• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Charles André

Charles André

Révolté, modéré, croyant à la nécessité de l’Etat et de l’action publique pour une société nécessairement solidaire, je ne supporte pas la passivité et l’infantilisation ; je ne supporte pas d’entendre "les gens" se plaindre sans rien faire pour changer leur destinée ; je ne supporte pas qu’on puisse se laisser faire sagement par une classe politique cynique, souvent médiocre et vivant dans un autre temps. Je ne supporte plus d’avoir un Etat acteur de son impuissance. Je ne supporte plus de vivre dans une société féodale où les positions sont héritées et figées.
Mais je supporte le PSG. Dur.
Je veux croire que nous pouvons changer les choses ; ne serait-ce qu’en montrant que nous ne nous laissons plus faire, plus avoir par les discours lénifiants, les symboles à 2 euros, le "cours des choses" présenté comme une fatalité. Je veux que les Français arrêtent de se plaindre et rester chez eux ou voter "non", qu’ils se retroussent les manches pour construire une société vivante, fluide, créative.
Notre génération a un grand rôle à jouer. Désidéologisés, nous jugeons sur pièces. Nous voulons des actes. Nous pouvons interpeller les "responsables" sur leurs mensonges, leur inaction, leurs contradictions et leurs compromissions... mais nous devons aussi faire émerger un nouveau souffle et donner envie de demain.
Jusqu’ici, tout va bien, mais demain est proche où l’atterrissage sera fracassant si nous laissons passivement faire.
Avec les blanquistes de Tout Va Bien, j’espère que nous participerons à remuer la France.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/10/2006
  • Modérateur depuis le 29/11/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 187 585
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • Charles André Charles André 19 juin 2007 20:10

    « La réflexion en termes de coût opportunités ne sert que des ambitions personnels... pas des idées au service de la France... Charles André, la remarque que vous venez de faire est révélatrice de la hauteur de vos positions... »
    Il se trouve que personne ne s’engage en politique, où on prend des coups en permanence, sans une très forte ambition personnelle. Excusez moi de ne pas faire comme si nous vivions dans un monde qui n’existe pas, avec des êtres humains divins auxquels vous semblez rêver. Je prends acte de ce qui existe, je parle de politique réelle, pas de romans philosophiques.
    Si vous m’aviez lu jusqu’au bout, par ailleurs, plutôt que juste cherché à me répondre, vous auriez noté que j’allais précisément dans votre sens en préconisant notamment la fin du cumul des mandats et l’interdiction d’exercer + de 2 mandats successifs au même poste afin de permettre le renouvellement, de mettre fin à la prime au sortant...

    « Proposer de vrais candidats ok. Mais des candidats fantoches dans l’urgence, c’est immoral. Et puis, même si tout le monde le fait, admettons que vous ayez raison... ce n’est pas un argument pour l’accepter et ne pas le critiquer ! »

    Expliquez moi svp votre conception de la moralité. L’affirmation brute sans argument ne sert à rien. Que faites vous de la liberté de jugement de l’électeur ? La loi devrait-elle choisir quelles sont les candidatures morales/immorales ?!
    Je me répète, si un parti veut pouvoir exister librement, il doit avoir accès au financement. Vous ne pouvez à la fois reprocher au « Nouveau centre » d’avoir cherché l’argent par tout moyen et, en même temps, dénoncer sa « servilité ».

    « s’ils veulent reprendre le flambeau... autant intégrer l’UMP... et laisser sa chance au MoDem, non ? »
    Mais sur quelle planête vivez-vous ? La politique n’est pas affaire de bisoux et de cadeaux ! Des centristes de toujours n’ont certainement pas envie d’être forcés d’intégrer l’UMP rien que parce que Bayrou a choisi de jouer l’opposition à Sarkozy. Les ex-UDF qui restent dans la majorité, restant ainsi fidèle à l’UDF, n’ont aucune raison d’intégrer l’UMP ni de devoir faire des cadeaux à Bayrou et son aventure personnelle.

    On peut considérer, comme vous le faites, que le Nouveau centre est mort né car tôt ou tard il se fera aspirer. Mais de grâce, ne rentrez pas sur le terrain moral à ce sujet. En tous cas pas sur cette décision de création du Nouveau centre en soi. N’oublions pas que Bayrou a trahi ses élus dans l’entre 2 tours.

    Je précise pour finir que je ne porte ni Morin ni Robien ni Santini, encore moins Lagarde ou Leroy dans mon coeur. Ceci ne me transforme pas pour autant en vierge effarouchée.



  • Charles André Charles André 13 juin 2007 15:12

    Alors, les députés UMP ou PS ne sont pas non plus des « représentants du peuple français, libres... » ?! Ces engagements :

    1 - sont assez logiques à partir du moment où ils s’inscrivent explicitement « dans la majorité présidentielle » et non « libres et indépendants ».

    2 - n’engagent que ceux qui les reçoivent (à savoir le grand méchant UMP) ! S’ils ne sont pas respectés, les députés en cause seront exclus de la majorité.
    S’agissant du budget et de la confiance, actes décisifs de la constitution des « camps », ça paraît parfaitement logique de considérer que ceux qui ne sont pas avec sont contre (en gros).



  • Charles André Charles André 13 juin 2007 14:37

    Ouais ! C’est drôle : parce que Sarko, l’UMP et leurs alliés ne reculerait devant aucune manoeuvre politique, Bayrou serait vierge et dénué d’ambition personnelle ! C’est vraiment marrant. Bayrou lui-même n’est-il pas censé être suivi par des gens qui refusent la pensée binaire ?!



  • Charles André Charles André 13 juin 2007 14:34

    Un ajout : la création du Nouveau centre reposait sur le pari selon lequel Bayrou ferait des alliances avec la gauche. Donc, même si je trouve la plupart des arguments de cet article faibles ou inexistants, il est tout-à-fait possible que sa conclusion ne soit pas erronée.



  • Charles André Charles André 13 juin 2007 14:17

    Quel article militant !

    « pourquoi voter pour la copie et non pour l’original ? ».
    Si l’on met de côté les électeurs séduits par le passage de Bayrou dans l’opposition à l’UMP/Sarkozy, l’original est « le Nouveau Centre ». Vous faites preuve d’une bien courte mémoire en oubliant que l’UDF, jusqu’à 2002, a toujours été au centre droit et ne s’est toujours allié qu’avec la droite.

    A la différence des UDF ralliés à l’UMP en 2002, les députés du Nouveau Centre auront -fort probablement- leur propre groupe parlementaire. Donc on ne peut prédire leur « digestion » en comparant avec ce qui n’est pas comparable. Toutes choses ne sont pas ici égales par ailleurs.

    « Troisièmement, le ralliement ne vaut que si l’on partage tout : les idées, les méthodes, la morale... ».
    En voilà, un beau postulat fondé sur aucun argument. Avec cette conception de l’action politique, on n’aurait quasiment personne dans les partis politiques ni aucun gouvernement de coalition ! Le ralliement est l’exercice d’un choix, le bilan d’un arbitrage convergences/divergences, coût/opportunités... Le voir comme l’expression d’une totale adhésion est une affirmation de principe qui ne poursuit qu’un but : « étayer » une affirmation péremptoire.

    Enfin, pour les deniers publics, tout le monde sait que ces pratiques sont partagées par tous. En particulier pour les partis politiques naissants. C’est marrant, vous condamnez le Nouveau Centre parce qu’il n’aurait pas les moyens de son indépendance...mais en même temps lui refusez le droit de s’adapter à la loi régissant le financement des partis pour avoir précisément la possibilité d’exister indépendamment de l’UMP ! Cohérence...

    Je précise pour finir que je n’ai aucune affinité avec le Nouveau centre et que je méprise Morin (et Santini) au plus haut point. Mais d’une part, je trouve logique que les conséquences aient été tirées d’un passage de Bayrou clairement contre la majorité présidentielle (alors que, je le répète, l’UDF a toujours été avec la droite jusqu’en 2002 : comment reprocher, en soi, à ceux qui veulent reprendre ce flambeau-là de le faire ? Ils devraient suivre forcément leur chef dans ses choix personnels ?) : Le Nouveau Centre est, en termes de positionnement, sur la droite ligne de l’UDF.
    D’autre part, les arguments que vous sortez là me paraissent faiblards.

    In fine, le Nouveau centre a été hâtivement créé, par un homme qui a les dents qui rayent le parquet. Il répond en partie au sentiment de trahison des députés UDF -sentiment exprimé par François Sauvadet : Bayrou n’a pas tenu sa promesse (dans l’entre-2 tours présidentiels) de ne donner aucune consigne de vote puisqu’il en a donné une négative. Enfin, cette création répond aussi pour une large part à la nécessité pour beaucoup de députés UDF d’être réélus (les électeurs qui ont voté UDF aux législatives de 2002 n’étaient certainement pas prêts à se rapprocher de la gauche...). Mettons fin au cumul des mandats, limitons la possibilité d’enchaîner plus de 2 mandats successifs, révisons la loi de financement des partis, et ces aspects de politique politicienne seront atténués. Aujourd’hui, le système est tel qu’il est. Bayrou lui même poursuit une stratégie politicienne : se placer comme recours en vue de 2012.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès