• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

maggie

maggie

Née en 1982. Vit maritalement, a une fille née en 2004. Passionnée de récits de voyage, de documentaires de la BBC, d’aquariophilie et de littérature.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 21/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 164 942
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 447 304 143
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • maggie maggie 19 septembre 2008 18:02

    Bonjour,

    Je suis d’accord avec vos propos,mais je trouve votre titre confus, on dirait plutôt le lancement d’un topic que véritablement un article.



  • maggie maggie 18 septembre 2008 14:27

    Cher auteur, vous avez écrit quatre articles avec une signature différente à chaque fois. Il serait bon d’éclaircir les choses, non ? Etes-vous un collectif (si oui, il serait bon de le préciser dans votre présentation) ?



  • maggie maggie 17 septembre 2008 21:43

    Pour ma part, je me doute bien que les écrivains féminins ne se résument pas à cette caricature de femmes nevrosées. Je préfère nettement un bon roman d’une de soeurs Brontë ou les récits autobriographiques de SImone de Beauvoir aux élucubartions nombrilistes d’Angot ou de Millet. Ce n’est pas demain que ces deux dernières nous ponderont un chef-d’oeuvre dans la veine de Hauts de Hurlevent.



  • maggie maggie 17 septembre 2008 19:08

    @ Sisyphe, vous devez sans doute faire référence à Catherine Millet. smiley J’aime bien Amélie Nothomb, mais les dialogues me semblent parfois artificiel et le thème récurent de l’amour qui s’exprime dans l’excès et le sadisme, se révèle à certains moments lassants. J’aimeria beaucoup voir Nothomb se plonger dans un style plus naturaliste avec une trame et de situations plus vraisembables. J’avais beaucoup apprécié "Métaphysique des tubes" ou encore l’excellentisime "Stupeurs et tremblements" quand elle est dans une inspiration autobiographique, Nothomb est sensationnelle. Elle est effectivement à cent lieues de celles dont l’intérêt se résume à "Ce matin, j’ai pris une tisane au café de Flore, ce soir j’ai une partouze, rue du Bac, en attendant, je vais aller dégobiller dans la baignoire"



  • maggie maggie 17 septembre 2008 18:56

    Ah oui, moi jusqu’à votre article, je croyais qu’il n’était plus de ce monde. Vous avez raison, c’est bien triste car cet homme à beaucoup à apprendre, en particulier aux jeunes comme moi. Mais Snoopy a aussi de son côté tout à fait raison, mieux vaut cela plutôt que des chroniqueurs et des scribouillards (Val et toute sa clique) interprètent à leur sauce son oeuvre. Ils seraient encore capables de nous titrer : "Lévi-Strauss est-il antisémite ? " et d’instruire une procès pour quelques phrases vieilles de plusieurs lustres sorties de leur contexte.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès