• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alynpier

Alynpier

Libre penseur, qui n’aime pas faire bêtement partie de la masse qui fait ce qu’on lui dit de faire, et où il faut le faire. Ni réellement rebelle ni franchement révolutionnaire, mais par contre très critique sur la société et ses manières. Ce qui se traduit souvent par des "coups de gueule"... restés dans le vide jusqu’à maintenant.
Merci à Internet en général et AgoraVox en particulier !

Tableau de bord

  • Premier article le 22/06/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 66 616
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Alynpier Alynpier 3 février 2007 09:11

    « Bové me semble être la bonne personne. Il faut participer à sa campagne et mettre un terme à cette mascarade »Ségolène Royal"...

    Sauf que d’entrée de jeu, il y participera à cette mascarade, en appellant à voter pour elle au second tour !!!

     smiley))



  • Alynpier Alynpier 3 février 2007 09:09

    Eh oui ! Combien de temps faudra t’il donc à beaucoup de gens pour admettre que François Bayrou n’est ni Sarko, ni Ségo ? En fait, ne lui suffirait-il pas d’annoncer dès maintenant haut et fort qu’il ne donnera aucune consigne de vote de 2e tour s’il n’y participait pas ?

    Un candidat qui se permet de dire dès aujourd’hui pour qui il votera au second tour, et qui admet d’entrée de jeu qu’il s’agira d’un choix Sarko/Ségo n’est après tout qu’un petit esprit fouteur de merde qui ne mérite aucune considération. Il ne veut en fait qu’un portefeuille ? Quand les sondages lui donneront entre 3 et 5% (effet Astérix...), il ira tout simplement les négocier rue de Solférino pour se retirer du premier tour.

    Pouah, je hais ce genre de personnage qui n’apporte rien. Nicoals Hulot, au moins, n’est pas tombé dans ce piège.



  • Alynpier Alynpier 2 février 2007 02:20

    +1

    Ben voilà, ça résume assez bien l’esprit ambiant. On ne veut plus de l’UMPS (25 ans, ça commence à suffire), on ne veut quand même pas d’un Le Pen (faut pas déconner...), alors ?

    Bayrou, what else ? smiley

    Il est peut-être pas tout neuf (qui pourrait l’être en briguant la place ?), donc il a aussi fait des conneries (comme les autres...), mais ses passages à l’Education Nationale n’ont pas laissé l’endroit à feu et à sang. Et j’en connais un certain nombre (des Educ’Nat’) qui le préfèrent nettement au discours fumeux de Ségolène sur les 35 heures...



  • Alynpier Alynpier 2 février 2007 02:09

    +2 !

    Vraiment, moi ce qui me ferait le plus mal, c’est d’entendre Bayrou dire de voter pour Sarko en cas de 2e tour Sarko-Ségo ! Ça serait la trahison suprême.

    J’espère ne jamais entendre ça, et même entendre le contraire clamé haut et fort avant le 1er tour. François, si tu nous écoutes, dis le bien fort et répète le partout : « Je ne donnerai aucune consigne de vote si je ne suis pas présent au 2nd tour ».

    Sinon, si on te croit capable d’une telle infâmie, tu resteras pour toujours un pantin prêt à aller becqueter dans la gamelle d’un plus fort.

    Bon sang, c’est toi le plus fort ! Alors dis le !!!



  • Alynpier Alynpier 2 février 2007 01:57

    Cette remarque est de fait extrêmement intéressante. Si on revient 6 mois en arrière, à l’époque d’un déjà « ni Sarko, ni Ségo », la plupart de ceux qui voulaient les virer à coups de pompe étaient prêts à voter Le Pen (qui d’autre ?) ! Ça a été dit et écrit moultes fois ici...

    Et puis le débat s’est enrichi et Bayrou s’est dégagé comme un 4e homme possible. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour que le « ni Sarko, ni Ségo » ne devienne au fil des jours un « ni Sarko, ni Ségo, ni Le Pen » et qu’un nombre certainement non négligeable de ceux qui étaient prêts à voter Le Pen par dépit (mais seulement au 1er tour, hein, faut pas déconner...) se retrouvent à penser Bayrou par envie. J’en connais !

    S’il se confirmait que Bayrou prenne vraiment toute sa place dans la campagne, c’est effectivement d’abord sur les % accordés jusqu’à présent à Le Pen qu’il ferait son « beurre ». Si en plus, il fait une bonne campagne, et si Bécassine continue à méconnaître ses dossiers, il va grignoter des voix à gauche. Je le vois réellement déjà comme le troisième homme... c’était la position de Le Pen la dernière fois, et on sait comment ça s’est terminé.

    En attendant, je relis « La décennie des mal-appris ».

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Education Tribune Libre Elections

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv