• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laurent CRIADO

Laurent CRIADO

Entrepreneur depuis 2003, professionnel du bâtiment spécialisé dans les travaux de rénovation, toujours en activité, je suis l’auteur de deux livres Le guide pratique de l’achat immobilier et Immobilier : le guide pratique anti-cambriolage. J’y partage mon expérience et mes connaissances pour acheter sans se tromper et remettre au centre de tout projet le bien et ses qualités. Dans mon dernier ouvrage je détaille toute une stratégie pour assurer la protection de son logement, dans le but d'éviter le traumatisme d'un cambriolage ou de son dérivé, le vol par ruse.
N'hésitez pas à me suivre sur mon site internet pour y découvrir des articles sans langue de bois et un regard différent sur l'immobilier.
Laurent CRIADO
www.leguideimmobilier.com

Tableau de bord

  • Premier article le 01/07/2015
  • Modérateur depuis le 07/12/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 359 1043
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 7 septembre 2017 17:43

    @foufouille

    Les spécialistes de la connerie sont nombreux. Dans le même ordre d’idée, vous avez le bruit des cloches de vaches ou l’odeur de la bouse qui dérangent le citadin fraîchement installé à la campagne, l’ombre qui donne sur votre terrain, etc. Un exemple assez révélateur :


    Nous en sommes là.


  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 7 septembre 2017 17:35

    @Trelawney

    L’article que vous mentionnez est un autre sujet.

    Il n’en est pas moins dramatique pour autant. La détresse de la famille est réelle.



  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 7 septembre 2017 17:27

    @Ar zen

    J’entends bien ce que vous dites et vous ne m’apprenez rien.

    Pourquoi croyez-vous que cette lettre ouverte s’adresse aux politiques ? Parce que, justement, des éléments de lois actuelles ne sont plus adaptés et doivent être changés. Si les lois sont mauvaises, inadaptées, il faut les changer.

    Dans le même esprit, en l’état actuel du droit, les mineurs auteurs de délits ne sont pas inquiétés le moins du monde. La loi n’est pas adaptée à la dérive de la situation et à l’exploitation de cette faille. Du coup, ladite situation devient incontrôlable et tous les honnêtes citoyens en font les frais. Faut-il pour autant rester les bras croisés et ne rien faire ? Cette dérive est-elle acceptable ? Pas de prison, pas de TIG, pas d’interdiction de territoire... Que fait-on ? On se laisse dépouiller sans réagir ? Encore une fois, c’est aux politiques, donc au législateur, de modifier les lois qui ne permettent pas de mener une vraie politique de lutte contre la délinquance et la criminalité patente.


  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 7 septembre 2017 17:24

    @Ar zen

    Disons qu’ils font partie du système, d’un engrenage, et qu’il est difficile de cerner avec clarté leur position sur le sujet.

    Les forces de l’ordre travaillent aussi dans des conditions déplorables et pas seulement matérielles : policiers et gendarmes risquent leurs vies à chaque contrôle, à chaque intervention sur site. Locaux, sous-effectifs chroniques, matériels absents, véhicules bons pour la casse, équipement de sécurité manquants, etc. Et pourtant le travail est fait.

    Une politique de lutte globale contre la délinquance est nécessaire, pour éviter de rendre des décisions de justice en fonction des places disponibles en prison. Si on veut véritablement lutter contre ce fléau, il faut y mettre les moyens, on ne peut pas se contenter d’être tiède sur le sujet.

    Rendre la justice plus humaine, sans qu’elle remplace une assistante sociale. Plus de moyens financiers, plus de personnel, plus de prisons aussi, et une refonte totale des sanctions pour que tout acte ait des conséquences dissuasives pour l’auteur. L’impunité factuelle décrédibilise la justice.

    J’ai visité plusieurs tribunaux, de plusieurs régions. Rien d’exhaustif là-dedans, un ressenti recoupé avec beaucoup d’autres informations. En tout cas, j’ai eu ma dose d’histoires sordides. Je ne vais pas trahir mes sources, quelles qu’elles soient. Les policiers et gendarmes qui se sont exprimés l’ont fait à condition de ne pas être cités, ce que je respecte et comprends parfaitement. La base a toujours des idées et un ressenti plus proche du terrain, de la réalité. Et la réalité est sordide.



  • Laurent CRIADO Laurent CRIADO 7 septembre 2017 17:22

    @foufouille

    Merci pour ces liens.

    De ce que je vois, l’étude date de 2001. La situation s’est plutôt dégradée depuis. Je vois mal comment la satisfaction face au service de la justice pourrait donc augmenter, ce serait parfaitement incohérent. Cela étant dit, lire la presse régionale est assez révélateur du problème des condamnations, légères, des multirécidivistes, quand ils n’écopent pas d’un simple rappel à l’ordre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Cambriolages : lettre ouverte aux responsables politiques de tous bords




Palmarès