• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierrick

Webmestre du site internet Ouiaubreton.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 31 95
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Pierrick 26 juin 2008 17:28

     Pourquoi pas accepter votre conclusion car effectivement, de la même façon qu’il y a des exceptions à toute rêgle, le bilinguisme scolaire peut, ou pourrait ne pas convenir à certains enfants, dans certaines situations. 

     

    Il n’en reste pas moins que l’apport des neuro-sciences ces 20 dernières années (voir les ouvrages de Gilbert Dalgalian, et en particulier son dernier livre) expliquent comment se fait l’acquisition des langues dans le cerveau. Et le bilinguisme précoce, loin de générer une "charge de travail" supplémentaire à l’enfant, construit son patrimoine neuronal d’une façon différente que pour un enfant monolingue. Dès lors, ses acquisitions dans la petite enfance lui permettront d’acquérir ensuite d’autres langages avec beaucoup plus d’efficacité et beaucoup plus de facilité. Accessoirement, cela lui permettra aussi d’être beaucoup plus à l’aise avec les mathématiques qui, soulignons le en passant, est aussi un langage.

     

    Mais cette construction neurobale est achevé à sept ans. D’où l’intérêt du bilinguisme précoce dès la maternelle. 

     

    PLF



  • Pierrick 24 juin 2008 17:39

    Je partage votre point de vue et j’y suis conforté par le fait que j’ai vécu dans une grande part des régions françaises et 15 ans à Paris.



  • Pierrick 24 juin 2008 17:37

     C’est un autre débat. Il me semble avoir écrit dans mon article que la question de la Constitution ne me semblait pas la question essentielle. Constitution ou non, le sujet qui m’intéresse est celui de la pratique de l’enseignement bilingue dans l’éducation, et particulièrement du bilinguisme précoce. En langues régionales et aussi en langue minoritaire. Ce qui, inévitablement, obligerait à repenser les pratiques pédagoqiques et à réorienter certains moyens. Ce débat, qui est un débat de société, est autrement plus profond que la question de la reconnaissance, ou non, des langues régionales dans la Constitution française.

    Quelle que soit les choix finaux de nos parlementaires, la question restera entière.



  • Pierrick 24 juin 2008 17:32

     EN réponse à vos deux premiers paragraphes, le bilinguisme scolaire précoce est la réponse à vos objections. Oui, on apprend toujours mieux dans sa langue maternelle. C’est bien pour cette raison qu’il faudrait enseigner en créole dès la maternelle dans les DOM, en passant progressivement au français.

    Pour les linguistes, tout se joue aveant 7 ans (voir notamment les ouvrages de Gilbert Dalgalian sur ce sujet). Même sans connaître l’apport des sciences cognitives, il suffit d’aller dans une maternelle bilingue et de se méler aux enfants. Ils passent spontanément d’une langue à l’autre selon leur interlocuteur. Et ils progressent au même rythme dans les deux langues. Certains, qui ont des difficultés avec le français, n’en ont pas dans l’autre langue. Ou l’inverse. Mieux, certains troubles du langage, qui nécessiterait l’intervention d’un orthophniste ou d’un psychologue, parfois n’apparaissent pas dans l’autre langue... et disparaissent spontanément dans les mois ou les années qui suivent au fur et à mesure que l’enfant progresse dans les deux langues.

     

    ENcore une fois, l’enseignement bilingue précoce, c’est non seulement apprendre deux langues, c’est aussi apprendre DANS deux langues.

    une fois le cerveau formé, il sera disponible pour en apprendre d’autres plus tard, et avec beaucoup plus de disponibilité et de facilité.

     



  • Pierrick 24 juin 2008 00:25

    Des couillons, pour reprendre votre mot, il y en a partout ! la Bretagne n’y échappe pas. La France non plus... 

    mais je crois que nous nous éloignons un peu de notre sujet !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès