• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Muller

Pierre Muller

 
En 2005, je m’aperçois que ma commune vient d’acheter des "machines à voter" (terme trompeur qui masque leur nature informatique) du même fabricant Nedap que l’Irlande a suspendu l’année précédente (en 2006, ce pays a finalement jugé ses 7500 ordinateurs inutilisables, ils dorment toujours dans leurs entrepôts). En France, l’administration assène que "tout est parfaitement sûr", les communes distillent une étonnante communication prétendant qu’il ne s’agit pas du tout d’ordinateurs... estomaquant l’informaticien que je suis. Je constate que mes inquiétudes sont largement partagées dans la communauté des informaticiens. Des travaux scientifiques étrangers confirment mon analyse. L’épais brouillard de secret industriel qui nappe le vote électronique ne fait rien pour me rassurer.

Je fonde alors le mouvement d’alerte citoyenne Ordinateurs-de-vote.org. En 2006, plusieurs communes sont convaincues d’abandonner leur projet d’équipement en ordinateurs de vote. L’élection par Internet de l’Assemblée des Français de l’Étranger est critiquée. Une pétition lancée en 2007 rassemble plus de 100 000 signatures. La grande majorité des candidats à la présidentielle expriment leur opposition. Des actions juridiques sont lancées.

En 2008, tout nouvel équipement a été gelé par le Ministère de l’Intérieur, mais la seconde génération se prépare, et le vote par Internet se répand rapidement dans la sphère professionnelle.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/05/2006
  • Modérateur depuis le 24/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 36 65
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Il est cocasse (du moins au premier abord) que EXACTEMENT le même jour où cette décision du gouverneur de Floride a été annoncée, le conseil municipal d’Issy les Moulineaux votaient l’achat d’ordinateurs ES&S iVotronic. Or, la Floride va envoyer à la casse des milliers d’ordinateurs... dont des ES&S iVotronic.

    Voir la lettre ouverte d’un citoyen d’Issy à son maire, M. Santini : http://oumph.free.fr/textes/vote_electronique_issy.html

    Pierre Muller, fondateur d’ordinateurs-de-vote.org Pétition en ligne : http://www.ordinateurs-de-vote.org/petition



  • Pierre Muller Pierre Muller 3 février 2007 01:29

    Pas tout à fait le blackout. Il y a un très long (10 pages) article dans le Science & Vie de ce mois.



  • Pierre Muller Pierre Muller 16 janvier 2007 22:54

    Ce n’est pas un hoax, et il ne s’agit pas d’un technicien mais d’un professeur de Princeton (Felten). Un point de départ et des liens : http://www.recul-democratique.org/Detournement-viral-d-ordinateur-de.html

    Pierre Muller, webmestre de http://www.ordinateurs-de-vote.org [Citoyens et informaticiens pour un vote vérifié par l’électeur]



  • Pierre Muller Pierre Muller 5 janvier 2007 20:59

    herve33 dit « Sarko envisage une expérimentation du vote électronique » . l’URL est : http://www.01net.com/article/217757.html

    Le stade de l’expérimentation est largement dépassé. Plus d’un million d’électeurs utiliseront des ordinateurs de vote de type DRE aux élections de 2007. Nous en avons même du fabricant américain ES&S. Liste des villes concernées : http://www.recul-democratique.org/Toutes-les-villes.html

    Pierre Muller, webmestre de http://www.ordinateurs-de-vote.org
    Citoyens et informaticiens pour un vote vérifié par l’électeur.



  • Pierre Muller Pierre Muller 15 novembre 2006 18:13

    Puisque Agoravox bousille la mise en forme qu’on voit pourtant bien à l’aperçu, je reposte de façon aérée :

    Puisque vous ne répondez pas à mes questions sur Apronet (il y a pourtant sur cette liste des centaines d’informaticiens impatients de lire vos réponses), je les repose ici :

    - Concernant ce supposé amalgame avec la Belgique et les États-Unis, présentez vos références (citation, contexte, date) et détaillez votre analyse de cette citation.

    - Vous affirmez que vos ordinateurs sont très différents des concurrents. Je vous cite « Leurs conceptions ne sont absolument pas comparables. Elles n’ont rien à voir en matière de fonctionnement, de fiabilité ou de sécurité et nous pouvons le prouver ! ». Faites-nous une comparaison détaillée entre votre produit et l’ES&S/Datamatique iVotronic (utilisé aux Etats-Unis, agréé en France).

    - Vous disiez « Le paramétrage des urnes n’est pas accessible de la manière et dans les délais que prétend M. Muller. » Je pense que c’était à propos de ma référence au rapport de la CEV qui explique que « deux minutes d’accès non autorisé suffirait pour échanger le logiciel ». Je vous ai demandé : Définissez le terme « paramétrage des urnes ». Détaillez votre affirmation et indiquez tous les éléments y conduisant.

    - Vous affirmiez « Par ailleurs, l’intégrité et le bon fonctionnement de nos urnes électroniques est vérifiable avant ou après chaque scrutin. » Je vous ai demandé : Selon quelle méthode, par qui et à quel moment précis est-ce effectué ? Détaillez votre affirmation et indiquez tous les éléments y conduisant.

    - Vous disiez « Nous affirmons (et nous en avons la preuve) que l’équipement en place en France n’est pas « espionnable » à distance. » Je vous ai demandé : Publiez cette preuve ainsi que tous les éléments y ayant conduit.

    - Vous disiez « M. Muller affirme le contraire, librement et sans le prouver !!! » Je vous ai demandé : Concernant ma supposée affirmation, présentez vos références (citation, contexte, date) et détaillez votre analyse de cette citation.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité