• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

maQiavel

maQiavel

Le Samouraï valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu'à la mort.
 

Source citations sur la page Hagakure. - 12 citations - Référence citations - Dicocitations
Hagakure
" La voie du guerrier est celle de l’acharnement. Succomber à cette seule logique revient à être dépassé par le bushido. Le Samouraï valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu’ à la mort". 
Citation de Nicolas Machiavel : 
"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout ".


"Le riche désarmé est la récompense du soldat pauvre."

"En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal".

" La soif de dominer est celle qui s'éteint la dernière dans le cœur de l'homme."

"Il existe deux tendances dans une cités.La première, celle des grands qui veulent opprimer le peuple.La deuxième celle du peuple qui ne veut pas être opprimé par les grands."

" Mais la distance est si grande entre la façon dont on vit et celle dont on devrait vivre, que quiconque ferme les yeux sur ce qui est et ne veut voir que ce qui devrait être apprend plutôt à se perdre qu'à se conserver ...

"L'habituel défaut de l'homme est de ne pas prévoir l'orage par beau temps."

" Le vulgaire se prend toujours aux apparences, et ne juge que par l'événement."

"Les hommes sages savent se faire toujours un mérite de ce que la nécessité les contraint de faire."

" On ne doit jamais laisser se produire un désordre pour éviter une guerre ; car on ne l'évite jamais, on la retarde à son désavantage."

" Quiconque veut fonder un état et lui donner des lois doit supposer d'avance les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté."

" Sur place, tu vois naître les désordres, auxquels tu peux parer aussitôt ; mais à distance, tu en es informé lorsqu'ils sont si grands qu'il n'y a plus remède."

"Un prince ou une république qui a quelque ambition ne peut trouver une occasion plus favorable d'envahir une ville ou une province que celle où ses armées sont appelées pour la défendre."

Tableau de bord

  • Premier article le 21/09/2012
  • Modérateur depuis le 13/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 74 1610 6084
1 mois 1 0 59
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 29 28 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • maQiavel maQiavel 8 mars 11:44

    Merci pour l’article. Globalement d’accord. 

    Les négociations ont été un désastre pour Erdogan. Dire qu’il n’y a même pas un mois, Erdogan se frappait la poitrine comme un dos argenté et exigeait le retrait des troupes syriennes tout en hurlant des ultimatums. Tout ça pour ça.

    Et pourtant, la stratégie d’Erdogan n’était pas stupide : pour arriver en position de force à ces négociations, il a tout fait pour obtenir l’aide militaire américaine pour contester la suprématie aérienne russe dans l’espace aérien syrien et le soutien diplomatique des européens pour accentuer la pression sur la Russie, quitte à faire un chantage aux réfugiés. Malheureusement pour lui, ça n’a pas vraiment fonctionné. Erdogan a voulu convier Emmanuel Macron et Angela Merkel pour faire de cette réunion bipartite une rencontre à quatre sur la Syrie mais Poutine a refusé. Erdogan a voulu que le sommet se déroule à Ankara plutôt qu’à Moscou mais Poutine a aussi décliné, il ne voulait pas se retrouver face à des emmerdeurs de chefs occidentaux comme invités surprise. Donc c’était finalement un mano à mano et Erdogan n’avait aucun atout dans sa manche, pour le dire autrement il était à poil face à Poutine.

    Ca montre à quel point le rapport de force est en faveur de Poutine dans ce duo de marchands de tapis. Si Erdogan a tant cédé, c’est qu’il est conscient de la vulnérabilité de l’armée turque face au renforcement du dispositif militaire Russe, le scénario d’une confrontation militaire était bien trop risqué. Mais c’est loin d’être terminé, on sait déjà que tôt ou tard, ce cessez-le-feu sera rompu et que les opérations vont redémarrer. Erdogan devra mettre ce temps de cessation des hostilités à profit pour se rapprocher du bloc américano-occidental et revenir en position de force quand ça va redémarrer. Côté russe, l’heure n’est pas au triomphalisme, Erdogan n’est pas du genre à abandonner ses objectifs, quoi qu’on puisse penser de lui, c’est un véritable homme d’Etat, il sait reculer pour mieux sauter, les Russes doivent poursuivre leur politique qui consiste à tout faire pour éviter une confrontation directe avec la Turquie et à bâtir un semblant de relation de confiance ne serait-ce que sur le court terme pour se servir de la Turquie comme d’une épine dans le pied de l’OTAN ( sur le moyen et long terme c’est impossible, les ambitions des parties sont trop éloignées et inconciliables ). De son coté, le bloc américano occidental va tout faire pour que les tensions montent entre Moscou et Ankara. La veille du sommet, une délégation américaine était à Ankara avec pour objectif de conduire la Turquie à prendre ses distances avec Moscou. Les Etats unis se sont aussi opposés vendredi à l’adoption d’une déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU soutenant l’accord russo-turc. 



  • maQiavel maQiavel 8 mars 11:25

    @Xenozoid

    Le fait que ce soit un jeu de dupe n’exclut pas la surprise. Le pacte germano-soviétique aussi était un jeu de dupe mais cela n’a pas empêché les Russes d’être surpris de l’invasion allemande et cela n’a pas empêché les allemands d’être surpris par la résistance russe.



  • maQiavel maQiavel 7 mars 21:11

    @Xenozoid
    Bien sur que c’est un jeu de dupe mais c’est ça les relations entre Etat. 



  • maQiavel maQiavel 7 mars 20:43

    Bon, la réunion au sommet a eu lieu entre Moscou et Ankara et finalement Poutine a mis Erdogan KO.

    Et pourtant, la stratégie d’Erdogan n’était pas stupide : pour arriver en position de force à ces négociations, il a tout fait pour obtenir l’aide militaire américaine pour contester la suprématie aérienne russe dans l’espace aérien syrien et le soutien diplomatique des européens pour accentuer la pression sur la Russie, quitte à faire un chantage aux réfugiés. Malheureusement pour lui, ça n’a pas vraiment fonctionné. Erdogan a voulu convier Emmanuel Macron et Angela Merkel pour faire de cette réunion bipartite une rencontre à quatre sur la Syrie mais Poutine a refusé. Erdogan a voulu que le sommet se déroule à Ankara plutôt qu’à Moscou mais Poutine a aussi décliné, il ne voulait pas se retrouver face à des emmerdeurs de chefs occidentaux comme invités surprise. Donc c’était finalement un mano à mano et Erdogan n’avait aucun atout dans sa manche, pour le dire autrement il était à poil face à Poutine.

    Et comme prévu, les négociations ont été un désastre pour Erdogan, Poutine l’a éparpillé façon puzzle. Dire qu’il n’y a même pas un mois, Erdogan se frappait la poitrine comme un dos argenté et exigeait le retrait des troupes syriennes tout en hurlant des ultimatums. Eh ben non, Poutine, entre deux coupes de champagne, lui a fait comprendre que le retrait de l’armée syrienne n’était pas envisageable. A un tel point que dans le document conjoint sur règlement en Syrie, le sort de l’autoroute M5 n’est pas mentionné. De fait, la Turquie accepte sa perte de l’axe routier et pour cause, ce renard de Poutine a fait déployer la police militaire russe à l’embranchement des deux autoroutes M4 et M5, pour parer à toute tentative turque de la reprendre. Genre « Tu veux récupérer la M5 ? Vient la chercher. T’as plus trop envie ? Bon, passons au point suivant alors. Un petit four ? Tiens, ils sont délicieux ceux-là ». smiley

    Mais pire, non seulement la résolution entérine les récents gains territoriaux de l’armée syrienne mais en plus Erdogan a dû céder du terrain sur la M4  smiley  : il a été convenu de mettre en place un corridor de sécurit de six kilomètres de part et d’autre de l’autoroute M4 et de mener des patrouilles conjointes de l’armée turque et russe dans cette nouvelle zone tampon. Autrement dit, les rebelles qui contrôlent en grande partie cette zone devront l’évacuer et Ankara ne pourra plus se servir de ses postes d’observation comme points d’appuis à ses pions de la rébellion syrienne. J’imagine Poutine au calme « Bon, ça, c’est fait. T’inquiète, on se connait bien maintenant, je vais te sauver la face, je te laisse mettre dans la résolution que la Turquie ripostera de toutes ses forces à toute attaque du régime syrien. Au fait, si tu n’aimes pas les petits fours, tu devais essayer ce caviar mon petit Tayyip, celui-là a été récolté tout fraichement pour toi de la mer caspienne ». smiley 

    Sérieusement, je me disais bien qu’Erdogan serait en difficulté lors de ces négociations mais je n’imaginais pas que le résultat serait aussi catastrophique pour lui  smiley , ça montre à quel point le rapport de force est en faveur de Poutine dans ce duo de marchands de tapis. Si Erdogan a tant cédé, c’est qu’il est conscient de la vulnérabilité de l’armée turque face au renforcement du dispositif militaire Russe, le scénario d’une confrontation militaire était bien trop risqué. Mais c’est loin d’être terminé, on sait déjà que tôt ou tard, ce cessez-le-feu sera rompu et que les opérations vont redémarrer. Erdogan devra mettre ce temps de cessation des hostilités à profit pour se rapprocher du bloc américano-occidental et revenir en position de force quand ça va redémarrer. Côté russe, l’heure n’est pas au triomphalisme, Erdogan n’est pas du genre à abandonner ses objectifs, quoi qu’on puisse penser de lui, c’est un véritable homme d’Etat, il sait reculer pour mieux sauter, les Russes doivent poursuivre leur politique qui consiste à tout faire pour éviter une confrontation directe avec la Turquie et à bâtir un semblant de relation de confiance ne serait-ce que sur le court terme pour se servir de la Turquie comme d’une épine dans le pied de l’OTAN ( sur le moyen et long terme c’est impossible, les ambitions des parties sont trop éloignées et inconciliables ).



  • maQiavel maQiavel 5 janvier 23:25

    @alinea
    Si vous croyez qu’ils ont des scrupules, vous vous trompez lourdement. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès