• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > On nous doit plus que la lumière

On nous doit plus que la lumière

Alors que le gouvernement français s’entête à garder un nucléaire dépassé et dangereux, l’innovation s’invite dans le débat énergétique, ouvrant la porte à des solutions de plus en plus rentables et originales.

Sur le chapitre photovoltaïque, les panneaux au silicium amorphe sont concurrencés par la nouvelle technologie Graëtzel, qui s’inspirant du système chlorophyllien, produit de l’électricité.

Cette invention permet de baisser quasi de moitié le cout de la production, mais aussi, par sa simplicité, d’utiliser des matériaux souples, voire transparents. lien

Mais il y a aussi le « spray photovoltaïque ».

Ce sont les japonais de l’entreprise « Mitsubishi Chemical Corp  » qui, dans le sillage de la catastrophe de Fukushima, viennent de mettre au point cette technologie solaire.

Ces nouvelles cellules ne permettent de convertir que 10,1% du rayonnement solaire en énergie, mais vise un rendement de 15% d’ici 2015, voire 20% à terme.

L’encre photovoltaïque a l’avantage de pouvoir être pulvérisée sur des structures courbes, ou souples, comme les habits par exemple, la carrosserie d’une voiture. lien

Ailleurs, tout comme Newton découvrant les lois de la gravitation à la suite de la chute d’une pomme, un jeune américain de 13 ans, Aidan Dwyer, en randonnée dans les montagnes Catskill, s’inspira du schéma de disposition des branches et feuilles de chêne, pour améliorer la production photovoltaïque.

Il vient d’inventer ce que l’on pourrait appeler un « arbre solaire » pour lequel il a obtenu le Young Naturaliste Award 2011 décerné par « l’American Museum of Natural History  ».

Peut-être verrons-nous bientôt, le long de nos routes, des arbres solaires ? lien

En Espagne, la centrale solaire Gemasolar a été inaugurée le 4 octobre 2011 avec l’originalité de produire de l’électricité la nuit autant que le jour, alimentant 25 000 foyers (lien) et en Allemagne, avec ses 333 000 modules photovoltaïques3 jours plus tard, la plus grosse centrale photovoltaïque du monde a été inaugurée. lien

Mais quittons provisoirement le solaire pour nous tourner vers d’autres innovations.

La fabrication de carburant en est l’une d’elles et dans ce domaine, l’imagination ne connait pas de limites.

Considérant, avec raison qu’il faut résoudre le problème du CO2, l’entreprise BSF à choisi de récupérer celui-ci, et en l’utilisant pour « nourrir » des algues, fabrique du pétrole artificiel, ainsi que de multiples produits ou sous produits à forte valeur ajoutée, comme des acides gras essentiels de type omégas 3, oméga 6…augmentant ainsi la rentabilité de l’opération. vidéo

La première usine pilote est installée à Alicante, en Espagne, et nul doute qu’elle va bientôt faire des petits. lien

On ne peut que conseiller aux Bretons de se pencher sur la question, eux qui sont aux prises avec un problème d’algues, et qui pourraient ainsi habilement tirer profit d’une situation délicate.

Toujours sur le même chapitre, Il faut savoir que les huiles de cuisson usagées, et les huiles de poisson sont la plupart du temps incinérées, provoquant un gâchis énergétique considérable.

Les portugais ont lancé le projet novateur « LIFE » transformant l’huile de cuisine usagée en biocarburant, obéissant ainsi à une directive européenne qui exige que les entreprises de restauration traitent ce problème.

Pour l’instant le projet est limité à la petite ville d’Oeiras et il a permis d’économiser 4000 euros, faisant baisser les émissions de dioxydes de carbone, et de CO2. lien

La Tunisie, pourtant productrice de pétrole, (lien) a développé un projet identique, permettant d’économiser près de 6000 tonnes de gasoil (lien) mais en France, à l’ile d’Oléron, on en est encore aux applications limitées, à l’initiative de quelques citoyens responsables. lien

Il y a plus insolite : Il s’agit de biocarburant produit à partir des graisses humaines.

C’est Lauri Venoy, un industriel norvégien, qui a soulevé le lièvre en obtenant l’autorisation de récupérer les 11 500 litres de graisse humaines issues de la liposuccion, produites par un hôpital à Miami chaque semaine, ce qui représente 560 000 litres de biodiesel par an. lien

Ce n’est pas anecdotique car si on élargissait cette opération à tous les établissements hospitaliers de France et de Navarre, cela pourrait représenter une quantité de pétrole considérable, sachant que notre pays comptait déjà il y a 10 ans4 millions d’obèses, et 16 millions de personnes en surpoids et que la situation ne s’est pas arrangée depuis. lien

Plus surprenant, c’est ce Japonais, qui, utilisant les excréments du conducteur d’une moto, la « toilet Bike Neo  », fait avancer celle-ci. lien

Mais on peut aller plus loin : le méthane fabriqué, issu de l’activité animale, pourrait couvrir théoriquement tous les besoins en carburant du pays, poids lourds compris, coupant définitivement la dépendance avec le pétrole, et améliorant la balance commerciale du pays.

Sachant qu’une tonne de fumier produit près de 100 m3 de biogaz, et que les 500 000 chevaux du pays en produisent plus de 4 millions de tonnes, les seuls chevaux de notre pays pourraient produire annuellement près de 400 millions de m3 de biogaz, soit ¼ MTEP (millions de tonnes équivalent pétrole). lien

Si on y rajoute la production des vaches françaises, des cochons, voire des poulets, on imagine l’importance du potentiel énergétique français dans ce domaine.

Les américains ont constaté que 13 vaches produisaient toute l’électricité nécessaire pour une maison (lien) du coup, les vaches françaises qui sont 7,6 millions pourraient fournir toute l’électricité nécessaire à près de 600 000 foyers, alors que près de l’ex Superphénix, un agriculteur, Maurice François, à produit pendant 20 ans, 160 m3 de méthane par jour, générant plus d’électricité avec du lisier de porc que l’ex centrale nucléaire, résolvant par la même occasion les problèmes d’odeur et de nitrate, sans oublier pour autant la chaleur récupérée. lien

Même les canards s’y mettent, et en Dordogne, on s’est mis à faire du biodiésel avec la graisse de canard. vidéo

Mais d’autres sources de production de méthane sont possibles, et en Aquitaine on s’active pour produire de l’énergie issue de la biomasse utilisant entre autre la rafle et la canne de mais, mais aussi la paille de blé, le marc de raisin et le bois.

Le projet définitif pourrait atteindre le 1/3 de la puissance d’un réacteur nucléaire, le danger en moins. lien

Même si aujourd’hui un surcroit d’intérêt se porte sur la production de méthane, les progrès sont timides et il faudra attendre 2020 pour que la production de méthane puisse atteindre 175 gigawattheures, ce qui reste très éloigné du potentiel national. lien

Tournons nous vers l’énergie hydraulique.

L’hydrolienne, nouvelle venue sur ce chapitre, ouvre la porte à de nouveaux espoirs, et celle qui vient d’être immergée (3 autres suivront bientôt) au large du coté de Paimpol, promet pour 40 millions d’euros de fournir l’électricité à 2 à 3000 foyers. lien

Au-delà de ces technologies, l’hydraulique traditionnel pourrait être remis en selle, soit avec la modernisation de l’existant, mais surtout avec les microcentrales.

En Suisse, une microcentrale, celle de Rüti, tout en respectant les poissons et les pécheurs, produit environ 2,3 GWh de courant électrique, de quoi répondre aux besoins de 400 ménages, et l’énergie produite est consommée sur place évitant ainsi les déperditions, et les vilaines lignes THT. lien

En France, même si le phénomène est rare, il existe aussi des microcentrales, (picocentrale) comme celle qui, dans les Alpes Maritimes, fournit l’électricité (hors chauffage) à 800 habitants avec un retour sur investissement en 6 ans. lien

Il existe dans notre pays 3000 petites centrales, souvent mal exploitées, et qui pourraient représenter 3700 MW. lien

Ne parlons pas des barrages, parfois en mauvais état, alors que cette énergie est la moins chère de toutes, ne fournissant aujourd’hui que 15% de la production française. lien

Avec un débit contrôlé, des passes à poisson, voire à canoë, une filtration des déchets flottants, et un meilleur respect du cours du fleuve, un projet hydraulique d’aujourd’hui 70 TWh/an avec sa puissance installée de 25 000 MW, pourrait avec des turbines de la dernière génération accroitre de 30% la production d’énergie. lien

Parallèlement, DCNS (entreprise qui a réalisé l’hydrolienne de Paimpol) et Fortum, qui veut aussi moderniser le parc hydraulique français, vont lancer un projet commun d’ici la fin de l’année afin de produire de l’énergie à partir des vagues. lien

Et puis il y a le vent.

Dans ce domaine aussi, l’innovation s’invite.

La catastrophe de Fukushima donne des ailes aux chercheurs japonais de l’équipe du professeur Ohya, qui viennent de mettre au point une turbine éolienne appelée « lentille éolienne  », dont le rendement pourrait être multiplié par 3.

Ils ont le projet d’installer en mer une éolienne d’une puissance de 500 MW. lien

En France, l’autocrate présidentiel n’a toujours pas compris que le nucléaire était fini, et dépense des fortunes à rafistoler des vieilles centrales, ou a en construire de nouvelles, même si l’ardoise de l’EPR finlandais à été plus que multipliée par 2, et si par contrat, ce sont les français qui payeront le dépassement, soit 3,6 milliards d’euros. lien

Car comme dit mon vieil ami africain : « toute vérité passe par 3 étapes, d’abord on la ridiculise, puis on s’y oppose, et enfin on considère qu’elle a toujours été évidente  ».

L’image illustrant l’article provient de « last48hours.com »

Articles anciens

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Que la lumière soit

Du pétrole sous les sabots

Le nucléaire dépassé par les cochons

Energies propres en Suède

L’imagination au pouvoir

Du yahourt dans la tête

D’autres énergies pour sortir de la crise

Qui a empoisonné Stanley Meyer


Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 26 octobre 2011 09:49

    Beaucoup de solutions possibles à étudier...

    Evitant de passer par la case gaz de schiste mais 
     - est-ce que ces solutions rapporterons autant que l’extraction du gaz des sous sol ?
     - est-ce que ces solutions auront des cours fluctuants à la hausse afin d’enrichir les grands 
      groupes pétroliers ?

    Non toutes ces solutions n’auront d’avenir que lorsque la puissance des grands groupes financiers toujours avides de profits sera régulé par le pouvoir politique mais la collusion entre la finance et la politique est trop profitable pour espérer un changement.

    Merci pour cet éclairage sur les possibilités offerte par la recherche et la science , si ces solutions pouvaient être mise en place il y aurait un grand changement 

    Philippe 



    • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 10:34

      devphil

      si vous ouvrez le lien proposé en fin d’article (tournons la page du pétrole, du charbon, du nucléaire) vous aurez les preuves qu’il est tout a fait possible de se passer des énergies fossiles, sans pour autant se serrer la ceinture
      merci de ce commentaire, et j’attends votre réaction
       smiley

    • focalix focalix 26 octobre 2011 10:19

      « Ailleurs, tout comme Darwin découvrant les lois de la gravitation à la suite de la chute d’une pomme »...

      Vous êtes sûr que ce n’est pas Steve Jobs ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 10:35

        focalix

        merci de cet humour décalé,
        mais si steve jobs nous a quitté, la pomme a, je crois, de longs jours devant elle
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 10:37

        orion

        et encore, j’ai délibérément écarté des choix énergétiques l’énergie libre chère à jp Petit...
        et y compris les solutions pour stocker l’énergie...
        un de ces quatre, va falloir que je m’y mette sérieusement.
        merci de ton commentaire
         smiley

      • eric 26 octobre 2011 10:43

        Donc, nos problèmes sont réglés !
         Il n’y a plus de souci à se faire en ce qui concerne le nucléaire.
        Vous n’êtes pas sans ignorer en effet, cäbanel, que les capitalistes sont des monstres d’égoïsme avides de profit et vivant dans une concurrence effrénée. Il n’est donc pas douteux qu’ils vont se jeter sur ces technologies extrêmement efficaces, très profitables et sans risque à court comme à moyen terme.
        Croire le contraire serait affirmer qu’IBM aurait pu empêché le développement d’Apple.

        Bon, c’est peut être vrai qu’en France, du fait de notre étatisme congénital et d’un manque de concurrence capitaliste, on sera peut être à la traine, mais d’un autre côté, grâce aux privatisation de nos grands du secteur énergétique, on devrait rester dans la course.

        Ouf !

        Bon, notre avenir énergétique durable étant désormais assuré par la main invisble, on passe à quoi ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 10:49

          eric

          c’est effectivement d’abord le porte monnaie, et non l’intelligence qui fera basculer les choix énergétiques,
          les grandes entreprises pétrolières commencent à miser sur les énergies propres,
          qui pourrait le leur reprocher ?
          même si je préfèrerais que les choix soient faits au niveau citoyen et que le gigantisme laisse la place à des installations à une échelle plus raisonnable, évitant ainsi le transport de l’énergie sur de grandes distances, toujours consommatrices d’énergie.
          ceci est valable pour l’europe, mais la france, une fois de plus est à la traine, comme vous l’avez remarqué.

        • eric 26 octobre 2011 18:41

          A Cassino, ne vous inquiétez pas Areva et GDF suez s’y mettrons. Que dis-je, ils y sont déjà jusqu’au cou et de toute façon lisez Cäbanel, c’est pas cher très efficace et très rentable. Et si ce n’est pas eux se seront donc leurs frères (entrepreneurs)


        • eric 26 octobre 2011 11:01

          Enfin, vous voyez comme c’est beau le libéralisme.... !


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:23

            eric

            désolé, mais je crains que vous n’ayez pas compris le contenu de ma réponse,
             smiley


          • Biloo 26 octobre 2011 11:15

            « Ailleurs, tout comme >>>>>>>>>>>>Darwin<<<<<<<<<<<<<<<<<< découvrant les lois de la gravitation à la suite de la chute d’une pomme, un jeune américain de 13 ans, Aidan Dwyer, en randonnée dans les montagnes Catskill, s’inspira du schéma de disposition des branches et feuilles de chêne, pour améliorer la production photovoltaïque. »

            Darwin ?????? Darwin ?????? J’ai faillit en avoir une attaque !!! La gravitation, la pomme, c’est NEWTON !!!! Pas Darwin !!!!!


            • focalix focalix 26 octobre 2011 12:56

              « La gravitation, la pomme, c’est NEWTON !!!! Pas Darwin !!!!! »

              T’es sûr ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:27

              Biloo

              oouuups !
              bien sur, Newton...
              j’espère que Darwin me pardonnera.
              mais ça m’étonnerait.
              d’autant que lors d’un article précédent, me basant sur la théorie de Lovejoy, j’avais évoqué un nouveau concept, c’est le singe qui descendrait de l’homme et non le contraire.


            • bernard29 bernard29 26 octobre 2011 11:43

              il n’y a donc absolument rien de nouveau . Dans les années 70, des revues comme la « Gueule ouverte », le « sauvage », le « catalogue des ressources » et plusieurs numéros de la revue « Autrement », expliquaient tout cela, à part « la lipposuccion des obéses ».

              je crois que vous avez oublié « la géothermie »....

              De tout ça, Gébé en avait fait une brochure « L’An 01 » avec l’aide de l’écologiste Fournier, adepte déjà du solaire. 

              on retourne en adolescence. C’est pas plus mal...... ça rajeunit. 


              • oncle archibald 26 octobre 2011 12:00

                « on retourne en adolescence. C’est pas plus mal...... ça rajeunit. » et c’est bien agréable quand on a un age qui commence par 6 .. Enfin ce qui me plait dans sexagénaire, c’est qu’il y a encore « sex » ..

                Moi ce qui m’avait fasciné à cette époque ce sont les « chiottes solaires » de Reiser .. avec une caisse vitrée dans laquelle tombent les déjections et une énorme loupe pour les chauffer et en faire un tout petit tas de cendre ... 

                Ca c’était dans ses dessins, mais saviez vous que Reiser s’était fait construire une maison solaire à Font Romeu et avait payé à prix d’or les honoraires du professeur Trombe, ingénieur au four solaire d’Odeillo, auquel il avait confié la conception du systeme de chauffage solaire de cette maison .. 

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:30

                bernard

                bien sur, rien de nouveau sous le soleil,
                apparemment,
                mais si vous avez bien lu l’article ? j’évoquais les nouvelles pistes.
                Graetzel, spray photovoltaique, etc et j’ai bien peur qu’à l’époque de Fournier, l’inventeur de « la gueule ouverte », ces inventions n’étaient pas évoquées, vu qu’elles n’existaient pas.
                ce qui n’enlève rien au futurisme éclairé du dit Fournier.
                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:33

                cher oncle,

                merci d’avoir rappelé l’existence et la pertinence de Reiser, dont les chroniques dans Charlie, et ailleurs, étaient largement visionnaires, même si à l’occasion, il a dépensé beaucoup d’argent pour prouver qu’elles n’étaient pas irréalistes.
                 smiley

              • bernard29 bernard29 26 octobre 2011 17:02

                mais je crois bien que c’est trés positif. Et je salue la constance de votre curiosité avec la foultitude de liens trés intéressants.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:41

                endlödung

                ce n’est pas faux, mais au dela de la croissance évidente des populations, contre laquelle je n’ai pas de réponse à mon avis acceptable, il ne faut pas oublier qu’une meilleure gestion des énergies disponibles devrait permettre de trouver une solution.
                merci de votre commentaire
                 smiley

              • Ariane Walter Ariane Walter 26 octobre 2011 11:53

                Toujours tes super titres et tes super photos, Olivier.
                Quant à tes articles ils sont...comment dire...super aussi !
                Baisers au chevalier des nouveaux temps !


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:42

                  merci Ariane

                  je n’ai hélas pas ton talent pour raconter, mais ça me fait plaisir.
                  et sincèrement bravo pour tes articles.



                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:48

                    Serge

                    ca fera l’objet d’un article en cours,prévu de longue date, concernant les « énergies libres »
                    merci de ce lien
                     smiley

                  • Marco07 26 octobre 2011 22:23

                    Pourquoi ne pas brancher deux contacteur pour avoir un alternateur directement sur le moteur une fois qu’il est lancé ?


                    Je crois que j’avais déjà vu ce genre de machine, mais il y a un brevet dessus.
                    Me semble que les initiales du projet étaient B.I.D.O.N... ou un truc du genre.

                    SergeL, ne vous inquiétez pas, je pense bientôt investir dans ce type de projet, on verra si ça marche, un cousin éloigné d’un pays d’Afrique a promis de partager son héritage de 100 millions d’€ si je l’aidais à le débloquer, d’ici peu j’ai les fonds...

                     smiley

                  • Croa Croa 26 octobre 2011 22:58

                     smiley smiley smiley (rires) smiley smiley smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 07:04

                    marco

                    bidon ? je ne sais pas, et ça reste à prouver : vous devriez faire un tour du coté du blog de Jean Pierre Petit
                    du coup votre commentaire à un petit air de R.A.T ;A.G.E ( raisonnement abscon tordu a géométrie étriquée)
                     smiley

                  • Marco07 27 octobre 2011 16:18

                    Olivier, vous me mettez en lien un site avec pleins de news relayés... (soit vous avez un lien à proposer soit non) Hors de question de chercher parmi les ovnis et autre théories de quoi étayer vos propos.


                    Je demande un truc simple (tout con), simplement qu’on me montre ce système sans apport de base (pas trop difficile, il suffirait d’amorcer le mouvement).. Rien de plus simple à faire.. Mais non à chaque fois, ces machines « révolutionnaires » ne peuvent fonctionner sans nos précieuses centrales nucl... oops, sans le réseau EDF. Pour moi encore une technologie ATTRAPE-COUILLON, nul doute que les écolos vont se ruer dessus...

                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 16:44

                    marco zéro sept

                    c’est plus un poil dans la main, c’est une foret que vous avez...
                    désolé, va vous falloir attendre l’article sur les énergies libres...
                    ne vous impatientez pas.
                     smiley

                  • Marco07 27 octobre 2011 18:18

                    J’ai hâte Olivier ! Je répond présent à votre invitation et vous en remercie.


                  • miha 26 octobre 2011 11:57

                    Merci pour cet article.

                    La France se ringardise à cause de son entêtement à garder le nucléaire.

                    Pendant ce temps, ailleurs, on évolue à toute vitesse.

                    C’est l’argument que j’avance toujours à ceux qui ricanent en disant que les anti-nucléaires veulent le retour à la bougie... ce sont les pro-nucléaires qui refusent le progrès.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:53

                      miha

                      je remercie, et partage, bien évidemment.
                       smiley

                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 octobre 2011 12:21

                      Bourjon tous à,

                      « Les américains ont constaté que 13 vaches produisaient toute l’électricité nécessaire pour une maison (lien)  » manque plus qu’à instaurer la charia et la polygamie... !

                      plus sérieusement, « Il faut ici rappeler que l’énergie solaire reçue par la terre est 11 500 fois plus importante que nos besoin » Même si un centième de la surface du Sahara ne récupère que 20 %...ça suffit largement.

                      belle brochette de liens divers et variés, ne manque plus que cette vidéo de Jean Pierre Petit et Garcimore parue hier sur avx tv à propos d’Iter : http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/l-iter-est-il-l-avenir-de-l-32265

                      « le naturaliste Charles Bonnet l’avait fait en 1754) que ce schéma n’est autre que la Suite de Fibonacci, la célèbre suite mathématique dont un chiffre est la somme de ses deux précédents (1,1,2,3,5,8,13,21,34,55,89,…). » http://aleth.over-blog.com/article-quelques-grammes-de-poesie-52961514.html

                      Quand je pense qu’il y en a encore qui croient que deux et deux peuvent faire 2012... !

                      Salut les solaires et bye bye les enterrés.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:52

                        lisa

                        pas mieux,
                        je partage et remercie.
                        prochain étape : les énergies libres,
                        j’ai déjà effleuré le sujet une ou deux fois...
                        toute contribution sera un +
                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:51

                        bertrand

                        j’en suis encore tout confus, et je ne doute pas que les critiques amusées vont pleuvoir, 
                        j’ai demandé a AV de bien vouloir corriger cette erreur idiote (comme toutes les erreurs)
                        c’est un coup à en prendre plein la poire,
                        ceci dit, ça n’enlève rien à la démonstration...j’espère ?
                         smiley

                      • Dominitille 26 octobre 2011 14:30

                        Bonjour Olivier,
                        Ne vous inquiétez pas, de là où ils sont tous les deux, ils doivent manger les pommes ensemble en discutant de l’évolution des espèces ;
                        Que celui qui n’a jamais fait d’erreur, jette une pomme sur Olivier.
                        Bonne journée


                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 17:10

                        Dominitille

                        merci c’est gentil...
                         smiley

                      • BOBW BOBW 26 octobre 2011 20:23

                        Enfin Rions un peu smiley "« Errare humanum est, perseverare diabolicum »


                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 21:08

                        BOWB

                        pourtant j’aime persévérer, sauf dans mes erreurs.
                         smiley

                      • Marco07 27 octobre 2011 09:36

                        Si seulement c’était vrai smiley


                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 octobre 2011 13:17

                        « C’est Lauri Venoy, un industriel norvégien, qui a soulevé le lièvre en obtenant l’autorisation de récupérer les11 500 litres de graisse humaines issues de la liposuccion, produites par un hôpital à Miami chaque semaine, ce qui représente 560 000 litres de biodiesel par an. »


                        11500 ? Cela fait quelque chose comme 1600 litres par jour. 

                        Le corps humain est fait à 20 % maxi de graisses... Soit quelque chose comme 14 litres en temps normal.

                        Donc l’ hôpital devrait traiter plus de cent personnes par jour... Une complète dure en moyenne 2 heures...

                        Je me demande si c’est un objectif réalisable...

                        • bernard29 bernard29 26 octobre 2011 16:53

                          Dans « soleil vert » , avec les vieux on faisait des croquettes pour nourrir les pauvres.
                          Maintenant elles seront donc moins grasses, et plus digestes. Mais quand même, les restos du coeur n’avaient pas besoin de courir faire la manche dans les supermarchés.

                          Noubliez pas c’est dès ce week end, je crois, que les « restos » vous attendent en haut des escalators. merci pour eux.


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 octobre 2011 13:19

                          «  toute vérité passe par 3 étapes, d’abord on la ridiculise, puis on s’y oppose, et enfin on considère qu’elle a toujours été évidente »


                          La platitude de la Terre était une évidence et une vérité dans les temps passés...

                          Comme quoi, un proverbe, ça raconte aussi pas mal de conneries parfois.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 13:21

                            Mmarvin

                            je ne sais pas si les proverbes racontent des conneries, mais il y a une chose que je sais, et que manifestement vous n’avez pas encore réalisé.
                             smiley

                          • ObjectifObjectif 26 octobre 2011 15:08

                            Bonjour,

                            En plus de la méthanisation pour la valorisation de la biomasse aujourd’hui jetée, il faut souligner la filière de fabrication de granulés à partir de tous les déchets verts.

                            Plus efficace, car plus simple et avec un meilleur rendement que la méthanisation, elle se développe avec l’arrivée de chaudières adaptées, car il faut une meilleure gestion de l’arrivée de l’air pour s’adapter en temps réel aux variations plus grandes de densité de combustible, et une automatisation du nettoyage du fait de la formation de machefer avec les cendres.


                            • kemilein 26 octobre 2011 18:05

                              bobo-socialo-écolo tout dans le bizounoursisme et rien dans la réalisme.

                              le Nucléaire est l’Avenir. pas la Fission mais la Fusion, nous passerions de la chaudière-casserole nucléaire a l’électromagnétisme Nucléaire.

                              ce qui de
                              1 permet un meilleur ratio de convertibilité (moins de perte énergétique).
                              2 permet une meilleur quantité d’énergie.
                              3 permet une meilleur sécurisation du site de production.

                              vous aurez beau faire de long et beau discourt ca ne change rien a la Science et a la Physique l’énergie atomique (électromagnétisme, électro-fort et électro-faible) sont l’avenir immédiat.
                              le photovoltaïque n’est pas encore arrivé a maturation. il sera néanmoins une énergie complémentaire.

                              le photo servira d’énergie courante, si l’endroit est éclairé par une étoile, le Nucléaire (et toute sa composante quantique) sera réservé dans les cas d’isolations (bunker ?) ou de rayonnement solaire insuffisant.

                              juste pour dire une chose, dans l’espace (par exemple) les marémotrices et éoliennes ca marche moyennement.


                              • SergeL SergeL 26 octobre 2011 18:09

                                Le nucléaire en France:c’est 1200 Twh de source primaire pour 400 Twh consommée.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 18:31

                                kemilein

                                c’est votre opinion, et je ne la partage pas globalement, même si, comme vous l’indiquez, l’énergie électromagnétique est manifestement l’une des pistes supplémentaires à exploiter.
                                quand a la Fusion, ce n’est qu’une illusion de plus, basée sur pas grand chose de concret, et les milliards qui vont être gaspillés pour ITER sont autant d’argent qui n’iront pas à la recherche dans les énergies propres, et renouvelables.
                                enfin ce n’est que mon modeste avis.

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 18:32

                                Serge

                                merci de l’avoir rappelé.
                                 smiley

                              • Marco07 26 octobre 2011 22:11

                                Merci d’avoir rappelé quoi ?


                              • SergeL SergeL 26 octobre 2011 23:10

                                  Le nucléaire en France:c’est 1200 Twh de source primaire pour 400 Twh consommée

                                  Chiffre année 2010

                                Source primaire : Uranium = 1227 Twh

                                Pertes autoconsommation & distribution = 827 Twh

                                Usage final = 400 Twh


                              • Marco07 26 octobre 2011 23:34

                                La faute à un certain Carnot me semble.... pour le reste, les autres énergies sont logées à la même enseigne ou pire. (aller annoncer ça comme si c’était spécifique au nucléaire...)

                                Exemple, on pourrait prendre celui du photovoltaique, et comme primaire, le rayonnement solaire, puis le comparer à l’énergie réellement consommée (donc après l’onduleur + transport sans compter le stockage si nécessaire sachant que sur ce qui est énoncé, il commence à y avoir quelques pertes) et là on va rigoler.

                              • SergeL SergeL 27 octobre 2011 00:01

                                Chiffre année 2010

                                Sources primaires globales = 2965 Twh

                                Usages finaux totaux = 1927 Twh

                                Pertes ( Nucléaire) = 827 Twh

                                Pertes( hors nucléaire) = 211 Twh

                                Logées à la même enseigne ou pire !!!!!!!!!!!!


                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 06:46

                                marco

                                votre rire va tourner au jaune, car vous semblez oublier une différence essentielle entre l’énergie photovoltaïque et l’énergie nucléaire : la seconde perd de l’énergie pendant le transport, mais aussi à la fabrication, puisque toute l’eau chaude est perdue, et se retrouve dans les fleuves, 
                                au contraire du solaire photovoltaïque qui d’abord, n’a pas vocation d’être transporté, mais d’abord consommé sur place, et ensuite, ne produit pas d’eau chaude.
                                 smiley

                              • Marco07 27 octobre 2011 09:32
                                Olivier, vous voulez parler de rendement, le solaire produit rien par rapport à l’énergie reçu au m2. SergeL, répéter quelque chose ne vous rend pas plus intelligent. Donnez le détail de chaque énergie histoire de rigoler.

                              • SergeL SergeL 27 octobre 2011 11:13

                                @marco carnot 07 dit la mauvaise foi perpétuelle

                                Pour vous rendre plus intelligent :

                                Le Maglev( 1 GW) au coût estimé de 35 millions € à comparer à l’ EPR (1,6 GW) au coût provisoire de 6 Milliards €

                                L’ entropie financière : 171 GW contre 1,6 GW !

                                En effet quand le soleil ne produit plus de l’énergie PV, il fait du vent (24h/24) = énergie perpétuelle ; Magie : non, la Terre tourne sur elle-même.


                              • Marco07 27 octobre 2011 16:13

                                SergeL, si vous souhaitez changer de sujet, allez-y, mais ne venez pas justifier vos propos précédents avec des remarques qui n’ont rien à voir.



                                Pour votre Maglev, sachez que pour votre gouverne, j’ai mangé un steak ce midi. (avec des flageolets et de la moutarde). -j’emploi les mêmes méthodes que vous-



                              • Marco07 27 octobre 2011 18:21

                                Non, pas de poissons demain au menu... Et de toutes manière, je n’aime pas les courgettes.


                              • Guy Raynaud 26 octobre 2011 18:11

                                Peut on faire appel à la technologie pouir réparer les dégats causée par la technologie ? Cette technologie très pointue qui ne peut être maitrisée que par de vastes complexes techno-scientistes, ne peut être dominée que par les « élites » et leur entreprises incontrolables !

                                J’ai bien peur que ce ne soit pas la bonne voie.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 21:19

                                  Guy Raynaud

                                  si on ne donnait pas à la technologie la possibilité de nous faire travailler moins, pour gagner autant, il faudrait jeter aux orties les inventeurs de la roue,
                                  vaste débat.
                                   smiley

                                • Guy Raynaud 26 octobre 2011 21:26

                                  A Olivier

                                  Je ne parle pas de la Technologie (avec un grand T), mais de la technoscience qui s’est développée avec, pour et par le capitalisme et qui est le meilleur outil pour détruire notre planète.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 21:44

                                  Guy

                                  que ce soit la roue, ou le photovoltaique, je ne fait pas de différences,
                                  nous consacrons une bonne partie de notre temps à trouver des solutions pour nous éviter une fatigue, et pourquoi pas ?
                                  le travail n’est-il pas une punition ?
                                  il n’y a rien d’amoral que de ne plus vouloir « travailler pour gagner sa vie »
                                  et si une machine peut nous remplacer, why not ?
                                  sauf qu’il faudrait que l’humain remplacé par la machine continue de percevoir un salaire, meme , c’est ce qu’on appelle le R.U.
                                  1500 euros pour tous, sans la moindre contrepartie.
                                  c’est, dans le contexte actuel, une goutte d’eau financière.
                                  surtout lorsque l’on songe qu’il existe dans notre pays des gens qui gagnent 900 fois le smig
                                  merci de votre commentaire

                                • Guy Raynaud 26 octobre 2011 22:19

                                  Pour moi il y a une grande différence : celui qui fabrique la roue est le maître de sont travail qu’il dommine de la matière première à l’objet final ( enfant j’ai vécu cela dans mon village natal où il y avait un charron et j’ai vu combien il était fier de son oeuvre) . En ce qui concerne la technologie moderne nous sommes totalement dépendant du système qui la dirige et soumis, à celui-ci... Je ne pense pas qu’ il puisse y avoir de solution dans notre système technoscientique et dans le cadre de l’état nation qui d’ailleurs sont très liés puisque l’état nation a été crée par le capitalisme pour son développement. Le capitalisme étant maintenant mondialisé il n’a plus besoin de l’état nation ( il ya les G8, G20, FMI et d’autres encore..)....


                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 06:50

                                  guy raynaud

                                  il reste quand même quelques prérogatives dépendant des états, et lorsqu’on voit le cafouillis de la récente rencontre bruxelloise, on voit bien que l’europe ne va pas bien,
                                  je n’oublie pas que les français, dont je suis, avaient en majorité refusé le contrat européen qui nous était proposé, et que le gouvernement sarko à contourné l’obstacle, avec le scélérat traité de Lisbonne, véritable déni de démocratie.

                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 06:56

                                  Guy,

                                  j’ajouterais que la fierté justifié du charron que vous évoquez n’a rien à envier à celle de nos inventeurs d’aujourd’hui.
                                  en effet, en quoi ceux ci pourraient ne pas être fiers de ce qu’ils inventent pour diminuer la quantité de notre travail ?

                                • Marco07 26 octobre 2011 19:15

                                  Et bonjour.



                                  L’hydrolienne, nouvelle venue sur ce chapitre, ouvre la porte à de nouveaux espoirs, et celle qui vient d’être immergée (3 autres suivront bientôt) au large du coté de Paimpol, promet pour 40 millions d’euros de fournir l’électricité à 2 à 3000 foyers. lien

                                  Soit un coût de 13 333€ par foyer (pour 3000) ou 20 000€ pour 2000 personnes. L’histoire ne donne pas le coût de maintenance et la durée de vie par rapport à l’appareil... 


                                  Maurice François, à produit pendant 20 ans, 160 m3 de méthane par jour, générant plus d’électricité avec du lisier de porc que l’ex centrale nucléaire...

                                  Remarque incomplète... Il aurait produit plus d’électricité qu’un prototype en cours de test arrêté pendant la moitié de sa vie à cause de l’administration...


                                  Plus surprenant, c’est ce Japonais, qui, utilisant les excréments du conducteur d’une moto, la « toilet Bike Neo  », fait avancer celle-ci. lien
                                  ça respire le sérieux tout ça !
                                  surtout qu’en ouvrant votre lien :
                                  La firme entend construire un circuit de 1.000 kilomètres pour tester les performances de son incroyable moto. Mais Toto ne précise pas la quantité d’excréments nécessaire pour réaliser un tel voyage, ni les désagréments facilement imaginables, comme bien sûr, l’odeur émise par cet étrange véhicule

                                  Alors la firme compte construire un circuit rien que pour la moto ? Ils pensent en produire en série... Ils ne précisent pas la quantité d’excréments ni aucune estimation niveau km et autonomie... Comme dirait mon vieil ami Ouzbékistanais : « Laule »...

                                  • Marco07 26 octobre 2011 19:19

                                    Pour les récupérations d’excréments je suis pour ! On devrait obliger les agriculteurs à courir derrière le cheptel avec une pelle et un seau... Ou alors on interdit purement et simplement l’élevage non intensif, ça permettra d’avoir les bêtes regroupées et les excréments facilement récupérable !


                                    Gros bisous

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 21:12

                                    marco zéro sept

                                    toujours votre coté « optimiste »
                                    vous ne pouvez pas toujours tout réduire à une sordide histoire de rentabilité, ou alors, allez jusqu’au bout, prenez en compte les retombées nucléaires sur la santé de vos concitoyens (et de vous même), notamment sur le cancer.
                                    désolé d’évoquer des mots qui fâchent.

                                    La question financière, source de polémiques souvent manipulatrices, ne doit pas être écartée pour autant, mais lorsque l’on veut comparer, encore faut-il tout prendre en compte, non seulement le prix de la production, mais aussi les conséquences sur la santé, et bien sur, sur l’environnement.

                                    Bien sur, tous les cancers ne sont pas imputables au nucléaire, mais d’après le professeur Dominique Belpomme, 80% des 150 000 morts par cancer chaque année en France pourraient imputables à des causes environnementales. lien

                                    Or, soigner un cancer coute entre 36 000 et 72 000 euros par an, et pour les 120 000 morts annuels morts d’un cancer, cela représente en moyenne 6 480 millions d’euros annuels.

                                    Mais un rapport plus complet incluse les pertes de productivités liées au cancer, lesquelles sont de l’ordre de 17 milliards d’euros, et affirmant que le cout de la maladie, s’additionnant au cout des soins pour la collectivité provoque une facture de 11 milliards d’euros annuels, ce qui permet de conclure que le cancer coute à notre pays près de 30 milliards d’euros, sans parler de la tristesse de perdre un proche. lien

                                    et alors nous pourrons ouvrir un dialogue sereinement, en n’oubliant aucune des conséquences tragiques dues à l’utilisation de l’énergie nucléaire.

                                     smiley


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 21:17

                                    sancho zéro sept

                                    quant a votre second commentaire, vous devriez éviter de vous discréditer autant,
                                    d’habitude, vous laissez au chauffeur de taxi ce genre de dérapage.
                                    car vous n’ignorez pas qu’il ne s’agit pas de traquer « les merdes de vache » avec une pelle et un seau, mais seulement d’utiliser cette énergie gratuite pour produire électricité et chaleur, damant le pion des nucléocrates de superphénix qui ont moins produit d’énergie avec leur « invention sophistiquée » qu’un petit paysan de l’Isère avec de la merde de cochon.
                                    vous devriez méditer ça.
                                     smiley

                                  • Marco07 26 octobre 2011 21:55

                                    La seule chose que je médite, c’est que vous éludez 90% de mon commentaire, mais si vous voulez jouer au cynique côté financier, soit. Un cancer apparaît en général vers la retraite ou un peu avant, la durée de vie d’une personne touché est faible, le gouvernement est donc gagnant...

                                    Mais je ne partage pas ce point de vue. Côté nucléaire, le nombre de morts reste flou et le nombre de morts officiels en rapport aux mineurs (par exemple) pour le charbon est ridicule. (pour rester dans le même registre)...

                                    20 000€ pour un foyer (ou 13 300) reste cher à mon goût...Sachant que l’histoire ne parle même pas de maintenance & cie.

                                    Pour vos 160m3 de méthane par jour, c’est bien beau, mais aller comparer un prototype et une exploitation qui fonctionne me fait doucement rigoler.. Surtout aller comparer une exploitation qui au mieux génère 82kW (à la louche sans prendre en compte le moteur et l’alternateur) face à une autre qui en fonctionnement est taillée pour produire du 1200MW électrique... 

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 06:54

                                    marco zéro sept

                                    je n’élude rien du tout,
                                    je pourrais tout de même aller plus loin en évoquant le douloureux problème de l’élimination impossible des déchets nucléaires, à part les envoyer dans l’espace et dans ce cas, cela aurait un cout (je l’avais fait dans un article précédent)
                                    et puis le prix du démantèlement, largement sous estimé, puisque l’on sait aujourd’hui qu’il faudra compter au moins autant pour celui ci qu’il en aura fallu pour construire la centrale, produisant un supplément conséquent de déchets, évoqués au début de ce commentaire.
                                     smiley



                                      • Marco07 27 octobre 2011 18:26

                                        Titre complètement racoleur, voilà qu’on essaye d’ajouter à la catastrophe de Fukushima les déchets du Tsunami. Pathétique, on parle des déchets qui flottent dû au tsunami, Fukushima n’avait pas encore dégazé..... C’est vous qui avez posté ça sur zegreenweb ? 


                                        Gros bisous

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 19:58

                                        marco

                                        devenez subtil, imaginez que si ces millions de tonnes de déchets arrivent sur Haïti, il y a fort à parier que la pollution radioactive ne soit pas loin.
                                         smiley

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2011 20:04

                                        @ tous

                                        des nouvelles de marcoule : 4 jours avant l’accident des inspecteurs de l’irsn avaient visité le site, mais ils disent que ce n’étaient pas une inspection...
                                        peut etre qu’ils étaient venu boire le café.
                                        en attendant, il y en a un qui a bu la tasse, et il n’est plus de ce monde.
                                         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès