• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 25 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Tama 14 juin 2007 00:16

    @Bois-Guisbert

    « Tout simplement parce que la prévention de la récidive pour les meurtriers et assassins n’est qu’un des aspects positifs, et absolument pas un »argument fort« , de la peine de mort... »

    Primo, selon vous, bien que n’étant pas un argument fort, la prévention de la récidive est un « aspect positif » de la peine de mort. Ceci prouve que vous n’avez rien compris à ma démonstration.

    Secundo, je désapprouve votre vision des choses : l’élimination des criminels de la surface du globe à titre préventif est autant brandie par les pro-peine de mort que leur élimination à titre punitif.

    « Je note, en outre, que vous non plus, vous n’avez pas une pensée pour les parents des victimes qui se morfondent dans leur chagrin, pendant que le tortionnaire est plutôt pénard, dans sa cellule... »

    Je vous laisse à cet argument de mauvais goût, destiné à jeter sur moi une suspicion d’égoïsme ou de mépris.

    « Mais, bon, c’est pas dans les capacités humaines de compatir pour tout le monde, (...). »

    Vous-même ne devez pas en voir souvent des victimes. Je peux me tromper, mais vous me donnez cette impression de méconnaissance que donnent nombre de partisans dans ce fil.

    Pour le reste, vous ne m’opposez rien du tout et c’est donc par pure politesse que je vous ai répondu smiley.



  • Tama 13 juin 2007 21:48

    Aux « bourreaux potentiels » de ce fil :

    Un argument fort répété en faveur de la peine capitale est de dire que, une fois mort, le criminel ne recommencera plus.

    Certes, ceci est en parfaite adéquation avec les lois de la physique. Toutefois, c’est un argument que l’on peut triturer :

    Comment éviter la récidive A COUP SUR ? Soit une application générale d’un principe énoncé pour un cas particulier (pour rappel, une caractéristique de la loi est d’être générale).

    Comment éviter qu’un assassin ne récidive ? Peine de mort = résultat garanti, plus d’autre victime. Comment éviter qu’un meurtrier ne récidive ? Peine de mort = résultat garanti, plus d’autre victime. Comment éviter qu’un violeur ne récidive ? Peine de mort = résultat garanti, plus d’autre victime. Comment éviter qu’un escroc ne récidive ? Peine de mort = résultat garanti, plus d’autre victime.

    Comment ? Pas de peine de mort pour les escrocs ? ... Parce qu’ils n’ont pas porté atteinte à une vie ou une intégrité physique, c’est ça ? Bon, très bien. Pas d’exécution pour les escrocs alors.

    Mais....... S’il s’agit d’un escroc qui a détourné plusieurs milliards d’euros par des jeux financiers complexes et frauduleux, provoquant la faillite de dizaines de milliers de ménages devenus ainsi précaires, dont certains entretenaient un parent gravement malade hospitalisé décédé depuis, faute d’argent, (imaginez toute situation à la Zola)..... Ne mériterait-il pas la mort, pour les dizaines de suicides et les milliers de dépressions causés au sein des familles détruites par les milliards évaporés .... ?

    Allez, soyons sévères, empêchons les escrocs de récidiver et dissuadons-les de ruiner à tire larigot : Peine de mort pour les escrocs aussi = résultat garanti, plus d’autre victime.

    Oui mais... Et les voleurs alors...

    Le voleur fourbe qui, en arrachant le sac de la vieille dame, se permet de la bousculer au point qu’elle s’effondre sur le bord du trottoir et termine dans un coma définitif (encore que les médecins caressent l’espoir secret d’un mouvement des paupières...).... Ne faudrait-il pas éviter qu’à sa sortie de prison il se remette à risquer l’intégrité physique de ses victimes potentielles ?

    Allez, soyons sans pitié pour ces rebus de la société (en plus les voleurs sont généralement de très mauvais contribuables et des assistés en tous genres) décourageons-les : Peine de mort pour les voleurs = résultat garanti, plus d’autre victime.

    Finalement...

    Oups j’oubliais : les hommes qui battent leurs femmes depuis des années, qui les maintiennent sous contrôle, les enferment quand eux-mêmes vont au bistrot rouler des mécaniques ou s’enivrer, qui leur font des cocards chaque mois, au point que les collègues des victimes se demandant combien la maison compte d’escaliers glissants, ces lâches qui exercent un pouvoir de petit hitlérion sur plus faible qu’eux, impunément le plus souvent...

    Allez, pour ces tortures psychologiques et sévices à répétition sur une longue durée : Peine de mort aussi = résultat garanti, plus d’autre victime.

    Finalement, on s’en sortirait mieux, non ? Plutôt que d’enfermer des délinquants et des criminels, on ferait de la place pour tous les gens génétiquement honnêtes. Génétiquement honnêtes ? Bin oui, évidemment, l’honnêteté, c’est de naissance, comme le titre de noblesse, comme l’intelligence, comme les superpouvoirs, comme les maladies mentales de type suicide, homosexualité, athéisme, etc.

    Car, messieurs, si l’honnêteté n’est pas innée, qu’elle n’est donc pas naturelle chez certains et absente chez d’autres, RIEN ne permet de déterminer qu’un criminel est un récidiviste, RIEN ne permet de dire qu’un criminel a une possibilité plus élevée de tuer de nouveau qu’un innocent de commettre un crime.

    Et toute la démonstration s’effondrerait, faute de prémisse correcte... Comment ? Il n’existe pas de gène de l’honnêteté ni de gène de la criminalité ? Nul ne peut prédire si mon voisin va un jour me tuer ou violer ma femme ? Tous les assassins ne récidivent pas systématiquement ? Bin merde alors... On m’aurait menti ?

    Plus sérieusement, on voit bien que l’argument de la suppression de la récidive, s’il est « physiquement » fondé, ne tient pas debout. Sinon, au moindre délit, il suffirait d’éradiquer sur-le-champ l’auteur afin de garantir à la société qu’au moins celui-ci ne recommencera plus. Un gosse de 10 ans chipe un Carambar - BLAM BLAM - deux balles dans la tête, ça nous évitera à tous de devoir subir ses agressions quand il aura 15 ans. Au moindre feu rouge brûlé, - BOUM - un Exocet dans la face et c’est réglé.

    A ceux qui me répondraient que je grossis le trait et que mes exemples ne sont pas pertinents, prière de démontrer pourquoi smiley.

    (NB : en France, selon les chiffres, 5 % de récidive criminelle. Ce qui veut dire que 95 % des criminels en sont à leur première fois, que ce sont donc « d’anciens honnêtes gens ou presque », si j’ose dire...)



  • Tama 12 juin 2007 15:56

    Petit bug, mon intervention de 15:54 devait se retrouver plutôt ici...



  • Tama 12 juin 2007 15:54

    Je suis sidéré par beaucoup de réactions à cet article...

    @ NPM

    Me rendant bien compte de l’indigence des arguments que vous m’opposez et de votre réflexion, je me permets de cesser la discussion à notre niveau. Si ça vous chante, vous pouvez considérez que vous avez gagné. La vie est aussi faite de petites satisfactions.

    Aux autres partisans de la peine capitale :

    Vous êtes, pour beaucoup, l’illustration de ce que j’exposais, à savoir l’étalage d’une haine aveugle et d’une rare violence.

    Pensez-vous vraiment que la violence du châtiment (et non pas sa gravité, nuance) ait obligatoirement un lien direct avec la diminution de la criminalité ? Si oui, renseignez-vous un peu avant d’opérer ce lien simplificateur.

    Vous mêlez, pour certains, avortement et peine de mort. Si votre fille devait tomber enceinte à 17 ans, qu’elle se rende compte de son erreur, que cela risque d’hypothéquer tout son avenir, je suppose que vous lui interdirez toute IVG. Vous lui expliquerez ensuite comment démarrer une vie adulte heureuse en étant fille-mère célibataire, elle vous en sera reconnaissante.

    Sur l’irréversibilité de la peine de mort, comment prévoyez-vous la révision d’un procès pour cause d’éléments nouveaux ? Vous partez sans doute de l’a priori qu’aucun tribunal ne se trompe. Si vous saviez comment fonctionne parfois la justice, vous pourriez déchanter...

    Une chose sur l’échelle de gravité des peines :

    Peine de mort pour les violeurs, les assassins, les meurtiers, les coupables d’attentats à la pudeur sur mineurs. Ce sont souvent les postes privilégiés par les intéressés. Bien. Sachant qu’un des éléments constitutifs du viol (en Belgique comme en France me semble-t-il) est qu’une victime qui n’est pas en état de dire oui est considérée comme disant non (état d’ivresse ou consommation de drogue à son insu), on devrait exécuter des milliers de gens chaque année, puisqu’il n’est pas rare qu’il y ait rapport sexuel après une soirée très arrosée.

    Enfin, élément capital à prendre en compte, vraiment capital :

    Dans le cadre de l’affaire Dutroux, qui a bouleversé la Belgique, y a-t-il eu un seul parent des enfants martyrisés à avoir menacé d’exécuter Dutroux, de le flinguer, de lui faire la peau ? Aucun. Ce sont donc des couilles molles, des lâches, des gens qui n’aimaient pas leurs enfants, des salauds ???

    Combien de proches de victimes décédées procèdent-ils à une exécution sommaire du coupable dans l’Union européenne ? A ma connaissance, très peu. Ces gens sont-ils tous des larves sans honneur, des moins que rien ?

    Vous faites tous les cadors avec vos postures de baroudeurs mais pour la majorité d’entre vous vous n’avez sans doute jamais vu une victime ou un auteur de fait grave (sinon vous auriez déjà tué quelqu’un d’après vos propos....). Cela se sent dans vos discours : aucune connaissance du terrain de la criminalité, des phrases creuses à l’emporte pièce, des arguments du style « c’est moi qui ai la plus grande ».

    Comme si réclamer la mort d’autrui constituait le summum de la vraie civilisation, la pure, la dure, celle où les femmes n’avortent pas et où les voleurs ont la main coupée et les autres la tête tranchée. Tiens, il y a des pays comme ça : ceux où règne la charia par exemple...



  • Tama 12 juin 2007 13:28

    @ NPM

    « Vous remettez donc en question les conclusions du procés de Nuremberg... C’est interdit. »

     ??? Où avez-vous lu que je remettais en cause ce que vous appelez « les conclusions du procés de Nuremberg » ? De quoi parlez-vous ?

    « Puisque les Nazi méritaient la mort, que la Loi le dit, alors la peine de mort est une bonne chose, et vous êtes hors la loi en affirmant le contraire. »

    Faites attention avec des concepts juridiques que vous ne semblez pas maîtriser à suffisance. Le fait de dire « les Nazi méritaient la mort, la Loi le dit », c’est du grand n’importe quoi juridique. Les personnes reconnues coupables de crimes de guerre encouraient des peines de plusieurs types, en vertu des règles d’application à l’époque du procès. Mais tous les membres du NSDAP n’ont pas été jugés et aucune « Loi » en 1946 n’a dit que « les Nazi méritaient la mort » (de même qu’aucune loi de pays démocratique pendant la guerre froide ne disait « les communistes méritent la mort »).

    Si vous faites allusion aux diverses lois contre le révisionnisme, il me semble qu’elles visent plutôt ceux qui remettent en cause les faits historiques tels que la Solution finale et autres atrocités commises par les nazis.

    « D’ailleur, j’ai du mal à comprendre cette obstination des gens comme vous. On ne tue qu’un homme, qui en plus de toute façon dvait mourir, donc ce n’est pas vraiment grave. »

    Mon obstination doit vous semblez aussi étrange que celle des femmes ayant réclamé le droit à l’avortement ou celle des ouvriers ayant lutté pour le Droit du travail.

    Si on ne tue qu’un homme qui devait de toute façon mourir et que cela n’est pas grave, pourquoi poursuivre les meurtriers, puisqu’ils ne font jamais que tuer des gens qui de toute façon devaient mourir, ce qui n’est pas grave....................

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès