• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

joelim

joelim

 Toute solution mérite d’être formulée, mais toute formulation ne mérite pas d’être solutionnée... L’expérience et l’intuition ont plus de valeur que le raisonnement et le langage, surtout quand ces derniers sont mal utilisés ce qui est fréquent. Je suis de ceux qui rêvent d’un monde meilleur, plus juste, plus humain. Plus rationnel donc, encore faut-il arriver à définir et à mettre en œuvre collectivement cette rationalité.

Tableau de bord

  • Premier article le 12/10/2009
  • Modérateur depuis le 03/11/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 3452 980
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2454 1983 471
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • joelim joelim 1er novembre 2019 00:30

    Très intéressant, merci. Le concept de justicialisme, un simulacre de moralisme né selon moi de la nécessité de dépasser en les niant les contradictions entre l’affectivisme progressiste et la réalité, m’était venu en tête il y a quelques jours, dans un étrange synchronisme avec l’article. L’ennui est que je ne sais comment faire sortir les gens atteints de cette maladie. C’est tellement valorisant quand on est abruti par la presse mainstream de se sentir à la pointe du progrès via la lutte contre les phobies (homo, gino, migro...) présumées d’autrui. C’est une pulsion quasi-religieuse (au mauvais sens du terme : diaboliser, anathémiser) quoique complètement dégénérée qui rejoint le catholicisme-zombie de Todd et qu’on devrait peut-être appeler le progressisme-zombie. En effet ce n’est pas vraiment du progressisme, dans l’acceptation classique du mot. Où est le progressisme dans l’évolution récente des médias français (qui résument hélas la société française il faut bien le reconnaitre) et de la non-liberté d’expression ?



  • joelim joelim 26 septembre 2019 20:39

    En deux mots, sa mort m’en fait bouger une sans toucher l’autre (citation approximative d’icelui). En plus c’était un fromage dans sa tête.

    Quand à l’Histoire il ne sera qu’un petit président parmi d’autres encore plus insignifiants. Encore heureux.

    Je propose l’épitaphe suivante : ci gît un homme qui bouffait comme quatre aux banquets.



  • joelim joelim 26 septembre 2019 20:27

    Je ne comprends pas l’émotion que suscite la mort de ce grand dadais. Tout le monde meurt, et le gars n’a pas été exemplaire. Demain j’ai peur qu’on ai des immolations chez les éditocrates et autres politiciens désséchés... (enfin non, ça risque pas, les mollusques ont un taux de suicide très bas, dommage).

    Enfin si, je comprends. Lui rendre hommage c’est un peu se rendre hommage à soi-même, quand on est proche des mêmes fonctions....... A ce stade on peut parler d’indécence émotionnelle pervers-narcissique. Est-ce qu’il y aura aussi ce concert de pleureuses quand Hollande ou Sarkozy casseront leur pipe ? Et si c’était plutôt l’occasion de reprendre 2 fois des moules à la Desproges ?



  • joelim joelim 16 mai 2019 20:06

    Henri Guillemin a fait une conférence, « l’affaire Jésus » qui est pas mal car il lui applique sa méthode historique qui tend à l’objectivité (après, on apprécie ou non Guillemin).

    Résultat selon mes souvenirs : Jésus était un révolutionnaire, un protestataire, une grande gueule.

    Son pendant le plus proche aujourd’hui serait Daniel Cohn Bendit. Nan j’déconne. Par contre Soral est ce qui se rapprocherait... (je parle pas du dogme qui ne m’intéresse guère mais du reste).



  • joelim joelim 20 mars 2019 03:11

    C’est pourtant simple : les gilets jaunes ne se dispersent pas donc ils vont taper plus fort. Il sont dans leur droit et même ont la vertu avec eux...

    En fait ils vivent dans une simulation d’univers délibérément simplifiée.

    Leur réalité perçue est du niveau de complexité de l’Ile aux enfants (Casimir) ou des Barbapapas. Macron c’est « Martine à l »Elysée". Des raisonnements simples pour des idées courtes.

    Cela s’explique par le fait que les idiots font de bons sergents au service du Pillage Mondialisé. On n’y voit pas de gens normalement intelligents car ces derniers sont chers et parfois incontrôlables.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité