriez mieux ce dont il retourne en réalité ?.. (ou pas vu le ton de votre commentaire smiley )


                                                  • Paic_Citron 8 janvier 2016 14:49

                                                    @Fabien Sabinet

                                                    « Je ne suis pas sûr... » Si si, j’ai compris, j’ai lu les commentaires, etc !

                                                    Je vous explique que votre expérience a déjà été réalisée par Mr Hippolyte Fizeau il y a bien longtemps déjà et qu’on connait du coup les résultats. C’est pas compliqué non ?

                                                    Voici du coup la formule qui en découla, vu que vous n’avez pas l’air d’avoir pris le temps de lire :

                                                    La vitesse de la lumière dans un milieu réfringent d’indice n au repos par rapport à l’éther est V = c/n.
                                                    Lorsque le milieu réfringent est en mouvement avec la vitesse v, elle devient V’ = c/n αv (avec α = 1 - 1/n²). α est le « coefficient de Fresnel ».

                                                    Du coup, l’expérience était très intéressante, mais ne permet pas de tirer une conclusion positive ou négative quand au caractère constant de la vitesse de la lumière dans le vide.
                                                    Ce n’est pas son but !

                                                    La seule chose que l’on apprend c’est que la lumière est ralenti plus ou moins selon la vitesse du milieu dans lequel elle évolue.

                                                    Une fois sortie du bloc transparent, la lumière reprend sa vitesse normale c.


                                                  • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 2016 14:59

                                                    @Paic_Citron


                                                    Fizeau essayait de déterminer la vitesse de la lumière dans un corps d’indice n et il a trouvé c/n ( ce que je ne conteste pas)

                                                    L’expérience que je propose permet de vérifier dans le cas où le corps d’indice n se déplace à la vitesse v 

                                                    1) si la vitesse de la lumière qui le traverse devient c/n + v
                                                    2) et si la lumière qui sort du corps d’indice n à la vitesse c + v

                                                    Voili voilou smiley

                                                    (et si vous avez un pronostic n’hésitez pas !! il faut se lancer smiley )

                                                  • pemile pemile 8 janvier 2016 15:29

                                                    @Fabien Sabinet
                                                    http://www.ifac.univ-nantes.fr/IMG/pdf/Relativite-_Cours_2014.pdf

                                                    A partir de la page 7 pour Fizeau puis page 13, l’expérience de Michelson et Morley

                                                    Expérience d’Alvager au CERN en 1964 sur l’invariance de la vitesse de la lumière
                                                    http://missiontice.ac-besancon.fr/sciences_physiques/ressources/document.php?id=1113


                                                  • pemile pemile 8 janvier 2016 15:37

                                                    @Paic_Citron « elle devient V’ = c/n αv »

                                                    c/n PLUS ou MOINS av


                                                  • Paic_Citron 8 janvier 2016 15:40

                                                    @Fabien Sabinet

                                                    En fait, en relisant votre article, je me rend compte que vous partez d’une hypothèse fausse :

                                                    "Selon la théorie actuelle, si on déplace B2 sur les rails de gauche à droite en direction de M2, la lumière émise lorsqu’elle sort du bloc B2 doit continuer de se déplacer à la vitesse de la lumière, même quand on déplace rapidement le bloc, elle ne doit pas s’ajouter à la vitesse du bloc B2. Donc les temps de parcours pour les deux faisceaux sur M1-S2 et S1-M2 devrait rester égaux même si on change la vitesse de B2 et la phase de devrait pas changer non plus à la recombinaison des faisceaux après S2."

                                                    Si l’on comprend les résultats de l’expérience de Fizeau, on se rend compte qu’en modifiant la vitesse de B2, les temps de parcours des 2 faisceaux seront différents. Et du coup, il y aura un décalage sur la phase.

                                                    Donc l’expérience ne permettra pas de savoir si la lumière sort d’un bloc (ayant une vitesse v) avec une vitesse c + v.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fabien Sabinet

Fabien Sabinet
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès