• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ubick

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 80 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ubick 5 novembre 2012 16:11

    Répondre ? 

    Je vous ai donné des liens qui parlent de 4 experts sur 6 nommé par la récente autorité Japonaise et ayant « palpé ». Et tout va bien, sur le modèle Français ? Bon, si vous le dites, c’est vous le spécialiste....

    Je n’ai rien déformé, ayant cité vos propos. la prédominance du nucléaire est un fait, l’ai-je nié ? Et pourtant, actuellement, j’aurais pu, vu le nombre de réacteurs arrêté. Mais je fais bien le même constat que vous et je sais pertinament que d’autre réacteurs vont redémarrer, malgré l’opposition de la population. Et donc, ces centrales indispensables, c’est de la générations spontanée, elle sont apparues comme ça, pfuit, elles ont poussé comme des champignons. C’est bien connu, dans les pays qui n’ont ni charbon, ni pétrole, les centrales poussent comme par magie. Aucune décision politique derrière tout ça, bien sûr. Aucun lobbying, évidemment.

    Quand à Monju, je vous trouve peu disert. Un pépin mineur, une broutille ? Juste quelques tonnes de métal tombé dans la marmite, qu’on a mis un an a extraire, mais à part ça, madame la marquise, tout va très bien....Cependant, il faut que je vous dise, on déplore un petit accident, trois fois rien, pendant ce temps, du coté de Fukushima... smiley




  • ubick 5 novembre 2012 13:18
    « C’est exact au Japon la corruption tout azimut, le lobbying, les réseaux d’influences, s’exercent plus ouvertement qu’en France. » 

    Merci de confirmer que cela existe aussi en France. Des exemples ? Ah ben non, c’est vrai, c’est moins ouvert, en France, l’information sur ces sujets...


    « La rectification de ces types d’influences directes sur les décisions en matière de nucléaire, est le coeur de la réforme de la sûreté japonaise qui vient d’entrer en vigueur en août dernier. »

    Avez-vous lu les articles ? Il s’agit justement des experts nommés par la nouvelle institution...

    « Le rejet du nucléaire par la majorité de la population japonaise oblige les responsables politiques à être plus ouverts et à grandement améliorer l’argumentation sur le nucléaire. »

    Je me demande vraiment ce qui provoque le rejet du nucléaire par la population Japonaise smiley
     Sans doute les articles alarmistes des rares internautes français qui s’intéressent au sujet...

    Mais la cerise sur le gâteau est l’obligation que vous citez : Non pas celle de transparence ou de sécurité, ou encore de lutte contre la corruption, ou surtout de suivi et de protection de la population, mais... grandement améliorer l’argumentation sur le nucléaire. (avec l’aide des experts en com’ d’Areva ?)

    La je dis : Collector !

    « Parce que si une chose est claire au Japon dans ce domaine, c’est bien que le nucléaire y est incontournable »

    rendre le nucléaire incontournable : c’est donc ça, le but. Il semble être atteint en France, rapporté au nombre d’habitants. Cela devrait vous réjouir, grâce à cela, la France n’est pays un pays mort. Si si, elle bouge encore. Un peu...

    Merci de cette réponse, elle a au moins le mérite d’être claire.

    Ah, au fait, des nouvelles de Monju, le Superphenix Japonais ? Une heure d’électricité fournie en 20 ans, et une rallonge demandée (mais pas obtenue, vu l’état des finances) de 29 millions de dollars, c’est pas gagné pour la mise en service en 2050, comme prévu. Bon, ils ont déjà récupéré leur bazar qui était tombé dedans, un an après. L’avenir s’annonce radieux. Ou pas...



  • ubick 5 novembre 2012 10:12

    « Est ce que vous prenez les ingénieurs et techniciens japonais pour des incapables ? »


    Incapable de commettre des erreurs ? sûrement pas, puisqu’il sont humains...

    Par exemple, ils ont été capable de raser la falaise pour construire la centrale aux ras des paquerettes sur une zone de fracture de l’écorce terrestre, et face à une côte exposée aux tsunamis (mot d’origine Japonaise d’ailleurs). C’est ballot, hein, pour des spécialistes. 
    Enfin, les spécialistes humains qui prennent des décisions,au Japon ou ailleurs, parfois ils touchent le paquet, ça influe sans doute sur leurs décisions et ils peuvent toujours se réfugier derrière l’erreur humaine. Pratique. 


  • ubick 5 novembre 2012 03:27

    Que penser de ça ?



    Apparemment, être une sommité dans le nucléaire n’est pas un gage d’honnêteté. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi le milieu du nucléaire serait exempt de toute malversation et manigances présentes ailleurs, et exemplaire en matière de transparence et d’information.
    On pourrait ainsi parler de l’expression japonaise « aller au paradis » dans le milieu de l’industrie nucléaire nippone. Je suis certain que l’auteur de cet article sait de quoi je veux parler.
     A moins qu’en France nous n’ayons que des Parangons de vertu...


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité