• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Guyver

Guyver

Marié et père de quatre enfants, enseignant en SVT, j'habite entre Camargue et Alpilles.
Je suis membre du Réseau Education Sans Frontières, qui milite contre l'expulsion des enfants sans-papiers scolarisés en France.
Je me bats aussi contre les monopoles qui vampirisent la planète, par exemple par Ubuntu (alternative à Windows), le commerce équitable, et bien sûr Agoravox !

Enfin, je crois que nous sortirons de la crise qui enfle sans cesse qu'en changeant radicalement notre organisation sociale, pour prendre en compte l'automatisation des tâches.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/05/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 45 146
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Guyver Guyver 16 novembre 2014 21:38

    Autre hypothèse :
    la dernière fois que nos centrales ont été survolées de la sorte, c’était en 1990, et on parlait alors d’OVNI.
    Comment se fait-il que malgré la surveillance accrue, et dans un contexte de fuites dans toutes les affaires médiatiques, nous n’ayons aucune image, aucun témoignage direct ?
    Depuis quand croyons-nous sur parole les autorités quand elles nous balancent une « réalité » ? Moi, je serai chargé de communication faisant face à des PAN (nouveau nom des OVNI), je ne m’y prendrais pas autrement.
    Article sur le sujet, contenant un témoignage direct et un croquis : http://www.nexus.fr/actualite/exologie/survols-centrales-ce-netait-pas-drones/



  • Guyver Guyver 16 juin 2014 22:19

    Dire cela, c’est croire que l’oligarchie est plus puissante que le peuple. Si nous décidons de ne plus obéir, que fera cette oligarchie ? Venir nous taper avec ses petites mains ?

    La vérité, c’est que nous sommes les responsables de notre malheur. « Tout pouvoir va jusqu’à ce qu’il rencontre une limite » Montesquieu. Tels des enfants gâtés que nous, qui avons autorité sur eux, laissons tout faire, ils cherchent vainement leurs limites.

    Enfin, un peu de lecture, le premier pamphlet anarchiste de l’Histoire (l’anarchie étant ce qu’il y a de plus proche de la démocratie) : http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf



  • Guyver Guyver 16 juin 2014 22:13

    J’ai voté, mais je respecte ceux qui ne l’ont pas fait. Beaucoup d’entre eux te répondraient « qui participe consent ».
    Après, on peut leur expliquer qu’il est plus efficace de voter pour des petits partis, ce qui fait baisser la proportion des aristocrates, plutôt que de s’abstenir et laisser les journalistes affirmer que le FN monte, avec 1,8 millions d’électeurs en moins qu’à la présidentielle de 2012.
    En démocratie, au-delà de 50 % d’abstention, le quorum n’est pas atteint, le vote est nul et on devrait réécrire la constitution.



  • Guyver Guyver 30 mai 2014 22:08

    « Le FN fait le plein de voix » : il a eu 1,8 million de voix de MOINS qu’aux dernières présidentielles !
    C’est l’abstention qui a fait le plein. Car l’aristocratie électorale est en fin de course.

    C’est pourquoi il est urgent de mettre en place une démocratie, garantie par une constitution écrite par des citoyens (et non de simples électeurs) TIRÉS AU SORT et non élus (car sinon, il y a conflit d’intérêt)



  • Guyver Guyver 17 novembre 2013 22:13
    Les causes de notre déclin sont simples, mais tellement peu médiatisées :
    - la dette souveraine, qui est une haute trahison mise en place par Giscard d’Estaing, ancien employé de la maison Rothschild. Aujourd’hui, cette dette est permise par l’article 123 du traité de Lisbonne, contre lequel nous avions pourtant voté en référendum.
    - cette trahison est permise par la corruption jamais sanctionnée de nos dirigeants, car ils n’ont aucun contre-pouvoir (rôle normalement dévolu à la Constitution). La solution est simple : réclamer une assemblé constituante tirée au sort (car des élus ne feront jamais des lois qui leur seront défavorables).
    - par ailleurs, notre système dysfonctionne à cause du besoin permanent de croissance (pour honorer les intérêts vus précédemment), et à cause de la chimère du plein emploi. À l’heure du chômage technologique, il faut adapter notre structure sociale. Le revenu de base, actuellement promu par une Initiative Citoyenne Européenne, est une voie d’avenir. À terme, l’argent n’est plus un outil pertinent de gestion de nos ressources et de nos activités.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès