• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bientôt, plus de prévision météo ?

Bientôt, plus de prévision météo ?

L'arrivée de la 5 G pourrait avoir des conséquences étonnantes...

On a déjà évoqué les ondes électromagnétiques et leur impact sur la santé. L'OMS les a classées dans la catégorie des "cancérogènes possibles". 

On a déjà perçu le danger de la multiplication des antennes-relais. Les télécoms vont devoir installer des antennes-relais 5G ABSOLUMENT PARTOUT : sur les panneaux de signalisation, sur les lampadaires devant votre maison, ainsi que dans votre maison (pensez au compteur Linky). Ils ne vendront plus que des ampoules ‘connectées’."

On a compris que la 5G allait permettre une hyperconnectivité favorable à la voiture autonome.

Mais on n'avait pas prévu jusqu'à présent, d'autres perspectives inquiétantes....

Les prévisions météo seraient elles aussi menacées par l'arrivée de la 5G... Les fréquences bientôt occupées par la 5G pourraient interférer avec celles que les satellites utilisent à des fins météorologiques...

 Comme le rappelle Le Parisien, "ces satellites mesurent l'humidité, la pression atmosphérique et la température, permettant ainsi aux météorologues d'établir leurs prévisions. Si la 5G venait à se développer massivement sur ces fréquences, les interférences pourraient avoir un impact très important sur la précision, et même la fiabilité des prévisions météorologiques."

Les conséquences peuvent tout de même être dramatiques : les alertes météo permettent de prévenir et de mettre en garde les populations en cas de danger...

Si ces prévisions ne sont plus fiables, c'est vraiment problématique.

Décidément, on n'a pas fini de mesurer l'impact de la 5G dans de nombreux domaines.

Est-il bien prudent de la mettre en place et de la déployer ? Le principe de précaution ne devrait-il pas s'appliquer ?

Mais la manne financière que va générer la 5G l'emporte sur toute autre considération : nos sociétés d'hyper consommation sont emportées dans un vertige et un tourbillon d'innovations que l'on ne peut plus arrêter.

Nos sociétés nous invitent à une course perpétuelle à l’argent et aux loisirs qui deviennent infinis : séjours au ski, vacances, cinéma, médias, portables de plus en plus sophistiqués : le but essentiel de certains étant d’acquérir ces biens de consommation...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/05/bientot-plus-de-prevision-meteo.html

 

Source :

https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/les-previsions-meteo-menacees-par-l-arrivee-de-la-5g-03-05-2019-2310789_47.php

Documents joints à cet article

Bientôt, plus de prévision météo ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 4 mai 13:27

    Bonjour, Rosemar

    « Les prévisions météo seraient elles aussi menacées par l’arrivée de la 5G »

    S’il s’agit des prévisions grand public de Météo-France, pas beaucoup de risque que ce soit moins fiable !  smiley


    Plus sérieusement, j’ai lu dans un canard que les techniciens de l’Arcep ne sont pas inquiets : il reste pour la 5G un faisceau de fréquences disponibles qui ne seraient pas exposées à des interférences.


    • rosemar rosemar 4 mai 23:08

      @Fergus

      Quel canard ? Des références, des preuves, SVP.


    • Pere Plexe Pere Plexe 6 mai 10:00

      @Fergus
      Marie Rose qui parle technologie c’est aussi crédible et sérieux que Nabila expliquant la relativité restreinte ou ma pomme l’extraordinaire inventivité poétique de Blaise Cendrar.
      Lire deux ou trois articles people sur un sujet n’autorise pas à en parler avec autorité.Que des vendeurs de papier surfent sur la peur et la méconnaissance du public est déjà pénible.
      La 5G est déjà commercialisée en Corée.Sans inconvénient.

      Pour ceux qui veulent de VRAIES infos.


    • Croa Croa 4 mai 14:30

      La météo fait des progrès étonnant, sauf à Météo-France, ex-Météorologie Nationale sacrifiée à la concurrence. La 5G n’a évidemment rien à voir avec ça. smiley

      Au XXe siècle, les météos de la Météorologie Nationale répondaient directement et gratuitement au téléphone à n’importe qui leur téléphonait. Même les vélivoles (pilotes de planeur) avait un bulletin sur le service public : « Météo technique » à 9 h tous les jours sur France-Culture. Tout ça, comme tout service public, n’existe plus. Ça a été remplacé par la débrouille, la meilleure pour le vol à voile est ici.
      À mon avis le meilleur site généraliste est celui-ci mais il y en a plein d’autres mais tout ça est devenu très commercial à part quelques sites fonctionnant à base de bénévola ou de 1/2 bénévola (ceux qui vous réclament un peu d’aide financière.)


      • popov 4 mai 16:09

        @Croa

        Faudra faire avec ce qu’on a, comme nos aïeux, être à l’écoute de ses rhumatismes.


      • Croa Croa 4 mai 20:26

        À popov, des rhumatismes et autres indices car de toute façon la météo restera toujours une science imparfaite smiley
        Ceci dit à part Météo-France, les progrès en matière de prévisions sont tout de même étonnant finalement comparé à autrefois.


      • redcap 4 mai 20:45

        @Croa
        merci pour tuyau sur Windy.com, c’est une découverte.


      • Xenozoid Xenozoid 4 mai 20:47

        @redcap

        ouai merci croa


      • popov 4 mai 16:11

        Nous vivons des temps inquiétants. Notre environnement est devenu un véritable four à micro-onde. On va tous cramer.


        • sls0 sls0 4 mai 16:15

          La 5G fera aussi rater les mayonnaises.

          L’auteure pourrait elle rentrer dans les détails physiques expliquant l’influence d’ondes radios sur la mesure d’une température ou hydrométrie ?

          @ Croa.

          Avant pour estimer les hauteurs d’ondes de tempête chez moi lors de cyclones je devais interroger plusieurs bases. Maintenant avec Windy j’ai toute les données dans une seule application. Avec un tableur excel, je peux faire les prévisions sur mon smartphone.

          Pendant la période des cyclones j’arrive parfois à déceler les départs éventuels avant le NOAA.

          Déjà présenti un départ au niveau des grands lacs africains. Ca a traversé toute l’Afrique et s’est transformé en cyclone sur l’Atlantique.

          Avec la tempête de 99 on s’est aperçu que si on est bon en mer et à l’intérieur des terres, il y a une frange cotière de 150-200km qui reste floue entre deux modèles différents. Je réside sur une ile, mer, colline sur 40-60km ensuite sierra qui monte à 3000m. Windy n’est pas trop mauvais sur ce terrain. C’est le modèle ECMWF qui marche le mieux ou du moins que je préfère. Avoir les données de précipitations permet aussi de prévoir les crues. J’ai installé des pluviomètres dans des écoles dans la sierra, il y a des écarts entre stations donc coté prévision, il faut faire confirmer. C’est tropical ici, une bonne pluie localisée peut transformer la rue en torrent avec 10-30cm d’eau. Avec un cyclone c’est toute la ville qui se transforme en tobogan aquatique. Le débit de la rivière passe de 3-5m³ à 1200-1300m³. La nature déchainée c’est superbe quand on a une maison qui tient un minimum.


          • popov 4 mai 16:36

            @sls0

            La 5G fera aussi rater les mayonnaises.

            Et fera tourner le lait dans le pis des vaches.

            L’auteure pourrait elle rentrer dans les détails physiques expliquant l’influence d’ondes radios sur la mesure d’une température ou hydrométrie ?

            Ce n’est pas ce que dit rosemar. Elle parle vaguement de la transmission des données qui utiliseraient les mêmes fréquences que la G5. À vérifier. De toutes façon, en numérique, ce n’est par parce qu’on utilise la même fréquence pour transmettre diverses données que ces données sont « mélangées ».


          • sls0 sls0 4 mai 18:06

            @popov
            La 5G a une mauvaise portée, sa fréquence est très bonne pour se faire piéger par les molécules d’eau. Humidité et pluie ça ne fait pas bon ménage avec la 5G.
            Les satellites emploient une fréquence dans la même zone mais on focalise pour renforcer le signal.
            Non focalisée la 5G est efficace jusqu’à 1km, ça ne risque pas de géner les satellites.
            L’avantage des hautes fréquences c’est la quantité de données que l’on peut transmettre mais non focalisé ça une portée médiocre.
            Début des années 2000 j’avais fait un trombozoïgue pour aveugler un satellite, très bon pour sécher ponctuellement le linge à distance, 1500W en focalisé. Je l’ai donné à un pote qui travaillait chez ASTRA. Le système était fonctionnel. Suite à cela ils ont développé un algorithme pour localiser l’émission via d’autres satellites. 4-5 ans plus tard le pote m’a dit que le FBI avait arrêté un utilisateur de trombozoïgue aux USA grâce à l’algorithme.
            Oui on peut saturer un satellite, 1500W, focalisé et monté sur une monture équatoriale asservie à un ordinateur.
            Ce n’est pas l’objet habituel en 5G.

            Au niveau danger pour la santé, ces fréquences ont peu de pénétration (la molécule d’eau), c’est quand même de la micro onde, je ne vais pas m’avancer là dessus, je ne me suis pas trop intéressé.
            A l’époque du trombozoïgue j’avais fait des lunettes de protection avec des petits tamis à maille fine en inox, le pote et moi nos yeux faisaient assez yeux de mouche, c’était des filtres demi sphériques. Risque de cataracte assez élevé en cas de fausses manips.


          • Aristide Aristide 5 mai 10:08

            @sls0

            La 5G a une mauvaise portée,

            En théorie, plus la fréquence est haute, plus la portée est limitée. Vous avez donc raison si on n’utilisait pas une évolution apportée par la 5G en plus de l’amélioration des débits : c’est la focalisation.

            En 4G, il n’y a aucune focalisation, en 5G la focalisation fait converger la puissance du signal émis vers la position du récepteur 5G. En conséquence, le signal est d’aussi bonne qualité car il « cible » le récepteur. Orange annonce que la 4G pourra être déployée sans obliger à une augmentation du nombre d’antennes. 


          • Aristide Aristide 4 mai 19:41

            Le problème c’est que Rosemar ne va jamais au delà du titre. Les fréquences et tout ça, c’est un mystère pour Rosemar. 


            • rosemar rosemar 4 mai 23:10

              @Aristide

              Bon, c’est certain, je ne suis pas spécialiste, mais je vous conseille de lire l’article de référence qui figure en lien en bas de mon texte...


            • rosemar rosemar 4 mai 23:10

              @Aristide

              Mais, c’est trop vous demander, sans doute ?


            • Aristide Aristide 5 mai 09:37

              @rosemar

              Me demander ? Allons, ce genre de vos articles est la copie souvent mal comprise d’article de journaux, d’extrait de TV, ... que vous interpretez sans connaitre le sujet, pire sans vous informer sur le sujet ...

              Sur le fond, allons, une bande de fréquence sera réservée et inutilisée par la 5G afin de préserver les bandes de fréquences qui seraient perturbés par la 5G. L’UE a fait un choix d’une bande de fréquence de sécurité qui nous met à l’abri des dysfonctionnements de ce type. Dysfonctionnements qui seraient météorologiques mais aussi militaires.

              La revue Nature qui a publié cet article insiste sur le fait que ces bandes de fréquences aux USA ne sont pas protégés, pour le moment. La présence sur ces bandes de fréquences de satellites militaires qui seraient aussi perturbés laisse tout de même espérer que les USA ne sont pas prêt à perturber leur satellites militaires. Mais vous plongez sans réfléchir ...

              Mais bon, il suffit que vous interprétiez cet article comme un méfait de la technologie pour que vous ne poussiez pas plus loin votre réflexion.

              PS : Pour ce qui est de la nocivités des ondes électromagnétiques l’OMS a classé ces ondes en catégorie 2B, : peut-être cancérigènes. Ce classement se différencie de 2A, cancérigène probable. C’est la qualité des preuves scientifiques et non le niveau de risque, qui font défaut et ont déterminé l’OMS a les classer dans cette catégorie. Autrement dit, l’OMS est obligé de tenir compte des études fournies, mais ne considère pas que les preuves soient suffisantes.


            • Abou Antoun Abou Antoun 5 mai 10:15

              @rosemar
              Ben contentez vous du lien on gagnera du temps.


            • Aristide Aristide 5 mai 10:51

              @Abou Antoun

              Vu son expertise pour comprendre les enjeux technologiques, un petit résumé est indispensable, ...


            • cétacose2 4 mai 21:17

              On murmure que Castaner aurait été connecté en 5 G....avec le QG de l’hôpital de la Piété Saletéprière......


              • Abou Antoun Abou Antoun 4 mai 22:34

                Un nouvel épisode d’une série rosemar :

                Ma pauv’dame !

                Tout fout le camp !

                Où va-t-on ?

                etc, etc...


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 mai 22:45

                  @Abou Antoun

                  Sur que c’est pas avec Rosemar qu’on saura enfin où il est le point G .


                • JC_Lavau JC_Lavau 4 mai 22:52

                  @Abou Antoun. C’est à cause du refroidissement de la smatmosphère, nous a expliqué Hergé.


                • Abou Antoun Abou Antoun 5 mai 10:11

                  @JC_Lavau
                  Bonne illustration.
                  Ya aussi :
                  Si c’est pas malheureux !
                  D’mon temps ...
                  Yapu d’jeunesse
                  Quelle époque !
                  etc, etc...
                  La recette est simple :
                  Prenez une dose de nostalgie, ajoutez un peu de catastrophisme, une louche d’ignorance crasse et vous avez un article à succès.


                • Abou Antoun Abou Antoun 5 mai 10:14

                  @Aita Pea Pea
                  Salut !
                  Il grêle sur les choux fleurs à St-O, le marais déborde ou il est pris par les glaces ?
                  rosemar dirait yapu d’saisons.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mai 10:31

                  @Abou Antoun

                  Salut...ça caille aujourd’hui et il pleut...pas un mal ,on était en déficit. Sinon c’est la saison des saint -jacques. Pour moi avec des poireaux.. Miam.


                • Abou Antoun Abou Antoun 5 mai 10:35

                  @Aita Pea Pea
                  Pour les coquilles moi c’est classique.
                  On les poêles 3 minutes puis on les flambe à la vodka.
                  Ensuite une sauce à base de crème fraîche et de citron épicée à souhait, fromage râpé et on enfourne le tout.
                  Les poireaux, pourquoi pas ?


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mai 10:41

                  @Abou Antoun

                  Pas mal la recette. Pour les poireaux c’est un accord délicieux. Y’a pas mal de recettes sur le net .


                • Aristide Aristide 5 mai 10:58

                  @Abou Antoun

                  Les coquilles Saint Jacques fraiches au four !!! Avec de la crème et du fromage !!! De la chapelure aussi.

                  Elles méritent mieux les pauvres ... Un simple passage à la poêle, rapide et pis c’est tout. A la rigueur une sauce légère crème safranée ou citronnée, pour d’autres vinaigre balsamique ... une roquette ou une salade nature.

                  Mais le four, c’est a réserver pour les pétoncles surgelées.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mai 11:12

                  @Aristide

                  Bonjour. Ma mère avait une recette dans le même esprit que celle d’Abou et c’était une tuerie. M’en rappelle plus...sniff .


                • nono le simplet nono le simplet 5 mai 07:18

                  que la 5G inquiète les américains, aucun doute mais la raison essentielle vient sûrement du fait que le leader mondial, en avance sur tout le monde, Huawei, est chinois ... et ça risque de créer de sacrées perturbations smiley


                  • Aristide Aristide 5 mai 09:51

                    @nono le simplet

                    En place de regarder bêtement les chinois et les américains se bagarrer pour dominer le futur marché mondial des télé-communications, L’UE est absente, aucun constructeur en capacité d’entrer en concurrence dans ce défit de la 5G.

                    Pire, les Allemands souhaitent travailler avec Huawei et en France on ne fait pas mieux, en place d’essayer de se positionner sur le sujet, on laisse des spécialistes de renommée mondiale comme Mérouhane DEBBAH travailler pour HUAWEI.


                  • Papyland Papyland 5 mai 11:19

                    Non, l’OMS n’a pas classé les ondes électromagnétiques dans la catégorie des « cancérogènes possibles » !

                    https://www.who.int/peh-emf/about/WhatisEMF/fr/index4.html


                    • charly10 5 mai 16:21

                      Rosemar bonjour

                      Même sans les satellites météo, les services météo pourraient très bien mesurer la température, la pression, et l’humidité et faire des prévisions. Les méthodes de relevés en place dans les années 60 à 2000 étaient certes un peu moins pratiques, mais pour avoir utilisé les prévisions, comme pilote pendant 30 ans, je peux affirmer qu’on s’en sortait.

                       Ces mesures manuelles, sont encore effectuées par bien des météorologues .Quelques instruments très classiques sont nécessaires .Le thermomètre, le baromètre, l’hygromètre et le thermomètre humide pour le point de rosée, l’anémomètre pour la vitesse et la direction des vents en surface, ainsi qu’un récepteur pluviomètre. J’ajouterai les ballons atmosphériques qui permettent de relever  les 3 infos pression, température et pression en altitude jusqu’à la limite stratosphérique.

                      L’évolution numérique de l’instrumentation, et la puissance des ordinateurs actuels, permet simplement des lectures et analyses plus rapides.

                      L’arrivée des satellites dans les années 70, permettent surtout, une visualisation réelle des systèmes nuageux, liées aux perturbations, dans le domaine du visible et de l’infrarouge, et des indications plus complètes sur les grandes étendues océaniques ou désertiques. D’où une prévision plus fine des événements. 



                      • Christian Labrune Christian Labrune 5 mai 22:53

                        Est-il bien prudent de la mettre en place et de la déployer ? Le principe de précaution ne devrait-il pas s’appliquer ?

                        =================================

                        @Rosemar,

                        Sur ce point, je vous rejoins entièrement. La découverte de l’électricité puis des ondes hertziennes a été une véritable calamité, pour ne parler que des inventions les plus récentes. Mais nos difficultés et tant de dangers que nous courons quotidiennement(*) ne datent pas du XIXe siècle : l’invention de la roue, celle de la pierre polie après celle de la pierre taillée ne sont que la conséquence d’une autre bien plus redoutable : la domestication du feu est antérieure de plusieurs centaines de milliers d’années au début du néolithique.

                        Avant la domestication du feu, nos lointains ancêtre ne vivaient pas très longtemps, mais au moins ils jouissaient d’une nourriture saine qui leur donnait la vigueur qu’il faut pour attaquer les rennes, les aurochs, et tous les dimanches et jours de fête, un grand mammouth.

                        Dans une vie antérieure, j’ai bien connu cette époque, et j’en garde une très profonde nostalgie.

                        (*) Savez-vous que les prises d’électricité, dans nos appartements, sont à un potentiel alternatif de 230 volts ? A une époque où j’étais encore tout petit et où ces dispositifs diaboliques n’étaient pas encore protégés comme ils le sont aujourd’hui, j’y ai fourré deux doigts, pour voir, et j’ai faillie en crever. Aucun parent vraiment responsable ne devrait souscrire un abonnement à l’EDF.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès