Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Monde diplomatique : Vous avez dit « conspirationnisme » ?

Monde diplomatique : Vous avez dit « conspirationnisme » ?

Après Le Point, L'Express, Marianne, et quelques autres, c'est au tour du Monde diplomatique de publier un dossier sur les "théories du complot". Le résultat est plus équilibré que ce qu'on peut lire habituellement, mais la remise en cause des explications officielles sur le 11-Septembre est une nouvelle fois assimilée, sans la moindre nuance, à du conspirationnisme.


 

Le dossier "Vous avez dit « complot » ?" du Monde diplomatique commence par un extrait du texte "Conspirationnisme : la paille et la poutre" de Frédéric Lordon publié en 2012. L'économiste considère que ce phénomène est le "symptôme nécessaire de la dépossession politique et de la confiscation du débat public" et "pourrait être le signe paradoxal que le peuple, en fait, accède à la majorité puisqu'il en a soupé d'écouter avec déférence les autorités et qu'il entreprend de se figurer le monde sans elles." Lordon met en parallèle cette dépossession avec la condescendance de ceux qui l'organisent : "Aussi est-il de la dernière ineptie de reprocher au peuple ses errements de pensée, quand on a si méthodiquement organisé sa privation de tout instrument de pensée et sa relégation hors de toute activité de pensée." Il estime qu'au lieu de voir le conspirationnisme comme "un délire sans cause, ou plutôt sans autre cause que l’essence arriérée de la plèbe, on pourrait y voir l’effet, sans doute aberrant, mais assez prévisible, d’une population qui ne désarme pas de comprendre ce qu’il lui arrive, mais s’en voit systématiquement refuser les moyens : accès à l’information, transparence des agendas politiques, débats publics approfondis (entendre : autre chose que les indigentes bouillies servies sous ce nom par les médias de masse) etc."

Un encart du dossier rappelle que le terme complotiste est un anathème commode qui "vise souvent à disqualifier toute pensée critique". Le blogueur Rudy Reichstadt, du site Conspiracy Watch, s'est apparemment senti visé et a répondu au Monde diplomatique dans un article intitulé "Vous avez dit « anathème » ?", mais il n'a pas jugé bon de se remettre en question. Il aurait pu expliquer pourquoi il ne se trompait jamais de cible, et qu'il ne confondait jamais les simples sceptiques et les vrais complotistes. Au lieu de cela, il a insisté sur les risques du phénomène, et a conclu en affirmant que la théorie du complot "prépare des génocides". On lui rappellera que la "guerre contre le terrorisme", soutenue par ses amis du Meilleur des Mondes, a fait 1,3 million de victimes.

Déjà en 2011, Alain Garrigou dénonçait, sur son blog du Monde diplomatique, cette mauvaise habitude, que l'on retrouve principalement chez quelques éditocrates, consistant à refuser, par principe, d'envisager certaines hypothèses : "La complophobie est une manifestation d’obscurantisme intellectuel, une posture anti-Lumières. Comme ses associés de l’arsenal irrationnel, le totalitarisme hier et le populisme aujourd’hui, la dénonciation de la théorie du complot associe la faiblesse intellectuelle et la force politique". "Puisqu’ils existent, ici et ailleurs, hier et aujourd’hui, même s’ils n’occupent pas toute l’histoire et peut-être même seulement des pans restreints de celle-ci, on ne peut exclure les complots a priori. C’est une affaire d’examen dans tous les cas, soit exactement ce dont nous prive la dénonciation des visions conspiratives." Le journaliste Romain Mielcarek mettait également en garde récemment : "cette chasse généralisée au complotisme, déclarée par une multitude de médias, risque de donner un crédit renouvelé à une autre déformation informationnelle et cognitive : le suivisme du pouvoir en place. Les structures de puissance (Etats, armées, institutions, entreprises, etc.) ont en effet d'imposants moyens de communication qui ont tendance à largement dépasser les capacités des journalistes à déconstruire et vérifier leur discours." [1] Même Pierre-André Taguieff - sociologue proche de l'extrême droite islamophobe, ce qui ne l'empêche pas de servir de référence à Conspiracy Watch et à de nombreux journalistes - critique la dénonciation abusive du conspirationnisme, qu'il qualifie de "contre-complotisme".

Un autre encart du dossier présente quelques exemples d'opérations sous fausse bannière "menées clandestinement pour en rendre responsable un ennemi". L'incendie du Reichstag en 1933 y figure, alors que ce cas n'est pas avéré, ce qui devrait valoir, en théorie, au Monde diplomatique d'être qualifié de conspirationniste [2]. Sur son blog Mediapart, Lyrric décerne, dans une analyse pertinente du dossier du Diplo, une "mention spéciale à l’article "Une obsession dans le monde arabe" (d'Akram Belkaïd) dans le lequel on apprend que les théories qui circulent en Algérie sur l’existence d’un complot français sont initiées et colportées par… les services secrets algériens. Comme thèse conspirationniste, il est difficile de faire plus fort."

La principale lacune du dossier réside dans le fait qu'aucune définition précise du complotisme n'est donnée, ce qui permet d'y mettre ce que l'on veut sans avoir à se justifier (un peu comme Marianne avec son dossier sur les complices de l'islamisme [3]). Il aurait par exemple été utile d'indiquer qu'un complot est une "entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l’état ou contre quelqu’un". Par exemple, si Lee Harvey Oswald a agi seul, alors l'assassinat de Kennedy n'est pas un complot. Si plusieurs personnes sont impliquées, il y a, par définition, un complot. Pour le 11-Septembre, plusieurs personnes sont impliquées, il y a donc nécessairement eu complot. Répétons-le, le 11-Septembre est bel et bien un complot : toute personne qui défend une thèse sur le 11-Septembre, la thèse officielle ou l'une des thèses alternatives, devrait donc être qualifiée de complotiste. Et ceux qui ne défendent aucune thèse sont des sceptiques. Pour Rudy Reichstadt, le conspirationniste est celui qui remet en cause "abusivement l’explication communément admise de certains phénomènes sociaux ou événements marquants au profit d’un récit explicatif alternatif". Il faudra nous expliquer en quoi toute remise en cause de l'explication officielle sur le 11-Septembre (qui n'est d'ailleurs pas communément admise, comme le montrent plusieurs enquêtes d'opinion) serait abusive, y compris quand elle est pratiquée par des journalistes reconnus.

A ceux qui considèrent que le complotiste part d'une conclusion préétablie, pour ensuite chercher des faits qui donnent l'impression de la corroborer, on rappellera que les conclusions du rapport d'enquête sur le 11-Septembre ont été rédigées avant que ne commencent les auditions de la commission. Ce rapport se base en partie sur des aveux obtenus sous la torture (le journaliste Glenn Greenwald a dénoncé la destruction, par la CIA, des bandes vidéos des interrogatoires), dont on a appris depuis qu'elle n'a permis d'obtenir aucune information fiable.

Pour réaliser son dossier, il semble que l'équipe du Diplo soit justement partie d'une conclusion - il n'y aurait pas lieu de se poser de question sur le 11-Septembre - pour ensuite trouver de quoi accréditer cette conclusion préétablie. Et pour y parvenir, le plus simple consiste à se focaliser sur l'un des aspects les plus polémiques, la chute de la 3ème tour du WTC, celle qui n'a pas été frappée par un avion. Des architectes et des ingénieurs considèrent que seule une forme de démolition contrôlée a pu causer cet effondrement. Cet aspect du débat a été mentionné par plusieurs médias (Arte, France3, LCI, Bakchich, L'Obs...) mais une majorité de citoyens ne connait pas encore l'existence du WTC7. En ce qui nous concerne, nous ne sommes pas experts, nous considérons simplement que ce débat doit avoir lieu entre spécialistes. Pour savoir si l'effondrement a été causé, ou non, par le feu, il faudrait avoir accès à certains documents classifiés, comme nous l'avons indiqué dans notre réponse au site Hoaxbuster.

Trois journalistes du Diplo sont donc venus à notre rencontre, à l'occasion de la conférence de l'architecte Richard Gage (programmée juste après notre Assemblée Générale), en oubliant d'évoquer leurs préjugés sur notre association, auquel cas nous aurions pu essayer de défendre notre travail, ou répondre aux éventuelles erreurs qu'ils auraient pu trouver sur notre site. Un compte rendu de la conférence figure dans le dossier, dans un article intitulé "Qui croit à la version officielle ?". Notre association y est présentée comme une sorte de secte qui suit aveuglément "le grand prêtre du 11-Septembre", et dont les membres "partagent une passion : se passer en boucle les images de ces immeubles". La description reste néanmoins moins caricaturale que ce à quoi nous sommes généralement habitués.

Un autre article présente les "Dix principes de la mécanique conspirationniste", comme le fait de s'appuyer sur l'histoire, sur la science, et sur la raison, des principes dont certains journalistes devraient s'inspirer. On peut y lire que "certains arguments nécessitent la mobilisation de connaissances pointues pour être contredits (concernant l’effondrement des tours du World Trade Center, par exemple)". Nous avons eu beau chercher, aucune note ne permet au lecteur de prendre connaissance de ces réfutations [4]. On peut comprendre que des journalistes ne s'intéressent pas à cet aspect du débat, mais le plus simple aurait été de ne pas venir à notre rencontre le jour d'une conférence sur ce thème.

Nous savions déjà que Serge Halimi, le directeur du journal, faisait un blocage sur le sujet. L'auteur des Nouveaux Chiens de garde (publié en 1997 et adapté en documentaire en 2012) se focalisait, dans une interview donnée en 2007, sur une des thèses alternatives, pour mieux discréditer le doute légitime à propos des nombreuses zones d'ombre. Le journal avait publié l'année précédente un article d'Alexander Cockburn, "figure marquante de la gauche radicale aux Etats-Unis", qui présentait l'avantage de défendre les explications officielles [5], tout en étant, de par son parcours, relativement crédible. Il s'agit en fait d'une illustration du biais de confirmation qui consiste à donner la parole à l'expert qui va dire ce que l'on veut entendre. D'autres intellectuels comme Gore VidalHoward Zinn, ou Daniel Ellsberg, le lanceur d'alerte des Pentagon Papers, ne partageaient pas les certitudes de Cockburn, mais les lecteurs du journal n'en ont pas été informés.

Le journaliste belge Olivier Taymans avait essayé, sans succès, de contacter la rédaction du Monde diplomatique après que l'édition norvégienne du journal ait abordé ce sujet. On peut le voir dans son documentaire consacré au traitement médiatique du débat sur le 11-Septembre, et référencé dans la filmographie d'Acrimed :


 

De nombreux citoyens ont des doutes et vont parfois chercher des explications alternatives (rappelons que nous n'en défendons aucune). Certaines sont effectivement délirantes, et dans le texte "Concurrence effrénée", le Diplo présente la thèse selon laquelle les tours jumelles n'ont pas été heurtées par des avions, mais par des hologrammes, comme faisant partie des "théories les plus répandues sur le 11-Septembre". Cette thèse, dite du "no-plane", est en réalité très marginale, mais la mettre en avant permet d'occulter les arguments qui font consensus. 

Dans ce dossier, sept pages sont consacrées aux "théories du complot". Pas une pour parler des 28 pages censurées dans le rapport du Congrès qui font actuellement l'objet d'une bataille pour leur déclassification. Pas une seule pour évoquer les dissimulations de la NSA. Pas une demi-page consacrée aux forfaitures d'Alec Station, l'unité chargée de surveiller al-Qaïda à la CIA. Pas même un quart de page pour mentionner les nombreuses critiques envers la Commission d'enquête. Vous n'y trouverez pas deux lignes sur la défense aérienne ou un mot sur les responsabilités de la Maison Blanche. Et silence évidemment sur les familles de victimes et les lanceurs d'alerte. Thierry Meyssan est constamment cité, jamais Éric Laurent, on comprend aisément pourquoi. Aucune mention non plus des livres des journalistes Philip Shenon, Peter Lance ou James Ridgeway, ou des articles de Kurt Eichenwald, Jeff Stein ou Dan Christensen. Les journalistes du Monde diplomatique auront donc, comme bien d'autres avant eux, contribué à empêcher que le débat sur le 11-Septembre ait lieu, en se focalisant sur un aspect technique présenté de façon caricaturale. Ils auront ainsi fait progresser la défiance des citoyens envers les médias, et donc le complotisme [6].
 

 — La Rédaction de ReOpen911 — 

 

 

Notes :

[1] Le suivisme du pouvoir en place ne fonctionne pas à chaque fois, comme le montre la tentative avortée de salir l'image d'Edward Snowden (qui s'est inspiré de Thomas Drake, un des lanceurs d'alerte du 11-Septembre), initiée par le Sunday Times et relayée par de nombreux médias. Daniel Schneidermann a conclu son décryptage de cette affaire par ces mots : "Le vieux journalisme a perdu la partie, mais il ne le sait pas encore".

[2] Le Monde diplomatique pourrait également être qualifié de complice du conspirationnisme pour avoir donné la parole à Nafeez Ahmed, un rédacteur du Guardian très critique de la version officielle du 11-Septembre.

[3] Nous aurions pu apparaître dans ce dossier puisque Philippe Val voit en nous des complices d'al-Qaïda. Une partie de l'équipe de Charlie Hebdo est d'ailleurs toujours sur sa ligne. Elle prend les explications officielles sur le 11-Septembre pour une forme de dogme auquel il ne faudrait pas toucher, comme on peut le voir avec la publication du texte "Conspirationnistes et djihadistes, même combat", dans lequel nous sommes visés par les propos du sociologue Gérald Bronner.

[4] Il aurait probablement été malvenu pour le Monde diplomatique de faire référence au travail de Jérôme Quirant, notre principal détracteur, qui est également, tout comme Gérald Bronner, un militant pro-OGM.

[5] Selon Cockburn, les "obsessions des conspirationnistes du 11 septembre, [servent] à distraire des mille et uns complots réels du capitalisme, lesquels demanderaient à être mis au jour et combattus politiquement". Cockburn utilisa également le terme de "grand prêtre", mais pour désigner David Ray Griffin.

[6] Pour lutter contre le complotisme, Henri Maler propose une solution assez simple : "un peu moins d’imprécations et un plus de journalisme !

 


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

169 réactions à cet article    


  • lloreen 30 juin 2015 09:23

    L.e mot conspirationisme est de la novlangue qui ne signifie strictement rien. Il est de la même sorte que la « bravitude » de madame Royal.
    Il n’ y a pas de théorie du complot, il y a la pratique du complot.
    Et le summum est atteint lorsque les comploteurs déclarent qu’ ils sont fiers de l’ être.

    "

    Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être.

    Memoirs, David Rockefeller, éd. Random House ; 1st Trade Ed edition, October 15, 2002 (ISBN 978-0679405887), p. 405 "


    • attis attis 30 juin 2015 12:27

      @lloreen
      Le terme « conspiracy theory » est un terme marketing inventé par la CIA dès 1967 pour stigmatiser ceux qui remettaient en cause les conclusions du rapport Warren.


    • lloreen 30 juin 2015 18:00

      @attis

      Merci de votre information.


    • Andromede95 Andromede95 19 juillet 2015 10:16

      @lloreen : « L.e mot conspirationisme est de la novlangue qui ne signifie strictement rien. »

      Conspirationniste.

      « Se dit de quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent la conspiration du silence pour cacher des vérités ou contrôler les consciences. » (source : Le Petit Larousse illustré).

      Notas :
      • 1) le terme a fait son entrée dans Le Petit Larousse illustré en 2012. C’était prévisible. Il suffit d’utiliser l’outil Alerte Google pour s’apercevoir que le mot « conspirationniste » est de plus en plus couramment employé dans la langue française.
      • 2) le terme a fait aussi son entrée dans le Petit Robert 2014 : « qui défend la théorie d’une conspiration organisée pour manipuler l’opinion ».

    • Robert GIL Robert GIL 30 juin 2015 09:57

      Les théories du complot n’ont cessé de se développer depuis dix ans, et cela n’a rien de réjouissant. Car, après les superstitions et les religions, elles constituent de nouvelles œillères, une nouvelle entrave à la révolte, en obscurcissant la compréhension du capitalisme et de l’impérialisme. ... c’est le mot a la mode des bobo-gogo-je-sais-tout-mais-je-ne-fais-rien !
      .
      voir : COMPLOT et MANIPULATION


      • robin 1er juillet 2015 12:30

        @Robert GIL

        SI vous changiez de disque et que daigniez examiner les faits ne serait-ce que par respect pour vos lecteurs ?


      • leypanou 30 juin 2015 12:25

        Le Monde Diplomatique a des fois des positions que je trouve bizarre, en tout cas que je ne partage pas, l’attentat du 11 Septembre 2001 et le nucléaire iranien en font partie.

        N’étant plus abonné, je ne peux qu’accepter ce que l’article en parle et cela ne m’étonne pas du tout.

        D’une manière générale, complotiste et populiste sont deux mots utilisés très souvent pour essayer de discréditer une thèse que l’on ne cherche pas à approfondir, pire que l’on ne partage pas.

        Et c’est dommage pour le Diplo, car dans l’ensemble, je partage leur analyse.


        • laertes laertes 30 juin 2015 14:59

          @leypanou Je suis à 100 % d’accord avec vous. C’est d’ailleurs suite à leur position idiote sur le 11/09 que je ne me suis plus réabonné. Idem pour Télérama !


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 juillet 2015 05:57

          @leypanou


           Il fut un temps - je pense aurtout a l’époque de Ramonet - où le MD posait de brillants diagnostics.... mais on ne s,est maisi jamais commis a proposer des solutions. Le lectorat s’est lassé.....


          PJCA

        • Donbar 30 juin 2015 12:38

          Le complotisme, entendu comme recherche d’explications faisant intervenir d’éventuelles conspirations, est un signe de santé mentale.
          Le crédulisme, propension à croire les puissants et leurs larbins, est le terreau de l’obscurantisme donc de la servitude. L’incitation au crédulisme devrait être sanctionnée par la Loi.


          • laertes laertes 12 octobre 2015 15:32

            @Donbar
            belle remarque à laquelle, avec votre permission en tenant compte de votre droit d’auteur vous m’autoriserez à ajouter que :
            le crédulisme est le complotisme officiel et que le complotisme est le crédulisme non officiel.


          • wesson wesson 30 juin 2015 13:48

            Franchement, en dehors d’un conflit mondial qui mettrait en lumière la complicité des médias comme ce fut le cas lors de la 2eme guerre mondiale, je ne voit pas la caste des journalistes (parce que dans le cas d’espèce, ça en est bien une) faire le moindre acte de contrition sur le sujet.


            Ils se sont beaucoup trop investi la dessus pour pouvoir admettre la moindre responsabilité.

            Lordon qui lui n’est pas journaliste - mais toutefois un ami du diplo - a livre dans le cas d’espèce le papier le plus courageux que l’on puisse y trouver

            • laertes laertes 30 juin 2015 15:12

              @wesson : lordon écrit régulièrement au Diplo............................ ;jusqu’à aujourd’hui !


            • laertes laertes 30 juin 2015 15:10

              Je pense qu’il y a une explication à cette prise de position : le rattachement du Diplo au papa torchon qui s’appelle « Le Monde » et la peur de perdre la subvention substantielle de l’Etat.
              Que pensez-vous du scandaleux arrêt de l’émission de France Inter « Rendez-vous avec X » ?
              C’est la seule émission qui avait en 2009 parlé des attentats d’une manière différente !


              • wesson wesson 30 juin 2015 17:11

                @laertes

                « Que pensez-vous du scandaleux arrêt de l’émission de France Inter « Rendez-vous avec X » ? »


                Je n’en pense pas grand chose en fait. Si sur certains sujets l’émission apportait effectivement un éclairage intéressant, sur d’autres par contre c’était juste un le point de vue occidental sans originalité.

                La dernière émission que j’ai écouté était celle sur l’Ukraine et Poutine, qui franchement était consternante d’un bout à l’autre : pas un instant de lucidité pour rattraper ce qui n’était qu’une liste quasi-exhaustive de ragots sans substance. 

                Laissons M. X aller dans une retraite de barbouze qu’il aura bien mérité.

              • filo... 1er juillet 2015 01:05

                @wesson
                Exact, cette émission sur Ukraine et Poutine était pitoyable. Je me suis senti une fois de plus blousé et abusé par les journalistes. J’avais aussi décidé de ne plus écouter ce Mr. X.
                Et c’est bien fait que cette émission s’arrête !


              • egos 30 juin 2015 15:21
                La petite histoire raconte que le dictateur Franco rangeait ds le tiroir de droite de son bureau les dossiers que le temps se chargerait de régler et ds celui de gauche ...

                Idem l’affaire JFK, 
                les évènements du 9/11 appartiennent à la même catégorie,
                quoique certaines célébrations (ie cinquantenaire Dallas) puissent donner lieu à des séries d’éditos virulents, 
                tt comme si les causes ayant prévalu à leur réalisation (exécution) se prolongeaient de nos jours, 
                et que que les intérêts des cercles instigateurs fermement établis.

                Le temps efface les traces, érode les convictions, émousse la curiosité ou le sentiment de justice pour ranger ces faits ds les placards de l’histoire.

                Certains éléments de preuve, tangibles et irrécusables accablent cpdt la vérité officielle, 
                et demeurent,
                au point d’être relayés par des média, pr certains, asservis à la VO (ie Nobs Rue 89 figurant habituellement au premier rang des chasseurs de Sorcières Conspi)

                http://rue89.nouvelobs.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/03/des-soupcons-de-delit-dinities-jamais-vraiment-leves



                • Ruut Ruut 30 juin 2015 16:13

                  Liberté de la presse..... Nuage de Tchernobyl..... 2015..... NSA....... intégrité politique.... Démocratie.....
                  Baa... au moins nous ne culpabiliseront plus de ne plus lire des articles de propagande.


                  • Ramana Ramana 30 juin 2015 17:08

                    Qui se rappelle de cet article du réseau Voltaire à propos du Monde Diplomatique norvégien ?
                    http://www.voltairenet.org/article142333.html


                    • Toldo 30 juin 2015 17:50

                      Théorie du complot : comment le « best seller » de Richard Hofstadter « Le Style paranoïaque » fut détourné par les néo-conservateurs



                      • lloreen 30 juin 2015 17:59

                        Le tribunal malaisien est-il « conspirationistes » parce qu’ il a condamné Bush et consorts pour crimes contre l’ humanité par contumace ?
                        https://www.youtube.com/watch?v=NxHMvlnU2WE

                        Et la COMER au Canada qui a fait annuler la loi Rothschild (1973) est-elle « conspirationiste » aussi ? Et le juge Rocco Galati avec ?
                        https://www.youtube.com/watch?v=wTjMGK_Gkoo
                        https://www.youtube.com/watch?v=cgdyWPxLf1s

                        Les français qui ont voté à 53% contre l’ adoption du traité de Lisbonne sont-il « conspirationistes » ?
                         

                        Il y a des complots et des comploteurs.
                        Et même certains qui se vantent de l’ être. Alors ceux qui pondent des pseudos lois pour lutter contre le « conspirationisme » feraient bien de s’ informer parce qu’ ils passent pour des incompétents ou pour des complices, ce qui est nettement plus grave.


                        • Dwaabala Dwaabala 30 juin 2015 18:39

                          Tout cela pour revenir finalement au 11 septembre...
                          Ce qui compte surtout c’est l’usage qui en a été fait par G. Bush, et ensuite mais très très loin derrière celui des amateurs du genre.


                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 30 juin 2015 18:41

                            Marianne l’un des médias le plus à la botte des gouvernants et des sionistes.....

                            La dernière affaire d’attentat en Isère en dit long sur la méthode de communication employée par Hollande ......
                            Du fait qu’il n’y avait aucune star des médias et des communautés (sioniste...etc..) parmi les victimes....
                            Donc le spectacle est retombé comme un soufflet au fromage.... 

                            Ce gouvernement pue le complot permanent....d’ailleurs le 11 janvier 2015 était organisé que pour les sondages et la frime..... 

                            Par contre quand les français meurent la tête coupée, les socialistes s’en foutent.....
                            Attention aux élections.........les têtes vont tombées .... 


                            • David Heyo 30 juin 2015 19:03

                              en effet très déçu du monde diplomatique, qui s’aplatit comme une crêpe sans raison.Certes, il y a des farfelus et des zozos, et vu l’époque, on a pas finit d’en voir.Mais avoir peur de raisonner pour ne pas être « soupçonné » de conspirationnisme, c’est éviter un piège pour tomber dans cent autres. 

                              Drôle de monde, où les gens qui complotent accusent ceux qui les dénoncent de comploter...

                              • tf1Groupie 30 juin 2015 19:29

                                Un énième article pour se déclarer victime de l’anti-conspirationnisme.

                                Il se trouve que le conspirationnisme est devenu un phénomène massif et le cas Charlie-Hebdo en a fait la démonstration éclatante ; ceux qui font semblant de n’avoir pas remarqué en trouveront plein de traces dans les archives d’Agoravox.

                                Pour en savoir plus sur les caractéristiques du conspirationnisme l’article de Lordon est assez éclairant (si on veut vraiment être éclairé) ; le caractère « abusif » est l’une des attributs les plus significatifs (hologrammes, mini-nukes, attentats tournés en studio ...).

                                Ce qui est sûr c’est que les complotistes font énormément de tort aux lanceurs d’alertes et aux vrais investigateurs ; ils sont à ce titre des alliés objectifs du pouvoir et des comploteurs, ce qui finalement est tragicomique.


                                • lloreen 30 juin 2015 19:57

                                  @tf1Groupie
                                  « Complotiste » ?
                                  C ’est un non sens tout comme « conspirationniste ».
                                  Quelqu’ un qui dénonce un complot n’ est pas un « complotiste ». C ’est un enquêteur qui a eu des preuves pour étayer une accusation.


                                • tf1Groupie 30 juin 2015 20:09

                                  @lloreen
                                  Faites semblant de ne pas comprendre.

                                  Un conspirationniste c’est quelqu’un qui dénonce des complots ... à tort et à travers.
                                  Et en particulier n’a pas de preuves ... mais en construit artificiellement.

                                  Un des grands classiques du conspirationniste c’est la « zone d’ombre »


                                • lloreen 30 juin 2015 20:36

                                  @tf1Groupie
                                  « Faites semblant de ne pas comprendre. »

                                  Parlez pour vous.
                                  Quant à moi je comprends très bien et j’ ai encore le sens de la perspective. Quand je vois un objet dont la taille n’ est absolument pas proportionnelle à la hauteur et qui vient « frapper un bâtiment » en s’ évaporant avant de l’ atteindre et que certains appellent un « avion » parce qu’ il en a l’ apparence , excusez- moi mais c’ est une énormité que je ne gobe pas.

                                  Vous pensez ce que vous volez, vous croyez ce que vous voulez et vous faites ce que vous voulez.
                                  Et moi de même.
                                  Et je dis et je le répète : Il n’ y a JAMAIS eu d’ avions qui ont percuté les deux tours du WTC le 11 septembre 2001.


                                • lloreen 30 juin 2015 20:39

                                  @lloreen
                                  pardon : vous pensez ce que vous voulez.


                                • philouie 30 juin 2015 20:48

                                  @tf1Groupie
                                  Un conspirationniste c’est quelqu’un qui dénonce des complots ... à tort et à travers.
                                  Et en particulier n’a pas de preuves

                                  Puisque vous parlez de preuves :
                                  Vous n’êtes pas sans savoir que dans notre système, ce qui fait la vérité en matière criminel, c’est le procès avec le jugement, le tout précédé par une enquête qui établit les preuves.
                                  Si les frères kouachi avait été capturé vivants, ils auraient bénéficié de la présomption d’innocence jusqu’à leur condamnation. Mais parce qu’ils ont été exécutés par la police, l’affaire est close : ils sont coupables, sans enquète, sans preuve et sans jugement.
                                   
                                  Vous ne voyez pas qu’il y a un déni de justice, là ?


                                • francesca2 francesca2 30 juin 2015 20:57

                                  Les frères Kouashi n’ont assassiné personne et personne n’a JAMAIS débarqué sur la lune, vous entendez, et Michael Jackson n’est jamais MORT, prenez-le comme vous voulez.


                                • tf1Groupie 30 juin 2015 21:02

                                  @philouie
                                  Non il n’y a pas de déni de justice, tu joues sur les mots, comme souvent pour protéger les coupables.

                                  Heureusement qu’un procès n’est pas indispensable pour connaitre les coupables ... sinon aucun kamikaze ne serait coupable.
                                  Heureusement qu’il n’y a pas besoin de de jugement pour avoir des preuves.

                                  D’ailleurs si tu confonds la vérité et la justice tu as un sacré problème.


                                • philouie 30 juin 2015 21:24

                                  @tf1Groupie
                                  Vous dites qu’on a pas besoin d’un procès pour connaitre les coupables. Mais pouvons nous le savoir sans même faire d’enquête ?
                                  Il se trouve que le procureur a rapporté, au moins par trois fois, des faits qui contraires à la vérité. Ce qu’il raconte est tout à fait conforme au scénario officiel mais contraire à ce qu’on peut observer par ailleurs.
                                  Si ce que raconte le procureur de la république n’est pas fiable, n’est-on pas en droit d’attendre, dans des affaires de cette importance que toutes les lumières soient faites et que ceux qui portent les accusations apportent leur preuve. Ici, il faudrait les croire sur parole. A-t-on jamais vu une justice qui fonctionne de la sorte ?


                                • lloreen 30 juin 2015 21:40

                                  @tf1Groupie
                                  « Heureusement qu’un procès n’est pas indispensable pour connaitre les coupables ... »

                                  C ’est ce qu’ on appelle l’ arbitraire autrement dit la tyrannie.


                                • tf1Groupie 30 juin 2015 21:56

                                  @philouie
                                  Déjà tu confonds procès et enquête, alors comment veux-tu qu’on te prennes au sérieux ?

                                  Alors c’est gentil de pinailler sur des détails du genre les approximations du procureur, la marque du voiture ou les reflets sur les rétroviseurs ; tout ça pour un objectif qui saute aux yeux : tu cherches à dédouaner les tueurs.

                                  Ce genre de vérité à l’envers est plutôt malsain.


                                • philouie 30 juin 2015 22:27

                                  @tf1Groupie
                                  tsss. n’essaye pas de noyer le poisson en prétendant que je confonds procès et enquête. Tu sais très bien que le procès est précédé d’une enquête et que l’ensemble forme un tout duquel sortira la vérité juridique. Tu as sans doute entendu parlé du juge d’instruction ?
                                  Ici, pas d’enquête, la seule vérité connue est celle que rapporte la police. La police qui a par ailleurs abattu elle même les suspects sans aucune raison.
                                  Or on sait très bien, qu’il n’y a pas lieu de faire confiance à la police : il s’est trouvé de nombreux cas où ceux-ci, trop content d’avoir trouvé le coupable, se sont contenté de leur certitude plutôt que de chercher la vérité.
                                  Dans le cas présent, les contradictions entre les faits rapportés par le procureur, tiré donc des rapports de police et les faits constatables - et ce ne sont pas des points de détails - sont telles que nous sommes en droits de douter de l’ensemble de ce que conte le procureur.
                                  Ici donc, pas de présomption d’innocence, pas d’enquête indépendante. juste la parole de la police.
                                  Maintenant tu dis que je cherche à dédouaner les tueurs. Mais sérieusement, qui cherche à dédouaner les tueurs ? celui qui demande une enquête pour que l’on connaisse la vérité ou bien celui qui, au contraire, fait tout pour qu’il n’y ait pas d’enquête ?


                                • robin 1er juillet 2015 12:34

                                  @francesca2

                                  C’est pénible comme dans toutes discussions il faut qu’il y ait un zozo ou une zozotte pour raconter n’importe quoi !


                                • robin 1er juillet 2015 12:35

                                  @tf1Groupie

                                  Vous ne vous rappelez pas il n’y a pas si longtemps que vous disiez que les conspirationnistes étaient de pauvres zinzins complètement esseulés, apparemment vous revenez sur Terre, mais toujours pas assez pour comprendre les FAITS rien que LES FAITS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès