• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La centrale à idées

La centrale à idées

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/08/2016
  • Modérateur depuis le 12/08/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 38 89 1112
1 mois 7 1 40
5 jours 1 1 4
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • La centrale à idées La centrale à idées 22 février 14:15

    @HELIOS
    Merci pour vos précisions in situ !


  • La centrale à idées La centrale à idées 5 janvier 20:16

    @manu
    Oui je vous l’accorde... C’est toujours plus authentique dans la terre d’origine... C’est ça qui un peu tragique avec le communautarisme en fait, on a envie de dire : « tout ça pour ça au final ? », ça n’aurait pas été plus simple que « tout le monde reste chez soi ? » (le principe de la Décolonisation d’ailleurs !), ça aurait évité bien des malentendus et bien des conflits... 


  • La centrale à idées La centrale à idées 5 janvier 13:57

    @leypanou

    « Le droit de vivre en famille fait partie du droit élémentaire de tout individu, et les 2 millions de Français qui vivent à l’étranger en font partie. » 

    Tout peuple souverain a le droit de choisir avec qui il veut vivre (la démocratie est son instrument). Rien n’est acquis. S’installer dans un pays étranger avec les siens, cela implique aussi des DEVOIRS cher monsieur. Je suis assez bien placé pour le savoir, ayant un parent issu du regroupement familial. 

  • La centrale à idées La centrale à idées 5 janvier 13:48

    @Christian Labrune

    J’ai vécu pendant plus de 20 ans dans la « France profonde », j’ai aussi habité deux ans, comme vous, dans le quartier de Belleville que je trouverais toujours exotique. En effet, excusez-moi d’être « trop franchouillard », mais des lieux où l’on mange asiatique, où l’on passe de la musique asiatique, où il y a une très grande majorité de clients asiatiques, qui parlent des langues asiatiques, ce n’est pas la France, c’est l’Asie en plus petit. ET CE N’EST EN AUCUN CAS UN JUGEMENT DE VALEUR, c’est l’observation de la réalité ! Nos amis asiatiques sont polis, charmants et travailleurs, il n’y aucun problème là-dessus. 

    S’il m’arrive à moi aussi d’aller manger dans ces restaurants, c’est bien pour avoir accès à une ASIE AUTHENTIQUE. Si je veux vraiment me sentir en France, je retourne manger de la Truffade, dans mon Auvergne natale... A votre avis, quand un pékinois se rend dans un restaurant français de Pékin tenu par des expatrié français, c’est pour goûter à la « culture chinoise » ?

    Si j’ai choisi cet exemple cher monsieur, c’est que je pensais qu’il parlerait plus facilement à mon lectorat cible (voir fin de l’article) pour expliquer ce qu’est le réflexe communautaire pour « préserver sa culture », CE QUE JE NE CONDAMNE PAS MORALEMENT

  • La centrale à idées La centrale à idées 5 janvier 13:29

    @Rmanal
    « Discours pédant et stupide », venant de quelqu’un comme vous je prends ça pour un compliment !


    Le « vivre ensemble » avec Bretons, Alsaciens et autres Berrichons a été (et est encore) seulement possible car :

    1. Nous les définissons, ils se définissent et ils nous (habitants du pays) définissent d’abord comme des FRANÇAIS ;

    2. Ils ne sont pas « hors sol », mais présents sur le sol français bien avant 1976 ;

    3. Ils n’ont jamais cherché, et ils ne cherchent pas aujourd’hui, à imposer leur mode de vie au reste de la population française.

    CQFD

    La Corse sous la Révolution française et après, ça a donné Bonaparte ! (oui l’école c’est loin, mais il me reste encore des « basiques » comme vous dîtes...) qui ne roulait que pour la FRANCE et pour la FRANCE SEULE. 

    Le « droit à la différence » lui, ça a donné chez nous, au niveau des « élites » : Une indépendantiste guyanaise (Taubira), une ministre de l’éducation nationale pour l’enseignement de l’arabe dès l’école primaire (Najat Vallaud-Belkacem), entre autres.