• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Claude Simon

Claude Simon

Economiquement travailliste, politiquement anarchiste (à défaut de politique décente). Mais quand l'idéologie ne veut plus rien dire, vieux fond chrétien, sans doute.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/08/2006
  • Modérateur depuis le 12/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 3206 594
1 mois 0 26 0
5 jours 0 4 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 65 58 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Claude Simon Claude Simon 20 août 22:58

    @moderatus

    Là, on ne pourrait qu’aller sur un débat d’experts, on va bien s’en garder.
    Il est impossible de nier la dimension culturelle qui est à la manoeuvre. Disons que pour en arriver à ce stade de gravité, plusieurs facteurs convergeants n’étaient pas à exclure (ponérologie, quand tu nous tiens).

    Et puisque j’y suis, l’homme qui se sent fini dans le monde, qui s’y démarque en terme d’émotions, est visiblement un gage qu’il n’est pas psychopathe.

    Après, je veux bien croire que les medias ferment les yeux, ils sont bien là pour endormir l’audimat, avec le cerveau en mode veille garanti par la téloche.

    Quoiqu’il en soit, vendre de l’espoir au désespéré, propre à certaines religions du Livre, c’est très clairement résoudre les questions un peu à l’emporte-pièce : la télé de l’Antiquité, Moderatus.


  • Claude Simon Claude Simon 20 août 18:28

    @Taverne

    « Ce qui rend fou ?

    C’est la conscience du Néant et de la finitude de la vie humaine. L’être humain ne peut accepter le retour au Néant qui signifie le retour à son point de départ et, donc, que son parcours de vie n’a servi à rien. »


    Il y a assez peu de risque de conscience du Néant chez le super-prédateur, sauf cet effet boomerang où la culture de super-prédation lui retombe sur le coin de la gueule, le retour à la case départ.

    Les évènements dont il est sujet peut-il dépasser notre raison ? Non.

    Et s’il le faut, il trouvera bien d’autres alibis.


    Je vous l’accorde : la piste de la santé mentale n’est pas à exclure.



  • Claude Simon Claude Simon 20 août 17:55

    @moderatus


    « Ce n’est pas moi qui ai déterré la hache de guerre, j’essaye seulement de faire voir certaines choses, et de dévoiler certaines manœuvres politiques et médiatiques. »

    Finalement, tu avais fait la moitié du chemin. Il restait à voir que les mythes sacralisés de la Torah et du Coran participait du même effort.
    Et c’est un choc de propagandes anachroniques, pour nous, mais eux, ils se sont largement entendus jusqu’à très récemment (la crise autour du vilain petit Qatar signe la fin de la partie, on va dire), et ça laisse allez perplexe à démanteler.

    Onfray n’a pas tord, la messe républicaine et son petit catéchisme, vendu contre des barils lybiens ou des m3 de gaz qataris en passant par la Syrie et sur les petits syriens, se vend mal.

    Macron ne s’y essaye même plus, il reste à vendre du people, intronisé sous Sarkozy.

    Pour un citoyen, excepté exhalter, apprécier ou respecter l’entendement de son proche, pour évacuer tout ce qui peut être doctrinaire, je ne vois pas. 

    Pour ce qui est de l’Islam au regard des institutions, exiger de hiérarchiser et d’avoir un clergé musulman formé, qui puisse être contrôlé au motif qu’il s’agit d’une question d’ordre public, je ne vois pas trop.





  • Claude Simon Claude Simon 20 août 14:23

    @Mohamed Takadoum


    Je vais de suite évacuer la question divine de la polémique, car on ne peut polémiquer sciemment sur l’intangible, sauf à chercher à nier l’entendement d’autrui.

    Mais prenons le Coran dans la perspective du calife, qui promet l’espoir d’un paradis terrestre dans l’au-delà à son guerrier, le djihadiste, ce dont le calife peut se pâmer ici-bas.

    Regardons la tradition viking, où Thor n’acceptait le Vallahlah qu’aux guerriers les plus valeureux.

    Même mythologie, même crimes horribles commis inpunément au hasard (pour les biens matériels chez les nordiques, plus comme redresseur de tord comportemental chez les ismaélites)
    Mythologie inventée par quelconque vieux con (ou ses services administratifs) pour amener des jeunes au casse-pipe, bref, mythologie de mythomane.

    Les 5 piliers du Calife ? Tu paieras l’impôt, tu assureras le chiffre d’affaires du clan qoraychite, tu pratiqueras la dévotion envers ce site 5 fois par jour, le reste est de la dévotion.

    L’Islam est la « religion », en fait propagande d’un impérialisme zombie, resucée dernièrement par différents services secrets sous le nom de Daesh, dénommée pour l’occasion islamisme.

    Je suis tout porté à croire que la mise en valeur des sourates que vous incriminez l’est fait sciemment, ce que certains lobbies nomment guerre perpétuelle pour d’autres publics (une fois la Syrie détruite, c’est propagande de la tension au Venezuela, en Corée du Nord, patati-patata).

    Par ailleurs, l’éxégèse dont vous vous auréolez concernant la Torah est de la même veine : de la sacralisation historique au service d’un peuple, mais plus sûrement de son dirigeant.

    Plus généralement, je vous fais grâce de la propagande d’autres impérialisme, tout aussi inconséquents.

    Car ceux qui tombent du fait des querelles d’aliénations sacralisées par tel service de propagande administratif du VIIème siècle avant ou après l’an 0 tranposé au XXIème, je suis tout porté à croire que l’hominidé n’en perd pas une pour se discréditer, mais ça commence vraiment à faire grosse tâche.
    Donc inutile de chercher à démontrer quel est le groupe homo monotheus qui est plus blanc que l’autre, dès que l’un domine l’autre, c’est exaction garanti.

    Et notre époque, bien marquée par la croisée de tout les impérialismes d’un homme moderne devenu trop fort pour son jugement immature, et forcément plus qu’inconséquent, la rend profondément absurde et violente.


  • Claude Simon Claude Simon 19 août 20:38

    @moderatus


    Je te reçois bien, Moderatus. Mais ton message n’est pas clair, car si on suivait ta prose aveuglément, on se ferait couillonner en clash de religions.
    Voilà pourquoi je m’autorise à bien replacer les origines du contexte de l’expansion moderne du salafisme.
    Petit rappel : les frères musulmans (salafisme) étaient financés dès leurs origines par les anglais, après la fin de l’Empire ottoman en Egypte comme force politique, puis par les US pour affaiblir le gaulliste/souverainiste Nasser.

    De la Lybie à la Syrie, nos démocraties occidentales se sont appuyés sur ce mouvement pour s’assurer de la démocratisation (impérialisme par la dette et le pillage de ressources) de ces nations proche-orientales.

    Ils avaient droit de cité auprès de tout nos politiques, avec Ramadan en intellectuel musulman de service.

    Question pour un conspi :
    Le plan a foiré, ils se sont sentis couillonnés, ils nous pètent à la gueule ?
    Les marocains, comprenant le machiavélisme du plan, nous pètent à la gueule pour le déjouer ?
    Ceux sont vraiment des gamins abrutis par des sornettes, adoptant tantôt le mode opératoire palestinien (voiture-bélier), tantôt est-alépin (la bombonne de gaz) ?
    La main visible de l’Otan veut étendre son business par le CA de la sécurité intérieure ?
    etc, etc, etc...

    Historiquement Moderatus, les états ont recours aux terroristes pour des missions inavouables. Quand ça merdouille, le pouvoir les lâche, et c’est là qu’ils partent en vrille.

    Et tu voudrais que les responsables de toutes ces conneries t’en protègent ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. D’une bi-monnaie




Palmarès