Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les fruits pourris de la présidence Obama

Les fruits pourris de la présidence Obama

La principale cause du chaos international actuel, ce n'est pas la Russie, l'Iran ou la Corée du Nord. C'est la soumission de la première puissance de la planète à une oligarchie narcissique et corrompue qui se moque comme d'une guigne de la paix du moment qu'elle engrange des profits.

C'est le moins qu'on puisse dire : la fin de l'ère Obama sent la poudre. Le chef d'état-major des forces armées US, Mark Milley, vient de déclarer qu'un "conflit extrêmement meurtrier" avec la Russie est "quasiment certain". Pour ceux qui auraient des doutes sur la nature de ce conflit, le secrétaire à la Défense de l'administration Obama, Ashton Carter, s'était chargé de les dissiper. Avec ses cheveux bien peignés, la raie sur le côté, il nous a doctement rappelé que les USA se réservaient le droit d'effectuer une "première frappe nucléaire" contre tout ennemi potentiel.

Cette doctrine d'emploi de l'arme atomique n'est pas nouvelle. Admiratif du modèle israélien, le Pentagone croit depuis longtemps aux vertus combinées de l'attaque préventive et du feu nucléaire. "Le maintien d'une possibilité de tirer les premiers a été notre politique depuis longtemps et fait partie de nos plans pour l'avenir", précise Ashton Carter. Contrairement à la France, les USA ne tiennent pas l'arme nucléaire pour un argument de dernier recours. Elle n'est pas une arme de "dissuasion du faible au fort". Elle n'a pas pour vocation d'éviter, par la crainte des représailles, une agression qui menacerait les intérêts vitaux de la nation.

Pour Washington, l'arme suprême est une arme offensive destinée à anéantir la menace, et non à la dissuader. On pourrait la résumer par la formule suivante : la meilleure défense c'est l'attaque, et tant qu'on y est, il vaut mieux atomiser l'ennemi. A Washington, cette doctrine a pignon sur rue. Elle est inscrite noir sur blanc dans les documents officiels. Mais grâce au président Obama, cette doctrine mortifère aura connu une nouvelle jeunesse sous son second mandat. En tenant ce discours de matamore, il entend donner toute sa crédibilité à une politique belliciste qui sera amplifiée par Hillary Clinton si elle accède à la Maison Blanche. Pour ceux qui croyaient à la fable d'un gentil président manipulé par les démons néo-conservateurs du Pentagone, on imagine que c'est la douche froide.

Ces déclarations martiales sont des rodomontades, dira-t-on. Escalade purement verbale, effets de manche sans conséquences ! Ce n'est pas parce qu'ils adressent des menaces qu'ils passeront à l'acte. Certes, mais il y a des données objectives. Le budget militaire US représente neuf fois celui de la Russie, il pèse à lui seul la moitié des dépenses militaires mondiales, les USA n'ont pas hésité en 1945 à utiliser l'arme nucléaire, et on ne sait jamais jusqu'où peut conduire l'ivresse de la puissance. Hillary Clinton a dit un jour que le formidable arsenal dont dispose la "nation exemplaire" ne présentait aucun intérêt si l'on répugnait à s'en servir pour de vrai. A bon entendeur ! Cette Amérique dont elle promet le retour n'hésitera pas à vitrifier ceux qui entravent sa marche grandiose vers la gouvernance planétaire.

Rodomontades ou non, ces déclarations martiales sont le symptôme d'une montée aux extrêmes. L'affrontement verbal entre Moscou et Washington a dépassé le seuil critique, et cette nouvelle guerre froide aiguise les appétits du complexe militaro-industriel. Elle lui fait miroiter les dividendes vertigineux de la course aux nouvelles technologies militaires. Une alchimie redoutable, aux USA, associe la puissance économique et l'imperium militaire, ils se confortent mutuellement, ils fonctionnent en osmose. L'affrontement qui s'annonce, par conséquent, représentera pour "l'Etat profond", ses multinationales, ses banques et ses officines sécuritaires, de gigantesques opportunités de pouvoir et de profit. Ce n'est pas de bon augure.

La dislocation de l'Union soviétique, en 1991, a créé l'illusion que la guerre froide était terminée. Lourde erreur. La renaissance du conflit entre l'Est et l'Ouest sous la présidence Obama fait la démonstration rétrospective que l'affrontement des blocs ne provenait pas de la menace soviétique. L'URSS a disparu, mais cette disparition de la cause supposée des tensions ne les a pas supprimées. Pour une raison fort simple : la véritable menace était, et elle est toujours, celle que fait peser la "nation exceptionnelle" sur la souveraineté des Etats et la coopération entre les peuples.

Cette menace, en réalité, vient de l'appétit de puissance d'une oligarchie mondialisée dont le centre de commandement est à Wall Street. C'est la cupidité pétrie de bonne conscience de ces adorateurs du Veau d'or qui menace la paix du monde, et non Vladimir Poutine ou Bachar Al-Assad. En nous léguant les fruits pourris de sa politique, Barack Obama aura au moins administré une leçon à ces naïfs qui croient qu'un président des Etats-Unis est autre chose que le commis de la finance mondialisée. La principale cause du chaos international actuel, ce n'est pas la Russie, l'Iran ou la Corée du Nord. C'est la soumission de la première puissance de la planète à une oligarchie narcissique et corrompue qui se moque comme d'une guigne de la paix du moment qu'elle engrange des profits.

Cette oligarchie, Barack Obama l'a servie. Il a reçu le Prix Nobel de la Paix, mais il a fait la guerre afin de promouvoir ses sordides intérêts. Tous les conflits en cours sont les rejetons monstrueux de la stratégie du chaos dans laquelle il est passé maître. Tuant à l'aveugle, la guerre des drones a livré l'Afghanistan aux talibans. En Syrie, l'ingérence occidentale et l'alliance de Washington avec les terroristes ont généré une guerre effroyable. Exécutée par ses larbins européens, la destruction de la Libye a semé le chaos dans la région sahélienne. Au Yémen, l'aviation saoudienne massacre des civils à coups de bombes made in USA. En Palestine, la complicité de l'administration Obama (qui vient d'offrir 38 milliards de dollars à Tel Aviv) encourage la violence coloniale déchaînée par les sionistes contre le peuple palestinien. Entre les guerres en cours et la guerre qui vient, il ne restera de cette présidence que les fruits pourris de l'impérialisme.


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • fred.foyn fred.foyn 9 octobre 10:42

    Les USA sont dirigés par des « Fous-Furieux »..leur place est dans un asile pas à la maison blanche lieu de toutes les conneries...Comment la France des lumières peut elle suivre des malades mentaux ?


    • tab 9 octobre 11:33

      @fred.foyn

      Etrange de dire ça quand on sponsorise un hystérique et un agitateur comme Trump. Le moine se fout de la charité. 

    • fred.foyn fred.foyn 9 octobre 12:29

      @tab....Mon « avatar » c’est pour faire parler les bas du front dans votre genre...et ça marche !


    • Ouallonsnous ? 9 octobre 17:05

      @fred.foyn

      « Comment la France des lumières peut elle suivre des malades mentaux ? »

      Parce que la France des lumières n’est plus présente à la tête du pays, ce sont les young leaders de la cinquième colonne siono-yankee qui sont aux commandes, et les français sifdérés par la propagande des merdias mains streams laissent faire !

      Mais la date du grand ménage est de plus en plus proche !


    • tab 9 octobre 21:16

      @fred.foyn

      Oser dire qu’Obama est un malade mental vu les hystériques qui risquent de lui succéder, c’est être bas du front. 

    • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 21:54

      @Ouallonsnous ?
      La philosophie des lumières est exactement dans la droite lignée de l’impérialisme suprémaciste tel qu’il est pratiqué aux USA. Pas suprémaciste pour une race, mais pour une idéologie civilisationnelle déjà pourrie à la base, et qui a de plus été dévoyée de nos jours dans l’intérêt de la recherche du pouvoir et du profit absolus.


    • howahkan howahkan 10 octobre 08:35

      @V_Parlier

      Salut ceci me semble pertinemment exact.....et important de souligner..

      nous sommes victimes consentantes par ignorance ou ignorance-acceptation d’un choix précis de mots a priori positifs pour manipuler et qui raisonnent donc : bien , très bien !!! dans nos têtes..

      lumière, libre, démocratie, libéral, libre entreprise, droit d’ingérence.................................humanitaire !!

      frappes..............................chirurgicales comme pour soigner donc , élection car ton avis est si important.etc etc..

      derrière cette batterie de mot se cache la perfidie criminelle la pire ayant existé depuis les...................nazis et alliées..qui sont les alliés ?????

      nul n’est obligé d’être un abruti dangereux, c’est un choix, une vocation qu dis je un sacerdoce., une mission. si cela n’amenait pas crimes, destruction,violence, guerres, tortures etc...on dirait bof marche à l’ombre..

      mais là la masse n’a plus d’autre choix que de l’ouvrir..or la masse est divisé sur tout, la masse est surtout divisée

      là est le nœud gordien du problème depuis 5000 ans car c’est bien la masse qui a créé et accepte ce maître dément par appât du gain personnel en surface des choses !!!et ne veut absolument pas le reconnaître ce qui est une première étape impossible à éviter.. or tant que l’on continue à l’éviter...il ne eut y en avoir d’autres ..

      celui qui est pour la compétition entre humains qui est une élimination est ce monde de business et de guerre, et là oui je sais c’est déjà moins drôle car le bouc émissaire de mes malheurs et bien c’est moi ....


    • fatallah 10 octobre 20:37

      @Ouallonsnous ?
      > des merdias mains streams
      la meilleure traduction de mainstream me semble être « de caniveau » .. il y a une idée de courant, de flux .... et de merdias.
      Maintenant, la traduction officielle est « courant », banal, ordinaire, habituel ... mais ça fait moins chic Quel est le mystère qui fait qu’un mot aussi inutile apparaisse dans les discours ? ...


    • Oceane 11 octobre 09:11

      @fred.foyn

      « France des Lumières » ?

      Cette expression me semble toujours absurde quand je la rencontre. Comment peut-on être une « Lumière » et soumettre d’autres peuples ?


    • Ouallonsnous ? 13 octobre 16:39

      @V_Parlier

      Apparemment, vous n’avez rien compromis à l’esprit et à la lettre de la philosophie des Lumières, où bien vous êtes de la mauvaise foi qui anime ceux qui ont mission de détruire notre exception française et même européenne ( ne pas faire l’amalgame avec l’UE/OTAN , création « colonialiste » des siono-yankees aux antipodes de l’esprit européen des Lumières ) !


    • Ouallonsnous ? 13 octobre 16:52

      @Oceane

      Cette philosophie des Lumières a eue pour effet de permettre aux états nations nés à la suite des traités de Wesphalie de 1648 de se révéler.
       
      La soumission d’autres peuples n’est que le résultat d’une réaction en retour contre la révolution française et le 1er Empire qui n’ont eu de cesse d’accèlerer le mouvement d’émancipation des peuples européens en butte aux réactions autocratiques des pouvoirs monarchiques en place jusque là.

      Gardez vous de prendre pour argent comptant l’histoire réécrite par les oligarchies en place actuellement, qui sont leurs successeurs !


    • Ouallonsnous ? 13 octobre 16:56

      @Ouallonsnous ?

      Rectification ;
      La soumission d’autres peuples, lire ;la soumission des gouvernements d’autres peuples...


    • Alainet Alainet 9 octobre 11:17

      - En effet je crains que les faucons du Pentagone & la doctoresse Folamour débaquent à la Maison-Blanche... J’espère que la Russie nous considèrera comme 1pays neutre, bien qu’on soit encore 1pays avec capacité nucléaire mais faisant partie de l’OTAN hélas.
      - Je vous conseillerais de relire la chanson de Bob Dylan, écrite en 1963, pour les missiles russes à Cuba :
      http://www.bobdylan-fr.com/trad/hardrain.html
       


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 octobre 12:10

        @Alainet
        « J’espère que la Russie nous considèrera comme 1pays neutre.. » C’est peu probable.
        La France et les Anglais ont été de tous les coups fourrés, et depuis longtemps...


        C’est Sarkozy et Juppé qui ont mis la France dans ce boxon...
        C’est la France qui a créé la fiction de « l’Armée syrienne libre ».
        Hollande a continué, il a livré des armes aux gentils égorgeurs modérés, aux grassouillets Monarques du Golfe, et il reçoit les Frères musulmans comme des Chefs d’Etats.... 

        Il n nous reste qu’à croiser les doigts, à espérer que les Russes se contenteront de couler les porte avions US avec leur Moskva, surnommé en Russie « le tueur de porte avions » ...

        Ou de déconnecter l’électronique des navires de la Coalition ....


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 octobre 12:10

        @Alainet

        Pour ce qui est des faucons du Pentagone, ils sont déjà en place, et le resteront quel que soit le résultat de la mascarade à épisodes des présidentielles. Cela dit, comme antidote à la déflagration nucléaire, vous avez le choix entre l’iode et le cyanure mélangé à du potassium en proportions raisonnables..

      • JBL1960 JBL1960 10 octobre 14:03

        @Fifi Brind_acier Sans vous offenser le « il ne nous reste qu’à croiser les doigt et à espérer que les Russes se contenteront de couler les porte avions... » ressemble, pour moi aux propos de Phil Butler quand il affirme « Nucléarisez qui vous voulez mais rendez-nous nos vies »
        Nous ne devons rien attendre et devenir acteur et non spectateur, car vous le savez je n’en doute pas, il n’y a rien à sauver de ce Système.
        Et puis l’empire Anglo-Américain célèbre aujourd’hui le Jour de la Découverte = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/10/lundi-10-octobre-2016/
        Cela atteste que les coups fourrés existent depuis fort longtemps comme vous le dites et il faut souligner que la Grande Russie n’a jamais pris part à cette infamie et mieux que c’est le seul pays à avoir respecté et gardé le « wampum 2 rangées » confié en 1701 par la délégation indienne alors que tout le reste des parties en présence s’est mouché avec !


      • Attilax Attilax 9 octobre 11:19

        Obama a eu le prix Nobel... Comme Hitler ! En fait le Nobel, c’est comme une boussole inversée !


        • Jean Pierre 9 octobre 14:01

          @Attilax
          J’apprends que Hitler a eu le prix Nobel. Pourriez vous précisez dans quelle discipline ?


        • Deepnofin Deepnofin 9 octobre 14:23

          @Jean Pierre Hitler avait été proposé pour le prix Nobel de la Paix en 1939 par Erik Brandt, mais ce dernier a fait machine arrière quelques semaines après.
          Par contre, Hitler avait été élu « Man of the Year » par le Time en 1938. Attilax a peut-être confondu les 2...


        • roman_garev 9 octobre 16:09

          @Deepnofin
          « Jean Pierre Hitler avait été proposé pour le prix Nobel... »

          Ah bon, donc c’était un autre Hitler, pas Adolph ?

        • Ouallonsnous ? 9 octobre 17:09

          @Jean Pierre

          « J’apprends que Hitler a eu le prix Nobel. Pourriez vous précisez dans quelle discipline ? »

          Pour le suivisme des financiers yankkes, et de leur avoir fait ensuite un bras d’honneur  !


        • Attilax Attilax 9 octobre 21:17

          @Jean Pierre
          Pour la paix, bien sûr. Il n’a été que « nominé », rassurez-vous.


        • Deepnofin Deepnofin 9 octobre 21:24

          @roman_garev Hahaha Jean-Pierre Hitler... ça fait très « Dictateur Normal »...


        • JBL1960 JBL1960 10 octobre 14:08

          @Attilax Hitler a bien pris pour modèle le génocide amérindien pour mettre au point « sa solution finale » en industrialisant les camps de la mort pour une rentabilité maximale = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/01/a-louest-rien-de-nouveau/
          Quel copieur quand même ce Adolf, non ?


        • Oceane 11 octobre 10:27

          @JBL1960

          « Hitler a bien pris pour modèle le génocide amérindien pour mettre au point sa solution finale »industrialisant les camps de la mort pour une rentabilité maximale "

          C’est ce que je me tues à faire comprendre à Massada et à Pomme de Reinette . Il y a vraiment des gens que Hitler habite, malgré leur haine pour ce dernier ! Ce qui revient à ne pas reprocher à Hitler « le crime en soi, mais le crime sur l’homme blanc ». C’est ce qui se passe au Moyen-Orient.


        • Etbendidon 9 octobre 11:23

          BRAVO on aimerait lire des articles de cette classe tous les jours sur ce site : clair et concis, précis et court !

          Que Killary Clinton soit élu, ça fait vraiment peur

          BRAVO aussi à l’auteur, malgré 46 articles publiés AUCUN article censuré. Cela vous honore

          BRAVO aussi pour la modestie : Analyste politique alors que vous avez une page wikipédia qui relate votre parcours hors du commun

          Vous êtes un « sachant » il y en a très peu sur ce site parmi les « rédacteurs »

          Encore BRAVO


          • Gorg Gorg 9 octobre 11:45

            @Etbendidon

            Merci pour ta lucidité, baltringue. Il est vrai qu’un article comme ça nous change de tes crétineries.
            Tu vois, moi aussi je sais poser un étron...


          • Etbendidon 9 octobre 14:55

            @Gorg
            Tiens ça mord ! Il y en a qui se sentent visés ?
            comme dit mon vieil ami africain, il n’y a que la vérité qui blesse
             smiley
            Autrement ce ne sont pas des étrons mais des piques
            Mais pour le percevoir il faut un minimum d’humour qualité dont vous êtes complètement dépourvu
             smiley
            PS : on attend vos nartics avec impatience (ne vous stressez pas, les gens de votre calibre ne sont jamais censurés sur ce site)


          • tab 9 octobre 11:34

            L’auteur oublie que la renaissance de l’est/ouest, est aussi du fait de la Russie. M’enfin, on connait son bord politique, comme toujours, acquis aux murailles du Kremlin. 


            • Oceane 11 octobre 10:45

              @tab

              « L’auteur oublie que la renaissance de l’est/ouest, est aussi du fait de la Russie. »

              De quelle (s) maniere (s) ? L’auteur a bien démontré que « la nation indispensable » n’a jamais cessé sa guerre froide pour parvenir à l’hégémonie mondiale sur les autres peuples. En attendant, c’est bien cette « nation indispensable » qui, au lieu de s’occuper du bien être de sa population, dépense un argent fou à installer et entretenir des bases militaires partout sur la planète.

              Thomas, ton fils irait tuer que tu le defendrais toujours bec et ongles .

              Au temps de la Traite et de l’Esclavage des, au temps du génocide amérindien, au temps de la colonisation, tu aurais été un ardent défenseur de ces pratiques. Comme quoi, retirez le casque colonial, il restera toujours l’esprit qui se transmet de génération en génération. Et cet esprit qui n’entend pas « rebooter » son logiciel suprémaciste exige des autres qu’ils l’acceptent comme une évidence.


            • tab 11 octobre 19:20

              @Oceane


              Non, je n’aime pas les criminels, qu’ils soient barbus ou qu’ils aiment les muscles comme Vladimir.

              A vous croire la guerre Froide n’est que de la faute des USA. Vous déresponsabilisez l’URSS et donc la Russie. Poutine alimente la rivalité avec les USA. 

              Je ne suis l’adhérent que d’une idéologie, qui n’est que la mienne, celle d’un humanisme. 

            • JL JL 9 octobre 11:52

              Le principe que la meilleure défense c’est l’attaque dans la tête du plus fort est un principe mortifère.

               
              Quelqu’un qui est régi par des principes mortifère est un danger pour son environnement. Un très gros danger quand il dispose d’armes de destruction massives.
               
              CQFD
               
               J’espère que Clinton ne sera pas élue. Mais Trump serait-il capable de résister aux fous qui dirigent vraiment ?

              • JBL1960 JBL1960 9 octobre 13:41

                @JL Mais Trump est aussi pro-guerre que Killary ! Alors elle est bave au dentier, certes, mais l’un ou l’autre c’est pareil. Et le maintien d’Oblabla n’est plus exclu, à cette heure du jour. Merci à l’auteur pour cet article éclairant. D’ailleurs, les fous-furieux sont dans la place depuis fort longtemps. Et récemment, Phil Butler dans son dernier article « L’Empire de la médiocrité et la fin du Monde » a poussé le bouchon jusqu’à éructer ceci « Nucléarisez qui vous voulez mais rendez-nous nos vies » donc ça urge un peu quand même non ?
                Que la Maison Blanche pulvérise qui elle veut, du moment que les Zuniens de papier peuvent ronfler pénard... Alors c’est pas le moment de mollir, car le chemin à suivre n’est pas celui que les psychopathes aux manettes nous tracent jusqu’à l’isoloir/abattoir ! Prenons la tangente...


              • JBL1960 JBL1960 9 octobre 16:12

                @JBL1960 Les preuves que Trump n’est pas contre la guerre sont là = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/22/quattendons-nous/ Via LSF source Intercept et vidéos originales (retranscrites) « Pour mieux comprendre que Trump est vraiment « bien plus militariste » que George W. Bush lui-même, comme il insistait lui-même pour le dire lors de la primaire républicaine ».

                Et dans ce billet là = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/23/11-septembre-2001/
                La preuve que les psychopathes aux manettes ont tout prévu depuis un bail : "Ceci n’est peut-être rien ou pas grand chose, mais il y a juste quelques jours, un ancien général du corps des US Marines, James Mattis [NdJBL : Mattis est surnommé « Mad Dog on the line] a été activé comme un “cheval noir” (un candidat ou concurrent au sujet duquel très peu est connu, mais qui gagne de manière inattendue, d’où l’expression un candidat “cheval noir”…) durant la convention de parti républicain qui s’annonce."

                Et donc, nous ferions bien de suivre les traces de la fine équipe du 11 = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/08/sur-les-traces-de-la-fine-equipe-du-11/
                Et d’enquêter nous mêmes !


              • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 octobre 11:54

                Qui pourrait affirmer que l’administration américaine s’infléchisse quel que soit le résultat des élections présidentielles ?

                Obama est responsable des dégâts causés par son pays pendant ses deux mandats, certes, mais comme l’indique l’auteur, la stratégie est décidée ailleurs qu’à la Maison Blanche.
                Et c’est encore plus effrayant que s’il s’agissait de la folie d’un homme (ou de l’hystérie d’une femme), car on ne voit pas les prémisses d’une alternative à cette manipulation qui dure et s’amplifie.
                Pire encore, la mayonnaise a pris ailleurs dans le monde et particulièrement en Europe où les contre-pouvoirs se sont étiolés avec le vieillissement et la disparition des mouvements issus de la résistance, et l’épanouissement de générations de jeunes cons formés à l’américaine dans les écoles de commerce.
                La cerise amère sur ce gâteau toxique, c’est le contrôle des médias par quelques privés vigilants. Bientôt, on ne pourra plus lire ce genre d’article, soit parce que les dégâts collatéraux du conflit nucléaire qu’il annonce nous auront réduits à l’état de rats vadrouillant dans les tunnels du metro et des égouts, soit parce que le dernier des lanceurs d’alertes aura été neutralisé.
                N’oubliez pas de prendre votre soma, ça aide à dormir.

                • howahkan howahkan 9 octobre 12:08

                  @Jeussey de Sourcesûre

                  Salut la tentation du totalitarisme absolu signifierait pour moi, par là même, la fin rapide du pseudo NOM..qui est en fait un Vieux Desordre Mondial , le VDM ou OWD en Anglais..Il me semble que si cela était la solution il serait déjà là..

                  Guerre totale ? peut être...que oui ou que non..je lisais sur égalité et réconciliation ceci en commentaires sur le même sujet

                  "Je crois que les USA ont peur des russes.
                  De leurs systèmes offensifs de guerre électroniques en particulier, capable de mettre hors de combat beaucoup des systèmes Us bourrés d’électroniques.
                  Ne pas oublier également que les USA ont une énorme caldeira a fleur de terre au centre du pays : (l’immense volcan de yellowstones,) deux bombes nucléaires suffirait à l’ouvrir et plier les US en 48h.
                  Le drame serait que les politiques US prennent au sérieux les militaires Us pour autre chose que des budgets. Les russes auront sinon la peau des américains.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 octobre 12:18

                  @Jeussey de Sourcesûre
                  Comme il n’est pas possible de passer dans les médias français, Asselineau vient d’avoir un entretien avec la Chaîne 1 russe...


                  Nos chers Sénateurs sont en train de plancher discrètement pour une remise en question de la liberté de la presse, ils doivent trouver qu’elle n’en fait pas assez dans la propagande anti-russe et pro Killary ?

                • Bertrand Loubard 9 octobre 12:04

                  Merci pour cet article.

                  Mais je voudrais souligner que l’évolution catastrophique à laquelle on doit s’attendre avec l’élection inévitable d’Hillary Clinton (avec triche à l’appui si nécessaire) ne date pas de la Présidence d’Obama. Il faut se souvenir qu’Eisenhower à la fin de son dernier mandat (1961) avait mis le Monde en garde contre le complexe militaro-industriel et contre les stratégies effroyables de ses maîtres (quels qu’ils soient). Bill Clinton et tous ses parrains ont dans les années 1990, donné l’exemple, entre autre au Kosovo mais avant cela en Afrique Centrale. Là son clan a initialisé, instrumentalisé et en assuré le "leadership from behind" du Génocide de 1994.Toutes les batailles de la troisième et dernière guerre mondiale ont toutes été perdues par le monde occidental malgré son « exceptionnalisme » et ses « valeurs ». La Corée, l’Algérie, le Vietnam, le Soudan, l’Angola, le Timor, le Chili, le Congo-Kin, l’Argentine, l’Angola, l’Iran, le Brésil, l’Afghanistan, le Sahara Occidental, le Liban, le Rwanda, Le Kosovo, la Libye, le Burundi, la Grenade, les Malouines, la baie des Cochons, etc., etc......Combien d’assassinats depuis, Lumumba, Hammarskjöld, le Ché, Allende, Ndadaye, Habyarimana, Ntaryamira, Kabila père et tous les autres anonymes. « Notre » exceptionnalisme et « nos » valeurs ne peuvent plus continuer à être battus et humilié de la sorte. Le principe de la légitime défense préventive devant des agressions potentielles devra être appliqué rigoureusement (en se référant à Samantha Power). Mais les fausses bannières ne sont plus assez efficaces en vue des élections et des réélections. Les Dr Strangelove auxquels André Vltchek[1] 1 faisait encore allusion récemment sont prêts et piaffent d’impatience. De l’humanité il restera ceux qui sur les 7 milliards de notre planète n’avaient rien à perdre. Ceux qui prétendaient faire mourir les autres pour leurs idées résisteront-ils à cette perversion de la sélection naturelle ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès