• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ubick

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 80 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ubick 6 novembre 2012 10:12
    Si cela peut vous rassurer, je comprend votre message et j’ose espérer faire partie des personnes ouvertes capables de l’entendre. Que nous soyons en désaccord sur le fond, cela est clair, mais je pense que vous avez bien compris que je nie pas la relative sécurité qui, au moins jusqu’à présent, est de règle en France .Partant d’avis divergents, nous pouvons cependant nous retrouver sur un point : le danger potentiel que peut faire peser l’énergie électro-nucléaire sur une population si la sécurité vient à être négligée. Après, il est évident que nous ne tomberont pas d’accord sur la manière dont cette sécurité doit être supervisée. Parler de démocratie sur un article d’AV ne suffira pas, pour moi, à établir celle qui devrait être de mise dans la gestion de l’énergie d’une nation. Mais en même temps, je suis bien conscient qu’il sera très difficile de trouver des experts indépendants non issus du « sérail ». Et c’est la que ça coince, niveau démocratie. Dommage que nous n’ayons pas la possibilité d’en discuter courtoisement, en évitant les termes péjoratifs tels que « minable » ou autres termes rabaissant (dont je ne m’offusque plus), mais je respecte votre décision.

     Je réagissait surtout sur les ficelles un peu grossières qui consistent à accuser les anti-nucléaire (dont vous pensez que je fait partie) de tous les maux, à dénigrer systématiquement les observateurs extérieurs (dont je salue au passage le travail bénévole et rendu nécessaire par défaut). A mon humble avis, ce n’est pas comme ça que vous ferez avancer le schmilblic. Vous ne réussirez au mieux qu’à braquer les plus extrémistes et les conforter dans leurs positions. Mais peut-être est-ce le but de la manœuvre...

    Merci encore de vos réponses. 


  • ubick 6 novembre 2012 05:38

    /mode Virenque on/

    Quoaaa ? on m’aurait menti ? ah la la la la la..... smiley
    /mode Virenque off/

    Ah oui, c’est vrai, ou avais-je la tête. L’auteur lui-même le reconnait. Ah, ben alors cela justifie pleinement la corruption qui règne dans le milieu nucléaire, puisque tout le monde le fait. CQFD.
    Merci pour la démonstration.

    NB : ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants smiley

    Pierrot le Fou (personne qui aime bien regarder la lune quand le sage montre le doigt)


  • ubick 6 novembre 2012 00:02

    Vous pouvez juger l’interprétation minable, mais le texte de la pièce est de vous. Quand aux costumes et au décors...


    ça devient difficile de répondre à coté. Au bout d’un moment, ça finit par se remarquer. Alors bien sûr, on évoque la méconnaissance du sujet (mode : t’y connais rien, ferme-la)

    Eh bien moi, quand j’entend des énormités pareilles, j’ai pas envie de la fermer :
    « Donc si je devais parler de l’influence d’une minorité et d’intérêts particuliers dans le nucléaire, un lobbying en quelque sorte, je dirai que c’est ce que pratique EELV »
    J’ai le choix entre me dire que c’est de la provoc à deux balles, ou du renversement typique de situation. Car après avoir glissé sous le tapis la discussion sur les conflits d’intérêts, réussir à affirmer que le lobbying existe et qu’il est anti-nucléaire dans un pays qui compte le plus grand nombre de réacteurs par tête de pipe, c’est plus de la prouesse, c’est du prodige ! On aurait presque envie de vous plaindre. Dans le genre Calimero, vous nous la baillez belle. Les vilains écolos qui vous mettent des bâtons dans les roues, les méchants parlementaires élus qui magouillent pour monter l’IRSN (Jacques Repussard appréciera...ou pas)

    J’ai pas envie de la fermer, parce que, comme tout le monde je suis concerné (et consterné) par le nucléaire. 
    Nul besoin de lire entre les lignes pour comprendre que vous militez afin d’instaurer et de défendre élite de technocrates sans aucun contrôle démocratique. Vous désirez absolument évacuer le politique, donc le choix de la population, quel qu’il soit d’ailleurs, de la gestion de l’énergie. 
    Je vais vous surprendre, mais j’accepterais volontiers ceci. Mais puisque tenir les rênes sur l’énergie d’un peuple est l’expression ultime du pouvoir, il faudrait que ces personnes transcendent les défaut inhérents à la condition humaine, et c’est bien la que le bât blesse. Vos réponses évasives et élusives aux questions concernant la corruption et les inévitables accidents en font preuve.

    Le vecteur de danger dans le nucléaire, le maillon faible, c’est homme. Et aux dernières nouvelles, les gens de« X » ou d’ailleurs ne sont pas des dieux vivants parmi nous. Nul pharaon sorti des Mines, nul prophète lisant dans les entrailles béantes de Fukushima, pas de Deus Ex-EPR. 

    Dans un monde parfait, avec une technologie infaillible et des moeurs irréprochables, le nucléaire pourrait faire figure de panacée énergétique ; une fois évacuée les fâcheuse questions des déchets et de l’épuisement du minerai, bien sûr...



  • ubick 5 novembre 2012 16:36

    ça, pour l’efficacité, on vous fait confiance. Pour vous tirer une balle dans le pied, vous n’êtes pas le dernier, sans vouloir vous vexer.

    Je pense qu’il fallait comprendre dans le post d’Ecureuil Bleu : avec des amis comme vous, ils n’ont pas besoin d’ennemis.
     Car vous faire avouer à demi-mot que la corruption dans le milieu du nucléaire Français existe, mais qu’elle n’est pas aussi visible qu’au Japon, c’est quand même énorme. Je n’en espérais pas tant...(et ce n’était pas mon but)

    Les lecteurs apprécieront. A divers degrés, bien sûr, selon qu’ils seront d’un bord ou d’un autre.
    Merci en tout cas de vos réponses.


  • ubick 5 novembre 2012 16:22

    « Je vois qu’elle fait son travail et examine de près, - avec des travaux propres -, la situation sismique du site d’Ohi, où deux réacteurs nucléaires viennent d’être redémarrés, par exemple. La faille qui se trouve sous le site est considérée comme inactive. Mais la sûreté a obligé la compagnie Kansaï à refaire l’étude et va donc la réaliser aussi de son côté. »


    Otez-moi d« un doute : avec les »experts" véreux, ceux qui fournissent des travaux propres ? La propreté, c’est bon pour la com’, je sais, mais quand même, faudrait voir à pas pousser grand-maman dans les orties ! Et la faille sous Fuku, elle était considérée, par les experts, comme inactive, aussi ?
    Pauvres experts corrompus, victimes de la sûreté et de la férocité de l’arrière-garde, sans doute...
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité