• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le temps des vacances : le temps de la lecture...

Le temps des vacances : le temps de la lecture...

L'été, les vacances sont l'occasion de lire, on peut prendre le temps d'aller à la librairie, de choisir...

Tant de livres à lire ! Tant d'oeuvres diverses, tant d'auteurs à découvrir !

Romans, nouvelles, essais, ouvrages philosophiques... toutes sortes d'ouvrages sont accessibles et nous offrent une ouverture sur les autres et sur le monde.

Pour ma part, j'aime lire : c'est là une façon de découvrir toutes sortes de pensées et d'expériences...

Une façon de s'enrichir de la pensée d'autrui... et de plus en plus, je suis attirée par des textes philosophiques.

De nombreuses oeuvres philosophiques sont difficiles, rebutantes, mais il existe, désormais, de bons livres de vulgarisation dans ce domaine.

Toutes sortes de problèmes y sont abordés : la liberté, le bonheur, l'être, l'univers, le bien et le mal, la pensée...

On y gagne en lucidité, tolérance, amour, beauté, liberté, amitié etc.

On y gagne aussi en sérénité : on oublie les écrans du monde moderne, pour se concentrer enfin vraiment sur la pensée d'un auteur.

On y gagne en réflexion, en concentration et en attention...

Certains textes philosophiques sont aussi des oeuvres littéraires à part entière.

On y découvre un style, un univers de poésie, de sensibilité.

On peut lire ainsi dans Cosmos de Michel Onfray cette magnifique description du jardin botanique de Medellin en Colombie :

"Fleurs tropicales jaunes, généreuses, pistils solaires dans des corolles rouge vif, trompettes des anges silencieuses alors que l'orage grondait au-dessus du grand parc, palmiers aux cimes perdues dans le ciel bleu sombre et violet, papillons colorés, portant parfois sur leurs grandes ailes des paires d'yeux qui ne regardaient rien, étranges insectes en vol géostationnaire la trompe butinant dans le coeur d'une fleur extravagante violine et jaune... orchidées voluptueuses comme des plissés de tissus rares, longs colliers de fleurs comme des fruits rouges aux extrémités jaunes, sidérants agencements de pétales orange à la façon d'une rose ancienne, mais avec des velours capiteux, longues palmes en efflorescence giclant vers le ciel comme une offrande, racines tombées du ciel à la recherche de la terre, gingembres à fleurs de sang, hibiscus dépliés..."

Comment ne pas être séduit, subjugué par cette évocation ? Couleurs somptueuses, formes étranges et mystérieuses, beauté des fleurs et des fruits...

Voici venu le temps des vacances, celui du temps retrouvé, celui où l'on peut enfin s'adonner à la lecture... Profitons-en !

 

Mes conseils de lecture :

En tout premier lieu, bien sûr : Cosmos de Michel Onfray

Sagesse de Michel Onfray

 

Et aussi :

André Comte-Sponville :

Le goût de vivre et cent autres propos

L'inconsolable et autres impromptus

Le bonheur, désespérément

 

Et encore Sylvain Tesson :

Un été avec Homère

Géographie de l'instant

Une très légère oscillation

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/07/le-temps-des-vacances-le-temps-de-la-lecture.html

Documents joints à cet article

Le temps des vacances : le temps de la lecture...

Moyenne des avis sur cet article :  1.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 15 juillet 12:02

    Bonjour, Rosemar

    Comme vous, j’aime lire. Au total, c’est grosso modo une soixantaine de bouquins que je lis chaque année.

    Mais je ne lis jamais en vacances ! Pour une raison simple : je n’en ai pas le temps, entre les randonnées, les découvertes de sites et de monuments, les concerts et autres activités vespérales, les restaurants ou bien encore les jeux avec les petit-enfants lorsque je les prends en charge. Sans compter l’étude des cartes et autres documents topographiques ou bien encore le traitement des photos. Bref, pas un moment pour lire !  smiley


    • rosemar rosemar 15 juillet 12:23

      @Fergus

      Je suppose que vous êtes à la retraite... donc toujours en vacances !!


    • Fergus Fergus 15 juillet 12:59

      @ rosemar

      Je suis en vacances quand... je pars en vacances. Et comme je ne pars pas en vacances plus de trois ou quatre fois par an (en général quelques jours),j’ai beaucoup de temps pour lire à mon domicile, temps dont je ne dispose plus lors desdites vacances !


    • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 15:20

      @Bonjour Fergus,
      Comment, vous ne lisez rien en vacances ? Et les brochures touristiques alors ?

      Moi je les adore. Sérieusement. J’en prends un paquet à l’office du tourisme et je les lis. Toutes. Les personnes qui rédigent les textes ont beaucoup de talent je trouve, Elles font un travail remarquable en transformant le moindre petit musée poussiéreux en endroit féérique inégalé en Europe à découvrir absolument, ou le moindre enclos à biquettes en un parc animalier époustouflant et inoubliable à visiter sans tarder.
      Onfray, oui, bien sûr, mais tous ces écrivains anonymes des vacances, un pur régal ! Et à la portée de toutes les bourses smiley



    • Fergus Fergus 15 juillet 16:01

      Bonjour, ZenZoe

       smiley


    • Stupeur Stupeur 15 juillet 16:24

      Bonjour smiley
       
      Dernières acquisitions pour notre bibliothèque, dans la catégorie « des livres sur ceux qui les écrivent » smiley :
       
      —> Les soeurs Brontë — La force d’exister | de Laura El Makki | en poche, chez 10-18

      —> John Fante, La détresse et la lumière | de Silvain Reiner | en poche, chez Le Castor Astral
       
      —> Jours de travail — Les journaux des Raisins de la colère | de John Steinbeck | chez Seghers


    • San Jose 15 juillet 18:08

      @Fergus
      .
      Citation  : Je pars en vacances quand... je pars en vacances
      .
      Vous ne lisez rien en quinze heures d’avion ?


    • Fergus Fergus 15 juillet 19:05

      Bonsoir, San Jose

      Sur les vols que j’ai effectués, seuls 2 (un aller et un retour en Asie) ont dépassé 3 heures ! Et peut-être ignorez-vous que l’on peut écouter de la musique avec un casque ?


    • San Jose 15 juillet 20:28

      @Fergus
      .
      Citation  :  un aller et un retour en Asie
      .
      Pourquoi êtes-vous revenu ? 


    • Fergus Fergus 15 juillet 20:31

      @ San Jose

      1) Pour vous contrarier 
      2) Pour vous permettre de troller
       smiley


    • Fergus Fergus 15 juillet 12:08

      @ Rosemar


      « le temps des vacances, celui du temps retrouvé, celui où l’on peut enfin s’adonner à la lecture »


      Ah bon ? N’y a-t-il pas de temps, le reste de l’année quand on est chez soi, pour lire tranquillement, entre (pour les retraités) les journées pluvieuses, et (pour tout le monde) les soirées tellement propices à la lecture et à la musique ? Après tout, personne n’est obligé d’être accro durant des heures à la télévision ! 


      • rosemar rosemar 15 juillet 12:24

        @Fergus

        Mais quand on travaille, on a moins de temps à consacrer à la lecture...

        Et qu’est-ce que vous lisez ??


      • Fergus Fergus 15 juillet 13:11

        @ rosemar

        « quand on travaille, on a moins de temps à consacrer à la lecture. »

        Certes, mais on a quand même beaucoup de temps, entre week-ends et soirées, notamment hivernales ! Lorsque je travaillais, je lisais au moins 30 bouquins par an.

        « qu’est-ce que vous lisez ?? »

        Je ne vois pas ce que vient faire ici cette question, à moins que vous n’établissiez, de manière très arbitraire, une hiérarchie dans les genres, ce qui me semblerait peu pertinent, chaque genre possédant ses auteurs et ses oeuvres de qualité autant que ses auteurs et ses oeuvres médiocres !

        Néanmoins, je vous réponds : une petite minorité de romans classiques, beaucoup de romans contemporains, quelques ouvrages historiques ou documentaires, et pas mal de polars commis par de talentueux auteurs. 


      • rosemar rosemar 15 juillet 13:16

        @Fergus
        Mais cela dépend du métier que l’on exerce... certains sont plus prenants et plus envahissants que d’autres...

        Pas de titres précis ? Pas envie de partager des lectures ??


      • Fergus Fergus 15 juillet 13:49

        @ rosemar

        Je n’ai pas pour habitude de faire connaître mes lectures, elles ne regardent que moi.

        Mais il m’arrive de rebondir sur celles-ci lorsque le sujet est étonnant et qu’il me semble utile d’en faire part sur ce site à des lecteurs que cela pourrait intéresser. Quelques exemples :

        Jeanne des Anges vs Urbain Grandier (janvier 2017), inspiré par « Possédées » de Frédéric Gros.

        Programme FBI : mille femmes contre mille chevaux (avril 2016), inspiré par le roman éponyme de... Fergus. 

        Le fascinant visage de l’Homme de Tolund 
        (septembre 2015), inspiré par un poème de Seamus Heaney.

        Les passagers de la foudre
        (septembre 2014), inspiré par le roman éponyme d’Erik Larson.

        Les fous de Sula Sgeir
        (juillet 2014), inspiré par « L’île des chasseurs d’oiseaux » de Peter May.


      • Fergus Fergus 15 juillet 19:12

        @ Rosemar

        J’ai même écrit en 2015 un canular du 1er avril, lui aussi inspiré par un livre  « Le dernier Lapon » d’Olivier Truc que j’ai lu et apprécié : Une police des moutons en Lozèresmiley


      • Aristide Aristide 15 juillet 12:16

        La lecture, c’est un peu comme la gymnastique, il faut en faire tous les jours ... sinon on s’enraye ...


        • rosemar rosemar 15 juillet 12:53

          @Aristide

          Et vous lisez quoi, tous les jours ?


        • rosemar rosemar 15 juillet 18:44

          @Aristide

          Pas de réponse...


        • Aristide Aristide 15 juillet 21:05

          @rosemar

          Des romans essentiellement.... et cela dépend de ce qui me tombe sous les yeux ... Dernièrement. Philip Roth, j’avais lu il y a de nombreuses années. et j’ai ressenti le besoin de me replonger dans ses oeuvres, j’ai retrouvé les bouquins sous la poussière... sa mort en 2018 peut être en est la cause. Un homme, la tache, .... enfin un monde à la fois si loin et si proche de nous..

          Un libraire pas loin de chez moi, dans un bled du pays grassois a ouvert depuis des années un « lieu » de lecture, je lui fait une confiance aveugle pour ses conseils de nouvelles lectures, il connait mes goûts pour une littérature « facile » ... Pour me reposer, les Simenon sont toujours un plaisir, Douglas Kennedy, les classiques américains,... enfin de la littérature assez ... simple qui me va très bien ......


        • Aristide Aristide 16 juillet 10:02

          @Aristide

          Serait-ce le fait de parler d’auteurs américains qui me vaille cette une étoile ? 


        • rosemar rosemar 16 juillet 11:29

          @Aristide

          Merci pour cette réponse... des auteurs américains à découvrir...


        • Clocel Clocel 15 juillet 12:25

          Onfray, Sponville et Tesson... !?

           Doit falloir sacrément se faire chier dans la vie pour s’infliger ça pendant ses vacances ! smiley

          M’enfin...

          Essayez quand même un bouquin de Christian Garcin, de temps en temps, des fois que...

          Ah... Il n’a pas le côté racailleux-mondain de Tesson, mais...


          • rosemar rosemar 15 juillet 12:52

            @Clocel

            Christian Garcin ? Je ne connais pas... quels ouvrages ? Pourquoi ?

            On voit que vous n’avez pas lu Tesson : c’est plein d’humour, de poésie...


          • Clocel Clocel 15 juillet 13:22

            @rosemar

            Donc... Vous êtes dans le Sud et, vous ne connaissez pas Christian Garcin...

            Je vous suspecte de ne voir le monde qu’à travers des écrans ma bonne Rosemar...

            Savez ce que je crois ? Dieu vous a mis sur notre route pour éprouver notre patience...


          • rosemar rosemar 15 juillet 13:30

            @Clocel

            Très drôle ! Et vous, vous citez un auteur sans pouvoir dire en quoi il est intéressant, et sans donner de titres précis !
            C’est étrange !


          • Fergus Fergus 15 juillet 16:39

            Bonjour, Clocel

            Impossible en effet de penser Provence en omettant Christian Garcin.

            Dans un genre différent, il est un autre auteur provençal pour lequel j’ai une profonde admiration : Pierre Magnan.

            Lorsqu’il est décédé, sa disparition est pourtant passée inaperçue. Il est vrai que ce Manosquin  comme Giono, son modèle  a commis la funeste erreur de casser sa pipe entre les deux tours de la présidentielle de 2012. A mon modeste niveau, je lui ai rendu hommage dans un article du 28 mai 2012 : Pierre Magnan mort, la Provence est en deuil.


          • phan 15 juillet 13:13

            Il manque : Michel Houellebecq, Alain Finkielkraut et surtout Louis-Ferdinand Céline !


            • rosemar rosemar 15 juillet 13:18

              @phan

              Exact : il manque certains livres de Houellebecq et bien d’autres classiques...

              J’évoque dans l’article surtout des essais, des oeuvres philosophiques...


            • Clocel Clocel 15 juillet 14:17

              @ phan

              Finkielkraut écrit des livres !?

              Merde, on me dit jamais rien à moi !!! smiley


            • phan 15 juillet 14:26

              @rosemar

              Désolé Rosemar, j’ai la tête en friche, je suis un illettré (au sens de Macron) , j’ai lu aucun livre de Houellebecq, Finkielkraut, Onfray, Sponville et Tesson. Difficile de trouver Pif Journal dans le delta du Mékong !
              Mettez donc vos livres sur mon ombrelle et prêtez-moi vos livres pour ma peine !

            • phan 15 juillet 14:58

              @Clocel
              Les œuvres de Finkiel :

              Jette toi dans le Canal, Taisez-vous, J’ai condamné cette phrase, Pleure Juliette et Gna, gna , gna, pauvre conne !

            • JC_Lavau JC_Lavau 15 juillet 13:43

              Comme d’hab : « Moi j’éprouve comme ça, alors vous devez être à l’unissonSinon je vous reprocherai de ne pas aimer ceci ou de ne pas aimer cela. »

              ...

               

              Toute la saison chaude et sèche, je dois arroser mes plantations une fois par jour, ou au moins quatre fois par semaine. Je ne peux m’absenter plus de trois jours que quand la pluie remplace le jardinier. Telle est la tragique pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique, pénurie à laquelle seuls le maïs, la canne à sucre, le sorgho, certains millet, les cactées et les ananas sont adaptés.

               

              Je suggère quelques lectures :

              Yvan Böszörmenyi-Nagy, Geraldine M. Spark. Invisible Loyalties. Brunner-Mazel Publishers, New York.

              Guillaume Lecointre, Hervé Le Guyader. Classification phylogénétique du vivant. Belin, Paris.

              Jim Garrison. JFK, Affaire Non Classée. J’ai lu.

              R.W. Ditchburn. Light. Rééd. Dover.

              J.-P. Pérez. Optique ; fondements et applications. Masson.

              Neil W. Ashcroft, N. David Mermin. Solid State Physics. Harcourt Brace College Publishers.

              ...

              En randonnée, j’aurai plutôt tendance à lire la carte, la boussole, le GPS, l’altimètre.

              Mais pour les sorties à courte distance, quand le poids compte moins, on peut emporter le guide des traces d’animaux, le guide ornithologique, le guide des arbres, plus rarement une botanique régionale, celle des alpes par exemple.

              Pour le prochain séjour dans les alpes, qui sera statique car ma compagne est handicapée, on emportera l’atlas des constellations et amas remarquables, et un télescope.

               

              L’autre dimanche, on a eu la bonne surprise d’observer un héron pourpré juvénile, hôte estival assez rare. Eaux hautes, donc pas d’échasses blanches, ni de bécasseaux.


              • JC_Lavau JC_Lavau 15 juillet 13:46

                @JC_Lavau. Un télescope, et un tabouret à deux marches, pour qu’elle puisse atteindre l’oculaire.


              • phan 15 juillet 15:24

                @JC_Lavau

                J’ai six fûts, six caisses, la main entre les caisses, le doigt dans le trou du fût. Comment aurai je le temps de lire tout ça ?

              • JC_Lavau JC_Lavau 15 juillet 16:07

                @phan. ... six fûts, douze caisses ? Non ? Ça fait beaucoup de doigts.


              • phan 15 juillet 16:45

                @JC_Lavau

                A force de boire de l’alcool de douze ans d’âge, la reine avait une pierre fine à plusieurs mains.

              • Decouz 15 juillet 14:04

                La lecture en escalade, c’est la visualisation des prises et des difficultés, l’anticipation des mouvements, du cheminement, de la vitesse, en fonction de ses capacités physiques particulières.

                C’est l’aspect théorique, après il y a la mise en oeuvre, avec des surprises désagréables ou de belles sensations.

                Tiens un écrivain qui est aussi comme l’était Buzzati, un grimpeur, Erri de Luca, l’avantage de ses livres c’est qu’ils sont courts.

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Erri_De_Luca

                C’est aussi un manuel, il a travaillé comme ouvrier, et un militant, il s’est opposé à la ligne Lyon-Turin.

                http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/La-nature-exposee

                La « nature » en terme de sculpture, c’est le sexe masculin, le narrateur est chargé par un prêtre de réparer une statue du Christ, il choisit de restaurer la partie délicate avec un morceau de marbre, il rencontre des gens de différentes confessions qui le conseillent, en tant que montagnard il agit aussi comme passeur pour les clandestins.


                • Fergus Fergus 15 juillet 16:26

                  Bonjour, Decouz

                  Dans le genre « livres courts et faciles à lire », il y a ceux d’Amélie Nothomb.

                  Elle ne se foule pas trop, la dame au chapeau : 150 pages écrites assez gros chaque année pour un roman de rentrée automnale.

                  En général des bouquins assez décevants après ses excellents opus de jeunesse : « Hygiène de l’assassin », « Le sabotage amoureux » et « Stupeur et tremblements ».


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 16:37

                  @Fergus

                  Les livres de Jean Teule dont l’excellent « je, François Villon » .


                • Fergus Fergus 15 juillet 16:47

                  Bonjour, Aita Pea Pea

                  De cet auteur, je n’ai lu que « Fleur de Tonnerre ». Ce livre, écrit dans un style agréable, m’a intéressé sans me passionner ; j’ai préféré celui que Catherine Borgella a consacré à Marion du Faouët. Des lectures qui m’ont conduit à écire cet article : Marion du Faouët : héroïne ou bandit en jupon ?

                  Je vais néanmoins tenter de lire ce bouquin sur Villon : le sujet en lui-même vaut d’y passer un moment. 


                • cevennevive cevennevive 15 juillet 16:55

                  @Fergus,

                  Ho non, pas elle !


                • cevennevive cevennevive 15 juillet 16:57

                  Pardon Fergus, par « elle », j’entends Amélie... 


                • rosemar rosemar 15 juillet 21:17

                  @Aita Pea Pea

                  MERCI pour cette référence...


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 21:26

                  @rosemar

                  Il y en a d’autres . Le Montespan . Éloïse et Abélard.


                • pemile pemile 15 juillet 21:32

                  @Aita Pea Pea

                  Et un bien glauque, Darling.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 21:41

                  @pemile

                  Pas lu ...et le glauque...beurk ...faut voir.


                • pemile pemile 15 juillet 22:00

                  @Aita Pea Pea « le glauque...beurk ...faut voir. »

                  Sûr que c’est pas une histoire pour décompresser pendant les vacances ! smiley


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 22:15

                  @pemile

                  Me rappelle American Psycho ...j’ai tenté de le relire il y a peu ...ça passe plus ... Un bouquin que j’ai aimé et trouvé novateur a l’époque...


                • pemile pemile 15 juillet 22:28

                  @Aita Pea Pea

                  A l’inverse, mon best of dans les romans qui m’ont fait marrer dans l’analyse de nos sociétés au second degré c’est Pourquoi j’ai mangé mon père de Roy Lewis

                  Pour rester chez les anglais, j’aime aussi les gros délires SF à base de mécanique quantique de Douglas Adams comme Un cheval dans la salle de bains.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 22:54

                  @pemile

                  Ça devient dur de trouver des bouquins comme ça . Je ne les ai pas lus mais j’ai toujours aimé fouiner hors des grosses maisons...ça m’en rappelle une en poche...laquelle ?


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 23:13

                  @Aita Pea Pea

                  Pour la maison d’édition je dis cela car ayant déménagé d’un bout du monde à l’autre je sacrifiais les livres . Du poids .


                • San Jose 16 juillet 00:34

                  @pemile
                  .
                  Hâtez-vous d’aller défendre le compteur linky chez M. Lhomme ! smiley


                • pemile pemile 16 juillet 08:27

                  @San Jose « Hâtez-vous d’aller défendre le compteur linky chez M. Lhomme ! »

                  Je suis bien évidement bloqué par M. LHomme, version « moderne » d’AVox !


                • Aristide Aristide 16 juillet 09:59

                  @pemile

                  Cela doit être sa capacité a supporter le débat ... Moi itou.


                • San Jose 16 juillet 10:40

                  @pemile
                  .
                  Mettez votre texte ici, et je le recopierai chez lui !


                • samy Levrai samy Levrai 15 juillet 14:37

                  Liu Cixin : le problème à trois corps, SF ( trilogie)


                  • rosemar rosemar 16 juillet 11:26

                    @samy Levrai

                    MERCI : de la science fiction chinoise ? intéressant...


                  • samy Levrai samy Levrai 17 juillet 12:23

                    @rosemar
                    Ce type est une montagne en Chine, j’en suis au tome 2 de la trilogie et je me regale ! ( petite souffrance avec les noms des personnages chinois que j’ai tendance à melanger..).


                  • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 15:38

                    Ma bibliothèque ne met pas beaucoup en avant Onfray et les autres philosophes à l’époque des vacances. C’est plutôt du Marc Lévy, Guillame Musso, ou encore les petites dernières de la ’’chick-lit feel-good’’ (littérature féminine qui fait du bien) : Aurélie Valognes, Agnès Martin-Lugand etc.

                    Du pur vide sidéral, tant au niveau de l’histoire que du style, mais qui a l’avantage de vider complètement la tête. Sur la plage, au camping, au bord de la piscine, et après une année souvent stressante, on ne demande rien d’autre.

                    J’ai lu ces gens, pour voir, et leurs livres me font rire tellement c’est léger, léger... Le rire, c’est bon pour la santé après tout, c’est toujours ça de pris.

                    Les ouvrages sérieux, ce sera pour la rentrée ! 


                    • rosemar rosemar 15 juillet 18:46

                      @ZenZoe

                      Des romans pour midinettes, donc ! Eh bien, on n’est pas philosophe sur agoravox !


                    • Fergus Fergus 15 juillet 19:14

                      @ rosemar

                      « La philosophie, c’est l’art de se compliquer la vie en cherchant à se convaincre de sa simplicité ». Frédéric Dard. smiley


                    • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 19:29

                      @Fergus
                      Bonne pioche, je dois avoir lu tous les San Antonio, un pur délice !


                    • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 19:32

                      @rosemar
                      Détrompez-vous, la philosophie est partout, pas seulement dans les bouquins écrits par des agrégés de philo !


                    • rosemar rosemar 15 juillet 19:42

                      @ZenZoe

                      Oui, bon, j’ai des doutes en ce qui concerne les romans de Musso et de Marc Lévy : quels exemples de messages philosophiques y trouvez-vous ?


                    • Fergus Fergus 15 juillet 20:35

                      @ Rosemar

                      ZenZoe a raison : la philosophie est présente partout dans la littérature dès lors que les sujets abordés nous confrontent aux grandes questions de la vie et suscitent de ce fait des réflexions sur le sens de notre propre existence.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 15 juillet 20:37

                      @rosemar. Un message ? Ils sont fous ces romains


                    • rosemar rosemar 15 juillet 20:40

                      @Fergus

                      On aimerait des exemples précis concernant les romans de Musso ou de Marc Lévy... on parle dans le VIDE !!


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 20:53

                      @rosemar

                      Depuis que la collection Harlequin n’ existe plus fallait trouver autre chose.


                    • Stupeur Stupeur 15 juillet 20:59

                      Une confrontation savoureuse :
                       
                      Marc Levy : pour ou contre ?
                       
                      Un commentaire sous la vidéo :

                      « Donc vous avez réussi à pondre l’une des vidéo les plus intelligente de l’Internet en ayant pour sujet Marc Levy. Sacré tour de force. » smiley



                    • rosemar rosemar 15 juillet 21:02

                      @Aita Pea Pea

                      En effet... Mais je pensais qu’elle existait encore...


                    • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 21:12

                      @rosemar
                      Oui, bon, j’ai des doutes en ce qui concerne les romans de Musso et de Marc Lévy

                      Il ne faut jamais juger sans savoir. Lisez-en un d’abord, et vous reviendrez poser vos questions.


                    • rosemar rosemar 15 juillet 21:15

                      @ZenZoe

                      Mais j’en ai lu...


                    • rosemar rosemar 15 juillet 21:16

                      @rosemar

                      Je rajoute : j’en ai lu un, ça m’a suffi...


                    • rosemar rosemar 15 juillet 21:23

                      @Stupeur

                      Amusant, ce débat : merci... décidément, Marc Lévy fait parler... un auteur à succès, mais est-ce vraiment un critère de qualité ?


                    • rosemar rosemar 15 juillet 21:24

                      @Stupeur

                      Bon, c’est vrai qu’on vit à l’heure du chiffre...


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 21:51

                      @rosemar

                      Les vacances de Berrurier c’est de la philosophie hard . Pas de blablas conceptuels .


                    • Stupeur Stupeur 15 juillet 22:07

                      @rosemar
                      Ma réponse de Normande... smiley
                      Les deux cas de figure coexistent : du succès sans qualité et du succès avec qualité.
                      En général le temps fait bien son oeuvre, et le « sans qualité » tombe progressivement dans l’oubli... Quoique...
                      Rendez-vous dans un siècle pour évaluer la pertinence du tri temporel sur la production littéraire contemporaine.  smiley


                    • agent ananas agent ananas 17 juillet 01:42

                      @rosemar
                      Oui, bon, j’ai des doutes en ce qui concerne les romans de Musso et de Marc Lévy : quels exemples de messages philosophiques y trouvez-vous ?

                      Euh le même genre de charlatanisme du faussaire BHL ? Sans doute la même marque de fabrique de la tribu Lévy ... une marque déposée !


                    • cevennevive cevennevive 15 juillet 17:07

                      J’ai toute l’oeuvre de Juliette Benzoni et j’aime particulièrement les enquêtes du Prince Morosini.

                      Je suis sur « la chimère d’or des Borgia ». Très bon moments de détente. J’adore.

                      Mais pour bien « entrer » dans ces enquêtes et connaître les personnages, il faut commencer par « l’étoile bleue » tome 1 : le boiteux de Varsovie "


                      • ZenZoe ZenZoe 15 juillet 19:33

                        @cevennevive
                        C’est noté !


                      • rosemar rosemar 16 juillet 11:23

                        @cevennevive

                        MERCI pour ces exemples... bon, on est dans le pur divertissement... pour s’évader pendant les vacances...


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 22:03

                        Toute manière pour me vider la tronche du baratin actuel ,je retourne auprès du duc de Saint Simon .Et là la langue...


                        • rosemar rosemar 16 juillet 11:24

                          @Aita Pea Pea

                          Une référence...


                        • fabrice68 fabrice68 16 juillet 11:36

                          En train de lire « Mémoires du Prince de Ligne », et prévus : Aquilino Ribeiro le domaine et quand hurlent les loups ; Bloy la femme pauvre ; Platon le banquet.

                          que des classiques


                          • San Jose 16 juillet 13:20

                            Je ne lis que le blog de Rosemar. 


                            • rosemar rosemar 16 juillet 14:19

                              @San Jose

                              Sympa... MERCI...


                            • rosemar rosemar 16 juillet 14:23

                              @San Jose

                              même si je n’en crois pas un mot...


                            • agent ananas agent ananas 17 juillet 01:24

                              A mon retour de l’ambassade de France à DC, je me suis arrêté à la célèbre librairie Politics and Prose sur Connecticut Avenue où j’ai fait provision pour l’été.

                              Parmi mes dernières acquisitions :

                              - The Management of Savagery : How America’s National Security State Fueled the Rise of Al Qaeda, ISIS, and Donald Trump, de Max Blumenthal
                              - How They Rule the World : The Secret Strategies of World Power
                              , de Pedros Banos

                              - American Exceptionalism and American Innocence : A People’s History of Fake News, From the Revolutionary War to the War on Terror, de Roberto Sirven et Danny Haiphong
                              - How the US Creates « Sh*thole » Countries, de Cynthia McKinney

                              Bref de quoi m’occuper en attendant ma commande du dernier livre de Pierre Hillard « Atlas du Mondialisme », de traverser l’Atlantique ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès