• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wuwei

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 58 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wuwei 16 octobre 2008 13:51


    "Il est vrai qu’il peut y avoir un bon usage du capitalisme dans le mesure ou l’on oblige poltiquement son dynamisme à servir les intétêts du plus grand nombre et qu’un sytème non capitaliste ou étatique ne peut être démocratique"

    On peut toujours réver ! Le petit souci c’est qu’il faut que vous me disiez quand et ou il y a eu un bon usage du capitalisme qui a servi les intérêts du plus grand nombre ? Le capitalisme en plus de porter la guerre comme la nuée porte la pluie (Jaurès), est exactement le contraire de ce que vous espérez, la main mise d’un petit nombre sur l’ensemble des richesses . Peu importe le terme derrière lequel il se cache : social-démocratie, libéralisme,... il n’est que l’arme absolue d’un féodalisme qui ne veut pas dire son nom, parce que trop soucieux de se faire une virginité à bon compte en distribuant quelques maigres miettes du festin à des serfs trop soumis pour voir les chaines qui les attachent.

    "et qu’un sytème non capitaliste ou étatique ne peut être démocratique"

    Qu’est ce qui vous permet d’être aussi aventureusement affirmatif ? En dehors du capitalisme et (ou) de l’état pas de salut,. Ce serait semble-t-il, pour vous, l’horizon indépassable pour l’humanité ? Ainsi pour représenter la démocratie (le pouvoir par le peuple) il nous faudrait soit une noblesse d’argent, soit une noblesse d’isoloir ou éventuellement les deux à la fois, car le citoyen bien trop puéril, non éclairé et ne sachant que faire de sa liberté aurait nécessairement besoin de s’en remettre à quelques "savants" en l’art de gouverner et de mener à bien les affaires de la communauté. Si tel devait être le cas, les marchands de chaînes en tous genres n’ont aucun souci à se faire la récession ne les guette pas.



  • wuwei 16 octobre 2008 10:37

    Régulé, par qui, par quoi ? Je suis peut être un brin soupçonneux mais je n’arrive pas à m’imaginer un seul instant un capitalisme "bisounours" acceptant que lui soit retiré ce qui est son horizon indépassable, à savoir marchandiser l’ensemble de la planéte afin de gagner énormément de fric dans le laps de temps le plus court possible.Je sais qu’avec la crise actuelle il est de bon ton parmi les (ex) fidéles zélotes du libéralisme d’essayer de masquer la pourriture du capitalisme financier derrière le soi-disant vertueux capitalisme entreprenarial. Même Mme Royale naguère admiratrice inconditionnelle de Sir Tony Blair n’y croit plus (http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/10/15/). Comme quoi au bal des faux derches tout le monde se précipite pour danser. A les écouter les sieurs Bolloré, Pinaud, Bouygues Arnaud... et les politiques menées depuis 25 ans, seraient exempts de reproches et n’auraient aucune responsabilité dans le bordel actuel ! A ce niveau de foutage de gueule faut quand même oser. Nos politiques, plutôt que d’essayer de nous enfumer avec des propos lénifiants et totalement abscons, feraient mieux de s’inspirer de ce que disait Roosevelt en Janvier 1944 devant le congrés américains :
    « La liberté, dans une démocratie, n’est pas assurée si le peuple tolère que la puissance privée grandisse au point qu’elle devienne plus forte que l’État démocratique lui-même, ce qui est fondamentalement le fascisme. »

     


  • wuwei 15 octobre 2008 16:02

    Indécent ? Rien d’anormal pour quelqu’un qui de toute évidence est grossier, inculte et vulgaire. Bonzai 1er à ceci de commun avec les médiocres c’est qu’il confond, agir et s’agiter, être et paraître, servir l’état et se servir de l’état. Comme dans toute médiocratie il y a une foule de parasites commensaux (Clavier, Allégre, Attali, Lang, Adler...)qui font régulièrement allégeance à sa majesté afin d’obtenir avantages et prébendes, des grands seigneurs (saigneurs) qui sont les véritables dirigeants du pays (Bouygues, Bololoré, Pinaud, ...) et une armée mexicaine constituée par la brigade gouvernementale et le parti présidentiel.
    Dans une société en décomposition il est sans doute inévitable que nous ayons "hérité" d’un tel monarque, mais c’est aussi une chance puisque cela ne va faire qu’accélérer le processus.



  • wuwei 14 octobre 2008 13:13

    Là dessous presque tout est dit :

    "Cet hiver, tu verras.

    Comme tous les hivers, tu verras aux jités leurs mines compassées, quand on relèvera des SDF crevés de froid.

    Tu verras leurs minauderies obscènes, dégueulasses, quand l’Afrique aura faim.

    Tu verras leurs sales petites commisérations répugnantes, aux soirs où ils compatiront, du fond du coeur, mâme Dupont, à la détresse des miséreux qui le 15 du mois recomptent leur minuscule monnaie aux caisses de chez Lidl.

    Tu verras : ils te diront que les caisses, justement, et maaaaalheureusement, sont toujours aussi vides - écoutez comment qu’elles sonnent creux, et comment que vous allez en chier.

    N’oublie pas, je te prie.

    Qu’ils auront tout de même trouvé, nonobstant ce vide abyssal, et en très peu d’heures, des centaines de milliards d’euros, pour les pansus possédants qui le 13 octobre 2008 avaient une douleur aux placements.

    N’oublie pas, je te prie.

    Que "les grands pays de l’Union européenne" ont trouvé ce jour-là : 1.700 milliards d’euros.

    Pour des "plans de sauvetage" des banques.

    1.700.

    Milliards.

    D’euros.

    16,5 fois le montant de "la dette publique globale de l’Afrique".

    23,2 fois le montant de "l’aide publique au développement des pays pauvres par les pays riches".

    212,5 fois "le budget du Fonds mondial contre les pandémies destiné à combattre le Sida, la tuberculose et le paludisme (6 millions de morts par an)".

    N’oublie pas que pour te hisser hors de ta misère : ils n’ont jamais un rond.

    Mais qu’au jour de sauver la porcherie capitaliste ?

    Mâme Dupont ?

    Les caisses ont débordé."

    Source Vive le Feu (Sébastien Fontenelle)



  • wuwei 3 octobre 2008 20:48

     "Le monde est une vaste saloperie et les gens consentent"

    C’est Rosa Luxembour qui disait ; "ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes". Alors on nous fait croire que s’agiter c’est agir, ainsi Bonzai 1er et son brassage de vent permanent et l’Illuminée du Poitou-Charentes, ses slogans à la con et son look de dame patronesse. Alors peut être que le monde est parfait tel qu’il est, puisque vulgarité, inculture et médiocrité sont tendances.


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès