• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cyril22

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 761 0
1 mois 0 17 0
5 jours 0 10 0

Derniers commentaires



  • Cyril22 17 juillet 16:14

    @Massada
    ’’Le départ de grandes entreprises comme Renault, Samsung, Intel, Apple, La Société générale (et des milliers d’autres) ...’’
    Ce sont des autosanctions économiques pour ces entreprises occidentales qui perdent en chiffre d’affaire et en bénéfices, et des sanctions contre des salariés russes, pas contre les gouvernants ni oligarques qui vont au contraire reprendre des parts de marché.
    Si l’idée est de ’’monter la population contre le gouvernement’’, tous les précédents de sanctions montrent au contraire que cela renforce l’hostilité de la population vis à vis de l’occident, et le soutien au gouvernement. On peut relever combien peu de pays du reste du monde soutiennent l’Ukraine et l’occident dans ce conflit, tant on a allumé d’animosité par des actions antérieures. A quoi s’ajoute l’intérêt de pays qui récupèrent ce à quoi l’occident renonce, comme on le voit de la part de l’Inde ou d’Israël notamment.
    On mesure ainsi notre isolement, alors qu’on parle de ’’communauté internationale’’ et de ’’valeurs universelles’’. Qu’on le regrette ou qu’on s’en réjouisse, c’est ainsi.



  • Cyril22 17 juillet 14:00

    @Aristide
    Ce n’est pas parce qu’une minorité de la population peut s’offrir des billets d’avion au prix fort que cela signifie qu’il n’y a pas de crise économique majeure. On peut le chiffrer en déficit du commerce extérieur (la part de richesse nationale qui quitte le pays), et en baisse du pouvoir d’achat moyen puisque les revenus ne suivent pas l’inflation. Les mesures compensatoires du ’’quoi qu’il en coute’’ creusent la dette publique, à des taux qui vont augmenter.
    Il y existe certes des pénuries factices liées à la spéculation, on peut se passer temporairement de moutarde ou remplacer telle huile par telle autre. Mais la réalité de l’explosion du prix de l’énergie ne relève pas de l’illusion, les autorités enjoignent la population de réduire leur consommation, et on parle de mettre à l’arrêt des entreprises lors de pics de consommation (notamment en Allemagne), on est en train de perdre une bataille économique déclenchée par des ’’sanctions’’ impulsives et inconséquentes (il n’était pas besoin d’être grand clerc pour voir où ça mènerait). D’autres pays ont été plus soucieux de leur intérêt https://www.lefigaro.fr/conjoncture/israel-terre-promise-pour-oligarques-et-capitaux-russes-20220707



  • Cyril22 17 juillet 12:06

    @Massada
    Les comparaisons en terme de PIB sont peu significatives, il faut considérer en parité de pouvoir d’achat, et l’impact sur le reste de l’économie mondiale. Supposons un instant qu’il y ait un blocus/embargo sur l’économie espagnole, cela ne provoquerait pas de crise économique mondiale avec pénuries et inflation massives.



  • Cyril22 17 juillet 12:00

    @roman_garev
    ’’La Russie va être elle excédentaire de 300 milliards au moins cette année, devenue grâce aux sanctions la première puissance commerciale du monde’’

    Je suppose que la Chine sera au dessus de 500 milliards (535 en 2020). Mais dépasser l’Allemagne en terme d’excédent est en effet un succès économique majeur pour la Russie, et montre à quel point la politique de ’’sanctions’’ va nuire à l’Europe occidentale.
    Mais sur ce point, nos gouvernements sont prisonniers de leur propre logique, et accentuent ce qui ne marche pas. La population se rend compte de cette situation, mais est accusée de tiédeur ou d’esprit munichois si elle critique ces mesures.



  • Cyril22 17 juillet 11:37

    @Jean Keim
    ’’La guerre est une entreprise économique, elle consiste à vendre des armes ... il en a toujours été ainsi depuis qu’elle est organisée’’
    Economique, oui, mais de tous temps il s’agit surtout de s’approprier des territoires et des ressources naturelles. Les marchands d’armes, fournisseurs et affairistes sont apparus progressivement dans l’histoire, et certains proviennent de pays ’’neutres’’ par rapport au conflit concerné.

    Il y a d’autres facteurs, parfois le nationalisme ou l’idéologie entrainent des guerres qui ruinent tout le monde, business inclus.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv