• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lechoux

Stratégiste, chasseur d’impostures, hypothésiste, démonteur de mécanismes

Tableau de bord

  • Premier article le 21/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 488 28
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • lechoux 24 août 2009 13:07

    Oui , le problème pour le commerce international c’est que le $ est la monnaie d’échange. Plutôt qu’une banqueroute, je pense qu’il y aura un changement de monnaie de référence, ce qui entraînera une chute encore plus rapide du $, ou l’utilisation de plusieurs.
    Seront en perte, les monnaies qui ont des réserves importantes en $.



  • lechoux 24 août 2009 12:55

    Pourriez-vous répondre à l’article et non à un message pour conserver la chronologie des interventions ? Merci.
    Il serait intéressant qu’Arthurh nous rapelle l’article de la constitution américain qui, en cas de difficulté intérieur, donne la conduite du gouvernement à l’armée.
    Concernant la banque islamique, elle ne date pas d’hier. Je souhaiterais qu’un spéciliste s’exprime, je ne peux que rapporter ce que je trouverai sur le sujet. Et n’oubliez pas que le prophète a tout prévu...
    @ Bois-guibert : « ...d’autres, beaucoup moins performantes. » Oui, c’est cela à topologie égale. Tu peux mettre du méthanol dans le réservoir de ta voiture mais il faudra que tu changes le moteur tous les 5 kilomètres. Tu peux aussi mettre de l’essence ou du gasoil. tu ménageras ta monture.
    Nos choix doivent être faits en considération de nos objectifs. Un équilibre économique multipolaire redistribuera mieux les richesses et bénéficiera des expériences variées de chacun.



  • lechoux 24 août 2009 12:35

    Doit-on comprendre que les petits porteurs se sont coupés une main, qu’ils sont sortis du jeu à 50 % ou 20 % de leurs positions précédentes parce que les cours ont repris après la déconfiture de 2008 ?
    Sinon, comment expliquez-vous une sortie à perte si les cours remontent ?
    Par exemple, suite à un achat en 2008 à 100%, une descente à 10 % fin 2008, une stratégie de baisse du prix d’achat impose un achat sur les mêmes positions à 20 % pour un volume égale à 4 fois le premier achat. Est-ce logique ? Si oui, pourquoi se retirent-ils ? Seraient-ils mauvais perdants ?



  • lechoux 22 août 2009 15:05

    La suprématie américaine est structurée sur l’adhésion à une philosophie des élites de tous les pays au détriment des intérêts des peuples dont ils sont issus. La création des USA est le fruit de cette trahison. La dépossession du peuple français de la Louisiane, bradée plutôt que vendue en est une preuve.

    Lorsque cette suprématie disparaîtra, nos élites seront débousolés, ils continueront à croire en ce géant inanimé, se feront ventriloques, prédiront la reprise à partir du moindre fait, prieront, allumeront des cierges. Une fois leur modèle de pensée étiolé, absent, cela se répercutera sur l’organisation de notre société dont sa gestion. Nos élites n’auront plus aucune notion des moyens à mettre en oeuvre pour son bon gouvernement, n’auront plus aucune visibilité sur l’avenir, ne verront pas les faits du présent.

    En ce qui concerne la suite des évènements, le leadership est à prendre.

    La Chine a la puissance économique nécessaire au leadership économique mais non politique, voir ses débats avec l’Australie concernant leurs accords économiques sur le minerais de fer. Elle perdra encore la face de nombreuses fois. Concernant sa puissance économique, voir Les échos du 21 Août 2009, hier, la Chine vient de produire au cours du mois dernier 50 millions de tonnes(Mt) d’acier, c’est à dire la moitié de la production mondiale actuelle, qui était montée à 120 Mt en 2008, presque 2 fois plus qu’en 1999, 65 Mt. De plus, ses problèmes de politique intérieure ne lui permette pas une présense sur la scène internationale.

    L’Inde a, comme la Chine, un manque d’expérience de la scène internationale ainsi qu’un manque d’expérience et aussi une situation intérieur à consolider. C’est la grande différence avec les pays occidentaux qui ont l’expérience et surtout la paix sur leur sol.

    La russie est malade, et sera malade encore pour longtemps. Cette maladie, l’alcoolisme chronique, peut être expliqué en partie par cette vexation d’avoir perdu leur empire et leur présence sur la scène internatinale. Au même titre que l’Angleterre, qui se s’est toujours pas remis d’avoir perdu aux environs de 1929 ( !!), leur leadership et leur empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. La France a aussi ce mal chronique, qui est plus vieux, puisqu’il date de 1870 ; en partie aussi car nous sommes comme les anglais des bons vivants. Les chats ne font pas des chiens.

    Le leadership politique peut être tenu par le Brésil qui a de grandes compétences diplomatiques, ajouté au fait qu’elle a une puissance économique importante en développement et des ressources pétrolières à développer. L’Amérique du sur est en consolidation.

    S’il y a des joueurs de belottes, peut être connaissez-vous ce moment au cours duquel le jeu n’est ni dans une main, ni dans l’autre ; il est au dessus de la table.

    Le pays ou la zone d’influence qui aura cette capacité à saisir ce moment et à être prêt à prendre le risque d’être le cheval de tête, au risque de tomber avant les autres, aura le leadership.

    Il serait intéressant qu’abdelkader17 nous détaille ce qu’est la Banque Islamique.



  • lechoux 21 août 2009 14:55

    « ...pendant que nos dirigeants politiques, eux, ont été complètement absous ! »

    La crise a démontrer la collusion des politiques et leur dépendance vis à vis des financiers. Qu’ils soient absous, j’en suis moins sûr.

    Le premier constat par le premier quidam est de se dire que c’est le moment de solliciter le politique ( suredettement, aide sociale, subventions, prêts d’urgence pour les entreprises). « Après les milliards que vous avez injecté, pourquoi pas moi ? »

    Et s’il ne s’exécute pas, il a plutôt intérêt à se justifier. Cela n’a pas mis longtemps car dès décembre 2008, les syndicats faisaient valoir l’absence de financement du RSA qui nécessitait un peu plus d’un petit milliard.

    La conséquence de cette crise se situe dans le domaine social. Ce n’est que le début, continuons le combat ! :))

    En ce qui concerne la création d’une monnaie international, c’est une assurance de la perte du pouvoir des nations, de toutes les nations ! Prenez en exemple les gabegies du FMI et ses conséquences. L’argentine a interrompu ses remboursements au FMI pour garder une marge de manoeuvre ; quel tollé ! L’argentine a subi immédiatement une pression internationale.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité