• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nihalem

Jeune étudiant en quête de repères dans un monde qui n’en finit pas de muter...

Tableau de bord

  • Premier article le 04/07/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 79 49
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • nihalem 24 décembre 2008 14:28

    Le rapport, c’est votre féminisme (à vous et à Marianne). Et vous le savez parfaitement.

    Vous êtes prêt à assimiler l’indépendance totale revendiquée pour les femmes par des hommes à la réaction, à une société majoritairemnt masculine dans ses représentations et ses hiérarchies, mais vous ne voyez aucun lien entre votre vasectomie et comment vous faites vos enfants (procréation et éducation) ? Hypocrite !

    J’avais oublié, pour étayer l’imposition d’une conviction dont je parlais dans mon précédent commentaire, il y a cette citation « En effet, la contraception a été un combat de haute lutte afin que les femmes puissent revendiquer leur corps et la liberté d’en disposer et il est heureux qu’à ce jour, en France, cette réalité demeure d’actualité même si la vigilance doit s’imposer à toutes et à tous. » Mais non, bien sûr, il n’y a pas de cheval de bataille. La vasectomie n’est pas un cheval et le féminisme n’est pas la bataille à mener. Quelle mauvaise foi.

    Vous vous inquiètez des conséquences sanitaire de la prise d’hormones sur le long terme ou de la chirurgie pour votre femme, à juste titre selon mon humble avis, mais vous, il ne faudrait pas vous préserver ? Et même banaliser la vasectomie à Noël ? Les femmes qui sont inseminées, pillulées, qui subissent des césariennes, des péridurales, des stimulations ovariennes, etc. sont prises dans les mailles d’une usine à gaz techniciste. Et il faudrait les rejoindre ? Les en tirer, plutôt !

    Mon idéal de la sexualité signifie qu’il faudra abandonner un partie du kama sutra pour le réaliser ? Ça me parait très honnète. Le plaisir sexuel n’est pas l’horizon indépassable de l’humanité.



  • nihalem 24 décembre 2008 13:46

    Votre article est effectivement très militant, c’est-à-dire très spécieux : comparer vaguement la vasectomie à la pillule ou au stérilet c’est mettre de côté que même la ligature des trompes est réversible dans 50% des cas, la vasectomie, elle, est définitive ! Un choix qu’on pourrait regretter.

    « Sauf que, la sexualité dans un couple se fait généralement à deux à moins de considérer l’acte sexuel comme étant seulement lié à la reproduction. (...) et acte je le fais sans retenue tant la déconnection entre reproduction et sexualité est totale. »

    N’importe quoi ! Parmi les rares constantes de l’humanité à travers les époques, les cultures et les lieux, c’est qu’il faut la fusion d’un homme et d’une femme pour se reproduire. C’est ce qu’expérimentent les couples homosexuels qui partent à la recherche d’un tiers du sexe opposé, que ce soit un don de gamète, une mère porteuse, un don d’embryon, un don de bébé (adoption), etc.

    « Pour ma part, je pense que ce naturel est surtout très confortable pour l’homme avec un substrat somme toute assez réactionnaire : « elles ont voulu disposer de leur corps à travers le combat pour la contraception, et bien assumez maintenant, ce n’est plus de notre ressort ». »

    Les femmes peuvent avorter sans nous demander notre avis, nous poursuivre en refus de paternité très facilement et il faudrait se faire stériliser définitivement à plaisir ? Je suis prêt à être le dernier homme naturel, refusant qu’on attente à son intégrité, même au nom du féminisme, s’il le faut.

    « D’autre part, sans en faire un cheval de bataille, c’est aussi un acte militant féministe à part entière et le revendique comme tel.Enfin, il y a autre chose mais là, c’est entre Marianne et moi. »

    Bien sûr que c’est votre cheval de bataille : ça provoque et impose la réflexion, potentiellement la conviction, selon un discours féministe, pour ne pas dire selon les vues de Marianne. Assumez-le, avoir une stratégie n’est pas une tare en soi.
    Comment voulez-vous qu’on ne croit pas à une manipulation avec la dernière phrase ? Marianne, celle qui a un « compagnon de cœur (le Vrai) et un compagnon-"père biologique" » (le Faux ?). En tout cas, après votre vasectomie, vous aurez encore plus de mal à réaliser et à assumer l’ampleur de vos erreurs. Je souhaite beaucoup de courage à vos enfants quand ils seront adolescents et en quête profonde d’identité. Sincèrement.

    Tout ça pour pousser à un acte irréversible. Écœurant.



  • nihalem 18 décembre 2008 13:26

    http://www.afrik.com/article5364.html

    L’auteur tombe dans l’orientalisme quand il identifie ces principes à l’islam et l’abolition de cette prudence au christiannisme. Historiquement, les choses sont beaucoup plus nuancés, notamment parce que être un financire est un travail et que ce travail mérite rétribution. Éviter les abus, tout en laissant permis le licite et même le nécessaire, la finonce fluidifiant l’économie, c’est un perpétuel mouvement de balancier...



  • nihalem 18 décembre 2008 13:20

    « je suis un clochard hebergé ; en analyse depuis dix ans (...) Quand à ce cher tonton max qui je site déclare : "la psychiatrie, c’est encore et toujours du grand n’importe quoi." je lui tire mon chapeau ...il est une pure caricature de ce que l’humanité a put créer de plus sombre et obtus. »

    J’espère être un sombre obtu, à l’aune de tes critères, encore longtemps. Même, au pire, psychanalyste (cette espèce survit encore de nos jours en Argentine et en France), s’entretenir un client pendant dix ans alors qu’il est et reste clochard, il y a de quoi survivre dans le monde le plus fou...

    PS : je déconne, bien sûr, il le fait peut-être gratuitement, votre psychanalyste. Mais ceux d’obédience stricte comme feu Sigmund font payer même les séances loupées. Je vous recommande chaudement Le Livre Noir de la Psychanalyse pour comprendre la psychanalyse en dehors du discours psychanalyste.



  • nihalem 15 décembre 2008 16:56

    La signification de psychodisleptique est un peu obscur pour moi. Jeu de mot entre psycholeptique et la négation dis ?

    Sinon, internet n’est qu’un outil. Il est aussi puissant à porter la bétise que l’intelligence. Ceux qui veulent renier internet ont une vraiment piètre opinion de l’humanité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Monnaie






Palmarès