• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Francois Duplan



 


Tableau de bord

  • Premier article le 27/10/2006
  • Modérateur depuis le 14/11/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 33 216
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Sacha Guitry 31 octobre 2006 15:29

    Quelques petites mises au point sur l’ensemble des réactions... D’abord sur le fait que les procédures d’attribution des marchés ne soient pas les mêmes en France qu’au Canada, j’ai dit dans cette article et je le répète bien volontiers une deuxième fois pour que ce soit clair : CET ARGUMENT EST TOUT A FAIT VALABLE. Encore faut-il être précis. Nous avons beaucoup entendu ici et là que « Bombardier a un marché en France alors que Alstom a été interdit de concourir au Canada ». C’EST INEXACT. La réalité c’est que les villes de Toronto et de Montréal ont passé un accord de gré à gré pour leur équipement (et que dans la circonstance ils ont fait appel à Bombardier) alors que le STIF a fait un appel d’offre international. Que certains puissent dire que les seuls entreprises des pays ayant des accords de récicprocité peuvent concourir aux appels d’offre européens EST LEGITIME. Mais alors il faut être conséquent et proposer un renforcement de l’OMC et que l’Europe parle d’une seule voix. Deuxièmement il faut dire que les procédures de gré à gré ne sont pas discriminatoire sur une base nationale. La preuve : Alstom a obtenu un contrat dans l’énergie au Canada par une procédure de gré à gré. Mais evidemment elles favorisent plus souvent les entreprises nationales. ce que je regrettais dans cette affaire c’est de ne pas avoir entendu assez des voix dire « pourquoi Bombardier présente t’il une offre de 300 millions d’euros moins cher ? Comment les entreprises françaises peuvent-elles innvover et progresser de manière à avoir des produits aussi bons à un cout moindre ? », « comment faire pour renforcer les regles commerciales internationales afin qu’aucun doute ne pèse sur l’équité de ces attributions de marché ? ». Voilà ce que j’aurai apprécié comme débat constructif plutôt que les cocoricos vains de la préférence nationale.

    à « Cavalier Seul » quand je dis « un syndicat dont je tairai le nom parce que je n’aime pas dire du mal de la CFDT... » oui, je rigole smiley. Et puis je ne pense pas vraiment à une quelconque lutte de chapelle dans l’Intelligence Economique. Honnetement je ne vois pas ce que ça viendrait faire là-dedans... . Au lien suivant vous trouverez la balance du commerce extérieur France/Canada... nettement en faveur de la France. http://www.missioneco.org/Canada/documents_new.asp?V=1_PDF_109567

    Halte au feu donc sur les « étrangers tous plus ou moins barbares (cf. Brassens, http://www.paroles.net/texte/11334) ».

    La France est engagé dans la compétition internationale. Faisons en sorte qu’elle soit juste. Réjouissons-nous de nos succès. Et tâchons d’apprendre de nos echecs. La plus belle victoire serait qu’Alstom progresse grâce à ce revers et fasse un produit moins cher et mieux que celui de Bombardier pour le prochain grand marché en Angleterre, en allemagne ou ailleurs !

    PS : il y a un commentaire d’un certain Carayon ici. Au début j’ai cru que c’était un pseudo comme un autre mais comme il me parvient de l’adresse : bcarayon@assemblee-nationale.fr je ne sais plus. Je penche plutôt pour un détournement d’adresse a en juger par la grossierté du message et l’énormité des fautes d’orthographe ! smiley



  • Sacha Guitry 27 octobre 2006 10:00

    Ma préférence personnelle serait un Président de la République qui soit vraiment l’impulsion des politiques dans notre pays. Qu’il propose un VRAI PROJET et pas un slogan pendant la campagne. Il/elle est élu(e) et a donc la légitimité pour le mettre en oeuvre. Parfait. Dans un sens que je peux trouver plus ou moins bon, au moins nous avançons. Mais ce que je voulais aussi mettre en lumière c’est qu’il n’est nul besoin de gloser sur une VIème République. La constitution n’empêche pas de donner plus de pouvoir au Parlement, de rééquilibrer la répartition PR/PM dans un sens ou dans l’autre, etc... Certains candidats parlent de changer les institutions mais devraient d’abord se positionner eux-mêmes par rapport aux textes et aux pratiques.

    Et puis un point frappant. Jamais le candidat-Président n’annonce avec qui il compte gouverner. Cela peut se comprendre dans la mesure ou ils légitimeraient trop à leurs yeux leur premier ministre, mais c’est un peu un hold-up. En 1995 Chirac avait gagné parce que les gaullistes sociaux avaient voté en pensant que Seguin serait Premier ministre, et les libéraux en pensant que Madelin serait au moins à Bercy. Seguin n’a rien eu du tout et Madelin est à peine resté en poste quelques semaines ! Disons que Royal soit choisi candidate à la présidentielle. Cela change mon vote si je pense que nous aurons DSK ou Fabius ou Montebourg ou Lang à Matignon !

    Il n’est nul besoin de promettre de changer des textes « plus tard » sans dire en quoi, il suffit en gros d’être limpide, honnête et franc dans ses propos. Vous mettez autant de guillemets que vous voulez à « il suffit »... smiley



  • Sacha Guitry 27 octobre 2006 09:47

    De 1995 à 1997 la politique de Juppé est celle de Chirac. Le président l’assume et la soutient. Il donne les axes et prend les décisions. Il a des projets, enfin quelques uns (suppression du service militaire et armée de métier, essais nucléaires..). En bien ou en mal, Chirac-Président est le Chef de l’Etat. De 1997 à 2002 il ne fait rien d’autre que de la « représentation », il va à des sommets mondiaux et prononce ses voeux du nouvel an. en bien ou un mal, Chirac-Président est un représentant de la France, une sorte de symbole vivant. Comme nous il aime le saucisson, les rillettes, le bon vin et une pitite bière quand il fait chaud. Le souci c’est qu’en temps normal les présidents jouent aussi de cela. Ils se cachent derrière le Premier Ministre quand ça les arrange.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité