• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Barcelone et le terrorisme : militarisation de la paix et élimination de (...)

Barcelone et le terrorisme : militarisation de la paix et élimination de l’ennemi et de ses alliés obscurs par ses propres armes

Le temps est en effet venu d'écarter les dirigeants politiques incapables, les pleutres, les collabos islamiques, les traîtres à leurs nationet de battre l'ennemi avec ses popres armes.

PNG Si les géographies et les cartographies réelles et imaginaires ont joué un double rôle dans la philosophie et la politique, servant à la fois de métaphore et de base fondamentale pour la pensée philosophique et l'intelligence politique du monde qui nous entoure, il se trouve que les préoccupations contemporaines urgentes qui s'imposent désormais à nous sous la forme d'attentats terroristes successifs et d'invasion migratoire majeure présentent de nouveaux problèmes et que, confrontés à l'ampleur et à la rapidité des mutations politiques, technologiques, militaires et financières planétaires dont ils n'ont su ni anticiper la survenance quand ils ne les ont pas créées, ni comprendre les signes annonciateurs et encore moins prévoir les conséquences néfastes de leurs actes, nos « dirigeants » ont à ce point brouillé les formations territoriales, linguistiques, ethniques, religieuses, sociologiques, économiques et politiques qui constituent jusqu'à ce jour les fondements de la civilisation européenne qu'ils tentent encore, faute de courage pour y faire face, de nous présenter aujourd'hui comme normal un scénario apocalyptique d'une planète dont les continents (l'Europe) et les pays comme le nôtre (la France, le Royaume-Uni, l'Espagne) devraient désormais s'accommoder sans rien dire.

 

I- Confusion intellectuelle et purée mentale

Mais il se trouve que le temps des réflexions théoriques sur les causes premières et les fondements culturels et religeux de cette tératologie criminelle que représente le terrorisme islamique et son terreau, dont il ne tiendrait qu'à nous, selon la pensée dominante, de « faire l'effort pour mieux le comprendre », en percevoir les ressorts cachés et l'admettre comme une composante désormais inéluctable de notre vie, est en réalité inacceptable tout comme le sont cette pseudo sociologie compatissante, cette Vulgate, ce politiquement correct qui nous obligeraient à accepter sans discussion possible le fait que nous serions responsables des événements dont nous sommes victimes, faute pour nous sans doute n'est-ce pas ? de ne pas avoir encore assez intériorisé l'obligation du « vivre ensemble » avec cet Autre qui nous est imposé et présenté comme le nec plus ultra d'un délire civilisationnel (cf. en ce sens l'ahurissant rapport du Conseiller d'Etat Thierry Tuot "La grande nation pour une société inclusive" : Rapport Tuot - intégration - février 2013 ou encore la non moins délirante « laïcité de compromis »...http://www.lexpress.fr/actualite/societe/rapport-sur-l-integration-vers-une-laicite-de-compromis_1307345.html) dont l'unique manifestation est désormais le terrorisme islamique sur fond de subversion migratoire elle aussi islamique.

Ce ne sont pas les invocations et le confusionnisme historique à base de ¡no pasarán ! qui mêle, comme par hasard, en réaction aux trois attentats terroristes de Barcelone (14 morts, une centaine de blessés) , dans un anachronisme surprenant Catalogne, République Espagnole et « lutte antifasciste » repris comme un mantra par la « presse française » qui se félicite à l'instar de L. Joffrin dans Libération de ce que "les populations civiles régulièrement visées par les tueurs refusent de modifier leurs habitudes sous la pression terroriste", et assure que "l'imbécile et barbare stratégie des assassins se heurte à la résilience des démocraties" (http://www.lemonde.fr/attentat-a-barcelone/article/2017/08/18/attentat-a-barcelone-no-pasaran-lance-la-presse-francaise_5173543_5173500.html), ou encore les « Solidaridad con Barcelona » affichés sur tous les panneaux lumineux du réseau autoroutier en France, qui permettront – et je pèse mes mots –, d'extraire la racine du mal.

Et voilà que, ô surprise ! - l'on découvre que l'on aurait affaire à un adversaire intelligent, figurez-vous, comme le montre sous un verbiage psychologisant un « rapport d'étude » qui insiste sur (défense de rire) « l’approche psycho-sociologique de la radicalisation ; la dimension cognitive de la radicalisation » (http://www.gip-recherche-justice.fr/publication/saisir-les-mecanismes-de-la-radicalisation-violente-pour-une-analyse-processuelle-et-biographique-des-engagements-violents/)

Point n'est besoin d'être devin pour comprendre que sans une réaction profonde et violente d'une partie de la population qui pourrait bien finir par se fâcher face à tant d'inepties et de foutaises éculées, la seule lutte « antifasciste » qui prévaut – idéologiquement pure au yeux d'une classe politique d'une veulerie insondable -, continuera d'être celle qui n'aura de cesse de refuser de voir la réalité, de « stigmatiser » par une acrobatie conceptuelle étonnante dont seuls les islamo-collabos sont capables, la seule peste qui vaille à leurs yeux, la « peste brune » (l'ennemi d'hier), tout en évitant soigneusement jusqu'à la survenance du prochain attentat de « stigmatiser » la « peste verte » du fascisme islamique, réelle, contemporaine, tangible celle-là, par les fleuves de sang qu'elle fait couler, celle de la tuerie institutionnalisée et désormais qualifiée de low cost de l'ennemi d'aujourd'hui.

L'imbécillité criminelle et sournoise des média qui fait écho à la trouille des « politiques » est à ce propos confondante avec ce florilège de mauvaise foi et d'inculture que l'on retrouve partout, dans le Midi libre, par exemple, sous les plumes de Jean-Michel Servant ("jamais depuis la Guerre civile le cri de ralliement des Républicains espagnols n'a été aussi prégnant dans l'esprit des Barcelonais"), celle de Stéphane Albouy du Parisien/Aujourd'hui en France ("Barcelone, comme Nice, Londres ou Paris, sera plus forte que l'obscurantisme et la haine"), ou encore Christophe Lucet de Sud-Ouest - on arrêtera ici ce collier de perles : "Cette nouvelle atteinte violente à leur mode de vie doit souder plus encore les Européens dans leur refus de céder à l'infâme chantage dont ils sont l'objet ». Au point où l'on en est arrivé on se demande bien par quel tour de passe-passe la responsailité de D. Trump n'a pas encore été mise en cause.

 

II- Souder plus encore les Européens dans leur refus de céder à l'infâme chantage dont ils sont l'objet ?

Il n'y a pas de « chantage » qui tienne mais bien une attitude à adopter et un seul moyen pour ce faire : cesser de tourner autour du pot comme dans les attaques à la voiture bélier menée dans une pizzeria en France (une « voiture folle », selon le langage en cours, naturellement conduite par un « déséquilibré » à l'identité systématiquement mystérieuse et aux motivations toujours incertaines, (un mort et sept blessés) , au couteau à Turku, en Finlande (deux morts et six blessés), ou encore à Sourgout en Sibérie (huit blessés), qui sont bel et bien des actes criminels terroristes (http://www.lci.fr/international/en-finlande-l-attaque-au-couteau-desormais-consideree-comme-terroriste-2061751.html et https://www.youtube.com/watch?v=4oPoTWswkWw).

« Cesser de tourner autour du pot », appeler les gens et leurs actes par leurs noms, voir la réalité des faits, désigner et nommer clairement l'ennemi, se battre dans la guerre qui nous est déclarée et la gagner, tel est le programme.

Il s'avère fort heureusement que nous disposons face au terrorisme islamique, à ses théoriciens, ses acteurs, ses zélateurs, ses soutiens, ses complices, à l'extérieur comme à l'intérieur du territoire français, d'un avantage incomparable qui tient au fait que nous avons depuis longemps théorisé la question, que nous en connaissons et maîtrisons parfaitement toutes les composantes au point qu'il ne suffirait plus que d'une volonté – une prise de décision politique pour dire les choses clairement - pour résoudre le problème une bonne fois pour toutes.

Nous sommes en guerre et il est incompréhensible que puissent se succéder à un rythme et une intensité croissants sans que nous réagissions d'une autre manière que par des déclarations lénifiantes et des dépôts de chandelles, bouquets de fleurs et peluches à ces séries d'attentats sans que soient enfin prises les décisions qui s'imposent pour protéger les populations civiles.

Nous disposons en effet d'outils conceptuels et matériels particulièrement opérationnels et redoutables dans leur efficacité qui nous permettraient aujourd'hui, pour peu que nous les utilisions, d'anéantir de manière irréversible et spectaculaire l'ennemi sur son propre terrain en usant du même moyen que lui : la taqiyya ou art de la dissimulation.

On lira ainsi à ce proos avec intérêt l'article qui suit en annexe, toujours d'actualité, rédigé par le philosophe Iranien Reza Negarestani, et qui explique comment avec La Militarisation de la Paix, de quelle façon – et c'est là une interprétation que je fais mienne - la simple existence du civil devient arme à la fois contre lui-même et contre l’immunité entière du système dont il fait partie et qui le protège.

 

III- Retourner sa méthode contre l'ennemi

« Cet essai, comme l'explique l'auteur, explore la montée d'une nouvelle vague de terrorisme qui exploite sa propre dissolution, faisant une arme de la doctrine (dite de) laTaqiyya ou de la (dis)simulation stratégique, démantelant l'aspect théâtral du champ de bataille et sélectionnant les civils comme cibles primaires et « champs de bataille moléculaires » . Cette tendance menace non seulement la survie civile mondiale, mais l'horizon même de la survie ou de la vie (en son sens le plus bas et abstrait) en général. Cela fait de la survie un domaine d'exploitation pour le terrorisme extrémiste . »

Le manifeste d'AbduSalam Faraj, Jihad : l’Obligation Absente – dans lequel la pragmatique politique malveillante et la perversion tactique sont posées soigneusement dans un contexte de justification évangélique et d’apologétique théo-tyrannique – est une étude de ce mode de combat : la Guerre Blanche ou la militarisation de la paix, dont le moteur principal est un hypercamouflage agressif.

Le but de l’hypercamouflage est en effet de poursuivre - de la manière la plus discrète qui soit – combat et survie aux côtés de l’ennemi (nous, en l'occurence). Ami en surface, l'ennemi islamique est pourtant invariablement ennemi parmi ses ennemis ; on assiste à l’apparition d’un nouveau type d’adversaire qui agit en sous-main.

Tous les attentats terroristes commis en France comme en Europe nous confirment chaque jour l'ampleur de la démonstration : l'ennemi agit en se dissimulant.

 

Il nous appartient donc désormais de retourner contre lui l'arme qu'utilise cet ennemi et de lui montrer que nous sommes meilleurs caméléons que lui, adoptant sur notre propre terrain et avec notre technologie et nos renseignements humains tout ce qui peut nous permettre de l'isoler de son biotope et de détruire la nécrocratie qu'il tente de mettre en place. Une fois repéré il doit alors être éliminé sans éta d'âme.

Comme l'explique le Dr Koch (le célèbre médecin bactériologiste allemand qui découvrit les bacilles de la tuberculose et du choléra), cité par l'auteur, « Dans le passé, on a pris une attitude plus défensive » écrit Koch qui se réfère à la théorie des miasmes. « Nous avons maintenant quittés ce point de vue défensif et sommes passés à la compréhension de l’ offensive ... Nous devons être préparés, d’abord, à détecter facilement et avec certitude le matériau infectieux, et ensuite, à le détruire. » ( Koch,1903,8, 10). Pour Koch, mener l’offensive revient à rechercher activement les parasites non seulement chez ceux qui sont visiblement malades mais aussi chez ceux qui peuvent être « suspectés » de les abriter (die Verdächtigen) et ceux qui sont « apparemment en bonne santé ».

(Cf. OTIS, L. (1999) Membranes : Metaphors of invasion in Nineteenth-Century Literature, Science and Politics , The Johns Hopkins University Press, pp. 34-35. ).

Les fruits pourris contaminent le reste des fruits sains qui sont dans le panier. L'inverse ne s'est jamais vu. Pour se prémunir de la moniliose il convient donc d'ôter les fruits qui présentent les premiers symptômes de pourriture.

Il faut en effet comprendre que toute machine de guerre ou ligne tactique occupe donc une niche (que ce soit en temps de guerre ou de paix), un espace où elle peut se déplacer, se nourrir et fonctionner ; elle n’est pas seulement définie par les propriétés distinctives d’une ligne tactique ou d’une machine de guerre, mais aussi par ses ennemis, la dynamique incompatible des autres lignes tactiques,les différents types de prédateurs, l’exposition aux facteurs environnementaux, ses zones de contact par lesquelles il reçoit les données de l’environnement, les types de données reçues, et sa proximité à ce qu’il pourchasse ou explore (il existe une incompréhension répandue qui attribue une frontière solide ou friable aux niches ; mais les niches se forment partout où une entité ménage une partie de son environnement et y survit et fonctionne).

 

Or il se trouve que nos services spéciaux, services de renseignement, informateurs, policiers, militaires, savent parfaitement de quoi il retourne. Ils connaissent bien le matériau infectieux, les parasites, les niches ennemies (un ennemi tant extérieur qu'intérieur), les menaces et leur nature, identifient les auteurs avérés et potentiels, leurs sources de financement, leurs procédés opérationnels, leurs réseaux, leurs contacts, leurs objectifs, et recoupent d'autres sources de renseignement.

 

IV- Compter nos vrais alliés et éliminer les agents obscurs

Nos services mais aussi une majeure partie de la population française qui aiment la France et ont à coeur de la défendre, savent et sentent ce que représente la communauté nationale autour et dans la Nation, savent parfaitement qui est qui et qui fait quoi contre la France, qui la menace et qui l'attaque, qui joue un rôle de « cinquième colonne. » (cf. en ce sens https://www.dreuz.info/2017/05/17/sylvie-goulard-ministre-des-armees-je-ne-me-sens-pas-francaise/)

Ils ont aussi parfaitement identifié ceux qui parmi nos dirigeants ou nos autorités ne font pas ce qu'ils devraient faire pour défendre notre pays et ne pas jouer contre ses intérêts en « passant à l'ennemi » par faiblesse, pusillanimité, clientélisme, sympathie, empathie, idéologie, conviction, ou tous ces élements conjoints.

Ils savent donc comment agir dans l'ombre pour éliminer préventivement, de manière précise et ciblée, discrètement, sur le territoire mais aussi ailleurs, tout ce qui travaille et collabore déjà à une œuvre de mort, pourra et pourrait un jour être conduit à agir au grand jour contre nos propres intérêts, nos propres populations et ce que nous représentons à leurs yeux.

La conclusion s'infère d'elle-même : si l'on peut et l'on doit éliminer les métastases du cancer que représentent désormais le terrorisme islamique et ses complices comme ses sympathisants, ses soutiens actifs et passifs, il est impératif de traiter la tumeur à l'origine et non de traiter lesdites métastases avec du sirop pour la toux, et c'est à ce moment là que l'on pourra enfin s'exclamer, avec justesse cette fois-ci, au vu du résultat obtenu, non plus ¡No pasarán !, mais plutôt : « ils ne sont pas passés ».

 

Comment en effet penser que nous ne puissions pas, après avoir éliminé avec succès les formes de totalitarisme qui ont meurtri le XXè siècle, éliminer le totalitarisme islamique et sa manifestation terroriste qui empoisonne cette première partie du XXIè siècle ? On ne capitule pas. On ne se soumet pas. On ne collabore pas. On se bat.

 

 

Notes et sources :

Comme l'explique son traducteur, Thomas Duzer, l'article de R. Negarestani précité, dont on trouvera la traduction en langue française ci-après, a paru initialement en langue anglaise dans Robin Mackay, ed.Collapse : Philosophical research and development. Vol. 1.Oxford : Urbanomic, 2006. ISBN-10 0-9553087-0-4. Pp. Iv + 288.

http://anaximandrake.blogspirit.com/list/traductions/Negarestani_Militarisation_de_la_Paix.pdf

Robin Mackay, ed.Collapse : Philosophical research and development. Vol. 1.Oxford : Urbanomic, 2006. ISBN-10 0-9553087-0-4. Pp. Iv + 288.

 

« This essay explores the rise of a new wave of terrorism which exploits its own dissolution, making a weapon of the doctrine of Taqiyya or strategic (dis)simulation, dismantling the theatrical aspect of the battlefield and selecting civilians as primary targets and ‘molecular battlefields’.This tendency threatens not only global civilian survival but the very horizon of survival or living (in its most basic, abstract sense) in general. It makes survival itself a field of exploitation for extremist terrorism… »

 

http://www.nuestra-guerra.com/2012/05/no-pasaran.html

Enoch Powell et le discours des Fleuves de Sang. https://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_des_fleuves_de_sang
 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 21 août 08:54

    Faudrait déjà que toutes les nations qui sont en but au terrorisme fassent alliance, le combattent ,échangent les infos , sans l’hypocrisie actuelle .
    Car nous ne savons toujours pas qui finance véritablement , qui manipule ces réseaux .
    Apparemment certains individus sont comme des « poissons dans l’eau » au sein des populations pour préparer tout type d’attentats .
    Il faudrait un consensus , des moyens et une volonté supranationale pour éradiquer le terrorisme .
    Demander des comptes à certains états du MO qui soutiennent ce terrorisme .
    Détruire certains états : l’Irak, la Libye, la Syrie , attaquer l’Afghanistan , le Pakistan , etc,  ne semble pas avoir été la meilleure idée .
    Pétrole et islamisme radical sont apparemment liés .
    Et des monarchies à petro$ semblent largement impliquées .
    Bref pas simple .
    En attendant les chaos territoriaux, terroristes , financiers et celui induit par le chômage de masse(et ses conséquences) liés à la « globalisation »semblent s’interpénétrer .
    Et agir dans le même sens de la destruction de nos sociétés .
    Pour le reste je ne suis qu’un quidam qui ne possède aucun pouvoir .
    Celui de voter tous les 5 ans pour des dirigeants et parlementaires nationaux .
    Donc un observateur ahuri et consterné par ce qui se passe aujourd’hui .


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 13:42

      )@chantecler
      Bonjour et merci pour votre commentaire et la justesse de vos propos.

      Vous écrivez, je vous cite, que :"...nous ne savons toujours pas qui finance véritablement , qui manipule ces réseaux .
      Apparemment certains individus sont comme des « poissons dans l’eau » au sein des populations pour préparer tout type d’attentats .
      Il faudrait un consensus , des moyens et une volonté supranationale pour éradiquer le terrorisme
      ."

      Permettez-moi de vous rassurer sur ces points que vous évoquez.

      Nous savons parfaitement et depuis très longtemps qui fait quoi,qui finance qui et pour quel but, quel objectif, ceci tant au plan international (http://scoopempire.com/isiss-magazine-dabiq-shockingly-legit/) - (https://clarionproject.org/islamic-state-isis-isil-propaganda-magazine-dabiq-50/)
      que national.

      Quant au consensus , aux moyens et à la volonté supranationale pour éradiquer le terrorisme, vous avez amplement raison, mais il me semble qu’une volonté nationale réellement affichée serait déjà très efficace et trouverait immédiatement les relais et appuis nécessaires pour renverser la vapeur, et je puis vous assurer - comme je l’écris et le redis ici -, que personnellement, si j’étais ministre de l’Intérieur, j’agirais efficacement et sans état d’âme.

      Bien à vous

      Renaud Bouchard


    • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 14:35

      @chantecler
      « que toutes les nations qui sont en but au terrorisme fassent alliance »


      Vous aurait il échappé que toutes les nations un poil importante manipulent des groupes « terroristes » pour ses intérêts.
      USA bien sûr mais aussi Russie Iran Israël Turquie Pakistan...France. 
      Comprendre cela rend risible votre proposition.


    • Vraidrapo 21 août 16:30

      @Pere Plexe
      Effectivement, à croire que ces gens-là viennent seulement d’apprendre à lire...
      IL y a eu des dizaines d’Articles de reportages sur les méfaits de l’ingérence provocatrice de l’Ouest, et ces individus, au service de qui (?) on ne se le demande même plus, en remettent une couche... comme si de rien n’était.
      Est-ce que parle, moâ, du missile dans le Pentagone_911 à tout bout de champ ?
      Ach kolossale rigaulade ! smiley


    • lisca lisca 21 août 09:16

      "Comment en effet penser que nous ne puissions pas, après avoir éliminé avec succès les formes de totalitarisme qui ont meurtri le XXe siècle, éliminer le totalitarisme...« 
      Nous n’avons pas éliminé le totalitarisme issu du vingtième siècle (ou de la Terreur française).
      Il s’est déployé et montré sans fard avec l’URSS, s’est adapté en UE, en mondialisme esclavagiste... Il a intégré le totalitarisme islamique, dans la mesure où la mentalité dite islamique s’oppose fortement à la civilisation européenne (historiquement chrétienne), fondée (dans l’idéal qu’elle se fixe) sur le mérite individuel et les principes organisationnels de coopération entre pairs, bienveillance des responsables, subsidiarité, discipline, recherche de la beauté sous toutes ses formes, protection armée vigilante, initiative entrepreneuriale, refus et stigmatisation de l’esclavage, pardon des offenses (qui permet d’arrêter des guerres sempiternelles) charité (humanitarisme) bien ordonnée (envers les faibles sociaux) honneur (qui réagit aux attaques).
      Quant à la taqqiya que nous pourrions utiliser aussi, c’est déjà le cas. Les services secrets mènent des opérations secrètes avec morts et blessés pour éliminer des agents considérés dangereux.
      Le problème, c’est la malveillance des gens aux commandes (qui s’auto-qualifient d’ »élites« ).
      Et cette malveillance n’est pas européenne. Elle provient d’autres traditions, orientales, qui paraissent plus proches de l’islam que du christianisme. Ou elle provient tout simplement de la médiocrité, de l’inculture et de l’envie (jalousie). Ces élites qui n’en sont pas, loin de là, détestent et/ou méprisent profondément la tradition européenne depuis longtemps ou depuis toujours. Elles ont toujours peur pour leur place parce qu’elles ne sont pas à la hauteur. Voir Obono, Kheder, gratifiées du grade de »député". Hollande, ex-président, Haziza, journaliste, Angot, intello, etc. L’oligarchie visible est nulle. Derrière elle se cachent des gens plus intelligents qui pratiquent de fait la taqqiya. Mais contre les Européens.
      Des dirigeants et voteurs de lois malveillants ou/et incapables vont faire en sorte d’éliminer les gens de valeur, les vrais combattants plutôt que l’ennemi.
      Voilà le problème.
      Merci, très bon article très bien écrit et développé.
      Oui il faut faire quelque chose. Merci de nous parler d’honneur, à votre façon. Déposer des nounours ! Il faut se battre, en effet.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 13:21

        @lisca
        Bonjour et merci pour votre commentaire auquel je répond ci-après entre //

        « Le problème, écrivez-vous,c’est la malveillance des gens aux commandes (qui s’auto-qualifient d’  »élites" ).

        Et cette malveillance n’est pas européenne. // Elle l’est aussi.

        Elle provient d’autres traditions, orientales, qui paraissent plus proches de l’islam que du christianisme.
        Ou elle provient tout simplement de la médiocrité, de l’inculture et de l’envie (jalousie). Ces élites qui n’en sont pas, loin de là, détestent et/ou méprisent profondément la tradition européenne depuis longtemps ou depuis toujours. //Effectivement.

        Elles ont toujours peur pour leur place parce qu’elles ne sont pas à la hauteur. Voir Obono, Kheder, élues « députés ». Hollande, ex-président, Haziza, journaliste, Angot, intello, etc. L’oligarchie visible est nulle. Derrière elle se cachent des gens plus intelligents qui pratiquent de fait la taqqiya. Mais contre les Européens.// Effctivement.

        Des dirigeants et voteurs de lois malveillants ou/et incapables vont faire en sorte d’éliminer les gens de valeur, les vrais combattants plutôt que l’ennemi.

        Voilà le problème.
        Merci, très bon article très bien écrit et développé.
        Oui il faut faire quelque chose. Merci de nous parler d’honneur, à votre façon. Déposer des nounours ! Il faut se battre, en effet."

        Message reçu et mis en pratique.

        Bien à vous, RB


      • chantecler chantecler 21 août 14:56

        @Renaud Bouchard
        "Des dirigeants et voteurs de lois malveillants ou/et incapables vont faire en sorte d’éliminer les gens de valeur, les vrais combattants plutôt que l’ennemi."
        Effectivement !
        Qui a tué Massoud ?
        Cdt.



      • kalachnikov kalachnikov 21 août 23:03

        @ chantecler

        Mais justement Massoud était quelqu’un de très pieux. Un Musulman sorti de ce méchant Islam et fan de ce foutu Coran qui donne la lèpre rien que quand tu l’évoques. Massoud était le commandant du Front Uni Islamique pour le Salut de l’Afghanistan et chef de l’Armée Islamique. Mais quand t’entends les benêts racistes qui traînent sur agoravox, le brave Massoud n’y entendait rien, évidemment.


      • bob14 bob14 21 août 10:03

        +++++++++++++++++ Excellent !

        Nous sommes en guerre en effet et nos « dirigeants » ont le fleur entre les dents au lieu d’avoir un couteau comme les terroristes...
        Nous sommes gouvernés par des LÂCHES... !

        • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 10:17
          Il faut combattre le terrorisme.
          Nos dirigeants ne le font pas

          Tous çà pour ça...
          Idées bateaux et poncifs sans la moindre proposition concrète...

          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 13:43

            @Pere Plexe
            Vous devriez me relire plus attentivement...
            RB


          • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 14:09

            @Renaud Bouchard
            J’ai loupé vos propositions concrètes ?


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 15:35


            @Pere Plexe
            Je réponds votre question : « J’ai loupé vos propositions concrètes ? »

            Très exactement.
            Les voici en détail, telles que déjà exposées ici le mardi 17 novembre 2015.
            Elles ont été réactualisées depuis.

            État d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du boca
            l

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etat-d-urgence-le-double-ennemi-174187

            Il ne vous aura pas échappé que les événements se sont succédé tout comme les gouvernements, les uns continuant leur œuvre criminelle et mortelle et les autres évitant soigneusement de traiter le mal à la racine.

            Bien à vous, Renaud Bouchard


          • covadonga*722 covadonga*722 21 août 11:34

             la ou il n’y a pas d’islam il n’y a pas d’islamiste !



            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 12:30

              @covadonga*722
              Bonjour Covadonga.

              « Là où il n’y pas d’islam il n’y a pas d’islamistes. »
              Effectivement.
              Certains l’ont compris, comme en Birmanie, où la menace islamique et musulmane a suscité une réaction préventive des Bouddhistes contre les Rohingas :
              http://www.worldaffairsjournal.org/article/terror-burma-buddhists-vs-muslims

              L’Inde, plus « discrète », mais qui est aussi une puissance musulmane (comme elle se plaît à le rappeler avec raison à ses turbulents voisins du Pakistan (197 millions d’habitants à majorité Chiite- République Islamique du Pākistān,
              Islāmī Jumhūrīyah Pākistān, اسلامی جمہوریۂ پاکستان
              - et du Bangladesh (125 millions de musulmans pour une population de 168 million d’habitants), a pour elle l’avantage de l’hindouisme (79,8 %) contre l’islam (14,2 %, soit 138 millions de musulmans), connaît des problèmes sérieux avec l’islam, mais à un degré moindre que ses voisins précités ou que l’Indonésie, les Philippines, pays où le fondamentalisme musulman gagne du terrain dans cette partie du monde, et avec lui une dérive djihadiste de plus en plus inquiétante.

              Longtemps terre d’islam tolérante à la multitude de minorités ethniques et religieuses qui la caractérise, l’Asie du Sud-Est est, chaque jour davantage, en proie à l’islamisme et à sa ­dérive naturelle et violente qu’est le djihadisme. Tout se passe comme si, au fur et à mesure qu’elle perd du terrain au Moyen-Orient, en Syrie et en Irak, une organisation telle que l’Etat islamique (EI) faisait des adeptes en Asie du Sud-Est.

              C’est une évolution qui inquiète tous les pays de la région. Un peu partout, le fondamentalisme musulman progresse, dans sa version wahhabite, importée d’Arabie saoudite, notamment. Mais chacun connaît ce lien de causalité quasi direct : l’islamisme est la base idéologique du djihadisme. Le fondamentalisme musulman précède le djihadisme, il en est le terreau fertile : sa rhétorique nourrit la violence djihadiste.

              La crainte est de voir s’implanter une base djihadiste – comme à Rakka en Syrie ou à Mossoul en Irak – servant à la préparation d’attentats

              D’où une inquiétude quasi générale que reflétaient les propos des ministres de la défense d’Asie du Sud-Est, réunis en juin à Singapour. La montée de l’islamisme est « la menace sécuritaire la plus importante » dans la région, déclarait le ministre de la défense singapourien, Ng Eng Hen. A l’heure où il parlait, l’armée philippine avait toutes les peines du monde à venir à bout du puissant groupe djihadiste, directement inspiré de l’EI, qui s’était emparé d’une partie de la ville de Marawi, sur l’Île de Mindanao.

              Elle n’a pas encore neutralisé tout à fait ce groupe d’hommes bien entraînés, bien armés et comptant nombre d’étrangers – alliance inédite dans cette région de djihadistes venus d’ailleurs et d’islamistes locaux. Dans toute l’Asie du Sud-Est, la crainte est de voir s’implanter une base djihadiste – comme à Rakka en Syrie ou à Mossoul en Irak – servant à la préparation d’attentats et autres opérations violentes.

              L’enjeu indonésien

              L’Indonésie a connu le terrorisme islamiste dans les années qui ont immédiatement suivi les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Mais elle est maintenant le théâtre d’une évolution politico-religieuse lourde de dangers à venir. La troisième plus grande démocratie du monde – 255 millions d’habitants, dont 87 % de musulmans – connaît une montée en force de l’islamisme.

              Depuis des siècles, elle pratique un islam tolérant, mâtiné de coutumes locales, respectueux de toutes les minorités religieuses. Aujourd’hui, les mouvements fondamentalistes progressent. En témoigne la récente condamnation à deux ans de prison pour blasphème de l’ancien gouverneur de la région de ­Djakarta, Basuki Purnama, un protestant d’origine chinoise, qui avait osé citer une sourate du Coran.

              Lire aussi :   Indonésie : menaces sur l’islam tempéré de l’archipel

              En un sens, les autorités centrales portent une part de responsabilité dans l’éruption fondamentaliste actuelle dans le pays. En 2001, elles ont autorisé la ­pratique de la charia – la loi islamique – dans la province d’Aceh. C’était un ­premier accroc à une tradition indonésienne d’aimable libéralisme religieux. Depuis, le wahhabisme a gagné d’autres régions d’Indonésie, à mesure que les universités du Golfe forment (ou plutôt « déforment ») des milliers de jeunes Indonésiens.

              Heureusement, une majorité d’Indonésiens résiste. De grandes associations de musulmans modérés se battent avec détermination contre la poussée islamiste. Une partie déterminante se joue ainsi dans le plus grand pays musulman du monde. Il faut la suivre de près. Parce que l’Europe ne sait que trop que le djihadisme n’a pas de frontières.

              Source http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/07/22/le-poison-islamiste-en-asie-du-sud-est_5163797_3232.html

              Renaud Bouchard


            • Lugsama Lugsama 21 août 14:06

              @covadonga*722

              Vous préconisez quoi, de mettre tous les musulmans dans des chambres a gaz pour éliminer les djihadistes ?


            • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 14:07

              @covadonga*722
              C’est aussi profond qu’une réflexion de Britney...

              La peine de mort est efficace.A condition de l’appliquer de façon préventive...
              Certains ont théoriser le principe à une autre religion.



            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 15:45

              @Lugsama
              Je réponds votre question à laquelle j’ai déjà commencé de répondre en détail avec des préconisations telles que déjà exposées ici le mardi 17 novembre 2015, réactualisées depuis.


              État d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du boca
              l

              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etat-d-urgence-le-double-ennemi-174187

              Il ne vous aura pas échappé que les événements se sont succédé tout comme les gouvernements, les uns continuant leur œuvre criminelle et mortelle et les autres évitant soigneusement de traiter le mal à la racine tandis que toute une population de pleutres, de lâches et d’abrutis qui sont incapables de se battre et acceptent de se faire tuer continue de clamer que leurs tueurs « n’auront pas leur haine ».Message incompris. QRN (quotient de réception nul, comme disent les radioamateurs).

              Bien à vous, Renaud Bouchard


            • Lugsama Lugsama 21 août 15:51

              @Renaud Bouchard

              Non mais j’ai pas envie de lire vos pavés, merci de me donner une réponse clair, c’est bien gentils de dire que les gouvernements tourne autour du pot si vous êtes incapable de de répondre à une question simple. Votre solution c’est quoi ?

            • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 16:18

              @Lugsama
              Yaka !


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 août 16:19

              @Lugsama
              Je réponds votre question.

              État d’urgence, le double ennemi intérieur et extérieur ou l’urgence de vider l’eau du bocal

              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etat-d-urgence-le-double-ennemi-174187

              Il ne vous aura pas échappé que les événements se sont succédé tout comme les gouvernements, les uns continuant leur œuvre criminelle et mortelle et les autres évitant soigneusement de traiter le mal à la racine.

              Bien à vous, Renaud Bouchard


            • Lugsama Lugsama 21 août 16:39

              @Renaud Bouchard

              Non vous ne répondez pas, c’est assez amusant et pathétique, vous continuez à « tourner autour du pot » comme vous semblez le dénoncer. Donc je répète ma question, quel est votre solution concretement ?

              Et merci de m’éviter votre copier-coller ou un lien vers un pavé antérieur, je demande juste une réponse simple et concrête.

              J’ai un peu l’impression d’être en face de quelqu’un qui n’assume pas ses idées et reproche aux gouvernements ses propre turpitudes.. 

            • covadonga*722 covadonga*722 21 août 18:48

              @Lugsama
              je n’ai aucune prétention a expliquer aux musulmans qui vivent dans leurs pays comment ils doivent vivre leur foi .Je n’ai aucune objection a ce qu’en terre d’islam il soit la loi ,ça les regardent.

              Mais ici sur le sol que l’histoire et la nature a imparti aux miens j’entend que cela soit mes référents et ceux de mes pères qui priment.
              Pour les musulmans vivant en Europe et qui manifestement souffrent dans cette géhenne raciste , je préconise qu’on les aides a se conformer a un commandement de leur prophète en facilitant leur 
              hijra .
              Et si je devais exercer de la violence elle serait réservée aux élites nous ayant mis dans une situation de quasi guerre civile.Et a l’intelligentsia française qui avec une constance remarquable a toujours choisie les déviances idéologiques ou les crapuleries sectaires exotique au détriment de la souche de ce sol.Je vous concède que pour certain d’entre eux je considére que 4 murs c’est encore trois de trop !

            • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 20:28

              @covadonga*722
              Mais ici sur le sol que l’histoire a fait République laïque de France j’entend que cela soient nos lois qui garantissent la liberté de culte qui s’appliquent.


              Et que les petits putschistes qui prétendent dire le droit ou quel citoyen seraient « compatible » soient fermement ramener à la raison.
              C’est un comble que des types qui ne reconnaissent pas les lois de la France, sa constitution, son histoire, des gens qui sont donc « incompatibles » à nos valeurs prétendent dire qui serait « compatible » !

            • covadonga*722 covadonga*722 21 août 20:37

              @Pere Plexe
              bof arguties , et je n’ai pas vos compétences pour discuter du sexe des anges.C’est donc ailleurs que sur les foras et avec d’autres « compétences » que le débat sera tranché.Vous voudrez bien reconnaître qu’ici depuis 2008 je n’ai jamais prétendu croire a votre démocratie ainsi que ses discours lénifiants . 


              soient fermement ramener à la raison ,

              c’est bien une des rares fois ou je suis d’accords , hé hé 

            • OMAR 21 août 23:21

              Omar9

              Le @cave : la ou il n’y a pas d’islam il n’y a pas d’islamiste !
              .
              Et là où il y a le @cave, il y a tautologie...
              .
              D’après R. Bouchard, alias Lapalisse....


            • Pere Plexe Pere Plexe 22 août 09:38

              @covadonga*722
              Merci de confirmer mon propos.

              Vous ne vous reconnaissez pas dans les valeurs de notre pays.
              Mais reprochez à d’autres de ne pas y adhérer...

              C’est donc ailleurs que sur les foras et avec d’autres « compétences » que le débat sera tranché
              encore une fois vous adoptez les méthodes, au moins dans le discours, que les terroristes...

            • mursili mursili 22 août 10:37

              @Renaud Bouchard

              Certains l’ont compris, comme en Birmanie, où la menace islamique et musulmane a suscité une réaction préventive des Bouddhistes contre les Rohingas

              La réaction préventive en question a un nom : nettoyage éthnique. C’est cela que vous préconisez pour notre belle Europe si respectueuse des droits de l’homme ? Inquiétant...

              Les Rohingyas sont certes musulmans, mais ils ont aussi le tort de constituer une minorité éthnique en Birmanie. Renseignez-vous, je ne crois pas que vous puissiez approuver les persécutions dont ils font l’objet dans ce pays depuis des décennies.


            • covadonga*722 covadonga*722 22 août 12:01

              @Pere Plexe
              heu moi juste je ne me sent aucun gout pour tendre le cou tel un mouton , et comme vous et vos pareils persistez a faire entrer de plus en plus de loups .

              Et si d’aventure vous vous rendiez dans un stand de tir , vous découvririez que la population
              de pratiquant a bien changée plus 30%de nouveaux inscrits et qui n’entre pas dans votre vision du « faf » juste des gens qui ont ouvert les yeux lu les forum et compris que c’est ailleurs que cela ce régleras.
              Les gens comme vous sont les initiateurs des futurs Alep et je réitère je souhaites que des comptes 
              leur soit demandés 

            • Sozenz 21 août 11:36

              analyser les typtiques de l aéroport de denver .
              c est très instructif .



              • Lugsama Lugsama 21 août 15:54

                @Renaud Bouchard

                Des interprétations de symboles comme tous les complotistes de bas étages. Certains voient ce au’ils ont envie de voir..

              • Pere Plexe Pere Plexe 21 août 20:31

                @Sozenz

                Là on approche le grand complot...

                mais j’ai loupé des episodes ou quoi ?
                avant c’est les juifs qui étaient suspect de ça.
                Pas les musulmans

              • Sozenz 21 août 20:55

                @Pere Plexe
                il vous arrive quoi ?
                si vous avez loupé un episode , alors là , mois aussi ...
                nous naviguons en pleine 4 eme dimension


              • Crab2 21 août 11:58

                Oui, ces islamistes avant de se radicaliser étaient bien intégrés - «  vivaient plutôt bien », et pourtant...

                Suites  :

                https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/radicalises-en-2017.html


                • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 12:29

                  @Crab2
                  Tout à fait d’accord avec vous c’est éducation islamique des tout petits au départ ils se démarquent des non musulmans (le cochon, les femmes) comment voulez vous qu’il ai une once d’intégration c’est pas possible.
                  Oui on la vu la maman du terroriste au Maroc qui ne comprend pas pourquoi son fils en ai arrivé là , c’est vraiment des crétins surtout les mères et vu comme elles sont considéré dans le coran .

                  Le prophète Mohamed à été aux paradis et il a vu que la majorité étaient des pauvres et il a été en enfer et il a vu que la majorité qui peuplent l’enfer étaient des femmes !


                • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 12:16

                  Bonjour, idée concrète il faut mettre tous les musulmans au pied du mur et c’est eux qui devront séparer le bon grain de l’ivraie.
                  Et c’est vrai il y a de la part des musulmans dit « modéré » une certaine complicité qui ne dit mot y consent allégrement , je lai vu de mes propre yeux .
                  Pour le musulman dénoncer l’extrémiste musulman ça fait « balance » donc il dit rien sauf qu’il est bien conscient qu’il est entrain de creuser sa tombe , il suffit de voir la nana d’origine algérienne qui dénonce au Québec l’islamisation de la société canadienne les insultes qu’elle reçois des algériens sur you tube .
                  Les insultes sont toujours les même dans le vocabulaire algérien -(sioniste, harki, batard, nike ta...)-il ne change pas ils ne connaissent que les insultes,la consanguinité fait beaucoup de dégât.

                  Et je parle même pas de l’antisémitisme très virulent chez eux , mais quand on leur dit qu’il y a eu que 3 prix Nobel chez le milliard de musulmans et 300 chez les 15 millions de juif là ils ne disent plus rien du tout , et ils ne remettent jamais en cause la religion islamique .
                  les séismes c’est la faute des femmes qu’ils disent c’est dire ou l’idéologie islamique arrive en de telle abrutissement !


                  • Lugsama Lugsama 21 août 14:10

                    @blablablietblabla

                    Et pareil avec les catholiques qui semblent bien passible avec la pédophilie, c’est vrai on a jamais vu de manifestations contre, donc ils consentent, c’est tellement « évident ».


                  • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 14:38

                    @Lugsama, votre poste est nul , c’est de terrorisme qu’il s’agit , on, sait que vous êtes musulman . Se remettre en question avec un esprit critique sur votre religion c’est pas votre point fort je vois, vu votre historique , vous défendez l’ indéfendable alors siouplait arretez avec vos poncifs sur la pédophilie on voit que vous y connaissez vu que Mohamed était un pédophile patenté voir gay  d’après les hadits !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires