• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bur K

Bur K

À vouloir borner le possible et juger l’avenir, l’Homme est bien imprudent, lui auquel le réel et le présent échappent tous les jours, sans cesse surpris à l’improviste dans les choses qu’il connait le mieux.
 
Au nom d’une saine économie, les gangsters de la finance en viennent aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, et finalement une politique au sens large du mot. C’est la forme moderne de la dictature, où les élites élues, victimes de leur cupidité avide de pouvoir, se mettent au service des parrains des mafias bancaires.
 
L’abdication d’une démocratie peut alors advenir de deux manières :
  1. Une dictature interne.
  2. Une délégation de pouvoirs à une autorité extérieure – l’Europe – laquelle exercera le pouvoir politique après confiscation de la souveraineté nationale.

La seule alternative : rétablir une démocratie qui rendra au peuple le pouvoir confisqué par les oligarques.
 
Comment y parvenir ?
 
Plusieurs pistes sont possibles, mais le passage obligé est une réforme de la constitution : 
  • Instauration d'une démocratie directe, pour que chaque résolution puisse être soumise à référendum est approuvée par tous les citoyens.
  • Transfert des pouvoirs conférés jusqu'alors aux élus vers les citoyens désignés par tirage au sort pour assurer la magistrature de la république. C'est le passage de notre système actuel de démocratie représentative à une démocratie participative
  • On peut aussi citer Karl Popper et sa théorie de la démocratie qu'il défini comme un régime dans lequel les dirigeants peuvent être révoqués par les dirigés sans effusion de sang. Tout autre gouvernement dans lequel la destitution des dirigeants ne peut passer que par la violence pourra être qualifié de tyrannique. 
  • Bien d'autres réformes constitutionnelles peuvent redonner à la démocratie ses lettres de noblesse en restituant le pouvoir au peuple. 

 
Les liens ci-dessous constituent des références minimum pour aborder l'histoire de la démocratie en France :

Avant Rousseau, on ne peut se dispenser de connaitre Voltaire
(Ouvrages de Voltaire en PDF sur le site de l'Université du Québec) 

La démocratie selon Jean-Jacques Rousseau
(Ouvrages de Rousseau en PDF sur le site de l'Université du Québec)
 
Yves Sintomer (Wikipédia)
Pierre Rosanvallon (Wikipédia)
Théorie générale de la démocratie (1)
Théorie générale de la démocratie (2)
La démocratie participative (avec Yves Sintomer)
 
Le projet d’Étienne Chouard : 
Discussions pour une constitution
Projet de constitution
Tirage au sort
Présentation du projet par Étienne Chouard
Tous les résumés en vidéo
 
Les pseudo-démocraties :
J'ai recensé plus d’une douzaine d'oxymores du mot démocratie (voir liste et liens ci-dessous).
Aucun ne répond à la définition étymologique d’une démocratie.
Chacun correspond à un détournement du langage pour désigner une pseudo-démocratie, démontrant les tromperies auxquelles se sont livrés les candidats au pouvoir pour maintenir les peuples dans la soumission.
 
démocratie  (Définitions et données historiques)
 
démocratie directe
démocratie participative
démocratie délibérative
démocratie représentative
- démocratie libérale
- démocratie chrétienne
- démocratie athénienne
- démocratie royaliste
- démocratie républicaine
- démocratie mondiale
- démocratie économique
- social-démocratie
- cyberdémocratie
Ces liens pourront être complétés au fil des billets et des commentaires
  

Tableau de bord

  • Premier article le 20/04/2013
  • Modérateur depuis le 29/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 208 276
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 10 9 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Bur K Bur K 6 août 2013 11:53

    Comme d’habitude quand il est question de remettre en cause la façon de désigner les magistrats en charge de notre démocratie, on assiste à des levées de boucliers. 

    Alors pourquoi pas commencer par un référendum pour demander aux électeurs s’ils souhaitent changer la constitution en y introduisant le tirage au sort ?



  • Bur K Bur K 3 août 2013 20:15

    Salut Popov,

    Excellentissime commentaire, qui répond à un billet non moins excellent, et qui fait une suite à point nommée du précédent (Réchauffement climatique et punition divine).
    La période estivale semble inspirer l’auteur, Alex, qui ne prend la plume qu’en juillet/août... smiley



  • Bur K Bur K 3 août 2013 19:54

    Le titre a failli me faire passer à côté de ce billet, à lire au second degré d’un humour dont on ne saurait dire s’il relève de l’ingénuité ou d’une grande culture de l’histoire des origines de l’humanité.

    Une lecture instructive, et un bon moment de détente. Agréablement étonnant sur avx.

    De quoi raviver la bonne humeur estivale smiley



  • Bur K Bur K 9 juillet 2013 15:07

    Dans ces cinq articles écrits par un « nous » imbu de sa personne, le summum de la tricherie avec les mots est atteint. 

    Il est pourtant simple de dire que la cinquième république n’est pas une démocratie, et d’expliquer pourquoi en quelques phrases : 

    La constitution a été écrite par les élus, pour les élus, qui se donnent ainsi les pleins pouvoirs en se protégeant contre toutes revendications populaires, alors que le rôle d’une constitution est de protéger le peuple contre les abus de pouvoir des représentants qu’il a choisis pour assurer l’égalité des droits pour tous. 

    On peut ajouter deux choses à ça : 
    – Notre constitution assure l’irrévocabilité de nos élus. 
    – Nos représentants sont nos maîtres, alors que dans une démocratie c’est l’inverse : c’est le peuple qui est maître des représentants qu’il choisit. 
    – Nos représentants ne sont pas choisis par nous (le peuple), puisque seules les élites ont la capacité effective à se porter candidats. 

    Un coup d’œil du côté de nos voisins Suisses montre un modèle de démocratie qui se démarque clairement de notre oligarchie :

    La constitution Helvétique présente des singularités par rapport aux constitutions des autres États prétendus démocratiques, notamment : 
    – Elle est régulièrement révisée. 
    – L’initiative populaire permet en effet de modifier la Constitution fédérale, pour autant que le projet concerné ait été approuvé par le peuple et les cantons. 
    – Elle a établi le principe de subsidiarité, en vertu duquel les cantons sont souverains en tant que leur souveraineté n’est pas limitée expressément par la Constitution fédérale (cantons peut s’entendre régions).

    Sans prétendre que la Suisse est un modèle parfait de démocratie, à tout le moins elle s’en approche incontestablement plus que notre cinquième république.




  • Bur K Bur K 2 juillet 2013 11:11

    Dommage, il manque juste les liens les plus importants pour le sujet traité, la source même du Don Quichotte vilipendé par les non-alignés :

    Présentation du projet par Étienne Chouard

    Discussions pour une constitution 

    Projet de constitution 

    Tirage au sort 

    Tous les résumés en vidéo 

    J’ai trouvé pas très honnête l’omission, alors je répare smiley

    Pour ceux qui trouvent les propos des non-alignés imbitables, ceux de Chouard sont accessibles au commun des mortels.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès