• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lechoux

Stratégiste, chasseur d’impostures, hypothésiste, démonteur de mécanismes

Tableau de bord

  • Premier article le 21/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 488 28
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • lechoux 17 octobre 2009 14:58

    En apparté, la main invisible du marché de Keynes, j’appelle cela un pick pocket.



  • lechoux 17 octobre 2009 14:55

    Très bonne synthèse Mr santi, qui va bien au-delà de la seule économie. Enfin un économiste qui regarde ce qui se passe dans la rue !

    Un accouchement n’est pas sans douleur. Si nous assistons à une cassure dans l’évolution de notre civilisation, je crois que nous ne sommes pas très loin de la brèche.

    Vous avez écrit : « Il nous manque un Incorruptible qui se consacre à une grande lessive ». Seriez-vous un économiste croyant ? Serait-ce un voeux pieu ? Ou bien il nous manque un système de régulation inter-états ( tant qu’il en existe), qui intègre le respect des nations, de la plus faible à la plus forte, et des citoyens dans leur vie économique comme dans leur vie sociale.

    « Ce qui est bon pour un humain, est bon pour un groupe d’humains, donc pour une nation et un groupe de nations ».



  • lechoux 17 octobre 2009 14:39

    Je ne doute pas que la France ait participé aux négociation. Son influence auprès des pétro-monarchies est toujours importante. Voir la venue surprise de Mr Fillou(Fillon) en Irak dès le lendemain de la passation de la sécurité du territoire entre l’armée américaine et l’armée irakienne. Mais, le discours officiel est à la dénégation de leur participation à ces réunions.

    @ Alois Frankenberger : Tu as écris : « Le problème c’est surtout pour les Chinois : comment vont ils continuer à vendre leurs produits aux USA si ils veulent être payés avec autre chose que des dollars ... » Oui, c’est aussi dans leur intérêt que le Dollar baisse progressivement, pour maintenir leurs exportations.

    Tu as écris : « Ceci revient à REEVALUER leur monnaie ! » : Hé ! Hé ! Tout juste ! Je crois justement que c’est ce qui se joue actuellement ; les USA tirent sur toutes les ficelles (dont notre bonne vieille pute de Trichet) pour que le Reminbi soit convertible, et donc puisse être attaqué et réévalué, principalement vis à vis du Dollar. Je pronostique que le Dollar descendra jusqu’à 1 Dollar = 1 Reminbi. Aujourd’hui 1 Reminbi vaut environ 1/10 Euros.

    Pour info : issu de https://www.multidevises.com

    Statut : CHINE - Renminbi yuan chinois Depuis le 21 juillet 2005, système de flottement contrôlé par rapport à un panier de devises ; les principales monnaies qui composent ce panier sont le dollar américain, l’euro, le yen japonais et le won sud-coréen. La livre sterling, le rouble russe, le bath thaïlandais, le ringgit malaisien ainsi que les dollars canadien, australien et de Singapour font aussi partie du panier.
    La marge de fluctuation du yuan par rapport au dollar demeure inchangée à plus ou moins 0,3 % par rapport au cours pivot. Pour les autres monnaies la marge a été fixée à 1,5 % puis modifiée le 23 septembre 2005 à 3,0 %. Abandon de la parité quasi-fixe avec le dollar US qui était en vigueur depuis 1997 à CNY 8,2775-8,28.

    Historique : CHINE - Renminbi yuan chinois Réévaluation du yuan et abandon du lien fixe avec le dollar

    Le 21 juillet 2005, la Chine a réévalué sa monnaie de 2 % et annoncé que le renminbi ne sera plus lié au seul dollar mais indexé sur un panier de devises représentant ses principaux partenaires commerciaux.
    Le 10 août 2005, la Banque centrale chinoise a annoncé que le dollar américain, l’euro, le yen japonais et le won sud-coréen domineraient le panier de devises utilisé comme référence pour le yuan. La livre sterling, le ringgit malaisien, le rouble russe, le bath thaïlandais ainsi que les dollars australien, canadien et de Singapour font aussi partie du panier. La pondération exacte de ces devises n’a pas été précisé. Les monnaies les plus importantes du pannier sont celles des principaux partenaires commerciaux de la Chine.

    La Banque populaire de Chine annoncera, après la clôture du marché, le cours indicatif d’une monnaie étrangère telle que le dollar US par rapport au yuan sur le marché interbancaire des changes et fera de cette parité la référence pour la journée travaillée suivante. Le premier cours pivot a été établi à CNY 8,11 pour 1 USD contre 8,2775, soit une appréciation de 2 %.

    La marge de fluctuation du dollar américain par rapport au yuan sur le marché interbancaire des changes demeure inchangée à + :- 0,3 %. Pour les monnaies autres que le dollar, la marge de fluctuation est fixée depuis le 23 septembre 2005 à plus ou mois 3,0 % autour d’un cours pivot.

    Le gouvernement chinois a ainsi fait un geste à l’adresse de ses principaux partenaires commerciaux et les analystes financiers ont, eux, souligné la portée limitée d’un geste qui ne devrait pas avoir beaucoup d’impact sur les échanges commerciaux de la Chine.


  • lechoux 17 octobre 2009 13:45

    Après réflexion, le montant de Dollars possédés par les pays asiatiques qui sont intervenus sur le Dollar doit correspondre au minimum à la valeur de leurs achats dans cette devise à un moment donné. Ce n’est pas un montant fixe, puisqu’il y a une balance commerciale entre leurs ventes et leurs achats dans cette devise. Quel est le montant du matelas en Dollars qu’ils conservent pour garantir le fonctionnement de leur économie et qui a pu être utilisé pour cette intervention ? Quels sont leurs achats en Dollars et quel est leur montant ? Je pars donc à la chasse ...



  • lechoux 15 octobre 2009 17:24

    Il y a une éventualité dont vous ne parlez pas, et je la crois plausible, c’est que, rapidement, le peule chinois ait les mêmes exigences que les autres peuples, c’est à dire d’accéder à la démocratie. Cela pourrait déstabiliser tout plan, bien ficelé, du gouvernement chinois et déstabiliser leur économie. Cela pourrait être une chance pour nous, qui se traduirait par une reprise violente de notre économie avec des pans entiers de l’économie à reconquérir. Bien sûr, d’un point de vue humaniste, une guerre civile chez autrui n’est pas souhaitable ; cela n’est qu’une hypothèse stratégiste. D’un point de vue économique, sujet qui nous intéresse, c’est bien une guerre qu’ils nous livrent, et sans scrupule pour notre peuple.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité