• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

frugeky

Faire tout le bien qu'on peut, aimer par dessus tout la liberté et, quand ce serait pour un trône, ne jamais trahir la vérité.
LUDWIG VAN BEETHOVEN

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2089 0
1 mois 0 17 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • frugeky 10 août 22:32

    @C’est Nabum


    Si vous pouviez partager votre savoir, je ne crois pas que Bio-Farina ait sévi vis-à-vis de son subordonné. D’ailleurs, en tant que général, à quel point implique-t-il le reste du haut commandement gendarmesque ?


  • frugeky 10 août 11:06
    Hey, puisque vous parlez du mensonge du colon(el) Lavergne devant la commission sénatoriale, vous aurez naturellement remarqué que le président Bas a soulevé l’inadéquation des différends propos dudit colon et que les sénateurs, et le monsieur, s’en sont tous amusé.
    Puis sujet suivant...


  • frugeky 28 juillet 09:51
    Ben le v’là l’malaise ! Il vient d’Evreux !

    C’est un DIEUDONNISTE !

    Il a fait une grosse quenelle.  smiley


  • frugeky 28 juillet 09:42
    Soit, ce n’est pas du népotisme à proprement parlé mais, même si sa « spécialisation organisationnelle » était rare et recherchée, sa nomination dans le grade de lieutenant-colonel (j’ai bien compris la nécessité de présenter un grade appelant au respect des autres intervenants dans les réunions de haut niveau) est bien le fait du prince. Ou en tout cas de personnes ayant voulu lui plaire.

    Quant au rétablissement de l’image de la Gendarmerie, qui est le sujet, ça va être dur de rattraper le coup. Un tir de barrage médiatique sur le fautif ne donnera pas une plus grande image de l’arme, bien au contraire.
    Les auditions du général Bio-Farina et du colonel Lavergne donnent une bien meilleure image de la Gendarmerie, quoi qu’ils ne semblent pas dénués d’une rouerie de compétition.

    C’est un plaisir de lire un texte bien écrit.


  • frugeky 27 juillet 14:09
    Bon résumé.

    Le coup fourré semble bien avoir été préparé avec une partie de la haute administration policière.
    Il est tombé dedans.
    Le rebond des deux assemblées pour former des commissions d’enquête a été saisi à propos lors de la discussion sur les changements constitutionnels.
    Que la presse ait gardé la nouvelle pendant deux mois (après le congrès de Versailles) est savoureux. Dans la bassesse un jour...
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès