• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

freedom2000

freedom2000

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 182 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • freedom2000 freedom2000 24 avril 2012 14:35

    Avec à peine 1,5 % d’avance sur Naboléon, la victoire de De F. Hollande est bien loin d’être acquise, comme voudraient le faire croire les médias, juste pour inciter les gens à rester chez eux le 6 mai prochain..

    En 2002, Chirac bien loin d’être aussi impopulaire que Sarko, avait à peine atteint les 20% ! Or en 2012, et avec cinq « gros » candidats en lice , Sarko a réussi l’exploit d’atteindre les 27% ! à peine moins que les 30% de 2007...

    Mon petit doigt me dit que Sarko, à l’instar de Bush, va être réélu et qui sait s’il ne prépare pas déjà un 3ème ou 4ème mandat (il lui suffirait simplement de changer la Constitution...) Tout est possible.

    Méfions-nous, après l’affaire Mehra, où on a le méchant arabe qui massacre des enfants dans une école, et l’affaire du tueur de l’Essonne, avec un méchant antillais tuant des gens sans mobile, il suffirait cette fois, à une semaine des élections , qu’une bande de méchants composée d’un chinois, hindou, arabe et noir soient pris la main dans le sac à torturer un couple de vieux dans leur maison pour que le nabot soit réélu haut la main...



  • freedom2000 freedom2000 24 avril 2012 14:34

    Avec à peine 1,5 % d’avance sur Naboléon, la victoire de De F. Hollande est bien loin d’être acquise, comme voudraient le faire croire les médias, juste pour inciter les gens à rester chez eux le 6 mai prochain..

    En 2002, Chirac bien loin d’être aussi impopulaire que Sarko, avait à peine atteint les 20% ! Or en 2012, et avec cinq « gros » candidats en lice , Sarko a réussi l’exploit d’atteindre les 27% ! à peine moins que les 30% de 2007...

    Mon petit doigt me dit que Sarko, à l’instar de Bush, va être réélu et qui sait s’il ne prépare pas déjà un 3ème ou 4ème mandat (il lui suffirait simplement de changer la Constitution...) Tout est possible.

    Méfions-nous, après l’affaire Mehra, où on a le méchant arabe qui massacre des enfants dans une école, et l’affaire du tueur de l’Essonne, avec un méchant antillais tuant des gens sans mobile, il suffirait cette fois, à une semaine des élections , qu’une bande de méchants composée d’un chinois, hindou, arabe et noir soient pris la main dans le sac à torturer un couple de vieux dans leur maison pour que le nabot soit réélu haut la main...



  • freedom2000 freedom2000 24 avril 2012 12:06

    petit rappel à ceux qui attendent trop des hommes politiques :

    Par freedom2000 (xxx.xxx.xxx.148) 5 novembre 2008 13:32

    Les vieux ont tendance à parler du bon vieux temps ... Mais bénéficiaient ils de tout le confort et liberté de mouvement comme aujourd’hui ? Et au train où vont les choses, que nous réserve l’avenir ?? Le bon vieux temps, c’est pas hier ni demain mais aujourd’hui. A chacun d’essayer de profiter de chaque jour.
    Alors que 90 ou 95% des êtres humains sur cette terre n’aspirent qu’à avoir un toit sur sa tête, une gentille femme et un travail qu’il puisse aimer pour pourvoir à ses besoins, il reste les 5 ou 10% d’individus qui ont un taux de chromosomes hyperdéveloppés qui en veulent toujours plus : hors -la-loi, chefs d’entreprises, chercheurs, politiciens et autres catégories qui vont façonner le monde à leur manière.
     
    Un politicien, c’est par définition un individu vaniteux (ou idéaliste ) qui se croit en mesure d’apporter quelque chose à la commmunauté par ses compétences et idées particulières. On peut exiger de lui d’être travailleur et compétent mais jamais d’être intègre ou sincère :
    dans ce métier, les agneaux ont vite fait d ’ être dévorés par les loups autour de lui. Si un politicien était au départ animé d’intentions honnêtes, une fois confronté à la réalité du terrain, il finira par louvoyer, mentir et s’abaisser à des compromissions .
    Dans un pays africain ou sud-américain, si un idéaliste parvient à arriver au pouvoir ( !!!), c’est son entourage immédiat ( sa femme qui le harcelera quotidiennement " chéri, tes ministres se remplissent les poches et moi ta femme, je n’ai que des veilles robes à porter et qu’une vieille voiture pour me transporter") et l’élite locale qui l’empêchera de mener à bien ses réformes, les intérêts du peuple coincidant rarement avec les intérêts de l’aristocratie.
    Notre politicien idéaliste finira donc toujours par succomber aux travers de ses prédécesseurs qu’il dénonçait et qui lui ont valu d’être élu ou par être écarté du pouvoir.
    Les Barack Obama donc ne seront jamais que des beaux parleurs.
     
    Et les peuples ouest-européens, nord-américains et tous ceux qui ont la chance de vivre aujourd’hui dans une démocratie ignorent ou oublient que depuis que l’humanité existe, la classe dirigeante n’a jamais pensé d’abord qu’à elle même, le peuple servant surtout à exécuter son bon vouloir.
    L’objectif de tout politicien est le pouvoir.
    Ce sont les horreurs de la seconde guerre mondiale qui ont permis l’émergeance d’une génération (temporaire) de dirigeants intègres, encore écoeurés par les atroces souvenirs. Ces dirigeants d’après-guerre ont donné une impulsion à la construction du monde que nous vivons aujourd’hui et que nous considérons tous pour ...acquis.
    Hélàs, ces 60 ans d’existence prospère, voire idyllique pour le peuple (occidental) ne sont en réalité qu’un... accident de parcours dans l’histoire de l’humanité.
    Ce qui a permis aux Etats-unis et à l’Europe une telle prospérité, c’est avant tout l’existence du tryptique pauvres-classe moyenne-riches :
    Les pauvres, il en faut hélas (et quand il y en a plus chez soi, on fait venir les immigrés) , ce sont eux qui font les boulots indésirables et mal payés.
    La classe moyenne, c’est son existence qui permet à une économie saine d’exister : par sa consommation, elle contribue à la production de masse qui tire les prix vers le bas.
    Les riches, peu nombreux, sont là pour investir leur capitaux excédentaires dans les créations d’entreprises permettant la création d’emplois...
    Hélàs, ces derniers se disent aujourd’hui pourquoi prendre des risques à investir dans des outils de production quand il suffit de placer son argent dans l’immobilier pour doubler régulièrement son capital, contribuant à casser tout le mécanisme bien huilé du capitalisme idéal.
    Bientôt, il n’y aura plus que des pauvres en Europe et des très riches. La classe moyenne aura disparu progressivement (cherté du niveau de vie, papy boom à financer, sur-taxation...), d’autant que les produits chinois bon marché auront tendance à devenir plus chers, conséquence même de l’amélioration de vie de la population chinoise et de l’essor de la Chine , que les médias s’évertuent à casser et à dénigrer, faut bien trouver un bouc émissaire.
    Et que le monde occidental en vienne aujourd’hui en même temps à élire des hommes comme Sarkozy, Poutine,Berlusconi, Bush ou voit en Obama le méssie témoigne d’un profond malaise.



  • freedom2000 freedom2000 24 avril 2012 12:04

    petit rappel à ceux qui attendent trop des hommes politiques :
    Par freedom2000 (xxx.xxx.xxx.148) 5 novembre 2008 13:32

    A ceux qui croient qu’Obama est le messie, je reposte ici un commentaire rédigé il y a 6 mois :

    Les vieux ont tendance à parler du bon vieux temps ... Mais bénéficiaient ils de tout le confort et liberté de mouvement comme aujourd’hui ? Et au train où vont les choses, que nous réserve l’avenir ?? Le bon vieux temps, c’est pas hier ni demain mais aujourd’hui. A chacun d’essayer de profiter de chaque jour.
    Alors que 90 ou 95% des êtres humains sur cette terre n’aspirent qu’à avoir un toit sur sa tête, une gentille femme et un travail qu’il puisse aimer pour pourvoir à ses besoins, il reste les 5 ou 10% d’individus qui ont un taux de chromosomes hyperdéveloppés qui en veulent toujours plus : hors -la-loi, chefs d’entreprises, chercheurs, politiciens et autres catégories qui vont façonner le monde à leur manière.
     
    Un politicien, c’est par définition un individu vaniteux (ou idéaliste ) qui se croit en mesure d’apporter quelque chose à la commmunauté par ses compétences et idées particulières. On peut exiger de lui d’être travailleur et compétent mais jamais d’être intègre ou sincère :
    dans ce métier, les agneaux ont vite fait d ’ être dévorés par les loups autour de lui. Si un politicien était au départ animé d’intentions honnêtes, une fois confronté à la réalité du terrain, il finira par louvoyer, mentir et s’abaisser à des compromissions .
    Dans un pays africain ou sud-américain, si un idéaliste parvient à arriver au pouvoir ( !!!), c’est son entourage immédiat ( sa femme qui le harcelera quotidiennement " chéri, tes ministres se remplissent les poches et moi ta femme, je n’ai que des veilles robes à porter et qu’une vieille voiture pour me transporter") et l’élite locale qui l’empêchera de mener à bien ses réformes, les intérêts du peuple coincidant rarement avec les intérêts de l’aristocratie.
    Notre politicien idéaliste finira donc toujours par succomber aux travers de ses prédécesseurs qu’il dénonçait et qui lui ont valu d’être élu ou par être écarté du pouvoir.
    Les Barack Obama donc ne seront jamais que des beaux parleurs.
     
    Et les peuples ouest-européens, nord-américains et tous ceux qui ont la chance de vivre aujourd’hui dans une démocratie ignorent ou oublient que depuis que l’humanité existe, la classe dirigeante n’a jamais pensé d’abord qu’à elle même, le peuple servant surtout à exécuter son bon vouloir.
    L’objectif de tout politicien est le pouvoir.
    Ce sont les horreurs de la seconde guerre mondiale qui ont permis l’émergeance d’une génération (temporaire) de dirigeants intègres, encore écoeurés par les atroces souvenirs. Ces dirigeants d’après-guerre ont donné une impulsion à la construction du monde que nous vivons aujourd’hui et que nous considérons tous pour ...acquis.
    Hélàs, ces 60 ans d’existence prospère, voire idyllique pour le peuple (occidental) ne sont en réalité qu’un... accident de parcours dans l’histoire de l’humanité.
    Ce qui a permis aux Etats-unis et à l’Europe une telle prospérité, c’est avant tout l’existence du tryptique pauvres-classe moyenne-riches :
    Les pauvres, il en faut hélas (et quand il y en a plus chez soi, on fait venir les immigrés) , ce sont eux qui font les boulots indésirables et mal payés.
    La classe moyenne, c’est son existence qui permet à une économie saine d’exister : par sa consommation, elle contribue à la production de masse qui tire les prix vers le bas.
    Les riches, peu nombreux, sont là pour investir leur capitaux excédentaires dans les créations d’entreprises permettant la création d’emplois...
    Hélas, ces derniers se disent aujourd’hui pourquoi prendre des risques à investir dans des outils de production quand il suffit de placer son argent dans l’immobilier pour doubler régulièrement son capital, contribuant à casser tout le mécanisme bien huilé du capitalisme idéal.
    Bientôt, il n’y aura plus que des pauvres en Europe et des très riches. La classe moyenne aura disparu progressivement (cherté du niveau de vie, papy boom à financer, sur-taxation...), d’autant que les produits chinois bon marché auront tendance à devenir plus chers, conséquence même de l’amélioration de vie de la population chinoise et de l’essor de la Chine , que les médias s’évertuent à casser et à dénigrer, faut bien trouver un bouc émissaire.
    Et que le monde occidental en vienne aujourd’hui en même temps à élire des hommes comme Sarkozy, Poutine,Berlusconi, Bush ou voit en Obama le méssie témoigne d’un profond malaise.



  • freedom2000 freedom2000 4 avril 2012 13:49

    Méfiance ! Qui sait si après la tragédie perpétrée sur les 3 enfants, Naboléon envisage peut-être déjà un 3ème et 4ème mandat, il lui suffirait pour cela de modifier la Constitution.. et une chose est certaine, s’il gagne cette élection 2012, le pire est à venir : il aura eu le temps de placer tous ses hommes aux postes stratégiques.
    Bernadette Chirac m’a bien fait rire avec son « F. Hollande n’a pas la gabarit pour être président ». Tout cela était très bien orchestré.

    souvenez vous que Chirac, Bush et bien d’autres ont été réélus... malgré eux et malgré les sondages défavorables.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès