• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bilan de ma « visite » à Bilderberg...

Bilan de ma « visite » à Bilderberg...

Depuis 1954, le Groupe Bilderberg se réunit une fois par an dans le plus grand secret. Les participants représentent la crème de la crème transatlantique des 4 pouvoirs : militaire, politique, économique, médiatique. La liste des participants des éditions précédentes a largement fuité sur Internet : des ministres, des patrons d’entreprises, de presse, les chefs des armées. On sait qui vient, qui protège la réunion des quelques activistes (les CRS locaux, mais aussi des agents, des avions de l’Otan). On ne sait pas ce qui s’y décide, ni surtout pourquoi les médias de masse n’en parlent jamais. Peu d’articles, aucun communiqué quand en France, n’importe quelle descente de sous-ministre dans une caisse d’allocation familiale est couverte par la presse nationale. Tout ce que j’ai trouvé sur Internet sur le sujet est écrit soit par des partisans des thèses conspirationnistes, soit par une poignées de journalistes freelance. La seule question que je me pose : pourquoi personne n’en parle jamais ? Pourquoi c’est secret ? Ayant écrit - fantasmé - sur le Bilderberg, j’ai eu envie d’aller voir de plus près.

La semaine dernière j’étais à Sitges, à une trentaine de kilomètres de Barcelone. En lieu et place d’une escapade en douce au soleil, j’ai tenté de me rendre à la réunion annuelle du Bilderberg, qui se tenait là du 3 au 6 juin.

Le Bilderberg serait le Grand Raout annuel des élites occidentales, un de ces rassemblements dans lequel on parle Golf, gastronomie et avenir du monde. Depuis sa création en 1954 par le prince Bernard des Pays-Bas et David Rockfeller, chaque année, en mai ou juin, le Bilderberg se réunit dans un endroit tenu secret, à huis clos, pendant trois jours. 

Chefs des armées, capitaines d’industrie, membres de gouvernement, magna de la presse enchainent débats et conférences. La création de l’Europe, la hausse des prix du pétrole de 1973, la démission de Margaret Thatcher, la carrière de Bill Clinton se seraient décidé au cours de l’une de ces réunions. « Se serait » car en 55 ans, très peu de journalistes ont enquêté sur le Bilderberg. Et surtout, aucun participant n’a jamais raconté son expérience.

A minima, le Bilderberg aurait servi au renforcement de l’axe transatlantique pour contrer la poussée soviétique pendant la guerre froide et à l’établissement d’un gouvernement supra national depuis. Il influencerait directement la gouvernance mondiale, en devançant de quelques semaines les G8, G20 et en infiltrant les grandes organisations internationales. Bref il court-circuiterait les démocraties. La culture du secret qui l’entoure ouvre la voie à tous les fantasmes possibles. Les partisans de la théorie du complot s’en donnent d’ailleurs à cœur joie.

Alors, quelle est son influence véritable sur les affaires de notre monde ? Et surtout, pourquoi était-ce si secret ?

Etait car pour la première fois, l’édition 2010 a été couverte par les médias nationaux espagnols, à la télévision notamment. Au moins, trois équipes de télévision et radio publiques et privées espagnoles étaient sur place pour couvrir l’événement, attestant de la mobilisation des médias espagnols. 
 

Une liste approximative des participants est apparue comme par enchantement sur Internet ; deux jours après l’ouverture des débats. Après que des membres de gouvernements européens, lassés par les rumeurs, aient dû démentir leur présence. Parmi les 130 invités confirmés, il y avait :
  • Jose Luis Zapatero, le Roi et la Reine d’Espagne, les présidents de la Banque Mondiale et du PNUD,
  • les patrons de Coca Cola, Shell, Siemens, Google, Novartis, les directeurs du Washington Post, des journalistes de The Economist.
  • les vieux couteaux de la Maison blanche Perle, Kissinger, Holbrooke,
  • et les grands banquiers : les présidents de Goldman Sachs, Barclays, Santander, Banesto ainsi que Lawrence Summers, conseiller économique de Obama.

De quoi ont-ils débattu ? Personne ne sait vraiment : de l’effondrement de l’Euro, de l’intervention en Iran, de l’inefficacité des institutions actuelles pour endiguer la crise, de l’avenir de l’Espagne, à deux doigt de plonger, comme la Grèce.

Les politiques semblent avoir déserté l’événement. Le secret ne serait-il plus suffisamment bien gardé ? Ou alors le Bilderberg ne servirait-il à rien ? Selon Estaban Cabal, Secrétaire Général du parti écologiste espagnol, Groupo Verde, du mouvement vert espagnol, les décisions du Bilderberg ont un impact direct sur le contenu des réunions du G20 puis du G8 qui se tiendront à la fin du mois de Juin au Canada, à un jour d’intervalle. Estaban Cabal était le seul homme politique présent parmi les quelques manifestants, dénonçant la rencontre, inconstitutionnelle selon lui, entre hommes d’Etat et du pouvoir privé.

A Sitges, il régnait une ambiance d’échec : celui des journalistes à trouver la vraie info. Celui des militants anti-bilderberg à se mobiliser. Celui du Bilderberg, qui ne semble être plus qu’une sauterie pour happy few dont la distance au monde, seule, justifierait l’existence.
 
On dit le Bilderberg, bras armé du leadership américain, sur le déclin. Ses membres, des « élites » occidentales uniquement, sont aujourd’hui dépassés par l’ampleur de la crise. Organisent-elles le chaos (c’est l’énième argument des anti-conspirateurs) ? J’ai eu le sentiment d’une organisation agissant SANS les populations plutôt que contre. La culture du secret entretient le fantasme mais le pouvoir, la relève sont ailleurs aujourd’hui, quelque part entre la Chine et les salles de Marchés. Le Bilderberg existe. Face à lui, il est bon de questionner la place et le rôle de la démocratie. Mais c’est un joujou pour puissants. Pour puissants has been. Et, intuitivement, ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle.

J’étais venue voir les maitres du monde. J’ai eu la confirmation d’un monde de matrices, entre renoncement populaire et enfermement des élites.
 
 Crédit photo : photo prise par l’auteur à Sitges 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (108 votes)




Réagissez à l'article

210 réactions à cet article    


  • iris 10 juin 2010 10:31

    merci pour votre reportage-très instructif-et merci de nosu informer sur cette organisation secrète


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 10 juin 2010 12:16

      La liste des participants au Bilderberg 2010 est connue depuis dimanche. On l’a mise ici :

      Bilderberg 2010 : quel bilan, quels consensus ?

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/06/06/bilderb erg-2010-quel-bilan-quels-consensus.html

      Le 6 juin, une liste « finale » des participants à la réunion de Sitges du groupe de Bilderberg semble circuler sur plusieurs sites. Mais quels sont les résultats et les consensus à l’issue d’une réunion qui, d’après ses organisateurs, est censée ne pas aboutir à des véritables « conclusions » mais dont David Rockefeller estime les débats indispensables pour l’avenir du monde ? Force est de constater, en tout cas, que ces prétendus « débats indispensables » ont lieu à huis clos et avec une participation écrasante de représentants des grandes multinationales et des milieux financiers. Le 6 juin également, El Diario de León publie une interview du resposable fédéral d’Izquierda Unida, Cayo Lara, membre du Parti Communiste d’Espagne. Pour Cayo Lara, au sein du cercle de Bilderberg se trouve «  une partie importante de ceux qui ont plongé le monde dans l’actuel chaos financier, des responsables de la crise et du chômage  ». Voici des déclarations simples et claires, que les dirigeants de la « gauche » et de la «  gauche de la gauche » françaises ont raté l’occasion d’adresser aux citoyens. Ou tout simplement, leurs intérêts leur déconseillent de ce faire... Vu la composition de la liste des participants à la conférence de Bilderberg de cette année, tout porte à croire que la «  tendance des débats  » est allée dans le sens de la poursuite et l’accélération de la politique néfaste des ving-cinq dernières années.

       

      Parmi les participants dont la liste récemment diffusée fait état, on trouve trois commissaires européens : Joaquín Almunia (vice-président de la Commission Européenne), Karel de Gucht et Neelie Kroes, plus le secrétaire général du Conseil de l’Union Européenne Javier Solana et la dirigeante de la Banque Centrale Européenne, Gertrude Tumpel-Gugerell.

      De toute évidence, l’avenir de l’euro et la « gouvernance » économique et sociale de l’Union Européenne ont été au centre des débats.

      On constate, en même temps que cellle de Bill Gates, la participation de la directrice générale du Programme alimentaire mondial des Nations Unies Josette Sheeran et, comme d’autres années, celle du président de la Banque Mondiale Robert Zoellick.

      De quoi s’attendre à une intensification des plaidoiries pour une « gouvernance mondiale ».

      D’après la liste diffusée, la réunion compte deux rapporteurs, les deux des correspondants de l’hebdomadaire britannique The Economist (http://www.economist.com/) :

      GBR Bredow, Vendeline von Business Correspondent, The Economist

      GBR Wooldridge, Adrian D. Business Correspondent, The Economist

      La participation française est ainsi présentée :

      FRA Castries, Henri de Chairman of the Management Board and CEO, AXA

      FRA Lauvergeon, Anne Chairman of the Executive Board, AREVA

      FRA Montbrial, Thierry de President, French Institute for International Relations

      FRA Ramanantsoa, Bernard Dean, HEC Paris Group


      Suit la liste des participants à la réunion de Sitges tirée en l’occurrence du site Alles Schall und Rauch

      http://alles-schallundrauch.blogspot.com/2010/06/bilderbe...

      Honorary Chairman BEL Davignon, Etienne Vice Chairman, Suez-Tractebel

      DEU Ackermann, Josef Chairman of the Management Board and the Group Executive Committee, Deutsche Bank AG
      GBR Agius, Marcus Chairman, Barclays Bank PLC
      ESP Alierta, César Chairman and CEO, Telefónica
      INT Almunia, Joaquín Commissioner, European Commission
      USA Altman, Roger C. Chairman, Evercore Partners Inc.
      USA Arrison, Sonia Author and policy analyst
      SWE Bäckström, Urban Director General, Confederation of Swedish Enterprise
      PRT Balsemão, Francisco Pinto Chairman and CEO, IMPRESA, S.G.P.S. ; Former Prime Minister
      ITA Bernabè, Franco CEO, Telecom Italia S.p.A.
      SWE Bildt, Carl Minister of Foreign Affairs
      FIN Blåfield, Antti Senior Editorial Writer, Helsingin Sanomat
      ESP Botín, Ana P. Executive Chairman, Banesto
      NOR Brandtzæg, Svein Richard CEO, Norsk Hydro ASA
      AUT Bronner, Oscar Publisher and Editor, Der Standard
      TUR Çakir, Ruşen Journalist
      CAN Campbell, Gordon Premier of British Columbia
      ESP Carvajal Urquijo, Jaime Managing Director, Advent International
      FRA Castries, Henri de Chairman of the Management Board and CEO, AXA
      ESP Cebrián, Juan Luis CEO, PRISA
      ESP Cisneros, Gustavo A. Chairman and CEO, Cisneros Group of Companies
      CAN Clark, W. Edmund President and CEO, TD Bank Financial Group
      USA Collins, Timothy C. Senior Managing Director and CEO, Ripplewood Holdings, LLC
      ITA Conti, Fulvio CEO and General Manager, Enel SpA
      GRC David, George A. Chairman, Coca-Cola H.B.C. S.A.
      DNK Eldrup, Anders CEO, DONG Energy
      ITA Elkann, John Chairman, Fiat S.p.A.
      DEU Enders, Thomas CEO, Airbus SAS
      ESP Entrecanales, José M. Chairman, Acciona
      DNK Federspiel, Ulrik Vice President Global Affairs, Haldor Topsøe A/S
      USA Feldstein, Martin S. George F. Baker Professor of Economics, Harvard University
      USA Ferguson, Niall Laurence A. Tisch Professor of History, Harvard University
      AUT Fischer, Heinz Federal President
      IRL Gallagher, Paul Attorney General
      USA Gates, William H. Co-chair, Bill & Melinda Gates Foundation and Chairman, Microsoft Corporation
      USA Gordon, Philip H. Assistant Secretary of State for European and Eurasian Affairs
      USA Graham, Donald E. Chairman and CEO, The Washington Post Company
      INT Gucht, Karel de Commissioner, European Commission
      TUR Gürel, Z. Damla Special Adviser to the President on EU Affairs
      NLD Halberstadt, Victor Professor of Economics, Leiden University ; Former Honorary Secretary General of Bilderberg Meetings
      USA Holbrooke, Richard C. Special Representative for Afghanistan and Pakistan
      NLD Hommen, Jan H.M. Chairman, ING Group
      USA Hormats, Robert D. Under Secretary for Economic, Energy and Agricultural Affairs
      BEL Huyghebaert, Jan Chairman of the Board of Directors, KBC Group
      USA Johnson, James A. Vice Chairman, Perseus, LLC
      FIN Katainen, Jyrki Minister of Finance
      USA Keane, John M. Senior Partner, SCP Partners
      GBR Kerr, John Member, House of Lords ; Deputy Chairman, Royal Dutch Shell plc.
      USA Kissinger, Henry A. Chairman, Kissinger Associates, Inc.
      USA Kleinfeld, Klaus Chairman and CEO, Alcoa
      TUR Koç, Mustafa V. Chairman, Koç Holding A.Ş.
      USA Kravis, Henry R. Founding Partner, Kohlberg Kravis Roberts & Co.
      USA Kravis, Marie-Josée Senior Fellow, Hudson Institute, Inc.
      INT Kroes, Neelie Commissioner, European Commission
      USA Lander, Eric S. President and Director, Broad Institute of Harvard and MIT
      FRA Lauvergeon, Anne Chairman of the Executive Board, AREVA
      ESP León Gross, Bernardino Secretary General, Office of the Prime Minister
      DEU Löscher, Peter Chairman of the Board of Management, Siemens AG
      NOR Magnus, Birger Chairman, Storebrand ASA
      CAN Mansbridge, Peter Chief Correspondent, Canadian Broadcasting Corporation
      USA Mathews, Jessica T. President, Carnegie Endowment for International Peace
      CAN McKenna, Frank Deputy Chair, TD Bank Financial Group
      GBR Micklethwait, John Editor-in-Chief, The Economist
      FRA Montbrial, Thierry de President, French Institute for International Relations
      ITA Monti, Mario President, Universita Commerciale Luigi Bocconi
      INT Moyo, Dambisa F. Economist and Author
      USA Mundie, Craig J. Chief Research and Strategy Officer, Microsoft Corporation
      NOR Myklebust, Egil Former Chairman of the Board of Directors SAS, Norsk Hydro ASA
      USA Naím, Moisés Editor-in-Chief, Foreign Policy
      NLD Netherlands, H.M. the Queen of the
      ESP Nin Génova, Juan María President and CEO, La Caixa
      DNK Nyrup Rasmussen, Poul Former Prime Minister
      GBR Oldham, John National Clinical Lead for Quality and Productivity
      FIN Ollila, Jorma Chairman, Royal Dutch Shell plc
      USA Orszag, Peter R. Director, Office of Management and Budget
      TUR Özilhan, Tuncay Chairman, Anadolu Group
      ITA Padoa-Schioppa, Tommaso Former Minister of Finance ; President of Notre Europe
      GRC Papaconstantinou, George Minister of Finance
      USA Parker, Sean Managing Partner, Founders Fund
      USA Pearl, Frank H. Chairman and CEO, Perseus, LLC
      USA Perle, Richard N. Resident Fellow, American Enterprise Institute for Public Policy Research
      ESP Polanco, Ignacio Chairman, Grupo PRISA
      CAN Prichard, J. Robert S. President and CEO, Metrolinx
      FRA Ramanantsoa, Bernard Dean, HEC Paris Group
      PRT Rangel, Paulo Member, European Parliament
      CAN Reisman, Heather M. Chair and CEO, Indigo Books & Music Inc.
      SWE Renström, Lars President and CEO, Alfa Laval
      NLD Rinnooy Kan, Alexander H.G. Chairman, Social and Economic Council of the Netherlands (SER)
      ITA Rocca, Gianfelice Chairman, Techint
      ESP Rodriguez Inciarte, Matías Executive Vice Chairman, Grupo Santander
      USA Rose, Charlie Producer, Rose Communications
      USA Rubin, Robert E. Co-Chairman, Council on Foreign Relations ; Former Secretary of the Treasury
      TUR Sabanci Dinçer, Suzan Chairman, Akbank
      ITA Scaroni, Paolo CEO, Eni S.p.A.
      USA Schmidt, Eric CEO and Chairman of the Board, Google
      AUT Scholten, Rudolf Member of the Board of Executive Directors, Oesterreichische Kontrollbank AG
      DEU Scholz, Olaf Vice Chairman, SPD
      INT Sheeran, Josette Executive Director, United Nations World Food Programme
      INT Solana Madariaga, Javier Former Secretary General, Council of the European Union
      ESP Spain, H.M. the Queen of
      USA Steinberg, James B. Deputy Secretary of State
      INT Stigson, Björn President, World Business Council for Sustainable Development
      USA Summers, Lawrence H. Director, National Economic Council
      IRL Sutherland, Peter D. Chairman, Goldman Sachs International
      GBR Taylor, J. Martin Chairman, Syngenta International AG
      PRT Teixeira dos Santos, Fernando Minister of State and Finance
      USA Thiel, Peter A. President, Clarium Capital Management, LLC
      GRC Tsoukalis, Loukas President, ELIAMEP
      INT Tumpel-Gugerell, Gertrude Member of the Executive Board, European Central Bank
      USA Varney, Christine A. Assistant Attorney General for Antitrust
      CHE Vasella, Daniel L. Chairman, Novartis AG
      USA Volcker, Paul A. Chairman, Economic Recovery Advisory Board
      CHE Voser, Peter CEO, Royal Dutch Shell plc
      FIN Wahlroos, Björn Chairman, Sampo plc
      CHE Waldvogel, Francis A. Chairman, Novartis Venture Fund
      SWE Wallenberg, Jacob Chairman, Investor AB
      NLD Wellink, Nout President, De Nederlandsche Bank
      USA West, F.J. Bing Author
      GBR Williams, Shirley Member, House of Lords
      USA Wolfensohn, James D. Chairman, Wolfensohn & Company, LLC
      ESP Zapatero, José Luis Rodríguez Prime Minister
      DEU Zetsche, Dieter Chairman, Daimler AG
      INT Zoellick, Robert B. President, The World Bank Group

      Rapporteurs
      GBR Bredow, Vendeline von Business Correspondent, The Economist
      GBR Wooldridge, Adrian D. Business Correspondent, The Economist

      (fin de citation)

      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 10 juin 2010 12:24

      Précisons que cette liste est confirmée par plusieurs sources :

      http://www.bilderbergmeetings.org/

      http://www.bilderbergmeetings.org/meeting_2010_2.html

      qui diffuse également un communiqué de presse :

      http://www.bilderbergmeetings.org/meeting2010.html

      De même que Public Intelligence  :

      http://publicintelligence.net/2010-bilderberg-meeting-participant-list/

      ou le site de Daniel Estulin :

      http://www.danielestulin.com/2010/06/07/lista-de-asistentes-a-la-reunion-del-club-bilderberg-2010/

      Voir aussi, sur Bilderberg et la Trilatérale 2010, nos articles :

      Bilderberg et l’Etat privé mondialisé

      Grèce et « vente des meubles » imposée aux Etats

      Grèce : la faillite planifiée des Etats souverains

      Monti, Grèce, Barroso, « réfractaires », « nationalistes »... (I)

      Monti, Grèce, Barroso, « réfractaires », « nationalistes »... (II)

      Bilderberg 2010 et barrages médiatiques

      Trilatérale, Bilderberg... pourquoi il faut en parler

      Bilderberg 2010, à Sitges du 3 au 6 juin

      Bilderberg, la Trilatérale... et le monde (I)

      Bilderberg, la Trilatérale... et le monde (II)

      Bilderberg, la Trilatérale... et le monde (III)

      Bilderberg, la Trilatérale... et le monde (IV)

      Bilderberg, la Trilatérale... et le monde (V)

      Bilderberg, la Trilatérale... et le monde (VI)

      M. Monti, président européen de la Trilatérale

      Trilatérale 2010, à Dublin début mai

      Bilderberg 2010, en Catalogne début juin

      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/


    • HELIOS HELIOS 10 juin 2010 15:02

      Put... 3 français seulement ? On n’est pas bon parmi les meilleurs et maintenant on est mauvais parmi les pires !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 juin 2010 01:54

      Une seule chose est certaine. Quand la liste des participants est publique, c’est qu’ils ne sont là que pour être informés et servir de paratonnerres. Les vraie décisions sont prises à huis-clos, par petits groupes, personne n’est invité qui ne soit indispensable, rien ne se signe et il n’y a pas de plenières... 



    • Le Canard républicain Le Canard Républicain 10 juin 2010 10:46

      Dans la catégorie « Un éléphant, ça trompe énormément ! »,
      Dominique Strauss-Kahn et le groupe Bilderberg :
      http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article305

      Cordialement.
      J.G


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 11 juin 2010 12:17

        juste une question : qui nous dit que l’auteur de ce post ne fait pas partie du systeme de desinformation du Bidelberg ? APres tout, Sc Po et HEC + acces a un media national, on est loin de la proletaire en lutte smiley


      • aetius320 10 juin 2010 10:46

        Ben ça alors, moi qui avait écouté les « zélites » de C dans l’air, je croyais que le groupe de Bilderberg n’existait pas puisqu’ils avaient tous dit qu’ils ne savaient pas ce que c’était. 


        Sinon merci à l’auteur de faire partager au plus grand nombre la connaissance de ces psychopathes qui nous gouvernent.

        • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 10:49

          Article publié sur « VSD », le 09/06/2010.

          « Bilderberg : la réunion secrète des puissants »

          http://www.vsd.fr/contenu-editorial/l-actualite/les-indiscrets/1679-bilderberg-la-reunion-secrete-des-puissants

          ------------------------------------------

          Article publié sur le blog international du Collectif « indépendance des chercheurs », le 06/06/2010.

          « Bilderberg 2010 : quel bilan, quels consensus ? »
          http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/06/06/bilderb erg-2010-quel-bilan-quels-consensus.html

          ---------------------------------------------

          Article publié sur « Arrêt sur images », le 07/06/2010.

          « Réunion Bilderberg : Le Parisien raille »les fantasmes du Web« 
          http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8253

          --------------------------------------------

          Article publié sur »Le Parisien« , le 07/06/2010.

           »Le mystérieux groupe Bilderberg sort de l’ombre« 

          http://www.leparisien.fr/economie/le-mysterieux-groupe-bilderberg-sort-de-l-ombre-07-06-2010-953616.php

          -------------------------------------------

          Article publié sur »rtbf.be« , le 05/06/2010.

           »Bilderberg : une réunion secrète qui fait beaucoup de bruit« 
          http://www.rtbf.be/info/monde/politique/bilderberg-une-secrete-reunion-delites-qui-fait-beaucoup-de-bruits-224495

          ------------------------------------------

          Article publié sur le blog international du Collectif »indépendance des chercheurs« , le 04/06/2010.

           »Bilderberg et l’Etat privé mondialisé« 
          http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/06/04/bilderb erg-et-l-etat-prive-mondialise.html

          ------------------------------------------

          Article publié sur »Rue89« , le 04/06/2010.

           »Maîtres du monde : le groupe de Bilderberg perd de son mystère« 
          http://www.rue89.com/ibere-espace/2010/06/04/maitres-du-monde-le-groupe-de-bilderberg-perd-de-son-mystere-153643

          ---------------------------------------------

          Article publié sur »eitb.com« , le 04/06/2010.

           »Le Club Bilderberg se réunit à Sitges, désireux de diriger le monde« 
          http://www.eitb.com/infos/europe/detail/436348/le-club-bilderberg-se-reunit-sitges-desireux-diriger-monde/

          --------------------------------------------

          Article publié sur »Le Figaro« , le 04/06/2010.

           »Espagne : le groupe de Bilderberg réuni« 
          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/06/04/97001-20100604FILWWW00558-espagne-le-groupe-de-bilderberg-reuni.php

          -------------------------------------------

          Article publié sur le blog international du Collectif »indépendance des chercheurs« , le 03/06/2010.

           »Bilderberg 2010 et barrages médiatiques« 

          http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/06/03/bildebe rg-2010-et-barrages-mediatiques.html

          -------------------------------------------

          01/06/2010 - Russia Today - Interview de Daniel Estulin au sujet de sa conférénce de presse au Parlement Européen, au sujet du »Groupe Bilderberg« .

          http://www.youtube.com/watch?v=pmM61kSMTR0&feature=player_embedded

          -------------------------------------------

          01/06/2010 - Conférence de presse au Parlement Européen, à Bruxelles, sur le Groupe Bilderberg, par Daniel Estulin.
          http://www.dailymotion.com/playlist/x1bznq_jackyshow38_conference-de-presse-bilderberg#videoId=xdjek1

          ------------------------------------------

          RussiaToday — 2 juin 2010 — Secret et élitiste - le groupe Bilderberg, qui réunit quelques-unes des personnes les plus puissantes du monde, se réuni à huis clos depuis des décennies. Un journaliste d’investigation Daniel Estulin vient de révéler au Parlement européen tout ce qu’il prétend avoir découvert sur les « Bilderbergers ». Alex Jones dit que les gens partout dans le monde sont finalement en train de se réveiller et se rendent compte de la manière dont le groupe Bilderberg a manipulé les économies du monde à leur profit.

          http://www.dailymotion.com/video/xdje7m_02-06-2010-russia-today-bilderberg_news

          -------------------------------------------------

          Article publié sur le blog international du Collectif »indépendance des chercheurs« , le 31/05/2010.

           »Bilderberg 2010, à Sitges du 3 au 6 juin"
          http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/1970/01/01/bilderb erg-2010-a-sitges-du-3-au-6-juin.html


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 juin 2010 10:49

            Si cela peut vous aider à forger une idée.
            Daniel Estulin avait étudié de manière intelligente ce que cela pouvait être.
            Quand vous dites « has been », d’après les noms que vous citez, à part quelques uns, cela parait être le cas.
            Pas encore d’Indiens ou de Chinois dans le lot. Bizarre.
            Et s’il venait discuter de leur dernière conquête féminine...
             smiley


            • L'enfoiré L’enfoiré 10 juin 2010 16:54

              Parkway,
               Il faut apprendre entre les lignes et aussi sur les lignes, cher ami.
               La synthèse que vous en donner est complètement à côté de la plaque. .


            • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 10:53

              Pour en savoir plus, il faut faut absolument lire :
              - « La véritable histoire des bilderbergers » de Daniel Estulin.
              - « Rencontres au sommet » de Michael Gama.


              • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 11:03

                Il vous faudra également regarder ces documentaires :
                - « Endgame : Blueprint for Global Enslavement » d’Alex Jones
                - « The Obama Deception » d’Alex Jones
                - « The Invisible Empire » de Jason Bermas


                • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 11:06

                  Et pour en savoir plus, ajoutez cette playlist dans vos favoris :
                  De nombreuses vidéos sur le Groupe Bilderberg


                  • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 12:47

                    Voici une brochure de 30 pages réalisée par François Asselineau, Président du parti « l’Union Populaire Républicaine ». Un travail méthodique sur la face cachée de Robert Schuman, qui ne faisait que réaliser les projets mondialiste du Groupe Bilderberg.
                    http://u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/05/upr-dossier-la-face-cachee-de-robert-schuman-9-mai-2010.pdf


                  • dhbasse dhbasse 10 juin 2010 11:09

                    "Depuis 1954, le Groupe Bilderberg se réunit une fois par an dans le plus grand secret.« 

                    tellement secret que tout le monde sait ou et quand se tiennent les réunions, que des manifs sont organisées pendant ces même réunions...
                    et quand à l’absence totale d’articles de la presse sur le sujet, les 14 références données par Leviathan, au demeurant fort interessantes, semble légèrement infirmer le fait...

                    je ne remet aucunement en cause le pouvoir politique et économique occulte du groupe, je pense qu’il n’est juste pas nécessaire de faire des sous entendus et chuchoter sur le mode »on nous cache tout on nous dis rien..."


                    • Martin D 10 juin 2010 14:01

                      c’est secret parce qu’ils ne l’annoncent pas, que les médias audiovisuel voir presse écrite n’en parlent pas...et surtout la question que tout le monde se pose :

                      « pourquoi les plus puissants sur terre se réunissent en secret sans révéler l’ordre du jour ? »

                      sachant que tous ceux-là méprisent les peuples et ne pensent qu’à leurs intérêts on est en droit de se demander ce qu’ils trament contre nous, quelle guerre veulent-ils qu’on accepte ? quelle sacrifice ? etc....


                    • rastapopulo rastapopulo 10 juin 2010 16:00

                      Et depuis combien de temps ?

                      50 ans de secret me semble suffisant pour utiliser le terme !


                    • non666 non666 10 juin 2010 11:13

                      Moi, j’ai une Thèse.
                      Bilderberg, comme la Trilatérale , le CFR , et toute la smala sont nés apres la guerre , en pleine guerre froide.

                      Quelle etait l’enjeu ?

                      Face à un modele Tout etatique, socialiste et apres avoir pendant la guerre un fonctionnement qui, finalement, ne diffrerait pas vraiment de celui des soviétiques , les elites finacieres se sont trouvés un enjeu.
                      Si le conflit est un combat ideologique , pour la conquete des ames, ils ne pouvaient pas gagner contre le communisme ssans faire la preuve qu’un systeme basé sur les initiatives privées triomphait du colbertisme absolu : le communisme.

                      Or pour vaincre , comme dans toute guerre, il faut savoir gerer les ressources, les collecter , les investir, les orienter vers l’effort de guerre.
                      Il faut aussi convaincre les populations que le mieux etre est de leur coté.

                      La stratégiemise en place a donc consisté a prelever la dime sur l’ensemble du monde « occidental » (les alliés et vassaux des etats unis) grace a l’etalon dollar.
                      En emettant massivement, sans contrepartie richesse produite, une monnaie qui a cours forcé, on distribue l’ingflation produite localement (aux etats unis) a tous ceux qui participent au commerce mondial.
                      Ce n’est ni plus ni moins qu’un systeme d’impot.

                      mais pour que cela fonctionne, il faut l’acceptation des eltes, des representants du peuple sinon ce serait l’inssurection.


                      Quand DeGaulle a remis ce systeme en cause en exigeant l’appliocation des accords de Bretton Wood en en affichant ouvertement qu’il savait que ce systeme n’etait qu’un systeme d’impot et que le dollar ne valait plus ce qu’il pretendait , il etait l’homme a abattre....

                      Comme il avait deja marché sur les pieds des anglais :
                       (iles normandes , Quebec libre)
                      des etats unis
                      (refus du controle US sur le nucleaire français) , refus d’etre soumis dans un commandement integré dans l’Otan)
                      d’israel
                      (embargo sur les ventes d’armes , israel montré du doigt apres 1967)

                      son compte etait reglé....
                      Les anglais n’ayant que peu d’influence en france (400 années de guerre avec eux : c’est un bon motif !) , les etats unis et leur occupation (ainsi que les viols) ayant été mal vecu il ne restait que les juifs soutient d’israel pour le faire tomber :
                      nous avons eu mai 1968 et nous avons bien vu qui etait les leaders etudiants.

                      Tous ces leaders, nous les retrouvons auhjourd’hui dans les forces qui organisent, d’un coté ou de l’autre la mondilisation....


                      Pour organiser ce systeme d’impot , il ne faut pas que le dollar soit remis en cause.
                      L’Euro etait donc depuis le debut un ennemi mortel.
                      la fin de l’union sovietique IMPOSAIT qu’on creer un nouvel ennemi pour que lab gouvernance mondiale sous tutelle US se perpetue : il fallait s’inventer un nouvel ennemi : ce sera l’islam-fantomas, insaisissable, mysterieux et caché.... !
                      Il faut aussi pour que cela marche controler absolument la seule ressource du commerce mondial qui impose sa devise de compte : le petrole.

                      Controler le pétrole est donc un moyen d’en imposer le paiement en dollar et de prelever la dime imperiale dessus.
                      Si les hollandais sont dès le depart dans l’affaire c’est a cause de la Shell , des indes neerlandaise et du pétrole qui s’y trouvait....

                      L’enjeu est surtout le controle de l’Europe pour l’instant , seule rivale reelle des etats unis au niveau technologique.
                      Mais les grand pays emmergeants , les puissances sur le retour (Russie), les puissances du futur (Chine) sont de multiples menaces pour leur gouvernance.

                      Ils acclerent la pression en Europe pour presenter aux autres un semblant de visage unifier qui affirmerait leur pouvoir.

                      Mais ce pouvoir n’est pas democratique et ils ne representent qu’eux et leurs petits interets egoistes.

                      Nous autres europeens, nous aurions beaucoup plus d’interets a nous entendre directement avec russes bresiliens, Venezueliens et iraniens qu’avec les judeo-anglo-saxons.

                      Mais bon j’ai une vision tres pessimiste du monde, d’un coté.
                      Ceci dit ma thèse colle avec toute l’actualité recente.





                      • armand armand 10 juin 2010 11:37

                        "Nous autres europeens, nous aurions beaucoup plus d’interets a nous entendre directement avec russes bresiliens, Venezueliens et iraniens qu’avec les judeo-anglo-saxons.« 

                        Remplacez par »Allemands« et vous avez la profession de foi du parfait petit collabo nazi des années 40-41. Jusque dans la terminologie. Ah, si, manquait les »francs-macs...

                        Totenkopf est on ne peut plus égal à lui-même.


                      • Yvance77 10 juin 2010 11:45

                        Salut,

                        J’aimerai que non666 se plante mais mon petit doigt me dit qu’il n’a malheureusement pas tout faux, bien au contraire.

                        Et l’auteure elle en pense quoi in fine de ce club med de la finance mondialisée ?

                        A peluche


                      • HELIOS HELIOS 10 juin 2010 15:10

                        Moi je trouve les interventions de NON666 bien interressantes.
                         Dommage qu’encore une fois --- il n’est helas pas le seul sur Agoravox — il vient pourrir un message de bonne qualité avec sa haine viscerale des juifs... l’exemple dans sa derniere phrase est significatif «  ».... judeo-anglo-saxons ....«  »"

                        Vraiment dommage, oui, vraiment !


                      • vince733 10 juin 2010 16:04

                        Et puis, lorsque Armand ou sa clique rapplique pour déglinguer un commentaire, il n’y a pas meilleure preuve de la véracité de ce commentaire. La vérité dérange et fait peur, n’est-ce pas Armand ???


                      • rastapopulo rastapopulo 10 juin 2010 16:26

                        Il y a toujours une généralisation dans un discours !

                         Ce ne sont pas les anglais et ni les juifs en tant que tels qui sont visés mais leurs élites qui sont achetés à un but commun d’opposition mondial. Élites qui répercutent chacun sur sa sphère d’influence ses intérêts.

                        Dans le cas d’Israël, leur élite tente d’agrandir un état par la force (il en faut parfois ceci-dit). Donc, c’est beaucoup plus logique pour eux que pour nous de se ranger pour l’atlantisme avec pour seul fondement la domination. 

                        Mais quid de Warburg’s qui n’ont pas été inquiété ? L’histoire de l’antisémitisme est imprégner de Ford sous-fifre de Rockfeller qui a depuis partager le monde avec les financiers. De là à penser que « l’élite banquière juive » n’avait d’yeux que pour la colonisation et s’en foutait des peuples juifs d’Europe, ça mérite au moins débat !

                        Donc, ce délire d’inclure les élites avec les peuples qu’ils sont sensé représentés ne tiens pas.

                         


                      • Le péripate Le péripate 10 juin 2010 16:41

                        Très compliquée la thèse de Non666. Enfin, on retiendra les juifs anglo-saxons.

                        Je m’amuse d’ailleurs beaucoup de voir le succès des thèses d’extrême droite sur les gauchistes. Ca colle tout de suite... smiley


                      • rastapopulo rastapopulo 10 juin 2010 16:47

                        C’est qu’il y a un fond de vrai tout simplement, par contre, c’est un peu une tentative de nous accrocher à l’€ qui même si dans son principe d’empêcher l’inflation est bon a comme même détruit l’industrie national par le libre-échange sans protectionisme social pour les sirènes d’une société postindustrielle inexistante. 


                      • jmcn 10 juin 2010 17:49

                        Je me permet d’ajouter que la Famille Rockefeller constituent avec JP Morgan la majorité des intérêts privés qui controllent la banque Fédérale Américaine. Le dollar et sa politique c’est eux.

                        Qui ne le sait pas doit aller voir le documentaire de Aaron Russo : http://www.dailymotion.com/video/x5b01t_america-from-freedom-to-fascism-1-7_news

                        Une fois ce documentaire regardé on comprend tout de suite mieux qui est David Rockefeller. Ce type pour la faire low profile n’est que n⁰300 au fortune 500. Foutaise. La famille de ce type est le dollar.

                        S’il y a un type qui peut être qualifié de Maître du monde, c’est lui, et personne ne le connait. Et ça se la joue philantrope ...

                        Le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument.


                      • rastapopulo rastapopulo 10 juin 2010 18:47

                        Rockfeller a reprit le vieux système des fondations pour ne payer aucune taxe et aucun droit
                        (Chez nous, c’est le roi qui fait usage de ce privilège qui a toujours un but philanthropique de façade).

                        La fondation qui détient Harvard comme la moitié des université par exemple n’est pas comptabilisé dans sa richesse. 

                        Pratique pour mystifier les post-modernes qui rigole avec la démocratie comme si c’était acquis vis-à-vis de cette oligarchie. 


                      • armand armand 10 juin 2010 23:03

                        Dès lors que vince soutient un fils de p...te de nazi, qui emploie au détail près leur vocabulaire, il se range de son côté.

                        Alors franchement, dans ce cas, tes opinions, tu peux te les carrer dans l’oigne.


                      • armand armand 10 juin 2010 23:05

                        Surtout que Totenkopf, démontrant encore une fois (si le besoin était) ses connaissances rudimentaires, en appelant à l’alliance avec les Russes contre les judéo-anglo-saxons, oublie (ou ne sait pas, après tout, il est peut-être tout simplement ignorant) que Poutine a un bon nombre d’oligarques juifs à son service...

                        Mais Toten pense peut-être qu’ils ont reçu un certificat d’européanité (à défaut d’aryanité).


                      • armand armand 10 juin 2010 23:08

                        Ah oui, Hélios, dommage que c’est un nazi...
                        Mais normalement, si vous étiez un peu plus « aware », vous vous en seriez aperçu il y a bien longtemps...


                      • Rincevent 10 juin 2010 23:35

                        En même temps on ne peut qu’être pessimiste sur tout ce qui se passe aujourd’hui.
                        Ceci dit, votre thèse parait logique.


                      • Hieronymus Hieronymus 10 juin 2010 23:54

                        merci a NON 666 pour cette analyse
                        un point m’intrigue, a un moment il ecrit ;
                        « L’Euro etait donc depuis le debut un ennemi mortel. »
                        donc NON666 favorable a l’Euro pour contrer le Dollar, j’ai bon ?
                        perso je suis pour l’Euro meme si je trouve qu’il a ete plutot mal fait
                        car il devait a l’origine permettre d’etre un contre pouvoir face au Dollar
                        et empecher une speculation excessive face a des petites devises dont le Franc Francais (et oui) simplement il aurait fallu reduire la zone et conserver pour partie les monnaies nationales en les alignant sur une monnaie commune de reference, un peu ce que proposait Balladur, actuellement on vit une epreuve de force ou les Anglo-americains jouent sur les fragilites pour tacher de faire craquer le systeme, car ils pensent qu’en « ayant la peau de l’Euro » ils obtiendront un repit significatif pour leurs devises pourries (Pfound/Dollar)

                        Mai 1968 fomente par l’etat hebreu ? cela me parait tres plausible
                        mon pere m’expliquait gamin que Cohn Bendit avait ete paye par Israel pour f.. le b.. en France

                        sur la fin je suis entierement d’accord :
                        « Nous autres europeens, nous aurions beaucoup plus d’interets a nous entendre directement avec russes, bresiliens, venezueliens et iraniens qu’avec les judeo-anglo-saxons. »
                        simple question de bon sens, il faut pratiquer un jeu d’equilibre entre partenaires et adversaires potentiels plutot que de croire de facon naive et disons le stupide a la bonne volonte de nations a notre egard (lol), les Anglo-americains encore une fois sont tres forts sur la com’, a l’origine de 2 guerres mondiales (je ne vais pas rentrer ds les details) ils seraient bien en train de nous en concocter une 3eme, on ne se mefiera jamais assez d’eux !

                        quant a l’accusation d’antisemitisme qui tombe chaque fois qu’un intervenant evoque l’existence d’un lobby juif, c’est tout simplement la marque d’une forme larvee de dictature morale, pourquoi n’aurait on donc pas le droit d’affirmer qu’il existe un lobby juif ?
                        c’est pourtant une evidence (la aussi je ne vais pas rentrer ds les details)
                        cette censure morale (critiquer le lobby juif) que beaucoup s’infligent volontairement est une preuve manifeste de l’efficacite d’une longue et habile campagne de propagande, a cela il faut ajouter qu’ils (les israelites) partagent de nombreux interets communs avec les anglo-saxons et se retrouvent cote a cote sur de nombreux fronts, il y a aussi qq fondement de nature esoterique a cette « alliance » je vais essayer d’expliquer un peu :
                        la Shoah ayant vu l’explosion du Yiddishland, le peuple askhenaze ne peut plus vraiment se penser seul en tant que destin, il lui est devenu necessaire au regard de la « mission divine » qui lui aurait ete impartie de se raccrocher a une autre nation, prestigieuse si possible, en l’occurence le peuple Britannique, du meme coup en gage de leur acceptation les juifs askhenazes auraient transmis leur caractere de « nation choisie par Dieu » a une population qui depuis qq siecles a comme qui dirait la baraka (les anglo-saxons - nouveau peuple elu) oui ca semble un peu esoterique ..


                        psiiiit, Mme Vasseur, surtout vous ne devez pas hesiter a intervenir sur le fil de discussion, c’est meme generalement fortement apprecie smiley


                      • non666 non666 11 juin 2010 08:27

                        @Bonjour Hieronimus.
                        A toi je reponds.
                        Techniquement , j’ai voté contre l’euro pendant le referendum de Maastricht.
                        C’etait un abandon de souveraineté mais il s’est fait dans les formes, meme si ils ont choisis les defenseurs du OUI et ceux du non ux memes, comme lors du TCE....

                        Ceci dit, entre l’Euro , tant que cela reste une monnaie commune, et le dollar, qui ne vaut pas plus qu’un rouble à la fin de l’empire soviétique, j’ai choisi depuis longtemps.
                        Tuer l’euro est la SEULE chance qu’ils aient de faire survivre le dollar.
                        Il faut comprendre qu’avec tous les « ajustements » qu’on fait les banques centrales dans la modification de leur panier de monnaie internationnale de reserve , la place du dollar etait TRES discutée , et pas seulement par les « anti-americanistes » (c’est a dire ceux qui ne defendent pas les interets des etats unis, en fait)

                        Les etats unis ont emis une inflation qui a été distribuée , grace au role de monnaie internationnale d’echange a tous ceux qui participaient au commerce mondial.
                        Le retour de toute cette inflation, de toute cette fausse monnaie « at home » provoquerait un effondrement de sa valeur.

                        C’est un peu comme ces vielles sorcieres qui boivent l’elixir de jeunesse.
                        Et puis un jour, il commence a manquer le composant essentiel (le sang d’une vierge est rare !) et la sorciere perd en quelques jours toute sa jeunesse volée aux autres....
                        Depuis 10 ans on parle d’une formidable vigueur de leconomie US.
                        Ce que les analystes ne disent pas, c’est qu’il s’agit du retour des billets verts au pays dont tous les pays emergents se debarassent et qui commencent par provoquer le coté positif de l’inflation : croissance , emploi.
                        C’est apres que vient le coté negatif (perte de valeur)


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 juin 2010 08:35

                        En effet, Péripate, les « thèses » de Non666 rencontrent un large succès et jamais nulle contradiction de la part des citoyens gauchistes, quand ce n’est une belle dévotion exprimée en comments ou en « clics ».
                        On retrouve ces « thèses » sur Youtube, entre autres, et sur le Réseau Voltaire : la mainmise des « judéo-anglo-saxons » sur le devenir du monde et le NWO. Sans oublier les franc-maçons.
                        Sein Kampf se vend très bien.


                      • Clouz0 Clouz0 11 juin 2010 09:22

                        Je ne peux moi aussi que rejoindre la feinte surprise et la franche rigolade du Péripate.

                        Y a de ces rapprochements qui en disent long !

                      • non666 non666 11 juin 2010 11:00

                         Judeo Anglo Saxon , cela sonne IIIeme Reich ?
                        OK.
                        Je peux, car je suis infiniment bon, parler la novalangue de bois.
                        Les Neos Cons sont derriere tout cela....
                        Cela fait moins IIIeme Reich et cela cible exactement les memes.

                        Car qu’est ce qu’on appelle les neo-cons ?

                        Le groupe de « penseurs » , derriere Wolvowitz, Perle et toute la clique qui a d’abord chié le defense planing Guidance de 1992 , puis le PNAC avec exactement les meme signataires (Mc Kain, entre autres, mais aussi ces bons Rummsfeld et Cheney bien cachés derriere eux.

                        Que vaut cette « pensée » ?
                        Elle affairme que les interets affairistes des milieux WASP pourraient avoir un jeu gagnant gagnant en s’associant avec le lobby juif.
                        Jusqu’a present, dans les milieux Républicain (Au sens du parti republicain yankee) , les deux factions se meprisaient jalousement.
                        Mais l’idée de profiter d’israel comme porte-avion permanent au proche orient et relais d’idée en Europe en general et en France en particulier , pouvait permettre de realiser les objectifs du PDG92.
                        C’est a dire empecher les etats unis d’etre a nouveau en situation de devoir partager la gouvernance mondiale avec qui que ce soit.
                        De leur coté, le lobby juif gagnait un soutien quelles que soient les actions et exactions d’israel.

                        Gagnant gagnant le deal non ?

                        Derriere nous voyons bien, que dès qu’on souleve le sujet, ils rappliquent en meute, font de la diabolisation a deux sous, agitent les bras et font du bruit.
                        Mais derriere les equations non666 = adolf Hitler ou Reseau voltaire = nazi , il manque juste un debut de commencement d’argumentation.
                        Et preferer les Venezueliens aux israeliens, les Iraniens aux interets yankee, n’en est absolument pas un.
                        Mais par contre il est revelateur que tout ce petit monde s’agiten dès que les interets d’israel et ceux des etats unis sont en jeu.

                        chacun peu se faire sa propre opinion en relisant les 100 derniers messages des contradicteurs ci dessus.
                        Ce ne sont pas des posteurs, ce sont des lobbyistes.

                        La FDII...(force de defense d’israel sur Internet)



                      • armand armand 11 juin 2010 11:08

                        Bien sûr Toten, à Hiero qui se montre parfois plus lucide, mais qui révèle ici comment il a têté l’antisémitisme au lait... paternel, tu peux parler, car vous communiez aux mêmes espèces.

                        Pour votre gouverne, toute monnaie qui ne repose sur rien de concret est promis, tôt ou tard, à des dévalorisations galopantes. Cela vaut pour le dollar... cela vaut pour l’euro, qui est bien la première monnaie crée sans la moindre référence à l’or (on se souviendra de la définition du franc en termes de grammes d’or).

                        Un homme de droite devrait savoir cela. Ah, mais j’oubliais... Toten n’est pas un homme de droite, c’est un national-socialiste...

                        Au fait, Hiéro - vous confondez tout. Parler de lobby n’a rien de terrible. Il y a plusieurs lobbys - juifs, noirs, musulmans, des barbus et des chauves, des amateurs de Heavy Métal. Parler des judéo-anglo-saxons c’est le ressucé des Protocoles des Sages de Sion, sans doute le livre de chevet de Toten aux côtés de la France jujive de Drumont.
                        J’imagine que vous savez faire la différence (enfin je l’espère).


                      • armand armand 11 juin 2010 11:20

                        Hello Cosmic,

                        Tu noteras un début d’explication de la part de Toten...

                        Mais en invoquant les Néocons il semble avoir oublié que les alliances entre les USA, l’Europe et Israël remontent nettement plus loin. Les Néocons avaient pour politique (pour caricaturer) qu’il fallait frapper fort et ne pas craindre la guerre plutôt que de se laisser engluer dans des négociations sans fin avec des dictateurs retors. Le but était, bien entendu, l’hégémonie des USA comme citadelle de la démocratie. C’est un phénomène récent, et sans doute passager, de la politique américaine, passager car il a démonté ses limites et sa faillite.

                        Ce que Toten et ses copains rouges-bruns ne comprennent pas, c’est que ma défense d’Israël ne vient pas spécialement d’une quelconque sympathie culturelle ou religieuse, mais plutôt d’une profonde aversion pour ses ennemis. Toten cite une ribambelle de dictatures populistes, où le soutien d’un lumpen galvanisé à coup de subsides et de mots d’ordre nationalistes s’accompagne de la mise en accusation systématique d’un ennemi extérieur ou intérieur (de classe, de religion, de nationalité).
                        Comme pendant les années trente, je préfère encore nos démocraties décadentes et bourgeoises aux dictatures, religieuses ou nationalistes.


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 11:21

                        Rigolo. 

                        Sur un article sur le Bilderberg, prêtant, du fait du secret qui y est exigé et qui l’entoure, à toutes les interprétations, voire fantasmes, on voit ; d’une part lobsédés du « sionisme tout-puissant », ressortir leur habituel couplet sur le complot sioniste dominant le monde,(non666)

                        et, d’autre part, les sioniste avérés (Armand, Péripate, Cosmic Dancer) en profiter pour se jeter sur l’os, et venir faire, forcément, et au mépris de toute réalité, leur sempiternel amalgame extrème-droite-gauchistes, gnagnagna ; le tout, évidemment, dans le but de mettre dans le même sac d’opprobes TOUS ceux qui dénoncent la politique nazie de l’extrème-droite israelienne au pouvoir. 

                        Outre que ça n’a, évidemment, strictement rien à voir avec le sujet, pour les sionistes inconditionnels, tout est bon à prendre, tout leur fait ventre, dès qu’il s’agit d’essayer de justifier, par tous les moyens possibles, la politique de guerre, de ségrégation, d’assassinats, d’occupation, de génocide de l’extrème-droite israelienne. 

                        Et ils viennent dénoncer la soi-disant « collusion » entre l’extrème-droite et l’extrème-gauche FRANCAISES !! smiley smiley smiley smiley 

                        En fait, la seule collusion à laquelle on assiste réellement, est bien celle de tous ces sionistes, FRANCAIS, avec l’extrème-droite israelienne ; là, pas l’ombre d’un doute ; c’est clair et net. 

                        La tentative de diversion est tellement grosse , en instituant le dogme ; « tous ceux qui sont contre la politique israélienne, sont forcément, de l’extrème-droite à l’extrème-gauche, des antisémites, des pro-islamistes », qu’elle donne, finalement, du grain à moudre aux thèses contre lesquelles ils prétendent lutter... ou comment se tirer une rafale d’uzi dans le pied ! smiley smiley 

                        D’où, la conclusion qui s’impose : les tenants du « complot sioniste » ; c’est à dire, en gros, l’extrème-droite française, est l’autre face du même confusionnisme volontaire que celui des sionistes français et autres, qui évoquent, eux, un « complot anti-juif ». 

                        Deux thèses complotistes qui se complètent, et, surtout, essaient d’empécher une réelle analyse des faits ; à savoir, d’une part, la politique guerrière, belliciste, de l’état ennemi public numéro 1 de la paix dans le monde ; Israël, et, d’autre part, la progressive instauration de la domination du monde par les « élites » ploutocratiques et oligarchiques économico-politico-financières (qu’elles soient juives ou autres ; là n’est pas le problème). 

                        Pas étonnant, puisque, en fait, les sionistes inconditionnels sont, le plus souvent, des défenseurs de la privatisation du monde, de sa domination par la sphère financière, de l’instauration d’un ordre mondial basé sur le capitalisme sauvage libéralisé (libertariens, néocons, libéraux de tous poils) ; système qui s’est toujours juré de détruire les démocraties, et de s’allier avec les régimes dictatoriaux, favorisant l’imposition de leur système de domination, au dessus des sphères politiques, et des systèmes - beurk- démocratiques. . 

                        Finalement, les sionistes se révèlent être les parfaits alliés des groupes de domination style Bilderberg ; c’est pourquoi, sur un article comme celui-ci, vous ne les lirez pas évoquer le sujet , mais se jeter dans des diversions, pour parler de leur éternelle obsession ; le « complot antisémite et antijuif » ; quand chacun, à part les obsédés de l’autre face, les tenants du « complot sioniste » , sait parfaitement faire la différence entre les juifs, et la politique barbare de l’extrème droite israelienne au pouvoir. 

                        Rigolo, et particulièrement significattif ! 

                         smiley 




                      • Nobody knows me Nobody knows me 11 juin 2010 11:31

                        Je m’amuse d’ailleurs beaucoup de voir le succès des thèses d’extrême droite sur les gauchistes. Ca colle tout de suite...

                        Et hop, l’adorateur des marchés fait d’une pierre deux coups...

                        En effet, Péripate, les « thèses » de Non666 rencontrent un large succès et jamais nulle contradiction de la part des citoyens gauchistes, quand ce n’est une belle dévotion exprimée en comments ou en « clics ».

                        Et la comique de surenchérir... quand on pensait cela impossible.
                        Il ne faut pas oublier très chers, que dans la réalité, les plus grands alliés des nazis après leur fuite en Amérique Latine, c’était tout de même les américains et leur ultra libéralisme, assez éloigné du gauchisme, vous en conviendrez...

                        Je vous laisse donc annoncer annoncer au monde que la crise actuelle est le fait des gauchistes et des communistes uniquement.

                        Puisqu’on est dans les termes amicaux, initié par Armand, avec tout le respect que je lui dois, j’ai un terme à moi très manichéen (et so frenchy) aussi pour qualifier les défenseurs de Friedman et cie : « les enc... de droite ».

                        Cdlmt


                      • Nobody knows me Nobody knows me 11 juin 2010 11:39

                        Les Néocons avaient pour politique (pour caricaturer) qu’il fallait frapper fort et ne pas craindre la guerre plutôt que de se laisser engluer dans des négociations sans fin avec des dictateurs retors.

                        Tout est dit...
                        Soit ce fut des dictateurs retors et il faut leur casser la gueule.
                        Soit ce fut des dictateurs coopérant et dans ce cas on peut s’acoquiner avec eux.

                        La démocratie conditionnelle des puissants.


                      • Nobody knows me Nobody knows me 11 juin 2010 11:54

                        à savoir, d’une part, la politique guerrière, belliciste, de l’état ennemi public numéro 1 de la paix dans le monde ; Israël

                        Olah, vous allez faire des jaloux...
                        Les number one selon moi, ça reste les USA, suivis de leur clique de l’OTAN.
                         smiley


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 12:13

                        C’est vrai que la concurrence est rude, et que les USA (soutiens, comme par hasard, d’Israël) ont, dans ce domaine, un rayon d’action beaucoup plus vaste ; donc un pouvoir de nuisance plus étendu. 

                        Mais je pense aussi que le Proche et Moyen Orient est le centre névralgique actuel des conflits majeurs (Israël, Irak, Afghanistan, Iran, jusqu’à la Turquie) ; centre dont le point de gravitation est, évidemment, Israël.

                        On assiste, depuis la naissance d’Israël, avec l’aide active des américains, à la décrédibilisation de l’ONU (ordonnances non respectées, droits de veto négligés, pouvoir réduit aux gesticulations), au profit de l’OTAN ; bras armé de la politique américaine d’unilatéralisme, et de domination du monde. 

                        Bah... difficile, dans un panier de crabes, de distinguer le crabe dominant... 

                         smiley 


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 12:20

                        Par ailleurs, je trouve un peu déplacé, pour ce qui est de l’article, l’auteure, qui, au lieu de s’en tenir à un simple constat d’impuissance, puisqu’elle n’a, évidemment, pas réussi à y avoir accès, se met à fustiger les quelques manifestants anti-Bilderberg qu’elle a pu rencontrer...

                        Ce qui ne nous apprend rien sur Bilderberg, mais jette, indirectement, un discrédit sur ceux qui essaient d’en briser l’omerta...

                        On lui reconnaitra le courage et la curiosité de s’être rendu sur place, pour essayer d’en savoir plus ; pour le reste.... 


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 12:40

                        Armand 


                        Ce que Toten et ses copains rouges-bruns ne comprennent pas, c’est que ma défense d’Israël ne vient pas spécialement d’une quelconque sympathie culturelle ou religieuse, mais plutôt d’une profonde aversion pour ses ennemis. Toten cite une ribambelle de dictatures populistes, où le soutien d’un lumpen galvanisé à coup de subsides et de mots d’ordre nationalistes s’accompagne de la mise en accusation systématique d’un ennemi extérieur ou intérieur (de classe, de religion, de nationalité).


                        Cocasse de fustiger une « ribambelle de dictatures » qui pratiquent « l’accusation systématique d’un ennemi extérieur ou intérieur », 

                        et de faire, par ailleurs, d’une part : cet amalgame « rouge-bruns », c’est à dire dénoncer une collusion « d’ennemis intérieurs »

                        d’autre part de justifier la politique israelienne, qui est, justement fondée sur les « mots d’ordres nationalistes », et l’accusation systématique d’ennemis extérieurs (le Hamas, l’Iran et autres)

                        L’histoire classique de la paille et de la poutre.... 

                        En fait, se dissimule (très mal) derrière les discours des sionistes ultras soutiens de la politique d’Israël, leurs accusations de « pro-islamisme » envers tous ceux qui ne sont pas, comme eux : la bonne vieille dichotomie du tous ceux qui ne sont pas avec nous sont contre : le retour du stalinisme, du maoisme, de toutes les dictatures (Pinochet, Videla, etc...), justifiant tous les pires excès par la nécessité, justement, de combattre les ennemis intérieurs et extérieurs...

                        Le serpent qui se mord la queue...

                         smiley 

                        Quant à citer Israël comme exemple, parce que c’est une démocratie, il me semble que les deux guerres mondiales, plus tous les conflits plus récents (guerres d’Irak, d’Afghanistan, j’en passe...) ont bien été déclenchées par les « démocraties ».... Non ? smiley 

                        Le fait d’être une démocratie n’a jamais été le moindre gage, sur le plan extérieur, d’une politique de paix et de non-agression ; Israël en est, après bien d’autres, la démonstration éclatante. 


                      • Nobody knows me Nobody knows me 11 juin 2010 14:17

                        Cocasse de fustiger une « ribambelle de dictatures » qui pratiquent « l’accusation systématique d’un ennemi extérieur ou intérieur », et de faire, par ailleurs, d’une part : cet amalgame « rouge-bruns », c’est à dire dénoncer une collusion « d’ennemis intérieurs »

                        C’est cocasse aussi de lire la clique écrire cela et en même temps charger tous les chiffons rouges que les organes de propagande nous agitent à la face à longueur d’année, afin de mieux faire passer leurs réformes en douce.
                        Et mon petit procès d’intention pour la route, une fois n’est pas coutume, Peripate et Cosmic : « UMP, salauds de gauchistes »...


                      • armand armand 11 juin 2010 14:31

                        Sisyphe,

                        rien compris, comme à ton accoutumé. D’accord, je n’ai pas parlé de Bilderberg, le sujet de l’article. Mais je m’insurge contre les emprunts que font certains aux bons vieux Protocoles, et qui recueillent néanmoins les applaudissements des antisionistes de service.

                        Je fais la distinction entre ceux qui s’opposent à la politique du gouvernement israëlien actuel (et je nuance - ils ne font pas pire que la plupart des Etats confrontés au même type de conflit) et ceux qui, quel que soit le gouvernement au pouvoir, n’en perdent pas une pour marquer leur refus de l’« entité sioniste », quand elle serait dirigée par des philanthropes béats.


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 14:37

                        @ Armand

                        Sans évoquer des « philantropes béats », ça ne te pose pas la moindre question de savoir que le seul dirigeant israelien qui était en mesure de réaliser le processus de paix ........ ait été assassiné, par des israeliens ? 

                        Demandez vous, belle jeunesse

                        Le temps de l’ombre d’un souvenir 

                        Le temps du souffle d’un soupir 

                        Pourquoi ont ils tué Rabin 

                        Pourquoi ont ils tué Rabin ? 

                        p.c.c. Jacques Brel 

                         smiley 


                      • armand armand 11 juin 2010 14:42

                        Sisyphe,

                        Il est un fait que la paix et la non-agression ne sont pas non plus la meilleure façon de venir à bout de dictatures sanglantes. L’histoire du XXe siècle l’a bien montré.

                        Ce qui est cocasse le mot est mal choisi compte tenu des torrents de sang) c’est que les Néocons ont essayé à leur façon d’être plus « moraux ».
                        Pour répondre à NKM, la politique U.S. avant c’était de soutenir les dictateurs quand c’étaient LEURS dictateurs (He’s a son of a bitch, but he’s OUR son of a bitch). Les Néocons ont imaginé imposer la démocratie U.S. par la force (alors que pour Saddam Hussein, par exemple, au lieu d’en faire une vendetta, les Bush père et fils auraient pu le faire manger dans la main en le gratifiant de quelques satisfactions).

                        Pour revenir au gouvernement israëlien, on pourrait parfaitement retourner l’équation - que les ennemis d’Israël le laissent tranquille et son électorat renverra les extrémistes ; en revanche, une situation de conflit profite aux radicaux.


                      • armand armand 11 juin 2010 14:48

                        Sisyphe,

                        Ce n’est pas « la droite israëlienne » qui a tué Rabin, mais un extrémiste illuminé, comme il y en a un certain nombre. Comme il peut, hélas, s’en trouver aux USA pour tenter d’assassiner Obama.

                        Encore une fois, les extrémistes des deux côtés se renvoient la balle. C’est pour cela que je suis moins affecté par toi par l’affaire de la flottille (jusqu’à preuve du contraire) - les victimes ont tout l’air d’appartenir à des organisations turques extrémistes, et je connais bien leur rhétorique ainsi que leur effet sur le terrain.


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 15:13

                        vote : -1
                        Par armand (xxx.xxx.xxx.187) 11 juin 14:42

                        Sisyphe,

                        Il est un fait que la paix et la non-agression ne sont pas non plus la meilleure façon de venir à bout de dictatures sanglantes. L’histoire du XXe siècle l’a bien montré.

                        Je ne te le fais pas dire. 

                        Or, en l’occurence, la « dictature sanglante » c’est, en Palestine, celle d’Israël, et nulle autre. 

                        C’est bien Israël qui continue d’occuper desterritoires palestiniens, illégalement, qui pratique le blocus de la bande de Gaza, qui pratique la ségrégation, l’humiliation, les check-point ; bref, qui est en dehors des lois internationales. 



                        Pour revenir au gouvernement israëlien, on pourrait parfaitement retourner l’équation - que les ennemis d’Israël le laissent tranquille et son électorat renverra les extrémistes ; en revanche, une situation de conflit profite aux radicaux.

                        C’est marrant, cette façon de renverser les choses pour réécrire l’histoire. 

                        C’est Israël qui est l’ennemi du peuple panestinien, qui ne le « laisse pas tranquille », et le pousse ainsi dans les bras des extrémistes. Oui, ce conflit, provoqué, entretenu, perpétré par Israël à l’encontre du peuple palestinien a poussé celui-ci dans les bras des radicaux. 

                        Je te rappelle, en passant, que le Hamas a été créé et soutenu entièrement par les USA et Israël, pour « contrer » le Fatah... 

                        Il faudrait arrêter de faire de la désinformation,, et que ton idéologie et tes appriori t’empêchent de voir la réalité des faits. 


                      • Hieronymus Hieronymus 11 juin 2010 15:34

                        bonjour
                        j’etais absent desole
                        merci a Non666 pour sa reponse circonstanciee
                        qt a tous ses contradicteurs qui lui sautent dessus a pieds joints grace a l’accusation magique d’antisemitisme, je ferais observer que chez lui il y a au moins et analyse et argumentation construite (autre chose que balancer « antisemitisme » comme anatheme)
                        oui sa these me parait plausible, il y a connivence de fait entre les interets juifs et les interets anglo-americains, alors parler de « judeo anglo-saxons », ca a desormais un sens et n’a rien a voir avec le protocole des sages de sion ou autre ressucee historique

                        j’aurais tete l’antisemitisme ds mon enfance ? ah oui la reflexion de mon pere sur C.B.
                        en fait c’est plus le cote anecdotique, mon pere n’a jamais ete mon mentor, cela dit cela me parait assez plausible que Israel ait pu etre derriere mai 68

                        sinon mais je me repete, je trouve hyperchiants tous ceux qui comme une nuee de vautours vous tombent dessus a bras raccourcis des que vous parlez de groupe de pression juif ou de l’une de ses neo-compositions, trop facile de rendre certains intouchables .. et pas honnete


                      • sisyphe sisyphe 11 juin 2010 17:03

                        cela dit cela me parait assez plausible que Israel ait pu etre derriere mai 68 


                        associé aux chinois de la CIA ? 

                         smiley smiley 


                      • armand armand 12 juin 2010 15:44

                        Sisyphe,

                        Tu sembles réfractaire à une évidence - le fait n’est jamais isolé mais s’inscrit dans une succession de causes et d’effets. Le problème essentiel entre les deux peuples est l’absence de confiance. Il n’empêche, ce sont les dirigeants palestiniens qui ont refusé la partition et menacé de jeter les Juifs à la mer, et pas l’inverse. Et cette partition était rendue inévitable par des campagnes anti-juives hystériques menées depuis des années, dont tous les voyageurs ont pu témoigner. Jusqu’à une date récente, il n’a jamais été question d’une Palestine laïque et démocratique, mais d’une grande nation arabo-musulmane s’étendant de l’Egypte à la Syrie (comprises). Inacceptable pour les juifs, bien évidemment.

                        Le le gouvernement israëlien actuel soit obtus, parano, dangereux, incompétent, bien des Israëliens le reconnaissent. Compte tenu de leurs adversaires, on le serait à moins.


                      • armand armand 12 juin 2010 15:46

                        Il y avait de l’analyse et de l’argumentation dans Mein Kampf aussi...


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 12 juin 2010 15:57

                        Bonjour Armand

                        Sysy volant à la défense et justification de la « pensée » de Totenkopf, ce n’est pas une adhésion à ses « thèses » mais l’expression de sa plus parfaite mauvaise foi (du moins, je l’espère).


                      • sisyphe sisyphe 13 juin 2010 09:08

                        CD

                        Encore de la désinformation et des mensonges. 

                        Ainsi donc je viendrais « justifier et défendre » la pensée de ... non666 (d’après ce que j’ai compris) ; alors, je reposte ce que j’ai écrit plus haut (pour les mémoires très courtes) (je cite) : 


                        Sur un article sur le Bilderberg, prêtant, du fait du secret qui y est exigé et qui l’entoure, à toutes les interprétations, voire fantasmes, on voit ; d’une part lobsédés du « sionisme tout-puissant », ressortir leur habituel couplet sur le complot sioniste dominant le monde,(non666)

                        et, d’autre part, les sioniste avérés (Armand, Péripate, Cosmic Dancer) en profiter pour se jeter sur l’os, et venir faire, forcément, et au mépris de toute réalité, leur sempiternel amalgame extrème-droite-gauchistes, gnagnagna ; le tout, évidemment, dans le but de mettre dans le même sac d’opprobes TOUS ceux qui dénoncent la politique nazie de l’extrème-droite israelienne au pouvoir.
                        (...)  

                        D’où, la conclusion qui s’impose : les tenants du « complot sioniste » ; c’est à dire, en gros, l’extrème-droite française, est l’autre face du même confusionnisme volontaire que celui des sionistes français et autres, qui évoquent, eux, un « complot anti-juif ».

                        Deux thèses complotistes qui se complètent, et, surtout, essaient d’empécher une réelle analyse des faits

                        Ben oui ; pas de bol , mais tentative d’amalgame encore loupée...

                        Try another time ... 
                         ;


                      • sisyphe sisyphe 13 juin 2010 09:24

                        @ Armand qui dit : 

                        Tu sembles réfractaire à une évidence - le fait n’est jamais isolé mais s’inscrit dans une succession de causes et d’effets. Le problème essentiel entre les deux peuples est l’absence de confiance. Il n’empêche, ce sont les dirigeants palestiniens qui ont refusé la partition et menacé de jeter les Juifs à la mer, et pas l’inverse.


                        Alors, on va rétablir un peu les faits historiques : (je cite cet article) 


                        Le conflit Israélo Palestinien est régulièrement entaché d’accusations de désinformation, de propagande de part et d’autre .Je voudrai pour ma part tenter de réfléchir à la logique et à la dynamique de ce conflit en m’appuyant autant que faire ce peut sur des faits .Faits à partir desquels je poserai certaines questions .L’idée est de fournir matière à un débat contradictoire en espérant que soient opposés en retour des faits vérifiables. Je ne prétends pas à l’objectivité maximale, et à l’exhaustivité mais j’essaye de m’appuyer sur des éléments tangibles.


                        Nous partons bien du principe qu’il ne s’agit en aucun cas de diaboliser quiconque mais de parler d’histoire ou de droit en essayant de dépassionner autant que faire ce peut le débat.
                        Tous les systèmes politique quels qu’ils soient peuvent être critiqués.

                        Analysons un point majeur du discours des partisans de la politique Israélienne : « Israël ne fait que se défendre depuis 60 ans, ce sont les Arabes qui n’ont pas voulu de 2 états, les armées Arabes ont attaqué dès sa création Israël pour le détruire ».

                        Le plan de partage de 1947 a prévu un état dans lequel les Juifs étaient initialement majoritaires mais avec une forte minorité Arabe :
                        498 000 Juifs
                        407 000 Arabes

                        Il était prévu pour Jérusalem prévu un statut international, sa population était mixte
                        100 000 Juifs
                        105 000 Arabes

                        (Cf. Comment Israël expulsa les Palestiniens p50)

                        Conclusion : étant donné ce rapport démographique les Arabes par le jeu de la démographie, plus forte que celle des Juifs allaient devenir majoritaires, ils détenaient d’autre part la majorité des Terre (Cf. Paix et Guerre au Moyen Orient. Laurens).
                        Dans l’Israël d’après guerre agrandi de la moitié de l’état Arabe mort les choses sont claires : il y aurait eu sans expulsion de 700 000 Arabo Palestiniens ,860 000 Arabo Palestiniens pour 600 000 Judéo Palestiniens.

                        Bref dans les deux cas adieu le projet Sioniste et vive l’état Binational !

                        Sachant que la résolution de l’assemblée générale ONU n’a jamais prévu l’expulsion des autochtones Arabo palestiniens et s’inscrit dans une perspective simple : « Un homme une voix ».

                        Avant l’entrée en guerre des états Arabes en mai 1948 les premiers massacres et expulsion de Palestiniens avaient déjà commencé.

                        Le rapport de forces étant le suivant :
                        Au début de la guerre :
                        - Forces Arabes : 24 000
                        - Forces Israéliennes : 30 000

                        A la fin de la guerre :
                        - Forces Arabes : 35 000
                        - Forces Israéliennes : 60 000

                        Questions :

                        Comment les Arabes auraient-ils pu anéantir Israël en étant si peu nombreux ?
                        Comment expliquer que des villes et villages Palestiniens qui ont signé des accords de non agression ont pourtant été attaqués voire rasés ? (Cf. Paix et Guerre au Moyen Orient H.Laurens)

                        Sachant répétons le encore et encore qu’une expulsion de civils n’a jamais eu de valeur légale : ce n’est pas parce que ceux ci sont mécontents du régime politique en place qu’on a le droit de les expulser de chez eux...
                        D’ailleurs la même ONU qui a établi la résolution 181 « recommandant"(Et non pas « exigeant ») le partage de la Palestine assorti d’une phase de transition (non respecté par Israël), a également édicté la résolution194 : droit au retour des réfugiés.

                        Si on estime que la résolution 181 est valable alors il faut admettre que la résolution 194 est valable aussi.

                        Assemblée générale des Nations unies 11 décembre 1948
                        « L’Assemblée générale,
                        Ayant examiné de nouveau la situation en Palestine,
                        Décide qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible ,que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international »

                        Ce qui s’est passé en 1948 n’était il pas prévisible ?

                        « A la fin de la période mandataire les propriétés Juives représentent 6,6 % de la superficie totale de la Palestine et environ 12% de la surface agricole utile. Le taux de croissance démographique entraine rapidement la surpopulation du monde rural Arabe de Palestine .Le résultat de cette situation est que les sionistes ne peuvent désormais acquérir des terres qu’au prix d’une dépossession des Arabes ». (Le Moyen Orient au XXème siècle p50. H. Laurens et V. Cloarec)

                        Le sionisme n’est il pas aussi un projet de colonisation ? « Le sionisme ; pratique ne peut reproduire qu’une colonisation de peuplement qui dans un monde plein, ne peut-être qu’un colonialisme de refoulement ». Paix et guerre au Moyen Orient. H. Laurens


                        Est-ce par hasard qu’au XXe congrès sioniste, 10 ans avant le partage les débats portaient sur le « transfert des Palestiniens de leurs terres ?

                        Les états Arabes on l’a vu sont intervenus alors que l’expulsion des populations civiles avait commencé :

                        « Les responsables Arabes ont estimé, depuis les années 30, que le mouvement sioniste constituait un danger pour l’intégrité territoriale de leurs états. Les événements qui vont de la fin novembre au 15 mai 1948 justifient leur interprétation. L’arrivée des premières vagues de réfugiés Palestiniens les a contraints à entrer en guerre en raison de la pression de leurs opinions publiques  ». Paix et Guerre au Moyen Orient H. Laurens p.89

                        Que se passe t-il aujourd’hui ? N’est t- on pas passé d’un colonialisme de refoulement à un colonialisme de confinement dont le Blocus de Gaza est une des illustrations la plus tragique ?

                        Entendons nous : Israël n’est pas le seul état à s’être constitué par une injustice fondatrice .Ce n’est pas le seul à violer le droit, il y a même pire ailleurs, il y a bien sûr mieux.

                        Comment expliquer le refus du plan de Paix Arabe par Israël ?

                        Celui ci propose à Israël une reconnaissance globale en échange de la fin de l’occupation Israélienne de Jérusalem Est, Cisjordanie , Golan , fermes de Cheeba .Ce plan de paix va au delà de la résolution 181 puisqu’Israël aujourd’hui c’est outre ce qui a été prévu initialement plus la moitié de l’état Arabe mort né : bref avec la résolution 181 Israël s’étendait sur 56% Israël aujourd’hui c’est 78 % de la Palestine.

                        Ce plan de paix propose une solution juste à la question des réfugiés, sachant que l’autorité Palestinienne avait proposé une reconnaissance formelle de ce droit inaliénable mais avec un retour très limité, symbolique en fait (Cf. Charles Enderlin « Le rêve brisé »).

                        Ce plan de paix Arabe ne gêne il pas la poursuite d’un projet de colonisation qui vise à affermir la mainmise sur Jérusalem est et la Cisjordanie et autres territoires riches en eau comme le Golan Syrien ?

                        La solution ne passe t- elle pas par une reconnaissance mutuelle des droits certes mais de l’histoire aussi ?

                        Peut-on tourner la page en continuant à nier un pan fondamental de l’histoire de l’autre ? Israël peut-il continuer longtemps, à nier sa responsabilité dans l’exil des Palestiniens lors de sa création ? Peut-il continuer longtemps à rester sourd aux injonctions du droit international ?


                        Voilà, pour le rétablissement de la vérité historique : dommage pour la désinformation, mais les faits sont tétus...


                      • Francis, agnotologue JL 13 juin 2010 09:44

                        « … Selon le discours officiel en Occident, une solution très raisonnable et réalisable - la solution des deux États - est à portée de la main pour peu que toutes les parties fournissent un ultime effort. Un tel optimisme est malheureusement erroné. La seule version de cette solution [des deux États] qui soit acceptable pour Israël ne saurait l’être pour l’Autorité palestinienne apprivoisée à Ramallah, non plus que pour le Hamas péremptoire à Gaza. Comprendre : l’offre d’emprisonner les Palestiniens dans des enclaves apatrides pour peu qu’ils mettent fin à leur lutte. Ainsi, avant même de discuter d’une solution alternative - un État démocratique commun, ce que je soutiens moi-même - ou d’explorer l’idée plus plausible de l’établissement de deux États, il faut transformer en profondeur la mentalité officielle et populaire en Israël. Cette mentalité est le principal obstacle à une réconciliation pacifique dans le terrain morcelé d’Israël et de la Palestine… » http://www.article11.info/spip/spip.php?article831


                      • Fanny 14 juin 2010 01:28

                        Votre remarque sur la fin du gaullisme me rappelle un souvenir personnel. Etudiant en 68, je « faisais » la révolution. Un copain me propose de l’accompagner pour livrer des tracts à l’AG étudiante. Sa R4 s’engage sur un itinéraire approximatif improvisé qui fait que l’on se retrouve à passer près de la préfecture. Un CRS nous arrête et découvre les tracts : mode d’emploi pour fabriquer des cocktails molotov -) ! On est emmenés au commissariat (le commissaire me fiche une claque, pas trop méchante) puis enfermés pour la nuit dans un autre local de police. Notre ange gardien est un inspecteur de police. Comme nous, il s’ennuie ferme, la nuit est longue. Il entreprend alors de nous éclairer sur sa vision de mai 68 : c’est un coup des banquiers juifs pour abattre De Gaulle explique-t-il, avec moult détails. Mon copain juif apprécie modérément, mais il est surtout préoccupé par une courante qui l’expédie aux gogues (porte ouverte) tous les 1/4 d’heure accompagné de notre ange gardien. Notre arrestation est vite connue des milieux étudiants le lendemain et finalement du directeur de notre école d’ingénieurs qui nous fera libérer avant midi (nous étions en principe destinés à devenir des bourgeois -) : mon copain est en réalité devenu potier). Ceci pour dire que je ne crois pas à cette thèse du complot. La participation de Juifs au mouvement ne prouve rien. Aujourd’hui encore, on retrouve des leaders juifs à l’extrême gauche alors que De Gaulle a trépassé depuis belle lurette. A mon avis, il s’est produit en 68 un craquement dans les pays développés, comme il s’en produit quand deux plaque tectoniques sont trop comprimées : le monde ancien dominé par la figure du père et le monde en gestation que nous connaissons mieux aujourd’hui.
                        NB : pour la suite, je crois qu’il serait bon de changer une fois encore de modèle, si l’on ne veut pas devenir esclaves de la mondialisation.   


                      • Radis Call 14 juin 2010 07:54

                        @ Fanny :je pourrais livrer des tas de témoignages personnels sur les dessous de 68...Je n’ai pas connu directement les barricades , mais un jour que je me baladais à proximité de lieux chauds , avec des potes , j’ai vu des groupes de casseurs discuter calmement avec des occupants de voitures de police...

                        C’était des « provocateurs » téléguidés par certains services de police de l’époque , en accord avec Marcellin, puisqu’ils agissaient sur couverture et même protégés...( Rappelons que le gaullisme ,avait en son sein ,un joli panel de « barbouzes », hérités de la résistance et des SAC-merci Pasqua - !

                        Que reste t’ il de dans les souvenirs de 68 , si ce n’est ces images de voitures brulées qui passaient en boucle sur les écrans et qui scandalisaient à juste titre le quidam ? 

                        Je ne veux pas dire que le phénomène casse n’a pas eu lieu , mais il a été délibérément amplifié pour choquer , légitimer la répression , pourrir l’ensemble du mouvement qui ne concernait pas que les Zétudiants du quartier latin , et surtout préparer les contre événements , avec l’élection de la majorité de gaullistes à l’assemblée , dite introuvable , et une réaction dans le pays qui a duré des années , qui ressemblait davantage à une restauration...

                        Mais trop tard : les électeurs ont compris que De Gaulle était dépassé et la bourgeoise , qui ne pardonne jamais « les grandes frayeurs » , l’ abandonné pour choisir un meilleur cheval , en l’occurrence Pompidou , le banquier normalien....


                      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 juin 2010 20:18

                         smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                        Concernant ce « JL », ci-dessus, il faut absolument savoir qu’il s’agit d’un esprit fumeux, se piquant d’intellectualisme, mais totalement incapable de manier avec logique, rigueur et maîtrise les concepts les plus élémentaires.
                        Quand, parfois, ses phrases sont intelligibles, voici ce que cela donne (entre autres exemples) :
                        « 
                        Ce que vous proposez - je parle de la constitution de ce fonds de pension collectif [ NdR : par l’épargne ] - ce n’est rien d’autre qu’un endettement » (sic).
                        Ainsi, pour lui :
                        Épargne = Endettement ! ! ! ...
                        Ce « JL » est donc redoutablement inepte et, malheureusement, il demeure particulièrement représentatif, jusqu’à la caricature, de certains intervenants qui sévissent sur agoravox et ailleurs.
                         smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                      • LE CHAT LE CHAT 10 juin 2010 11:14

                        Si il y a un endroit où al Qaida pouvait faire une B.A , c’est de cracher un zinc sur ce tas de profiteurs , une vraie oeuvre pour le bien de l’humanité !


                        • Martin D 10 juin 2010 14:06

                          en même temps, alqaida a été créé par le gvnmt USA


                        • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 11:14

                          à dhbasse,

                          Le journalisme citoyen qui dénonce cette Organisation a eu tellement d’écho depuis 2 ans que le Groupe Bilderberg n’a probablement plus eu d’autre choix que de sortir de l’ombre.


                          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 11 juin 2010 12:20

                            juste une question : qui nous dit que l’auteur de ce post ne fait pas partie du systeme de desinformation du Bidelberg ? APres tout, Sc Po et HEC + acces a un media national, on est loin de la proletaire en lutte smiley


                          • LeGus LeGus 10 juin 2010 11:16

                            @l’auteur,

                            Bienvenue sur Agoravox.
                            Promis dès que j’aurais un emploi du temps moins chargé je me procure votre très prometteur « Comment j’ai liquidé le siècle » smiley
                            Ceci dit j’ai entendu qu’on pouvait faire un parallèle entre votre héros et Fabrice Tourre. Sujet que j’aimerais vous voir développer ici, de quoi nourrir ma curiosité.

                            Bien à vous.


                            • Traroth Traroth 10 juin 2010 11:19

                              "On ne sait pas ce qui s’y décide, ni surtout pourquoi les médias de masse n’en parlent jamais"
                              Ni, SURTOUT, pourquoi tout ce secret est nécessaire ! Si on y prenait des décisions pour le bien du peuple, il n’y aurait rien à cacher ! Ce qui amène une autre question intéressante : pour le bien de qui les décisions se prennent-elles, si ce n’est pas le peuple ?


                              • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 11:35

                                La caste des super-riches qui fait partie du Groupe Bilderberg servent en effet principalemenr leus intérêts.

                                Je remets ici le trombinoscope des membres importants du Groupe Bilderberg que Daniel Estulin a publié sur son site.

                                On sera troublé par la présence de presque tous les néocons signataires du PNAC de Zbigniew Brzezinski (nanard Kouchner fait parti du lôt), puis de George SOROS le milliardaire speculateur qui est en train d’attaquer l’Euro avec ces Hedge-funds pour sauver le Dollar...

                                D’ailleurs il y a quelques semaines lors d’une réunion du Council On Foreign Relations, Zbigniew Brzezinski affirmera que « ils » sont dans la merde parce que le peuple se réveille et qu’ils auront du mal à respecter leur agenda mondialiste. (projet de gouvernement mondial)
                                http://www.dailymotion.com/video/xdeqy0_1-2-alex-jones-le-nouvel-ordre-mond_news
                                http://www.dailymotion.com/video/xdergz_2-2-alex-jones-le-nouvel-ordre-mond_news


                              • Martin D 10 juin 2010 14:08

                                Leviathan,

                                ça veut dire qu’ils ne vont pas nous laisser nous réveiller et qu’ils vont agir et ce sera forcément très très mauvais pour les peuples...


                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 10 juin 2010 11:23

                                quelle histoire pour une simple réunion du rotary club des collectionneurs de pouvoir...
                                z’avez pas d’autres sujets à enquête à nous présenter, franchement ! smiley


                                • Ronald Thatcher rienafoutiste 10 juin 2010 13:03

                                  je ne vois rien de nouveau dans ces colloques stratégiques de décisionnaires fait à l’ombre des peuples... faut être naïf, pour penser que ce sont les gouvernements qui décident des priorités économiques et des évolutions du capitalisme mondialisé, et ce depuis toujours... la nouveauté, ce sont les fuites volontaires dans la sphère public. Pourquoi et dans quel but ?


                                • Ronald Thatcher rienafoutiste 10 juin 2010 13:16

                                  j’ai oublié de parler de l’« article » de l’auteure qui ne nous apprends rien de plus que ce que tout le monde sait. Faire le voyage jusqu’en Espagne pour parler à trois paranos, en voilà du journalisme d’investigation. Désolé mais ça ne marche pas votre scoop...


                                • liberta 10 juin 2010 11:33

                                  Il est temps de demander à Yves Calvi (C DANS L’AIR) de rendre son tablier de journaliste
                                  souvenez vous , avec Nicole Bacharan !! et d’autres, ils ignoraient TOUS ce qu’étaient Bilderberg et de conclure que c’était un piège qu’on leur tendait !!!
                                  SONT ILS JOURNALISTES ?????? ce n’est pas une référence pour la profession


                                  • ryukin ryukin 10 juin 2010 11:36

                                    « rendre son tablier de journaliste »... je ne sais pas si c’est voulu, mais LOL


                                  • Martin D 10 juin 2010 14:10

                                    liberta,

                                    soit ils sont vraiment ignorant, soit ils le cachent sciemment au peuple...

                                    l’un ou l’autre, c’est effrayant !


                                  • ryukin ryukin 10 juin 2010 11:35

                                    excusez moi madame vasseur, pourriez vous m’expliquer ce qui vous fait croire que ces gens sont dépassés ?
                                    ils ont promu la mondialisation (cad un système ou on produit d’un coté ce qu’on consomme de l’autre), ils ont fait faillite en 2008, ils ont exigés d’être renfloués sur fonds publics, aujourd’hui ils exigent que les déficits (qui ont été creusés pour les sauver) soient réduits ; les prochains budgets des états devront être validées par une instance extra-nationale ce qui mènera vraisemblablement à la privatisation de tout bien public...

                                    nous sommes à une période charnière ou la technocratie va prendre la releve de la démocratie et ou la gouvernance (cad la gestion des états sur le mode entreprenarial) prend le pas sur le gouvernement. vous pouvez me dire sur quel plan ils sont perdants exactement ??????

                                    maintenant techniquement : la politique de rigueur à venir, provoquera très probablement une dépression économique grave, qui ne manquera pas de se traduire par une chute de la consommation, ce qui se traduira in fine par une déstabilisation des pays émergents dont la majeure partie de la production est tournée vers l’export... on va voir comment ça va se matérialiser concrètement, mais il me parait probable de voir dans un futur proche l’implosion des BRIC incapables d’écouler leur production sur le marché international et devant faire face a des troubles sociaux grave...
                                    si on avait voulu faire exprès pour lutter contre la montée des pays non occidentaux, on s’y serait pas pris autrement...

                                    j’admets assez volontiers le côté ridicule de la plupart des théories conspirationnistes, la parano évidente de certains protagonistes etc. mais en quoi cette approche « organisation du chaos » ne tient pas la route ? ils seront gagnants sur tous les plans et n’auront vraisemblablement même pas à organiser une guerre pour maintenir leur domination....


                                    • Martin D 10 juin 2010 14:14

                                      j’adhère à cette vision des choses...


                                    • liberta 10 juin 2010 11:44

                                      @rienafoutiste

                                      renseignez vous sur le pouvoir réel des Bilderberg 
                                      Leur réunion annuelle est en amont des réunions européennes , G8 et G20 où sont appliquées les décisions prises par Bilderberg
                                      Allez connaitre ce que sont : LA TRILATERALE COMMISSION et le CFR (Council Foreign Relations) qui sont les groupes décisionnaires au-dessus des Bilderberg
                                      Vous apprendrez ainsi que le monde est dirigé par ces 3 groupes et non par nos gouvernants et après cela vous changerez sans doute de pseudo


                                      • Ronald Thatcher rienafoutiste 10 juin 2010 11:59

                                        vous manquez franchement de 2ème degré vous !


                                      • Ronald Thatcher rienafoutiste 10 juin 2010 12:01

                                        ... et les martiens !


                                        • Nicolas 10 juin 2010 12:15

                                          Bonjour, 


                                          Il me semble qu’en 2009, la réunion avait eu lieu en Grèce n’est ce pas ?
                                          Cette année en Espagne... Que faut il en penser ?

                                          Pour ce qui est des participants, perso, j’ai ça : 

                                          - Joseph Ackermann, président de la Deutsche Bank
                                          - Marcus Agius, président de Barclays Bank, membre du conseil d’administration de la BBC (marié avec la fille d’Edmund Leopold de Rothschild)
                                          - César Alierta, président du groupe de communication italien Telefónica
                                          - Joaquín Almunia, vice-président de la Commission européenne, commissaire européen à la concurrence (précédemment commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires), ex ministre socialiste du travail en Espagne dans le gouvernement de Felipe González
                                          - Roger Altman, président et fondateur d’Evercore Partners, l’un des fonds d’investissement les plus actifs dans le monde
                                          - Sonia Arrison, auteur et analyste politique
                                          - Urban Bäckström, directeur général de la Confederation des entreprises suédoises
                                          - Francisco Pinto Balsemão, président du groupe de presse portugais IMPRESA, ancien premier ministre
                                          - Béatrix, reine des Pays-Bas
                                          - Franco Bernabè, président de Telecom Italia
                                          - Carl Bildt, ministre suédois des affaires étrangères
                                          - Antti Blåfield senior, éditorialiste du journal finlandais Helsingin Sanomat
                                          - Ana Botín, présidente exécutive de Banesto
                                          - Svein Brandtzæg, président de la société norvégienne d’électricité Hydro ASA
                                          - Oscar Bronner, rédacteur en chef du quotidien autrichien Der Standard
                                          - Ru ?en Çakir, journaliste turc
                                          - Gordon Campbell, premier ministre de la Colombie Britannique
                                          - Jaime Carvajal Urquijo, directeur de Advent International
                                          - Henri de Castries, président d’AXA
                                          - Juan Luis Cebrián, président et co-fondateur du quotidien espagnol El Pais, membre du conseil d’administration du journal Le Monde
                                          - Gustavo A. Cisneros, président de Cisneros Group of Companies
                                          - W. Edmund Clark, président de TD Bank Financial Group
                                          - Timothy C. Collins, président de Ripplewood Holdings
                                          - Fulvio Conti, président du conglomérat italien Enel
                                          - George A. David, président de Coca-Cola
                                          - Anders Eldrup, président de DONG Energy
                                          - John Elkann, président de Fiat
                                          - Thomas Enders, président d’Airbus
                                          - José M. Entrecanales, président d’Acciona
                                          - Ulrik Federspiel, vice-président de Global Affairs, Haldor Topsøe
                                          - Martin S. Feldstein, professeur d’économie à l’université de Harvard
                                          - Niall Laurence A. Tisch Ferguson, professeur d’histoire à l’université de Harvard
                                          - Heinz Fischer, président de Federal
                                          - Paul Gallagher, Attorney General aux Etats-Unis
                                          - Bill Gates, fondateur et administrateur de Microsoft
                                          - Philip H. Gordon, sous secrétaire d’état américain pour les affaires européennes et asiatiques
                                          - Donald E. Graham, président groupe de presse Washington Post Company
                                          - Karel de Gucht, Commissaire européen
                                          - Damla Z. Gürel, conseiller spécial pour les affaires européennes auprès du président turc
                                          - Victor Halberstadt, professeur d’économie à l’université de Leiden (Allemagne), conseiller international de Goldman Sachs, président de l’International Institute of Public Finance, ancien secrétaire général honoraire du Groupe de Bilderberg
                                          - Richard C. Holbrooke, envoyé spécial de Barack Obama en Afghanistan et au Pakistan
                                          - Jan H.M. Hommen, président de la banque ING Group
                                          - Robert D. Hormats, sous secrétaire d’état américain pour l’économie, l’énergie et l’agriculture
                                          - Jan Huyghebaert, président du directoire de KBC Group
                                          - James A. Johnson, vice-président de Perseus
                                          - Jyrki Katainen, ministre des finances de Finlande
                                          - John M. Keane, Senior Partner, SCP Partners
                                          - John Kerr, membre de la Chambre des Lords, administrateur de Royal Dutch Shell
                                          - Henry A. Kissinger, président de Kissinger Associates, ex ministre des affaires étrangères et conseiller à la sécurité nationale de Richard Nixon
                                          - Klaus Kleinfeld, président de Alcoa (n°1 mondial de l’aluminium)
                                          - Mustafa V. Koç, président du groupê turc Koç Holding
                                          - Henry R. Kravis, Founding Partner, Kohlberg Kravis Roberts & Co.
                                          - Marie-Josée Kravis, membre du think tank américain Hudson Institute
                                          - Neelie Kroes, Commissaire européenne
                                          - Eric S. Lander, président et directeur du Broad Institute of Harvard and MIT
                                          - Anne Lauvergeon, présidente du groupe nucléaire français AREVA
                                          - Bernardino León Gross, directeur de cabinet du premier ministre espagnol Zapaterro
                                          - Peter Löscher, président du directoire de Siemens
                                          - Birger Magnus, président de Storebrand
                                          - Peter Mansbridge, journaliste au Canadian Broadcasting Corporation
                                          - Jessica T. Mathews, président du think tank américain Carnegie Endowment for International Peace
                                          - Frank McKenna, administrateur de TD Bank Financial Group
                                          - John Micklethwait, rédacteur en chef de The Economist
                                          - Thierry de Montbrial, président du think tank français IFRI
                                          - Mario Monti, ex commissaire européen, président de l’Universita Commerciale Luigi Bocconi
                                          - Dambisa F. Moyo, économiste et auteur de livres
                                          - Craig J. Mundie, Directeur de la recherche et de la stratégie chez Microsoft
                                          - Egil Myklebust, ancien président du directoire de SAS Norsk Hydro
                                          - Moisés Naím, rédacteur en chef de Foreign Policy
                                          - Juan María Nin Génova, président de la banque espagnole La Caixa
                                          - Paul Nyrup Rasmussen, ex premier ministre social-démocrate du Danemark
                                          - John Oldham, National Clinical Lead for Quality and Productivity
                                          - Jorma Ollila, président de Royal Dutch Shell
                                          - Peter R. Orszag, ministère américain du budget
                                          - Tuncay Özilhan, président du groupe turc Anadolu Group
                                          - Tommaso Padoa-Schioppa, ex ministre italien des finances, président de Notre Europe
                                          - George Papaconstantinou, ministre grec des finances
                                          - Sean Parker, Managing Partner, Founders Fund
                                          - Frank H. Pearl, président de Perseus
                                          - Richard N. Perle, membre du think tank américain American Enterprise Institute for Public Policy Research
                                          - Ignacio Polanco, président du groupe de médias espagnol Grupo PRISA
                                          - J. Robert S. Prichard, président de Metrolinx
                                          - Bernard Dean Ramanantsoa, président de l’école de commerce française HEC
                                          - Paulo Rangel, député au Parlement européen
                                          - Heather M. Reisman, président de Indigo Books & Music Inc.
                                          - Lars Renström, président de Alfa Laval
                                          - Alexander H.G. Rinnooy Kan, président du Social and Economic Council of the Netherlands
                                          - Gianfelice Rocca, président de Techint
                                          - Inciarte Matías Rodriguez, vice-président exécutif de la banque espagnole Grupo Santander
                                          - Charlie Rose, producteur à Rose Communications
                                          - Robert E. Rubin, vice-président du Council on Foreign Relations, ex secrétaire américain au Trésor (ministre des finances)
                                          - Suzan Sabanci Dinçer, président de la banque turque Akbank
                                          - Paolo Scaroni, président du conglomérat italien ENI
                                          - Eric Schmidt, président de Google
                                          - Rudolf Scholten, membre du directoire exécutif de la banque autrichienne Oesterreichische Kontrollbank
                                          - Olaf Scholz, vice-président du SPD (parti social-démocrate allemand)
                                          - Josette Sheeran, directrice exécutive du programme alimentaire mondial des Nations Unies
                                          - Javier Solana, Haut Représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l’Union Européenne, ex secrétaire général du Conseil Européen, ex secrétaire général de l’OTAN
                                          - Sofia, reine d’Espagne
                                          - James B. Steinberg, directeur de cabinet de la Secrétaire d’Etat américaine Hilary Clinton
                                          - Björn Stigson, président du World Business Council for Sustainable Development
                                          - Lawrence H. Summers, directeur du National Economic Council, ex président de l’université d’Harvard
                                          - Peter D. Sutherland, administrateur de Goldman Sachs, président du think tank European Policy Centre, président de la section Europe de la Commission Trilatérale, membre du comité de direction du Groupe de Bilderberg, ex commissaire européen chargé de la concurrence, ex président de Allied Irish Banks.
                                          - Martin J. Taylor, président de la multinationale de biotechnologies Syngenta International
                                          - Fernando Teixeira dos Santos, ministre des finances du Portugal
                                          - Peter A. Thiel, président de Clarium Capital Management
                                          - Loukas Tsoukalis, président de ELIAMEP
                                          - Gertrude Tumpel-Gugerell, membre du directoire exécutif de European Central Bank
                                          - Christine A. Varney, assistante de l’Attorney General américain pour la lutte anti-trusts
                                          - Daniel L. Vasella, président de la multinationale pharmaceutique Novartis
                                          - Paul A. Volcker, président de l’Economic Recovery Advisory Board, ex ministre des finances de Ronald Reagan
                                          - Peter Voser, président de Royal Dutch Shell
                                          - Björn Wahlroos, président de Sampo
                                          - Francis A. Waldvogel, président de Novartis Venture Fund
                                          - Jacob Wallenberg, président de Investor AB
                                          - Nout Wellink, président de De Nederlandsche Bank
                                          - Bing F.J. West, écrivain
                                          - Shirley Williams, membre de la Chambre des Lords
                                          - James D. Wolfensohn, président Wolfensohn & Company, ex président de la Banque Mondiale
                                          - José Luis Rodríguez Zapatero, premier ministre d’Espagne
                                          - Dieter Zetsche, président de Daimler
                                          - Robert B. Zoellick, président de la Banque Mondiale

                                          • PhilVite PhilVite 10 juin 2010 15:32

                                            QUOI ?? Ils ont encore oublié de m’inviter !!
                                            ça devient vraiment n’importe quoi ce Bilderberg !


                                          • oncle archibald 10 juin 2010 19:50

                                            « Il me semble qu’en 2009, la réunion avait eu lieu en Grèce n’est ce pas ?

                                            Cette année en Espagne... Que faut il en penser ? »

                                            Ils aiment les pays ou « le black » est une véritable institution ... Espagne et Grece sont (étaient ?) le paradis des magouilleurs, gros et petits ... Environ 20 à 25 % de l’économie au black .. 

                                            Ils viennent là pour dépenser leur liquide !! je pouffe !

                                          • Bélial Bélial 10 juin 2010 12:17

                                            @ l’auteur Flore vasseur : heureusement que votre article est là, vous êtes la seule à en parler.

                                            Le but du groupe de bilderberg (idem commission trilatérale, cfr toutes ces conneries) est connu et avoué, c’est l’établissement d’un gouvernement mondial, évidemment ces gens pensent qu’ils doivent organiser la société et dominer le monde.

                                            Ces organisations souhaitent voir une société hiérarchisée matérialiste où rien ne dépasse comme sur une coupe de cheveux de banquier.

                                            Après chacun fait ce qu’il veut de sa vie.


                                            • Bélial Bélial 10 juin 2010 12:18

                                              Vasseur avec un V pardon.


                                            • lison 10 juin 2010 12:51

                                              @ l’auteur Flore vasseur : heureusement que votre article est là, vous êtes la seule à en parler

                                              Les articles de Ceri sur le sujet existent depuis des années sur Agoravox et ils sont passionnants.


                                            • pallas 10 juin 2010 12:22

                                              Je ne suis pas d’accord sur le fond,

                                              Car son analyse est de voir et de croire que l’Occident domine et dominera le monde, ce qui est faux, car d’une part nos états sur ultra endetté, et que nos banques sont ultra endetté, l’Occident se vaporise.

                                              Le maitre du Monde, c’est la BRIC, Brésil, Russie, Inde, Chine, qui ont une classe moyenne qui devient de plus en plus forte, développement technologique, et la classe ouvrire voit aussi son niveau de vie augmenter, alors qu’en Occident, c’est une grave paupérisation, les pays de la BRIC sont nationalistes, et leurs multinationales sont nationalistes, leurs banques sont nationalistes. D’ailleurs ils ne font pas dans un systeme multiculturalisme.

                                              L’occident est ejecter de la scene geopolitique, la Turquie par exemple fait volte face a l’Europe, ainsi que tout le continent Africain, l’Occident est isolé et en tiers mondisation, avec guerre civil multi ethnique, par exemple en Suede et aux USA.

                                              L’Occident est mort, les banquiers de la conférence de Bildeberg, sont parfaitement au courant, car le Dollars et l’Euro, n’ont plus de valeurs, donc c’est la ruine assuré, ils sont dans la panique.

                                              Les individus representant cette organisation, sont tous de la Génération Mai 68, ils se rendent compte aujourd’hui, qu’ils ont détruit l’Occident pour de l’argent, qui est devenu virtuel.

                                              Ce qui se passe,a l’origine, quand la Génération mai 68 a prit le pouvoir, il y avait un ego demesurer, un sentiment de toute puissance et d’immortalité, donc d’immoralité.

                                              Quand ils firent des enfants, ils les considéraient comme des preteurs sur gage, en somme, sa serai le garant de leurs richesse, en faisant un Hold Up sur leurs avenir, grace d’une part a la dette massive pour payer leurs acquis et retraite et en détruisant la planete pour jouir du présent, peut importe demain, peut importe nos enfants, le plaisir tout de suite, c’est l’idéologie consumérisme.

                                              L’immigration massive dans les pays occidentaux aidé par les idiots utiles, tel que sos racisme et autres, n’avait que pour but d’empecher toute forme de révole de la nouvelle génération qui est spolié, vivant dans la misere, ainsi, la génération mai 68 peut vivre tranquillement sur le dos de leurs enfants de sang, en ayant détruit la planete, sans craindre la moindre révolte, vu que l’immigration massive sert de police contre leurs enfants.

                                              Bildeberg, tout comme la Francs Maçonnerie, ne sont que les organes les plus representatif du pouvoir dictatorial et suicidaide la génération mai 68, qui a mis en Esclavage leurs propres enfants, en ayant détruit leurs civilisation qui multi millénaire, en ayant détruit la planete, qui est morte, car nous sommes en sixieme extinction massive, en ayant fait dans la Néo colonisation en Afrique, et la Rétro colonisation en Occident pour étouffer les jeunes générations pour mieux les enchainer.

                                              L’évidence est l’évidence, la réalité est celle ci, pas besoin d’aller chercher ailleurs.

                                              En 1970, la France, n’avait pas de dette, un pays merveilleux a vivre, pas de pollution, la Terre était vivable, la majorité de l’humanité vivait heureuse,un peuple et une nation.

                                              En 2010, La France est guerre civil dans les quartiers, un pays au proie a l’extreme violence et communitarisme, les jeunes adultes bcp sont des sdf travailleurs, ou se suicide, la Terre est pollué et détruire, 90% de l’humanité survie.

                                              Merci génération Mai 68


                                              • Nicolas 10 juin 2010 12:44

                                                Bonne analyse, 


                                                Pour ce qui est de notre dette, les réformes et les augmentations d’impôts en sont elles la conséquence ou le but ? 

                                                Pour ce qui est le Turquie, il semble cette année qu’il y avait 5 turcs... ( Plus que de Français.. )

                                                « Bildeberg, tout comme la Francs Maçonnerie, ne sont que les organes les plus representatif du pouvoir dictatorial et suicidaide la génération mai 68, qui a mis en Esclavage leurs propres enfants »

                                                Pourquoi une majuscule à esclavage ? 

                                                « La France est guerre civil dans les quartiers » C’est à dire ? 




                                              • pallas 10 juin 2010 12:55

                                                La majuscule de Esclavage est simplement du que jamais dans l’histoire de toute l’humanité, une Génération entiere mis en Esclavage ses propres enfants.

                                                La génération mai 68 a fait un Hold Up sur l’avenir de ses propres enfants, et ce sert de l’immense vague d’immigration comme moyen policier pour les enfermer dans la non révolte, le pire étant la destruction total de la planete, de la nation.

                                                Un exemple, les parents de la génération mai 68, mis dans des mourroirs, souffrant mille mort, laissé a l’abandon, ce que l’ont nomme maison de retraite. En parallele de ça, destruction de l’école, destruction du savoir, abrutisation de leurs enfants, les rendants idiots, les intelligents sont systématiquement reperer et rejeter de la société en les rendants précaire.


                                              • clostra 10 juin 2010 13:59

                                                "Bildeberg, tout comme la Francs Maçonnerie, ne sont que les organes les plus representatif du pouvoir dictatorial et suicidaide la génération mai 68, qui a mis en Esclavage leurs propres enfants, en ayant détruit leurs civilisation qui multi millénaire, en ayant détruit la planete, qui est morte, car nous sommes en sixieme extinction massive, en ayant fait dans la Néo colonisation en Afrique, et la Rétro colonisation en Occident pour étouffer les jeunes générations pour mieux les enchainer.« 

                                                ah ! enfin un coupable ! une victime expiatoire !

                                                mais on-ne-nous-dit-pas-tout : Sitgès est une jolie station balnéaire pour les riches barcelonais. Le long de la promenade en front de mer, il y a des toilettes pour chiens et les nounous poussent des landeaux avec des coiffes blanches et de jolies robes rayées bleu et blanc. Sur la plage, on entend »coco coco harico coco amendas apenas caca HOUETTAS". Dans la ville on peut acheter des sombreros. Les dames à la messe font claquer leurs éventails. Il y a de très bon médecins capables de soigner des maladies que les médecins français ne savent pas soigner, avec des sulfamides. Le train Paris-Madrid passe au milieu des maisons.


                                              • clostra 10 juin 2010 20:31

                                                Moinsse alors ! c’est la partie émergé du Bildeberg !


                                              • clostra 11 juin 2010 11:36

                                                Ohé ohé ohé ohé

                                                S’il n’y avait pas eu de génération 68 nous aurions eu beaucoup plus de mal à supporter les années qui ont suivi !

                                                C’est bête de parler comme ça de Bilderberg car c’est un organisme protéiforme...où se cache Bilderberg2 ?


                                              • Hanoho Hanoho 10 juin 2010 12:22

                                                Si le Bilderberg a perdu de son mystère, c’est parce que ces super-élites n’ont plus rien à craindre de la démocratie moribonde. Les lois d’exceptions sont passées ici comme outre atlantique prêtes à remplacer celles que nous connaissons en cas d’insurrection. Tout est dans les rails. Plus besoin de se cacher, les peuples ne sont plus effrayants, ils sont devenus quantité négligeable.


                                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 juin 2010 13:38

                                                  A moins que...

                                                  Pourquoi réagir de la façon qu’ils attendent que nous réagissions, ce serait faire leur jeu ?

                                                  Pourquoi ne pas tout simplement leur tourner le dos et saboter systématiquement et sans violence tout ce qui fait leur force. Quelques pistes ?

                                                  Accepter de soigner ceux qui n’ont pas d’argent
                                                  Préférer les remèdes naturels aux molécules synthétisées sur les mêmes principes
                                                  Rechercher l’autonomie maximale pour l’alimentation
                                                  Se regrouper pour accéder à des moyens de production de l’alimentation
                                                  Jeter sa télé dans une décharge prévue à cet effet
                                                  Rejeter en bloc tous les médias dépendants de la finance
                                                  Participer activement à l’éducation de nos enfants
                                                  Boycotter tous les produits superflus de la mondialisation
                                                  Former des groupes de pression locaux pour défendre les intérêts collectifs
                                                  Pratiquer le mécénat sur une base associative
                                                  Trouver des alternatives aux nécro-carburants
                                                  Développer la géothermie et les PAC
                                                  Ester collectivement et systématiquement en justice pour faire valoir ses droits
                                                  Harceler les élus pour qu’ils prennent en compte le bien public
                                                  Développer les médias alternatifs
                                                  Multiplier les évènementiels et faire que les gens se rencontrent
                                                  ...





                                                • cid de Rome 10 juin 2010 14:24

                                                  Tout à fait d’accord avec ces principes , Lucien , ce sont ces moyens directs (et il y en a bien sûr d’autres) par lesquels nous pouvons tous agir pour notre bien et par là-même nous défendre face à ces malades de pouvoir . Et c’est de toute façon par l’émancipation que nous pourrons faire avancer les choses pour notre propre bénéfice . Ce qui me semble être leur pire hantise à priori , car à n’en pas douter , ils nous veulent voir et garder comme un bétail humain décérébré.


                                                • Hanoho Hanoho 10 juin 2010 17:29

                                                  Je suis bien d’accord. Mais comment s’y prendre ? Toute tentative est étouffée par des médias omniprésents et une société de loisir débilitante. Combien même un mouvement local serait créé (en reprenant votre hypothèse) il serait d’une part marginalisé et sinon noyauté (dans le meilleur des cas). De plus, n’oublions pas l’importance du soudoiement. Les syndicats qui en théorie sont là pour défendre les individus n’ont qu’une crainte et ce n’est pas celle des politiques où le patronat qui les rémunèrent grassement : c’est la contestation de leur base !

                                                  Vos idées sont bonnes, dites moi où puis-je les trouver ? J’y adhèrerai !


                                                • cid de Rome 10 juin 2010 18:30

                                                  Si nous semblons tellement d’accord sur ce sujet , qui est d’importance capitale , il serait peut-être bon d’en tenir compte et de penser à nous organiser à ce sujet ... De la résistance en face il y en aura toujours , c’est inévitable et c’est même normal , mais en aucun cas cela ne doit être un motif pour nous pour baisser les bras , et encore moins à l’avance ...


                                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 juin 2010 21:12

                                                  Vos idées sont bonnes, dites moi où puis-je les trouver ? J’y adhèrerai !

                                                  Il est question d’action locale non-violente. Il s’agit d’agir directement et concrètement pour le bien d’un groupe de personnes. Il n’y a donc rien à cacher ni à noyauter et encore moins à soudoyer.

                                                  Cela peut être mobiliser des personnes qui se sentent concernée sur un quartier ou un village pour s’approvisionner en denrées bio (par exemple) du producteur au consommateur, en court-circuitant les intermédiaires. C’est du gagnant-gagnant à la condition de le faire pour les seuls avantages immédiats que cela procure et non pour extraire une quelconque plus-value. 

                                                  Cela peut aussi consister à prendre en charge des personnes à la rue en collectivisant les frais et les désagréments que cela peut induire. 

                                                  Cela peut consister à créer une structure juridique pour acquérir un bien commun, pour créer un ou deux emploi ou pour faire valoir ses droits.
                                                   
                                                  Il existe déjà des milliers d’initiatives de ce genre à suivre ou à soutenir, dans lesquelles s’inscrire et participer. 

                                                  Le plus difficile consiste souvent à faire le premier pas vers les autres mais une fois qu’on a jeté sa TV on a plus trop le choix. 


                                                • non667 10 juin 2010 22:10

                                                  à lucien
                                                  ok pour tout
                                                   mais cela implique que l’on soit préalablement libéré du système libéro-mondialiste donc ....


                                                • Agartha 10 juin 2010 16:19

                                                  ce sont bien les mentalités et les consciences qui devront s’élever pour aider ce monde à s’orienter vers une toute autre vision de soi et du monde
                                                  Merci, et tout à fait en accord avec votre commentaire qui ouvre de nouvelles perspectives

                                                  ... Mais, là, y’a du boulot 
                                                  A chacun son rythme et son évolution


                                                • non667 10 juin 2010 22:14

                                                  a musima
                                                  1° calcul off dans l’histoire de l’humanité il y a plus de 4000ans !
                                                   genèse chapitre XVII a étudier


                                                • dom y loulou dom 10 juin 2010 12:39

                                                  auteur, vous croyez que ces personnes très occupées se voient pour parler et boire le thé ??

                                                  c’est là la pointe de la pyramide babylonienne et ils se réunissent pour recevoir les ordres des familles règnantes, voilà tout, vous l’avez devant les yeux.


                                                  Réunion Bilderberg immédiatement suivie de sanctions contre l’Iran quand c’est Israel qui devrait être sur le banc des accusés.

                                                  Ils sont pressés par le temps les grands dieux, les pauvres milliardaires, escalves des marchands d’armes.


                                                  Faut dépopuler le bétail !! voilà leur mot d’ordre depuis Copenhagen.


                                                  Vous voulez vraiment savoir comment vous êtes gouvernée (terme vaudois pour traire les vaches donc) ou vous préférez penser que vous élisez des décideurs parmi leurs hommes de main ?

                                                  http://bubbledom.wordpress.com/2010/04/05/groupe-bilderberg/


                                                  amicalement vôtre


                                                  • gimo 10 juin 2010 14:06

                                                    dom 

                                                     tu sais je t’apprecis mais tu te perds un peu dans tes contradiction
                                                    babiliona et babel


                                                    une fois rebelle et une fois conservateur et le tout en grattant un peu
                                                    on vois que tu a une grande  peur 
                                                    saches que tu dois savoir que on ne peut faire une omelette sans casser les oeufs


                                                  • Tristan Valmour 10 juin 2010 12:42

                                                    Pour être abonné depuis longtemps à une revue américaine sur les systèmes éducatifs, j’ai appris l’existence de « forces » qui oeuvraient pour la fin des Etats-Nations et corollairement la souveraineté nationale. Jamais ces forces n’ont été nommées par les différents chercheurs qui intervenaient dans cette revue.

                                                     

                                                    Le secret fait effectivement fantasmer, ça n’est pas nouveau. A l’aube de la chrétienté, les églises étaient fermées, et les romains pensaient que les chrétiens buvaient du sang humain. L’imagination humaine est presque sans limites. Depuis, les portes des églises sont ouvertes à tous.

                                                     

                                                    Bilderberg et compagnie sont des organisations. Comme toute organisation, elle poursuit un objectif. Aucun de nous ne le connaît. Si cette organisation et ses sœurs sont discrètes, c’est parce que leurs membres n’ont pas envie d’être dérangés par la plèbe, les sous-hommes.

                                                     

                                                    Peu importe l’objectif de Bilderberg, peu importe même si ses membres oeuvrent pour le bien de tous.

                                                     

                                                    L’important est que des gens puissants décident de l’avenir du monde et de ses habitants en dehors de tout contrôle démocratique.

                                                     

                                                    Condorcet a démontré que lorsque plus de la moitié des membres d’un groupe étaient instruits, alors les décisions du groupe étaient meilleures que les décisions individuelles. Ce qu’il faut, c’est instruire.

                                                     

                                                    Bilderberg et consorts se méfient de la démocratie, du peuple, des sous-hommes. Or tout être humain est perfectible. Tout être humain est capable de faire plus et mieux que ce qu’il fait. Encore faut-il évoluer dans un milieu ouvert. Tout mon Savoir et toute mon expérience m’ont prouvé qu’il n’y a pas de sous-homme, que chaque homme est important.

                                                     

                                                    Non seulement Bilderberg doit être combattu mais il faut également accompagner cela d’une révolution démocratique. Le système de la démocratie représentative s’essouffle face au flot d’informations qui circule et qu’aucun individu ne peut maîtriser. Voilà pourquoi les décisions politiques d’importance doivent être prises directement par le peuple ; un peuple instruit. Internet comme outil de communication et vecteur d’instruction permet aujourd’hui ce qui n’était pas possible en son absence. La démocratie représentative avait une signification il y a encore 20 ans. Ca n’est plus vrai aujourd’hui.

                                                     

                                                    Les Nations ont vocation à disparaître mais l’heure n’est pas encore venue. En tout cas la souveraineté populaire doit être conquise et la puissance individuelle doit être limitée. Kant a donné suffisamment de raisons pour limiter la puissance individuelle.

                                                     

                                                    La conquête du pouvoir politique est longue parce que beaucoup de gens sont manipulés par les médias de masse au profit de l’UMP ou du PS.

                                                     

                                                    En revanche, la conquête du pouvoir économique est beaucoup plus rapide, et permet par la suite de conquérir plus rapidement le pouvoir politique, et de faire échec à Bilderberg.

                                                     

                                                    Pour ce faire, il convient de créer des activités économiques sous forme d’associations, avec des donations ou plus vraisemblablement des prêts pour tenir lieu de fonds initiaux. Tous les secteurs doivent être concernés, en premier lieu le secteur alimentaire et bancaire. Pourquoi des associations ? Parce qu’il n’y a pas de parts sociales, donc elles ne peuvent être achetées par les détenteurs de capitaux. Avoir de l’argent, c’est bien, mais s’il n’y a rien à acheter, ça ne vaut plus rien. C’est tout leur système qui s’écroule.

                                                     

                                                    Ces associations proposeraient des produits et services de grande qualité, des conditions de travail compatibles avec la dignité humaine, une rémunération maximale de 5000 euros. Pas de dividendes à verser à des actionnaires inexistants. Pas de marketing parce que la clientèle militante est captive. Pas de parachute doré, retraite chapeau, jetons de présence, salaires faramineux. Donc prix des produits et services en baisse, et/ou investissement dans d’autres secteurs.

                                                     

                                                    Tous ceux qui constatent et craignent la disparition des services publics, programmée par les bilderberg, tous ceux qui témoignent de l’intolérable croissance des inégalités peuvent agir et former des associations économiques. Et Bildergerg disparaîtra alors. Parce que les hyper-puissants auront de nouveau atteint une taille raisonnable.

                                                     

                                                    Bilderberg a privatisé les Etats ? A nous de les reformer sous forme associative.

                                                     

                                                    On peut refuser de travailler pour eux ou avec eux. On peut refuser de consommer leurs produits. Et on peut les concurrencer, se battre. Et s’entraider.

                                                     

                                                     


                                                    • Nicolas 10 juin 2010 13:47
                                                      Petit rappel : 

                                                      Article 22
                                                      L’instruction est le besoin de tous. La société doit favoriser de tout son pouvoir les progrès de la raison publique, et mettre l’instruction à la portée de tous les citoyens.

                                                      Article 25
                                                      La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

                                                      Article 27
                                                      Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

                                                      Article 33
                                                      La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’homme.

                                                      Article 34
                                                      Il y a oppression contre le corps social, lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

                                                      Article 35
                                                      Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

                                                      Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 24 juin 1793 ...

                                                    • gimo 10 juin 2010 14:25

                                                      Pauvre humains mille fois !!!

                                                      c’est quoi les« grands de ce monde »et les « puissants »
                                                      ce sont des gens comme vous et moi 

                                                      cependant cela dit c’est votre  grande lâcheté et résignation et votre soumission
                                                      avec un petit carton (vote)  
                                                      qui leur donne ce pseudo « grand et puissance »  qui fait que ils décident de votre vie
                                                      a vomir !!!!!! vomir !!!vous dis je 
                                                       vous êtes des mammifères ruminants qui  donnent leur laine et bientôt leur vie
                                                        et en plus ils sacralisent des cons 
                                                       ils sont impressionnés par des imbéciles que vous 
                                                      voter et bientôt ils n’aurons même pas besoin de votre" vote
                                                       mais que vous continuez encore longtemps 
                                                      votre soumission volontaire


                                                    • marie 10 juin 2010 15:17

                                                      en meme temps si internet constitue un outil si important comment l’ont-ils laissé se mettre en place ? je me demande si la toile ne permet pas de mieux controler au contarire : ils ont une vision de l’humanité assez globale et desemployés doivent leur faire des nalyses sur ce qui se dit, se pense etc..


                                                    • cid de Rome 10 juin 2010 15:31

                                                      J’adhère pleinement , là-aussi ... ! Je n’ai cela-dit pas d’idée précise quant critères qui définiraient le maximum d’une rétribution mensuelle , et cela me semble en vérité quasiment impossible de le voir respecté pleinement en pratique . Mais ce qui est sûr , c’est que ce combat et ces efforts nous sont absolument nécessaires ,et j’ajouterai sans honte qu’ il en va du sens même de notre existence, de notre dignité , notre liberté .


                                                    • HELIOS HELIOS 10 juin 2010 15:38

                                                      ...Tout simplement Marie, parceque ces « puissants », n’en sont pas moins limités dans le champ de leur connaissance et internet les pris de vitesse..

                                                      Mais rassurez vous, tout est en train de changer : LOPPSI, ACTA, HADOPI et toutes les autres lois n’ont pas comme cible la musique comme on vous le laisse croire, mais le fonctionnement n - n sans controle du reseau des reseaux

                                                      Tout le monde peut informer, temoigner, phantasmer et tout le monde peut en prendre connaissance. Intolerable.

                                                      La vrai et l’unique sauvegarde serait de valider incontestablement la neutralité technique du reseau autant que ce peut et l’inviolabilité du contenu... les deux parametres qui sont bien sur les plus attaqués et qui vont etre remis en cause au nom de la "securité, notre sécurité, notre morale, etc. décelez vous le piège ?


                                                    • cid de Rome 10 juin 2010 15:40

                                                      gimo , ça , c’est certainement la vision de ces « puissants » effectivement , et ils ont raison (comme tu nous le reproche) en ce sens que nous sommes bien trop passifs face à leurs exactions , c’est pourquoi il est nécessaire d’agir . Mais ce « nous » te concerne aussi , critiquer est nécessaire mais pas autant que les actes , je t’invite à donner l’exemple si tu veux que cela avance .


                                                    • Nicolas 10 juin 2010 16:21

                                                      Agir oui mais comment ? 


                                                    • cid de Rome 10 juin 2010 18:03

                                                      Nicolas , je reprendrai les exemples de Lucien Denfer un peu plus haut car ils sont sensés et simples à comprendre et à appliquer . Je pense surtout que le plus dur est de commencer...

                                                      ( Si tu veux le témoignage de quelqu’un qui ne fait rien de révolutionnaire ni de fantastique mais qui le fait quand même , voici : j’agis pour ma part bêtement au quotidien pour de « petites » causes qui sont proches de moi : je me défends ainsi que mes collègues quels qu’ils soient , au travail, face à ce qui me semble injuste car il n’est pas question d’avoir peur du grand patron , j’entends un respect mutuel  ! Si je suis responsable d’une équipe sur un projet , je reverse équitablement les bénéfices à l’équipe quand bien même ils ne sont destinés qu’à moi par mon statut ( ce qui est injuste là aussi) ... Je m’arrête ici car ce que je veux dire , c’est que je romps à mon modeste niveau la chaine de corruption par la peur ou les faveurs, qu’on me brandit dessus ou dessous la table continuellement . De cette manière , j’agis avec les valeurs de bases que j’aimerais voir universelles par nature entre nous . )

                                                      Je ne sais pas si cela t’aide en quoi que ce soit , je ne suis pas un exemple , mais peut-être te reconnaitras-tu un peu dans cette attitude qui ne nécessite ni pouvoir ni savoir particulier , juste l’envie de bien faire pour ce qui nous semble juste , et ce à n’importe quel niveau , et même seul ... ! Pour autant , je suis entièrement pour agir tous ensemble et de cette manière être plus efficaces . C’est un débat qui nous y pousse en tout cas ...


                                                    • Defrance Defrance 10 juin 2010 21:14

                                                      @ Nicolas

                                                       Bienvenue au club des Bonsensistes , l’article 35 doit etre mis en oeuvre le plus tot possible !


                                                    • stef stef 10 juin 2010 12:56

                                                      Prinz zur Lippe Biesterfeld, Graf und edler Herr zu Schwalbenfeld und Sternberg, devenu prince des Pays-Bas, a eu sa carte du NSDAP !



                                                      • Massaliote 10 juin 2010 13:20

                                                        Merci de l’info « La première chose à faire c’est sur le plan national de chasser celui qui sous couvert de vouloir « défendre l’identité nationale » attaque l’état nation en utilisant le pouvoir qui lui a été confié. C’est ce que l’on appelle de la haute trahison. Un président en exercice peut être déchu pour cette raison.  » J’en rêve. Si nous pouvions...


                                                      • Massaliote 10 juin 2010 13:24

                                                        Et pourquoi mes plussages ne s’affichent-ils pas toujours ? Est-ce à mettre en parallèle avec les « chevaux de Troie » qui tentent d’infecter mon PC ces derniers jours ? A bas la censure déguisée. smiley


                                                      • gimo 10 juin 2010 13:52

                                                        massaliote



                                                         Un président en exercice peut être déchu pour cette raison. " J’en rêve. Si nous pouvions...


                                                        la réponse est !!!!!!! oui   !! !! c’est prévu dans les institutions



                                                      • Massaliote 11 juin 2010 10:06

                                                        Gimo, je sais que c’est prévu mais de là à ce qu’on y arrive smiley je crains de fumer les mauves par la raçine. 


                                                      • Philou017 Philou017 10 juin 2010 13:43

                                                        Bon article, sauf le dernier paragraphe plein de suppositions gratuites.

                                                        Celui du Bilderberg, qui ne semble être plus qu’une sauterie pour happy few dont la distance au monde, seule, justifierait l’existence.

                                                        Zapatero, les patrons de multinationales et de grandes banques, etc se réunissent 3 jours dans le secret pour une sauterie ? restez sérieuse... ;

                                                         
                                                        On dit le Bilderberg, bras armé du leadership américain, sur le déclin. Ses membres, des « élites » occidentales uniquement, sont aujourd’hui dépassés par l’ampleur de la crise.
                                                        Qu’en savez-vous ? Et si certains étaient les organisateurs de cette crise.... Comme si les bulles financieres et autres s’étaient crées toutes seules. Je me demande comment tellement de gens s’imaginent que les puissants de ce monde (les vrais) subissent passivement comme nous une conjoncture, comme on subit le « destin » ....
                                                        Croire que les anti-élites de ce monde ont abandonné le monde à je ne sais quelle fatalisme est une illusion naïve.

                                                         Organisent-elles le chaos (c’est l’énième argument des anti-conspirateurs) ? J’ai eu le sentiment d’une organisation agissant SANS les populations plutôt que contre.
                                                        Idem. Si les objectifs des anti-élites internationales avaient un vrai objectif d’intérêt général ca se saurait. Pure opinion.

                                                         Mais c’est un joujou pour puissants. Pour puissants has been. Et, intuitivement, ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle.
                                                        Oui et non. Si c’était tout à fait vrai, cela serait une excellente nouvelle.

                                                        Sinon, l’absence des politiques est peut-être du à la publicité qui est faite au Bilderberg, sur le net notamment. Une bonne chose. A moins que leur soumission de plus en plus effective et rapide aux désirs des marchés ne rendent plus leur participation nécessaire....

                                                        Mon opinion sur le fonctionnement du Bilderberg :

                                                        Les gens qui participent au Bilderberg ne sont pas des comploteurs. Seul le ou les deux cercles internes les plus restreints dans de cette organisation le sont. Comment ca marche ?

                                                        Le but est d’influencer l’élite politique et économique dans un sens voulu par des réseaux occultes de financiers voulant par là influencer l’évolution du monde pour favoriser leurs intérêts. On met donc en place des réunions dans lesquelles on invite des pointures de plusieurs pays. Les gens qui sont invités à y faire des conférences sont des personnes ayant une évidente notoriété, et qui ont des opinions allant dans le sens voulu par les réseaux occultes. Cela ne veut pas dire qu’ils vont présenter des propositions visant à favoriser directement les intérêts en question mais l’évolution et la façon de présenter les choses permettra in fine à ces réseaux de faire avancer leurs pions et leurs intérêts dans le sens voulu. Les personnes présentant ces conférences ont certainement été testées, voire « travaillées » dans des clubs ou autre fondation de haut niveau pour orienter au mieux leur analyse et leurs recommandations.
                                                        Ils ajoutent sans doute à ces conférences « choisies » d’autres beaucoup plus innocentes. Il est évident que dans ce cadre très spécial de réunions plus ou moins secrètes d’élites internationales, les discours prononcés ont une influence évidente, le cadre, tout en flattant les participants (appartenance à une élite, échanges avec des personnalités de haut vol) renforce la portée des discours.

                                                        Il s’agit donc d’une organisme d’influence soigneusement mis en place. S’il ne s’agit pas de complot au sens littéral du terme, on peut quand même dire qu’il s’agit d’une manipulation de certaines élites, au mépris de tout processus démocratique, et de toute légitimité (il y a pas mal d’élus dans les invités). Le Bilderberg est donc une négation de la démocratie, permettant à des « élites » de concocter et d’influencer dans le secret l’évolution des politiques, économiques et géo-stratégiques notamment.


                                                        • HELIOS HELIOS 10 juin 2010 15:51

                                                          ... c’est bien une forme de démocratie quand même, car ces « elites », elles appartiennent aussi au peuple.

                                                          Elles defendent leurs interets, comme le petit boulanger du coin defend le sien. sauf qu’en bas de l’echelle, l’impact est infiniment faible alors que chez les bilderberg, la moindre décision se traduit par des consequences tres visibles (pour nous).

                                                          Je crois personnellement qu’il s’agit d’une sorte de club fermé, certes, mais qui a les mêmes qualités et defauts que les autres groupes.

                                                          Il y a les sinceres, les comploteurs, les maguouilleurs, les mafieux, les menteurs et même les fanfarons. tout ce petit monde bien elevé, bien habillé aux poches pleines se comporte comme le reste et la ligne de conduite d’ensemble reponds aux interets du plus fort d’entre eux a un moment donné. Ceux d’entre eux qui se font avoir par les autres ne se plaignet pas, il attendent sagement leur tour, comme vous et moi.

                                                          ... sauf qu’il y a des tours qui arrivent plus vite et, helas des tours qui n’arrivent jamais.

                                                          La plus simple solution pour non pas les eliminer, puisque c’est impossible, puisque eux, c’est nous... mais de diminuer la puissance de ces groupes. cela ne peut se faire que par la puissance des etats. A nous de voter « bien » la prochaine fois...

                                                          PS : j’ai vu DSK dans la liste plus haut, et je vous rapelle que M Valls (PS) etait en Grèce en 2009. Voila deux personnages deja hors circuits pour moi.


                                                        • gimo 10 juin 2010 22:41

                                                          helios


                                                           c’est bien une forme de démocratie quand même, car ces « elites », elles appartiennent aussi au peuple.

                                                          argument de débile  de philo à 2 sous
                                                          bien sur !!!! oncle Adolphe H    !!!!!!!!!AUSSI c’est pas possible des mec comme ça
                                                          l’intelligence et instruction c’est la même chose !!!! pouffffffff

                                                        • HELIOS HELIOS 11 juin 2010 01:45

                                                          Gimo, dommage que vous le preniez comme cela.

                                                          ce que je veux dire c’est que pour faire une société, il faut de tout, y compris des elites. Chacun defend ses interets, vous et moi, même si ce ne sont pas les mêmes. Considerez donc les elites comme une partie de la societe, car c’est la realité..

                                                          Coupons leur la tête si nous jugons la chose intolerable, personnellement je prefere voter... mais soit, selon vous, eliminons les ! Combien de temps faudra-t-il pour qu’une autre classe d’elite se reconstruise ?


                                                          Motons, loups, c’est l’ecosysteme... eliminez les uns et vous tuez les autres ! c’est plus clair comme ça ?... philo a 2 balles,... vous etes vexant sans raison.


                                                        • gimo 11 juin 2010 09:05

                                                          helios


                                                          mon  intention n’etait point  de ( top  upset )


                                                          ni  être impertinent !!!!   mais   pertinent !!!! sorry !!


                                                          j’ai mieux apprécier cette « thèse »

                                                           Combien de temps faudra-t-il pour qu’une autre classe d’elite se reconstruise ?

                                                          Du naturel des animaux

                                                           !!! preuve que l’humain avec son soit disant

                                                          intelligence est  : !!et ! reste un animal de rang plus inférieur que le loup

                                                          même pire car en plus cupide ce que le loup n’a pas

                                                          que si un loup

                                                          il tue ce n’est point pour exploiter ces semblables mais pour ce nourrir


                                                          pour votre argument « Robespierre » ce qui n’est point la solution bien sur !!

                                                          c’est la raison pour là quelle

                                                          il est impératif pour éliminer cette prédation !!non normale

                                                          que le peuple souverain de reprendre des deux mains son droit légitime

                                                          ( non pas pas cette forme actuelle de vote de dupe foutaise que cela)

                                                          mais

                                                          pour imposer de force si nécessaire et vivement sans soumission ni violence

                                                          car leur voies vaut la leur le reste n’est que tromperie

                                                          des vrais lois immuables de « de protection »

                                                          contrairement a ce qui ce pratique aujourd’hui une totale

                                                          inconscient irresponsabilité inouï ce mode de vote !!!!

                                                          qui fait que par un vote on donne carte blanche ou chèque en blanc

                                                          pour éviter les prédations de forme cupides des hommes

                                                          je pense que c’est pas la peine de faire un révolution aveugle genre 1789

                                                          et que c’est maintenant qu’il faut le faire dans la sérénité

                                                          et non quand il sera trop tard par dépits de misère

                                                          merci





                                                          • toupitig 10 juin 2010 17:32

                                                            le site référence de la résistance...


                                                          • millesime 10 juin 2010 14:22

                                                            voici la liste des articles relatifs à la Trilatérale et au groupe Bilderberg que j’ai publié sur mon blog :
                                                            22/07/2009 : CRF et Hillary Clinton
                                                            21/06/2009 : pour le groupe BIlderberg UNE SECONDE VAGUE DE CRISE EST JUGEE NECESSAIRE... !
                                                            06/06/2009 : Le groupe Bilderberg
                                                            02/07/2008 : infiltration dans le Bilderberg 2005
                                                            22/06/2008 : Trilatérale, doctrine stratégie
                                                            18/06/2008 : Trilatérale en France
                                                            17/06/2008 : The Trilatérale commission
                                                            02/06/2008 : le pétrole, la FED, et la Trilatérale

                                                            je ne suis pas journaliste certes , de sorte que ce n’est guère lu, mais cela fait trente ans que je suis ces « leaders » si on peut les appeler ainsi.. !
                                                            (le monde est dirigé par toutes autres personnes que ceux qui nous gouvernent... !

                                                            http://millesime.over-blog.com



                                                            • fonzibrain fonzibrain 10 juin 2010 15:00

                                                              à l’auteur


                                                              c’est quoi des anti conspirationnistes qui vont manifester devant les bilderberg, je ne comprends pas très bien 

                                                              • nexus 10 juin 2010 15:20

                                                                @ l’auteur

                                                                Merci pour cet article et pour ce témoignage.
                                                                Il est important de noter ce type de réunion et d’avoir quelques journalistes sur place pour confirmer que ce n’est pas un fantasme.

                                                                Plusieurs choses me surprennent à la lecture de votre article cela dit :
                                                                - Vous ne citez pas ni les fondateurs, et peu de participants... Rockefeller n’est pas évoqué ! ... Un petit rappel du côté des Français : DSK, Christine Lagarde,JC Trichet (président de la BCE), le président d’AXA, etc... ainsi qu’ Obama, Mr et Mme Clinton, Baroso, des tas d’élus, lors de cette réunion ou au cours de réunions précédentes...
                                                                - Vous semblez reporter votre propre frustration (de n’y avoir rien vu) sur les quelques participants en les décrivant comme des paumés. Pourtant, cela parait quand même concevable d’aller faire une petite manifestation quand on croit encore un minimum à la démocratie...

                                                                Je noterais 4 extraits révélateurs :
                                                                - « Parmi eux, des activistes piercés », Avaient-ils des chaussures rouges (parce que ça a de l’importance pour certains)... En quoi le fait d’être piercé a quoi que ce soit à voir avec le sujet ??!!!!
                                                                - « Tous s’étaient donnés rendez-vous sur Facebook » Vous avez enquêté auprés de chaque personne ? Vraiment... Facebook ? Quel outil formidable (ironique).
                                                                - « Le Bilderberg existe. Face à lui, il est bon de questionner la place et le rôle de la démocratie. »
                                                                Etrange construction de cette phrase... N’est-ce pas le Bilderberg qu’il faut questionner et non pas la démocratie ????
                                                                - « c’est un joujou pour puissants. Pour puissants has been. »
                                                                Il va falloir creuser un peu plus le sujet... Ces gens ont une puissance de feu incroyable. Leurs positions les rendent invulnérables. En quoi Bill Gates, Jean claude Trichet sont-ils « has been » ? Ecoutez les discours de Rockefeller et les écrits de Kissinger au sujet de la surpopulation du monde. Leurs théories eugénistes, leurs liens avec le financement de la recherche du génome (même en France le CNRS bosse sur des programmes de Rockefeller !!!). Trouvez les liens qui les lient avec la Banque mondiale, le FMI, l’OMS !!! Y-a-t-il des connexions qui s’opèrent dans ce qui s’est passé depuis 1 an (crise, h1n1, attaque de la Grèce par le FMI...)

                                                                Si les médias commencent à en parler, c’est qu’ils en sont bien obligés. Ca prend l’eau de toute part... Revenez 3 ans en arrière, je vous met au défi de trouver UN article sur le sujet ! Bilderberg a été créé en... 1954 !!!

                                                                Etonnant de ne pas parler de l’expert Daniel Estulin, de son intervention au conseil Européen (chercher sur Dailymotion, ca a été filmé). Des vrais journalistes investiguent depuis longtemps et arrivent à avoir des fuites de l’agenda de ces réunions... Un peu d’humilité et une proposition de liens sur leurs travaux aurait été bienvenu...


                                                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 juin 2010 16:58

                                                                  merci pour votre perspicacité. 

                                                                  Quand le comportement des journalistes consiste à prétendre ne pas être au courant ou simplement à banaliser cet évènement au rang de rencontre de jet-setters, il y a manifestement quelque chose qui cloche...

                                                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 juin 2010 21:47

                                                                  Daniel Estulin dénonce le Groupe Bilderberg au Parlement Européen

                                                                  Le journaliste d’investigation Daniel Estulin a prononcé devant la classe politique à Bruxelles un discours qui révèle l’intention de l’élite financière de détruire l’économie globale et de transformer le monde en une entreprise dont elle seule serait bénéficiaire.

                                                                  Mesdames, Messieurs,

                                                                  Nous sommes maintenant en mesure de changer l’Histoire. Finalement, je crois que l’humanité a un avenir. Une population un moment démoralisée et sans but est en train de sortir d’un profond sommeil. Dans ce réveil général, les gens commencent à poser les questions adéquates. Non plus « Qu’est-ce que je gagne dans tout cela ? » mais « Qu’est-ce qui est juste ? ». C’est un phénomène international en réponse et en réaction à une perception aiguë que le monde entier va à la catastrophe à moins que nous autres, les gens, nous ne fassions quelque chose.

                                                                  J’ai écrit un livre sur le thème du groupe Bilderberg. Ce livre, d’une certaine manière, est devenu le catalyseur d’un mouvement dans le monde entier. Maintenant, nous n’avons pas beaucoup de temps, si bien que je voudrais vous expliquer ce qu’est le Bilderberg et pour quelles raisons il doit être arrêté.

                                                                  Dans le monde de la finance internationale, il y a ceux qui décident des évènements et ceux qui y réagissent. Bien que ces derniers soient plus connus, plus nombreux, et plus puissants en apparence, le véritable pouvoir appartient aux premiers. Au centre du système financier global se trouve l’oligarchie financière représentée par le groupe Bilderberg.

                                                                  L’organisation du Bilderberg est dynamique, en ce sens qu’elle change avec le temps, absorbe et crée de nouvelles branches pendant qu’elle se défait de celles qui sont en déclin. Ses membres vont et viennent mais, mais le système en lui-même n’a pas changé. C’est un système autoreproducteur, une toile d’araignée virtuelle tissée des intérêts financiers, politiques, économiques et industriels.

                                                                  Maintenant, le Bilderberg n’est pas une société secrète, un oeil pervers qui voit tout. Ce n’est pas une conspiration, bien que certaines personnes, de manière naïve, le voient ainsi. Ce n’est pas non plus un groupe de personnes, et peu importe qu’elles soient si puissantes, qui s’assoient autour d’une table dans l’obscurité, en se tenant par la main, regardant une boule de cristal et décidant de l’avenir du monde.

                                                                  C’est une réunion de personnes qui représentent une certaine idéologie.

                                                                  Ce n’est pas un Gouvernement Mondial ou un Nouvel Ordre Mondial, comme beaucoup le croient à tort. En revanche, l’idéologie est celle d’une Entreprise Mondiale. En 1968, lors d’une réunion du Bilderberg au Canada, George Ball, secrétaire adjoint aux affaires économiques de JFK et de Johnson a dit : « Où trouver un fondement légitime au pouvoir de l’administration des entreprises de prendre des décisions qui peuvent affecter profondément la vie économique des nations dont les gouvernements n’ont qu’une responsabilité limitée ? »

                                                                  L’dée qui est derrière chaque réunion du Bilderberg est de créer ce qu’eux-mêmes nomment L’ARISTOCRATIE DE PROJET concernant la meilleure manière de gérer la planète entre élites d’Europe et d’Amérique du Nord. En d’autres termes, c’est la création d’un réseau de cartels immenses, plus puissants que n’importe quelle nation de la terre, destinés à contrôler les nécessités vitales du reste de l’humanité, évidemment de leur point de vue privilégié, pour notre propre bien et bénéfice, à nous, les classes inférieures (« The Great Unwashed » , nous appellent-ils)

                                                                  La raison qui fait que les gens ne croient pas au Bilderberg et autres organisations qui oeuvrent avec et exercent un pareil contrôle sur la scène mondiale est qu’il s’agit d’un phantasme cartésien, selon lequel ce sont les intentions isolées de quelques individus, et non pas la dynamique des processus sociaux, qui modèlent le cours de l’histoire, comme le mouvement de l’évolution des idées et de certains sujets, sur plusieurs générations, voire des siècles.

                                                                  Le Bilderberg est le moyen de regrouper les institutions financières qui représentent les plus puissants et les plus prédateurs des intérêts financiers. Et, en ce moment, cette combinaison est le pire ennemi de l’humanité.

                                                                  Nous pouvons nous réjouir qu’aujourd’hui le Bilderberg soit devenu un sujet abordé par les media des entreprises. Non parce que ceux-ci se sont tout à coup souvenus de leurs responsabilités envers nous, mais parce que nous les avons obligé à avoir cette position inconfortable en prenant conscience que leurs présidents et premiers ministres, leurs petits rois et reines sont les marionnettes de forces puissantes opérant en coulisse.

                                                                  Quelque chose nous est arrivé au milieu de l’effondrement économique général. Les gens sont en grande partie soumis à quelque chose qu’ils ne comprennent pas toujours. Mais qui les amène à agir dans leur propre intérêt. C’est ce qu’ils sont en train de faire en Grèce. C’est ce qu’ils sont en train de faire aux Etats Unis. Cela s’appelle le principe anthropique. C’est comme si un ras de marée survenait et enlevait nos peurs. Les gens, en se rendant compte que leur existence est menacée, ont perdu leurs peurs, et les Bilderberger et les autres s’en aperçoivent.

                                                                  C’est peut-être pourquoi, dans un récent discours au Council of Foreign Relations (CFR) à Montréal, Zbigniew Brzezinski, l’un des fondateurs de la commission Trilatérale, a averti qu’un « réveil politique mondial », combiné avec des luttes internes de l’élite, menaçait de détourner le courant vers un gouvernement global.

                                                                  Vous pouvez voir que les gens qui sont ici ont des passés politiques et idéologiques différents. Ce qui nous unit, cependant, c’est que nous sommes tous des patriotes. Et ceux qui s’opposent à nous, ceux qui travaillent pour des sociétés secrètes, qui ont vendu leur pays pour un morceau de viande, sont des traîtres. Non seulement des traîtres à leur peuple et à leur pays, mais à l’humanité toute entière.

                                                                  Maintenant, [venons en à] l’objet de cette conférence de Presse, qui est le Bilderberg vers une Entreprise Mondiale.

                                                                  Il y a environ six siècles et demie, l’économie de l’Europe s’est effondrée lors de ce qu’il est convenu d’appeler « l’obscurité moyenâgeuse » de l’Europe, la plus grande chute économique et démographique de l’Europe depuis la chute de l’empire romain. Ainsi, au milieu du XIV° siècle, une grande partie du pouvoir de l’oligarchie a été réduite à néant. Cette désintégration explosa en chaîne comme l’éclatement soudain de la pire bulle financière de spéculation sur la dette dans l’histoire (jusqu’à nos jours), quand les banques Bradi et Peruzzi s’effondrèrent. L’éclatement et l’effondrement de la bulle sur la dette lombarde provoqua une chute du pouvoir des familles de l’oligarchie.

                                                                  Qu’est-ce que ça a à voir avec le Bilderberg ?

                                                                  L’histoire contemporaine a remplacé l’histoire médiévale au moment où les institutions qui distinguent spécifiquement l’histoire contemporaine de l’histoire médiévale ont été mises en place. Ce qui eu lieu en 1439 au Conseil de Florence. Quelles furent ces nouvelles institutions ?

                                                                  1) La conception des républiques modernes, états-nations sous domination de la loi naturelle

                                                                  2) La mission principale de la promotion du progrès scientifique et technologique comme mandat donné par la république.

                                                                  Ces deux idéaux constituent un élément crucial : leur existence institutionnalisée dans chaque partie de l’Europe a tout changé dans toute l’Europe, parce que ces changements institutionnels ont accéléré le rythme de l’expansion de l’humanité sur la nature, par tête et par km2. De même qu’aucun pays ne cherchait à ne pas progresser ou ne pas se développer de peur d’être rejeté désespérément.

                                                                  Le premier succès est arrivé en France, sous Louis XI, qui a doublé le revenu par tête en France et a vaincu tous les ennemis de son pays. Les succès de Louis XI ont entraîné une réaction en chaîne d’efforts pour établir des états-nations sur le modèle de l’Angleterre de Henry VII.

                                                                  Une autre idée-clef, qui vient du Conseil de Florence, et qui, bien plus tard, s’est répandue aux Etats Unis, est celle du principe universel de Bien-Etre Général, sur lequel toute la société moderne est basée.

                                                                  Maintenant, le bien-être ne veut pas dire avoir des bonnes choses pour rien, assis sur un canapé en mangeant de la pizza, en faisant le joli coeur, en regardant la télévision, tout en attendant que le chèque du chômage arrive.

                                                                  C’est une question d’immortalité. Quel est le but de l’existence de l’homme et du gouvernement ? C’est de pourvoir au bein-être des générations futures. Assurer notre survie en tant qu’espèce. Le principe du Bien-Etre Général, tel qu’il est formulé en résumé dans le préambule de la Constitution Fédérale des Etats Unis, est la loi fondamentale

                                                                  Quel rapport cela a-t-il avec l’actualité ? Ces gens veulent un empire. C’est ça, la globalisation. Et trop de gens croient que pour avoir un empire il faut de l’argent. J’ai entendu les mots : l’Elite de l’Argent. Mais l’argent ne détermine ni la richesse ni l’économie. L’argent ne fait autre chose que circuler dans le monde. L’argent n’a aucune valeur en soi.

                                                                  L’esprit humain a une influence sur l’évolution de la planète. Ainsi cela dépend de la mesure que prend d’elle même l’humanité. Ce qui nous différencie des animaux est notre capacité à découvrir des principes physiques universels. C’est ce qui nous permet d’innover, ce qui par conséquent améliore la vie des gens en augmentant le pouvoir de l’homme sur la nature.

                                                                  Vous verrez, ils sont en train de détruire exprès l’économie du monde. Et ce n’est pas la première fois. Cela s’est déjà produit au XIV° Siècle au Moyen Âge : ils sont venus à bout de 30% de la population.

                                                                  L’empire : à bas les gens stupides ! Ils veulent détruire les facultés créatrices de la raison.

                                                                  Zero croissance, zero progrès. Club de Rome ; limites à la croissance 1973.

                                                                  Projet 1980 du CFR : promouvoir la démolition contrôlée de l’économie mondiale

                                                                  Bilderberg 1995 : Exiger la destruction. Comment ? En détruisant exprès l’économie mondiale.

                                                                  La « Grande Dépression » comme transfert de la richesse.

                                                                  La « Grande Dépression » n’a pas commencé avec les capitalistes des Etats Unis. Ce fut un évènement que produisirent encore une fois les plus riches en faisant passer la richesse des gens dans les mains de ceux qui étaient déjà riches. C’est ainsi que la Bank of America a gagné des milliers de millions en exécutant des hypothèques de 1929 à 1937. Ne croyez pas une seconde que les plus riches parmi les riches seront atteints pas l’effondrement qui arrive. Les seuls qui seront atteints, ce seront nous autres.

                                                                  Regardez la Grèce. Ce qu’ils essayent de faire c’est de faire s’effondrer le système, au lieu de permettre que la Grèce réorganise son système monétaire, ils sont en train d’imposer que la Grèce soit instrumentalisée, que la dette de la Grèce soit financée par l’Europe. Mais cette dette n’a aucune valeur. A mettre à la poubelle, de l’argent de monopoly. Du moment qu’on demande à l’Europe, qui traverse à son tour sa propre débâcle financière, d’absorber une dette impayable, que les Grecs, c’est certain, ne pourront jamais payer, cela signifie que l’Europe sera détruite à coup sûr. Et cela est en train de se faire, intentionnellement, puisque personne ne suivra Barroso, qui est, avec tout le respect que je lui dois, intellectuellement limité, ni Trichet qui est si bête.

                                                                  Défaisons nous de la bureaucratie de Bruxelles. Licencions les tous. Ce sont tous des bons à rien, Ils sont inutiles. Ces gens n’ont jamais rien fait d’utile dans leur vie. Défaisons nous de Barroso. Il a condamné l’Histoire à l’école. Défaisons nous de cet hypocrite de Van Rompuy, non pas parce qu’il est inutile mais parce qu’il est malin et très dangereux. Ce n’est pas la première fois qu’un petit malin fraye son chemin dans l’ombre jusque dans les entrailles du pouvoir.

                                                                  Vous voyez, c’est une question de leadership et une question d’immortalité. Tous les leaders de la société, spécialement en temps de crise, le sont parce qu’ils se mesurent à ce standard. Des gens comme Barroso, Van Rompuy, le président de l’Union Européenne, Jean-Claude Trichet, Dominique Strauss-Kahn, le directeur administratif du Fond Monétaire International, sont à peine à considérer comme des leaders. En réalité, c’est à peine si on peut les considérer comme des êtres humains si on considère ce que veut dire pour les Humains « Pour le Bien Supérieur de l’Humanité ».

                                                                  Je ne suis pas en train de parler d’un problème scientifique, mais d’un problème moral. D’une question d’immortalité. Nous autres en tant qu’Etats Nations, en tant qu’habitants de la planète, nous croyons en l’avenir de l’humanité ? Et quel avenir aurons nous dans 100 ans ou 200 ans ? Ou qu’en sera-t-il de nous dans 10 000 ans ? Avons nous le droit de rêver ? Si nous pouvons avoir le sentiment d’un but en étant ici, alors les mauvais ne peuvent l’emporter.

                                                                  Par exemple, ils nous ont dit qu’il fallait sauver l’euro. Que la chute de l’euro entraînerait celle de l’Union Européenne. C’est un mensonge. Au lieu d’une union monétaire européenne faible et fonctionnant mal, nous revenons aux républiques états-nations indépendants. L’Europe de nos ancêtres.

                                                                  « La diversité culturelle est non seulement le sceau du progrès, mais une garantie de sécurité contre l’extinction humaine » Une fois né, le concept d’état nation ne meurt pas, il attend seulement qu’apparaissent des êtres humains sages et de valeur pour le défendre, pour perfectionner le concept. Nous devons être une fraternité de nations, de nations souveraines - unies par le but commun de l’humanité. Jusqu’à ce que nous puissions amener l’humanité à l’Age de Raison, l’Histoire sera en réalité construite non par la volonté du gros de l’humanité, mais par le petit nombre de ceux qui, avec des intentions bonnes ou mauvaises, dirigent le destin de l’homme, comme un troupeau de vaches est mené aller et retour dans les prés, et, à l’occasion, aussi à l’abattoir. 


                                                                • Henri François 10 juin 2010 15:30

                                                                  D’où vient le mot Bidelberg. Rien que sa consonnance donne une version non négligeable de la puissance - et la nuisance - de ce groupe.
                                                                  Et qu’on ne me traite pas de raciste, svp !!!
                                                                  PS - On pourait faire la même réflexion sur le conseiller financier ou ministre des finances d’Obama !!!
                                                                  C’est clair, non ???


                                                                  • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 15:40

                                                                    Le nom bilderberg vient du nom de l’hôte hollandaisl dans lequel s’est déroulé la première réunion du Groupe en 1954.


                                                                  • millesime 10 juin 2010 17:58

                                                                    @henri françois
                                                                    il vient du nom d’un hôtel où a eu lieu la première réunion
                                                                    lire
                                                                    http://millesime.over-blog.com


                                                                  • Leviathan Leviathan 10 juin 2010 15:41

                                                                    Le nom bilderberg vient du nom de l’hôtel hollandais dans lequel s’est déroulé la première réunion du Groupe en 1954.



                                                                    • FYI FYI 10 juin 2010 15:49

                                                                      Le communisme = La propriété est publique
                                                                      Le capitalisme = La propriété est privée

                                                                      Le mariage des deux est vous obtenez le socialisme, ce vers quoi tant les adeptes des Bidelbergaires. Un régime socialiste dictatorial mondialisé pour être précis.

                                                                      Pour y arriver, ils ont des bataillons de larbin prêt à les y aider. 

                                                                      L’élément déclencheur : la crise.
                                                                      Qu’est-ce qu’une crise ? C’est un changement de régime, accepté ou subis.


                                                                      • bakounine 10 juin 2010 16:05

                                                                        Philou017 je suis d’accord avec vous sur le fait que l’auteur sous des semblants d’information tente de desamorcer l’image de cette réunion (dans quel but ??) et de le faire passer pour une petite rencontre amicale entre puissant.
                                                                        Même la description des manifestants est péjorative j’en viens même a me demander si finalement l’objectif est d’apporter une réelle information ou plutot une desinformation.
                                                                        Car vous (l’auteur) n’apportez aucun élément digne d’interet, j’aurai pu faire le meme article en restant chez moi devant la télé, le résultat aurait été le même !!!


                                                                        • Martin D 10 juin 2010 16:16

                                                                          pas faux en effet...


                                                                        • Le péripate Le péripate 10 juin 2010 16:45

                                                                          Bon, une réunion ultra-secrète dont on connait les noms de tous les participants.

                                                                          Oui, le secret n’est plus ce qu’il était.


                                                                          • bakounine 10 juin 2010 16:55

                                                                            J’ai effectué une relecture de cet article.
                                                                            Oui cela parle de cette reunion mais il n’y a rien c’est une coquille vide.

                                                                            Par exemple Saviez vous (l’auteur) que le president Europeen Herman Van Rompuy qui par ailleurs n’a jamais été elu de toute sa vie (meme pas delegué de classe) est allé presenté ses objectifs devant le groupe Bilderberg ? quel interet y a t-il à parler Europe lors d’une sauterie ??
                                                                            Comment un sinistre inconnu peut il devenir president Europeen sans avoir des amis tres haut placés ??
                                                                            http://www.rtbf.be/info/economie/m-van-rompuy-se-devoile-devant-le-groupe-de-bilderberg-lecho-de-tijd-160590

                                                                            Pour le plaisir car il y a encore des politiques avec des valeurs voici un charmant accueil au parlement europeen de Mr Van Rompuy http://www.dailymotion.com/video/xcd3s3_discours-de-nigel-farage-contre-van_news

                                                                            J’en conclue donc que votre approche bilderberg est plus que petite voir à la limite du public journal de tf1. de bien beaux diplomes pour un essais si peu travaillé.

                                                                            Question quel est l’objectif de cet Article ???


                                                                            • agent orange agent orange 10 juin 2010 17:04

                                                                              L’an dernier la réunion « Bilderberg » a eu lieu en Grèce.... Tiens, tiens...
                                                                              Et cette année en Espagne ! Que doit on en conclure ? Etant donné la situation économique épouvantable, l’Espagne sera t’elle la « prochaine cible » ?
                                                                              Et l’année prochaine où se tiendra la réunion ?... en France ?

                                                                              ... à suivre....



                                                                                • L’offusqué 10 juin 2010 17:51

                                                                                  L’article ne nous apprend rien et je dirai même pire il sous entend que cette réunion n’est qu’une vielle relique d’un passé révolu. Une « influence sur le déclin et une élite dépassée » ??!!!!!!! Mais de qui ce moque-t-on ? Pour information, c’est chez eux que Herman Van Rompuy a été choisi pour prendre la tête de l’union européenne, alors pour des gens sans influence ils sont plutôt fortiches. De plus, la manière plus que calomnieuse de qualifier les anti-Bilderberg de comploteurs ou de conspirationnistes du 11 septembre est purement scandaleuse. Qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce une manière de les faire passer pour des illuminés sans avoir à argumenter ? En tout cas c’est ce que je pense.
                                                                                  A la lecture de cet article j’ai l’impression que l’objectif était plus de discréditer les anti-Bilderberg et de minimiser l’impact de cette réunion alors même que de plus en plus de gens commencent à s poser des questions à ce sujet.
                                                                                  Si j’étais un peu parano je dirai même que l’article a été rédigé par un des membres du club mais bon je n’irai pas jusque là smiley


                                                                                  • millesime 10 juin 2010 18:04

                                                                                    dans ces conditions lire mes articles, vous apprécierez mieux ainsi l’influence de ces « leaders » souvent à la tête de l’oligarchie financière et au-dessus de laquelle oeuvre le « comité X »
                                                                                    htp ://millesime.over-blog.com


                                                                                  • millesime 10 juin 2010 19:50

                                                                                    un peu avant j’ai noté tous les articles que j’ai écrit sur mon blog, relatifs à la Trilatérale (dont le maître à penser est Szbi Brejenski) et au Bildernerg. Je ne suis pas journaliste,ni un illuminé... mais j’ai été amené à connaître ces deux groupes dans les années 80 grâce à un journaliste du nom de Pierre de Vilmarest. (il a dû s’exiler en Espagne à l’époque).
                                                                                    voir mes articles
                                                                                    http://millesime.over-blog.com


                                                                                  • Le Gros Caillou Le Gros Caillou 10 juin 2010 18:13

                                                                                    Ce genre d’organisation fonctionne concentriquement en plusieurs cercles, les listes que certains ont négligement laissés sur la table d’entrée ne mentionnent bien sur que les invités, le decorum...

                                                                                    Quelle naiveté de croire que cela fait 50 ans qu’un gentil infiltré parvient à capturer en secret la liste tous les ans...

                                                                                    Quelle naiveté de croire que puisqu’il n’y a pas que le nom de trois français, c’est que trois participent cette année..

                                                                                    La réunion dans l’hotel fonctionne comme une grosse lumière de voiture qui attrappe tous les papillons et focalise l’attention. Nous avons bien souvent un rapport binaire avec le secret révélé :

                                                                                    C’était caché, c’est révélé, je bois l’eau de la source même si elle est toxique...

                                                                                    Si l’information parvient à la piétaille que nous sommes et maintenant sur le web, comment ne pas penser que celle-ci a été permise, pensée, digérer, qu’elle a un sens...

                                                                                    Une sorte de contre-mesure, un piège à con...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès