• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Régis DESMARAIS

Régis DESMARAIS

Observateur de la société, j'exprime un point de vue sur notre monde. Suspendu par TWITTER, je suis désormais plus actif sur GETTR, la plateforme qui ne censure pas. A signaler : un compte de soutien et ami sur TWITTER. 2022 sera une année capitale. Il y a URGENCE à se rassembler, à recréer des liens de proximités. Rester seuls, derrière ses écrans, pourrait-être une tragique erreur. Nous vivons une période historique.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/04/2020
  • Modérateur depuis le 02/05/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 60 563 8749
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 7 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 18 avril 16:09

    @Sarah Juste
    Je l’espère car elle est à la truelle !



  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 25 mars 00:40

    @Djam
    Je ne suis pas attaché à la forme républicaine au motif que cette forme de régime serait indépassable. Du reste, la France n’a pas toujours connu ce régime. Toutefois, le délitement actuel n’est pas le résultat du modèle républicain. Ce qui se passe est le résultat d’un mode de fonctionnement mondial de nos sociétés basé sur la recherche obsédante du profit, du marché de masse, de l’abrutissement des foules, du nivèlement par le bas. N’importe quel régime politique se délite ou se délitera avec ce poison de l’inculture, de l’effacement des différences et de l’oisiveté élevée au rang de vertu. Je ne cherche pas à vous culpabiliser mais à vous mettre face à la réalité : ne pas voter c’est donner un chèque en blanc à des voyous. On peut trouver cela fun et louable mais au moins faut-il être certain et avoir conscience de ce que l’on fait. Après, c’est votre libre choix et je ne vois pas comment culpabiliser quelqu’un qui trouve de la vertu à son choix. L’exercice me semble impossible. En 2017, j’ai vainement essayé d’alerter sur le piège Macron, beaucoup n’en ont rien eu à faire. On a préféré débattre des costumes et des casseroles de Fillon sans même se demander comme cela se faisait que toute le presse ne parlait que de ça du matin au soir. Je pense que si les gens avaient réagi dès le premier tour de 2017, bien des drames qui ont suivi ne se seraient pas passés. La encore, il ne s’agit pas de culpabiliser mais de rappeler des faits.



  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 25 mars 00:23

    @Michel DROUET
    Désolé mais j’ai répondu à vos arguments bien connus du reste dès mon article : bonnet blanc et blanc bonnet, tous pourris, rien ne changera par les élections etc... C’est exactement ce que veut le système. Si je comprends aisément votre lassitude et votre rejet du processus électoral, ne plus vouloir voter c’est se placer hors des institutions. Le problème, c’est que ces institutions ne vont pas vous placer hors de leur périmètre de contrôle et elles viendront vous chercher pour la nième piquouze ou nième privation de liberté. C’est vrai que voter ne sera pas le grand soir, mais je pense que ceux qui ne trouveront pas du plaisir à essayer de virer Macron dès le 1er tour, auront en fait bien peu d’empathie pour tous les soignants suspendus et pour tous ceux qui souffrent de ce régime. Entre rien faire et tenter le coup de brouiller les cartes par une participation massive au 1er tour, je pense que le déplacement aux urnes vaut le coup. 



  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 24 mars 23:54

    Je ne suis pas certain que la proportionnelle intégrale soit une solution pour l’avenir immédiat. Plus tard, quand les citoyens seront en état d’exercer de nouveau un vrai esprit critique et qu’ils auront retrouvé leur libre arbitre, alors oui, la proportionnelle peut-être une piste. Ce qui est capital, c’est que les Français se réapproprient le champ du politique, et en ce sens, le recours accru aux référendums est une bonne solution. Les Français doivent reprendre conscience de l’importance de la vie collective, de l’urgence de participer à la vie de la cité. Le 10 avril 2022, les Français ne doivent pas s’abstenir car ce serait afficher un défaitisme ou un dédain coupable pour ce que vivent ceux qui souffrent de la politique du pouvoir en place.



  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 23 mars 18:17

    @xana
    Cette vieille lune des révolutions. C’est le nouvel opium des bobo. On se replie dans son désir de révolutions et on laisse le champ libre à ceux qui accaparent les pouvoirs. C’est fou comme l’opposition contrôlée est efficace et si habile à conseiller aux gens de ne pas utiliser le peu de leviers d’action qu’il leur reste. Mais bon d’ici peu, nous n’aurons plus à discuter de cela car avec le nouvel ordre mondial que nous annoncent Biden et Schwab, nous ne serons plus inviter à exprimer notre opinion. Entre deux injections plus ou moins expérimentales, certains rêveront encore de révolution, ce sera leur dernier rêve érotique et sensuel. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité