• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Abdu

Abdu

Emigrant

Tableau de bord

  • Premier article le 07/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 341 95
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Abdu Abdu 15 juillet 2014 04:41

    Cool, les gars, cool.

    C’est quand même effrayant ce qu’on lit ici.

    Un vaste complot communiste contre la famille aurait infiltré le gouvernement et l’éducation nationale. J’en reste bouche bée.

    Si le gauchisme ou l’égalitarisme avait l’ombre d’un pouvoir, l’ombre d’une influence, franchement, ça se verrait un peu. Non ?
    Quelqu’un a le sentiment que l’égalité est une menace pour notre société ???

    Ce que je reproche à cette cabale, c’est l’utilisation des enfants pour mettre le désordre.

    Enfin, ce n’est pas la peine d’en parler.
    Que chacun réfléchisse un peu.
    Voire médite sur la devise de notre pays.
    Liberté, égalité, fraternité.

    Maintenant, ceux que ça ne dérange pas de se torcher avec, c’est leur affaire.



  • Abdu Abdu 8 juillet 2014 09:34

    Mais on ne parle pas d’inculquer une morale par l’école !
    (enfin j’espère)

    Par contre, transmettre des connaissances sur la morale (entre autres).
    Histoire que la morale ne soit pas un objet tabou de plus.

    L’école doit à mon avis aborder tous les sujets auxquels seront confrontés les futurs citoyens et le faire sous l’angle strict de la connaissance.

    Ne me dites pas qu’il n’existe pas de savoir concernant la morale !...



  • Abdu Abdu 8 juillet 2014 03:52

    Un cours de morale à l’école peut aussi avoir un effet libérateur.

    Expliquer par exemple qu’il y a d’un coté ce que vous pensez, ce que vous croyez, vos goûts et penchants.
    Et d’un autre coté il y a les comportements normés tolérés par l’environnement.
    Et les comportements normés favorisés par l’environnement.

    Ça revient à enseigner l’hypocrisie. Mais notre société marche avec ça et par ça. Autant que chacun le sache et évite de se cogner bêtement aux murs (ou aux autres).

    On est dans une société qui génère de la révolte. Si on n’enseigne pas ces choses là, cette révolte poussera à la délinquance ou même pire. Il n’y a rien de pire que le manque d’éducation ajouté à la frustration.
    Alors que si tout le monde a reçu par son éducations les outils du vivre ensemble, la révolte peu au contraire produire les révolutions/réformes nécessaires.

    L’enjeu est énorme. Vider les prisons (un peu, il y aura toujours des malfrats) et faire évoluer la société !



  • Abdu Abdu 8 juillet 2014 03:26

    Pas le lieux pour édicter des normes ou des jugements.
    Mais le lieu pour expliquer.

    Un bon cour de morale serait un cours que nous pourrions tous donner à quiconque sans rechigner.
    Dans le style de la citation cet article.

    Quel problème cela poserait et à qui de faire comprendre l’existence dans les relations entre humains de valeurs utiles ?

    Chacun a le droit d’apprendre à l’école par exemple ces quatre dimensions ainsi citées. Ainsi que d’autres notions de base pour apprendre à se construire ses propres repères, par exemple ce qui est du domaine du factuel, de la croyance. Et avoir aussi connaissances des difficultés de la communication entre personnes. Ce qui est un fait pour moi car je l’ai vécu n’est pas perceptible comme tel par la personne à qui j’en parle...

    Ce genre de choses, qui sont toutes à la base de conflits imbéciles nourris d’ignorance.
    Au nom de quoi interdire l’accès à certains enfants à ces connaissances indispensables à la vie en société ?

     



  • Abdu Abdu 8 juillet 2014 03:13

    Je suis d’accord à la lettre avec le tout premier commentaire :
    les gens normaux ne pratiquent pas ce genre de truc.

    Par « truc », j’entends nourrir et exprimer un jugement négatif envers ce que font les autres et qui ne nous regarde en rien.

    Chacun sa vie.
    Respect à tous !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Société Fiscalité Démocratie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité