• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Henrique Diaz

Henrique Diaz

Ami des bêtes et rationaliste.

Tableau de bord

  • Premier article le 20/11/2010
  • Modérateur depuis le 28/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 290 566
1 mois 0 8 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 260 197 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Henrique Diaz Henrique Diaz 1er novembre 14:07

    @Henrique Diaz  je ne sais comment le commentaire précédent est venu se placer ici alors que je répondais au post de quelqu’un d’autre...



  • Henrique Diaz Henrique Diaz 1er novembre 14:06

    @Amaury Grandgil
    La demande de Corbières d’une aide pour rénover son logement auprès d’un organisme dont c’est la vocation n’avait non seulement rien d’illégal, contrairement à ce que prétend l’auteur de l’article, mais rien d’immoral. L’auteur suppose que Corbières pouvait très bien donner sa déclaration de 2017 et pas celle de 2016 en supposant qu’au 15 mai, il devait disposer de son revenu pour 2017 alors qu’il a très bien pu faire sa déclaration ensuite, sachant de toute façon que pour une demande faite en mai 2018 à la suite d’un incendie en février, il n’y a strictement rien d’illégal à faire jouer son revenu fiscal de 2016 comme le confirme sur franceinfo Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris..

    D’ailleurs le Canard enchaîné qui s’y connaît en matière de légalité et qui aurait certainement aimé pouvoir dénoncer quelque chose d’illégal chez l’insoumis précise bien lui-même qu’il n’y a rien d’illégal dans la démarche de Corbières, contrairement aux supputations largement tirées par les cheveux d’Aristide. Ce comportement serait seulement immoral parce que ce serait une sorte de tour de passe passe pour obtenir une aide de 12.000 euros dont ils n’auraient pas eu besoin.

    Mais sérieusement qui refuserait de solliciter une telle aide pour un projet de 20.000 euros quand en toute légalité vous pouvez la demander, alors même  précise un employé de l’ANAH que vous pouvez faire cette demande sans qu’on vous demande votre épargne, ce qui montre que le but est surtout d’inciter autant que possible de monde à rénover son logement pour l’environnement, alors que cet organisme peine à trouver assez de foyers pour distribuer l’argent dont il dispose ? Il n’y a donc rien d’illégal ni d’immoral dans cette affaire de subvention, si on veut bien un minimum parler honnêtement. 

    On peut clairement être opposé aux idées de LFI et rester honnête comme en donne l’exemple ce blogueur sur mediapart : https://goo.gl/AhbMsc



  • Henrique Diaz Henrique Diaz 1er novembre 13:03

    @Ptdr
    Dans le cas de Fillon, on avait jusqu’aux déclarations de son épouse elle-même pour dire qu’elle n’avait jamais mis les pieds au parlement. Là, il n’y a même pas de fraude dénoncée par le Canard, il y a simplement des sous-entendus comme quoi Corbières aurait du payer plein pot avec ce qu’il gagnait en 2018. Mais honnêtement qui va refuser 12.000 euros d’aides pour rénover son logement sur un projet de 24.000 euros, quand cela a été rendu nécessaire par un incendie et que cela permet de faire un geste pour l’environnement ? Il faut arrêter un peu l’hypocrisie et les cris d’orfraie à géométrie variable. 
    Pour vous faire une idée honnête de tous les éléments : https://goo.gl/ism7YC  vous avez même en commentaire un employé de l’ANAH qui explique qu’on peut tout à fait demander à être considéré comme éligible alors que vous pouvez très bien avoir en même temps 500.000 euros d’épargne.



  • Henrique Diaz Henrique Diaz 1er novembre 12:39

    Vous faites un procès d’intention du moment que vous accusez Corbières d’avoir sciemment trompé cet organisme d’aide à la rénovation des logements alors que 1) vous ne savez rien de la bonne foi de votre accusé et 2) que ledit organisme était tout à fait en mesure de demander une déclaration plus récente s’il voulait restreindre la distribution de ses aides. De toutes façons, contrairement à ce que vous dites, aucun des journalistes dont vous vous faites pourtant ici la chambre d’écho n’a prétendu qu’il y avait illégalité chez Corbières, ça c’est votre « démonstration » largement tirée par les cheveux, eux ne parlent que d’immoralité d’une façon particulièrement hypocrite d’ailleurs.En effet, qu’un organisme ait des missions sociales ne veut pas dire que ce sont ses seules missions, c’est bien pourquoi le Canard est obligé de faire passer cet organisme uniquement pour social afin de vendre sa fable sur le manque de moralité de Corbières qui volerait aux pauvres l’argent qu’ils auraient pu avoir.
    Quant à vos signes de communisme, autant pour moi, vous êtes donc juste un anticommuniste primaire, j’aurais du le voir, il faut dire que depuis chez moi, si je ne clique pas sur votre avatar pour l’agrandir, je ne vois pas le bonnet d’âne sur la tête à Marx.



  • Henrique Diaz Henrique Diaz 1er novembre 12:15

    @popov
    En fait, la « démonstration » de la « délinquance » de Corbières d’Aristide est très faible, puisqu’elle repose sur une obscure histoire de date à laquelle Corbières aurait pu déclarer 2017 en mai 2018 au lieu de 2016, alors qu’il pouvait en fait télédéclarer jusqu’en juin et que si l’organisme de distribution d’aides pour inciter à rénover son logement (et non des aides sociales) avait trouvé une irrégularité dans son dossier, c’était à lui de le refuser.
    D’ailleurs les journalistes du Canard et de Mediapart, à la solde des milliardaires qui ont mis Macron au pouvoir, qui exploitent tout ce qui a manifestement été transmis par un Parquet corrompu aux médias après les perquisition de LFI, voire le vol d’ordinateur au domicile de Corbières, ne sont pas aventurés à parler de l’illégalité du prêt obtenu par Corbières, sachant très bien qu’eux peuvent tout de même avoir un procès en diffamation à la différence d’Aristide qui se la joue détective financier à peu de frais.
    Ils n’ont parlé que d’immoralité en sous-entendant que si Corbières avait bel et bien droit à demander et à obtenir ces aides soit-disant sociales, il aurait du en bon apôtre de gauche s’en passer, ce qui est absurde.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès