• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mark Hitti

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 19/11/2010
  • Modérateur depuis le 09/12/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 33 100
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Mark Hitti 22 mai 2011 16:45

    Vous avez raison. C’est une course aux ressources naturelles tout azimut. Le petrole est egalement abondant au Groenland. Reste a savoir comment la France va s’employer pour securiser ses approvisionnements a l’avenir. La creation d’entreprises de negoce est une solution, mais elle pourrait ne pas etre suffisante a long terme puisqu’il s’agit aussi de securiser les approvisionnements a des couts bas.

    La creation d’un champion national, voire europeen qui aurait des exploitations sur tous les continents du monde peut etre une solution. A condition de s’engager tres vite puisqu’il faut en moyenne 8 ans de demarche pour commencer a exploiter une mine.



  • Mark Hitti 19 mai 2011 10:37

    Oula ! Mea culpa.



  • Mark Hitti 12 mai 2011 10:36

    Je suis d’accord sur beaucoup de critiques à l’encontre de l’UE. Mais souvent on oublie de dire que la crise que traverse les pays « anciennement industrialisés » a débuté dans les années 70 avec l’entrée dans le commerce international de nouveaux concurrents, les NPI, puis la Chine, l’Inde, le Brésil, etc. En plus de ça, on a déréglementé le marché financier international, un projet néolibéral né dans les tiroirs de Thatcher et de Reagan et qui a été imposé d’une manière ou d’une autre a quasiment toutes les régions du monde. Reformer le système financier et commercial international ne passe pas nécessairement par la destruction de l’Union européenne.



  • Mark Hitti 12 mai 2011 00:34

    Evidemment que le quantitative easing est très néfaste pour l’économie américaine et mondiale, mais c’est le niveau d’endettement de l’économie américaine qui a mené à cette situation. Cette politique de facilitation des liquidités a toujours été pratiquée en France (jusqu’a la creation de la BCE) et applaudi, alors pourquoi critiquer les USA ? Après tout ils tentent de sauver ce qui peut encore l’être chez eux sans penser aux conséquences mondiales (une habitude américaine sans doute).

    Sans soutien de la FED, les américains auraient déjà tout perdu avec l’explosion du secteur bancaire et financier et la fin de leur monnaie chérie. Les USA ne font que gagner du temps en attendant une probable implosion de l’UE ou de la dette chinoise.



  • Mark Hitti 11 mai 2011 13:27

    La solution la plus appropriée est celle d’un défaut de paiement de la Grèce sur une partie de sa dette dans le cadre d’un accord global entre les Etats membres de l’Union européenne. Cela permettrait à la Grèce de partager son fardeau avec les banques qui ont ces derniers mois fortement augmenté leur prime de risque sur le pays et donc engendré des bénéfices énormes. C’est un processus nécessaire qui va prendre du temps car tous les pays europeens en crise voudront avoir de pareils avantages et cela sans froisser le secteur financier et bancaire dont de nombreux pays européens ont encore besoin.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès