• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Anthony Meilland

Anthony Meilland

Etudiant en thèse d’astrophysique à l’Observatoire de la Côte d’Azur, passionné de politique, d’histoire, de géographie, de statistique, de sciences .... (ça fait beaucoup peut-être mais on a qu’une vie !)

Tableau de bord

  • Premier article le 24/02/2006
  • Modérateur depuis le 17/03/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 942 720
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Anthony Meilland Anthony Meilland 2 mai 2007 11:35

    La propagande du Leader de la Droite Décomplexée est en marche.

    Et Stéphane Rossard, en digne fonctionnaire du ministère de la Vérité, use et abuse de la novlangue avec brio.

    « Quand François Bayrou affirme que Nicolas Sarkozy est une menace pour la démocratie, a-t-il bien mesuré la portée des ses paroles, surtout, de la part d’un ex-prétendant à l’Elysée ? »

    Oui, je crois qu’il a mesuré la portée de ces paroles. Et le problème, c’est qu’il a entièrement raison. Sarkozy est un autocrate qui a verrouillé et contrôle entièrement son parti, et qui ne tolère pas l’opposition. S’il est élu, il n’y aura plus aucune séparation des pouvoirs. L’assemblée sera à sa botte, et les juges plieront rapidement sous les diverses pressions.

    Quand aux contre pouvoirs, les médias sont presque tous entre les mains de ses amis, ce qui le laisse rien présager de bon.

    Sarkozy et sur ce point très proche de Berlusconi comme le disait justement Bayrou.

    « Nicolas Sarkozy a toujours respecté à ce jour les règles de la démocratie qui sont, pour ceux et celles qui ont une déficience en ce domaine : la pluralité des opinions, la pluralité des partis, un Etat de droit, la séparation des pouvoirs (judiciaire, législatif et exécutif) et l’existence de contre pouvoirs. Laquelle a-t-il violé à ce jour ? »

    - pluralité des opinions : pas dans son parti en tout cas. Le PS est un bien meilleur exemple de pluralité d’opinion.

    - pluralité des partis : Sur ce plan la il n’a pas encore pu faire grand chose. Mais il annonce déjà concernant les syndicats, qu’il créera un groupe de syndicats réformistes pour négocier avec eux et seront exclu de ce groupe les extrémistes. C’est un peu bizarre.

    - un Etat de droit : Pourtant le nombre de bavures policière a fortement augmenté sous son ministère. Et l’impunité semble de plus en plus être la règle.

    - la séparation des pouvoirs : les critiques permanente du travail des juges, et les pressions faites à l’assemblée contre la création d’une licence globale par exemple, ne sont pas, d’après moi des exemple de séparation des pouvoirs.

    - l’existence de contre pouvoirs : Vous rigolez !! Limogeage de Génestar, de l’ex patron du Figaro Magazine, interdiction d’un livre, menaces contre des journalistes (France 3 par exemple...), contre Plantu.

    Et tout cela sans avoir le pouvoir suprême !!!

    « Nicolas Sarkozy serait la personnalisation du pouvoir. Et sous François Mitterrand ? Et sous Jacques Chirac ? »

    C’est votre seule justification. Mitterrand et Chirac n’étaient pas très « propres » donc Sarkozy peut se permettre d’être pourri ! Mais n’aspirons-nous pas justement à un réel changement dans les méthodes utilisées à la tête de l’état.

    Ps : Sur la gauche, vous parlez de quoi, du programme du PC ou de celui du PS, parce que la social-démocratie (dont s’inspire fortement le programme du PS), cela ne me semble pas vraiment dépassé comme concept. Et ça fonctionne plutôt bien en Europe du Nord.



  • Anthony Meilland Anthony Meilland 24 avril 2007 11:28

    Vous êtes un peu cons tous les deux ou vous le faites exprès.

    Tristan Valmour était pour Bayrou, il soutenait donc le programme de centre-droit de Bayrou.

    Maintenant on lui demande de choisir entre deux candidats et deux programmes auxquels il n’adhère pas, l’un est de centre-gauche et l’autre de « Droite Décomplexée », ce qui veut dire de la droite d’avant la 2nde guerre mondiale puisque c’est à cette époque que la droite, Gaullisme mis à part, s’était un peu trop ralliée à Pétain.

    Donc Tristan choisit par élimination. Et le « Karcher », « les droits-de-l’hommiste », l’interdiction d’un livre, les menaces à ses opposants et aux journalistes, la baisse des impôts pour les plus riches, « l’arrogance française », tout cela suffit à Tristan pour voter contre Sarkozy, et donc pour Royal.

    Ayant voté Royal au premier tour, je peux, pour ma part, apporté rapidement quelques arguments en faveur du vote pour cette candidate.

    Premièrement c’est la seule qui propose de s’occuper d’un certain nombre de problèmes important de notre pays (logement, éducation, recherche). Sarkozy ne propose rien ou presque sur ces points.

    De tout façon que peut proposer un candidat qui veut baisser les prélèvements obligatoires de 4 points, soit de 10% !!! En plus la baisse concernerait majoritairement les plus riches, avec l’abaissement du bouclier fiscal à 50%, et la baisse de l’IR. Enfin, s’il le fait, car la droite n’a jamais réellement baissé les prélèvements obligatoires. Généralement elle baisse l’IR, qui est progressif, et augmente la TVA ou un autre impôt proportionnel. Parce que pour elle, moins c’est redistributif, mieux c’est.

    Ségolène propose, par contre, de changer radicalement le calcul des charges sociales pour qu’il ne porte plus uniquement sur le travail. Cela est une bonne mesure pour les employés comme pour les patrons qui veulent engager.

    Concernant la politique économique, seul le programme de SR met en avant la nécessité de mener conjointement, une politique d’offre (aides ciblés aux entreprises et en particulier aux PME innovantes) et une politique de la demande (relance du pouvoir d’achat).

    Que propose Sarkozy : « Travailler plus pour gagner plus ». Une phrase creuse en quelque sorte. Car les heures supplémentaires sont actuellement très peu utilisées malgré leur coût minime (+10% par rapport aux salaires normaux). Ah oui, il propose aussi de supprimer à terme le CDI. C’est cool !!

    Sur l’environnement, la encore Ségolène Royal porte aussi les exigences d’un développement durable. Moi qui n’est jamais vraiment était fan d’elle, il faut reconnaître qu’elle en parle depuis des années. Sarkozy, qu’en à lui, et plus proche de la position de Bush sur ce point (et sur d’autres).

    Et sur le plan des libertés et des valeurs Républicaines, il n’y a vraiment pas photo. Le PS propose enfin d’établir une nouvelle constitution digne du XXIème siècle, avec un renforcement du rôle du parlement, et de l’opposition en son sain (présidence de la commision des finances pour un député de l’opposition), une dose de proportionnelle pour permettre à toutes les opinions de s’exprimer, le développement de la démocratie participative au niveau local, suppresion du 49-3, ....

    Que propose Sarkozy. De concentrer tous les pouvoirs entre les mains du chef de l’état (c’est à dire dans ses mains)et de réduire encore un peu le rôle du parlement. De plus, que sera le parlement si Sarkozy est élu, un Sénat à droite, et surtout une AN entièrement à sa botte car il a totalement verrouillé son parti.

    Pour la première fois, le PS porte un programme en grande partie social-démocrate, ce serait dommage de choisir plutôt le programme d’une droite décomplexée et archaïque.



  • Anthony Meilland Anthony Meilland 24 avril 2007 10:29

    Tous les espoirs ne sont pas perdus, même si ils restent malheureusement très minces.

    Enfin, si les français choisissent de voter pour un néo-conservateur réactionnaire aux comportements erratiques et à la colère facile, ils l’auront bien cherchés.

    Quand je pense que dans mon bureau de vote, il y a eu presque 80% pour Sarkozy + le Pen + de Villiers, ça fait peur !!!

    Mais revenons sur le thème de l’article. Effectivement il faut que le PS (dont je suis membre) évolue vers un véritable parti social-démocrate.

    S’il ne le fait pas, ce sera Bayrou qui créera son Parti Démocrate-Social dont le barycentre sera légèrement plus à droite et le PS se marginalisera.

    Il y a en fait trois solutions envisageables :

    - un PS rénové devenant, comme les autres PS européens, un véritable parti social-démocrate (cela ne veut pas dire qu’il faille faire du Blair non plus !!!)

    - Un « Parti Démocrate » crée par Bayrou et agrégeant quelques membres du PS déçus par sa non mutation et quelques membres de l’UMP lorsqu’ils auront constaté la dérive fascisante et personnelle de Nicolas Sarkozy.

    - Une scission du PS centrée autour de DSK, Rocard et autre, s’alliant avec une nouvelle UDF pour former un nouveau parti.

    Le barycentre serait légèrement différent dans les trois cas, respectivement : centre-gauche, centre-droit, et centre.

    Deux leaders apparaissent pour diriger ce mouvement : Bayrou et DSK. Probablement que l’avenir du pays passe par la capacité de ces hommes et de leurs équipes respectives à se mettre d’accord, ce qui n’est pas gagné vu l’ego démesuré de tous nos hommes politiques.

    Enfin en attendant, il ne nous reste plus qu’à acheter un bel uniforme brun et une nouvelle paire de bottes.



  • Anthony Meilland Anthony Meilland 21 avril 2007 12:45

    @ AB

    Bien sur que j’ai hésité entre un vote Bayrou et Royal, comme à peu près tous les bobos de France.

    Mais le problème n’est pas là, j’aurais choisi Bayrou plus par tactique que pour son programme (qui n’existait pas d’ailleurs à l’époque). Maintenant, pour être clair, je dis juste que le fait de glorifier Giscard, et pire encore, Balladur, et de cracher sur Mitterrand, montre que tu es fondamentalement de droite. Très modéré, j’en conviens, mais je me rappelle une conversion autour de quelques bières où nous avions des positions radicalement différentes sur les impôts et en particulier sur les droits de succession. Ta position était de droite et la mienne de gauche. Voilà tout. Et Bayrou propose de limiter les droits de successions (moins que Sarkozy je dois le reconnaître).

    Sur Napoléon, je le répète, si le bilan du premier est mitigé, celui du second est globalement négatif. Les quelques avancées sociales sous son règne n’étaient destinées qu’à diviser le Républicains afin de mieux régner. Je n’ai rien contre la démarche actuelle de Charles Napoléon, à partir du moment ou il ne se revendique pas comme le descendant de ces Traîtres !!

    Dernier commentaire sur ton dernier paragraphe. Tu dis :

    « L’histoire de François Bayrou est un peu la mienne, elle est aussi un peu la vôtre. En somme, une belle histoire humaine, qui nous rassemble pour relever notre pays. Le 22 avril, je vote François Bayrou avec mon âme, avec mon coeur. »

    Premièrement, tu ne peux pas dire que cette histoire est la notre, c’est celle de gens de droites qui se sont recentrés. Bref, une histoire de centre-droit.

    Deuxièmement, je ne comprends pas que tu vote avec ton âme (déjà en tant qu’athée cela ne m’évoque que peu de choses) et ton coeur. Personnellement je vote PS et donc Royal avec mon cerveau, parce que la social-démocratie est la meilleure solution à nos problèmes (d’après moi) et que les pays qui l’on adoptée semblent plutôt bien s’en sortir, en particulier les pays Scandinaves. Je ne suis pas devenu socialiste simplement par compassion ou humanisme, mais surtout en observant le monde tel qu’il est et en étudiant de nombreuses statistiques socio-économiques. Après j’ai fait des choix, car aucun système n’est parfait. Celui que je défends aujourd’hui me semble être efficace, juste, et humain !

    @Schroen

    Vous êtes drôle, mais vraiment à côté de la plaque.

    Alors arrêtez vos conneries, je dis ça pour vous, parce que vous me faite vraiment pitié avec les commentaires du type prolétaire, on va se cotiser pour lui payer un billet, ou « avoir des parents nourris à radio moscovite ».

    Si vous connaissiez ma famille !

    Une petite leçon pour vous. Tous les riches ne sont pas radins et de droite !!!!



  • Anthony Meilland Anthony Meilland 20 avril 2007 12:18

    Je suis entièrement d’accord avec Chantecler,

    Votons Royal, et voyons un peu la position de Bayrou dans un deuxième tour Sarkozy-Royal.

    Cela risque d’être très intéressant.

    Car jusqu’à présent il a plus tapé sur le 1er, et critiqué seulement légèrement la seconde. Il devrait en toute honnêteté appeler à voter pour elle, mais ira-t-il jusqu’au bout de ça démarche, et osera-t-il s’allier avec le PS ?

    Ce sera beaucoup plus révélateur que dans le cas d’un duel Bayrou-Sarkozy. Dans ce cas, bien sur, la gauche fera barrage au candidat de la « droite décomplexée » (comprendre l’extrême droite avec la bave aux lèvres en moins)

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès