• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

HASSELMANN

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 30/06/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 94 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • HASSELMANN 9 juillet 2007 17:27

    @Gilles,

    Permettez moi de dire encore un mot, sur ce théme pour le quel j’ai été interrogé. Il faut d’abord redire ici qu’une Mutuelle est un espace de liberté. C’est un groupement de personnes qui décident de mettre en commun des cotisations pour les restituer en forme de remboursements ou de prestations si l’un des membres du groupe en a besoin. Ce que l’on sait moins c’est que certaines Mutuelles, ont sur cette base, sans jamais recevoir le moindre denier public de subvention, réussit a regrouper des milliers de citoyens fidéles , attentifs et acteurs de leur santé.Bien plus ces Mutuelles ménent des actions de préventions et de mécénat social de proximité. On sait encore moins, que les vraies Mutuelles sont éloignées de toutes considérations politiques.Les conseils d’administration des vraies Mutuelles interprofessionnelles sont des espaces de rencontres pour toutes les sensibilités, politiques, syndicales ou religieuses.Il faut effectivement s’attacher à cet aspect, car le politique ou le syndical notamment, ont vite fait d’infiltrer ces instances. Elles n’ont rien à envier, au plan de la gestion aux opérateurs privés, et regardent sans complexe vers l’avenir. Encore faut-il que d’un trait de plume, un gouvernement quelle que soit sa couleur, ne décide pas de ponctionner ces initiatives libres et exemplaires, pour combler des déficits ici ou là !



  • HASSELMANN 20 juin 2007 19:54

    Coup de projecteur judicieux, qui doit conduire trés vite a trier le bon grain de l’ivraie. Le développement durable, le socialement responsable sont à la mode et c’est porteur, alors il est de bon ton d’y faire référence. Il faut « un tiers de confiance » pour débusquer les faux nez, car le concept mérite de ne pas être galvaudé. L’épargnant concerné, doit être acteur de son épargne.c’est possible et cela reste a matérialiser et à diffuser.



  • HASSELMANN 8 mai 2007 19:29

    Remarquable forum qui confirme l’excellente analyse de T.CROUZET, lors des assises AV à « L’Usine ». Il est évident, comme le souligne « Voltaire » qu’a l’exception notoire de quelques illuminés, AV et certains blogs de qualité, vont nous permettre de proposer autre chose en terme de fonctionnement de notre démocratie. C’est aussi, une vigie permanente 24/24 grace aux nombreux insomniaques, et un vecteur de nature a ne pas faire des moyens financiers, un instrument censitaire déguisé. je ne doute pas qu’une grande majorité des intervenants sur ce forum, connaissent notre modeste espace (htpp ://providentielle.blogspot.com), il situe notre démarche et justifie pleinement notre adhésion à l’initiative de thierry. Il faudra simplement trouver la passerelle entre le mot et l’action, car le platonicien est vite frustrant. Bien cordialement.



  • HASSELMANN 20 avril 2007 21:43

    Plus de 200 « posts », pour un constat le systéme en place fait donner la garde, LE MONDE ici, CHALLENGE là, pour que cela se joue entre gens de bonne compagnie. Avec d’autres nous avons lancé PROVIDENTIELLE2007, un collectif, gardien de l’orthodoxie initiale du mouvement que nous avions créé avec C.BLANC et qui préconisait la fin du cumul des mandats comme mére de toutes les réformes, pour parvenir a réformer l’Etat, et redéployer les moyens sans alourdir la dette..... F BAYROU, a compris ce passage obligé, partagé par G CARCASSONNE et C ST ETIENNE, il nous a reçu, et ses principaux lieutenants à la suite. Et puis, il n’a pas cru devoir aller au bout de cette logique qui commande de rompre les amarres, pour redonner confiance à 35% d’électeurs qui veulent avant tout que la politique ne soit pas une rente de situation, mais un temps de vie consacré au collectif. Fasse que l’électeur comprenne que ce candidat est le plus proche de ce qu’il faudrait faire, si ce n’est pas le cas, il nous restera a être trés vigilants.Veiller au respect des libertés publiques dans un cas, et a la gestion du denier public dans l’autre. Quel sera le moindre mal, une France dirigée par un petit caporal, ou la même surveillée par une mére superieure ? Faites un tour sur http://providentielle.blogspot.com, comme cela en passant vous comprendrez qu’il y aura un aprés MAI.Bon vote !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité