• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elysium

Elysium

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 34 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Elysium Elysium 17 juin 2008 17:33

    Il y a des experts, psychologues et pédopsychiatres formé(e)s à cette tâche. Le but est précisément d’éviter des réponses induites. De toute manière aucun juge ne se basera sur les seules déclarations d’un enfant. Mais de telles déclarations ne peuvent être ignorées. Une enquête est nécessaire.

    Où on peut discuter, c’est si une procédure judiciaire doit être ainsi entamée ? En Suisse romande, ça se passe ainsi : en cas de signalement un juge d’instruction mandate des inspectrices (psychologues) de la police spécialement formées pour auditionner l’enfant (souvent à l’insu des parents) et c’est cet entretien où il y atoujours deux psychologues qui va déterminer si oui ou non, un abus est vraisemblable ? Si la réponse est oui, alors une procédure judiciaire lege artis est entamée. Si c’est non, les choses s’arrêtent là et les parents sont informés par la police des raisons et de leurs conclusions rassurantes. Le signalement provient le plus souvent des milieux de l’enseignement et aussi des hôpitaux et milieux éducatifs de la petite enfance. Les enquêtes concernent le plus souvent l’entourage familial.

    Ca permettrait peut-être d’éviter ce que vous dénoncez. Toute loi est perfectible. Vous devriez proposer des améliorations de la loi actuelle au ministère de la Justice si vous la trouvez si nocive. Si ce que vous affirmez correspond à la réalité, il est étonnant qu’on n’ait pas changé la loi ? La droite, en aurait eu largement le temps. 



  • Elysium Elysium 16 juin 2008 13:30

    Voilà la réponse à votre désinformation issue de l’UMP. La réponse est de Ségolène Royal :

    http://www.intox2007.info/index.php?post/2008/05/24/Segolene-Royal-donne-sa-version-de-laffaire-Fountaine

     



  • Elysium Elysium 16 juin 2008 13:22

    Mêm si vous n’aimez pas trop Ségolène Royal, c’est un excellent article et je rend hommage à votre clairvoyance.

    Vous avez bien vu la doube manoeuvre des médias de droite de discrèditer Royal tout en poussant au maximum Delanoë et en soutenant le TSS contre Ségolène Royal. Pour moi, Libé en fait partie. Je le perçois comme un cheval deTroie aux mains d’un proche de Sarkozy.

    L’objectif de la manoeuvre est de toute évidence d’éliminer Ségolène Royal, afin de lui substituer une oppsition molle et inaudible. Personne, à gauche n’aura pareil impact médiatique. Ils savent bien, à droite, qu’il suffira de lâcher Delanoë au moment opportun et de lui retourner un déluge d’attaques pendant qu’on encensera Sarkozy. Les militants UMP ne lui épargneront rien.

    Vous avez raison qu’elle fait peur au pouvoir d’une oligarchie. Ils savent aussi que cette dirigeante-là n’est pas corruptible et qu’elle ne transigera pas par rapport à ce qui est juste. Ce qui dérange, est qu’elle soit proche du peuple, proche des militants avec une dynamique on ne peut plus participative. Alors qu’une oligarchie financière cherche avant tout à faire main basse sur un maximum de ressources pendant qu’on anésthésie le peuple avec une information biaisée dans des médias largement sous contrôle de cette même oligarchie financière.



  • Elysium Elysium 31 mai 2008 14:14

    Je suis d’accord avec vous que Sarkozy joue avec le feu. Et pas seulement avec ce que vous avez relevé.

    Il y a aussi ce risque énorme que le centre gauche représenté par S. Royal et B.Delanoë s’anéantisse dans une guerre civile fratricide, largement alimentée par un puissant soutien médiatique venant de la droite. C’est d’autant plus regrettable que la logique participative de Ségolène Royal comporte le potentiel inédit d’une intégration positive, dynamique (et non, juste fiscaliste ou légalement limitative) d’innombrables personnes, d’entreprises et et de l’économie aux objectifs de toute la communauté.

    J’ai la conviction que "diviser pour régner" soit la devise de Sarkozy. Après le centre de Bayrou, c’est maintenant au tour de la destruction du centre gauche. En 2012, il ne fera qu’une bouchée de ce qui restera du courant de Delanoë, amputé des innombrables soutiens de Ségolène Royal.

    Le risque énorme que prend l’économie, en laissant opérer cette destruction du centre gauche, est que si Sarkozy échoue dans ses réformes, la France pourrait se réveiller en 2012 avec un gouvernement d’extrême-gauche. El là, ils apprendront ce qu’est la dictature du prolétariat !

     



  • Elysium Elysium 12 mai 2008 16:09

     

    Je ne vous accorde pas la moindre dignité de traîner dans la boue ce qu’un être ressent de meilleur au sens le plus universel !

    C’est vous, qui ânonnez !

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité