• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michel Onfray réagit à la sortie martiale de Luc Ferry : « Butez-les jusque (...)

Michel Onfray réagit à la sortie martiale de Luc Ferry : « Butez-les jusque dans les chiottes ! »

Michel Onfray reconnaît "l'honnêteté" de Luc Ferry, qui dit tout haut ce que le pouvoir pense tout bas : "Que les policiers se servent de leurs armes une bonne fois" contre les gilets-jaunes ! Voici sa tribune, publiée le 8 janvier 2019 sur son site personnel, et intitulée « Butez-les jusque dans les chiottes ! ».

Lors de son allocution télévisée le soir du dernier jour de l'année 2018, alors que sa fonction consiste idéalement à rassembler les Français, et non à les diviser au nom d'intérêts partidaires, le présidentde la République a pris un soin malin et pervers à les déchirer comme s'il était un vulgaire chef de parti en quête d'une élection à l’Élysée. Ce chef de parti s'est comporté en chef de bande, ce dont témoigne cette prise de parole avec laquelle il fait de la totalité des gilets-jaunes une "foule haineuse", homophobe, raciste, antisémite, putschiste, néofasciste !

  Comment comprendre que le premier des Français, qui devrait fédérer derrière sa personne, considère les gilets-jaunes de façon monolithique en disant : "Certains prennent pour prétexte de parler au nom du peuple -mais lequel ? D’où ? Comment ?- et n’étant en fait que les porte-voix d’une foule haineuse, s’en prennent aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux juifs, aux étrangers, aux homosexuels, c’est tout simplement la négation de la France !" Macron jette de l'huile sur le feu en toute inconscience alors que sa fonction lui intime d'éteindre les incendies.

  Autrement dit, les centaines de milliers de gilets-jaunes -deux millions et demi, disaient il y a quelque temps les comptages des réseaux sociaux après croisements- sont tous haineux, tous ennemis des élus, tous ennemis de la police ou de la gendarmerie, des journalistes, des juifs, des étrangers, des homosexuels, et tous... nient la France ! Comment, quand on prétend être trop intelligent pour être véritablement compris, peut-on montrer qu'on l'est si peu alors qu'on en très bien compris, trop bien même ? C'est une énigme, sauf à regarder de plus près au psychisme de ce jeune homme décidément immature en tout.

 Le voilà qui envoie au front son premier ministre porter sa parole présidentielle : courageux mais pas téméraire, le Jupiter ! Édouard Philippe, en bon juppéiste, se montre le meilleur avaleur de couleuvres de sa génération ! Voilà qui force le respect... Droit dans des bottes qui ne sont pas les siennes -c'étaient, d'occasion, celles de Juppé-, le voilà qui délivre la substantifique moelle de la pensée complexe du président de la République. Je résume pour les esprits simples : "De la matraque, rien que de la matraque, toute la matraque". On comprend qu'avec une pensée aussi subtile, Macron ait raté deux fois le concours d'entrée à l'École normale supérieure pourtant pas bien regardante sur la pensée complexe de ses impétrants à qui l'on enseigne ensuite une pensée simpliste !

  Que propose en substance le premier ministre ? Abracadabra et voilà un bon vieux fichier de ce qu’il est convenu de nommer en français courant des délinquants politiques : c'est clairement le retour aux bonnes vieilles méthodes de la police politique -flicages, fichages, écoutes, surveillances, arrestations préventives, détentions des opposants politiques. Avec les moyens modernes, ce traitement qui a récemment été infligé à Julien Coupat, suivi, espionné, arrêté, mis en examen sur simple suspicion, va se trouver étendu à tout réfractaire au libéralisme de l'État maastrichtien. Il nous faut lire ou relire Orwell d'urgence...

  Et puis, coup de tonnerre, cette information dont je me demande si, juste après la lecture du titre, elle n'est pas un fake news ou une pochade de l'excellent "Gorafi" : "Luc Ferry appelle à tirer sur les gilets jaunes et veut l'intervention de l'armée" !  Très drôle... Je vérifie : pas drôle du tout, c'est une véritable information, elle se trouve sous ce titre dans "France-Soir" du mardi 8 janvier.

  A Radio-Classique, où il est éditorialiste, le philosophe a en effet vraiment dit : "Évidemment qu’on est tous contre les violences, mais ce que je ne comprends pas c’est qu’on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin à ces violences." Lui fait-on remarquer qu'il existe des risques qu’il répond : "Et alors ? Écoutez franchement, quand on voit des types qui tabassent à coup de pied un malheureux policier qui est par terre. Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois. Ça suffit  !" Il continue en affirmant : "On a la quatrième armée du monde elle est capable de mettre fin à ces saloperies." Luc Ferry souhaite donc qu'on tire comme des lapins ceux "qui viennent taper du policier", mais aussi "ces espèces de nervis, ces espèces de salopards d’extrême droite, d’extrême gauche et des quartiers qui viennent taper du policier, ça suffit". Selon le philosophe, "il y en a eu beaucoup, après les manifestations, il y avait des bandes des quartiers qui venaient se servir".

  Donc il faut buter les gilets-jaunes et les gamins des banlieues venus piller le magasin de souvenirs de l'Arc de Triomphe sans que la police ait cru bon de les en empêcher -de la même manière qu'avec une longue séance de dépavage, les journalistes ont pu filmer sans grands problèmes des scènes que les forces de l'ordre pouvaient empêcher, mais dont le pouvoir avait besoin afin d’associer les revendications des gilets-jaunes à la violence urbaine...

  Luc Ferry qui, jadis, fut traducteur de Horkheimer et de Kant avant de devenir ministre de Jacques Chirac, va désormais avoir du mal à critiquer Marine Le Pen en la faisant passer pour une ennemie de la République et de la démocratie ! Même BHL, qui pense probablement pareillement, n'a pas osé -ni Joffrin, ni Quatremer, etc.

  A son corps et à son âme humaniste défendant, Luc Ferry mérite les félicitations car il dit tout haut ce que pensent tout bas les acteurs de l'État maastrichtien -leurs journalistes et leurs éditorialistes, leurs consultants et leurs intellectuels, leurs artistes et leurs comédiens, leurs économistes et leurs lobbyistes. 

  A la faveur de cet aveu très kantien (lire ou relire la "Doctrine du droit"), on découvre enfin à visage découvert la véritable nature de ce pouvoir économiquement libéral et politiquement autoritaire. Les choses sont claires. Grattons un peu et l'on découvre sous la croûte la véritable nature de ce pouvoir : il réunit tout ce monde faisandé qui méprise le petit peuple dans ses dîners parisiens. Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux, Édouard Philippe, Luc Ferry, BHL, Joffrin, Quatremer & C°, font bien leur boulot, chacun à sa place : tout est désormais en ordre de marche pour que la suite s'écrive avec du sang.  

Michel Onfray

----------------------------------------------

A noter que Luc Ferry est revenu sur ses propos, affirmant (de manière assez peu convaincante) qu'il n'avait jamais appelé les policiers à tirer sur les Gilets jaunes :

En complément de la tribune d'Onfray, il est utile de prendre connaissance du travail du journaliste indépendant David Dufresne, qui recense les violences policières depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Son fil Twitter est, à cet égard, édifiant : 252 signalements documentés (filmés, photographiés) à ce jour.

Invité d'Aude Lancelin, le 7 janvier, dans l'Entretien Libre, sur Le Média, il revient sur l'intensité inédite de la répression policière subie par les gilets jaunes.

"On dénombre 11 morts depuis le début du mouvement, près de 2000 blessés, dont certaines mutilations très graves, et près de 45 plaintes ont déjà été déposées auprès de l'IGPN."

A lire aussi, l'enquête du site Reflets : "Les blessés éborgnés par les forces de l'ordre ne le sont pas par accident" (8 janvier 2019). Extraits :

"Selon le décompte partiel du collectif Désarmons-les, douze personnes ont perdu un œil dans la répression du mouvement des gilets jaunes. Quatre ont perdu une main. Les tirs de balles en caoutchouc avec les LBD 40 ne sont pas, contrairement à ce qu'affirme la police, imprécis. (...)

Rarement un mouvement social aura été réprimé aussi violemment. "Le bilan dépasse tout ce que l’on a pu connaître en métropole depuis Mai 68, lorsque le niveau de violence et l’armement des manifestants étaient autrement plus élevés, et le niveau de protection des policiers, au regard de ce qu’il est aujourd'hui, tout simplement ridicule", expliquait le chercheur Fabien Jobard dans un entretien au Monde le 20 décembre dernier. (...)

Au cours de chacune des manifestation que nous avons suivies depuis le 8 décembre, le processus se répète : les manifestants marchent dans le calme. Soudain, les forces de l'ordre organisent une nasse. Enferment les manifestants dans un périmètre restreint pendant une demi-heure ou une heure. La tension monte, les forces de l'ordre tirent des gaz lacrymogènes, la tension monte encore d'un cran, les affrontements deviennent plus violents, la police riposte avec des grenades de désencerclement et des tirs de LBD 40. (...)

Plusieurs policiers interrogés par Reflets plaident l’erreur lorsque les tirs de LBD atteignent les visages. « Vous savez, en manif, vous faites des tirs réflexe, ça peut très bien atteindre le visage par erreur. Il y a de la fumée partout… Et puis on trimbale les armes dans des sacs, dans des coffres de voiture, les viseurs peuvent être déréglés », explique l’un d’eux. Mais cette théorie ne tient pas.

En effet, comme l'a relevé un internaute, les LBD 40 sont tous équipés d’un viseur électronique (holographique) de la société EOTech, réglés et scellés.

Selon le fabriquant, il est très compliqué de rater sa cible avec un tel viseur. (...)

Au cours des dernières manifestations, nous avons pu constater que les tirs de LBD ne se font pas dans les jambes ou le torse, mais toujours à hauteur de visage ou au mieux, de plexus."

S'il est légitime de se soucier des violences que subissent les forces de l'ordre, il est cependant sidérant de noter l'absence quasi complète d'information, dans nos médias, et de compassion envers les innombrables Gilets jaunes qui ont été victimes de violences policières, au point parfois d'avoir été très gravement mutilés. Ces "gueules cassées" sont les grands oubliés des vœux d'Emmanuel Macron, qui a préféré stigmatiser une "foule haineuse". Rarement aura-t-on vu un gouvernement faire preuve d'aussi peu de tact. Son mépris du peuple suinte par tous ses pores.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • MagicBuster 9 janvier 14:56

    On ne peut pas être solidaires des policiers ET de ceux qui les affrontent.

    Retirons 100 euros au gilets jaunes et donnons-les aux policiers.


    • Paul Leleu 9 janvier 18:27

      @MagicBuster

      oui... je suis curieux de connaitre l’opinion éclairée de tous les donneurs de leçon du FN... comme quoi ils seraient plus proches du peuple réel... comme quoi la police (qui vote à 70% pour Marine Le Pen) serait vraiment plus populaire que les méchants intellos de la « gauchiasse »...

      ben, maintenant on voit la vraie gueule du FN et de ses flics-électeurs...

      et puis on nous a cassé les bonbons avec la « gauche-kérosène »... c’est vrai... mais maintnant, avec Luc Ferry, on a un petit rappel de la « droite-fusillade »... ça on n’en parlait plus vraiment...

      Finalment, Luc Ferry et la droite libérale réclament Tien-An-Men, Prague et Budapest... les chars pour écraser le Peuple... c’était vraiment la peine de nous les briser avec la « gauche autoritaire »...


    • V_Parlier V_Parlier 9 janvier 20:13

      @Paul Leleu
      Gauche, droite... dépassé que tout cela. Le « monde libre » approuve toutes les révolutions (par ailleurs sanglantes) poussant à des « regime changes » mais qui se font en dehors de son territoire. Dans le cas contraire ce n’est pas concevable ( https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/france-en-feu-un-effet-boomerang-79700 ) parce-qu’au pays des gentils on ne doit pas faire ça.


    • INsoMnia INsoMnia 9 janvier 23:45

      @Paul Leleu

      Ferry un pauvre idiot utile du système... que dire d’autre ?!

      C’est fou, comme certains peuvent appeler au meurtre sans être inquiété.


    • JulietFox 10 janvier 11:39

      @Paul Leleu

      Luc Ferry = Jules Moch


    • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 12:48

      @MagicBuster

       On peut aussi te retirer tes membres et autres organes pour les greffer aux manifestants blessés ?


    • ASTERIX 10 janvier 18:21

      @JulietFox

      les photos parlent avec 1 200 000 EURIOS ILS VONT S’ACHETER DES FLASH BALL DES GéGèNES plus fortes et qui défigurent plus

      ferry est taré sa femme de 29 ans travaille dans le meme cabaret qu’arielle dombasle ELLES SE DEPOILENT §§§§§ ferry et levy philosophes heureux car cocus §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


    • ASTERIX 10 janvier 18:24

      @MagicBuster

      1 euro ca suffirait largement  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pour 200000 FLICS  !!!!!


    • Paul Leleu 11 janvier 11:21

      @V_Parlier

      « Gauche, droite... dépassé que tout cela »... ben pas tout à fait... ça nous rappelle juste que les flics du FN tabassent le peuple français pour défendre le pouvoir macrono-banquiers-américains... voilà une petite réalité à méditer...

      Quant aux « regime-change », il se peut que le pouvoir essaye de profiter des gilets-jaunes pour opérérer un durcissement ou une liquidation démocratique... du genre : « vous avez raison, les élus sont corrompus, les syndicats inutiles et les partis hors-sols : on va supprimer les élus, les syndicats et les partis »... un truc dans le genre... il faut rester attentif...


    • BOBW BOBW 13 janvier 10:45

      @Paul Leleu :il restera au p’tit roi d’opérette au sourire hypocrite et ironique, de se laisser pousser une petit moustache carrée + une longue mèche sur le front et de tendre sa main droite en l’air en hurlant ! ...


    • ASTERIX 13 janvier 11:30

      @MagicBuster

      faisons MIEUX AVEC CES PHOTOS FAISONS UNE GRANDE AFFICHE DES PHOTOS DES GUEULES CASSEES ET DES 10 MORTS DES GILETS JAUNES POUR LE METRO ET TOUS LES RONDS POINTS

      AVEC VOUS REDACTRICE ET L AIDE DE MICHEL ONFRAY
       TOUS ENSEMBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • jeanpiètre jeanpiètre 13 janvier 19:37

      @INsoMnia
      utile ? luc ferry ? idiot tout court 



    • banban 9 janvier 15:24

      Un appel au meurtre en sens inverse du moindre quidam lui aurait valu 2 ou 3 ans de geoles.

      Pour certain les appel appel au meurtre sont des erreurs de com, pour d’autres un crime impardonnable.

      Temps que la justice française sera au niveau d’une république bannière, la lutte sera légitime.

      J’espère que la première proposition du RIC sera sera l’obligation de recruter nos juges au pays du soleil levant.


      • Laurent Trousselle Laurent Trousselle 9 janvier 23:01

        @banban
        À propos de république bananière...
        « L’île anglo-normande de Jersey est, en dépit de son crachin persistant, l’un des premiers exportateurs mondiaux de bananes. Ce petit miracle ne doit rien à la météorologie et tout à la magie de la fiscalité moderne. »


      • Homphilo 10 janvier 03:32

        @Laurent Trousselle Ce n est pas dans le cas de jersey une magie fiscale,mais plutot un paradis fiscal favorisant l évasion des capitaux


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 janvier 15:35

        Luc Ferry est ce qu’il est ...une absence de pensée...girouette des diners en ville .


        • velosolex velosolex 9 janvier 18:26

          @Aita Pea Pea
          Au dîner du siècle, on apprend ainsi qu’il y en a qui ont un poing américain dans la poche. 


        • Paul Leleu 9 janvier 18:28

          @Aita Pea Pea

          ah non... il a une pensée tout à fait structurée : le libéralisme bourgeois... il faut appeler les choses par leur nom...

          il a un illustre prédécesseur avec Adolphe Thiers...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 janvier 18:30

          @Paul Leleu

          Plus bas ...toujours plus bas.


        • SEPH SEPH 9 janvier 18:48

          @Aita Pea Pea
          Luc Ferry appelle à tirer sur les gilets jaunes et veut l’intervention de l’armée !

          Luc Ferry n’est qu’un philosophe de pissotière. Il raisonne comme un tambour, mais il se croit intelligent, il suffit de l’écouter tous les lundi sur radio Classique (de 8h30 à 9h) : il hait le peuple.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 janvier 18:56

          @velosolex En plastoc...on les connait les chemises repassées qui viennent essayer de foutre la merde ...on dit rien au début parce qu’ils amènent de bien belles gonzesses...après, bien sur , on essaie d’en chopper . Sont pas farouches les belles . Puis vient le baston .lol ecce omo


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 janvier 19:11

          @SEPH

          Un emplumé...faut le voir comme tel ...et en rire .


        • JulietFox 10 janvier 11:43

          @Paul Leleu
          Plus près : 1949
          7 octobre 1948, mort du mineur Jansek (Brigitte Blang, PG)

          La grève est décidée par référendum, par quasiment 90% des voix exprimées. Elle gagne vite tous les bassins. Le référendum a posé comme préalable l’abrogation des décrets Lacoste, totalement illégaux en regard du Statut du Mineur, reconnu par l’Assemblée et la Constitution. Un statut que personne ne pouvait contester. Sauf le ministre de l’Intérieur, « socialiste », un certain Jules Moch.

          Sans attendre la fin des négociations des grévistes avec le cabinet de Lacoste, Moch envoie des blindés et des CRS dans le Midi et en Lorraine. Plus de 50 000 hommes juchés sur des automitrailleuses sont déployés autour des fosses. La force des armes contre les mains des travailleurs… Le 7 octobre, à Merlebach, le mineur Jansek est abattu à coups de crosse par les CRS. D’autres tomberont à Alès, à Firminy. Partout sur les murs, on fait rimer CRS avec… SS. 20 ans après, d’autres s’en souviendront.

          Très vite, le cinéaste Louis Daquin tourne un documentaire qu’il titre La Grande lutte des mineurs. Tout aussi vite, le film est censuré ! Ce qui n’empêche pas sa diffusion clandestine dans les ciné-clubs de la CGT, ou du PCF.

          Après 56 jours de grève et des milliers d’arrestations arbitraires pour faits de « violence », 3 000 grévistes sont licenciés. Et 1 300 condamnés à de la prison ferme. Il va leur falloir attendre 2014 pour être réhabilités. Et indemnisés.


        • Jonas 10 janvier 14:10

          @SEPH
          C’est un gros mensonge , que la gauche stalinienne , décérébrée répand partout comme a son habitude.Luc Ferry n’a jamais dit ni écrit de tirer sur les « gilets jaunes , au contraire , il les a soutenu dès le départ , en approuvant leurs revendications. Avant de répondre a l’auteure de cet article honteux , essayez de vous informez par vous-même. 

          Ce mensonge relève du même tonneau que celui de traiter le pouvoir Français actuel de dictature.  

           


           Je ne vais pas citer les différends régimes autoritaires ou dictatoriaux , par le monde mais un seul l’Egypte : 

          -Ahmed Douma , l’une des figures de la révolution égyptienne de 2011 , a été condamné mercredi 9 janvier 2019, à 15 ans de prison.
          Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2011, l’année des » printemps arabes". La dictature , la vraie celle qui s’exerce en Egypte , reproche quelques années plus tard à Ahmed Douma d’avoir participé aux manifestations et non d’avoir , brûlé , magasins et mobilier public ni d’avoir levé la main sur un policier, mais seulement d’avoir manifesté. 


        • SEPH SEPH 11 janvier 12:18

          @Jonas
          Vous avez toujours l’insulte au bout de la plume.

          Revenons à notre sujet, l’ancien ministre français de l’Éducation soutient l’emploi d’armes par la police contre les manifestants : 

          "On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier... On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier... qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit !", a lancé le philosophe de pissotière sur Radio Classique, lundi 7 janvier 2019, dans sa diatribe haineuse sur les gilets jaunes.

          Et pourtant, la police français a été autorisée à recourir aux différents moyens de répression à commencer par Flash-ball ou encore taser. Des images insoutenables ont d’ailleurs été diffusées mettant en scène des agressions policières sur des personnes handicapées.

          Ainsi, Jacques Toubon préconise l’interdiction de l’usage des flash-ball, dans le cadre du maintien de l’ordre, en raison de leur « dangerosité » et des « risques disproportionnés » qu’il font courir.https://www.europe1.fr/societe/le-defenseur-des-droits-preconise-linterdiction-des-flash-ball-pour-le-maintien-de-lordre-3542798

          En décembre dernier, le principal journal de gauche français, Libération, a révélé que malgré un coup de semonce du Défenseur des droits Jacques Toubon, en tant qu’autorité administrative indépendante, le ministère de l’Intérieur avait vocation de commander 1 280 armes de type Flash-ball qui peuvent causer de graves blessures.

          Aujourd’hui s’opère en France une prise de conscience sur l’existence de deux polices : une police physique qui est payée pour réprimer, une police idéologique des consciences dans les médias dominant. Le système sécuritaire et médiatique fonctionne comme un appareil géant de contrôle social, une matraque physique et idéologique qui s’abat quotidiennement.


        • Jonas 13 janvier 19:21

          @SEPH
          Ce que vous appelez « insulte » est une révolte , une violente révolte contre les mensonges et la manière de faire dire à des personnes ce qu’ils n’ont jamais dit, pour les discréditer et faire du buzz. Je rapporte ce que Luc Ferry a écrit :

          << Les policiers demandent depuis des mois des équipements dignes de leurs tâches et des armes , oui des armes , non LETALES bien entendu, en particulier des tasers , non pas du tout contre les « Gilets jaunes » dont ils partagent souvent les préoccupations , mais contre les attaques insupportables de violences de ceux qui veulent les blessés , voire les tuer .<< 
          Je vous rappelle que Luc Ferry , comme je l’ai écrit , a soutenu les « Gilets jaunes »dès le début en voici un exemple : 

          << L’exaspération des « Gilets jaunes » était plus que compréhensible , que le gouvernement était largement responsable d’avoir poussé à bout une partie de ce qu’il est désormais convenu d’appeler la France périphérique >>.

          @SEPH, la police en France est une police républicaine. Ils sont les filles et les fils de familles issus de milieu simple et habitent souvent les banlieue et les provinces oubliées par tous les gouvernements successifs. Ils ont une mère comme vous, ,une femme et des enfants. Les forces de l’ordre , sont là pour maintenir l’ordre , mais devant la racaille , devant des voyous , devant des casseurs qui cherchent à les blessés et même à les tuer , ils sont obligés de ce défendre. Ce ne sont pas encore des robots, ils sont faits de chair et de sang. Est-ce que le boxeur débile , dans le cerveau est ravagé, par les coups qui s’acharne sur un policier est un gentil " Gilet jaune ? En plus il est fonctionnaire, c’est le comble. J’espère qu’il sera licencié et écopera de la prison ferme. 


        • JulietFox 13 janvier 19:47

          @Jonas
          Dans votre cher pays Israel, on tire à balles réelles sur des enfants. Alors vos leçons de morale........................................


        • Jonas 15 janvier 10:09

          @JulietFox

          Israël, n’est pas entouré de pays sympathiques et fraternels , pour qui la vie a une importance. Ces gens là , aiment beaucoup leurs enfants , au point de les mettre devant pour se protéger et faire le buzz.

          Dans les pays où la morale est chevillée au corps , ce sont les parents qui se mettent devant et interdisent aux enfants de sortir pour leur éviter de se blesser ou mourir.

          Combien d’enfants ont été tué , en Irak, Syrie, Yemen , Libye et autres pays de la religion de « paix et d’amour » dans le silence et l’oubli.

           


        • pipiou 9 janvier 15:39

          Rarement on aura vu un mouvement social aussi violent : les GJ sont directement responsables de plusieurs décés.

          Combien en 68 ?


          • velosolex velosolex 9 janvier 18:44

            @pipiou
            Gilet bleu ou gilet jaune, quoi qu’il en soit, c’est à la pensée qu’on repère la qualité d’un homme. 
            En 68 il y eut un honnête homme, Monsieur Grimaud, préfet de police à Paris qui avait très bien cadré ses forces, et pour qui taper un homme à terre était perdre son honneur.
            La lettre de Maurice Grimaud aux policiers - Le Monde
            https://bit.ly/2QAKVTK

            « Frapper un manifestant à terre, c’est se frapper soi-même. ... En mai 1968, le préfet de police de Paris, Maurice Grimaud, prend l’initiative d’écrire une lettre à ses 25 000 hommes à ce sujet. ... vous montrer constamment sous votre vrai visage et de faire une guerre impitoyable à tous ceux, heureusement très peu nombreux, »


          • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 00:51

            @velosolex

            Je l’ ai mise en forme et en couleur, les points forts de cette lettre pour faciliter la compréhension aux ceusses qui seraient un peu dur d’ oreille : En 68 donc :

            — ..des excès dans l’emploi de la force. 
             
            C’ est un bon début que de le reconnaître !   Bien !

            — Nous perdrons quelque chose de beaucoup plus précieux.... notre réputation..
             Les derniers lambeaux se sont envolés avec les yeux crevés et les mains arrachées  ! Pas bien ! 

            — Les hommes d’ordre que vous êtes doivent aussitôt reprendre toute leur maîtrise. 
             Comme ici, quoiqu’ il en coûte ! Bien ! 
             Et pas comme ici ! Pas bien !

            — Frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même..
             Ne pas faire comme ces collègues qui s’ y sont mis à 10 : Pas bien !

            -Il est encore plus grave de frapper des manifestants après arrestation.. 
             Ne pas faire comme ce commandant qui frappe un manifestant adossé à un mur : Vraiment pas bien !

            — Toutes les fois qu’une violence illégitime est commise contre un manifestant, ce sont des dizaines de ses camarades qui souhaitent le venger. Cette escalade n’a pas de limites. 
             Compris en 68 mais pas en 2018 ? Pas bien !

            — Dites-vous aussi que lorsque vous donnez la preuve de votre sang-froid et de votre courage, ceux qui sont en face de vous sont obligés de vous admirer même s’ils ne le disent pas... 
             No comment !

            — Nous nous souviendrons, pour terminer, qu’être policier n’est pas un métier comme les autres ; quand on l’a choisi, on en a accepté les dures exigences mais aussi la grandeur. 
             Tous n’ ont peut-être pas choisi, mais ont été choisis !

            — ..vous montrer constamment sous votre vrai visage et faire une guerre impitoyable à tous ceux (parmi vous)....qui  par leurs actes inconsidérés accréditeraient précisément cette image déplaisante que l’on cherche à donner de nous. 

               Oui, un homme bien ce Préfet de Police, mais le moule aussi a été cassé !
             


          • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 01:06

            Avec le lien, c’ est mieux :
            Les hommes d’ordre que vous êtes doivent aussitôt reprendre toute leur maîtrise. 

             Comme ici, quoiqu’ il en coûte ! Bien ! 



          • Homphilo 10 janvier 03:35

            @pipiou Faux la violence est déclenchée par les forces de l ordre.amnesty international le dénonce.la cour européenne des droits de l homme aussi.ou se trouve les blessés graves les mutilés..


          • François Pignon François Pignon 9 janvier 15:42

            Thiers a fait des émules.

            La Commune de Paris a été vaincue durant la Semaine sanglante qui a débuté avec l’entrée des troupes versaillaises dans Paris le 21 mai 1871.

            La répression a été impitoyable : exécutions sommaires commises par les troupes versaillaises, frappant ceux dont les mains portent ou semblent porter des traces de poudre révélant l’emploi récent d’armes à feu. Les trois principaux charniers à l’intérieur de Paris étaient au Luxembourg, à la caserne Lobau et au cimetière du Père-Lachaise. 6 000 et 7 500 morts, dont environ 1 400 fusillés.

            Chez les Versaillais,877 tués, 6 454 blessés et 183 disparus.

            Macron pourra faire édifier un second Sacré-Cœur pour « expier les crimes des fédérés » !

            Après la cérémonie de pose de la première pierre de ce monument hideux, Hubert Rohault de Fleury avait déclaré : « Oui, c’est là où la Commune a commencé, là où ont été assassinés les généraux Clément Thomas et Lecomte, que s’élèvera l’église du Sacré-Cœur ! Malgré nous, cette pensée ne pouvait nous quitter pendant la cérémonie dont on vient de lire les détails. Nous nous rappelions cette butte garnie de canons, sillonnée par des énergumènes avinés, habitée par une population qui paraissait hostile à toute idée religieuse et que la haine de l’Église semblait surtout animer ».

            On n’est pas loin de la « foule haineuse ».


            • Garibaldi2 10 janvier 11:44

              @François Pignon

              Le chantier fut gardé 24/24 7/7 par la troupe en arme par peur qu’il soit saboté !


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 9 janvier 16:33

              C’est cet après-midi que le gitan ancien champion de boxe et accessoirement roseur de gendarmes va passer au « tourniquet » !


              Nous avons tous entendus nos premiers de la classe dire que devant ces faits grave que la sévérité serait appliquée !

              ...Alors quel va être le verdict du tribunal en sachant que les gitans ont annoncés qu’ils « monteraient sur Paris » ce samedi !

              - Question aménagement des peines, voir :Ici,alors partant de ces infos :

              - Le procès peut être renvoyé à plus tard

              • Une sanction de 3ans de prison dont deux avec sursis, (( ça évitera son incarcération)


              Bon attendons la fin de la journée !


              @+ P@py


              • velosolex velosolex 9 janvier 18:23

                @Gilbert Spagnolo dit P@py
                Autre champion de boxe, ce commandant péteur de plomb qui est passé à l’acte à Toulon. Images la aussi consternantes...Les médias ont cru trouver pertinent , après le témoignage de collègues d’ailleurs très dubitatif sur ce type, qui avait cassé le nez dans un vestiaire à un ’copain’, de montrer une autre manif, où l’homme aurait « été rossé » par les gilets jaunes. Que voit on sur cette video, prise de très loin, sans bande son ? Notre homme passablement énervé, se démarquant de ces collègues, et se mettant lui même visiblement en danger, en haranguant la foule, en poussant des manifestants, avant qu’une réponse provoquée ne survienne. Je n’ignore pas que dans ces unités, tout le monde n’a pas la tête sur les épaules, et peut être débordé par l’émotion. C’est ce qui est arrivé visiblement à ces deux hommes, tous deux amateurs d’ailleurs de boxe, mais ne jouant pas visiblement dans la même catégorie.. L’un sera jugé, l’autre pas, alors qu’il est normalement formé pour garder ses nerfs. Voilà ce que le peuple retiendra, dans une confrontation inégale des forces. Nous sommes dans un pays où les forces de police, mutilent, éborgnent, par dizaines des gens, avec des armes interdites ailleurs en europe, dans une stratégie évidemment réfléchie en haut lieu, où il faut sidérer, humilier, écraser pour tétaniser et arrêter un mouvement qui prend de l’ampleur.
                Les pires péteurs de plomb actuellement ne sont pas ceux qui donnent des coups de poing, ce sont ceux à mon sens qui comme ce Ferry en complet veston imbus de leur respectabilité officielle donnent les éléments de langage pour précipiter le pays bloqué par le libéralisme religieux, dans la guerre civile. Les plaies sont déjà vives. Notre pays, qui de la terreur à la commune, aux guerres de religion, a si souvent perdu ses nerfs, en croyant qu’il « faut serrer la vis » au lieu de discuter, de se remettre en question, n’a pas fini de payer la note. Et là il n’y aura pas que les gilets jaunes. 


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 9 janvier 19:04

                @velosolex

                Concernant ce commandant de police du commissariat de Toulon, s’il s’avère que le tabassé avait en main un tesson de bouteille, que ce dernier en ai pris plein la tronche passe encore, puis ce n’est pas un saint puisqu’il parait que c’est un violeur ( a confirmer )

                Si l’enquête démontre l’absence du tesson de bouteille, sur que ce commandant doit morfler, et que sa légion d’honneur lui soit retirée !


                @+ P@py ( pour rappel ancien flicard )


              • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 10:24

                @Gilbert Spagnolo dit P@py,

                si vous parlez de cette vidéo, on voit le gars adossé au mur surveillé et immobilisé, adossé au mur, puis on voit le Cdt revenir vers lui pour le frapper à plusieurs reprises, était-ce vraiment nécessaire ? ..

                Et que pensez vous de ces voyous en costume noir qui tabassent à 6 ou 7, un homme à terre ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès