• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Salade75

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 621 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Salade75 26 mai 2021 17:30

    @Fergus
    Pour moi cet argument n’a pas de valeur dissuasive car il me semble que ce n’est pas une motivation du vote MLP.
    On enfonce juste une porte ouverte.
    Et j’ajoute qu’à mon sens, tout élu, immédiatement, ou très rapidement, fera la même chose.



  • Salade75 26 mai 2021 17:27

    @Fergus

    Merci pour votre commentaire.

    Il me semble que cela fait au moins 20 ans que les députés ne représentent plus du tout le peuple (taux d’abstention énorme) et sont dans une affolante majorité uniquement des chambres d’enregistrement de leur parti sans que cela ne les gène (bonne paye pour soi et/ou son parti avec une responsabilité nulle).

    Pour rester dans l’hypothèse d’un gouvernement par référendum (irréaliste), il me semble que si les élus choisissaient de s’énerver sur la forme, ils n’auraient pas de légitimité à le faire sur le fond.
    Et dans ce cas, la constitution aurait alors bon dos pour réclamer que des lois qu’ils désapprouvent ne soient pas votées (réplique de 2005 à grande échelle).

    Cela dit, je pense comme vous que MLP élue présidente n’aurait pas la majorité au législative.
    Mais la situation qui en découlerait serait dans tout les cas préjudiciable à la démocratie (2 élections en même temps et contradictoires) et encore plus pour les français.



  • Salade75 26 mai 2021 15:31

    @Fergus,

    autre phrase qui m’interpelle dans votre article « peu ou prou, elle serait dans la continuité néolibérale de la ligne macroniste ».

    Peut-être me trompe-je, mais je ne pense pas que le vote Le Pen soit associé à une vision économique. Et honnêtement, quel candidat promettra t’il sans mentir à l’électeur autre chose (on voit comment ont évolué tous les élus de gauche de la France depuis 81, à la Grèce ou l’Espagne plus récemment) ?

    Le vote Le Pen me semble plus associé à la sécurité et encore plus à l’existence (plutôt que le terme identité).

    Mélenchon, même si il parle de « créolisation » (propos qui aurait il y a encore 1 ou 2 ans été classé « extrême droite ») plutôt que de « remplacement », déclare maintenant que la population change radicalement et rapidement.

    A mon sens, le clivage qui fait voter ou non RN n’a jamais été gauche ou droite (on trouve des transfuges de tous les partis au RN), ni économique, ni écologique, ... C’est celui d’être inquiet ou pas de la disparition d’un peuple et d’une culture.

    Mélenchon, qui est un vrai et fin politicien, l’a bien compris, et vient de reprendre ce thème pour se différentier ... du RN.

    Il ne va pas sur le thème de la sécurité car tous les partis en parlent dans les mêmes termes. En ce sens, le sujet ne rapporte plus de voix. Il rassure juste les fans sur le fait que leur candidat traite le sujet.

    Par contre, le sujet de la civilisation visée à horizon 2050 est un vrai sujet politique car clivant... et que jusqu’alors, aucun autre parti que le FN ne traitait.

    Mélenchon, à la manière d’un Cohn Bendit il y a 20 ans, vante le métissage, la disparition du blanc (« il y en a trop »), la beauté des cultures non françaises, déclare l’obsolescence du français historique...

    Quelque part, Bayrou, moins courageusement et moins en visionnaire, dit la même chose en prônant une immigration importante pour assurer le peuplement de la France.

    Le Pen au contraire se prétend le défenseur d’une civilisation en danger...

    Bref, il me semble que penser qu’agiter l’épouvantail d’un « macron bis économique » pour contrer le RN est une fausse route.



  • Salade75 26 mai 2021 14:18

    Bonjour @Fergus,

    Vous écrivez : "...d’autre part, de présenter au suffrage direct des électeurs des projets de loi relevant habituellement du débat parlementaire.

    Nul doute qu’un tel bras de fer avec le reste de la classe politique et avec les représentants de la nation, dûment élus mais dont le rôle serait réduit à néant, entraînerait une situation de chaos sociopolitique et de fortes mobilisations populaire...« 

    Je trouve cette phrase très intéressante et aimerais avoir vos éclaircissements sur 2 points :

    Quelle réflexion peut vous amener à estimer que des élus de la république pourraient légitimement s’offusquer qu’on les court-circuite si c’est dans le cadre d’un référendum légal (vote d’une loi par exemple) ? Qui seraient ces soi-disant représentants du peuple qui refuseraient de l’écouter ? Que penser de »représentants du peuple« qui n’accepteraient de n’écouter le peuple que quand ils sont d’accord avec lui ?

    Quels partis factieux pourraient-ils essayer de mobiliser contre le vote du peuple ? En quoi ces mobilisations seraient-elles plus »populaires" que le résultat d’un vote de type référendaire ?



  • Salade75 2 février 2021 18:43

    @Fergus
    Comme vous, je n’ai pas de choix alternatif : mais pour moi c’est vote blanc.

    NB : j’ai pris le temps de lire « L’avenir en marche » que je n’avais plus regardé depuis 2017.
    Avez-vous vu la part faite à l’éducation nationale qui représente plus de 50% du budget de l’état ? Quasi néant sauf sur l’enseignement professionnel ... rappelez-moi de quoi JLM a été ministre délégué ...
    4 petits chapitres, dont 1 sur les adultes illettrés, et 2 sur l’enseignement supérieur alors que 50% des enfants sortent sans savoir lire et écrire correctement du primaire.
    4 chapitres contre 7 sur l’écologie (jolie retournement de veste).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité