• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Muller

Pierre Muller

 
En 2005, je m’aperçois que ma commune vient d’acheter des "machines à voter" (terme trompeur qui masque leur nature informatique) du même fabricant Nedap que l’Irlande a suspendu l’année précédente (en 2006, ce pays a finalement jugé ses 7500 ordinateurs inutilisables, ils dorment toujours dans leurs entrepôts). En France, l’administration assène que "tout est parfaitement sûr", les communes distillent une étonnante communication prétendant qu’il ne s’agit pas du tout d’ordinateurs... estomaquant l’informaticien que je suis. Je constate que mes inquiétudes sont largement partagées dans la communauté des informaticiens. Des travaux scientifiques étrangers confirment mon analyse. L’épais brouillard de secret industriel qui nappe le vote électronique ne fait rien pour me rassurer.

Je fonde alors le mouvement d’alerte citoyenne Ordinateurs-de-vote.org. En 2006, plusieurs communes sont convaincues d’abandonner leur projet d’équipement en ordinateurs de vote. L’élection par Internet de l’Assemblée des Français de l’Étranger est critiquée. Une pétition lancée en 2007 rassemble plus de 100 000 signatures. La grande majorité des candidats à la présidentielle expriment leur opposition. Des actions juridiques sont lancées.

En 2008, tout nouvel équipement a été gelé par le Ministère de l’Intérieur, mais la seconde génération se prépare, et le vote par Internet se répand rapidement dans la sphère professionnelle.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/05/2006
  • Modérateur depuis le 24/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 36 65
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Pierre Muller Pierre Muller 26 novembre 2008 00:56

    La camp perdant mettra toujours en doute la validité du vote
    je suppose que vous sous-entendez "quand le résultat est serré". Même là, ce n’est pas forcément vrai : Mitterand en 1974, ou Jospin en 2002 ont perdu de peu. Beaucoup de choses ont été dites après l’élimination de Jospin, mais le processus électoral n’a pas été contesté.

    Les recomptages manuels amènent plus d’erreurs : on conteste le vote électronique => on recompte manuellement on trouve un autre résultat => on recompte encore on trouve encore un autre résultat => et au final on recompte jusqu’à... retrouver le résultat du vote électronique.
    Je suppose que vous faites allusion aux systèmes à trace papier. Je ne les trouve pas satisfaisants non plus, pour d’autres raisons. Voir ici ce que c’est, et là une critique.

    Et on a perdu 4 heures à cause de partisans qui ne peuvent pas comprendre que leurs si belles idées soient minoritaires.
    Si cela suffit à les convaincre qu’ils ont perdu, ce n’est pas exhorbitant. Q
    u’est-ce que 4 petites heures par rapport aux années d’un mandat ?

    Ce qui se passe au PS nous montre bien que si le système électronique n’est pas infaillible, le système manuel l’est encore moins.
    Le PS a des problèmes de liste électorale (ce n’est pas lié à la technique de vote) et de contrôle multi-partisan des bureaux de vote. Des difficultés bien connues du vote à l’urne... que l’on sait comment résoudre : de la fraude électorale dans le passé nous l’a appris.

    Je pense que si le PS avait utilisé du vote électronique, ils seraient en train de s’écharper autour de qui a passé commande du système ou des conséquences de tel ou tel bug ou indisponibilité dans tel bureau de vote connu pour son penchant pour le candidat Untel.

    D’autre part le système électronique deviendra avec le temps une nécessité : la dépolitisation de la société fera qu’il n’y aura plus personne pour aller dépouiller les soirs d’election,
    Vous êtes défaitiste. Quand les Français ont le sentiment qu’il y a un enjeu, ils se politisent fortement, par exemple lors du referendum de 2005 sur le TCE ou à la dernière présidentielle.



  • Pierre Muller Pierre Muller 24 novembre 2008 18:13

    Désolé pour la mise en page désastreuse (les intertitres devraient être plus visibles). Le même article est lisible sur le site d’Ordinateurs-de-Vote.org, ainsi qu’une revue de presse sur ces élections, actualisée réguièrement.



  • Pierre Muller Pierre Muller 24 novembre 2008 12:57

    La photo a été prise lors du vote par Internet de l’AFE en 2006. Il s’agit de l’ordinateur d’un assesseur affichant la salle des serveurs via une webcam. L’idée était que l’assesseur pouvait ainsi surveiller l’"urne".



  • Pierre Muller Pierre Muller 16 août 2008 12:11

    Ce délégué des jeunes UMP donne sur son blog quelques détails sur l’organisation de cette élection, puis se déclare « extrêmement confiant quant aux dispositions prisent pour les élections à la présidence des jeunes populaires notamment grâce à l’action du comité de contrôle des jeunes formés de personnes issues de plusieurs tendances de notre mouvement jeune ».

    Par un commentaire, un internaute lui a demandé des précisions sur le fonctionnement de ce comité. Nul doute que ce délégué est en train de préparer une réponse détaillée...



  • Pierre Muller Pierre Muller 16 août 2008 11:46

    Un problème technique perturbe l’affichage de la première note en bas de page. La voici :

    Le JDD s’en est fait l’écho : http://www.lejdd.fr/cmc//politique/200832/embrouilles-chez-les-jeunes-ump_137997.html , ainsi que l’AFP : http://afp.google.com/article/ALeqM5gc3TBYEXEzRXzqnyjp8wXmFHAn1A

    Ces liens permettent de comprendre le contexte.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv