• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Barcelone et le terrorisme : militarisation de la paix et élimination de (...)

Barcelone et le terrorisme : militarisation de la paix et élimination de l’ennemi et de ses alliés obscurs par ses propres armes

Le temps est en effet venu d'écarter les dirigeants politiques incapables, les pleutres, les collabos islamiques, les traîtres à leurs nationet de battre l'ennemi avec ses popres armes.

PNG Si les géographies et les cartographies réelles et imaginaires ont joué un double rôle dans la philosophie et la politique, servant à la fois de métaphore et de base fondamentale pour la pensée philosophique et l'intelligence politique du monde qui nous entoure, il se trouve que les préoccupations contemporaines urgentes qui s'imposent désormais à nous sous la forme d'attentats terroristes successifs et d'invasion migratoire majeure présentent de nouveaux problèmes et que, confrontés à l'ampleur et à la rapidité des mutations politiques, technologiques, militaires et financières planétaires dont ils n'ont su ni anticiper la survenance quand ils ne les ont pas créées, ni comprendre les signes annonciateurs et encore moins prévoir les conséquences néfastes de leurs actes, nos « dirigeants » ont à ce point brouillé les formations territoriales, linguistiques, ethniques, religieuses, sociologiques, économiques et politiques qui constituent jusqu'à ce jour les fondements de la civilisation européenne qu'ils tentent encore, faute de courage pour y faire face, de nous présenter aujourd'hui comme normal un scénario apocalyptique d'une planète dont les continents (l'Europe) et les pays comme le nôtre (la France, le Royaume-Uni, l'Espagne) devraient désormais s'accommoder sans rien dire.

 

I- Confusion intellectuelle et purée mentale

Mais il se trouve que le temps des réflexions théoriques sur les causes premières et les fondements culturels et religeux de cette tératologie criminelle que représente le terrorisme islamique et son terreau, dont il ne tiendrait qu'à nous, selon la pensée dominante, de « faire l'effort pour mieux le comprendre », en percevoir les ressorts cachés et l'admettre comme une composante désormais inéluctable de notre vie, est en réalité inacceptable tout comme le sont cette pseudo sociologie compatissante, cette Vulgate, ce politiquement correct qui nous obligeraient à accepter sans discussion possible le fait que nous serions responsables des événements dont nous sommes victimes, faute pour nous sans doute n'est-ce pas ? de ne pas avoir encore assez intériorisé l'obligation du « vivre ensemble » avec cet Autre qui nous est imposé et présenté comme le nec plus ultra d'un délire civilisationnel (cf. en ce sens l'ahurissant rapport du Conseiller d'Etat Thierry Tuot "La grande nation pour une société inclusive" : Rapport Tuot - intégration - février 2013 ou encore la non moins délirante « laïcité de compromis »...http://www.lexpress.fr/actualite/societe/rapport-sur-l-integration-vers-une-laicite-de-compromis_1307345.html) dont l'unique manifestation est désormais le terrorisme islamique sur fond de subversion migratoire elle aussi islamique.

Ce ne sont pas les invocations et le confusionnisme historique à base de ¡no pasarán ! qui mêle, comme par hasard, en réaction aux trois attentats terroristes de Barcelone (14 morts, une centaine de blessés) , dans un anachronisme surprenant Catalogne, République Espagnole et « lutte antifasciste » repris comme un mantra par la « presse française » qui se félicite à l'instar de L. Joffrin dans Libération de ce que "les populations civiles régulièrement visées par les tueurs refusent de modifier leurs habitudes sous la pression terroriste", et assure que "l'imbécile et barbare stratégie des assassins se heurte à la résilience des démocraties" (http://www.lemonde.fr/attentat-a-barcelone/article/2017/08/18/attentat-a-barcelone-no-pasaran-lance-la-presse-francaise_5173543_5173500.html), ou encore les « Solidaridad con Barcelona » affichés sur tous les panneaux lumineux du réseau autoroutier en France, qui permettront – et je pèse mes mots –, d'extraire la racine du mal.

Et voilà que, ô surprise ! - l'on découvre que l'on aurait affaire à un adversaire intelligent, figurez-vous, comme le montre sous un verbiage psychologisant un « rapport d'étude » qui insiste sur (défense de rire) « l’approche psycho-sociologique de la radicalisation ; la dimension cognitive de la radicalisation » (http://www.gip-recherche-justice.fr/publication/saisir-les-mecanismes-de-la-radicalisation-violente-pour-une-analyse-processuelle-et-biographique-des-engagements-violents/)

Point n'est besoin d'être devin pour comprendre que sans une réaction profonde et violente d'une partie de la population qui pourrait bien finir par se fâcher face à tant d'inepties et de foutaises éculées, la seule lutte « antifasciste » qui prévaut – idéologiquement pure au yeux d'une classe politique d'une veulerie insondable -, continuera d'être celle qui n'aura de cesse de refuser de voir la réalité, de « stigmatiser » par une acrobatie conceptuelle étonnante dont seuls les islamo-collabos sont capables, la seule peste qui vaille à leurs yeux, la « peste brune » (l'ennemi d'hier), tout en évitant soigneusement jusqu'à la survenance du prochain attentat de « stigmatiser » la « peste verte » du fascisme islamique, réelle, contemporaine, tangible celle-là, par les fleuves de sang qu'elle fait couler, celle de la tuerie institutionnalisée et désormais qualifiée de low cost de l'ennemi d'aujourd'hui.

L'imbécillité criminelle et sournoise des média qui fait écho à la trouille des « politiques » est à ce propos confondante avec ce florilège de mauvaise foi et d'inculture que l'on retrouve partout, dans le Midi libre, par exemple, sous les plumes de Jean-Michel Servant ("jamais depuis la Guerre civile le cri de ralliement des Républicains espagnols n'a été aussi prégnant dans l'esprit des Barcelonais"), celle de Stéphane Albouy du Parisien/Aujourd'hui en France ("Barcelone, comme Nice, Londres ou Paris, sera plus forte que l'obscurantisme et la haine"), ou encore Christophe Lucet de Sud-Ouest - on arrêtera ici ce collier de perles : "Cette nouvelle atteinte violente à leur mode de vie doit souder plus encore les Européens dans leur refus de céder à l'infâme chantage dont ils sont l'objet ». Au point où l'on en est arrivé on se demande bien par quel tour de passe-passe la responsailité de D. Trump n'a pas encore été mise en cause.

 

II- Souder plus encore les Européens dans leur refus de céder à l'infâme chantage dont ils sont l'objet ?

Il n'y a pas de « chantage » qui tienne mais bien une attitude à adopter et un seul moyen pour ce faire : cesser de tourner autour du pot comme dans les attaques à la voiture bélier menée dans une pizzeria en France (une « voiture folle », selon le langage en cours, naturellement conduite par un « déséquilibré » à l'identité systématiquement mystérieuse et aux motivations toujours incertaines, (un mort et sept blessés) , au couteau à Turku, en Finlande (deux morts et six blessés), ou encore à Sourgout en Sibérie (huit blessés), qui sont bel et bien des actes criminels terroristes (http://www.lci.fr/international/en-finlande-l-attaque-au-couteau-desormais-consideree-comme-terroriste-2061751.html et https://www.youtube.com/watch?v=4oPoTWswkWw).

« Cesser de tourner autour du pot », appeler les gens et leurs actes par leurs noms, voir la réalité des faits, désigner et nommer clairement l'ennemi, se battre dans la guerre qui nous est déclarée et la gagner, tel est le programme.

Il s'avère fort heureusement que nous disposons face au terrorisme islamique, à ses théoriciens, ses acteurs, ses zélateurs, ses soutiens, ses complices, à l'extérieur comme à l'intérieur du territoire français, d'un avantage incomparable qui tient au fait que nous avons depuis longemps théorisé la question, que nous en connaissons et maîtrisons parfaitement toutes les composantes au point qu'il ne suffirait plus que d'une volonté – une prise de décision politique pour dire les choses clairement - pour résoudre le problème une bonne fois pour toutes.

Nous sommes en guerre et il est incompréhensible que puissent se succéder à un rythme et une intensité croissants sans que nous réagissions d'une autre manière que par des déclarations lénifiantes et des dépôts de chandelles, bouquets de fleurs et peluches à ces séries d'attentats sans que soient enfin prises les décisions qui s'imposent pour protéger les populations civiles.

Nous disposons en effet d'outils conceptuels et matériels particulièrement opérationnels et redoutables dans leur efficacité qui nous permettraient aujourd'hui, pour peu que nous les utilisions, d'anéantir de manière irréversible et spectaculaire l'ennemi sur son propre terrain en usant du même moyen que lui : la taqiyya ou art de la dissimulation.

On lira ainsi à ce proos avec intérêt l'article qui suit en annexe, toujours d'actualité, rédigé par le philosophe Iranien Reza Negarestani, et qui explique comment avec La Militarisation de la Paix, de quelle façon – et c'est là une interprétation que je fais mienne - la simple existence du civil devient arme à la fois contre lui-même et contre l’immunité entière du système dont il fait partie et qui le protège.

 

III- Retourner sa méthode contre l'ennemi

« Cet essai, comme l'explique l'auteur, explore la montée d'une nouvelle vague de terrorisme qui exploite sa propre dissolution, faisant une arme de la doctrine (dite de) laTaqiyya ou de la (dis)simulation stratégique, démantelant l'aspect théâtral du champ de bataille et sélectionnant les civils comme cibles primaires et « champs de bataille moléculaires » . Cette tendance menace non seulement la survie civile mondiale, mais l'horizon même de la survie ou de la vie (en son sens le plus bas et abstrait) en général. Cela fait de la survie un domaine d'exploitation pour le terrorisme extrémiste . »

Le manifeste d'AbduSalam Faraj, Jihad : l’Obligation Absente – dans lequel la pragmatique politique malveillante et la perversion tactique sont posées soigneusement dans un contexte de justification évangélique et d’apologétique théo-tyrannique – est une étude de ce mode de combat : la Guerre Blanche ou la militarisation de la paix, dont le moteur principal est un hypercamouflage agressif.

Le but de l’hypercamouflage est en effet de poursuivre - de la manière la plus discrète qui soit – combat et survie aux côtés de l’ennemi (nous, en l'occurence). Ami en surface, l'ennemi islamique est pourtant invariablement ennemi parmi ses ennemis ; on assiste à l’apparition d’un nouveau type d’adversaire qui agit en sous-main.

Tous les attentats terroristes commis en France comme en Europe nous confirment chaque jour l'ampleur de la démonstration : l'ennemi agit en se dissimulant.

 

Il nous appartient donc désormais de retourner contre lui l'arme qu'utilise cet ennemi et de lui montrer que nous sommes meilleurs caméléons que lui, adoptant sur notre propre terrain et avec notre technologie et nos renseignements humains tout ce qui peut nous permettre de l'isoler de son biotope et de détruire la nécrocratie qu'il tente de mettre en place. Une fois repéré il doit alors être éliminé sans éta d'âme.

Comme l'explique le Dr Koch (le célèbre médecin bactériologiste allemand qui découvrit les bacilles de la tuberculose et du choléra), cité par l'auteur, « Dans le passé, on a pris une attitude plus défensive » écrit Koch qui se réfère à la théorie des miasmes. « Nous avons maintenant quittés ce point de vue défensif et sommes passés à la compréhension de l’ offensive ... Nous devons être préparés, d’abord, à détecter facilement et avec certitude le matériau infectieux, et ensuite, à le détruire. » ( Koch,1903,8, 10). Pour Koch, mener l’offensive revient à rechercher activement les parasites non seulement chez ceux qui sont visiblement malades mais aussi chez ceux qui peuvent être « suspectés » de les abriter (die Verdächtigen) et ceux qui sont « apparemment en bonne santé ».

(Cf. OTIS, L. (1999) Membranes : Metaphors of invasion in Nineteenth-Century Literature, Science and Politics , The Johns Hopkins University Press, pp. 34-35. ).

Les fruits pourris contaminent le reste des fruits sains qui sont dans le panier. L'inverse ne s'est jamais vu. Pour se prémunir de la moniliose il convient donc d'ôter les fruits qui présentent les premiers symptômes de pourriture.

Il faut en effet comprendre que toute machine de guerre ou ligne tactique occupe donc une niche (que ce soit en temps de guerre ou de paix), un espace où elle peut se déplacer, se nourrir et fonctionner ; elle n’est pas seulement définie par les propriétés distinctives d’une ligne tactique ou d’une machine de guerre, mais aussi par ses ennemis, la dynamique incompatible des autres lignes tactiques,les différents types de prédateurs, l’exposition aux facteurs environnementaux, ses zones de contact par lesquelles il reçoit les données de l’environnement, les types de données reçues, et sa proximité à ce qu’il pourchasse ou explore (il existe une incompréhension répandue qui attribue une frontière solide ou friable aux niches ; mais les niches se forment partout où une entité ménage une partie de son environnement et y survit et fonctionne).

 

Or il se trouve que nos services spéciaux, services de renseignement, informateurs, policiers, militaires, savent parfaitement de quoi il retourne. Ils connaissent bien le matériau infectieux, les parasites, les niches ennemies (un ennemi tant extérieur qu'intérieur), les menaces et leur nature, identifient les auteurs avérés et potentiels, leurs sources de financement, leurs procédés opérationnels, leurs réseaux, leurs contacts, leurs objectifs, et recoupent d'autres sources de renseignement.

 

IV- Compter nos vrais alliés et éliminer les agents obscurs

Nos services mais aussi une majeure partie de la population française qui aiment la France et ont à coeur de la défendre, savent et sentent ce que représente la communauté nationale autour et dans la Nation, savent parfaitement qui est qui et qui fait quoi contre la France, qui la menace et qui l'attaque, qui joue un rôle de « cinquième colonne. » (cf. en ce sens https://www.dreuz.info/2017/05/17/sylvie-goulard-ministre-des-armees-je-ne-me-sens-pas-francaise/)

Ils ont aussi parfaitement identifié ceux qui parmi nos dirigeants ou nos autorités ne font pas ce qu'ils devraient faire pour défendre notre pays et ne pas jouer contre ses intérêts en « passant à l'ennemi » par faiblesse, pusillanimité, clientélisme, sympathie, empathie, idéologie, conviction, ou tous ces élements conjoints.

Ils savent donc comment agir dans l'ombre pour éliminer préventivement, de manière précise et ciblée, discrètement, sur le territoire mais aussi ailleurs, tout ce qui travaille et collabore déjà à une œuvre de mort, pourra et pourrait un jour être conduit à agir au grand jour contre nos propres intérêts, nos propres populations et ce que nous représentons à leurs yeux.

La conclusion s'infère d'elle-même : si l'on peut et l'on doit éliminer les métastases du cancer que représentent désormais le terrorisme islamique et ses complices comme ses sympathisants, ses soutiens actifs et passifs, il est impératif de traiter la tumeur à l'origine et non de traiter lesdites métastases avec du sirop pour la toux, et c'est à ce moment là que l'on pourra enfin s'exclamer, avec justesse cette fois-ci, au vu du résultat obtenu, non plus ¡No pasarán !, mais plutôt : « ils ne sont pas passés ».

 

Comment en effet penser que nous ne puissions pas, après avoir éliminé avec succès les formes de totalitarisme qui ont meurtri le XXè siècle, éliminer le totalitarisme islamique et sa manifestation terroriste qui empoisonne cette première partie du XXIè siècle ? On ne capitule pas. On ne se soumet pas. On ne collabore pas. On se bat.

 

 

Notes et sources :

Comme l'explique son traducteur, Thomas Duzer, l'article de R. Negarestani précité, dont on trouvera la traduction en langue française ci-après, a paru initialement en langue anglaise dans Robin Mackay, ed.Collapse : Philosophical research and development. Vol. 1.Oxford : Urbanomic, 2006. ISBN-10 0-9553087-0-4. Pp. Iv + 288.

http://anaximandrake.blogspirit.com/list/traductions/Negarestani_Militarisation_de_la_Paix.pdf

Robin Mackay, ed.Collapse : Philosophical research and development. Vol. 1.Oxford : Urbanomic, 2006. ISBN-10 0-9553087-0-4. Pp. Iv + 288.

 

« This essay explores the rise of a new wave of terrorism which exploits its own dissolution, making a weapon of the doctrine of Taqiyya or strategic (dis)simulation, dismantling the theatrical aspect of the battlefield and selecting civilians as primary targets and ‘molecular battlefields’.This tendency threatens not only global civilian survival but the very horizon of survival or living (in its most basic, abstract sense) in general. It makes survival itself a field of exploitation for extremist terrorism… »

 

http://www.nuestra-guerra.com/2012/05/no-pasaran.html

Enoch Powell et le discours des Fleuves de Sang. https://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_des_fleuves_de_sang
 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 21 août 2017 08:54

    Faudrait déjà que toutes les nations qui sont en but au terrorisme fassent alliance, le combattent ,échangent les infos , sans l’hypocrisie actuelle .
    Car nous ne savons toujours pas qui finance véritablement , qui manipule ces réseaux .
    Apparemment certains individus sont comme des « poissons dans l’eau » au sein des populations pour préparer tout type d’attentats .
    Il faudrait un consensus , des moyens et une volonté supranationale pour éradiquer le terrorisme .
    Demander des comptes à certains états du MO qui soutiennent ce terrorisme .
    Détruire certains états : l’Irak, la Libye, la Syrie , attaquer l’Afghanistan , le Pakistan , etc,  ne semble pas avoir été la meilleure idée .
    Pétrole et islamisme radical sont apparemment liés .
    Et des monarchies à petro$ semblent largement impliquées .
    Bref pas simple .
    En attendant les chaos territoriaux, terroristes , financiers et celui induit par le chômage de masse(et ses conséquences) liés à la « globalisation »semblent s’interpénétrer .
    Et agir dans le même sens de la destruction de nos sociétés .
    Pour le reste je ne suis qu’un quidam qui ne possède aucun pouvoir .
    Celui de voter tous les 5 ans pour des dirigeants et parlementaires nationaux .
    Donc un observateur ahuri et consterné par ce qui se passe aujourd’hui .


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 13:42

      )@chantecler
      Bonjour et merci pour votre commentaire et la justesse de vos propos.

      Vous écrivez, je vous cite, que :"...nous ne savons toujours pas qui finance véritablement , qui manipule ces réseaux .
      Apparemment certains individus sont comme des « poissons dans l’eau » au sein des populations pour préparer tout type d’attentats .
      Il faudrait un consensus , des moyens et une volonté supranationale pour éradiquer le terrorisme
      ."

      Permettez-moi de vous rassurer sur ces points que vous évoquez.

      Nous savons parfaitement et depuis très longtemps qui fait quoi,qui finance qui et pour quel but, quel objectif, ceci tant au plan international (http://scoopempire.com/isiss-magazine-dabiq-shockingly-legit/) - (https://clarionproject.org/islamic-state-isis-isil-propaganda-magazine-dabiq-50/)
      que national.

      Quant au consensus , aux moyens et à la volonté supranationale pour éradiquer le terrorisme, vous avez amplement raison, mais il me semble qu’une volonté nationale réellement affichée serait déjà très efficace et trouverait immédiatement les relais et appuis nécessaires pour renverser la vapeur, et je puis vous assurer - comme je l’écris et le redis ici -, que personnellement, si j’étais ministre de l’Intérieur, j’agirais efficacement et sans état d’âme.

      Bien à vous

      Renaud Bouchard


    • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 14:35

      @chantecler
      « que toutes les nations qui sont en but au terrorisme fassent alliance »


      Vous aurait il échappé que toutes les nations un poil importante manipulent des groupes « terroristes » pour ses intérêts.
      USA bien sûr mais aussi Russie Iran Israël Turquie Pakistan...France. 
      Comprendre cela rend risible votre proposition.


    • lisca lisca 21 août 2017 09:16

      "Comment en effet penser que nous ne puissions pas, après avoir éliminé avec succès les formes de totalitarisme qui ont meurtri le XXe siècle, éliminer le totalitarisme...« 
      Nous n’avons pas éliminé le totalitarisme issu du vingtième siècle (ou de la Terreur française).
      Il s’est déployé et montré sans fard avec l’URSS, s’est adapté en UE, en mondialisme esclavagiste... Il a intégré le totalitarisme islamique, dans la mesure où la mentalité dite islamique s’oppose fortement à la civilisation européenne (historiquement chrétienne), fondée (dans l’idéal qu’elle se fixe) sur le mérite individuel et les principes organisationnels de coopération entre pairs, bienveillance des responsables, subsidiarité, discipline, recherche de la beauté sous toutes ses formes, protection armée vigilante, initiative entrepreneuriale, refus et stigmatisation de l’esclavage, pardon des offenses (qui permet d’arrêter des guerres sempiternelles) charité (humanitarisme) bien ordonnée (envers les faibles sociaux) honneur (qui réagit aux attaques).
      Quant à la taqqiya que nous pourrions utiliser aussi, c’est déjà le cas. Les services secrets mènent des opérations secrètes avec morts et blessés pour éliminer des agents considérés dangereux.
      Le problème, c’est la malveillance des gens aux commandes (qui s’auto-qualifient d’ »élites« ).
      Et cette malveillance n’est pas européenne. Elle provient d’autres traditions, orientales, qui paraissent plus proches de l’islam que du christianisme. Ou elle provient tout simplement de la médiocrité, de l’inculture et de l’envie (jalousie). Ces élites qui n’en sont pas, loin de là, détestent et/ou méprisent profondément la tradition européenne depuis longtemps ou depuis toujours. Elles ont toujours peur pour leur place parce qu’elles ne sont pas à la hauteur. Voir Obono, Kheder, gratifiées du grade de »député". Hollande, ex-président, Haziza, journaliste, Angot, intello, etc. L’oligarchie visible est nulle. Derrière elle se cachent des gens plus intelligents qui pratiquent de fait la taqqiya. Mais contre les Européens.
      Des dirigeants et voteurs de lois malveillants ou/et incapables vont faire en sorte d’éliminer les gens de valeur, les vrais combattants plutôt que l’ennemi.
      Voilà le problème.
      Merci, très bon article très bien écrit et développé.
      Oui il faut faire quelque chose. Merci de nous parler d’honneur, à votre façon. Déposer des nounours ! Il faut se battre, en effet.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 13:21

        @lisca
        Bonjour et merci pour votre commentaire auquel je répond ci-après entre //

        « Le problème, écrivez-vous,c’est la malveillance des gens aux commandes (qui s’auto-qualifient d’  »élites" ).

        Et cette malveillance n’est pas européenne. // Elle l’est aussi.

        Elle provient d’autres traditions, orientales, qui paraissent plus proches de l’islam que du christianisme.
        Ou elle provient tout simplement de la médiocrité, de l’inculture et de l’envie (jalousie). Ces élites qui n’en sont pas, loin de là, détestent et/ou méprisent profondément la tradition européenne depuis longtemps ou depuis toujours. //Effectivement.

        Elles ont toujours peur pour leur place parce qu’elles ne sont pas à la hauteur. Voir Obono, Kheder, élues « députés ». Hollande, ex-président, Haziza, journaliste, Angot, intello, etc. L’oligarchie visible est nulle. Derrière elle se cachent des gens plus intelligents qui pratiquent de fait la taqqiya. Mais contre les Européens.// Effctivement.

        Des dirigeants et voteurs de lois malveillants ou/et incapables vont faire en sorte d’éliminer les gens de valeur, les vrais combattants plutôt que l’ennemi.

        Voilà le problème.
        Merci, très bon article très bien écrit et développé.
        Oui il faut faire quelque chose. Merci de nous parler d’honneur, à votre façon. Déposer des nounours ! Il faut se battre, en effet."

        Message reçu et mis en pratique.

        Bien à vous, RB


      • chantecler chantecler 21 août 2017 14:56

        @Renaud Bouchard
        "Des dirigeants et voteurs de lois malveillants ou/et incapables vont faire en sorte d’éliminer les gens de valeur, les vrais combattants plutôt que l’ennemi."
        Effectivement !
        Qui a tué Massoud ?
        Cdt.



      • kalachnikov kalachnikov 21 août 2017 23:03

        @ chantecler

        Mais justement Massoud était quelqu’un de très pieux. Un Musulman sorti de ce méchant Islam et fan de ce foutu Coran qui donne la lèpre rien que quand tu l’évoques. Massoud était le commandant du Front Uni Islamique pour le Salut de l’Afghanistan et chef de l’Armée Islamique. Mais quand t’entends les benêts racistes qui traînent sur agoravox, le brave Massoud n’y entendait rien, évidemment.


      • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 10:17
        Il faut combattre le terrorisme.
        Nos dirigeants ne le font pas

        Tous çà pour ça...
        Idées bateaux et poncifs sans la moindre proposition concrète...

        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 13:43

          @Pere Plexe
          Vous devriez me relire plus attentivement...
          RB


        • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 14:09

          @Renaud Bouchard
          J’ai loupé vos propositions concrètes ?


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 15:35


          @Pere Plexe
          Je réponds votre question : « J’ai loupé vos propositions concrètes ? »

          Très exactement.
          Les voici en détail, telles que déjà exposées ici le mardi 17 novembre 2015.
          Elles ont été réactualisées depuis.

          État d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du boca
          l

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etat-d-urgence-le-double-ennemi-174187

          Il ne vous aura pas échappé que les événements se sont succédé tout comme les gouvernements, les uns continuant leur œuvre criminelle et mortelle et les autres évitant soigneusement de traiter le mal à la racine.

          Bien à vous, Renaud Bouchard


        • covadonga*722 covadonga*722 21 août 2017 11:34

           la ou il n’y a pas d’islam il n’y a pas d’islamiste !



          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 12:30

            @covadonga*722
            Bonjour Covadonga.

            « Là où il n’y pas d’islam il n’y a pas d’islamistes. »
            Effectivement.
            Certains l’ont compris, comme en Birmanie, où la menace islamique et musulmane a suscité une réaction préventive des Bouddhistes contre les Rohingas :
            http://www.worldaffairsjournal.org/article/terror-burma-buddhists-vs-muslims

            L’Inde, plus « discrète », mais qui est aussi une puissance musulmane (comme elle se plaît à le rappeler avec raison à ses turbulents voisins du Pakistan (197 millions d’habitants à majorité Chiite- République Islamique du Pākistān,
            Islāmī Jumhūrīyah Pākistān, اسلامی جمہوریۂ پاکستان
            - et du Bangladesh (125 millions de musulmans pour une population de 168 million d’habitants), a pour elle l’avantage de l’hindouisme (79,8 %) contre l’islam (14,2 %, soit 138 millions de musulmans), connaît des problèmes sérieux avec l’islam, mais à un degré moindre que ses voisins précités ou que l’Indonésie, les Philippines, pays où le fondamentalisme musulman gagne du terrain dans cette partie du monde, et avec lui une dérive djihadiste de plus en plus inquiétante.

            Longtemps terre d’islam tolérante à la multitude de minorités ethniques et religieuses qui la caractérise, l’Asie du Sud-Est est, chaque jour davantage, en proie à l’islamisme et à sa ­dérive naturelle et violente qu’est le djihadisme. Tout se passe comme si, au fur et à mesure qu’elle perd du terrain au Moyen-Orient, en Syrie et en Irak, une organisation telle que l’Etat islamique (EI) faisait des adeptes en Asie du Sud-Est.

            C’est une évolution qui inquiète tous les pays de la région. Un peu partout, le fondamentalisme musulman progresse, dans sa version wahhabite, importée d’Arabie saoudite, notamment. Mais chacun connaît ce lien de causalité quasi direct : l’islamisme est la base idéologique du djihadisme. Le fondamentalisme musulman précède le djihadisme, il en est le terreau fertile : sa rhétorique nourrit la violence djihadiste.

            La crainte est de voir s’implanter une base djihadiste – comme à Rakka en Syrie ou à Mossoul en Irak – servant à la préparation d’attentats

            D’où une inquiétude quasi générale que reflétaient les propos des ministres de la défense d’Asie du Sud-Est, réunis en juin à Singapour. La montée de l’islamisme est « la menace sécuritaire la plus importante » dans la région, déclarait le ministre de la défense singapourien, Ng Eng Hen. A l’heure où il parlait, l’armée philippine avait toutes les peines du monde à venir à bout du puissant groupe djihadiste, directement inspiré de l’EI, qui s’était emparé d’une partie de la ville de Marawi, sur l’Île de Mindanao.

            Elle n’a pas encore neutralisé tout à fait ce groupe d’hommes bien entraînés, bien armés et comptant nombre d’étrangers – alliance inédite dans cette région de djihadistes venus d’ailleurs et d’islamistes locaux. Dans toute l’Asie du Sud-Est, la crainte est de voir s’implanter une base djihadiste – comme à Rakka en Syrie ou à Mossoul en Irak – servant à la préparation d’attentats et autres opérations violentes.

            L’enjeu indonésien

            L’Indonésie a connu le terrorisme islamiste dans les années qui ont immédiatement suivi les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Mais elle est maintenant le théâtre d’une évolution politico-religieuse lourde de dangers à venir. La troisième plus grande démocratie du monde – 255 millions d’habitants, dont 87 % de musulmans – connaît une montée en force de l’islamisme.

            Depuis des siècles, elle pratique un islam tolérant, mâtiné de coutumes locales, respectueux de toutes les minorités religieuses. Aujourd’hui, les mouvements fondamentalistes progressent. En témoigne la récente condamnation à deux ans de prison pour blasphème de l’ancien gouverneur de la région de ­Djakarta, Basuki Purnama, un protestant d’origine chinoise, qui avait osé citer une sourate du Coran.

            Lire aussi :   Indonésie : menaces sur l’islam tempéré de l’archipel

            En un sens, les autorités centrales portent une part de responsabilité dans l’éruption fondamentaliste actuelle dans le pays. En 2001, elles ont autorisé la ­pratique de la charia – la loi islamique – dans la province d’Aceh. C’était un ­premier accroc à une tradition indonésienne d’aimable libéralisme religieux. Depuis, le wahhabisme a gagné d’autres régions d’Indonésie, à mesure que les universités du Golfe forment (ou plutôt « déforment ») des milliers de jeunes Indonésiens.

            Heureusement, une majorité d’Indonésiens résiste. De grandes associations de musulmans modérés se battent avec détermination contre la poussée islamiste. Une partie déterminante se joue ainsi dans le plus grand pays musulman du monde. Il faut la suivre de près. Parce que l’Europe ne sait que trop que le djihadisme n’a pas de frontières.

            Source http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/07/22/le-poison-islamiste-en-asie-du-sud-est_5163797_3232.html

            Renaud Bouchard


          • Lugsama Lugsama 21 août 2017 14:06

            @covadonga*722

            Vous préconisez quoi, de mettre tous les musulmans dans des chambres a gaz pour éliminer les djihadistes ?


          • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 14:07

            @covadonga*722
            C’est aussi profond qu’une réflexion de Britney...

            La peine de mort est efficace.A condition de l’appliquer de façon préventive...
            Certains ont théoriser le principe à une autre religion.



          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 15:45

            @Lugsama
            Je réponds votre question à laquelle j’ai déjà commencé de répondre en détail avec des préconisations telles que déjà exposées ici le mardi 17 novembre 2015, réactualisées depuis.


            État d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du boca
            l

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etat-d-urgence-le-double-ennemi-174187

            Il ne vous aura pas échappé que les événements se sont succédé tout comme les gouvernements, les uns continuant leur œuvre criminelle et mortelle et les autres évitant soigneusement de traiter le mal à la racine tandis que toute une population de pleutres, de lâches et d’abrutis qui sont incapables de se battre et acceptent de se faire tuer continue de clamer que leurs tueurs « n’auront pas leur haine ».Message incompris. QRN (quotient de réception nul, comme disent les radioamateurs).

            Bien à vous, Renaud Bouchard


          • Lugsama Lugsama 21 août 2017 15:51

            @Renaud Bouchard

            Non mais j’ai pas envie de lire vos pavés, merci de me donner une réponse clair, c’est bien gentils de dire que les gouvernements tourne autour du pot si vous êtes incapable de de répondre à une question simple. Votre solution c’est quoi ?

          • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 16:18

            @Lugsama
            Yaka !


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 16:19

            @Lugsama
            Je réponds votre question.

            État d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du bocal

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etat-d-urgence-le-double-ennemi-174187

            Il ne vous aura pas échappé que les événements se sont succédé tout comme les gouvernements, les uns continuant leur œuvre criminelle et mortelle et les autres évitant soigneusement de traiter le mal à la racine.

            Bien à vous, Renaud Bouchard


          • Lugsama Lugsama 21 août 2017 16:39

            @Renaud Bouchard

            Non vous ne répondez pas, c’est assez amusant et pathétique, vous continuez à « tourner autour du pot » comme vous semblez le dénoncer. Donc je répète ma question, quel est votre solution concretement ?

            Et merci de m’éviter votre copier-coller ou un lien vers un pavé antérieur, je demande juste une réponse simple et concrête.

            J’ai un peu l’impression d’être en face de quelqu’un qui n’assume pas ses idées et reproche aux gouvernements ses propre turpitudes.. 

          • covadonga*722 covadonga*722 21 août 2017 18:48

            @Lugsama
            je n’ai aucune prétention a expliquer aux musulmans qui vivent dans leurs pays comment ils doivent vivre leur foi .Je n’ai aucune objection a ce qu’en terre d’islam il soit la loi ,ça les regardent.

            Mais ici sur le sol que l’histoire et la nature a imparti aux miens j’entend que cela soit mes référents et ceux de mes pères qui priment.
            Pour les musulmans vivant en Europe et qui manifestement souffrent dans cette géhenne raciste , je préconise qu’on les aides a se conformer a un commandement de leur prophète en facilitant leur 
            hijra .
            Et si je devais exercer de la violence elle serait réservée aux élites nous ayant mis dans une situation de quasi guerre civile.Et a l’intelligentsia française qui avec une constance remarquable a toujours choisie les déviances idéologiques ou les crapuleries sectaires exotique au détriment de la souche de ce sol.Je vous concède que pour certain d’entre eux je considére que 4 murs c’est encore trois de trop !

          • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 20:28

            @covadonga*722
            Mais ici sur le sol que l’histoire a fait République laïque de France j’entend que cela soient nos lois qui garantissent la liberté de culte qui s’appliquent.


            Et que les petits putschistes qui prétendent dire le droit ou quel citoyen seraient « compatible » soient fermement ramener à la raison.
            C’est un comble que des types qui ne reconnaissent pas les lois de la France, sa constitution, son histoire, des gens qui sont donc « incompatibles » à nos valeurs prétendent dire qui serait « compatible » !

          • covadonga*722 covadonga*722 21 août 2017 20:37

            @Pere Plexe
            bof arguties , et je n’ai pas vos compétences pour discuter du sexe des anges.C’est donc ailleurs que sur les foras et avec d’autres « compétences » que le débat sera tranché.Vous voudrez bien reconnaître qu’ici depuis 2008 je n’ai jamais prétendu croire a votre démocratie ainsi que ses discours lénifiants . 


            soient fermement ramener à la raison ,

            c’est bien une des rares fois ou je suis d’accords , hé hé 

          • OMAR 21 août 2017 23:21

            Omar9

            Le @cave : la ou il n’y a pas d’islam il n’y a pas d’islamiste !
            .
            Et là où il y a le @cave, il y a tautologie...
            .
            D’après R. Bouchard, alias Lapalisse....


          • Pere Plexe Pere Plexe 22 août 2017 09:38

            @covadonga*722
            Merci de confirmer mon propos.

            Vous ne vous reconnaissez pas dans les valeurs de notre pays.
            Mais reprochez à d’autres de ne pas y adhérer...

            C’est donc ailleurs que sur les foras et avec d’autres « compétences » que le débat sera tranché
            encore une fois vous adoptez les méthodes, au moins dans le discours, que les terroristes...

          • mursili mursili 22 août 2017 10:37

            @Renaud Bouchard

            Certains l’ont compris, comme en Birmanie, où la menace islamique et musulmane a suscité une réaction préventive des Bouddhistes contre les Rohingas

            La réaction préventive en question a un nom : nettoyage éthnique. C’est cela que vous préconisez pour notre belle Europe si respectueuse des droits de l’homme ? Inquiétant...

            Les Rohingyas sont certes musulmans, mais ils ont aussi le tort de constituer une minorité éthnique en Birmanie. Renseignez-vous, je ne crois pas que vous puissiez approuver les persécutions dont ils font l’objet dans ce pays depuis des décennies.


          • covadonga*722 covadonga*722 22 août 2017 12:01

            @Pere Plexe
            heu moi juste je ne me sent aucun gout pour tendre le cou tel un mouton , et comme vous et vos pareils persistez a faire entrer de plus en plus de loups .

            Et si d’aventure vous vous rendiez dans un stand de tir , vous découvririez que la population
            de pratiquant a bien changée plus 30%de nouveaux inscrits et qui n’entre pas dans votre vision du « faf » juste des gens qui ont ouvert les yeux lu les forum et compris que c’est ailleurs que cela ce régleras.
            Les gens comme vous sont les initiateurs des futurs Alep et je réitère je souhaites que des comptes 
            leur soit demandés 

          • Sozenz 21 août 2017 11:36

            analyser les typtiques de l aéroport de denver .
            c est très instructif .



            • Lugsama Lugsama 21 août 2017 15:54

              @Renaud Bouchard

              Des interprétations de symboles comme tous les complotistes de bas étages. Certains voient ce au’ils ont envie de voir..

            • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 20:31

              @Sozenz

              Là on approche le grand complot...

              mais j’ai loupé des episodes ou quoi ?
              avant c’est les juifs qui étaient suspect de ça.
              Pas les musulmans

            • Sozenz 21 août 2017 20:55

              @Pere Plexe
              il vous arrive quoi ?
              si vous avez loupé un episode , alors là , mois aussi ...
              nous naviguons en pleine 4 eme dimension


            • Crab2 21 août 2017 11:58

              Oui, ces islamistes avant de se radicaliser étaient bien intégrés - «  vivaient plutôt bien », et pourtant...

              Suites  :

              https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/radicalises-en-2017.html


              • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 2017 12:29

                @Crab2
                Tout à fait d’accord avec vous c’est éducation islamique des tout petits au départ ils se démarquent des non musulmans (le cochon, les femmes) comment voulez vous qu’il ai une once d’intégration c’est pas possible.
                Oui on la vu la maman du terroriste au Maroc qui ne comprend pas pourquoi son fils en ai arrivé là , c’est vraiment des crétins surtout les mères et vu comme elles sont considéré dans le coran .

                Le prophète Mohamed à été aux paradis et il a vu que la majorité étaient des pauvres et il a été en enfer et il a vu que la majorité qui peuplent l’enfer étaient des femmes !


              • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 2017 12:16

                Bonjour, idée concrète il faut mettre tous les musulmans au pied du mur et c’est eux qui devront séparer le bon grain de l’ivraie.
                Et c’est vrai il y a de la part des musulmans dit « modéré » une certaine complicité qui ne dit mot y consent allégrement , je lai vu de mes propre yeux .
                Pour le musulman dénoncer l’extrémiste musulman ça fait « balance » donc il dit rien sauf qu’il est bien conscient qu’il est entrain de creuser sa tombe , il suffit de voir la nana d’origine algérienne qui dénonce au Québec l’islamisation de la société canadienne les insultes qu’elle reçois des algériens sur you tube .
                Les insultes sont toujours les même dans le vocabulaire algérien -(sioniste, harki, batard, nike ta...)-il ne change pas ils ne connaissent que les insultes,la consanguinité fait beaucoup de dégât.

                Et je parle même pas de l’antisémitisme très virulent chez eux , mais quand on leur dit qu’il y a eu que 3 prix Nobel chez le milliard de musulmans et 300 chez les 15 millions de juif là ils ne disent plus rien du tout , et ils ne remettent jamais en cause la religion islamique .
                les séismes c’est la faute des femmes qu’ils disent c’est dire ou l’idéologie islamique arrive en de telle abrutissement !


                • Lugsama Lugsama 21 août 2017 14:10

                  @blablablietblabla

                  Et pareil avec les catholiques qui semblent bien passible avec la pédophilie, c’est vrai on a jamais vu de manifestations contre, donc ils consentent, c’est tellement « évident ».


                • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 2017 14:38

                  @Lugsama, votre poste est nul , c’est de terrorisme qu’il s’agit , on, sait que vous êtes musulman . Se remettre en question avec un esprit critique sur votre religion c’est pas votre point fort je vois, vu votre historique , vous défendez l’ indéfendable alors siouplait arretez avec vos poncifs sur la pédophilie on voit que vous y connaissez vu que Mohamed était un pédophile patenté voir gay  d’après les hadits !


                • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 15:55

                  @blablablietblabla
                  Bien envoyé Ne perdez pas de temps avec cet intervenant. Le monde de Lugsama s’écroule tout comme ses certitudes et il fait semblant de ne pas le comprendre.

                  Le jour où, attendant son autobus ou bien attablé à un restaurant, il se réveillera à l’hôpital handicapé à vie après avoir été victime d’une « voiture folle » qui passait par là et qui aura écrasé ses proches, sa femme, ses enfants, il comprendra peut-être ce dont nous parlons.

                  Bien à vous, Renaud Bouchard


                • Lugsama Lugsama 21 août 2017 16:01

                  @blablablietblabla

                  « On sait » Vous ne savez rien et vociférez comme tous les ignares. Je ne suis pas plus musulmans que je suis payés par la CIA ou les reptiliens, et dire que « Mohamed » (lol) était un pédophile patenté montre bien vos « connaissances » sur le sujet.

                  Oui mon poste est nul puisqu’il n’était qu’un mirroir du votre. Au moins réaliserez vous peut être la bétise de vos propos.

                • Lugsama Lugsama 21 août 2017 16:02

                  @Renaud Bouchard

                  Les singes aussi savent prendre la posture du sâge, procédé éculé.

                • stef 21 août 2017 12:34

                  Très bon article qui traduit la triste réalité. Face à une telle mollesse de notre part , qu’adviendra-t-il ?


                  Aujourd’hui même , une voiture vient de foncer sur 2 abribus à Marseille 

                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 13:03

                    @stef
                    Bonjour Stef et merci pour votre commentaire et cette information dont le compte-rendu qu’en donne la dépêche qui suit est en tous points conforme au déni habituel.

                    Vous noterez que c’est "Le fourgon qui a tué une femme et en a blessé une autre gravement", mais pas son conducteur, comme à Nice,Londres ou Barcelone, d’ailleurs.

                    De même que ce sont les poignards,les couteaux et les haches qui tuent, pas ceux qui s’en servent.

                    Vous remarquerez encore que l’auteur de la dépêche indique aux abrutis que nous sommes que Selon la justice, « aucun élément » ne permet « de qualifier cet acte d’acte terroriste ».

                    Ouf ! On respire ! A la différence de la malheureuse victime dont on dira qu’elle était sans doute au mauvais endroit et au mauvais moment comme les morts écrasés (pardon, « renversés ») sur les Ramblas ou les clients de la pizzeria.

                    La déclaration du procureur à propos du conducteur dont l’identité est mystérieuse mérite d’être lue :

                    Le procureur de la République de Marseille a précisé, ce midi, qu’« aucun élément » ne permet « de qualifier cet acte d’acte terroriste ». « On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l’on s’oriente plutôt vers cette piste », a-t-il ajouté."

                    Texte :

                    A Marseille, un véhicule fonce sur deux Abribus, la « piste psychiatrique » privilégiée

                    "Le fourgon a tué une femme et en a blessé une autre gravement. Selon la justice, « aucun élément » ne permet « de qualifier cet acte d’acte terroriste ».

                    Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 21.08.2017 à 11h38 • Mis à jour le 21.08.2017 à 12h3

                    Un véhicule a fauché, lundi 21 août, entre 8 h 30 et 9 h 30, des piétons près de deux Abribus à Marseille, causant la mort d’au moins une personne et en blessant une autre, a annoncé la police nationale.

                    Le véhicule a d’abord foncé sur un arrêt d’autobus, situé dans le 13e arrondissement, faisant une blessée grave, a fait savoir une source policière auprès de l’Agence France-Presse. Il a ensuite percuté un autre Abribus dans le 11e, tuant une femme, a ajouté cette source policière.

                    Selon le journal La Provence, les faits se sont déroulés dans le quartier de la Croix-Rouge, situé dans le 13e, puis à La Valentine, dans le 11e.

                    Le procureur de la République de Marseille a précisé, ce midi, qu’« aucun élément » ne permet « de qualifier cet acte d’acte terroriste ». « On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l’on s’oriente plutôt vers cette piste », a-t-il ajouté."

                    La machine à décerveler tourne à plein. Attention au surrégime...

                    Renaud Bouchard


                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 13:06

                    @Stef et aux lecteurs :
                    Suite et source :

                    http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/08/21/marseille-un-vehicule-fonce-sur-deux-abribus-au-moins-un-mort_5174639_3224.html

                    A Marseille, un véhicule fonce sur deux Abribus, la « piste psychiatrique » privilégiée

                    Le fourgon a tué une femme et en a blessé une autre gravement. Selon la justice, « aucun élément » ne permet « de qualifier cet acte d’acte terroriste ».


                  • Lugsama Lugsama 21 août 2017 14:08

                    @Renaud Bouchard

                    Vous avez de meilleurs sources que les enquêteurs, quelles sont-elle ?

                  • demissionaire bonalors 21 août 2017 14:28

                    oui certainement que l on peut remercier Hollande et son successeur pour la mort de nos enfants,
                    ces gens sont de psychopathes comme si l on pouvait encore l ignorer ...


                    • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 14:43

                      @bonalors
                      Ces gens.. ?

                      De qui parlez vous ?
                      qu’auriez voulu que FH fasse de plus ?

                    • demissionaire bonalors 22 août 2017 04:03

                      @Pere Plexe
                      Qu il évite de sponsoriser EI et aussi probablement d aider au massacre des Syriens
                      Probablement il aurait pu fermer les frontières et éviter de demander un couloir humanitaire pour permettre l évacuation des terroriste, pour être bien sur qu ils reviennent sain et sauf nous massacrer,
                      Il aurait pu interdire le territoire a ceux qui reviennent de Syrie
                      Aussi il aurait pu faire une loi permettant aux militaires d intervenir et donner l ordre aux militaires a proximité du Bataclan d intervenir ,
                      Eviter de donner la legion d horreur aux princes Saoudiens, et armer par le biais de Dassault leur armee evitant ainsi le massacre des Chiites du Yemen
                      Eviter de sponsorise les Neos Nazis en Ukraine pour etre sur de bien massacrer les popultaions civiles du Donbass et promouvoir une federation
                      etc etc ....
                      Mais sinon tout ca me parait tres bien on aime l odeur du sang chaud sur le macadam pas vrai ?


                    • Pere Plexe Pere Plexe 22 août 2017 09:25

                       @bonalors
                      fermer les frontières (a qui ?) aurait empêché Merah ?Coulibaly ?ou Kouachi ?

                      Tous français vivant en France...

                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 août 2017 11:01

                      @Pere Plexe@bonalors

                      Bonjour.
                      Permettez-moi une réflexion incidente.

                      Vous écrivez : "fermer les frontières (a qui ?) aurait empêché Merah ?Coulibaly ?ou Kouachi ?
                      Tous français vivant en France..« 

                      - Fermer les frontière aux populations qui entrent et séjournent illégalement en Europe et en France, ou dans les pays qui refusent de se voir imposer des quota d’immigration, encore faut-il que les dirigeants politiques ne facilitent pas cette invasion quand ils ne l’organisent pas officiellement avec des politiques contradictoires :

                      http://www.europaforum.public.lu/fr/actualites/2016/06/ce-appel-ong-migrations/index.html
                      http://www.europaforum.public.lu/fr/actualites/2016/06/ce-appel-ong-migrations/index.html

                      -Quant au criminels précités et leurs séides, décédés ou encore (provisoirement) vivants, leurs actes montrent, qu’ils ne sont pas, n’ont jamais été et ne seront jamais Français.

                      Tueurs et assassins passés à l’ennemi et ayant tué leurs compatriotes (puisqu’ils étaient »Français", n’est-ce pas ?), ils ont été liquidés et éliminés comme doivent l’être les traîtres à leur pays ou les ennemis de la France.

                      Bien vous, RB


                    • demissionaire bonalors 22 août 2017 20:54

                      Bonsoir

                      Oui votre réflexion se réfère a notre sentiment patriotique, et même si j aime mon pays, je ne suis pas trop nostalgique des drapeaux, mais je peux comprendre ...
                      Ma réflexion se réfère qu’a un seul but ou critère, celui de la préservation absolue de la vie de tout humain ou signe d’intelligence/sensibilité sur cette terre, donc le monde animal en fait partie.
                      Pour peu qu’il y ait quelque chose a sauver, mais cela je ne suis aucunement apte a juger, seul Dieu bien au delà des religions, voir même du Christ pourrait entrevoir un jugement, il lui reste encore a en définir l’utilité,
                      La justice humaine parle déjà de réparation ce qui est un concept beaucoup plus intelligent et efficace, a la condition que l’on imagine les moyens de son application.

                      Bien a vous


                    • Pere Plexe Pere Plexe 23 août 2017 20:29

                      @Renaud Bouchard
                      ...vous ne répondez pas à ma question.

                      Et pour cause vous savez pertinemment que « fermer les frontières » n’aurait pas empêcher les attentats.

                      Pour ce qui de faire des assassins des « non français » peut on relever l’absurdité.
                      De charlotte Corday à Landru de Ravaillac à Petiot il me semble qu’on a quelques exemples célèbres 
                      Et quelques dizaine de milliers d’exemples plus anonymes...
                      Qui prouvent, chaque jour encore, que l’on peut être français ET assassin.


                    • kalachnikov kalachnikov 21 août 2017 15:09

                      L’islam de par le monde est très divers ; malheureusement, des interprétations très minoritaires passent pour être l’islam à elles seules. Ces interprétations minoritaires compensent leur faiblesse doctrinaire en s’appuyant physiquement sur des pouvoirs despotiques, par la corruption via l’argent, etc, etc.

                      Supprimez ces pouvoirs despotiques (les Saoud, en particulier) et ces interprétations très minoritaires retrouveront leur lit d’origine.

                      Les gouvernements occidentaux ont fait leur choix et ce qu’il faut comprendre, c’est pourquoi ont-ils fait ce choix ? Est-il fondé et légitime ? Démocratique ? Le jeu en vaut-il la chandelle (on parle là des victimes d’attentats)

                      Ce qu’on peut mettre dans la balance jusqu’ici, c’est là-bas une société quasi féodale et un peuple opprimé ; ici des victimes. Pour quel gain ? L’interêt général dans tout ça ? De toute évidence, ce n’est pas notre sécurité ou notre bien vivre. Pas davantage une certaine conception de la vie (les droits de l’homme, la démocratie, la liberté, etc ; si Assad est un fils de pute, c’est quoi les Saoud, des angelots ?). Donc, c’est quoi le gain ?

                      Quand on aura répondu à cette question, on en aura fini avec le concept marketing du terrorisme islamique répercuté par tous les moyens et enténébrant la majorité des cervelles.


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 16:08

                        @kalachnikov

                        Bonjour et bien analysé.

                        Vous écrivez :

                        "L’islam de par le monde est très divers ; malheureusement, des interprétations très minoritaires passent pour être l’islam à elles seules. Ces interprétations minoritaires compensent leur faiblesse doctrinaire en s’appuyant physiquement sur des pouvoirs despotiques, par la corruption via l’argent, etc, etc.

                        Supprimez ces pouvoirs despotiques (les Saoud, en particulier) et ces interprétations très minoritaires retrouveront leur lit d’origine."

                        I- Il a existé et existe un islam qui a rapidement vu les limites comme l’impasse de la radicalité doctrinaire du Coran : il s’agit de l’approche mu’tazilite qui s’oppose à l’approche acharite.

                        http://islam-pluriel.net/figures/les-mutazilites/

                        La question n’est pas près d’être réglée chez les intéressés comme vous pourrez vous en rendre compte ci-après :

                        https://www.maison-islam.com/articles/?p=390

                        II- Quant aux Saoud, rassurez-vous ils n’existeront plus dans dix ans.

                        Bien à vous,

                        Renaud Bouchard


                      • kalachnikov kalachnikov 21 août 2017 16:48

                        @ Renaud Bouchard

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Coranisme

                        Wahhabisme et Saoud sont inextricablement liés ; l’alliance entre cette secte et les Saoud remonte à ...1745 et l’instauration de cette dynastie criminelle.

                        Vous mésestimez le problème, me semble-t’il. Il faut le poser en termes politiques, hors de l’émotionnel. Quel est l’interêt de la France à s’allier avec les Saoud et par conséquent à contribuer à ce qu’une pratique particulière et marginale de l’islam se répande dans le monde ?

                        Prenons une hypothèse parmi d’autres : nos dirigeants de quelque bord que ce soit sont rincés ; on imagine que les Saoudiens et autres peuvent offrir des ponts d’or. Dans ce cas, il est évident que les victimes d’attentats ne sont pas le fait de terroristes mais la conséquence de cette corruption. Si cela est, c’est au peuple, en fonction de sa morale, de se faire son opinion et de faire une révolution ou bien de s’y résigner.

                        Il s’agit d’une hypothèse et il y en a d’autres.

                        Ps les coranistes sont définis comme apostats et bons à éradiquer par les wahhabites. Comme quoi même les agitateurs disant que le Coran est un livre qui empoisonne disent n’importe quoi. Le problème de l’islam, c’est la politique, c’est-à-dire la vie de la Cité, c’est-à-dire la vie en communauté, le groupe. Le syndrome d’Erostrate est quasi unique dans l’histoire. Et c’est aussi une des énigmes à résoudre : qui, pourquoi, dans quel but la politisation de l’islam ? Concernant l’Arabie Saoudite, on peut comprendre : wahhabisme et Saoud sont des siamois, le pouvoir des uns s’appuie sur celui des autres (nous l’avons déjà vécu, imperium & augurium). Mais à l’échelle globale, qui a répandu ça ? On sait pourquoi, déjà et au moins, consolider son propre pouvoir. Déjà en n’apparaissant pas comme le Méchant. Mieux encore en revêtant l’habit du Croisé. Mais pour soi, toujours pour soi et rien que pour soi.

                         


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 19:00

                        @kalachnikov

                        "Quel est l’intérêt de la France à s’allier avec les Saoud et par conséquent à contribuer à ce qu’une pratique particulière et marginale de l’islam se répande dans le monde ?« 

                        Aucun intérêt, à part des contrats d’armement.

                        Je relève avec attention votre hypothèse :

                          »Prenons une hypothèse parmi d’autres : nos dirigeants de quelque bord que ce soit sont rincés ; on imagine que les Saoudiens et autres peuvent offrir des ponts d’or. Dans ce cas, il est évident que les victimes d’attentats ne sont pas le fait de terroristes mais la conséquence de cette corruption. Si cela est, c’est au peuple, en fonction de sa morale, de se faire son opinion et de faire une révolution ou bien de s’y résigner.Il s’agit d’une hypothèse et il y en a d’autres."

                        En voici une : la réorientation intelligente de notre diplomatie devrait plutôt nous conduire à privilégier nos très anciennes relations avec ce pays passionnant qu’est l’Iran.

                        Bien à vous, Renaud Bouchard


                      • kalachnikov kalachnikov 21 août 2017 22:45

                        @ Renaud Bouchard

                        Je pense que les contrats d’armement sont plutôt à ranger dans la catégorie ’châtiment/récompense’ ; c’est de surcroît un moyen de pression.

                        Si on prend l’hypothèse pétrole, théoriquement* rien ne nous empêche de faire affaire avec un autre producteur. Mais pratiquement, on ne peut car quelqu’un ne le veut pas et vraisemblablement a les moyens de nous dissuader**.

                        Objectivement, il n’y a que deux nations qui ont interêt à l’existence du terrorisme islamique : Israël et les Usa.
                        Israël, du fait de sa solitude et de la dangerosité de son environnement. Au-delà du côté fanfaron propre à cette nation***, son existence est entièrement suspendue à l’appui des usa et à l’amitié extérieure. Sauf que du fait de la politique menée et plus que cela à l’essence-même qu’on a voulu donner à ce pays (ségrégationniste et partant totalement anachronique et anti historique), cette amitié est impossible et le sera de plus en plus. Et donc, ne pouvant être librement consentie, elle ne peut qu’être contrainte ou rendue obligée. Israël est plutôt en paix avec les pays arabes (= les Etats qui nt le pouvoir, pas les populaces), il s’est même fait des potes,aussi incroyable que cela puisse sembler ; ses relations difficiles avec l’islam, si on veut bien en trouver, ont rapport avec les Palestiniens (qui est avant toute dimension religieuse un conflit territorial) et avec l’Iran (qui n’a justement rien à voir avec Daesh). Mais il est de l’interêt d’Israel d’amalgamer ses propres problèmes avec la question plus large de l’islam, en un mot de fabriquer une guerre de civilisation. Ainsi nous devenons de facto frères puisque nous aurions un interêt commun (ce qui, comme je l’ai dit, est purement faux).
                        Quant aux Usa, si on escamote les va nu pieds au Croissant, qui est le facteur de trouble du monde entier ? La Corée du Nord, peut-être ? Non, ce sont les Usa eux-mêmes, eux qui foutent le feu partout selon leur gré, eux qui ne respectent aucun peuple, eux qui saccagent l’environnement, eux qui répandent un système économique mortifère à leur seul bénéfice, etc, etc.
                        Et ’celui qui n’est pas avec moi est contre moi.’

                        *je ne sais rien sur ce plan, d’où provient l’essence française. Je ne fais pas de recherche, ça n’a pas d’importance car la réalité élémentaire, c’est que nous sommes tenus***.

                        **les moyens peuvent être divers. Ils peuvent être coercitifs et secrets ; ce peut être de la simple corruption de gouvernants, etc.

                        *** ’peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur’
                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_presse_du_g%C3%A9n%C3%A9ral_de_Gaulle_du_27_novembre_1967

                        ****je regarde quand même et...
                        ’Depuis 2013, le premier fournisseur de pétrole brut de la France est l’Arabie saoudite (des années 1990 jusqu’à 2012, c’était la Russie).’

                        https://www.connaissancedesenergies.org/d-ou-vient-le-petrole-brut-importe-en-france-120209


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 août 2017 11:42

                        @kalachnikov
                        Bonjour et merci pour vos observations que je partage.

                        Vous écrivez en conclusion :

                         "Quant aux Usa, si on escamote les va nu pieds au Croissant, qui est le facteur de trouble du monde entier ? La Corée du Nord, peut-être ? Non, ce sont les Usa eux-mêmes, eux qui foutent le feu partout selon leur gré, eux qui ne respectent aucun peuple, eux qui saccagent l’environnement, eux qui répandent un système économique mortifère à leur seul bénéfice, etc, etc.
                        Et ’celui qui n’est pas avec moi est contre moi.’

                        Effectivement. Une vraie engeance que ce pays.

                        Comme l’écrivait le regretté comédien G. Carlin,

                        Nous sommes un peuple de la guerre. Nous aimons la guerre parce que nous sommes très bons à la faire. En fait, c’est la seule chose que nous savons faire dans ce putain de pays : faire la guerre, on a eu beaucoup de temps de pratique et aussi parce que c’est sûr que nous ne sommes plus capables de construire une machine à laver ou une voiture qui vaille un pet de lapin ; par contre si vous avez plein de bronzés dans votre pays, dites leur de faire gaffe parce qu’on va venir leur foutre des bombes sur la gueule…”

                         George Carlin 

                        Une chronologie année par année des guerres menées par les Etats-Unis, révèle quelque chose de vraiment intéressant : Depuis que les Etats-Unis ont été fondés en 1776, ils ont été en guerre 214 ans sur les 235 ans de leur existence (NdT : texte de 2011, une mise à jour a été faite en fin d’article donnant le chiffre avancé). En d’autres termes, il n’y a que 21 années de calendrier durant lesquelles les Etats-Unis n’ont mené aucune guerre.

                        http://reseauinternational.net/les-etats-unis-ont-ete-en-guerre-222-des-239-annees-de-son-existence/

                        Bien à vous,

                        Renaud Bouchard


                      • eddofr eddofr 21 août 2017 15:42

                        bonjour à tous,


                        Nos dirigeants sont des lâches et des incapables ...

                        Normal, nous sommes en démocratie, et en démocratie, on n’a que les dirigeants qu’on mérite.

                        F.H. n’a rien fait ? Mais nous l’avons élu !
                        N.S. n’a rien fait ?
                        E.M. ne fera rien ?

                        Quand les Français commencerons a utiliser leur cerveau pour élire leurs représentants, quand ils élirons un serviteur de l’état et pas un « Chef » qui prétend réfléchir à leur place, quand ils lirons les programmes avant de voter, alors, peut-être qu’on pourra botter le derrière des Terroristes en tout genre (et pas seulement les islamistes) ... En assumant les inévitables conséquences ... Car il n’est pas de guerre sans pertes humaines ...

                        En même temps, je me rassure ... même si nous sommes trop débile pour élire un gouvernement intelligent, nous arriverons bien à élire un chefaillon belliciste qui ira faire le ménage là où il faut.
                        Bon, il utilisera certainement une bombe nucléaire pour se débarrasser d’une vulgaire tique, il fera un nombre incommensurables de victimes inutiles, mais au final le boulot sera fait.

                        Car n’oublions jamais que notre grande civilisation occidentale, n’en déplaise aux « bénis oui oui », doit l’essentiel de sa grandeur à son agressivité plus qu’à tout autre chose.

                        S’il faut un génocide pour qu’on ait la paix, je ne me fais aucune illusion, l’occident finira par le commettre sans aucun état d’âme ... 

                        Les livres d’histoire seront même pleins de la glorieuse épopée du chef héroïque qui bouta hors de France les vils païens smiley

                        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 16:15

                          @eddofr
                          Bonjour et merci pour votre commentaire.

                          Vous écrivez :
                          « Nos dirigeants sont des lâches et des incapables ...Normal, nous sommes en démocratie, et en démocratie, on n’a que les dirigeants qu’on mérite. »

                          Pas toujours...cf.cet ouvrage que je vous invite à lire : Churchill d’Angleterre.

                          http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/1328

                          Un texte inspiré par la grandeur d’un homme "Albert Cohen a toujours lutté contre l’obscurantisme, les dictateurs et les oppresseurs.
                          En juin 40, il arrive à Londres et est chargé par l’Agence Juive d’une mission auprès des gouvernements en exil.
                          A ce titre il rencontre de Gaulle. Il va tout faire pour tenter d’alerter le monde sur le sort des Juifs en pays occupés.
                          Dans sa préface, Daniel Jacoby nous révèle que Cohen est devenu, en juillet 47, directeur de la Division de protection de l’Organisation internationale pour les réfugiés, dont le siège était à Genève.
                          Le petit texte dont il est question ici a été écrit par Albert Cohen durant la guerre et, à mon étonnement, a été publié pour la première fois en Angleterre dans « Message : Belgian Review ». Il a été donné par Madame Cohen à la Fondation Internationale des Droits de l’Homme.
                          Albert Cohen souligne dans cet ouvrage le courage de Churchill mais, surtout, le talent qu’il a eut de faire croire aux Anglais, qu’envers et contre tout, l’Angleterre n’avait pas perdu la guerre. Et cela dans les pires moments ! Il a su, dit-il, trouver les mots qu’il fallait pour que ce peuple fier et fort redresse la tête et soit convaincu de la victoire, un jour, « Parce qu’elle (l’Angleterre) entend son âme dans la voix de Churchill. »
                          Et voici venu le temps de la première victoire dans les territoires de l’Orient.
                          Un très beau texte adressé à un homme qui a su dire « NON ! » haut et fort au moment où c’était le plus nécessaire !."

                          Renaud Bouchard


                        • Taverne Taverne 21 août 2017 17:30

                          "La ou il n’y a pas d’islam il n’y a pas d’islamiste ! (Covagonda 21 août 11:34).

                          Là où il n’y a pas d’humain, il n’y a pas de guerre.

                          On peut toujours faire de la surenchère en matière d’aphorisme stupide. Conseil : évitez de proférez vos bêtises en caractères gras : elles ne se remarquent que davantage.


                          • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 18:46

                            @Taverne

                            d’autres affirment que là où il y a guerre il y a bien peu de place pour l’humain...

                          • HELIOS HELIOS 21 août 2017 18:09

                            ... a propos de moyens pour faire la guerre aux soldats de l’islam, qui n’ont pas peur de mourir puisqu’ils profiteront des 72 vierges (il n’y a que cela qui compte, les femmes ne sont que des culs pour eux)... faire comme les israelien :


                            tout attentats, toute action violente entraine :

                            - la destruction du ou des domiciles de toute la famille.Raser la-les maisons, (si les fous de dieu n’ont peur de rien, ils auront peut etre peur pour leur famille)
                            - démonter les entreprises et le commerces, (il n’y a pas de double peine, il y a une echelle des peines)
                            - renvoyer sans aucune indemnité ceux qui sont multi-nationaux
                            - reclamer aux pays d’origine le remboursement des frais engendré par l’attentat,
                            - mettre en prison définitive dans une structure reservé pour eux (pas de probleme de radicalisation, ils le sont déjà et ils le seront entre eux) ceux qui sont « français de papier »

                            et parallèlement revoir l’echelle des peines de tous ceux qui sont complices, avec agravation pour ceux qui le sont volontairement... y compris les personnes morales -banques, assurances-... mais aussi structures sociales, mairies et ceux qui ont pris les décisions

                            et, de manière préventive, adapter la loi et pénaliser également ceux qui ont laissé faire les auteurs des atrocités lorsqu’il n’ont pas agit par tactique expressement déclarée.... un commissaire de police, inspecteur etc y compris les maitres d’ecole qui renonces a trasmettre une culture qui n’est pas la notre. 

                            Le vivre ensemble n’existe pas, c’est toujours le plus faible qui propose cette horreur civilisationelle. Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait aucune tolerance, mais la regle en Europe est la regle europeenne, pas celle de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’islam.


                            voyez vous, quand on est en guerre, il faut savoir faire la guerre. 
                            On ne sait plus faire la guerre et tous ceux qui ne font rien sont des ennemis de l’interieur, la 5 eme colonne de la II eme guerre mondiale. 
                            On a des co*illes molles par conviction, par ignorance, mais on ne peut accepter d’avoir des citoyens qui combattent contre leur propre pays.

                            Ces regles appliquées pendant quelques années et le menage va etre vite fait


                            bonne semaine a tous, y compris les musulmans qui doivent faire un choix.... en Europe, on est pas en terre d’islam !

                            • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 2017 18:47

                              @HELIOS
                              c’est vrai qu’avec cette attitude ils n’ont plus d’ennemis ...



                              c’est vraiment ce que vous croyez ?

                            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 2017 19:53

                              @HELIOS
                              Message reçu.
                              Mort d’un pourri. Il n’y a plus qu’à expulser la famille ou à la liquider.
                              Fin de la série en attendant la prochaine saison ?

                              A lire ainsi que les liens annexés

                              http://www.lefigaro.fr/international/2017/08/21/01003-20170821ARTFIG00191-barcelone-un-homme-tue-au-cours-d-une-operation-de-police.php


                            • Esprit Critique 21 août 2017 21:29

                              @HELIOS
                              Lu et approuvé.

                              C n’est ni plus ni moins que ce qu’on fait les alliés face au Nazisme.


                            • Lugsama Lugsama 22 août 2017 00:57

                              @HELIOS

                              Donc vous êtes d’accord pour récupéré les milliers de djihadistes en Irak et rembourser la reconstruction du pays ? Ou ça ne marche que dans un sens ? 

                            • mursili mursili 22 août 2017 10:42

                              @HELIOS

                              Ugh ! Tartarin le Matamore a parlé. Pas de doute qu’il va s’exposer lui-même en première ligne avec son tromblon et son bonnet de trappeur. On va voir ce qu’on va voir, ça va barder !

                               


                            • marmor 21 août 2017 19:41

                              Savez vous que la famille de mohamed merah , domiciliée cité des Izards à 31200 Toulouse continue à percevoir les prestation de la CAF et les APL ?


                              • Lugsama Lugsama 22 août 2017 00:58

                                @marmor
                                 

                                Ont ils été condamné ? 

                              • Esprit Critique 21 août 2017 21:22

                                Ce texte est un bouffée d’air pure !


                                • Pere Plexe Pere Plexe 22 août 2017 09:17

                                  @Esprit Critique
                                  C’est une des caractéristiques des charognards.

                                  Ils ne sont plus indisposés par les odeurs pestilentielles.
                                   

                                • Lugsama Lugsama 21 août 2017 21:55

                                  Visiblement l’auteur n’assume rien et reproche aux autres ses propre turpitudes, dès qu’on demande du concrets c’est silence radio.. 


                                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 août 2017 11:25

                                    @Lugsama
                                    Pour Lugsama que j’invite à sortir de son anonymat et de s’identifier à visage découvert (question de courage, n’est-ce pas ? plutôt que de rester planqué derrière son PC à écrire des posts ineptes) et puisqu’il continue de faire l’âne pour avoir du foin, voici une ration que je lui offre gracieusemet avec une réponse très précise pour compléter ce qu’il a du mal comprendre, tant il est vrai que l’art de la pédagogie réside dans la répétition.

                                    Il s’agit d’une réflexion incidente à un échange de propos effectué plus haut entre deux commentateurs que je remercie à cette occasion de leur visite..

                                    Cette note n’appelle pas de réponse de la part de « Lugsama », sauf s’il a le courage - à lui de me / nous démontrer qu’il n’est pas un poltron - de s’identifier avec son état-civil et une petite photo...J’attends de voir et l’invite à ne pas se défausser en prétextant de l’excuse que « sur le Net l’usage est que l’on est et demeure anonyme ».

                                    @Pere Plexe@bonalors

                                    Bonjour.
                                    Permettez-moi une réflexion incidente.

                                    Vous écrivez : "fermer les frontières (a qui ?) aurait empêché Merah ?Coulibaly ?ou Kouachi ?
                                    Tous français vivant en France..« 

                                    - Fermer les frontière aux populations qui entrent et séjournent illégalement en Europe et en France, ou dans les pays qui refusent de se voir imposer des quota d’immigration, encore faut-il que les dirigeants politiques ne facilitent pas cette invasion quand ils ne l’organisent pas officiellement avec des politiques contradictoires :

                                    http://www.europaforum.public.lu/fr/actualites/2016/06/ce-appel-ong-migrations/index.html
                                    http://www.europaforum.public.lu/fr/actualites/2016/06/ce-appel-ong-migrations/index.html

                                    -Quant au criminels précités et leurs séides, décédés ou encore (provisoirement) vivants, leurs actes montrent, qu’ils ne sont pas, n’ont jamais été et ne seront jamais Français.

                                    Tueurs et assassins passés à l’ennemi et ayant tué leurs compatriotes (puisqu’ils étaient »Français", n’est-ce pas ?), ils ont été liquidés et éliminés comme doivent l’être les traîtres à leur pays ou les ennemis de la France.

                                    Bien vous, RB


                                  • Lugsama Lugsama 22 août 2017 15:15

                                    @Renaud Bouchard

                                    Une fois de plus vous cherchez une pirouette pour ne pas me répondre ou alors dans des termes très flou.

                                    Je n’ai aucunement l’intention de donner mon identité civile non pas parce que « sur le net l’usage est que l’on demeure anonyme » mais parce que je n’en ai aucune envie et aucunes nécessités.

                                    J’attend toujours une réponse clair et concrête de vos « solutions », ce qui vous semble impossible.

                                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 août 2017 18:10

                                    @Lugsama
                                    Charlot et poltron, comme prévu
                                    Allez, du balai !
                                    RB


                                  • generation désenchantée 22 août 2017 14:18

                                    comment les services spéciaux, services de renseignement, informateurs, policiers , militaires
                                    déterminent lesquels sont les plus dangereux  ?


                                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 22 août 2017 20:54

                                      @generation désenchantée
                                      "comment les services spéciaux, services de renseignement, informateurs, policiers , militaires
                                      déterminent-ils lesquels (de nos ennemis) sont les plus dangereux ?

                                      Excellente question.

                                      La France dispose d’agents, d’informateurs et d’analystes, de correspondants, d’indicateurs, de patriotes exerçant de multiples fonctions et qui, à l’occasion de voyages, de rencontres, écoutent, sollicitent des confidences, testent des informations, en recueillent d’autres, observent, analysent, transmettent à d’autres qui analysent à leur tour, reçoivent des indications du réseau diplomatique militaire (Gendarmerie), policier (national ou d’organisations internationales OIPC comme Interpol, par exemple), prennent des décisions, agissent.

                                      La France n’oublie jamais ses « ennemis », elle les traque et les élimine, appliquant la loi du talion. Dans « les tueurs de la République », le journaliste Vincent Nouzille retrace l’histoire de ces opérations souvent clandestines menées depuis plus d’un demi-siècle par les services secrets afin d’éliminer, un à un, les « ennemis » de la France. Des attentats de Carlos à l’enlèvement de deux Français en 2013 au Niger, en passant par l’assassinat de l’« ami » Massoud et l’embuscade d’Uzbin, il a accepté de revenir pour le Parisien sur onze « agressions » contre la France, en racontant, pour chacune d’entre elles, la riposte qu’a menée l’Etat... avec plus ou moins de succès.

                                      http://www.alain-benajam.com/article-la-france-a-t-elle-un-ennemi-80301481.html
                                      Voir aussi à titre d’exemple :

                                      http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/05/01003-20150205ARTFIG00218-yemen-un-drone-americain-tue-un-chef-djihadiste-qui-avait-menace-la-france.php

                                      Bien à vous, Renaud Bouchard


                                    • generation désenchantée 22 août 2017 23:16

                                      @Renaud Bouchard
                                      vous parler des ennemis identifiés qui sont hors de france , se cachant dans des zones de conflits ou protégés par des états dont vous parler et ayant suivit une formation en terrorisme dans les camps d’ organisation terroristes

                                      moi , je parler des centaines , voir des milliers de sympathisants qui n’ ont pas voyager , et qui pensent aider ceux qui sont a l’ étranger en faisant des actions en france , avec un couteau , en prenant un véhicule pour percuter des gens , en tirant sur des gens , ou en utilisant des explosifs

                                      ceux là sont les plus nombreux , ont des profils très variés

                                       comment , nos services peuvent déterminer lesquels vont passer a l’ action et ceux qui jamais ne passeront a l’action , surtout que maintenant ils se recrutent par fratrie  ?


                                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 août 2017 11:34

                                      @generation désenchantée
                                      Bonjour !
                                      Vous écrivez, je vous cite :"moi , je parle des centaines , voir des milliers de sympathisants qui n’ ont pas voyagé et qui pensent aider ceux qui sont a l’ étranger en faisant des actions en France , avec un couteau , en prenant un véhicule pour percuter des gens , en tirant sur des gens , ou en utilisant des explosif.

                                      Ceux là sont les plus nombreux , ont des profils très variés

                                      Comment nos services peuvent-ils déterminer lesquels vont passer a l’ action et ceux qui, jamais ne passeront a l’action , surtout que maintenant ils se recrutent par fratrie ?« 

                                      Ils ne le peuvent pas, enfin pas complètement. Sur le territoire national, le ciblage et le criblage par la DGSI (ex-DCRI) des messages échangés sur les réseaux sociaux permet déjà de recueillir des informations auprès de gens ou de mouvances susceptibles de présenter une »menace« .

                                      https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/DGSI

                                      http://www.academie-renseignement.gouv.fr/dgsi.html

                                      Pour le reste - les populations potentiellement à risques ou déjà repérées comme telles et qui vivent dans les quartiers »sensibles« , les »zones de non-droit", les zones ethniques et endroits géographiquement communautarisés (les Moellebeck,Saint-Denis, Tarterêts etc.envion 300 localités) la solution s’impose d’elle-même : il faut vider le biotope : arrestations, expulsions et en un mot rémigration préventives des populations à risques, l’idée étant qu’il n’y a pas et ne doit pas y avoir de place pour l’islam en France.

                                      On connait la déclaration de Stanislas de Clermont-Tonnerre effectuée dans un discours célèbre fin décembre 1789, où, prenant position pour l’accession des Juifs à la citoyenneté, il énonce : « Il faut tout refuser aux Juifs comme nation et tout accorder aux Juifs comme individus ».

                                      Autant où l’intégration des Juifs en France a été une exceptionnelle réussite, tout comme pour les Arméniens, les Italiens, les Polonais etc., on voit bien l’ampleur de l’échec pour le monde islamique, radicalement incompatible au point de se révéler dans son essence délinquante et criminelle.

                                      Je dirais pour ma part que eu égard à ce que nous vivons face au fascisme islamique, il faut tout refuser aux musulmans comme nation et ne rien leur accorder comme individus.

                                      Bien vous, Renaud Bouchard

                                      Lire :
                                      Richard Ayoun, Les Juifs de France, de l’émancipation à l’intégration (1787-1812), éd. L’Harmattan, Paris, 1997


                                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 août 2017 11:35

                                      @generation désenchantée
                                      Bonjour !
                                      Vous écrivez, je vous cite :"moi , je parle des centaines , voir des milliers de sympathisants qui n’ ont pas voyagé et qui pensent aider ceux qui sont a l’ étranger en faisant des actions en France , avec un couteau , en prenant un véhicule pour percuter des gens , en tirant sur des gens , ou en utilisant des explosif.

                                      Ceux là sont les plus nombreux , ont des profils très variés

                                      Comment nos services peuvent-ils déterminer lesquels vont passer a l’ action et ceux qui, jamais ne passeront a l’action , surtout que maintenant ils se recrutent par fratrie ?"

                                      Ils ne le peuvent pas, enfin pas complètement. Sur le territoire national, le ciblage et le criblage par la DGSI (ex-DCRI) des messages échangés sur les réseaux sociaux permet déjà de recueillir des informations auprès de gens ou de mouvances susceptibles de présenter une « menace ».

                                      https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/DGSI

                                      http://www.academie-renseignement.gouv.fr/dgsi.html

                                      Pour le reste - les populations potentiellement à risques ou déjà repérées comme telles et qui vivent dans les quartiers « sensibles », les "zones de non-droit", les zones ethniques et endroits géographiquement  communautarisés (les Moellebeck,Saint-Denis, Tarterêts etc.environ 300 localités) la solution s’impose d’elle-même : il faut vider le biotope :  arrestations, expulsions et en un mot rémigration préventives des populations à risques, l’idée étant qu’il n’y a pas et ne doit pas y avoir de place pour l’islam en France.

                                      On connait la déclaration de Stanislas de Clermont-Tonnerre effectuée dans un discours célèbre fin décembre 1789, où, prenant position pour l’accession des Juifs à la citoyenneté, il énonce : « Il faut tout refuser aux Juifs comme nation et tout accorder aux Juifs comme individus ».

                                      Autant où l’intégration des Juifs en France a été une exceptionnelle réussite, tout comme pour les Arméniens, les Italiens, les Polonais etc., on voit bien l’ampleur de l’échec pour le monde islamique, radicalement incompatible au point de se révéler dans son essence délinquante et criminelle.

                                      Je dirais pour ma part que eu égard à ce que nous vivons face au fascisme islamique, il faut tout refuser aux musulmans comme nation et ne rien leur accorder comme individus.

                                      Bien vous, Renaud Bouchard

                                      Lire :
                                      Richard Ayoun, Les Juifs de France, de l’émancipation à l’intégration (1787-1812), éd. L’Harmattan, Paris, 1997


                                    • baldis30 22 août 2017 22:36

                                      bonsoir,

                                      « si l’on peut et l’on doit éliminer les métastases du cancer que représentent désormais le terrorisme islamique et ses complices comme ses sympathisants, ses soutiens actifs et passifs, il est impératif de traiter la tumeur à l’origine »

                                       Eh bien oui .. ; ! oui à 100% ... commençons par tarit la source de financement qui est le pétrole en commençant par réduire sa consommation en recourant le plus vite possible au nucléaire sans se laisser bercer par de douces illusions aussi efficaces qu’un emplâtre sur une jambe de bois !

                                       Je sais ! Cela va hurler  ! notamment ceux qui œuvrent sous ... le drapeau vert ( bigre) et se font complices très conscients par leurs engagements....

                                      Comme je l’ai écrit dans une autre réponse, des maisons de jeu, souvent appelés casinos, souffriront énormément de cette perte de revenus ... mais ces maisons de jeu sont-elles compatibles avec une dure morale bien rigide .. ; ?


                                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 août 2017 17:35

                                        A tous les lecteurs que j’invite à lire l’article ci-après :
                                        http://reinformation.tv/attentats-terrorisme-daech-islam-invasion-remplacement-mille-73633-2/

                                        Faut-il attribuer au terrorisme en général et Daech en particulier la vague d’attentats qui ensanglante l’Europe ? Ou à une manipulation visant à stopper l’invasion et le grand remplacement ? Ou encore à une instrumentalisation plus subtile de l’islam ?Mossoul a été reprise, l’Irak est presque libérée des islamistes sunnites, la Syrie est en passe de l’être : au Levant, les grandes heures du califat islamique se terminent. Est-ce pour cela que Daech transfère l’essentiel de sa faculté de nuire dans l’activité terrorisme et les attentats en Europe ? Turku, Wuppertal, la Catalogne ont remué la conscience occidentale. Le comment est partout le même, des véhicules qui foncent dans la foule, mais des questions se posent avec angoisse : qui, pourquoi, jusqu’à quand ?

                                        Attentats, terrorisme : Daech or not Daech ?

                                        On aura noté que, malgré l’effroi semé depuis Nice par le mode opératoire du « camion fou », le nombre des morts n’est pas proportionnel au bruit médiatique ni à l’inquiétude politique suscitée. Pourquoi Daech, dans sa stratégie de conquête et de soumission de l’Europe, n’a-t-elle pas frappé plus fort, tué plus de monde ? Les méthodes ne manquent pas pour cela et une organisation qui a été fortement armée, qui a gagné des milliards en vendant le pétrole qu’elle avait volé pouvait s’offrir quelques vrais spécialistes des explosifs pour massacrer les Européens en masse.
                                         
                                        D’où une hypothèse qui commence à se répandre sur la toile : ce n’est pas Daech qui est derrière tout cela, ou encore, quelqu’un d’autre est derrière Daech, la manipulation vise à faire très peur avec très peu de mal. Pourquoi ? Pour mobiliser l’Europe contre l’islam, contre l’invasion, le grand remplacement. Les services secrets occidentaux seraient à la manœuvre pour manipuler l’opinion.

                                        Pour terroriser l’Europe, l’islam a plusieurs lames à son cimeterre

                                        L’hypothèse a d’autant plus de succès que nul n’ignore plus que Ben Laden, déjà, fut à l’origine une créature de la CIA, Al Qaïda aussi, et que les Etats-Unis ont continué à financer et instrumentaliser divers organisations de terrorisme islamique. Daech elle-même est née d’une radicalisation d’anciens cadres sunnites irakiens entrés en rébellion à cause de la politique américaine, et sous la surveillance des services américains.
                                         
                                        Mais cette hypothèse néglige certains éléments. D’abord, rien ne dit que les attentats que nous connaissons aujourd’hui ne deviendront pas beaucoup plus meurtriers demain. Les moyens pour le faire existent et sont à pied d’œuvre, des perquisitions le montrent régulièrement. Daech peut avoir pour stratégie de se contenter d’abord de « peu » de morts. Le FLN en a causé bien moins pendant la bataille d’Alger. La menace est plus forte que l’exécution. Une menace ordinaire, un camion ou une voiture qui peut vous écraser à tout instant, paralyse mieux et à moindre frais la vie sociale de l’Europe. La peur monte lentement sur toutes les villes. On garde les spécialistes pour le bouquet final. Une grosse explosion dans un métro, causant des milliers de morts, est peut-être réservée pour mettre un gouvernement récalcitrant à genoux.

                                        Les élites favorables à l’invasion et au grand remplacement

                                        Mais la plus forte raison pour laquelle les attentats qui viennent d’ensanglanter l’Europe ne visent pas à freiner l’invasion et le grand remplacement, c’est que et les décideurs européens n’ont aucune intention de parvenir à ce résultat. Tout le montre et le rappelle : les politiques unanimes sont pour l’accueil de l’immigration, l’Union européenne aussi, l’ONU de même, les autorités morales nationales et internationales aussi, dont la plus haute, le pape. Les médias et les systèmes éducatifs aussi. Tout indique une farouche volonté du système d’imposer le grand remplacement.
                                        Témoin l’affaire de Charlottesville ou le tollé sur la toile quand la malheureuse Marine Lorphelin, ancienne miss France, a sommé le gouvernement de protéger « les Européens ». Elle a prononcé un gros mot que le système ne saurait entendre. L’actuelle guerre mondiale de l’histoire a pour but de dissuader les Européens de se défendre contre l’invasion et de nommer l’envahisseur. On assiste à un vol de mémoire, une sorte de total recall dont Hitler est le moyen : on agite l’épouvantail raciste nazi pour masquer le projet raciste en cours de métisser l’Europe et d’en remplacer la population.

                                        L’invasion et l’islam endémique causes des attentats

                                        Mais alors, que se passe-t-il ? Que signifie cette volée d’attentats, dont nul ne peut prévoir la fin ? Qui ? Pourquoi ?

                                        Première constatation, que le phénomène soit le fait de « déséquilibrés » ou qu’il ressortisse au terrorisme, il prospère et s’étend sur les marges, ce qui le rend difficile à caractériser mais indique qu’il se meut « comme un poisson dans l’eau », C’est ce que confirment tous les sondages opérés dans l’islam d’Europe : une part importante approuve explicitement les attentats et le terrorisme, une majorité reste silencieuse, sans les condamner. Ce qui signifie que les banlieues et quartiers sensibles, que l’islam y soit majoritaire ou qu’il y exerce seulement son influence, sont en état d’insurrection larvée.

                                        Lire la suite..


                                        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 août 2017 17:36

                                          A tous les lecteurs.
                                          Suite

                                          Le djihad à la maison avec des bouts de ficelle

                                          L’immigration et l’islam créent un désordre et une violence endémiques. Cela se traduit de toutes sortes de façons. Rien que pour les derniers jours, on relève une attaque par véhicule dans un bal de campagne à Bentrix en Wallonie, une attaque au couteau d’un agriculteur dans le Lot-et-Garonne, un homme armé d’un couteau abattu par la police dans le Loiret, une famille de Français de souche chassée de chez elle par des immigrés dans les Pyrénées atlantiques, Air France s’inquiète de la sécurité des aéroports et des avions à cause des manutentionnaires appartenant à l’islam, des policiers sont attaqués à Aulnay par des dizaines de jeunes qui leur volent leurs armes, du cannabis, des armes et un lance roquettes sont découverts dans une cache en Seine Saint-Denis.En Espagne comme en France, de petits faits significatifs montrent l’intégration, l’imbrication entre immigrés, migrants, système social et danger pour la sécurité. Trois des assassins de Catalogne vivaient de l’équivalent catalan du RSA (Revenu de Solidarité Active). A Cassel dans le nord des migrants réclament des aides sociales et de l’argent liquide, à l’instigation des ONG « caritatives » qui les cornaquent. Il y a tout un réseau, un complexe, d’envahisseurs et d’organisations d’aide à l’invasion, qui établissent chaque jour un peu plus de désordre en France. Un rien suffit, pour louer ou voler un véhicule, il suffit d’avoir son permis de conduire, et encore, même pas. C’est le djihad près de chez soi, avec des bouts de ficelle.

                                          Derrière la manipulation, une autre manipulation

                                          La police, la gendarmerie, l’armée, la marine en sont infectées. Plus de dix pour cent des effectifs appartiennent à l’islam, refus d’obéissance et désertions se multiplient, et sur certains théâtres d’opération cela entraîne des cas d’insoumission grave, comme on l’a vu sur le Charles De Gaulle.
                                          Las, les bisounours n’en tirent pas la conclusion qu’il faut arrêter l’invasion, au contraire. On lit sur les murs de l’Espagne « Tourists go home, refugees wellcome ». La mère des deux principaux suspects de Barcelone peut affirmer satisfaite, tous voiles dehors, que ses « garçons étaient tout à fait normaux », charmants, bons musulmans. Bon citoyens de l’Europe de demain. Les bougies s’allument sur les Ramblas. La tour Eiffel clignote. Ils n’auront pas notre haine. Pendant les attentats l’accueil continue.

                                          Islam, terrorisme, invasion et remplacement dans la même dialectique

                                          Le sang qui coule sert bien à quelque chose. Il y a bien une manipulation. Mais elle ne vise pas à stopper l’invasion, au contraire, elle accélère le grand remplacement de notre civilisation. L’islam sert dans un premier temps à achever la destruction de l’Europe traditionnelle, déjà presque acquise. Les moutons européens, apeurés et enragés, sont près désormais à se ranger derrière le pouvoir qui leur paraîtra raisonnable et fort. Mais lequel ? Pas celui de l’extrême droite populiste, exclu. Celui de la raison, de l’amour, de la mesure et de la facilité. Celui qui condamne tous les intégrismes pour autoriser toutes les jouissances. L’épouvantail du terrorisme de l’islam sert à susciter un patriotisme de terrasse et de marches blanches. On oppose à la violence de Daech et des autres une trouille douillette déguisée en amour, et au rigorisme de l’islam, une sorte de sous hédonisme païen : c’est la spiritualité du mollusque soumis à la maçonnerie.

                                          Pauline Mille

                                          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 août 2017 17:53

                                            Aux lecteurs :

                                            A lire dans le Figaro

                                            http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2017/08/20/31003-20170820ARTFIG00124-pierre-vermeren-face-au-terrorisme-il-faut-arreter-la-politique-de-l-autruche.php?xtor=EPR-211

                                            Avec des moyens dérisoires, le terrorisme djihadiste parvient à changer nos vies en profondeur. Pour l’historien , il est temps que l’Occident, et en particulier la France, cesse de se flageller pour prendre la mesure d’une menace qui ne cesse de s’étendre.

                                            Pays musulmans et occidentaux vivent depuis le 11 septembre 2001 sous l’empire du terrorisme. En dehors des guerres d’Irak et de Syrie, on estime à plus de 190.000 décès et 200.000 blessés les victimes du terrorisme islamique international. Depuis seize ans, six attentats sont commis quotidiennement dans le monde, soit 31.500. Ces chiffres sont énormes (victimes d’attentats, organisateurs, complices, candidats au suicide…), mais pour une guerre planétaire d’aussi longue durée, le chiffre est à relativiser.

                                            Dans les guerres civiles du Liban, d’Algérie, d’Irak, de Syrie, du Yémen, du Soudan, d’Afghanistan, de Yougoslavie, de Tchétchénie, etc., le bilan n’est jamais inférieur à 200.000 morts. Il est même parfois très supérieur : plus de 400.000 morts en Syrie en cinq ans. À cette aune, le terrorisme international est pour ses commanditaires une guerre très rentable en termes de terreur, de notoriété, d’impact médiatique et idéologique, de communication politique…

                                            Face aux attentats, les États arabes et occidentaux investissent des sommes gigantesques : reconfiguration des moyens de transport et de défense, embauche de millions d’agents dans la sécurité (gardiennage, aéroports, transports, police, services de renseignements, armées). Le terrorisme occupe la une des médias après les gros attentats et il change les modes de vie de nos sociétés. Or tout cela est atteint par des moyens financiers et humains réduits, voire dérisoires, pour des commanditaires riches de milliards de pétrodollars, et au vu des millions d’hommes disponibles au coup de feu faute de perspectives meilleures. On déplore que des malades mentaux et autres personnes fragiles (prisonniers, émigrés, déclassés, délinquants, drogués, etc.) fournissent la main-d’œuvre des attaques. Mais qui étaient les SA du nazisme ? Des déclassés, d’anciens combattants, des victimes de guerre et du chômage de masse, des délinquants, des fous. Rien de neuf.

                                            Seule une poignée d’intellectuels algériens, souvent exilés car condamnés à mort par leurs islamistes, mus par le souvenir de leur expérience personnelle et nationale des années 1990, met en garde les élites européennes contre la faiblesse

                                            Ce terrorisme fonctionne en outre très bien, puisqu’il atteint ses buts de guerre. Certes, le drapeau d’al-Qaida ou de Daech ne flotte ni sur Londres ni sur Damas, Israël n’a pas disparu et la France ou l’Arabie saoudite ne sont pas à feu et à sang. Mais le cas français depuis les attentats de Merah en mars 2012 illustre la stratégie gagnante des terroristes : radicalisation religieuse et passages à l’acte, islamisation et conversions, banalisation du crime et de l’horreur, frivolité des élites médiatiques et des notables, compassion et culture de l’excuse des sociologues médiatisés, couardise ordinaire des élites politiques, tout y est.

                                            Seule une poignée d’intellectuels algériens, souvent exilés car condamnés à mort par leurs islamistes, mus par le souvenir de leur expérience personnelle et nationale des années 1990, met en garde les élites européennes contre la faiblesse, la politique de l’autruche, l’aveuglement, les bons sentiments et finalement l’esprit munichois, dont le seul débouché est la collaboration.

                                            Or depuis les attentats de Madrid (mars 2004), de Londres (juillet 2005) et de Toulouse (2012), la radicalisation ne faiblit pas mais s’intensifie. La France a envoyé le plus gros contingent d’Europe occidentale d’apprentis djihadistes en Syrie ; en trois ans, le nombre des « radicalisés » y a triplé (19.000 personnes). La prison comme incubateur de radicalisation salafiste n’en est qu’un des vecteurs. La « déradicalisation » conduite dans l’improvisation, l’ignorance de l’islam et de la religion par de présumés experts a vite montré ses limites, voire son inutilité. Mieux vaudrait réfléchir aux régimes d’historicité dévoilés par l’historien François Hartog et aux horizons d’attente de nos terroristes et autres radicalisés, qui se contrefichent des aspirations petites-bourgeoises de la société assurantielle et hygiéniste.

                                            On fait en France du terrorisme une affaire franco-française quand elle est mondiale. Il en est de même à l’étranger.

                                            Il n’y a jamais eu autant de femmes voilées en France ou en Angleterre qu’en 2017, et dans ses versions salafistes ou Frères musulmans, le voile a explosé depuis 2015. Tant de marchés, de centres commerciaux, de banlieues, voire d’universités en attestent. Les grandes organisations de la mouvance des Frères musulmans et leurs porte-parole se présentent même en pacificateurs des musulmans et de la société française, et le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) intervient dans des établissements scolaires et des rectorats ! Au lieu d’éloigner des musulmans du fondamentalisme, le terrorisme semble en accroître le cercle.

                                            Dans la France d’il y a vingt ans, quand les armes de guerre avaient déserté les villes, seuls les scénarios d’Al Pacino ou de Coppola présentaient d’impensables scènes de guerre. Aujourd’hui, en pleine région parisienne, un criminel peut égorger un couple de policiers à domicile devant leur enfant, ou un homme d’âge mûr rafaler à la kalachnikov un bus de policiers sur les Champs-Élysées. Et le 17 août, une camionnette écrase des touristes en plein quartier touristique de Barcelone ! Ces images sont tellement inconcevables que le seul moyen de les occulter est de les scénariser, de les minorer, de les relativiser. À les regarder en face, leurs conséquences sont trop engageantes. Alors, le crime est justifié par la pauvreté, l’exploitation, la déficience mentale, la drogue, la domination, etc.

                                            Pendant la guerre civile algérienne, Paris était la capitale du « qui tue qui ? ». Par haine du régime algérien (quelles qu’en soient les raisons), des « experts » avaient décrété que cette guerre (égorgements, attentats, crimes de masse, etc.) était planifiée par les services secrets algériens et que les terroristes étaient en fait des victimes. Aujourd’hui, les descendants de cette étrange école déplorent la domination qui pèse sur les épaules des exploités de banlieue et les conséquences de notre politique guerrière en Afrique et dans le monde arabe.

                                            Or les faits démentent tout cela. La Suède, qui n’a jamais colonisé et accueille des centaines de milliers de réfugiés, est frappée. La plupart des attentats ont lieu dans des pays musulmans, où le nettoyage ethnique et confessionnel (comme les yazidis) se pratique à grande échelle, sans rapport avec l’impérialisme occidental. Mais rien n’y fait, les vieilles antiennes se renforcent. On fait en France du terrorisme une affaire franco-française quand elle est mondiale. Il en est de même à l’étranger.

                                            Le problème est que le terrorisme fonctionne. Il peut même changer le résultat des élections, comme l’a démontré l’attentat de Madrid en 2004, voire celui de Manchester en mai 2017. Cela peut même changer le résultat d’un match de foot comme à Dortmund. Et à force d’attendre, de nouveaux périls s’amoncellent.

                                            * Pierre Vermeren est professeur d’histoire du Maghreb contemporain à l’université Panthéon-Sorbonne. Il a récemment publié « Le Choc des décolonisations. De la guerre d’Algérie aux printemps arabes » (Odile Jacob, 2015).

                                            Cet article est publié dans l’édition du Figaro du 21/08/2017


                                            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 août 2017 17:59

                                              Une réaction au précédent article :

                                              La faiblesse de nos élites ou nos gouvernants vient de leur incapacité à rentrer dans d’autres imaginaires comme celui des salafistes.

                                              Ils appliquent donc un filtre non pertinent sur la réalité, on accumule donc échec sur échec même si militairement nous sommes supérieurs, mais nous avons vu ailleurs que cette supériorité militaire n’était que peu de choses sur le moyen/long terme.

                                              La première étape est d’affirmer ses valeurs sans peur des armes de distractions massives (raciste, colonialiste, islamophobe, …). Il faut demander clairement une réécriture du Coran avec suppression des passages violents sous peine d’interdiction à la vente de ce manuel de la haine comme tout autre écrit. Il n’y a aucune raison valable de considérer qu’un livre religieux doit avoir un traitement de faveur quand il incite à la haine et à la violence notamment en l’absence de clergé qui est capable de tempérer l’interprétation.

                                              La seconde est de ne plus accueillir dans nos sociétés des membres qui sont radicalement contre : il faudra à un moment bloquer l’immigration en provenance de certains pays car nous savons pertinent que ces pays engendrent des radicaux avec une forte probabilité.

                                              La troisième est d’accueillir uniquement à hauteur de nos capacités d’assimilation.

                                              La quatrième est d’atomiser toute puissance étrangère qui financerait des organisations violentes : expulsion des diplomates, suppression des visas, saisie des avoirs, ….

                                              Bref, autant dire que cela ne se fera pas, pour deux raisons :
                                              – nos hommes politiques sont soit idiots soit des lâches, soit les deux. Quand ils n’ont pas été achetés par ces puissances. Ils ne se réveilleront pas ou alors quand il sera trop tard.
                                              – la démographie : il sera de plus en difficile de gagner une élection sans séduire les électeurs musulmans qu’on entretient consciencieusement dans la défiance ou la haine à l’égard de la France à travers des piqures de rappel sur l’Algérie par exemple.

                                              Nous allons vers la guerre civile ou la soumission, tranquillement, avec un probablement partitionnement du pays.

                                              Lisez Guerilla de Laurent Obertone.

                                              Vos avis ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès