• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Boogie_Five

Boogie_Five

Employé dans le secteur de la distribution de biens culturels.

Tableau de bord

  • Premier article le 15/11/2014
  • Modérateur depuis le 06/03/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 35 104 656
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 67 38 29
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Boogie_Five Boogie_Five 13 juin 19:27

    Feedback 


    Petites corrections : 


    Huitième paragraphe de L’Etat :

    une guerre mondiale continuelle que se livrent en permanence les systèmes étatiques, la communauté internationale, les mafias et les industries militaro-industrielles. 

    Remplacer par entreprises militaro-industrielles 


    Premier paragraphe de Les identités

    Pourtant, s’il y a bien une crise identitaire à diagnostiquer afin de comprendre les transformations sociales, économiques et culturelles au sein de chaque État membre, c’est bien dans le manque patent d’un grand projet politique européen [...]. 

    Enlever le deuxième bien.


    Septième paragraphe de Les identités 

    [...] ce qu’elle fit dans le passé avec nombre de mouvements d’indépendance révolutionnaires

    Ajouter le


    Avant-dernier paragraphe, dans la conclusion :

    mais s’est détruit en ne cherchant pas à devenir autre chose qu’une machine électorale et bureaucratique devenant plus soucieuse de ses propres intérêts que ceux des administrés.

    Enlever devenant. 


    Note sur le « dialogue social », dans le dernier paragraphe de Un petit problème de communication interne : 

    Même si je le dénigre ici, le dialogue social est quelque chose d’assez positif. Ce qui m’insupporte c’est quand il est utilisé comme le paravent d’une politique antisociale, comme le CICE ou d’autres bébés mortels du genre. Merci de votre compréhension. 





    Désolé pour ces coquilles. 


    A bientôt ! 






  • Boogie_Five Boogie_Five 13 juin 19:05

    @L’enfoiré

    C’est sûr que ça nous change de Nicolas Doze sur BFMTV... De toutes façons, les gens vont retrouver la valeur du don. Tout est de plus en plus coûteux, ça ne peut plus continuer comme avant. Et puis, c’est plus marrant, non ? 




  • Boogie_Five Boogie_Five 13 juin 08:07

    @bob14
    C’est sûr qu’on va pas tous pouvoir aller sur le Pédalo ! C’est pas grave, Cahuzac, Strauss Khan et Thevenoud arrivent à notre rescousse ! 



  • Boogie_Five Boogie_Five 12 juin 22:32

    @Fifi Brind_acier

    Everywhere I go, all I ever seem to hear is

    Bang bang ! bang bang !

    Je ne suis pas un fan de l’Union Européenne... Mais tous les pétés de thunes ne veulent rien entendre, et on fait comment sans les thunes ? 

    C’est triste que la situation européenne se résume à ça, l’argent dirige tout et les populations sont accros au marché, votent Macron ou Merkel. Que peut-on y faire ? 

    Pour le moment les français ne veulent pas d’un Frexit et moi je ne sais pas quoi en penser réellement. Pour l’euro je vois l’intérêt, mais pour le reste. A vous de convaincre les gens de choisir une telle voie et de former un gouvernement d’indépendance nationale. 


  • Boogie_Five Boogie_Five 12 juin 18:28

    @Elliot

    Merci pour le compliment ! 

    Ouais c’est un bien truc de gauche de couper les cheveux en quatre, puis huit, puis seize... C’est la situation qu’on connaît depuis la fin des grands partis ouvriers, plus dirigistes et autoritaires. Mais depuis la crise de 2008, il y a de nouveau une cristallisation de la gauche sur certains enjeux : toujours et encore le capitalisme, il suffit de voir le succès du livre de Piketty. Le constat du réchauffement climatique ne fait plus débat à gauche, alors que ce n’était pas le cas il y a 15 ou 20 ans. Des convergences sont en cours et vont créer des positions plus cohérentes qu’auparavant. 

    Même si il n’y pas a de manière univoque d’appréhender le réel, il n’existe pas non plus 36 possibilités de le changer. Le plus souvent, il existe deux ou trois grandes orientations pour résoudre un problème donné. Je pense que la difficulté est plutôt d’ordre quantitative, quand il s’agit d’appliquer une solution pour des millions de personnes. Là, souvent ça coince très rapidement, et pour tous les partis... 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès