• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

NICOPOL

NICOPOL

Ingénieur de formation, acteur de l'aide au développement par profession, voyageur toujours, avide d'histoire et de philosophie, lecteur compulsif de Nietzsche, Jared Diamond, Albert Camus et Chögyam Trungpa, radical dans ses convictions mais toujours prêt à en changer... Une seule règle : le "principe de réalité".

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2008
  • Modérateur depuis le 04/02/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 21 932 2238
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • NICOPOL NICOPOL 26 juin 02:20

    @Iris On s’écarte un peu du sujet de cet article... Laissez-moi en écrire un sur le thème de l’anarcho-royalisme (vu que ça n’existe pas vraiment « officiellement », il faut que j’invente tout smiley ) et on pourra reprendre cette discussion en-dessous.

    Cdlt,



  • NICOPOL NICOPOL 26 juin 00:46

    @Iris

    J’ai cependant l’impression qu’il y a une tendance à vouloir plus de démocratie directe ces temps ci, ce qui me parait peu compatible avec le royalisme.


    Et pourtant si :- ; Lisez Proudhon, ou Maurras ("la monarchie, c’est l’anarchie plus un

    ").



  • NICOPOL NICOPOL 26 juin 00:12

    @Iris

    Je suppose que je pourrai aussi être royaliste, mais à condition que le roi puisse se faire virer par le peuple. Mais j’imagine que ça n’est pas une option. 

    Bien sûr que si, au contraire. Dans toutes les monarchies traditionnelles, le roi peut être renversé ou déposé par le peuple si celui-ci n’est pas satisfait de sa gouverne. L’exemple le plus connu étant celui des monarchies africaines dans lesquelles le roi était exécuté illico presto s’il ne pleuvait pas. En fait, même si ce n’est pas ce que nos livres d’histoire républicains racontent, un roi est par certain côté beaucoup plus responsable devant ses sujets qu’un politicien moderne l’est devant ses électeurs.

    De toute façon, le meilleur argument actuel des royalistes devrait être : « ça ne pourrait qu’être mieux qu’Hollande et Macron » smiley



  • NICOPOL NICOPOL 26 juin 00:08

    @Iris

    En réalité j’avoue que j’ai beaucoup de mal à imaginer ce que serait notre pays sous un régime royaliste.


    Il l’a juste été pendant plus de 2000 ans (rois gaulois, puis mérovingiens, carolingiens, capétiens, valois, bourbons et orléanistes, auxquels on pourrait rajouter bonapartistes). En fait, c’est la république bourgeoise qui est un régime nouveau et quelque peu incongru...


  • NICOPOL NICOPOL 25 juin 21:37

    @Iris
    Je n’ai pas de « sympathie pour les royalistes », je le suis personnellement, point.
    Et j’aime plutôt bien Onfray aussi (et Kuzmanovic), il n’y a pas d’incompatibilité : la noblesse aristocrate n’est pas forcément contre le peuple, les 2 ont certainement des intérêts communs contre la bourgeoisie, un même attachement à la tradition et aux valeurs. Comme je l’ai dit, je suis « anarcho-royaliste » : Onfray-De Villers, ça me va très bien, comme on peut être lecteur de Peguy et de Camus. C’est la ligne « Cercle Proudhon », en fait (et aussi celle de Soral : Droite des valeurs, Gauche du travail smiley )

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité