• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Nouveaux documents sur la Sncf et la Shoah

Nouveaux documents sur la Sncf et la Shoah

Un livre à paraitre le 20 octobre révèle de nouveaux documents sur la SNCF et la Shoah.

Notre éminent confrère « Rue 89 » vient de publier un article fort intéressant faisant le point sur la bataille « mémorielle » que livre actuellement la Sncf aux USA pour emporter plusieurs contrats, malgré les réticences suscitées par son silence à propos de ses responsabilités dans la Shoah.

 Dans cet article, Jean Marc Dreyfus remarque ironiquement : « Depuis le début, la Sncf a eu une mauvaise politique de mémoire qui lui a beaucoup nui. Aujourd'hui, si elle se donnait la peine de retrouver, par exemple, un certain nombre de documents qu'on lui réclame, elle pourrait calmer bien des fantasmes et faire taire certaines rumeurs. »

 De quoi s’agit-il ? Essentiellement de la « convention des transports de l’espèce » au nom de laquelle la Sncf s’est faite payer, y compris par la France libérée, pour les transports sur les segments « franco-français » de la Shoah, c’est à dire entre la Zone sud et Drancy.

L’existence de cette convention avait été révélée par la fameuse « facture Schaechter » à la fin des années 90. Depuis , la SNCF a toujours refusé de produire cette convention la liant à l’Etat (français) , prétendant qu’il n’existait pas d’autre convention que la convention d’armistice de 1940… qui ne concernait que la zone occupée. Cet argument a été décisif pour le Conseil d’Etat, qui, au nom de l’ignorance de cette « convention des transports de l’espèce » (c’est-à-dire des juifs), a déclaré la justice administrative « incompétente » pour juger les responsabilités civiles de la SNCF dans la Shoah.

 Toutefois, un examen minutieux du monumental « Rapport Bachelier » sur la SNCF sous l’occupation a permis de découvrir une autre archive manquante : une lettre d’accord entre le président SNCF de l’époque (P.E. Fournier) et Laval, premier ministre de Pétain, sur les « conditions de transports des détenus ». Comme le remarque Bachelier, cette archive est anormalement soustraite dans un secteur parfaitement classé des archives SNCF, mais son existence est révélée par une autre archive, aux Archives nationales.

 Voilà déjà deux des pièces que la SNCF doit fournir d’urgence ! Mais au fait… ces pièces existent aussi du coté de l’Etat, qui en est même le principal dépositaire. Qu’attend-il ?

 Car l’Etat n’est pas blanc dans cet histoire d’archives. Un (bref) examen des archives du Fonds Schaechter montre par exemple que sa fameuse facture (portant sur le segment Toulouse-Drancy des déportations du 1er trimestre 1944) a fait l’objet d’un contrôle par la France libérée… qui a payée rubis sur l’ongle une fois convaincu que la déportation avait bien été réalisée ! Mieux : après le 8 mai 1945, différents ministères se disputaient encore sur lequel devait payer la déportation… à la SNCF, et non pas sur lequel devait indemniser les déportés !

 Sur tout cet aspect obscur de notre histoire, je viens de publier une synthèse à paraître le 20 octobre : La SNCF et la SHOAH. Espérons que la SNCF se saisira de l’occasion, conformément au discours de Bobigny du président Pepy, pour faire enfin la lumière en publiant les archives manquantes.

 

Alain Lipietz


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 octobre 2011 09:15

    Bonjour,

    bon, bien sur, c’est pas inutile d’essayer d’attribuer à chacun sa part de responsabilité ou de contribution dans une si longue chaine d’évènements menant à une si funeste et triste destination. Excusez moi de répondre à une question par une autre, mais comment expliquer que les bombardements les plus fournis aient soigneusement pu éviter les cathédrales des centre villes, alors que certains d’entre eux qui visaient juste le pont sur la rivière ont rasé la moitié du quartier... ? Et pendant que j’y suis, comment se fait il que les alliés n’aient pas eux non plus bombardé les voies ferrées qui menaient à ces camps... ? La responsabilité n’incombe pas seulement sur la SNCF, mais est bien collective, comme la rancune.


    • Alain Lipietz Alain Lipietz 20 octobre 2011 11:10

      Ouf ! jusqu’ici pas une critique à laquelle le livre n’ait pas répondu à l’avance ! mais il n’est dans les librairies que depuis quelques heures... et on voit bien que les premières commentateurs/trices n’ont pas encore eu le temps de finir de le lire.


    • non666 non666 20 octobre 2011 15:55

      Il est amusant de voir, comme Lisa Sion2 le souligne , qu’au moment ou le « problème palestinien » resurgit (ils ne veulent pas crever en paix , en silence, eux ?) , on nous ressert une couche de diabolisation/culpabilisation contre le peuple auto-elu.
      En attaquant, une entreprise nationalisée, c’est tout le peuple français qu’on tente de souiller et de forcer a fermer les yeux sur situations ou les juifs sont des bourreaux sous peine de nous reservir, encore et encore les situations ou ils furent les victimes.
      L’un ne se justiufiera jamais par le second sans valider ce bon vieux principe du droit à la vengeance, generateur de toutes les guerres.

      Notre devoir de memoire, nous devrait nous rappeler que les premiers deportés furent les français d’acadie, pendant le « grand derangement » , l’ancetre de tous les nettoyages ethniques. Les Algonquins et les Hurons, nos alliés indiens, eux , furent exterminés par les Iroquois jusqu’a ce que les anglais, leurs maitres n’aient plus besoin d’eux et les exterminent a leur tour..
      Ce devoir de memoire la semble oublier , non ?
      Le peau rouge, comme l’acadien (le cajun par deformation linguistique) ne rentabilise pas beaucoup son genocidé, lui, sur le theatre d’operation mediatique.
      Qui va hercher des poux à la « compagnie de la baie d’hudson », le véritable nom du canada anglophone ?.
      Ah, j’oubliais, les amis d’israel et ceux du monde anglo-saxon travaillent ensemble depuis que la communauté juive a payé la rançon de celui que l’histoire des godons vend sous le nom de « coeur de lion » mais que ses amants apppelait « fesse de biche »...

      Israel est menacé, la domination anglo-saxonne est menacée , la domination financiere est menacée et on recommence a nous culpabiliser !
      Critiquer la solidarité avec israel, c’est mal !
      Ne pas payer pour les juifs transportés par la sncf sous l’occupation ce ne serait pas bien !
      Mais, si vous oubliez ces palestiniens, on pourrait oublier de vous faire payer, c’est ça ?

      A une epoque Gluxmann, BHL Kouchner se vendirent comme hommes « de gauche », juste apres 68. Mais pas coté Communiste, hein, il ne fallait pas donner la France aux russes, juste punir DeGaulle de ne pas avoir continuer a defendre israel et de l’avoir mis sous embargo....
      Lipiezt comme le phoenix, ressort lui aussi de son status de pseudo-vert pour nous vendre de l’anti-antisemlitisme de facade.
      Notons que deux negations s’annulant c’est bel et bien de lobbyisme pro-israelien qu’il s’agit.



    • le poulpe entartré 21 octobre 2011 05:55

      @non666,

      Salutations,

      « un antisémitisme de façade », ne devrait-on pas plutôt dire « de bazar » ? Ca pue l’opportunisme de fonds de tiroir ; le questionnement pour un ravalement de façade après les crimes contre l’humanité consécutifs aux bombardements au phosphore blanc sur des populations civiles et les assassinats de militants turques de la flottille de la liberté. Qu’est ce qu’on pourrait bien trouver pour se faire plaindre et déplacer l’attention ? Ah mais oui ! La SNCF of course ! On gagne à tous les coups, en montant un dossier, au final contre la France et ses intérêts économiques, pour avoir un levier supplémentaire sur ses positions au proche orient. Alors qui va s’y coller ? Personnes ? Alors quel pantin va t on désigner ? Le verdâtre pardis ! C’est tendance l’écologie. Encore un pion parmi tant d’autres et en plus : un herbivore. Burlesque et Grotesque ! 


    • Alain Lipietz Alain Lipietz 21 octobre 2011 17:53

      @non666 :

      Vous avez la mémoire courte ! C’est Montaigne qui le premier a défini les crimes contre l’humanité. Il citait comme exemple : les combats entre prisonniers et fauves dans les cirques romains, le massacre des indiens d’Amérique par les conquistadores espagnols, la déportation des juifs espagnols par les Rois catholiques.

      Quand à votre justification des crimes antisémites de Vichy et des barons du rail de la Sncf par les crimes israéliens contre les Palestiniens, vous n’avez pas l’impression d’un léger anachronisme ? 

      On peut condamner et les uns et les autres , je dirais même plus, il faut condamner et les uns et les autres, et votre coupable indulgence pour les nazis (français !) dessert les Palestiniens.


    • Jean 22 octobre 2011 11:40

      Attention Monsieur le député, vous oubliez le massacre des amérindiens du nord.

      Lapsus écrit ?


    • Alain Lipietz Alain Lipietz 20 octobre 2011 12:14

      Euh.... La Sncf n’a pas encore d’existence civile ??? et on ne nous avait rien dit ???


    • le poulpe entartré 20 octobre 2011 23:41

      Commando Perno,

      «  occupez vous de dennoncer ce qui se fait aujourd’hui vous aurez l’air moins con et plus dans l’actualité. » Vous lui demandez l’impossible : renoncer aux tas de pognon que ça représente. Que voulez vous ? La nature humaine est faible et il est faiblard. Au point où il en est, il devrait investir dans une paire de bretelle. C’est plus rapide et moins contraignant pour remonter son futal. Le vert a viré à l’avarié ; celle de la couleur des dollars. Cet édito pondu comme un sous produit d’une commande de louange pour Bokassa (du temps de son règne), démontre si besoin était encore nécessaire, à quel point certains membres de la classe politique française ne sont plus que des épaves. La déroute est presque complète et pas seulement pour l’UMP. Ils ne réalisent pas encore à quel point ils donnent la nausée. Les citoyens Grecs nous montrent chaque jour la voie.


    • Jean 20 octobre 2011 10:10

      Je vais déposer plainte contre la Hongrie parce qu’ Attila tua mes ancêtres.

      Des politiques désoeuvrés s’ occupent comme ils le peuvent en remuant de la m...., faut bien « exister » !

      Les cheminots travaillaient une mitraillette dans le dos ; aurait-on oublié sinon qu’ ils furent presque tous résistants ?

      La SNCF, en soi, n’ est pas responsable des déportations.


      • Alain Lipietz Alain Lipietz 21 octobre 2011 12:22

        Voici le florilège des erreurs sur l’affaire « SNCF et la Shoah », qui justifie l’écriture de mon livre !

        - Les plaignants, mon père et mon oncle, n’étaient pas des descendants, mais des victimes directes. Il ne s’agit pas « d’ancêtres » mais de personnes bien en vie. Voir la très belle interview de mon oncle dans le livre.
        - Les coupables n’étaient pas « Attila » mais des gens qui ont continué leur brillante carrière sous la France libérée. Ce soir 19 h je représente le Mrap au débat sur le 17 octobre 1961, MPT Gérard Philippe à Villejuif. Le responsable était un certain Papon. On s’aperçut bien plus tard que son rôle dans la Shoah aurait du le faire virer de la préfectorale dès 1945. On paie toujours la justice qu’on n’a pas voulu rendre.
        - Un coup d’oeil sur mon site http:// lipietz.net montre au jour le jour de quoi je m’occupe.
        - Les cheminots furent parfois résistants, comme tous les Français, mais la Sncf était dirigée évidemment par des collabos chaleureusement pétainistes et antisémites. Son président , Fournier, avait commencé par présider le SCAP (embryon du Commissariat Général aux Questions Juives)
        - Il n’y avait pas d’allemand dans les trains vers Drancy et Léon Bronchart, LE cheminot qui a refusé de conduire un convoie de la honte (chaleureusement approuvé par les autres cheminots) n’y a perdu que ses primes de fin d’année, la SNCF n’a pas osé imposer une sanction plus grave.
        Pour ne plus dire d’ânerie en société , lisez « La Sncf et la Shoah » smiley


      • Jean 21 octobre 2011 13:51

        Votre famille n’ a pas été victime de la SNCF mais des nazis.

        Le fait que des vichystes aient été reconduits dans leurs fonctions incombe à l’ Etat, pas à la SNCF en soi.

        Déjà écrit plus bas, merci de répondre aux internautes, pas toujours évident de la part des auteurs qui ont un rôle public


      • Jean 21 octobre 2011 13:56

        De Gaulle lui-même, premier des résistants, a voulu tourner la page avec Adenauer.

        Tourner la page n’ est pas oublier, mais c’ est tourner la page tout de même.

        En vous en prenant à la SNCF d’ aujourd’ hui vous pouvez tout aussi bien rouvrir la plaie avec les Allemands, l’ Etat allemand d’ aujourd’ hui.

        Vous cherchez quoi au juste alors ? des noms ? je vous ai répondu plus bas.


      • momo momo 2 avril 2012 10:09

        Quelle est donc cet écolo qui ne parle JAMAIS de la surpopulation ?


      • Laurent de Coudenhove Laurent de Coudenhove 18 juillet 2014 03:43

        Alain, Bonjour, si tu me dis que des responsables de la SNCF (entreprise publique dont les dirigeants sont bien entendu choisi par le gouvernement en poste et donc du temps de Vichy...) sont encore en poste, ou même vivants actuellement... Je comprendrais tout à fait ton positionnement.
        Maintenant, si ce n’est pas le cas, tu sembles oublier que c’était tous les merdeux qui étaient au pouvoir à l’époque et que donc les outils de l’Etat leur appartenaient.
        Donc porte donc plainte contre le Gouvernement de Vichy, poste restante.


      • lsga lsga 20 octobre 2011 10:37

        Moi je trouve ça très bien de rappeler que l’ensemble de la bourgeoisie française était Colabo. 

        Ça permet de rappeler qu’Hitler a été accueilli à bras ouvert par toutes ces grandes familles qui dirigent encore le pays. 
         

        • ZenZoe ZenZoe 20 octobre 2011 11:13

          C’est bien vrai ce que vous dites. Beaucoup de ces grandes familles d’ailleurs n’ont de cesse à présent de s’inventer des aïeuls qui ont soi disant caché des enfants juifs ou aidé leurs parents à s’enfuir. Menteurs va !
          (ceci dit, on peut peut-être les pointer du doigt autrement qu’en mettant en cause la SNCF ?)


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 octobre 2011 17:58

          Moi j’en sais rien, mais si c’est le cas, sûr, faut que ça se sache !


        • ZenZoe ZenZoe 20 octobre 2011 11:02

          Je ne comprends pas bien où on veut en venir avec cette histoire.
          On est ici et maintenant, pas dans la France coupée en deux d’il y a 60 ans. A qui veut-on nuire exactement (car je doute fort que le véritable objectif soit une recherche de la vérité) ?

          La vérité en fait c’est toutes les guerres donnent lieu à des ambiances glauques, et qu’il vaut mieux chercher à les éviter. Et on ne les évite pas en cherchant des poux dans des têtes mortes depuis des décennies, on cherche des poux à ceux qui posent problème MAINTENANT !
          Et qui pose problème aux peuples oppressés maintenant - la SNCF ? Allez, restons sérieux !


          • Alpo47 Alpo47 20 octobre 2011 11:47

            Et, mis à part faire de la pub pour un bouquin que personne ne lira, ce texte sert à quoi ?

             Nous apprendre que l’europe et la France ont subi le joug nazi ? On le savait déjà.
            Comme disait une « interviewée » à la TV ... les faire PAYER ? je refuse d’y croire.
            Maintenir un sentiment de culpabilité, alors que 90% de la population actuelle n’était même pas née ? Perdu d’avance.
            Faire oublier les actuels crimes des sionistes ? Sera pas facile.

            Alors ... ce texte et cette « recherche », servent à quoi ?


            • le poulpe entartré 21 octobre 2011 05:59

              Réponses : faire du fric et du lobbyisme de pacotille.


            • paul 20 octobre 2011 11:52

              L’histoire familiale dramatique de l’auteur ne suffit pas à comprendre son acharnement pour faire admettre une repentance universelle et permanente pendant une période de guerre .
              Tout pays à un moment de son histoire, devrait alors faire acte de repentance .

              Par exemple les États Unis dont les liens financiers avec l’État nazi sont avérés . Autre chose, pourquoi ne pas poursuivre Boeing pour avoir construit les avions qui ont transporté les bombes d’ Hiroshima et de Nagasaki ?

              A propos des États Unis et de la SNCF, les français sont peu informés que cette entreprise essaie de répondre à des appels d’offres importants . Mais elle subit une obstruction de la part des associations juives, relayées par les autorités qui en profitent pour faire du protectionnisme économique . Elles demandent des preuves plus probantes du méa culpa de l’entreprise française ! Délirant .

              Sur le site du Crif, voici un extrait d’un article de M. Zaoui, publié en 2006 :
               « le procès Lipietz n’apporte rien si ce n’est la confusion dans la société qui nous entoure....il faut savoir s’arrêter un jour ou c’est une forme de folie qui nous guette ... »
              Si c’est le Crif qui le dit ...


              • Alain Lipietz Alain Lipietz 20 octobre 2011 12:12

                Ouf ! jusqu’ici pas une critique de Agoravox à laquelle le livre n’ait pas répondu à l’avance ! mais il n’est dans les librairies que depuis une matinée... et on voit bien que les premières commentateurs/trices n’ont pas encore eu le temps de finir de le lire.


                • De la hauteur 20 octobre 2011 12:18

                  Les Américains se sont fait une spécialité, laver le linge sale des autres alors qu’il y a tant à faire chez eux. IBM et la Shoah par exemple, il y a d’autres une flaupé en autre le grand père Bush,les grand argentier de Wall Street, qui seront jamais jugées.


                  • De la hauteur 20 octobre 2011 13:03

                    @ Alain Lipietz, j’ai répondue un peut vite à votre article, c’est surtout le volet américain que j’avais en tête et pas votre démarche personnelle.


                  • LE CHAT LE CHAT 20 octobre 2011 12:34

                    ça prouve à quel point les states sont sous domination des sionistes qui ’en peuvent plus d’exiger de la repentance alors que eux jamais ils ne s’excusent de tous les crimes commis contre tous les voisins d’israel !

                    la SNCF avait elle le moyen de dire non dans un pays occupé ?????
                    faut arrêter le délire et leur dire merde !


                    • DSKprésident 20 octobre 2011 14:32

                      oui, c’est vrai.
                      Qui sont les nouveaux organisateurs des camps de Gaza et Guantanamo ?

                      ET les génocides actuels ? Palestiniens...

                      ET la déportations (commerce triangulaire) des peuples africains réduit en esclaves pour les champs de cotons des US organisé par les propriétaires et équipages de bateaux juifs (en très large majorité)...

                      Et je ne parle pas des atrocités de la Russie...

                      STOP SHOAH PLIZE !


                    • Gasty Gasty 20 octobre 2011 12:50

                      Et pendant ce temps là, tout va bien. Aussi bien en Libye qu’à Fukushima et en Palestine.

                      En ce qui concerne l’aspect obscur de notre présent, prévenez nous quand vous publierez sur le sujet ....Ensemble nous pourrions porter plainte contre Pernod pour intoxication.


                      • Alain Lipietz Alain Lipietz 20 octobre 2011 12:57

                        Quoique ce soit annoncé dès les premières pages du livre, je vois que vous n’avez as fini le bouquin qui parle de notre présent et même de notre futur. Je serai ravi d’avoir vos réactions finales.


                      • Alpo47 Alpo47 20 octobre 2011 13:05

                        Bon, c’est juste un texte de promotion ...

                        Mais, cher auteur, j’ai bien peur que personne n’ait l’intention de lire votre livre. 


                      • Alain Lipietz Alain Lipietz 20 octobre 2011 12:54

                        Des lecteurs m’écrivent que je les censure sur cette page. Et en effet je ne vois pas leurs messages.

                        Désolé je n’y suis pour rien, je ne sais même comment un non-membre de l’équipe d’Agoravox peut s’y prendre pour « censurer » les messages des autres.

                        Mais peut-être s’agit-il de messages qui violent la Charte ?

                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 20 octobre 2011 13:45

                          Ne vous inquiétez pas, Lipetz : même en tenant compte de possibles censures d’Agoravox (généralement rares), il ne manquera pas de lecteurs pour vous dire votre fait.



                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 20 octobre 2011 14:50

                          Ce qui me choque le plus, c’est que j’ai moi même souvent été insultée sur Agoravox, sans qu’il y ait le moindre commentaire de supprimé (sauf des souhaits de mort, quand même !).


                          Deux poids deux mesures.


                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 20 octobre 2011 13:27

                          Zéro repentance !


                          La France n’a pas à s’excuser d’avoir été envahie et obligée d’obéir à l’occupant.

                          On ne va quand même pas demander pardon pour ses malheurs !

                          Quant à la SNCF, c’était un haut lieu de la Résistance, mais les Américains, relayés par l’auteur, réussissent encore à lui cherchez des poux dans la tête.


                          • De la hauteur 20 octobre 2011 13:57

                            Le charmes ? d’une guerre est de révèle ta véritable nature, la proportion de salauds est juste un peu plus élevé que ceux qui se révèlent humains.
                            Et l’appartenance à une nation n’as aucune importance, l’occasion faire le larron.
                            Et ne fait pas croire que les français ont été des grands patriotes, la majorités ont tous simplement été des opportunistes qui été bien content que d’autre se charge de leurs vieux démons.
                            il y a cas voir la sommes de lettres de dénonciations à l’encontre de la communauté juive pour voir que nous avons vraiment pas beaucoup d’excuses. et cela devais nous avertir du nouveaux climat délétère sur notre époque où on n’a juste changé de cible pour reproduire ce que nos aïeux ont fait.

                             


                          • Catherine Segurane Catherine Segurane 20 octobre 2011 14:04

                            Les dénonciateurs qui s’en donnent à coeur-joie en ce moment, c’est surtout les dénonciateurs de la France.



                          • De la hauteur 20 octobre 2011 14:40

                            Quel France, celle qui crache sur tous qui bouges ?, celle qui préféré voir dans Narine une nouvelle Jeanne D’Arc ?, qui tire à boulet rouge sur tous qui est magrébin ?, celle qui prend le Bornes pour un Dieux ?

                            C’est cela ta France ? Quoi que tu dise la France à changer elle est métisser par l’ermitage du Colonialisme, elle est pluriculturelle par le brassage des cultures, elle pluri-ethniques par sont histoire.


                          • De la hauteur 20 octobre 2011 14:42

                             Quoi que tu dise la France à changer elle est métisser par héritage du Colonialisme.


                          • De la hauteur 20 octobre 2011 15:59

                            @ stabilob0ss, le stakhanovicien de la pensé, combien de pousantage de français de pure souche ?


                          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 octobre 2011 18:09

                            @ de la hauteur

                            Vous en avez pris dans mon estime avec votre commentaire à 13:57

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires