• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SysATI

Citoyen de France et d’ailleurs...

Tableau de bord

  • Premier article le 19/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 158 24
1 mois 0 1 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • SysATI 12 avril 2016 14:45

    Votre article est passionnant mais il est triste de constater que quand vous vous écartez des sujets que vous maîtrisez, vous retombez dans l’erreur la plus élémentaire :(


    « Voir un pays qui a inscrit le négationnisme dans sa loi (génocide arménien) qui occupe militairement la moitié d’un pays européen au mépris des résolutions de l’ONU (Chypre) qui aide Daesh... »

    La Turquie, ou plutôt ses dirigeants sont des gens méprisables, je suis tout à fait d’accord avec vous. Mais continuer à colporter ce mensonge historique n’aide en aucun cas à la résolution du conflit chypriote.

    En vrac, Chypre ne faisait pas partie de l’Europe en 1974, la Turquie n’a donc jamais occupé un « état européen ». L’intervention militaire Turque était parfaitement (i.e. légalement & internationalement) justifiée puisque la Turquie était l’un des trois états responsable de l’état chypriote et qu’elle a été provoquée par un coup d’état orchestré par les colonel grecs. D’ailleurs pour mémoire le plan de paix proposée par l’ONU en 2004 a été soumis à référendum des deux cotés de la frontière. Le nord (turc) l’a accepté à hauteur de 65% alors que le sud (grec) l’a rejeté à plus de 70%.

    La situation est donc loin d’être aussi simple que vous semblez le considérer surtout sachant que l’île « européenne » était sous domination ottomane depuis 5 siècles.


  • SysATI 9 novembre 2015 20:45

    RTE est une calamité pour la Turquie...

    C’est vrai, mais c’est également un bienfait pour les turcs (tout au moins la moitié qui a voté pour lui) et il n’est pas prêt de quitter le pouvoir.

    Et même si je partage votre opinion, je vais vous raconter une anecdote récente pour vous le prouver....

    Il y a quelques jours je suis allé voir ma boulangère favorite, CHPiste de coeur (le PS Turc) et anti-AKP (le parti d’Erdogan) de toujours qui m’a raconté l’histoire suivante :

    L’un de ses clients/voisins a eu le malheur de perdre son père le jour de l’élection. Il téléphone donc à la mairie de son arrondissement (Kadiköy - CHP à 75% et anti-Erdogan à mort) pour leur demander de bien vouloir envoyer un corbillard chez lui.

    [il faut savoir qu’il n’y a pas de pompes funèbres en Turquie, c’est donc la mairie qui se charge des enterrements. Il faut également savoir que chez les musulmans, il n’y a pas de veillée funèbre et le défunt est généralement enterré le jour de sa mort]

    La mairie lui répond que malheureusement, à cause des élections, tous les fonctionnaires municipaux sont assignés au contrôle des urnes et que le papa devra attendre le lendemain pour pouvoir être enterré... Grosse crise, insultes, cris, mais rien n’y fait, la mairie est intraitable (ou ne peut pas traiter, peu importe). 

    Le fait est que le pauvre homme a le corps de son père sur les bras et qu’il doit attendre le lendemain pour pouvoir l’enterrer. Il téléphone donc à la mairie de l’arrondissement voisin : Üsküdar, qui elle est aux mains de l’AKP. Il s’excuse et leur explique son problème et la réaction de sa mairie. Non seulement ils l’écoutent, mais une heure après, il a devant chez lui un corbillard, des fonctionnaires municipaux et même un plateau de baklava (il est de coutume d’offrir des baklavas lors d’un enterrement) gracieusement offert par la mairie d’Üsküdar.

    Je passe sur les détails, mais le pauvre homme enterre donc son père comme il faut et vient raconter son histoire à ma boulangère....

    Il n’a de sa vie jamais voté pour un autre parti que le CHP et il exècre l’AKP....
    Et pourtant, il a décidé de voter pour eux à l’avenir....

    Entonnant non comme dirait Desproges....

    Voila la réalité turque d’aujourd’hui. Un vieux parti kémaliste laïc mais élitiste et sclérosé face à un parti efficace et proche des gens. Oui le patron est un voleur, oui c’est un être immoral, oui il est prêt à sacrifier tout pour son seul avantage, mais il est aussi remarquablement doué comme tribun et surtout il bosse et fait bosser son parti pour les petites gens.

    Tout le monde à sa petite ration de riz ou de haricots et de charbon tous les hivers. La santé et les hôpitaux sont d’un niveau incomparable à ce qui existait il y a 10 ans (et même mieux qu’en France !). Les revenus ont été multipliés par 2 ou 3 dans le même temps... etc etc

    Quand on a pas grand chose, on ne se préoccupe pas de savoir si les journaux sont libres ou si les femmes doivent porter le voile ou non. Et malheureusement la priorité ce ne sont pas les libertés individuelles, c’est de bouffer !

    Donc même s’il me débecte, Erdogan est malheureusement la pour rester vous pouvez le croire...


  • SysATI 16 octobre 2015 16:15

    « Le Sultan Calife Abdulhamid 2 ? Les turcs gardent un formidable souvenir de lui comme étant un grand visionnaire qui a su se débrouiller pour faire avancer l’Empire malgré ses dettes immenses. »


    On ne doit sans doute pas être du même pays..... Par ce que dans ma Turquie à moi, enfin dans la Turquie que je connais depuis quelques 50 ans, personne ne garde un « formidable souvenir » du dernier Sultan... De mémoire c’était un type au nez crochu qui n’a jamais eu le cran de se dresser contre l’occupant à la différence de l’ivrogne que tu n’aimes pas. Sa grande amitié envers les arméniens lui avait même valu le surnom de Sultan Rouge (kizil sultan)...

    Les bouquins d’histoire qu’on utilise au lycée ont du sacrément changer pour que les jeunes en aient aujourd’hui « un formidable souvenir » :)


  • SysATI 16 octobre 2015 16:00

    « Atatük est une pourriture de dictateur sanguinairr qui a passé sa vie d’ivrogne à mentir aux turcs sur ses intentions... »


    Et voila :) Un point Godwin un pour le monsieur... 

    Pour les français qui ne connaissent pas les subtilités du langage politique turc. RTE (notre oh combien grand et vénéré futur sultan et si possible calife) à un jour traité Atatürk et Inönü (son 1er ministre) « d’ivrognes » provoquant bien entendu l’ire des kémalistes en Turquie.

    C’est vrai que la Turquie serait tellement mieux aujourd’hui si elle était à la tête des pays musulmans avec un bon gros Haroun El Poussah comme dirigeant ultime et vénéré...

    Atatürk était un dictateur sanguinaire, les Kurdes ont une culture non dominante et n’ont donc que le droit de la fermer.... 

    Tu en as encore beaucoup comme ça Osman ?

    Et sans indiscrétion, tu es qui pour te permettre de parler comme ça ? Prof d’histoire ou illuminé de la calotte ? Apprends à respecter les autres et prouves leur par tes ACTES à quel point tu es meilleurs qu’eux. Ensuite seulement tu gagneras _peut être_ leur respect et tu auras le droit de l’ouvrir. 

    Mais parti comme tu es tu ne gagnes pour le moment que la palme de obscurantisme et de l’inculture tant historique que politique. (pour info, la culture et la connaissance ne se trouvent ni dans le Coran ni sur Youtube mais dans les livres d’histoire).

    Osman, tu es encore trop jeune pour avoir le droit à la parole, tais-toi, écoutes les anciens et essaies d’apprendre un peu d’eux avant de te permettre d’exprimer une opinion... 
    Si tu étais un bon fils de Turc respectueux des traditions, tu agirais comme ça...

    Malheureusement tout se perd ma bonne dame, même les djeunes... 
    Ah la la, les jeunes d’antan ils étaient quand même tellement mieux...


  • SysATI 14 octobre 2015 14:57

    @cathy


    Les Turcs sont sans doute plus proches des Mongols que les Bretons le sont des Zoulous... Mais pas de beaucoup :)

    Des écrits chinois remontant au deuxième millénaire AV JC font état de peuplades turques en Asie centrale dans les monts Altaï... Alors que les Mongols migrent vers l’est, les Turcs eux, migrent vers l’ouest et le sud. Ceux qui vont s’établir en Chine et en Inde sont rapidement assimilés. D’autres groupes dépassent la mer Caspienne et entrent en Turquie puis en Europe (les Huns). 

    Devant eux, ils poussent d’autres peuples : les Goths, Alains, Vandales et même les Francs... C’est « les grandes migrations »...

    Si cela vous intéresse, je vous conseille vivement : L’histoire des Turcs de Jean-Paul Roux (http://www.amazon.fr/Histoire-Turcs-Jean-Paul-Roux/dp/2213606722)
    Ca date un peu, mais c’est toujours aussi passionnant...

    PS : c’est vrai qu’à l’époque ils ont un mode de vie et une religion commune avec les Mongols, mais ce sont deux peuples tout à fait différents et aucun « ne descend » de l’autre...
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès