• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jérôme R.

Jérôme R.

Musicien, ingénieur Arts et Métiers, j'ai également consacré du temps à des études en physique des hautes énergies, sciences cognitives, philosophie... Je m'intéresse particulièrement à l'étude transversale des processus évolutifs, adaptatifs et créatifs observés en physique, biologie, psychologie, epistémologie, socio-économie...
"Je me dis souvent que rien au monde, sauf un ordre éternel ou une bizarre velléité de la matière à faire mieux qu’elle-même, n’explique pourquoi je m’efforce chaque jour de penser un peu plus clairement que la veille." (Zénon dans « L’Oeuvre au Noir » - Marguerite Yourcenar – 1968)

Tableau de bord

  • Premier article le 12/02/2010
  • Modérateur depuis le 12/08/2021
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 74 379
1 mois 0 26 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Jérôme R. Jérôme R. 21 octobre 12:46

    Après essais complémentaires, il s’avère que l’appli de « contact tracing » TousAntiCovid (TAC) ne permet pas d’expliquer ce qui a été observé.

    En effet, l’activation de la fonction « traçage » implique la mise en route du BT et le smartphone devient identifié. Il n’y a pas moyen pour l’utilisateur d’empêcher que l’étiquette du smartphone ne soit diffusée.
    Ainsi, si l’appli TAC était la source des codes mystérieux, on devrait voir s’afficher au-moins autant d’étiquettes de smartphone, ce qui n’est pas le cas.



  • Jérôme R. Jérôme R. 15 octobre 13:13

    @eau-pression
    J’ai testé l’adresse mél, test réussi. Et rien dans les indésirables. Bizarre. Pas de confusion « _ » et « - » ?

    Certes, ce sujet n’est pas anodin, pas plus que celui de la prétendue dangerosité et inefficacité de l’hydroxycholoroquine, de la prétendue contagiosité des asymptomatiques, de la prétendue validité des tests PCR,...
    Sur tous ces aspects, mais aussi plein d’autres qui ont façonnés les comportements des individus ces dernières décennies, les preuves d’abus de confiance sont pléthoriques...dès lors qu’on les voit !

    Vous êtes peut-être particulièrement sensible aux preuves dans le domaine statistique, comme j’ai été particulièrement sensible à celles dans le domaine de la métallurgie et des structures.

    Quoiqu’il en soit, notre situation est un peu celle de quelqu’un (A) qui voudrait convaincre son(sa) meilleur(e) ami(e) (B) qu’il/elle est honteusement « trompé-e » par son/sa conjoint-e (C). Tant que la personne B est sous emprise, elle persiste à éluder tout ce qui pourrait la sortir de son emprise et s’en réfère à C, précisément la personne qui abuse de sa confiance !!

    Chacun peut imaginer la scène : B à C : « A m’a dit que blabla... Il m’a même montré une photo,... » . C à B : « mais comment tu peux croire A, oui cette photo... mais c’est pas du tout ce qu’il t’a dit, et blabla »... (éventuellement jouer sur la colère et/ou la culpabilité)... et ça marche, tout au moins pour une masse suffisamment importante de personnes !

    C’est une chose que de découvrir les (énôooormes) failles des discours dont nous sommes abreuvés, s’en est une autre de comprendre les ressorts psychiques qui permettent ces mensonges à grande échelle, une autre encore de cerner s’il y a une intention et, si oui, de qui...



  • Jérôme R. Jérôme R. 15 octobre 11:45

    @eau-pression
    Bonjour eau-pression,

    Content de vous retrouver ici pour notre discussion en pointillés d’article en article !

    Désolé, pas reçu votre mél. Bizarre... l’adresse indiquée est un alias, je ne l’ai pas testée. Je vais enquêter !

    Non, pas de projet de diffuser les conclusions de mes vérifications, du moins pas au-delà des quelques personnes qui ont manifesté quelque intérêt pour la question.
    Pour un plus vaste public, qui serais-je pour avoir une quelconque crédibilité ? Quand je vois comment le « quidam » rejette les analyses de personnes pourtant manifestement qualifiées dans leur domaines dès lors que ces personnes ont été étiquetées « charlatans » ou « complotistes »... par la chorale-médiatique-qui-fait-l’opinion !

    En tant qu’ingénieur de formation, avec une « spécialité » en structures métalliques, je me suis intéressé - vers 2006 - au remarquable travail de l’association AE911. Celle-ci ne cesse depuis d’oeuvrer à mettre en évidence la fraude des rapports techniques du NIST concernant les effondrements des trois buildings (tours jumelles et WTC 7) et j’ai milité pour diffuser leur travail.
    Cela m’a permis de découvrir et comprendre la puissance colossale de l’arme psychologique déployée contre les peuples aux travers des média mais aussi des institutions scientifiques.
    La capacité à propager d’énormes bobards et à discréditer les lanceurs d’alerte à l’aide d’experts-sophistes.
    Ainsi, même mes « copains de promo », auprès desquels j’avais pourtant une réputation de sérieux critique, ont pour beaucoup dédaigné d’examiner les analyses présentées. Les gens préfèrent croire à un narratif qui leur permet de rester en phase avec leur environnement social.

    L’arme psychologique déployée fonctionne sur la base du mécanisme psychique de déni : c’est un mécanisme puissant. Mieux vaut construire autour que de s’épuiser contre.



  • Jérôme R. Jérôme R. 14 octobre 15:49

    Précisions :

    • La page qui décrit l’East Stratcom Task Force présent le site https://euvsdisinfo.eu/ comme la vitrine d’information de cet organisme.
    • Bertrand Russell, The Impact of Science on Society,
      Simon and Schuster, New York, 1953

      Page 30 :

      "It may be hoped that in time anybody will be able to persuade anybody of anything if he can catch the patient young and is provided by the State with money and equipment.« 
      (citation trouvée ici )

       »On peut espérer (! !) que, dans un certain temps, tout le monde pourra persuader n’importe qui de quoique ce soit s’il peut « attraper » le patient jeune et être financé et équipé par l’État« 

      ou encore, même page :

       »The social psychologists of the future will have a number of classes of school children on whom they will try different methods of producing an unshakable conviction that snow is black.« 

       »Les psychologues sociaux du future auront à leur disposition un certain nombre de classes d’écoliers sur lesquelles ils testeront différentes méthodes pour susciter une conviction inébranlable que la neigne est noire."



  • Jérôme R. Jérôme R. 14 octobre 14:54

    @Jérôme R.

    À propos de la pertinence d’appliquer des taux de mortalités différents à la population de P2 tout en considérant que que cela ne modifie pas l’évolution de son effectif...

    Après y avoir réfléchis, voilà ce que j’ai conclu :

    Cela peut se justifier par le fait que, si un taux de mortalité augmente de, disons, 20%, passant de 50 à 60 pour 100 000 par jour (cas pour les personnes de 90 ans lors de la grippe de 2017), le « taux de survivance », lui, ne diminue que de 0,01% (de 99 950 à 99 940 pour 100 000).
    L’impact sur la calcul du nb décès sera donc infime.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Opération Dent Bleue

Publicité



Palmarès

Publicité