• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SysATI

Citoyen de France et d’ailleurs...

Tableau de bord

  • Premier article le 19/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 157 24
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • SysATI 26 mai 2016 17:06

    @Fergus
     
    Merci pour cet article :)
     
    Pour info, j’ai travaillé quelques années dans le tourisme (avec des pays francophones).... Et les pires clients étaient _et de très loin_ les français... Pas spécialement riches ou du dessus du panier d’ailleurs.... Le français à l’étranger est un véritable porc, sans aucune considération pour l’endroit où il se trouve ou la culture qui l’entoure et qu’il est sensé apprécier puisqu’il s’est donné le mal de venir la découvrir...
     
    En comparaison, les suisses, canadiens et surtout les belges sont des gens absolument adorables et charmants... C’est peut être pour ça qu’il y a tant d’affinités entre la France et le Qatar ? :)



  • SysATI 12 mai 2016 11:42

    Cet article me fait penser à la blague concernant les juifs et les coiffeurs...


    Si on annonce que l’on va arrêter tous les juifs et les coiffeurs, la réaction normale de tout le monde est naturellement : « Pourquoi les coiffeurs ? »

    A la lecture de ça, j’ai pensé à la même chose :« Les libertés individuelles sont restreintes, les opposants arrêtés, les condamnations pour crime de lèse-majesté multipliées, la presse de plus en plus contrôlée... Le régime s’en prend depuis peu aux journalistes étrangers, confrontés à des procédures de plus en plus strictes pour l’obtention d’un visa leur permettant de travailler dans le royaume. »

    Pourquoi la Thaïlande alors que l’on est très exactement en train de décrire la Turquie d’Erdogan ?


  • SysATI 14 avril 2016 00:09

    @Wanpo


    Les Ottomans ont créés ce qui allait devenir leur empire en 1299, soit il y a 700 ans, soit encore près de 30 générations. Quelle importance cela peut-il bien y avoir que l’arrière-arrière-arrière...30 fois... du clampin de base qui se dit turc aujourd’hui soit d’origine grecque, kurde, arménienne ou martienne ?

    L’important c’est que cet imbécile de base vote aujourd’hui pour un fou furieux qui veut renouer avec des envies de grandeur passée à plus de 50% puisqu’il continue à être élu.

    Vous même, comme sans doute nous tous, descendez d’un singe africain. Est-ce-que cela vous rend plus proche des problèmes que connaissent les africains aujourd’hui ? J’en doute...

    Pour avoir côtoyé des « clampin de base » anatolien je peux vous assurer qu’ils n’ont absolument aucune idée de ce que leurs origines peuvent bien être et surtout qu’ils ne se posent pas du tout la question. La provenance exacte de leur gènes n’a franchement aucune importance, l’important c’est le contenu de leur cerveau et malheureusement celui-la est bien formaté comme tout le monde par la télé d’état et les mosquées locales :(


  • SysATI 13 avril 2016 10:32

    @Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL]


    Si expliquer que l’intervention militaire turque de 1974 a été provoquée par un coup d’état grec, alors oui, je suis négationniste ! 
    (même si je ne vois pas trop ce que viens faire le négationnisme la dedans...)

    Par ailleurs, de même que les français ne sont pas des « francs » pur jus, les habitants de la Turquie actuelle ont bien de nombreux ancêtres : le pays étant une voie de passage entre l’est et l’ouest, il a été traversé et habité par les Hittites, les Lydiens, les Frigiens, les Grecs, les Arméniens, les Kurdes et pour finir les Turcs. Qui pour votre information, c’est une peuplade originaire d’Asie Centrale qui lors des grandes migrations a essaimé vers le Sud (d’où certaines dynasties chinoises d’origines turques ou encore des Maharadjas Turcs) et vers l’Ouest en passant par le sud de la mer Caspienne et est allée jusqu’en Anatolie. 

    Certains s’y sont arrêtés, les Seldjoukides et les Ottomans, mais d’autres ont continués et se sont installés en Europe Centrale, plus exactement en Hongrie. Ils s’appelaient les Huns, d’où le nom du pays, la Hongrie. On prétend même que certains étant passés par le nord de la mer Caspienne sont même allés jusque dans les pays scandinaves, ce qui expliquerait la similitude grammaticale entre le turc et le finnois. 

    Je vous conseille vivement « l’Histoire des Turcs » de Jean-Paul Roux, vous y apprendrez plein de choses, entre autre que « les turcs » c’est pas juste « les habitants de la Turquie » et que « les habitants de la Turquie » d’aujourd’hui, c’est pas « juste des Turcs »...



  • SysATI 12 avril 2016 14:45

    Votre article est passionnant mais il est triste de constater que quand vous vous écartez des sujets que vous maîtrisez, vous retombez dans l’erreur la plus élémentaire :(


    « Voir un pays qui a inscrit le négationnisme dans sa loi (génocide arménien) qui occupe militairement la moitié d’un pays européen au mépris des résolutions de l’ONU (Chypre) qui aide Daesh... »

    La Turquie, ou plutôt ses dirigeants sont des gens méprisables, je suis tout à fait d’accord avec vous. Mais continuer à colporter ce mensonge historique n’aide en aucun cas à la résolution du conflit chypriote.

    En vrac, Chypre ne faisait pas partie de l’Europe en 1974, la Turquie n’a donc jamais occupé un « état européen ». L’intervention militaire Turque était parfaitement (i.e. légalement & internationalement) justifiée puisque la Turquie était l’un des trois états responsable de l’état chypriote et qu’elle a été provoquée par un coup d’état orchestré par les colonel grecs. D’ailleurs pour mémoire le plan de paix proposée par l’ONU en 2004 a été soumis à référendum des deux cotés de la frontière. Le nord (turc) l’a accepté à hauteur de 65% alors que le sud (grec) l’a rejeté à plus de 70%.

    La situation est donc loin d’être aussi simple que vous semblez le considérer surtout sachant que l’île « européenne » était sous domination ottomane depuis 5 siècles.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès