• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Emmanuel Macron toujours maitre du jeu… constitutionnel (...)

Emmanuel Macron toujours maitre du jeu… constitutionnel !

Sans majorité absolue à l’Assemblée nationale, le pays sera toujours ingouvernable, et le Nouveau Front populaire (ex-NUPES), constituant le premier groupe parlementaire, pourrait alors pousser Emmanuel Macron à la démission.

JPEG

Décision que Jupiter prendra évidemment seul, de sang-froid, et en toute responsabilité, comme il l’a fait le soir du 9 juin 2024, quelques minutes après la victoire de Jordan Bardella. Décision prise sans la moindre consultation bien sûr, selon son habitude depuis 7 ans, bien qu’entouré de nombreux cloportes surdiplômés (dixit son ministre des finances)

Dans de telles circonstances, une décision de ce type, prise par le Président, serait du jamais vu dans l’histoire de notre République depuis le 22 septembre 1792.

Bravo monsieur le Président ! Contrairement à ce que vous prétendez, votre manque de sang-froid et de recul dans les moments très difficiles ainsi que vos prises de décisions, isolées sous l’emprise de l’émotion, auront profondément marqué votre passage à l’Élysée.

Emmanuel Macron, qui se présentait en maitre des horloges, dès 2017, sera poussé à la démission par Jean-Luc Mélenchon, qui revendiquera la place de 1er ministre. Lui aussi devrait être entouré de nombreux cloportes. La soupe à l’Élysée est, parait-il, excellente.

Le Nouveau Front populaire (ex-NUPES) dispose de quelque 182 députés, dont 75 de LFI, aux ordres de Mélenchon.

De fait, sans une majorité absolue, solide, donc égale ou supérieure à 289 députés, l’Assemblée nationale ne permettra pas à Jean-Luc Mélenchon d’appliquer le programme.

C’est, selon moi, une logique est tout à fait normale et républicaine !

Je rappelle que l’unique cause de la dissolution de l’Assemblée nationale, par Emmanuel Macron, c’est qu’il n’avait pas de majorité pour gouverner.

Jean-Luc Mélenchon ne pourra pas, sur quelque vote que ce soit : discours de politique générale, projets de loi, etc., prendre le moindre risque d’être désavoué ou d’être obligé de passer sous les fourches caudines de députés, in fine hostiles, ayant revêtu une fausse barbe pour le faire tomber… au dernier moment.

Je rappelle aussi, que depuis 2022 tout est possible dans un hémicycle devenu un véritable champ de foire, essentiellement sous l’impulsion de quelques mélenchonistes pilotés par la désormais célèbre Mathilde Panot.

Aucun gouvernement n’a jamais pris le risque de gouverner durablement sans majorité !

Pourquoi l’imposerions-nous au Nouveau Front populaire (ex-NUPES) et à Jean-Luc Mélenchon ?

Soyons démocrates même si nous devons nous boucher le nez !

Le peuple a voté ! Ne l’oublions pas, même si cela ne nous plait pas !

De plus, ce n’est pas la faute du corps électoral si seulement 182 députés du Nouveau Front populaire (ex-NUPES) ont été élus.

La faute est imputable à Emmanuel Macron… mais aussi à Mélenchon lui-même !

Sans majorité, Mélenchon espère d’ailleurs que le chaos va s’installer rapidement dans notre pays : JO ou pas JO, démission de Macron ou pas.

Ce que veut Mélenchon, dont le pouvoir de nuisance est fort, c’est nous imposer « sa 6ème République » comme cela a été fait au Venezuela, en 2017, suite à une Assemblée nationale constituante. 6ème République dont il sera naturellement l’Ayatollah en chef, désigné par un cercle de personnes choisies par lui-même, tout seul en personne… comme cela a été fait pour le parti de LFI.

Tout cela nous promet des lendemains incertains !

Et, il suffira que les marchés financiers s’inquiètent, pour que le financement de notre dette devienne assez rapidement insoutenable, comme ce fut le cas de la Grèce en 2011.

Si j’étais croyant, j’implorerais Allah, Jésus, Rama, Zeus et son fils Apollon, etc.

… mais, étant athée profond, je compte sur le fait que Macron, avant de prendre sa décision en toute responsabilité, redescende sur terre, sorte de son cercle de Cloportes pour consulter et écouter quelques anciens : ex-présidents, ex-1er ministres, ex-présidents du Parlement, etc., et propose un gouvernement d’Union nationale temporaire, dont la 1ère mesure sera de proposer un référendum pour instaurer des élections législatives à la proportionnelle intégrale.

Si le OUI l’emporte, Emmanuel Macron reste en place, si le NON l’emporte, Emmanuel Macron s’engage à démissionner avec les honneurs, comme de Gaulle, en 1969.

Mais, de toute façon, quoique l’on dise, quoiqu’il se passe, Emmanuel Macron décidera, seul … en toute responsabilité. C’est génétique, voire atavique !

 

Crédit photo : Photo E. Macron

4 précédents articles :

Macron et Mélenchon nous font sauter dans l'inconnu du RN !

Elections européennes du 9 juin 2024 : je vote utile !

La montée inquiétante des nationalismes !

Voter utile le 9 juin, c’est voter à gauche !

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 11:21

    Comme d’habitude ici un homme est responsable avec ses petites mains de tous les malheurs du monde en effaçant tous les péchés des autres. C’est quand même beaucoup lui demander et aussi beaucoup nous demander en terme d’oubli et de lucidité de la part d’un qui a plongé tête la première dans la piscine de Macron pour s’en retirer en ne voyant pas venir les bénéfices attendus  smiley


    • OJBA 8 juillet 19:06

      @Octave Lebel Ben dans la mesure où il n’existe pas de moyens (ou très peu, je ne sais pas, je ne vois pas) de destituer le président en cas de ... , à chaque présidentielle, le nouveau président reprend le passif du précédent. On pourrait espérer qu’il tente, au moins, de corriger les erreurs de ses prédécesseurs. Mais le passif accumulé est trop important, les élections trop rapprochées et les remèdes de plus en plus inacceptables par les uns ou les autres. A terme, et nous y arrivons, le passif est tellement important que ça ne peut que péter. Mais c’est un mode de fonctionnement en France, tout refuser, tout ignorer, jusqu’au clash.


    • Eric F Eric F 8 juillet 11:21

      Macron reste maître du jeu, parce que la combinaison électorale entre la gauche et le camp présidentiel a amené la première en tête (très relativement) et a sauvé la mise au second qui reste donc la force centrale incontournable à toute majorité.

      Le ’’barrage’’ a finalement été opérant, le RN reste verrouillé par le ’’plafond de verre’’, macron passera en sauveur de la république face au danger de retour aux ’’heures sombre de l’histoire’’ que les média ont martelé.


      • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 11:56

        @Eric F

        Je crois que nos sommes repartis pour une longue jérémiade comme la dernière fois « ce n’est pas moi, c’est les autres ».Cela va être long et pénible comme la dernière fois aussi. Et finir par s’arrêter parce que même les électeurs de la maison se lassent des enfantillages et que cela ne mène pas loin bien au contraire. C’est tout le problème de l’exposition médiatique quand on en dépend à ce point là. Quelques mauvais courants d’air qui soulèvent un peu les masques et les costumes, quelques vraies questions qui portent sur autre chose que la propagande maison et on a pu vraiment l’air de ce que l’on voulait paraître smiley


      • Legestr glaz Legestr glaz 8 juillet 12:39

        @Eric F

        Mais Macron n’est maître de rien du tout. Il est un exécutant servile.

        La Belgique a pu vivre pendant presque deux années sans gouvernement, par manque de majorité. Et alors ? Et bien, les « régions », relativement autonomes et, surtout, l’Union européenne, ont su « gouverner » ce pays. Sans problème.

        La France, sans gouvernement, continuera sur le chemin tracé par l’Union européenne. Nos valeureux députés seront bien là pour traduire et inscrire en droit français les règlements, directives et recommandations venant de l’Union européenne. Et ceci est bien suffisant.

        Cette « démocratie » de façade est à vomir. Tout ceci n’est que du mauvais cinéma, du mauvais théâtre. Il semblerait que les Français ne comprennent pas toujours qui gouverne la France. Parce que, en réalité, ce n’est pas Macron, qui n’est qu’un rouage qui prend ses ordres auprès de l’UE.

        Hier, il ne s’est rien passé. La France continuera a être « dirigée » de la même façon. L’appartenance à une entité « supranationale » n’est ni neutre ni négligeable. Ce que laissent entendre tous ces « porteurs de programme », de gauche comme de droite, mais au sein de l’Union européenne, est d’une débilité affligeante. Les Français ne se rendent même pas compte qu’ils scient avec constance la branche sur laquelle ils sont assis. 


      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 13:07

        @Eric F

        Je pense que finalement la dissolution aura été bonne chose. Outre que le succès historique de la participation montre que les Français étaient en attente d’une occasion de s’exprimer, mais de surcroît ont voit très bien se dessiner dès aujourd’hui les contours d’une coalition centriste sur un projet plus équilibré et sûrement plus en phase avec les aspirations des citoyens. Une majorité stable pour gouverner le pays pendant les trois années qui nous séparent de la présidentielle et qui nous donne un vrai espoir de succès en 2027, tant il est évident que le front républicain et toujours bien vivant. Je ne vais pas conjecturer sur les raisons qui ont pu pousser Macron à agir mais force est de reconnaître qu’il a probablement fait le bon choix et dès que les socialistes auront compris qu’ils ne peuvent pas contrôler les extrémistes de LFI, la coalition centriste pourra naître.


      • Fergus Fergus 8 juillet 13:12

        Bonjour, Eric F

        Pas faux ! 
        Et contrairement à ce qu’a écrit l’auteur, Macron ne démissionnera pas avant d’avoir tenté de rebattre une nouvelle fois les cartes en dissolvant l’Assemblée Nationale en juillet 2025.
        Toute démission dans les prochaines semaines reviendrait à passer à son successeur la patate chaude d’une assemblée non dissoluble. En termes d’image pour la postérité, ce serait calamiteux. 


      • Eric F Eric F 8 juillet 13:49

        @Fergus
        Si je pense que Macron ne démissionnera pas, c’est surtout que la gauche lui a donné les moyens de sortir son épingle du jeu.
        Octave avait inondé la blogosphère d’assertions sur une prétendue connivence électorale entre macronie et RN en 2022, or il apparait clairement qu’en réalité la connivence est avec Mélenchon qui a le premier proposé au camp présidentiel un désistement mutuel. Il y a des ’’ouvertures’’ de certains responsables de gauche pour une entente élargie, cela ne peut etre qu’avec le camp présidentiel...


      • Eric F Eric F 8 juillet 13:54

        @Soucougnan
        Macron comme Mélenchon sont d’habiles stratèges pour redresser une situation perdue, et dans cette circonstance leur intérêt convergeait. Personne n’avait vu le coup venir.
        Mais le camp présidentiel a gardé une dent contre Macron pour avoir dissout (même le discipliné Attal fait la moue), et la gauche a pris grief contre Mélenchon de s’être mis en avant. Ils ne gouverneront donc pas ensemble.... 


      • Aristide Aristide 8 juillet 14:05

        @Eric F

        un désistement mutuel. 

        Assez efficace pour éliminer toute éventualité de mise en œuvre d’un programme par le RN(*)... Mais d’une efficacité remarquable aussi pour éliminer toute perspective de mise en œuvre d’un autre programme quel qu’il soit. Une coalition électorale faite sur la seule base d’une opposition au RN n’est pas un engagement qui va au-delà de l’élection ...

        Il s’agit maintenant d’une vraie impasse… 

        (*) un RN bien incapable de résoudre quoique ce soit et qui doit jubiler de se voir érigé en victime d’une coalition contre-nature qui lui empêche de gouverner. Mais un RN qui se réjouit aussi de ne pas avoir à le faire et d’éviter ainsi de démontrer son incapacité…


      • Eric F Eric F 8 juillet 14:08

        @Octave Lebel
        Tout d’abord, je vous donne acte de votre succès électoral inattendu, pour avoir, main dans la main avec le camp présidentiel pris le dessus sur le bloc national, qui continue de représenter davantage d’électeurs que la gauche et davantage que la macronie ...mais pas que l’alliance des deux. Les masques qui tombent sont ceux de cette connivence.

        Et il est vrai que les dirigeants du RN ont fait des bourdes qui leur ont aliéné une partie de leur électorat et renforcé leurs opposants. Le plafond de verre est donc toujours opérant (je ne le pensais pas à ce point), et il se pourrait que cela démobilise leur électorat pour les prochains scrutins.

        Macron appliquera donc envers le bloc de gauche ce qui était envisagé contre le bloc national : laisser se casser les dents, pour proposer ensuite une coalition plurielle des ’’modérés’’.

        Je n’ai pas d’enjeu personnel, mais je crains que le marasme s’aggrave pour le pays, notamment faillite de petites entreprises sous les coûts du travail, délocalisations des grandes, et insécurité croissante. Prenons date...


      • Fergus Fergus 8 juillet 14:09

        @ Eric F

        On ne peut absolument pas parler de « connivence » à propos des désistements. Les retraits des candidats du NFP ont été effectifs également au profit des candidats LR en sachant pertinemment que le renvoi d’ascenseur des électeurs de cette famille serait très déficitaire !
         
        Il s’agissait bien et uniquement  du côté de la gauche de barrer la route du pouvoir au RN. Une mesure de salubrité publique !


      • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 14:12

        @Eric F

        Il n’est plus question de savoir si le nouveau premier ministre va devoir être choisi dans le Nouveau Front Populaire ou dans le Rassemblement National.

        Grâce à un petit coup de pouce des votes par procuration pour obtenir un siège de + et une habile présentation, le parti qui a obtenu le plus de sièges est celui de Macron, donc il peut y choisir le nouveau premier ministre.

        Présentation officielle des résultats de législatives 2024

        1°) Ensemble ! (Majorité présidentielle) (sic) - 148 députés, 6 314 422 voix.
        2°) Union des gauches - 146 députés, 7 005 381 voix.
        3°) Rassemblement National - 88 députés, 8 744 439 voix.

        4°) Les Républicains - 38 députés, 1 474 650 voix.
        5°) Divers droites - 25 dépIutés - 980 810 voix.
        6°) Union de l’extême-droite ?? 16 députés - 1 364 964 voix


      • Eric F Eric F 8 juillet 14:18

        @Aristide
        D’accord avec la première partie de votre commentaire, si ce n’est qu’un accord électoral engage la responsabilité des protagonistes sur la suite (eh oui, l’électeur a bonne mémoire).

        Concernant le renvoi en fin de votre commentaire, après tout c’est possible que les dirigeants RN soient soulagés de rester éloignés des affaires, si ce n’est qu’après cet échec, ils auront du mal à rebondir.

        Mais la gauche, à trop avoir promis, décevra de ne pouvoir tenir...


      • Fergus Fergus 8 juillet 14:21

        Bonjour, Aristide

        « Il s’agit maintenant d’une vraie impasse »

        En effet, car l’on voit mal comment un gouvernement, même dirigé par un Premier ministre de gauche, pourrait  en l’état actuel des forces parlementaires, réparties en 3 blocs de taille assez proche  faire passer la plupart des mesures envisagées dans le programme du NFP comme l’on réclamé hier Mélenchon et Faure sans s’exposer ipso facto à une motion de censure. Ce n’est pas réaliste.

        Les semaines à venir devront, à mon avis, lever cette hypothèque : soit en mettant sur pied une plateforme de gouvernement acceptable par un nombre suffisant de députés (le recours au 49.3 étant moralement devenu impossible), soit en confiant le pays à un « gouvernement technique » chargé de gérer les affaires courantes jusqu’à une prochaine dissolution en juillet 2025.


      • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 14:22

        @Fergus : «  Il s’agissait bien et uniquement  du côté de la gauche de barrer la route du pouvoir au RN. »

        Dans la réalité, il s’est agi de se retirer pour faire élire 100 députés macronistes qui allaient perdre, et d’empêcher l’effondrement du parti de Macron à 48 députés.
        Vous avez sauvé le parti de Macron qui reste, grâce à vois, le parti majoritaire à l’assemblée, au lieu de devenir le 3e ou le 4°.


      • Aristide Aristide 8 juillet 14:26

        @Et hop

        N’importe quoi, vos résultats sont ceux du deuxième tour seulement, il faut ajouter les élus du premier tour. Un beau dessin pour illustrer 


      • Eric F Eric F 8 juillet 14:26

        @Et hop !
        Vous oubliez les élus du premier tour en ne donnant que ceux du second.
        Le NFP a environ 180 sièges (+ quelques indépendants), le camp présidentiel en a environ 160, le bloc national 143, LR et divers droite une soixantaine.
        Les écarts ne sont pas considérables, quelques divers se reclasseront, la gauche est en tête mais personne n’a de majorité sans les macronistes, grâce au coup de pouce que leur a donné la gauche.

        Le camp macroniste de l’assemblée précédente était autour de 250, la gauche de la nouvelle assemblée en a nettement moins pour faire un gouvernement minoritaire.
        Le président nommera un premier ministre pour tenter de trouver un majorité....


      • Eric F Eric F 8 juillet 14:28

        @Aristide
        (nos messages se sont croisés)


      • chantecler chantecler 8 juillet 14:29

        @Et hop !
        Non, la gauche n’a que eu à voir avec la politique menée contre le RN .
        L’establishment si !
        Maintenant je maintiens que le RN est un parti dangereux , aventurier , manipulateur , et qu’il vaut mieux éviter qu’il accède au pouvoir .
        Surtout avec notre constitution où les contrepouvoirs sont quasi absents . .


      • Eric F Eric F 8 juillet 14:31

        @Fergus
        la question que je me pose est qu’en absence d’une obligation de ’’vote de confiance’’ du parlement, quel critère permet de décider qu’un gouvernement proposé est valide et que le président doit l’accepter ? Car Mélenchon parle de gouverner ’’par décrets’’ sur tout ce qui est possible, alors qu’ils n’ont que 30% des députés


      • Aristide Aristide 8 juillet 14:39

        @Fergus

        Ce n’est pas réaliste.

        Vous comprenez maintenant que c’est bien joli des programmes avec des promesses intenables… C’est le résultat logique d’une élection à base de programmes démagogiques... C’est vrai que les promesses n’engagent que ceux qui les croient !!!

        Les semaines à venir devront, à mon avis, lever cette hypothèque

        Je ne me hasarderai pas sur cette voie assez… difficile. Il faut être équipé pour !!! Je ne m’étonnerai plus de rien tellement ces dernières semaines ont été chargées en compromissions généralisées et manigances de toutes natures… En ajoutant un concours aux promesses les plus irréalistes et au « on-rase-gratis », je m’attends à tout ...


      • Aristide Aristide 8 juillet 14:46

        @Eric F

        Car Mélenchon parle de gouverner ’’par décrets’’ sur tout ce qui est possible, alors qu’ils n’ont que 30% des députés

        Ce zigue critiquait le 49.3, le rôle exorbitant du président, ... et le voilà à proposer pire, s’assoir sur l’Assemblée Nationale. Un vrai adepte de Chavez n’étonne plus personne... De plus, de nombreux constitutionnalistes contestent cette présentation mélanchonienne d’un gouvernement par des décrets. Ce serait inconstitutionnel.

        Comment on nomme un gouvernement qui décrète sans le soutien d’une assemblée élue ? Il parait que c’était le risque du RN !!! Ah oui, une dictature ...


      • Aristide Aristide 8 juillet 14:54

        @Fergus

        Il s’agissait bien  et uniquement  du côté de la gauche de barrer la route du pouvoir au RN.

        Bien réussi !!! Le résultat des élus du centre qui doivent leurs sièges à des électeurs de gauche, des électeurs de gauche qui doivent leurs sièges à des électeurs de droite ou du centre. Enfin un vrai détournement de ce qu’est la démocratie représentative. 

        Une mesure de salubrité publique ! 

        Je ne suis pas sûr que nous ayons la même vision de ce qu’est la salubrité publique. Si on ajoute des voix qui ont permis d’élire un Boyard dealer et un Arnault fiché S. Cela ne sent vraiment pas bon…


      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 15:46

        @Eric F

        Macron comme Mélenchon sont d’habiles stratèges pour redresser une situation perdue

         
        Oh je ne crois pas à la connivence, c’est le dépit plus que la raison qui vous fait écrire cela. Soyons honnêtes, tout le monde (y compris vous et moi) a été surpris par l’ampleur du front républicain. Il y a eu une forte mobilisation et le RN a mis les deux tiers des Français contre lui. Cela signifie qu’il y a une immense majorité de citoyens qui lui est profondément hostile et qu’il n’a strictement aucune chance pour 2027. Ça, maintenant c’est clair ! Maintenant, je pense que le NFP ne pourra pas gouverner, il est par la faute de LFI à la fois trop intransigeant et trop sectaire, il lui sera impossible d’élargir sa majorité. La seule solution pour que la France soit gouvernée, c’est une coalition centriste du PS à LR avec Ensemble pour noyau. Je vois clairement que c’est le plan de Darmanin voire de Glucksmann et je pense qu’on y viendra nécessairement, il faut simplement laisser le temps à la gauche de perdre ses illusions. Après évidemment, comme vous dites, l’ère de Macron s’achève ici, car les hommes qui constitueront cette majorité seront sûrement ceux qui brigueront la présidence en 2027 et forcément que la compétition au sein de cette coalition sera féroce. Mais bien souvent dans ces cas-là, la solution gagnante émerge de ceux qui auront habilement su rester à l’écart de la mêlée. Je pense à Edouard Philippe mais peut-être aussi à Laurent Wauquier. Si ce dernier joue bien sa carte, il pourrait avec un programme dans la droite ligne sarkozyste, rafler les déçus du RN qui aspireront à voir leurs idées s’imposer pour de vrai et non pas célébrer comme d’habitude une énième pseudo-victoire à Le Pen, qui laisse immanquablement les électeurs frustrés et sur le carreau. 

      • Eric F Eric F 8 juillet 16:38

        @Soucougnan
        Il ne s’agit pas de concertation explicite, mais d’habileté de part et d’autre conduisant à une convergence, car de fait il y a bel et bien eu désistement réciproque. avant le premier tour, les macronistes avaient dit pis que pendre de LFI, qualifié d’antisémites, de trotskistes conduisant le pays à la ruine, complice de tueurs de flics etc, et il était question de ’’ni, ni’’. Et au soir de premier tour on se fait des politesses contre des chimères.

        Sinon, en effet le RN a commis des gaffes, mais le discours médiatique a enfoncé le clou. Il est probable en effet qu’il ne remontera plus au niveau du premier tour, où il était en tête dans 80% des circonscriptions, avec la proportionnelle il serait le premier bloc politique. Enfin, on verra selon les combinaisons politiques, les combines de procédure, et les résultats que ça donnera s’ici un, deux ou trois ans....


      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 17:34

        @Eric F

        il y a bel et bien eu désistement réciproque.

         
        Vous accordez une importance exagérée à la question du désistement et à son influence. Bien sûr, c’est vrai que, quand on est dans la situation où l’on a contre soi une forte majorité hostile, les triangulaires offrent la possibilité de gagner sans avoir la majorité absolue. Mais ce raccrocher à ces triangulaires en faisant des désistements la cause ultime de la défaite du RN, c’est oublier le vrai problème, c’est-à-dire l’existence de cette majorité des deux tiers hostile au RN. D’autant qu’à l’élection présidentielle, les triangulaires seront impossibles et donc, quoi qu’il arrive, le barrage républicain fonctionnera à plein ! Alors je pense qu’il vaut mieux se concentrer sur la question du rejet viscéral que suscite le RN plutôt que de ressasser le chapitre secondaire du désistement. Car après tout, on peut voir de la stratégie dans ces désistements mais rien de démocratiquement condamnable car il faudrait alors considérer que le deuxième tour de la présidentielle serait par nature antidémocratique, ce qui n’est pas vrai. Peut-être que la solution pour les électeurs RN est de se tourner vers un parti ou un candidat qui saura mieux que les Le Pen porter au pouvoir les valeurs qu’ils défendent, sans tomber dans la démagogie du RN, toutes ces propositions tellement populistes que Bardella en était gêné, ne sachant plus comment y renoncer sans mécontenter sa base électorale. Pour que les idées de la droite nationale triomphent, il faut s’appuyer sur des gens sérieux avec des programmes réalistes, un point c’est tout !

      • Fergus Fergus 8 juillet 17:42

        Bonjour, Soucougnan

        « c’est oublier le vrai problème, c’est-à-dire l’existence de cette majorité des deux tiers hostile au RN »

        « Pour que les idées de la droite nationale triomphent, il faut s’appuyer sur des gens sérieux avec des programmes réalistes, un point c’est tout »

        Bien vu, sur les deux points !


      • Eric F Eric F 8 juillet 18:02

        @Soucougnan
        Le RN a été ’’rediabolisé’’ dans la communication politico-médiatique pendant la campagne, avec la participations des stars du show biz et du sport, et ça s’est accentué entre les deux tours, en battant le rappel pour ’’faire face à la bête’’, et ça a marché (il suffit de déplacer quelques pourcents pour inverser complètement un résultat).
        Ceci étant, oui, les dirigeants du RN n’ont pas paru suffisamment consistants, et ont commis des bourdes.
        Il y a un autre problème plus ’’systémique’’, c’est que le courant national a très peu de marge d’alliance politique (on a vu la faible incidence du ciottisme), or jamais il ne pourra recueillir la majorité absolue même avec un gros tiers d’électeurs.

        A propos de ’’programme réaliste’’, la gauche a le plus grand nombre de députés avec un programme chimérique et ultra démagogique par exemple une tranche d’impot à 90%, alors que la tranche de 75% de Hollande avait été retoquée par le CC (confiscatoire), ou en alourdissant les couts du travail de sorte à faite sombrer les petites entreprises et délocaliser les grosses. Mais c’est électoralement payant, comme l’avaient été les 35h en 1997, où la gauche ne pensait pas gagner (les délocalisations ont foisonné alors) ;


      • Xenozoid Xenozoid 8 juillet 18:14

        @Eric F

          ...(il suffit de déplacer quelques pourcents pour inverser complètement un résultat).....

         sans preuve ça ne veux rien dire,sauf dans un sondage

         par contre si je te dit qu’il suffit de placé son fric dans les bons endroits pour quelques pourcents et la messe est dite, tu me suis ?


      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 18:24

        @Fergus

        en l’état actuel des forces parlementaires, réparties en 3 blocs de taille assez proche

         
        Vous semblez ne pas croire en la possibilité que le NFP se fracture et que les leaders du PS, souhaitant se positionner pour la présidentielle, ne rejoignent une coalition centriste. Si on fait le calcul, le PS, Ensemble et LR ont une majorité pour gouverner. Certes d’aucuns diront que UMPS est de retour, mais le fait est que, sauf à ce que le PS s’arc-boute sur un programme NFP somme toute assez peu dans son ADN social démocrate, il y a moyen d’envisager une coalition avec un projet gouvernemental crédible, il me semble.

      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 18:43

        @Eric F

        il suffit de déplacer quelques pourcents pour inverser complètement un résultat

         
        Déplacer quelques pourcents ne fait pas disparaître une majorité des deux tiers. Or c’est ce qu’à subi le RN dimanche. Même dans un système proportionnel, il aurait un tiers des députés mais serait toujours incapable de former un gouvernement. Alors vous me parlez de la gauche et de sa démagogie. Le fait est que ça ne lui a pas donné non plus une majorité ! Si Ensemble s’est maintenu malgré l’usure plus qu’évidente du pouvoir, c’est peut-être aussi parce que c’était la seule formation avoir choisi de présenter un programme crédible. Si le NFP s’était éloigné de la LFI et avait proposé une alternative sociale démocrate raisonnable aux Français, qui peut dire si elle n’aurait pas eu la majorité ? Personnellement je crois que c’est une erreur de penser que le succès en politique ne sourit qu’aux menteurs et aux charlatans. Au contraire, c’est parce qu’Hollande s’est fait élire sur un programme populiste et a été un charlatan tout au long de sa présidence qu’il n’a même pas pu se représenter en 2017.

      • Eric F Eric F 8 juillet 18:53

        @Xenozoid
        De manière générale, le scrutin uninominal majoritaire à deux tours conduit à une surreprésentation du parti (ou bloc) arrivé en tête, cette surreprésentation a jusqu’ici été systématique, et atteignait en moyenne un bonus en sièges de près de 32%. Mais il a une autre caractéristique, être défavorable aux partis les plus radicaux, et c’est ce qui a conduit cette fois-ci à une sous représentation en sièges du parti pourtant arrivé en tête en terme de voix aux deux tours.


      • Eric F Eric F 8 juillet 19:07

        @Soucougnan
        Quand je parle de déplacement de quelques pourcents qui peut inverser un résultat, ce n’est pas spécifique à l’élection de cette année, mais au mode de scrutin uninominal à deux tours, qui tend habituellement à amplifier le succès courant recueillant le plus de suffrages, ce qui expliquait les ’’vagues roses’’ et ’’vagues bleues’’ lors des alternances jusqu’à celle de 2012.
        2017 a changé la donne avec une vague jaune et la présence désormais de 3 blocs en lice, mais pour la première fois sous la cinquième république, le bloc ayant le plus de suffrages a moins d’élus que les deux blocs suivants.


      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 19:59

        @Eric F

        pour la première fois sous la cinquième république, le bloc ayant le plus de suffrages a moins d’élus que les deux blocs suivants.

         
        Oui enfin ce décalage entre le résultat électoral du RN et sa représentation n’est pas nouveau. Et l’on sait depuis longtemps que cela est le fait à la fois du scrutin majoritaire et de l’incapacité du parti à nouer des alliances. Le RN a beau être passé de 16,5% à 33% et être devenu le premier parti de France, il n’en reste pas moins incapable de rassembler une majorité et, faute de stratégie d’alliance, il se retrouve en situation d’échec quand tous les camps se liguent contre lui et lui refusent la triangulaire. On le voit clairement aujourd’hui, si le RN veut gouverner soit il devient majoritaire, soit il trouve des alliances ou alors en désespoir de cause, il compte sur la générosité de ses adversaires pour lui accorder des triangulaires. Dans les trois cas je ne vois pas comment ce serait possible. Et si les électeurs du RN étaient tant soit peu réalistes, ils verraient comme moi qu’ils sont dans une impasse avec les Le Pen.

      • chantecler chantecler 8 juillet 20:15

        @Soucougnan
        Pff !
        Qui votera pour un tel attelage ?


      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 20:23

        @Eric F

        le scrutin uninominal majoritaire à deux tours

         
        Il est certain que dès lors que pour être élu on a besoin d’une majorité, un parti qui rassemble contre lui les deux tiers des électeurs sera forcément perdant quand bien même il serait le premier parti de France. Mais je le répète, le problème n’est pas le mode de scrutin, c’est le rejet que suscite le RN et ses idées. M. Zemmour a fait 7% à la présidentielle de 2022 pourtant 67% des Français étaient d’accord avec lui pour dire qu’ils étaient victimes d’un grand remplacement. Je crois que les leaders du RN n’arrivent pas à comprendre comment certaines idées qu’ils défendent peuvent être à ce point partagées et leur parti victime d’un tel rejet. Je pense quant à moi, que les gens ne sont simplement pas dupes. J’ai entendu la chanson « je partira pas, si tu partiras, Bardella t’y contraindra ». J’ai vu Zemmour faire le crétin à danser dessus. Et cet abruti s’étonne d’être à 1% et Bardella que sa majorité promise se soit envolée...

      • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 20:26

        @chantecler

        Qui votera pour un tel attelage ?


        Le vote est fait et les députés PS sont élus ! Ils ne leur restent plus qu’à oser abandonner le NFP et redevenir des socio-démocrates aux côtés d’Ensemble et de LR.

      • @Soucougnan
        Oui aller a la gamelle il n’ y a que ca de vrai smiley smiley
         
        C’est comme le referendum de 2005 pff cette idée de faire des élections ou on tiens compte de l’avis des gens mais ouvaton ?
         
        Une amourseuse de kim-jun-hun finalement comme en corée du nord une majorité de gens veulent ceci on leur refourge cela
        un petit rappel des chiffres
        Le RN a eu 10 097 367 voix et n’a que 143 sièges....
        NFP a eu que 6 796 917 voix et a 176 sièges..

        Vous avez raison continuez
        Et dire que ca aboyais, ce se roulais parv terre avec les grands electeurs de D Trump lorsqu’il à été élu avec juste qque miserablke % moins d’une dizaine de %
        La c’est au moins un tiers ; merde c’est vrai je m’adresse à une macroniste ou
        tu peut doubler rien et ca donne quelque chose maikelcon d’oublier ca,
        donc je traduis pour l’autruche 33% (et un derrierre de .333333 infini

        )


      • @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
        Legerement moins d’un tiers mais j’etais pas loin fais de tete (lol)
        (6 797 917 / 2) * 3 = 10196875,5


      • Mirlababo 8 juillet 21:06

        @Eric F
        Octave machin raconte que des conneries sans le reconnaître.

        C’est pathologique, trouble d’ordre mental.


      • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 21:13

        @Eric F

        Le nombre de voix ici des uns et des autres est lié aux circonstances et au type de scrutin. Le score le plus représentaif est celui du RN. Il a récupéré des voix à droite en continuant d’en pomper un peu dans la macronie. Quelle est sa marge de progrès ? En a-t-il une ? Qui a envie d’un mélange de macronie, de LR et d’extrême-droite pour continuer d’être au service d’une oligarchie ? D’autant que c’est difficile visiblement à vendre et en même temps, dès que l’on gratte un peu, difficile à cacher. Le NFP a bien joué le désistement et le report de voix comme il l’avait annoncé en pensant qu’avec un Macron affaibli en voie de sacrification, il ne fallait pas donner un avantage à la roue de secours de l’oligarchie  alors que dans l’autre sens en faveur du NFP le désistement et le report des voix ont été moins conséquents comme c’était prévisible. le NFP, sans illusion, s’est honoré de prendre dans la clarté ses responsabilités devant nos concitoyens et devant l’histoire. C’est pas si mal mais il faut sortir de cette situation qui n’est pas saine. Il nous faut de nouvelles institutions et commencer sans attendre par introduire la proportionnelle dans une formule à discuter. Et pas dans le mois précédent une élection. Ce sera démocratiquement plus sain pour tout le monde à commencer pour le citoyen.

         


      • @Mirlababo
        pui je le démontre avec chiffres a l’appui juste en dessous
        Sanns dec ca fais flipper la gauche qui va avoir le pouvoir avec de tels énergumenes totalement frappadingos avec les fils qui se touchent à ce point la
        Un seul dicton
        Courage, fuyons !
        POui parce que si ils sont la t’a au moins 6 millions de barjos profond pour voter pour ces gens...
        quelques uns c’est gérable, 6 millions ben heu ....


      • Soucougnan Soucougnan 9 juillet 01:17

        @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

        Le RN a eu 10 097 367 voix et n’a que 143 sièges....

        NFP a eu que 6 796 917 voix et a 176 sièges...

         
        C’est normal ! Le RN est victime du profond rejet qu’il inspire aux deux tiers de la population de ce pays. Pour gagner un duel, il faut une majorité absolue, c’est la règle et être le plus grand parti de France avec un tiers des électeurs, ça ne nous donne pas une majorité. Le NFP avait beau être plus petit que le RN, lui, il était capable de réunir une majorité d’électeurs pour gagner ses duels. Incapable de faire pareil, le RN avait besoin quant à lui des triangulaires afin de l’emporter à la majorité « relative ». Or comme ses opposants se sont arrangés pour qu’il n’y ait pratiquement que des duels, le tiers d’électeurs RN ne lui a pas apporté autant de députés que le quart d’électeurs NFP.

      • @Soucougnan
        Logique du a la manipopulation de la grande bourgoisie dont vous etes
        L’extreme gauche les idiots utiles de la macronie

        Deux video qui dénoncent la petite propagande constate de la dire soucougna qui ne vis pas en France en plus mais qui est expat, donc n’en suibis pas sa politique
        Deux analyses rapides
        La 1ere
        https://youtu.be/cmJpXRNUulA

        La seconde
        https://youtu.be/yRr3EC8ZB2w

        Par contre d’un coup D Triiump et ses grands électeurs ce n’etais pas normal le peuple etais bafoué alors que c’etais juste qq miséables % en terme de % de votants
        Pour le RN c’est quaziment un tiers, mais la c’est parce que lr RN gnagnagna , enfin les infox et la desinsformation massive qui ont lieu sur tous les médias y compris ici
        Qd a la fin de votre blablabla malgré toutes vos gesticulations ce tiers existe toujours
        Non le vote de la MAJOURITE des Francais à été bafoué, oui je sais ils ont mal votés comme en 2005 alors on met leur votea la popouubelle, par ces memes gens cette meme cast il est plus que grand temps que vous nous poussions vers la porte de sortie


      • juan 9 juillet 03:59

        @Legestr glaz
        hélas oui, mais, le pire, c’est que ce n’est pas fortuit mais calculé. Toutes les actions servilement entreprises pour déliter la culture, l’économie, ne sont que pour réduire la France à rien afin de mieux l’intégrer à cette bouillie infâme qu’est cette Europe, elle-même le jeu de quelques philosophes illuminés. les Anglais, une fois de plus avait bien compris la manœuvre, si décriée par les serviles représentants de cette Europe dont personne ne se satisfait.
        Ce continent avec ses millénaires d’histoire, n’est pas comparable aux États-Unis qui se sont installés à la place des autochtones créant un nouveau groupe d’états partant « de rien ». Il nous faut résister, refuser de continuer de nous enfoncer dans cette catastrophique bouillie dans laquelle chaque pays cherche sournoisement à dominer l’autre. Malheureusement les pourris qui sont aux affaires depuis des lustres ont bien fait le travail, nous ne sommes plus que l’ombre de nous-même, et ce n’est pas avec cet électorat traité à l’ARN-messager, au Linky, et autres sournoiseries qui va se dresser alors qu’ils en sont inconscients !


      • agent ananas agent ananas 9 juillet 06:15

        @Fergus
        Une mesure de salubrité publique !

        Comme si « Betty Monde » était la priorité alors que les incompétents et les corrompus ont livré la France aux vautours des marchés financiers.
        Bienvenu dans l’enfer fiscal qui arrive.


      • suispersonne 10 juillet 17:07

        @Eric F
        Savez vous que jusque dans les années 60, le taux marginal d’imposition en GB était de 95% ?
        Savez vous que ce qui est important ce n’est pas le taux marginal, mais le taux effectif d’imposition ?
        Que le taux effectif des classes moyennes dépasse 6%, tandis que celui des 0.1% comporte plusieurs zéros après la virgule ?


      • Eric F Eric F 11 juillet 10:54

        @suispersonne
        Effectivement le taux marginal supérieur d’imposition a été extrêmement élevé à l’époque des trente glorieuses dans certains pays, même aux USA. Ceci étant il y avait des contournements ;
        Depuis, il y a une baisse du taux supérieur notamment depuis le reaganisme, thatcherisme, et la mondialisation avec le nomadisme fiscal : un pays qui taxe davanatge voit les gens fortunés et les sièges d’entreprises se délocaliser.

        Je connais la question du taux effectif d’imposition, et notamment le fait qu’il atteint un pic pour les classes moyennes-supérieures, et décroit pour les riches et encore plus pour les ultra-riches qui ont des combines d’esquive fiscal (sociétés écran, paradis fiscaux...).
        Mon taux d’impôt à la source est au delà des 6% que vous indiquez.


      • suispersonne 11 juillet 11:01

        @Eric F
        Il faut ajouter l’impact de la tva (31% du budget de l’état) qui alourdit la proportion pour les plus pauvres.
        Ne pas oublier que le sport olympique le mieux organisé à la city de londres, pour échapper à ce taux marginal, est encore l’industrie de la fraude fiscale vers les îles anglo normandes et les bahamas.
        Inutile de me demander de rectifier par « évasion » fiscale, je ne le ferai pas.


      • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 11:31

        1/2. Un rappel de la dynamique en cours. Sauve-qui-peut grâce à une « démocratie » encore plus autoritaire.

        Afin d’éviter la responsabilité et le risque d’une démocratie accomplie et fonctionnelle de citoyens, pensent avec raison nos oligarques, à l’abri jusqu’ici derrière une démocratie représentative, il s’est agi de mettre en valeur, d’exhiber en la respactibilisant l’extrême-droite et en diffusant sa propagande afin de la porter jusqu’à l’intérieur du pouvoir politique. Elle ne demandant pas mieux en espérant bien avoir sa part du fromage, la plus grosse possible. Afin de tenter l’ultime fracture et division et espérer ainsi conserver aussi longtemps que possible, en travaillant parallèlement au dépassement par les règlements de l’UE, derrière une apparence de légitimité, la réalité du pouvoir, le contrôle de l’économie et de la machine médiatique et ses outils de fabrication de l’opinion qui encadrent les marges de manœuvre et soumettent les candidats à la représentation politique. Il s’agit de se préserver grâce à une « démocratie » encore plus autoritaire, la population ayant été habituée aux rudoiements des autorités judiciaires et policières et soigneusement divisée sur des critères identitaires tandis que le champ légitime des oppositions politiques sera strictement circonscrit comme c’est déjà le cas dans la parole dominante des médias. Est-il utile de dire qui serait le paria, et qui comprendrait alors très vite, pour n’en être pas le prochain, qu’il faut se tenir à carreau ?

        Il y a eu deux articles ici qui résument la stratégie un peu désespérée des couches sociales dont certaines bien sûr se réclament de la politique comme pansement social, se retrouvant acculées dans une macronie refuge, maintenant en mode sauve-qui peut, et qui a échoué, « Macron et Mélenchon nous font sauter dans l’inconnu du Rassemblement national ! » et « Mélenchon fait-il le jeu du Rassemblement National ? ».Comme une invitation à l’instinct grégaire « il est des nôtres, il a dit du mal de LFI comme les autres ». Au fond des articles jumeaux qui visaient à tenter de mettre LFI et ce que cela représente hors-jeu dans un dernier combat, dans le sillage d’une certaine horde médiatique mobilisable sur commande, comme une sorte de  sursaut perdu d’avance. Tous deux ont essayé par la méthode crapoteuse de la déconsidération des personnes de plus en plus démonétisée, un peu comme un ultime va-tout, de cacher le véritable enjeu dont ils cherchent à retarder l’accomplissement, le changement sociétal en gestation dans notre société qui traverse toutes les couches sociales et qui nourrit et porte le mouvement LFI dans un rassemblement sociologiquement transversal et intergénérationnel. Ils ont parfaitement compris la logique, l’efficacité et la cohérence qui structurent le programme social, économique, écologique et politique du NFP qui découle du travail mené depuis longtemps et qui a abouti aux 640 propositions de la NUPES en espérant bien sûr encore l’arrêter. Cette perspective est insupportable pour l’oligarchie en France et dans l’UE. L’étape actuelle en train d’être franchie est celle qui nous mène, sous des apparences confuses où se révèlent comme toujours le véritable engagement des uns et des autres, dans un mouvement chaotique duquel participent les médias, vers une démocratie citoyenne.

         


        • @Octave Lebel
          Alors la je suis port de rire
          Si la hon,te ettouffais vous seriez mort tatave
          Vu ici le nombre de comptes d’apothicaires tirés par les cheveux ou en plus vous aviez perdu tant en % qu’en numérique (nombre de voix éxprimées) et venir nous faire ensuite une telle propagande carrément ehontée
          Vous ne manquez pas d’air
          je vais rappeller les chiffres du nombre de votants et de sieges
          Le RN a eu 10 097 367 voix et n’a que 143 sièges....
          NFP a eu que 6 796 917 voix et a 176 sièges..

          Ainsi que le % du gap la c’est carrépment un TIERS
          env 33% ne chipotons pas !
          Etes la caricature sur pattes de l’islamogauchiste intolérant et malhonnette
          Personne n’a oublié vos longues litanies de pleureuse ici , d’ailleur merci de nous en avoir innonodé le site comme ceci chacin s’en souviens egt à pu lire vos âneries , comme celles que vous continuez a produire ici

          Sinon bopnne nouvelles pour vous , le taf a été aussi bien fait ici qu’au beld ou lors d’une election c’est plus les yopiies, yahoo , clapcpap enfin ce qui caractéroisais l’occident et son peuple historique mais désormais les yoyyous de l’autre coté de la mediterranée cad de l’Afrique
          Sisi chapeau bas tatave
          Un doute, ah je suis de mauvais foi , probable
          Alors qu’il ecoute lui meme ici , republique , Paris quazi centre geographique de la France enfin de l’ex France déjà,
          demain colonie de l’Algérie , ou de l’Iran ? va savoir Charles ? oups Mohammed 
          https://youtu.be/uNpQRNNrPUM?t=352


        • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 21:18

          @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

          Tant mieux si vous avez le rire facile, c’est mieux que de se morfondre.
          Si vous avez le temps reportez-vous ici au commentaire du 8/07/24 : 21.13 et riez tant que vous voulez.


        • @Octave Lebel
          Absolument vous n’éavez honte de rien c’est à cela qu’on le reconnais
          Le guis qui ne sais pas compter, qui en plus chouine pour un micro %
          sur le resultat et qui se satifais bien sur que cette fois un tiers des votants de plus que son mouvement ses voix ne sois pas représentées et que les siennes bien en dessous cad un tiers en dessous soit placé en tete
          Et cela tatave il apprécie, parce que tave il chie sur ces gens, pour tatave si il le pouvais il les aurais empechhé de naitre, et si il pouvais tatave tellement il deteste les siens les rais remplacés direct par l’afrique qu’il idolatre et ses freres muslims

          Voila qui est tatave démontré ici

          https://youtu.be/yRr3EC8ZB2w

          Confirmé par celui ci
          https://youtu.be/cmJpXRNUulA

          Et cellle ci aussi de Tatiana
          https://youtu.be/_iK-2IeXes0

          Puis non si vous etes incapable depuis que vous etes ici comment fonctionne un lien je n’irai pas voir pas que cela a faire d’aller lire les propos d’un débile incapable de mettre un lien de maniere propore , sans par exemple mettre un lien qui est sur son disque dur
          Voila pourquoi vous avez besoin de vous nourrir siur la bete et vouloir que votre caste perdure parce que sans les parasiter ...
          vous n’etes rien et vous le savez !
          Et moi aussi !

          Mais certains et certaines se reveillent, a force d’en prendre plein la gueule
          https://m.youtube.com/watch?v=R3-_G9AxCgY

          C’est pour cela quez je ne desespere pas et peut etre que mechancon avec sa petite caste de nuisibles qui encore plus de pouvoir les reveilleras comme elle qui s’est reveillé loirsque vous avez touché avec votre wokisme du camp du bien à sa féminité , ca eté le pas de trop sur la crete de la falaise pour elle


        • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 11:33

          2/2 Un rappel des enjeux en cours → La feuille de route (ne confondons pas les étapes, les péripéties et le cap).

           Se débarrasser de l’adversaire à deux têtes, la macronie/lepénie, figures de proue de la démocratie représentative derrière lesquelles se cache l’oligarchie. Parce que sans cela rien n’est possible 2. Jeter les bases d’un redressement économique, social et écologique et le faire fonctionner 3. Procéder au renouvellement de nos institutions et installer une démocratie ayant la justice sociale comme levier et finalité, pilotant une économie au service de l’intérêt général, fondée sur un citoyen correctement informé, avec les moyens politiques de se faire respecter et des mandants responsables politiquement.

          Il s’agit donc de porter et d’appliquer le programme du NFP qui continuera d’être défendu dans une opposition résolue et tant mieux si quelques arrivistes vont voir ailleurs. Ils nous rendront un grand service. Les uns insisteront sur les obstacles et les autres sur les solutions. Soyons vigilants vis-à vis de ceux qui nous ont déjà embarqués plus d’une fois dans le renoncement et la trahison. Il n’y a rien de plus fragile en réalité qu’un certain type de politiciens porté par l’hélium médiatique et dépendant des intrigues de ceux qui lui ressemblent. Parce que la démocratie et la justice sociale, la responsabilité écologique seront plus que jamais d’actualité et que au bout du compte, c’est nous les citoyens, quand nous votons, qui avons le pouvoir de trancher. L’époque demande de la vigilance et du sang-froid.

           


          • Legestr glaz Legestr glaz 8 juillet 12:26

            @Octave Lebel

            copié-collé : « Il s’agit donc de porter et d’appliquer le programme du NFP qui continuera d’être défendu dans une opposition résolue et tant mieux si quelques arrivistes vont voir ailleurs »...

            Le retour d’Octave Lebel, l’arracheur de dents avec ses mensonges et ses promesses intenables.

            Parce qu’au sein de l’Union européenne aucun programme n’est possible s’il sort du cadre des traités, TUE, TFUE.

            Je me demande pourquoi vous mentez de manière aussi grossière ? C’est misérable. 


          • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 14:34

            @Octave Lebel

            Vous rêvez complètement, grâce aux désistement du NFP qui ont sauvé 100 députés macronistes qui allaient être battus, le partie de Macron a obtenu le plus de sièges.

            Donc il n’est plus question de Mélenchon ou d’un autre premier ministre de gauche, il peut choisir le nouveau chef du gouvernement dans son parti libéral-capitaliste qui reste majoritaire de 2 sièges grâce à La France Insoumise, au Pari Communiste, au NPA, à EELV.

            Présentation officielle des résultats de législatives 2024

            1°) Ensemble ! (Majorité présidentielle) (sic) - 148 députés, 6 314 422 voix.
            2°) Union des gauches - 146 députés, 7 005 381 voix.
            3°) Rassemblement National - 88 députés, 8 744 439 voix.

            4°) Les Républicains - 38 députés, 1 474 650 voix.
            5°) Divers droites - 25 dépIutés - 980 810 voix.
            6°) Union de l’extême-droite ?? 16 députés - 1 364 964 voix


          • tashrin 8 juillet 14:49

            @Et hop !
            Et vi, les castors ont bien taffé, ainsi que l’enracinement communautaire LFIste
            Que tous les centristes et les sarouels diaboliques arretent de nous les briser avec leur pseudo opposition :) Copains comme cochons !
            Mdr


          • Aristide Aristide 8 juillet 14:56

            @Et hop !

            Errare humanum est, perseverare diabolicum.


          • Eric F Eric F 8 juillet 18:56

            @Octave Lebel
            ’’Se débarrasser de l’adversaire à deux têtes, la macronie/lepénie

            ’’
            C’est le bal des hypocrites, en réalité vous avez passé un deal électoral de désistement mutuel avec la macronie contre le RN, et boostée le camp présidentiel qui était en passe d’être laminé au parlement.


          • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 21:21

            @Et hop !

            Si vous avez le temps reportez-vous ici au commentaire du 8/07/24 : 21.13

            .

            Et je me répète, ne confondons pas les péripéties et le cap.


          • @tashrin
            "Et vi, les castors ont bien taffé, ainsi que l’enracinement communautaire LFIste

            « 

            Clair !
            c’est carrément les youyous comme au bled le jour de l’élection place de la république hier soir
            https://youtu.be/uNpQRNNrPUM?t=352
             
            Mais c’est un sentiment de »grand remplacement"’
            Alors juste un sentiment de ...j’lai pas dis fort ^^


          • alinea alinea 8 juillet 12:03

            Une sixième république, cela serait si déplorable ? Vous allez où là ? la cinquième est une merveille qu’il faut garder pour l’éternité ?

            Et pourquoi est-il chiant Mélenchon ? Peut-être perçoit-il quelques révoltes égotiques parmi ses prétendus alliés. Dieu sait que je n’aime pas l’évolution, mais Mélenchon est le seul homme politique que nous ayons ; tous les autres, tous, sont des brêles, des jeunes gens formatés, des arrivistes, des gens poussés dans leur ego par le pouvoir mondialiste en place, des malades mentaux, bref une armada de déglingués ou pas finis...mine de rien tout le monde s’en rend compte et le méluche trinque parce qu’il fait peur.

            Eh ben tout ça pour en arriver làl

             !

            je me demande bien pourquoi nous n’en sommes pas restés au PG... on aurait pu faire de vrais grands pas en profondeur, là, c’est n’importe quoi.


            • suispersonne 8 juillet 12:41

              Quelques faits objectifs.


              1. Après avoir rivalisé au 1er tour avec 28 % des voix contre 29 % à herrhaine, nfp a réussi à devancer en sièges tant macronie que herrhaine.

              2. Nfp présente 17 % des inscrits et 27 % des exprimés.

              3. Cela donne 60 sièges de plus pour nfp face à rn.

              4. La poussée des voix du herrhaine a nettement continué avec 23 % des inscrits et 37 % des exprimés.

              5. même si les désistements ont éliminé nombre de leurs candidats, ce qui est dû à une forte mobilisation populaire, on doit noter que la débilité effrayante de la plupart de leurs candidats ne les a pas empêchés d’obtenir des votes massifs.

              6. Le danger du herrhaine est bien présent, et n’a besoin de prendre aucun risque pour gagner la prochaine élection.

              7. La macronie sauve les meubles, et maintient une fourberie ridicule en agitant, de concert avec herrhaine, les calomnies immigrationnisme, antisémitisme, mélenchonisme, …

              8. Le programme du nfp suscite la rage, bave aux lèvres, de tous les opposants, dont les mensonges éhontés font presque toujours mouche.

              9. Les manipulations des sondages sont totalement passées sous silence dans l’intégralité des merdias.


              Le mal semé parmi le peuple français par la macronie / flanbie / sarkozie a parfaitement germé.

              Xénophobie et racisme servent de dérivatif à tous les déclassements.

              Aucune culture politique sérieuse ne peut y faire obstacle.

              Le pays semble ingouvernable.


              Bon courage.


              • Aristide Aristide 8 juillet 15:01

                @suispersonn

                Après avoir rivalisé au 1er tour avec 28 % des voix contre 29 % à herrhaine, nfp a réussi à devancer en sièges tant macronie que herrhaine.

                Faux. Les pourcentages que vous donnez sont incomplets. Le RN est bien à 29,25 %, le NFP est bien à 27,99 % .... Mais, suspens, vous oubliez Ciotti qui est décompté en UXD ( Union extrême droite) qui est à 3,90 %. Soit un total de 33,15 % pour l’union RN-LR Ciotti ....


              • suispersonne 8 juillet 16:47

                @Aristide
                C’est vrai.


              • Octave Lebel Octave Lebel 8 juillet 21:24

                @suispersonne

                Bonjour, une petite analyse à chaud.Bonne lecture.

                Le nombre de voix ici des uns et des autres est lié aux circonstances et au type de scrutin. Le score le plus représentaif est celui du RN. Il a récupéré des voix à droite en continuant d’en pomper un peu dans la macronie. Quelle est sa marge de progrès ? En a-t-il une ? Qui a envie d’un mélange de macronie, de LR et d’extrême-droite pour continuer d’être au service d’une oligarchie ? D’autant que c’est difficile visiblement à vendre et en même temps, dès que l’on gratte un peu, difficile à cacher. Le NFP a bien joué le désistement et le report de voix comme il l’avait annoncé en pensant qu’avec un Macron affaibli en voie de sacrification, il ne fallait pas donner un avantage à la roue de secours de l’oligarchie  alors que dans l’autre sens en faveur du NFP le désistement et le report des voix ont été moins conséquents comme c’était prévisible. le NFP, sans illusion, s’est honoré de prendre dans la clarté ses responsabilités devant nos concitoyens et devant l’histoire. C’est pas si mal mais il faut sortir de cette situation qui n’est pas saine. Il nous faut de nouvelles institutions et commencer sans attendre par introduire la proportionnelle dans une formule à discuter. Et pas dans le mois précédent une élection. Ce sera démocratiquement plus sain pour tout le monde à commencer pour le citoyen.

                 


              • suispersonne 8 juillet 22:05

                @Octave Lebel
                Je reste très pessimiste.
                Le matraquage universel pour discréditer lfi et jlm continue à très bien fonctionner, surtout avec les neuneus qui votent en masse pour herrhaine, sans aucun besoin de conviction, ni de consistance de projet.
                Le macronisme et la droite sont évidemment très largement discrédités. La belle affaire ! Tout le monde sait clairement qu’il s’agit de la bourgeoisie la plus obtuse et la plus néfaste, très minoritaire dans le pays.
                J’ai largement eu à discuter avec des gens peu éduqués, en m’efforçant de les écouter, de leur prouver que j’avais compris leur position : obstinés dans leur choix pour « marine », mes efforts n’ont abouti qu’à les bloquer dans leurs convictions nauséabondes (avec très souvent des propos racistes assumés).
                Je n’ai jamais découvert comment les faire évoluer (je m’en pense bien incapable).
                Je sens aussi qu’il ne sert à rien d’essayer.
                L’activisme incessant de ruffin auprès des « travailleurs », des chômeurs, des laissés pour compte, avec son habillage d’abbé pierre tristounet, n’aboutit à rien non plus : sa région est pieds et poings liés au herrhaine, sans aucun effet de son activisme méritoire sur l’enracinement de herrhaine ... et sa trahison, inutile pour sa carrière, est à son lourd débit.
                Je sais que dans la moindre rognure d’ongle de quatennens il y a davantage de noblesse que chez tous ces dissidents opportunistes.
                Pour un changement vers plus d’humanité, une catastrophe paraît nécessaire.
                Mais quand on a vu les covidiots se comporter ...



              • Eric F Eric F 9 juillet 11:11

                @Octave Lebel (message 8 juillet 21:24)

                Votre argument de passer un accord électoral avec l’oligarchie affaiblie afin de ’’ne pas donner un avantage à la roue de secours de l’oligarchie’’ est du plus haut comique.

                En tout cas, comme vous dites, le score le plus représentatif en terme de suffrages est celui du bloc national (plus de 33% des voix), alors que la gauche est à moins de 30% des voix.
                Cela parait donc extravagant que ceux qui critiquent le système politique veuillent profiter de ses distorsions pour prétendre exercer le pouvoir (gouverner par décret, avec le tiers des députés à l’assemblée). 

                Concernant le scrutin proportionnel, tout à fait d’accord, et cela fera certainement l’objet d’un assez large consensus aussi bien des députés (hors LR peut-être). effectivement il faudra établir la formule, soit similaire à 1986 (par département ou groupe de départements) ou par listes nationales (mais ’’système des partis’’). Notons qu’avec ce système, le RN serait le premier bloc avec 190 députés.


              • Eric F Eric F 9 juillet 11:26

                @suispersonne
                Pour faire évoluer les positions politiques des électeurs du bloc national, la première chose est de ne pas nier la réalité des problèmes d’insécurité et de communautarisme, qualifier des électeurs de neuneus ou de convictions nauséabondes ne risque pas de les convaincre.

                Vous observerez qu’avant le premier tour, il y avait des attaques politico médiatiques à la fois à l’encontre du RN et de LFI, mis dos à dos.
                Puis entre les deux tours, le ton était ’’tous contre le RN’’, avec des accords électoraux avec LFI
                Enfin, après le résultat, le RN étant hors du jeu, donc les attaques se refocalisent contre LFI, pour tenter de détacher le reste de la gauche dans une grande coalition plurielle.

                De toute façon ne rêvez pas, vous ne formerez pas un gouvernement soutenu seulement par le tiers des députés, soit bien moins que n’avait le gouvernement dans la précédente assemblée, il faudra composer.


              • suispersonne 9 juillet 18:53

                @Eric F
                Vos propos paraissent raisonnables.
                Ils sont pourtant très malveillants.
                L’insécurité est beaucoup mieux analysée par celles et ceux qui veulent augmenter réellement les effectifs de police, au lieu de brailler, sans aucune action décisive, contre les « racailles ensauvagées ».
                Le communautarisme est justement suscité par ceux qui le dénoncent.
                Vous sous entendez fielleusement que les votes pour nfp seraient communautaristes.
                Or ce que l’on a vu c’est une mobilisation de la jeunesse qui n’a rien à voir avec votre raccourci.
                Je maintiens « neuneus » et « convictions nauséabondes », parce qu’il s’agit de faits établis.
                J’ai abandonné toute idée de les convaincre, parce que je ne vois pas comment.
                En remettant de la justice sociale dans ce pays maltraité, leur point de vue peut sans doute être modifié, mais on s’en fiche.


              • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 12:57

                Vous êtes trop pessimiste P.-A. Teslier smiley

                Je pense pour ma part que l’hypothèse d’une démission de Macron recule fortement avec les résultats des législatives d’hier. Et ma foi, le succès de participation à ses élections montre qu’Emmanuel a bien fait de dissoudre. Il a pris mieux que beaucoup d’entre nous la mesure de la crise que traversait notre pays et même si nous avons pu douter du bien-fondé de ses choix, je pense que l’avenir nous prouvera leur pertinence en faisant naître une coalition centriste solide et en phase avec les attentes des citoyens.

                Je ne donne pas longtemps à vivre au NFP. La LFI est une formation extrémiste qui par nature ne connaît pas le sens du mot compromis. Elle n’a donc aucune chance de s’élargir pour pouvoir gouverner. Les socialistes finiront par le comprendre et tenteront alors l’aventure avec le groupe Ensemble. J’entends déjà avec bonheur M. Darmanin prôner le rapprochement d’Ensemble avec la droite républicaine de façon à former un premier pôle de centre droit qui comptera plus de députés que le NFP. Il suffira qu’il soit rejoint par le PS autour d’un projet centriste et équilibré et nous aurons enfin la coalition que le pays attendait de ses vœux.

                Laissons donc le temps à LFI de dégoûter ses partenaires et la coalition centriste pourra naître. De surcroît la défaite du RN montre que notre pays est encore solidement amarré à ses valeurs républicaines et cela fait chaud au cœur. C’est de bonne augure pour la présidentielle 2027, car cela montre qu’en dépit de ce que les sondages ont pu nous laisser croire, il y a une majorité de citoyens qui saura toujours au moment opportun se lever pour faire barrage à l’accession des néo-fascistes au pouvoir.


                • Tolzan Tolzan 8 juillet 14:40

                  Tolzan @Soucougnan

                  Bonjour Soucougnan,

                  Finalement, ne seriez-vous pas en train de nous expliquer que les élections européennes puis législatives avec toute l’agitation médiatique ont représenté un divertissement (voire un défoulement) assez inutile puisque l’on va continuer au niveau européen avec la même majorité et une commission dirigée par Von der Leyen, puis en France, on va continuer la politique déjà menée par Sarkozy, Hollande puis Macron ?

                  Le système serait donc totalement stable ?


                • Soucougnan Soucougnan 8 juillet 15:14

                  @Tolzan

                  Le système serait donc totalement stable ?

                   
                  Eh bien j’espère ! Ce serait une bonne nouvelle non ?
                  La stabilité, il n’y a que ça de vrai pour nous apporter bonheur et prospérité. smiley
                  Tous ces anarchistes larvaires qui veulent sans cesse renverser la table ne nous apportent au final que des malheurs.

                • Montdragon Montdragon 8 juillet 13:00

                  Il n’y aura rien pour LFI, leur rage en sera décuplée.

                  la gauche siono bourgeoise est déjà prête à collaborer, devant l’extrême droite la moins extrême du Monde entier.

                  Encore quelques années et les boomers seront canés, patience.


                  • Berthe 8 juillet 14:11

                    @Montdragon
                    les boomers sont au PS qui n’est absolument pas à GAUCHE.


                  • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 14:39

                    @Montdragon

                    Il n’y aura rien pour LFI parce qu’ils ont sauvé 100 députés de Macron et son parti de la disparition, c’est-à-dire le véritable parti fasciste et antisémite-social.

                    Le parti qui a obtenu le plus de sièges est celui de Macron, donc il peut y choisir le nouveau premier ministre.

                    Présentation officielle des résultats de législatives 2024

                    1°) Ensemble ! (Majorité présidentielle) (sic) - 148 députés, 6 314 422 voix.
                    2°) Union des gauches - 146 députés, 7 005 381 voix.
                    3°) Rassemblement National - 88 députés, 8 744 439 voix.

                    4°) Les Républicains - 38 députés, 1 474 650 voix.
                    5°) Divers droites - 25 dépIutés - 980 810 voix.
                    6°) Union de l’extême-droite ?? 16 députés - 1 364 964 voix


                  • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 14:41

                    @Et hop !

                    Edit : le véritable parti fasciste et anti-social


                  • Aristide Aristide 8 juillet 15:03

                    @Et hop !

                    N’importe quoi, vos résultats sont ceux du deuxième tour seulement, il faut ajouter les élus du premier tour. Un beau dessin pour illustrer


                  • pemile pemile 8 juillet 15:08

                    @Et hop ! « Le parti qui a obtenu le plus de sièges est celui de Macron »

                    Cette page resultats-elections.interieur.gov.fr est toujours en état « provisoire », le total ne fait que 501 sièges.

                    Toutes les sources de médias donnent NFP 182, coalition présidentielle 168, RN/LR 126+17


                  • pemile pemile 8 juillet 15:11

                    @pemile « le total ne fait que 501 sièges. »

                    Manque effectivement les 76 du premier tour, merci @Aristide !


                  • pemile pemile 8 juillet 15:13

                    @pemile « NFP 182 »

                    180 en fait


                  • Et hop ! Et hop ! 8 juillet 15:46

                    @Aristide 

                    Effectivement, je me suis trompé, il y a aussi les députés du 1er tour.

                    Ce qui compte pour savoir quel est le parti légalement majoritaire dans lequel le président doit choisir le 1er ministre, c’est les vrais étiquettes des députés dans les vrais partis, pas les allances électorales.

                    Donc votre beau dessin illustre la majorité qui peut se dégager en cas de vote, pas le parti qui est majoritaire parce qu’il a à le plus de sièges (en l’occurrence le parti désigné par le Ministère de l’Intérieur sous le nom "Union des Gauche). 


                  • Eric F Eric F 8 juillet 16:59

                    @Montdragon
                    ’’les boomers seront canés, patience’’
                    Mais d’autres auront vieilli entretemps, le stock de vieux ne cessera pas de se renouveler, et les futurs vieux n’ont aucune raison d’être différents des actuels en terme de mentalité, voire pire puisque l’individualisme et le consumérisme se propage de plus en plus.


                  • Montdragon Montdragon 8 juillet 18:37

                    @Eric F
                    Absolument faux, ne pas confondre âge et génération.
                    Les futurs vieux seront bien moins riches et centristes que les actuels, en tout cas globalement.


                  • @pemile
                    C’est pas ton canard Ouest France qui donne 182 ?

                    Cf

                    Législatives 2024 : le NFP obtient 182 députés, selon les résultats définitifs

                    Qui racontes des conneries pet1000 ou Ouest France ?


                  • Berthe 8 juillet 14:09

                    Su Panot vous êtes un odieux personnage, revoyez les sessions dans l’hémicycle en direct depuis 2022 et meme bien avant, vous auriez vu que seule la droites etr l’extreme droite parasitent l’hémicycle surtout avec Meyer à gerber et Braun Pivet en appui à ces drotites. C’est écoeurant d’etre de mauvaise foi à ce point. 


                    • amiaplacidus amiaplacidus 8 juillet 15:39

                      Par analogie avec le film de Luis Buñuel « Le charme discret de la bourgeoisie », on pourrait dire :

                      Le charme discret de la démocratie formelle et des magouilles d’appareils.

                      Et cela que ce soit NFP, LFI, Ensemble, RN, LR, etc.

                      Il n’y en a pas un pour racheter l’autre.

                      Mon parti, celui de l’abstention, même s’il perd des voix, est tout de même le premier parti de France avec plus de 34 %.


                      • Eric F Eric F 8 juillet 17:05

                        @amiaplacidus
                        il y a parmi les abstentionnistes des anti-système, des résignés, des indifférents, des individualistes, des idéalistes, etc, cela ne représente en aucun cas un courant de pensée homogène.
                        Il existe bien des partis nouveaux ou alternatifs qui présentent des candidats aux élections, mais leur score est marginal.


                      • Com une outre 8 juillet 17:58

                        Vous n’avez pas bien écouté Mélenchon : il entend gouverner par décrets et non grâce au Parlement. Un espèce de Borne version LFI/NFP. Pas bien démocratique tout cela. Mais bon, il paraît que tant qu’on est pas à l’extrême droite, tout est démocratique, même gouverner sans le peuple.


                        • Eric F Eric F 8 juillet 18:17

                          @Com une outre
                          Si Mélenchon est vraiment démocrate, il doit poser la question de confiance au Parlement pour faire approuver sa politique générale.
                          De toute façon, il se prendrait une motion de censure s’il se met à édicter des décrets sans en avoir reçu l’aval.


                        • Com une outre 8 juillet 19:59

                          @Eric F
                          Mélenchon n’est pas démocrate, il vient de le prouver dans ces élections. Quant à une motion de censure, elle oblige les partis à se dévoiler, aussi faut-il qu’ils en aient envie. En d’autres termes, elle obligerait le PS et EELV à voter avec Macron et les LR « historiques », soit un pas vers ce que veut Macron, un gouvernement pluriel dont il serait le chef. Ce qui n’est pas bon pour les futures présidentielles. N’oublions pas que le RN arrive en tête en nombre de voix, qu’il augmente fortement son nombre de députés, que les présidentielles ne sont pas loin et s’annoncent plutôt favorables pour lui, dans la conjoncture actuelle où l’échec d’un gouvernement quel qu’il soit est quasi certain.


                        • grangeoisi grangeoisi 8 juillet 18:02

                          Faute de prévisionniste on a les analystes de fauteuil.

                          Alors qui comme premier ministre ?

                          Je parie sur Manuel Bompard mais avec deux emmerdeurs comme le Guignolo et Jupiter les vacheries ne sont pas encore finies... !

                          On aura bien ce que l’on mérite !


                          • Com une outre 8 juillet 20:02

                            @grangeoisi
                            Attal reconduit... ?


                          • RN Rassemblement National 8 744 080 20,18 32,05 88 UG Union de la gauche 7 004 725 16,17 25,68 146 ENS Ensemble ! (Majorité présidentielle) 6 313 808 14,57 23,14 148 LR Les Républicains 1 474 650 3,40 5,41 38 UXD Union de l’extrême droite 1 364 964 3,15 5,00 16 DVD Divers droite 980 818 2,26 3,60 25 DVG Divers gauche 401 063 0,93 1,47 12 REG Régionaliste 288 202 0,67 1,06 9 HOR Horizons 258 139 0,60 0,95 6 DVC Divers centre 177 167 0,41 0,65 6 UDI Union des Démocrates et Indépendants 119 672 0,28 0,44 3 DIV Divers 38 025 0,09 0,14 1 ECO Ecologistes 37 808 0,09 0,14 1 SOC Parti socialiste 26 343 0,06 0,10 2 EXD Extrême droite 23 217 0,05 0,09 0 DSV Droite souverainiste 18 672 0,04 0,07 0 FI La France insoumise 8 361 0,02 0,03 0

                            • Le RN manipulateur autant que Ensemble et que le NFP ....

                              Libération.......https://www.liberation.fr/

                              113, avenue de Choisy
                              75013 Paris
                              Standard   : 01 88 47 98 80

                              Cogérants

                              Dov Alfon
                              Amandine Bascoul-Romeu


                              Propriétaire- Altice -Drahi.

                              Directeur publication -Dol Alfon (officier de renseignements israéliens à l’unité 8200)

                              Qui peut acheter ce journal , ce média Israëlien .........et le croire .


                              • Attal a annoncé la couleur :

                                Au premier tour on a créé les conditions pour détruire le RN .

                                Au deuxième tour on a créé les conditions pour détruire le NFP .

                                La bande a Attali a étouffé les crétins de français .

                                Et cela un invoquant des menaces politiques les plus abusives .
                                Menacé par l’UPR .
                                Menacé par le RN . qui ce dernier peut être taxé de leurre politique consentant .

                                Qui est vraiment menaçant ?

                                Macron puisqu’il cautionne le guerre en Ukraine et qu’il l’a finance sur le dos des français ....

                                Macron puisqu’il cautionne le génocide à Gaza et qu’il le finance sur le dos des français ....

                                Selon les résultats tripatouillés Ensemble est majoritaire relatif , Attal restera premier ministre , quant à Mélenchon il peut cela mettre plus bas plus fort ...

                                Le vieux est cuit, rôtit .Il sent le graillon le tonton Cristobal 

                                Tonton Cristobal est revenu
                                Des pesos des lingots il en a le cul cousu
                                La famille hypocrite crie vive le barbu
                                Tonton Cristobal est revenu...

                                https://www.youtube.com/watch?v=Kv44eI4BYiw



                                • Quant à la Tondelier elle ne représente rien ...


                                  • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                    Voilà, tout ça pour ça. #Macron reste en place et #Attal reste en place Un commentaire ?


                                  • chantecler chantecler 8 juillet 20:05

                                    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                                    Ne dites pas de mal de la Tondelier .
                                    On ne sait pas si ce sera elle ou MLP la première ministre !
                                    Mais de mon point de vue E.Macron va choisir l’écologiste .
                                    Pour faire cracher des sous , il n’y a rien de mieux .
                                    Pour la seconde il paraît qu’elle s’est replongée dans des livres de comptabilité publique assistée d’un conseiller aux petits oignons issu de la meilleure société ...
                                    Mais elle préfère les romans à l’eau de rose .
                                    Du coup , nono la rondelle lui prête main forte .


                                  • Après des 49.3 à répétition ..

                                    Une fausse plandémie covid19.
                                    Une campagne de vaxxination avec un produit pourri aux conséquences mortelles .
                                    Un acte de barbarie ultra criminel le rivotril imposé dans les Hehpades

                                    Un racisme odieux 15 000 fonctionnaires suspendu , appauvri , sans droit , ni recours, tout simplement jeté à la poubelle .

                                    La Retraite à 64 ans .

                                    L’endettement de la France jusqu’à hauteur de 3000 milliards D’E.....etc

                                    Après les tripatouillages électoraux . le parti de Macron qui devrait être balayé dispose de 162 sièges à l’assemblée nationale .
                                    C’est quasiment effrayant .

                                    Il y a surtout des F D P pour voter pour cette bande de sanguinaires .

                                     Donc la prémonition est vrai , la guerre civile aura lieu . Macron n’en restera pas là en si bon chemin, si facile .


                                    • agent ananas agent ananas 9 juillet 06:20

                                      Qui est le masochiste qui veut gouverner cette France au bord de la banqueroute avec ses 3157 milliards de dettes ?

                                      A moins qu’il se transforme en dictateur pour saisir fortunes et épargnes afin d’éponger nos dettes ?




                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 juillet 08:33

                                        @agent ananas
                                        J’ai une solution : effacement de la dette. Nous ne devons rien. Pour ma part, je n’ai rien emprunté et mon budget est sain. Les magouilles et combines de capitalistes ne me regardent pas. La dette il faut qu’elle aille avec les emprunts russes... Les masochistes sont ceux qui accepteraient de payer pour les conneries des autres.
                                        Maintenant il est temps que Macron se décide. Il faut envisager la grève générale pour le pousser au cul. C’est à ceux qui ont eu le plus de voix de gouverner. Point barre ! Arrêtez de tergiverser.


                                      • Eric F Eric F 9 juillet 14:35

                                        @Jean Dugenêt
                                        Ni vous ni moi n’avons emprunté, mais nous avons bénéficié des services publics et prestations sociales dont une partie est financée par le déficit donc l’emprunt.

                                        Le summum a été le ’’quoi qu’il en coute’’ en arrêtant l’activité économique et indemnisant massivement le manque à gagner et le non-travail.


                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 juillet 16:32

                                        @Eric F
                                        Non seulement nous n’avons rien emprunté mais nous n’avons jamais demandé à qui que ce soit d’emprunter pour nous. Nous connaissons les salades. Un exemple parmi d’autres : le Covid arrive... Première chose que fait le gouvernement : il fait cadeau d’une montagne (j’irai chercher les chiffres si vous y tenez) de milliards aux banques. D’où les sort-il ? De nulle-part. Cela s’ajoute à la prétendue dette. Et il faudrait que nous remboursions cela... Rien du tout... Ils n’auront rien ! Le prétendu déficit sert à expliquer qu’il faut que nous travaillions davantage (moins de retraite, de congés...) en gagnant moins. Pour les milliardaires il y aura toujours trop de services publics, trop de garanties pour les travailleurs... Nous savons comment ils creusent les déficits tout en demandant que les budgets soient équilibrés (Voir cette vidéo explicative).


                                      • Eric F Eric F 9 juillet 17:00

                                        @Jean Dugenêt
                                        On n’a rien demandé, mais on a tous de facto reçu des prestations financées par la dette.
                                        Concernant les banques, s’agit-il des 300 milliards de ’’prêts garantis par l’état’’ ? Ces prêts ont été alloués aux entreprises

                                        Il y a eu certes gabegie et cadeaux par réduction de charges sans compensation, mais le problème de fond est bien qu’il y a suradministration couteuse, et ’’état providence’’ dépassant les financements. C’est d’autant plus consternant que les services publics sont de moins en moins efficace pour un coùt sans cesse croissant (hôpital à la ramasse, moindre remboursements des soins, justice submergée, baisse de niveau scolaire, etc.).


                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 juillet 18:16

                                        @Eric F
                                        « C’est d’autant plus consternant que les services publics sont de moins en moins efficace pour un coùt sans cesse croissant (hôpital à la ramasse, moindre remboursements des soins, justice submergée, baisse de niveau scolaire, etc.). »

                                        Ce genre de discours ne s’appuie sur aucun fait mais uniquement sur une idéologie. Ce sont toujours les mêmes qui tiennent ce genre de discours quelles que soient les circonstances, les époques et les faits. C’est donc incurable autant que le larbinisme.

                                        Par contre le silence est de rigueur sur les véritables causes du manque de recette de l’Etat. Il ne s’agit pas seulement de « gabegie et cadeaux par réduction de charges ». Il s’agit du gigantesque vol organisé par ceux qui nous gouvernent c’est-à-dire précisément ceux qui tiennent les mêmes discours que vous pour s’attaquer aux services publics et aux droits des travailleurs. En fait, ce sont eux les voleurs. Vous n’avez sans doute pas écouté ce que dit Filoche à ce sujet. Je vous remets le lien sur la vidéo.


                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 juillet 18:40

                                        @Jean Dugenêt
                                        Vous pouvez aussi écouté Filoche sur Facebook. Il commence son intervention en rappelant que le Syndicat National Unifié des Impôts estime le montant de la fraude fiscale à 100 milliards de dollars soit environ 1/3 du budget de l’Etat.
                                        Vous osez essayer de m’expliquer que nous aurions une dette que nous devrions rembourser.


                                      • Eric F Eric F 10 juillet 10:23

                                        @Jean Dugenêt
                                        L’idéologie hors sol, c’est de nier la réalité d’une dette qui existe indéniablement. Mais on doit examiner les raisons de l’endettement et effectivement la perte de recettes fiscales est une des causes, le montant des dépenses plus élevées en proportion du PIB que dans les autres pays en est une autre.
                                        Vous semblez contester la baisse d’efficacité des services publics, alors que leur cout augmente (20 milliards de plus pour l’hôpital depuis la crise sanitaire, or l’engorgement augmente, les délais s’allongent, les dépassements d’honoraires non pris en charge s’accroissent).


                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 10 juillet 11:40

                                        @Eric F
                                        Vous parlez de 20 milliards quand je parle de 100 milliards qui s’en vont tous les ans... Ces milliards sont volés par les capitalistes avec la complicité des politiciens.
                                        Vous trichez en plus sur les chiffres. Ces 20 milliards sont essentiellement le coût du COVID alors que le budget courant des hôpitaux est en baisse. Il y a de multiples causes à la dégradation des hôpitaux. Je trouve notamment celles données par Frédéric Bizard :

                                        "On a asphyxié l’hôpital en trois temps. En 2002, avec l’application des 35 heures compensées par 20 jours de RTT sans accroître en parallèle les effectifs, ce qui a généré une surcharge considérable de travail pour le personnel. Deuxième temps : 2009. On a modifié la gouvernance de l’hôpital pour en faire une entreprise, avec un seul chef : le gestionnaire. Le monde médical, à travers ses représentants, les Commissions médicales d’établissement (CME), s’est vu confisquer tous ses pouvoirs de décision ce qui a considérablement dévalorisé la fonction médicale. Enfin, 2016 : en créant les groupements hospitaliers de territoire, on a aggravé la perte des pouvoirs du personnel hospitalier au profit d’une nouvelle couche technocratique. La ministre, Mme Buzyn, a aggravé pour les établissements cette perte de maîtrise de leur projet médical."


                                        Voilà, sur cette vidéo, ce que pense bien des médecins de la politique des différents ministre de la santé.

                                        Quant à la question fondamentale des choix idéologiques, la divergence se situe en effet ici :

                                        • Les réactionnaires expliqueront toujours qu’il y a trop de services publics et trop de garanties pour les travailleurs. C’est à dire qu’ils veulent supprimer ce que les exploités ont réussi à acquérir dans le cadre du capitalisme moribond.
                                        • Ceux qui veulent le socialisme ne se sentiront jamais liés par les gestions des capitalistes qui, par définition, cherchent uniquement le profit.


                                      • Eric F Eric F 10 juillet 17:50

                                        @Jean Dugenêt
                                        Pour qu’il n’y ait pas de malentendu, je condamne toute fraude fiscale, et s’il y a des complicités de l’état cela doit être sanctionné. Il y a fraude et aussi ’’niches fiscales’’ parfois indues, ainsi que l’optimisation fiscale avec des sociétés écran.

                                        Donc on est d’accord que pour réduire les déficits publics, il faut percevoir mieux les recettes.
                                        On fait peut-être alors la moitié du chemin sur les déficits.

                                        Reste à rendre plus efficaces les dépenses publiques, car la part de PIB qui leur est consacrée ne baisse pas (une des plus élevée au monde), mais le service rendu baisse sur de nombreux points, dont l’exemple que je donnais de la disponibilité et le remboursement concernant les soins, ou le niveau scolaire alors qu’il y a de moins en moins d’élèves.


                                      • C’est super les français ont voté , la dictature n’est pas passé !

                                        Mais imagine ?

                                        https://x.com/StefanCuvelier/status/1810296783878197634


                                        • C’est super les français ont voté , la dictature n’est pas passée !

                                          Mais imagine, c’est effrayant  ?

                                          https://x.com/Tocsin_Media/status/1810295455911227596

                                          « Plus vous avez un fort taux de votes par internet, plus les écarts sont forts et c’est toujours en faveur de la macronie ! »

                                          alerte sur les différences de vote notables entre le vote électronique et le vote aux urnes, et interroge la fiabilité du vote électronique.

                                          • Krokodilo Krokodilo 9 juillet 12:27

                                            C’est très inquiétant : Macron qui se barre au moment où la France est en pleine incertitude. On parle maintenant de Glucksman comme premier ministre, un gars qui a le profil d’un agent américain, agitateur en Géorgie et Ukraine aux moments des troubles, qui se dit lui-même consultant en révolution (cf. Wiki) ! Même s’il plaisantait, toute plaisanterie a un fond de vérité. Avec lui, on continuera d’alimenter le conflit, d’envoyer des milliards à fonds perdus, tout en sachant parfaitement qu’il n’y a pas d’issue militaire.


                                            • Eric F Eric F 10 juillet 10:25

                                              @Krokodilo
                                              c’est en effet l’un des seuls points communs de l’« arc républicain » : escalade de l’aide militaire à l’Ukraine et élargissements de l’UE. Pour la France, ils ne sont d’accord sur à peu près rien.


                                            • ETTORE ETTORE 14 juillet 16:37

                                              Macronito, maître du jeu ? lol !

                                              Avec toutes ses cartes truquées en main, il en arrive à jouer contre lui.

                                              Perdant, avec ses propres cartes, à force de les tripoter, c’est lui qui vas se faire sortir de la table de jeu.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité