• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierrick

Webmestre du site internet Ouiaubreton.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 31 95
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Pierrick 23 juin 2008 17:52

     "Qu’attend la République pour étendre ce type d’enseignement à tous ses enfants ?" Je maintiens ma phrase qui ne parle aucunement d’obligation. Je pense cependant que la géralisation de l’enseignement bilinue, en tout cas de son offre, permettrait effectivement d’avancer. Mais ce n’est pas le sujet du jour. Que l’administration de l’Etat permette déjà, aujourd’hui, cet enseignement bilingue là où les parents le demandent. Nous aurons déjà fait un grand pas.

    DIfficle de soutenir qu’on jouerait à l’apprenti-sorcier. L’enseignement bilingue précoce existe depuis plus de trente ans en France. On a largement eu le temps de regarder, d’apprendre et de tirer des conclusions. La question pédagogique, aujourd’hui, est résolu. Reste la volonté politique. Et là, l y a du travail.

    En Bretagne, les enseignants bilingues sont formés dans les IUFM, comme les autres. Avec une spécificité en langue régionale. S’ils décident, ensuite, de ne plus enseigner en breton, ils en sont libres comme leurs autres collègues. S’ils désirent changer de région, ils participent au Mouvement des enseignants comme les autres. Ils sont fonctionnaires de l’éducation. Je note au passage qu’il y a beaucoup de breton en région parisienne. Beaucoup parmi eux seraient aussi heureux que leur enfant apprenne aussi le breton. 

    Vous évoquez avec raison les économies budgétaires souhaitées par le Ministère. Outre que celles-ci, telles qu’elles sont menées, sont un non-sens économique et politique, il n’y aucune raison que les langues régionales en pâtissent plus que les autres enseignements. Et encore une fois, la question de l’enseignement des langues régionales est d’abord un choix pédagogique, c’est ensuite un choix politique. L’incidence économique de cet enseignement est dérisoire. Pour parler comme les économistes, il est même certainement meilleure, et de loin, en terme de "retour sur investissement." (Rires)

    Sur les rapports d’évaluation que je vous invite à consulter, je vous trouve un peu limite sur la bonne foi. Ceci est un article, pas un livre, et vous ne pourrez pas nier que je passe déjà, avec patience, beaucoup de temps à vous répondre posément. Allez sur le Café Pédagogique, sur Ouiaubreton, faites une recherche sur Google et vous n’aurez pas beaucoup de peine à trouver les infos que j’évoque. Ceci dit, et notamment pour vous être agréable, je produirai un autre papier sur ce sujet. Mais il faudra attendre un peu. On ne traite pas de tout en même temps. Soyons sérieux ! 

    Comme vous le dites enfin nos "élites" ont collé de nos force nos enfants à l’anglais. E on voit les pitoyables résultats que cela produit. il serait temps, enfin, de penser autrement. La question des langues régionales et du bilinguisme précoce font indéniablement partie du nécessaire débat sur l’apprentissage des langues par nos enfants. Votre proposition d’enseignement des langues aussi bien évidemment.

    Toujours tout aussi cordialement,

     

    PLF

     



  • Pierrick 23 juin 2008 17:02

     Qui parle d’imposer ? Vous ! Pas moi. J’écris simplement qu’il faut permettre l’enseignement bilingue précoce dans toutes écoles, et notamment les écoles publiques, où les parents le demandent pour leur enfant. je dis aussi, avec bon nombre de linguistes,i qu’un enseignement bilingue français-langue régionale (ou maternelle car les autres langues minoritaires parlées en France sont dans le même cas) est préférable dans la plupart des cas (voir plus haut) qu’un enseignement bilingue français -anglais ou toute autre langue étrangère. Je dis aussi que la généralisation de cet enseignement bilingue précoce serait aussi un formidable atout pour nos enfants. Tous nos enfants.

    Visiblement, vous ne savez pas ce qu’est un enseignement bilingue. Ce n’est pas l’apprentissage d’une langue en plus avec quelques heures comme l’éducation tente de le faire actuellement en primaire. C’est un enseignement en deux langues. L’enfant apprend une deuxième. Il apprend aussi DANS une autre langue : l’histoire, les maths, les sciences, les arts...

    Cet enseignement n’est pas coûteux en postes. Pour la raison simple que le nombre d’enfants, quel que soit le type d’enseignement, ne change pas. Ce sont les enseignants qui changent. Ce sont des enseignants bilingues qui prennent, petit à petit, la place d’enseignants monolingues.

    Quant aux résultats, désolé je ne porte pas de chapeau et ne souffre pas de calvitie. Par contre, consultez sur les sites pédagogiques les résultats au Bac, ou les rapports d’évaluation faits en fin d’école primaire. Ils vous confirmeront mes propos que tous les linguistes, eux encore, et les pédagogues sérieux connaissent parfaitement.

    Vous avez totalement raison quand vous dites qu’on n’impose pas une langue, et c’est bien pour cela que l’enseignement des langues étrangères, tel qu’il est pratiqué en France, fonctionne si mal. Le bilinguisme précoce français-langue régionale, là où il est pratiqué, fonctionne très bien, précisément parce que les enseignants sont motivés, les parents sont motivés, les enfants aussi qui baignent dans un environnement favorable à ces apprentissages.

    Vous avez tout autant raison d’évoquer la musique et les arts, trop sacrifiées dans l’enseignement, et ça ne s’arrange pas avec les dernières directives de M. Darcos.

    Je n’ai pas d’avis particulier sur Evlang, mais toutes les initiatitives pédagogiques sont à encouragern celle-là comme les autres.

     

    Cordialement.

     

    PLF

     

     

     

     



  • Pierrick 23 juin 2008 16:23

     Bonjour et merci du message.

    Je vous invite cependant à sortir de ces poncifs. Relisez-moi, relisez les commentaires, renseignez-vous sur ce que disent les linguistes. Au besoin, rencontrez des enseignants qui pratiquent aujourd’hui un enseignement bilingue français—langue régionale. Vous comprendrez alors que la question n’est pas là où vous la posez.

    Et que bien au contraire, les langues régionales peuvent aussi être un formidable atoût pour une meilleure maîtrise du français par nos enfants. Et pour un meilleur rayonnement de notre langue commune, que personne ne conteste . Bien au contraire.

     



  • Pierrick 23 juin 2008 16:06

     Tous les linguistes sérieux s’accordent aujourd’hui à reconnaître que le bilinguisme français-langues régionales ou maternelles, développe chez le jeune enfant des capacités qui lui permettront ensuite d’acquérir beaucoup plus facilement d’autres langues. Il en va de même pour l’anglais ou toute autre langue si c’est la LANGUE D’UN DES PARENTS.

    En dehors de ce cas, généraliser un bilinguisme précoce français-anglais (ou autre langue étrangère) ne produit pas les mêmes effets. C’est une question d’environnement socio-culturel.

    Regarder la question des langues sous un angle utilitaire est une erreur. L’apprentissage des langues est d’abord un plaisir pour l’enfant. La notion utilitaire viendra ensuite. 

    Les deux choses à comprendre là dedans sont les suivantes : 

    1. Le bilinguisme précoce ne s’oppose pas au français. BIen au contraire, les enfants bilingues ont généralement une meilleure méâitrise du français, précisément parce qu’ils parlent aussi une seconde langue. Et cela ne nuit en rien à leur attachement au français qui est et demeure leur langue d’échange avec les adultes, et très souvent leurs parents-mêmes. 

    2. L’utilisation de langues régionales dans cet apprentissage est beaucoup plus porteur que l’utilisation de l’anglais, ou toute autre langue étrangère, qui n’appartient pas à l’environnement de l’enfant.

     



  • Pierrick 23 juin 2008 13:58

    Moi non plus ! Qui parle de cela à part quelques vieux caciques qui utilisent ces arguments pour justifier en bloc leur refus des langues régionales et de leur enseignement ?

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès