• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lechoux

Stratégiste, chasseur d’impostures, hypothésiste, démonteur de mécanismes

Tableau de bord

  • Premier article le 21/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 489 28
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • lechoux 12 octobre 2009 14:06

    Personne ne vous oblige à souscrire ces emprunts. Vous me faites pensez à l’emprunt obligataire EDF : « C’est une obligation !!! » :))
    Je crois que le premier quidam vient de comprendre l’adage d’Adam Smith (de mémoire) : « La décision d’achat, c’est le pouvoir sur la production d’autrui... » Aujourd’hui, quel que soit les gesticulations des gouvernants, les consommateurs n’achètent plus, ou uniquement lorsque c’est bon marché, c’est à dire à un prix « déflationné » par rapport au prix du même bien pendant la période à prix forts que nous venons de vivre.
    Nos gouvernants s’inquiètent du déficit de la balance commerciale si la consommation reprend. Je l’ai déjà écris, ce déficit est structurel, c’est à dire qu’il est bien niais de n’en tenir compte qu’en période de reprise de la consommation. Et, de plus, voir les autre articles su AV, les importations nourrissent du monde en France.
    S’il y a une volonté de maintenir ces crédits de voleurs, c’est parce l’économie financière se nourrit du crédit : s’il n’y a pas d’emprunt, il n’y a pas d’économie.



  • lechoux 12 octobre 2009 13:44

    J’ai bien noté votre réponse Mr Santi. Malgré tout, quand vous dîtes : "Ces interventions, strictement limitées dans leurs propres devises versus le dollar, seront sans aucun effet sur la parité Euro / USD qui n’est en rien concernée...", leur intervention a quand même un impact sur la valeur de la devise Dollar, puisqu’il y a transfert de masse monétaire. Et l’Euro est également valorisé dans ces devises. De plus, pouvez-vous me dire quel est la masse monétaire potentielle de ces devises que ces pays sont en mesure de mobiliser pour maintenir le cours du dollar au regard du volume d’échanges qui les concernent ?
    Concernant l’évolution de la parité Euro/Dollar, la une des Echos vous donne raison.



  • lechoux 10 octobre 2009 14:23

    « Par ailleurs, le phénomène déflationniste est lui aussi mal appréhendé d’une manière générale : Incarnant trop souvent le mal ultime et absolu, la déflation s’avère toutefois un traitement de choc nécessaire pour corriger les excès des diverses bulles secrétées par notre système financier. »

    Tout à fait d’accord. C’est bien peu sérieux de crier au loup lorsqu’il y a un réajustement des prix après bien des abus inflationnistes. Comme les restaurateurs ainsi que l’industrie agroalimentaire pleuraient cet été, sur leur baisse d’activité ! Ils ne pleuraient pas en 2007 et 2008, par exemple des abricots vendus en grande surface jusqu’à 4,5 € le kilo, car c’était les vaches grasses.

    Monsieur Santi, quel est l’impact de l’intervention des pays asiatiques d’avant-hier, sachant qu’ils sont intervenus pour plus d’1 milliard de Dollars selon le Figaro, et quelle est leur possibilité d’intervention, vu les montants des masses monétaires présentées par la réserve fédérale américaine ( votre lien) ?



  • lechoux 9 octobre 2009 16:43

    1,4 grammes d’or à 18 carats vendus 16,72 € le 15/09/09 , moins 8 % de taxes = 15,8 € .

    De plus, je vous vois mal acheter vos légumes avec des Louis d’or ou des Napoléons. Ha ! Ce bon vieux Napoléon !!

    Pour info :

    Les banques centrales d’Asie volent au secours du dollar
    Les banques centrales de Corée, Thaïlande, Indonésie, Taïwan et Hongkong sont intervenues, jeudi, sur les marchés des changes pour racheter plus d’un milliard de dollars.

    Première victime de la baisse de la devise américaine, l’Asie est intervenue massivement, jeudi, sur les marchés des changes pour racheter des dollars. Les principales banques centrales de la région (Corée, Thaïlande, Taïwan, Philippines, Indonésie, Hongkong) se sont discrètement concertées pour racheter plusieurs centaines de millions de dollars afin de contrer la hausse de leurs propres devises, un mouvement qui pénalise leurs exportations, moteur de la croissance asiatique.

    L’information est venue des traders. Elle a été confirmée, jeudi, par la banque centrale de Thaïlande, qui a estimé que l’appréciation récente du « bath » ne reflétait plus les fondamentaux. Les autres banques centrales se sont montrées plus discrètes. D’après les traders, c’est la Corée du Sud qui est intervenue le plus fortement, rachetant jusqu’à un milliard de dollars. La banque centrale d’Indonésie aurait acheté 350 millions de dollars, alors que son homologue des Philippines aurait effectué une intervention de 100 millions de dollar. L’Autorité monétaire de Hongkong a quant à elle reconnu avoir vendu cette semaine pour 3,88 milliards de dollars de Hongkong afin de défendre son taux de change fixe avec le dollar américain.

    Sujet de préoccupation majeure en Asie, mais aussi en Europe, le dollar ne cesse de s’affaiblir depuis le début de l’année. Jeudi, le taux de change du billet vert comparé aux devises des principaux partenaires commerciaux des États-Unis le dollar trading index était au plus bas depuis treize mois. Face à l’euro, le dollar a perdu près de 10 % sur un an. Si une glissade du billet vert peut aider les exportations de la première économie mondiale, mal en point, sa chute incontrôlée serait un désastre planétaire, réveillant la guerre des monnaies, et compromettant toute reprise économique durable. Un drame que les banques centrales sont bien décidées à éviter."

    Qui connait la liste des devises qui sont indexées sur le Dollar ? Cela nous permettrait de connaître l’étendue de l’influence du $.



  • lechoux 7 octobre 2009 16:55

    A noter que le blairisme n’a rien à voir avec une faculté hors norme à anticiper les événements futurs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité